Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 8 décembre 2008

L’attention fut détournée

Posted by sylvainguillemette sur 8 décembre, 2008

https://i1.wp.com/www.peche-direct.com/images/photoarticle/grande/3070leurre-400.jpg

Ce soir, ce sera le grand soir, celui où nous saurons si Québec-solidaire a réussi à percer ce qu’autrefois l’ADQ perçait. Ce soir, nous verrons peut-être un nouveau parti politique faire son entrée au parlement de Québec, à l’Assemblée Nationale, là où l’on peut réellement exercer des changements -de droite comme de gauche- au sein de notre nation, là où les abstentionnistes n’iront jamais exercer leur influence, la seule qui a justement de l’influence sur le prolétariat et son avenir.

Chose certaine, la dernière campagne électorale aura fait le tour de certaines questions, mais sera restée muette sur le fond du débat. Monsieur Charest se targue d’avoir la meilleure équipe pour une saine gestion de l’économie, or, son équipe est capitaliste comme celle de ses adversaires et ne propose donc aucun changement de cap quant à l’ÉCONOMIE, sujet faussement représenté par une bande de défenseur de requins qui étaient enfin, avec la crise, en voie de disparition. La bourgeoisie n’a jamais tant perdue sa pertinence. Le plan économique des Charest, Marois et Dumont, Tremblay et Raiville préservent en première ligne le parasitisme qui s’étend au globe comme la peste, dans les pays endoctrinés par les médias capitalistes bourgeois.

Comme au fédéral, le provincial n’écarte pas les plans d’urgence, tout en omettant de préciser que ces plans sont en fait des vols systématiques des prolétaires et des autres contribuables, commis au grand bonheur de la bourgeoisie minoritaire, parasitaire et inutile qui n’en mérite guère.

Tout au long de cette campagne, les idées ont fusées de toute part, parfois même de l’ADQ (reconnaissance du parent à la maison qui s’occupe de SON enfant), mais elles ont sensiblement toujours respecté l’idéologie libérale capitaliste. Seul Québec-solidaire a osé proposé plus quant au financement par le publique d’institutions louables. Sinon, son plan Pharma-Québec a également laissé dans le mutisme toute son opposition ultra-capitaliste, personne n’a abordé le sujet! Sinon, le privé en santé a fait des gains avec les libéraux* et en ferait d’avantage sous un gouvernement adéquiste. La pénurie de personnel médical ne semble pas avoir freiné les ambitions parasitaires de ces capitalistes défoncés au capital, aveuglés par celui-ci.

Alors que partout dans le monde, on se questionne sur la pertinence du capitalisme, le Québec en a lui fait fi, comme si le dogme n’avait pas été découvert, comme si le fautif système fonctionnait, de tous débats en ce sens. Jamais durant la campagne, un parti n’en n’a abordé le sujet, malgré le très inégal partage des richesses constaté à la grandeur de la planète et l’absence des ressources nécessaires à sa globalisation. Le débat de fond s’est défilé pour laisser place au «TRAVERSONS CELA ENSEMBLES», comme s’il s’agissait de notre tragédie, de notre faillite. Ce n’est pas notre faillite, mais bel et bien celle des bourgeois et c’est donc par conséquent, LEUR PROBLÈME!

Toute la crise que nous traversons, qui nous fait souffrir nous, elle est relative à la bourgeoisie, à ses mauvaises gestions, lesquelles elle brandit afin d’expliquer le parasitisme auquel elle s’adonne!  Pourquoi donc ne pas la punir et la défaire de ses droits de gérance alors? Aussi, cette même classe parasitaire et minoritaire n’en souffre même pas, ne faites que regarder les patrons de l’industrie automobile qui s’étaient déplacés à Washington en Jet privé!

Une chose est certaine, la campagne électorale du Québec 2008 n’en n’a jamais abordé le sujet! Totalitarisme! Espérons que l’entrée d’un vrai parti progressiste à l’Assemblée Nationale, saura faire la différence!

Bonne soirée d’élection, électoralistes!

Bonne soirée de gérance d’estrades, abstentionnistes!

*Le jugement Chaouli ne peut tenir puisqu’il a été décidé malgré les études scientifiques qui démontrent que le privé coûte plus cher que le publique, et qu’il n’améliore en rien l’accessibilité aux soins de santé. D’ailleurs, les 2700 états-uniens qui perdent leur maison chaque jour peuvent en témoigner! Aucun budget  de santé ne tiendrait la route, puisque le secteur publique serait vain quant à la prédiction de ces participants. Quant au coût, il est impossible que le parasitisme d’un bourgeois inutile à la tête d’une clinique privée puisse coûter moins cher que son absence! La pertinence n’est hélas pas la mauvaise habitude des capitalistes!

Publicités

Posted in Actualité, Analyse, Économie, Élection, Bourgeoisie, Capitalisme, Charest, Démocratie, Droite, Lutte de classe | 12 Comments »