Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 3 décembre 2008

Les conservateurs appellent en renfort les détenteurs d’armes à feu

Posted by Jean-Sébastien Vézina-Girard sur 3 décembre, 2008

Karine Fortin
La Presse Canadienne Ottawa

Les conservateurs ont fait parvenir mercredi à leurs partisans amateurs d’armes à feu une missive dans laquelle ils les exhortent à s’opposer farouchement à la coalition des partis d’opposition qui menace de prendre le pouvoir dès la semaine prochaine.

La lettre, disponible dans le site Internet du député de la Saskatchewan, Garry Breitkreuz, qualifie un éventuel gouvernement formé du Parti libéral et du Nouveau Parti démocratique (NPD) de «pire nouvelle possible» pour ceux qui souhaitent l’abolition du registre des armes à feu.Selon M. Breitkreuz, le futur des détenteurs d’armes sera «tout sauf brillant» si l’alliance officialisée lundi après-midi réussit à détrôner l’équipe de Stephen Harper au pouvoir. Il rappelle en effet que le registre a été mis sur pied par un gouvernement libéral, avec l’appui du NPD et du Bloc québécois.

«Les propriétaires d’armes à feu doivent agir maintenant, ou en subir les conséquences. Les détenteurs d’armes de poing ou d’armes semi-automatiques seront considérés comme des criminels du jour au lendemain si les partis d’opposition obtiennent ce qu’ils veulent», fait-il valoir.

Le député invite les électeurs mécontents à écrire aux leaders de la coalition ainsi qu’à la gouverneure générale Michaëlle Jean dans des termes «sans équivoque» afin de leur dire que l’alliance n’est pas acceptable à leurs yeux.

Les initiatives de ce genre pourraient se multiplier au cours des prochains jours. Cette missive fait en effet partie de l’offensive tous azimuts des conservateurs pour éviter de perdre le pouvoir. Mardi, leur chef Stephen Harper a indiqué qu’il lutterait par «tous les moyens légaux».

Appelé à commenter l’idée de son collègue Garry Breitkreuz, le ministre de l’Immigration Jason Kenney a confirmé mercredi que rien ni personne n’était hors limite et qu’il n’y avait pas «de liste noire de gens qu’on ne peut pas contacter».

Son parti a par ailleurs commencé à diffuser des publicités, en anglais seulement, pour dénoncer l’union des libéraux avec les «socialistes» du NPD et les «séparatistes» du Bloc québécois.

Les conservateurs invitent en outre leurs sympathisants à se plaindre et à inonder les tribunes téléphoniques pour faire valoir leur point de vue.

Ils promettent aussi d’organiser des manifestations partout au pays et laissent entendre qu’ils pourraient suspendre les travaux du Parlement dès cette semaine et jusqu’en janvier, pour gagner du temps.

Le premier ministre aurait toutefois besoin pour cela de l’accord de la gouverneure générale. Cette dernière a décidé d’abréger sa tournée en Europe. Elle doit rentrer au pays au cours des prochaines heures afin de gérer la crise qui secoue la capitale fédérale et provoque de vives réactions d’un océan à l’autre.

Les conservateurs ne sont d’ailleurs pas les seuls à s’activer pour faire valoir leur point de vue. Le Parti libéral, les centrales syndicales et des organisations non gouvernementales ont aussi prévu de grands rassemblements en appui à la coalition, jeudi, dans les grandes villes du Canada. À Montréal, la manifestation aura lieu samedi.

Posted in Article | 8 Comments »

Cirque à Ottawa

Posted by sylvainguillemette sur 3 décembre, 2008

https://i2.wp.com/www.faucheretfaucher.com/chapiteau-.gif

À Ottawa, une crise sans précédent s’est amorcée depuis la semaine dernière. Est-ce une crise économique ou idéologique? Je crois que poser la question, c’est y répondre.

D’un côté, un «très honorable» premier ministre incapable de satisfaire ses propres lois proprement votées et plus pressé de mettre au pas; les syndicats, les femmes et la gauche en général, que d’aider financièrement les familles en difficulté à la grandeur du pays, à la grandeur des classes sous conciliation dans ce pays capitaliste, devenu impérialiste.

Ensuite, fusent les critiques anti «séparatistes» de toute part chez les pro-Bush, version canadienne. Il est encore là, petit, de dire critiques plutôt qu’insultes… Et ces insultes, elles s’adressent en fait aux québécois ayant voté massivement pour le Bloc québécois, comme les lois électorales leur permettent! Et encore, nous ne sommes pas séparatistes d’un pays qui nous annexé de force, non pas par voie démocratique, terme oublié chez les conservateurs, ces mêmes qui financent des coups d’État à l’étranger (Afghanistan-Palestine) tout en concoctant des ententes économiques avec des narco-traficants-terroristes (Alvaro Uribe-assassin de syndicalistes, appuyé par les conservateurs! Uribe offre même des primes aux paramilitaires qui butent des syndicalistes en Colombie!).

Mais pire encore, les conservateurs attaquent l’union non-légitime en la traitant de socialiste!?! Mais que dis-je? C’est une flatterie! Encore faudrait-il que cette union offre une parcelle de socialisme, mais il n’en n’est point.

Au canal CPACF, canal des communes, les critiques partisanes et monarchiques se multiplient également. Leur neutralité est justement, nulle! Que dire des appels outranciers et insulteurs des partisans d’Harper, lesquels, tout en parlant de démocratie bafouée, appuient les coups d’État cités ci-haut? Et encore faudrait-il que leur argumentaire respecte les faits, la vérité.

De l’autre côté, nous avons trois partis ayant perdus les élections et ne partageant aucunement les idéologies des uns, des autres.

Stéphane Dion s’accroche à ce qu’il n’a plus moralement, le pouvoir… Ce dernier n’a pas été regretté en démissionnant de son poste de chef, alors comment pourrait-il plaire ensuite, à une population l’ayant rejeté sur cette base? Mauvais choix de putchiste quant à moi.

La seule solution juste et équitable, pour le peuple, c’est la tenue d’une élection, que le peuple en veuille ou non. On est pour la démocratie, ou contre la démocratie.

Une chose est certaine, les conservateurs, avec leur énoncé économique, étaient contre cette démocratie! Recul des droits des femmes, recul des droits des travailleurs et recul de droit d’être financé par la voie des voix du peuple, ce qui dépasse de loin la démocratie représentée par le financement de dons personnels, lesquels sont généralement faits par des gens en moyen de le faire. Or, qui au Canada vote pour les partis bourgeois? Là encore, je réponds à ma question!

Sinon, la haine vouée par les conservateurs vis-à-vis les indépendantistes –ils affirment ici que l’électorat du Bloc est indépendantiste, or, il n’en n’est point le miroir de ce qui s’est passé dans les deux référendums-, démontre le mépris de ceux-ci envers les québécois, envers le Québec tout entier, puisque les conservateurs ont fait choux blanc aux dernières élections au Québec! Aussi, les mesures quant au financement des partis politiques de la part du public, ne visaient en fait que le Bloc québécois, qui dépend à 86% dans son budget, de ce financement! Ce qui veut dire qu’aux prochaines élections, advenant que l’énoncé antidémocratique ait été accepté, le Québec aurait été parsemé que de pancartes conservatrices, malgré sa sous-représentation dans les dernières instances démocratiques!

Que d’antidémocratisme! L’indépendance n’a jamais été aussi pertinente, comme notre but commun de faire la révolution socialiste, ultimement communiste!

Que le prolétariat se lève et parle!

Seule solution, une élection!

Posted in Article | 18 Comments »