Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Le livre noir du capitalisme

Posted by sylvainguillemette sur 9 décembre, 2008

(Je ne suis pas l’auteur, la source est au bas de la page.)

https://i1.wp.com/www.memo.fr/Media/Symbole_communisme.jpg

En 1996, le « Livre Noir du Communisme » fit un tabac en établissant le bilan de la soit disant plus grande utopie du XXème siècle: 100 millions de mort-es. Pour faire bonne mesure, que dirait la comptabilité des mort-es du capitalisme ? La voici donc, par ordre chronologique de la Traite des Noir-es à la guerre du Golfe.

– Traite des Noir-es aux XVII ème et XVIII ème siècle: 10 000 000 mort-es


– Liquidation des Indien-nes d’Amérique de 1500 à 1860: 70 000 000 mort-es


– Guerre de Crimée: 252 000 mort-es


– Guerre de Sécession américaine 1860-1865: 617 000 mort-es


– Guerre de 1870 (France contre Allemagne) : 220 000 mort-es


– Ecrasement de la Commune de Paris en 1871: 20 000 mort-es


– colonisation de l’Algérie par la France en 1840: 10 000 mort-es


– Colonisation de l’Afrique par la France au XIX ème siècle: 112 000 mort-es


– Colonisation du Congo par la Belgique au XIX ème siècle: 1 000 000 mort-es


– Guerre USA-Espagne en 1898: 100 000 mort-es


– par les Boers en Afrique du Sud en 1900: 57 000 mort-es


– Guerre 1914-1918: 10 000 000 mort-es


– Guerre d’Espagne 1936-1939: 410 000 mort-es


– Guerre 1939-1945: 50 000 000 mort-es


– Répression de l’armée française à Madagascar en 1948 : 80 000 mort-es


– Guerre d’Algérie: 380 000 mort-es


– Guerre d’indépendance du Vietnam: 3 107 000 mort-es


– Répression anti-communiste en Indonésie en 1965: 500 000 mort-es


– Répression mai 68 en France: 4 mort-es


– Massacre d’étudiant-es à Mexico: 400 mort-es


– Guerre du Biafra 1966-1969: 1 000 000 mort-es


– Dictature du Chili 1973-1990: 3 167 mort-es


– Dictature en Argentine 1976-1982: 30 000 mort-es


– Escadrons de la Mort au Guatemala, Brésil et au Salvador 1975-2000: 50 000 mort-es


– Guerre des Malouines: 1 005 mort-es


– Usine explosée à Bhopal (Inde) en 1984: 2 900 mort-es


– Guerre du Golfe en 1991: 160 022 mort-es

TOTAL: 147 387 051 personnes mort-es du capitalisme !

Nous pouvons également ajouter les 100 000 000 de mort-es du communisme, et ce, pour deux raisons;


1) Le communisme est directement issu de la guerre 14-18, guerre capitaliste par excellence.


2) Le communisme n’a jamais existé: ce qui s’est produit-e en URSS et en Chine fut en
réalité du capitalisme d’Etat.

Ce qui ferait donc un total de:

147 387 051 + 100 000 000
=
247 387 051 mort-es !!!

Merci le capitalisme !

… Et nous ne parlons là que de personnes dont le capitalisme est responsable de leur mort.
Les crimes du capitalisme ne se limitent bien sûr-e pas au nombre de mirt-es mais aussi à la quantité et à la gravité des conséquences dramatiques en terme social, psychologique, éthique, sanitaire, etc…

Le nombre de personnes physiquement ou psychologiquement mutilées par le capitalisme additionné au nombre de personnes tuées par celui-ci vous donne une idée de ce qu’est le capitalisme.


ET ENCORE ! Cette comptabilité n’inclut pas les millions de mort-es de faim du Tiers-monde
(même si la Communauté Européenne détruit des stocks de nourriture !!)


– Les mort-es des maladies et la criminalité -dans le Tiers-monde encore- induites par les « mesures de redressement » du Front Monétaire International (FMI) et dont le chiffre est étrangement rendu inconsultable (!!!)


– Les mort-es explosé-es sur les mines antipersonnelles fabriquées par des industries occidentales


– Les 100 000 mort-es et plus de la guerre civile colombienne qui perdure depuis 1948 (même si, bien entendu-e, ellil s’agît d’affrontements locaux et que le capitalisme n’a rien à y voir, ce qui reste d’ailleurs à démontrer)


– Les millions de mort-es des guerres de Napoléon (même si, là encore, ces guerres résultant
de la folie mégalomaniaque d’un Corse dérangé n’ayant, c’est bien connu-e, rien à voir avec le capitalisme (ce qui reste encore à démontrer)


– Les millions de mort-es de la partition de l’Inde en 1947, en admettant qu’ellil s’agisse d’une affaire religieuse (hindouistes contre musulmans) et non pas d’une manip’ une manip’ de l’Empire britannique, ce qui reste toujours à démontrer


– Les 8 000 000 mort-es de la guerre Irak-Iran de 1980 à 1988, guerre religieuse et nationaliste, en admettant que les intérets pétroliers n’y soient pour rien (ce qui reste à démontrer)


– Les milliers de mort-es de la guerre Israélo-Arabe, guerre religieuse et nationaliste en
admettant que le capitalisme n’y soit pour rien (ce qui reste à démontrer)


– Les milliers de mort-es de la guerre civile en Irlande de 1920 à nos jours, guerre religieuse et nationaliste, en admettant que le capitalisme n’y soit pour rien (ce qui reste à démontrer)


– Les millions de mort-es (chaque année ) du paludisme, de la maladie du sommeil et du sida
en Afrique et ailleurs, évitables si les laboratoires pharmaceutiques occidentaux distribuaient gratuitement les vaccins et traitements au lieu de les vendre à des prix inaccessibles à des malades qui n’ont même pas les moyens de vivre décemment


– les centaines de millions de mort-es (dans le monde et par an) en bagnole à cause de moteurs non bridés par des industriels irresponsables, parce que les accidents de voiture ont, nous dit-on, souvent plusieurs causes inextricablement mêlées


– Les centaines de milliers de mort-es de la guerre russo-japonaise de 1905 parce que les chiffres manquent


– Les millions de mort-es par suicide chaque année dans le monde dûs au désespoir et à la violence sordide du capitalisme,


– les millions de mort-es par overdoses alors que celles-ci pourrait être évitée si les drogues et leurs usager-es étaient mieux entouré-es, moins plongé-es dans l’isolement, le
tabou et la répression, que de véritables structures d’aide gratuites soient à la disposition des toxicomanes pour leur permettre de décrocher en douceur et sans risque sanitaire


– les centaines de millions de femmes dans le monde violées, battues, prostitué-es et/ou tuées, violences causées par le système capitaliste qui promeut l’image de la femme objet via le porno et les publicités et films sexistes, et par l’exploitation de la misère des femmes qui crée le profit et la domination, schéma perpétué, plébiscité, encouragé, martelé et défendu par le capitalisme, ou par l’entente complice de celui-ci afin de ne pas perdre une part de marché dans les pays arabes qui détiennent le pétrole


– les centaines de millions de personnes tué-es par des armes vendues par le capitalisme occidental et la perpétuation du marché des armes si rentable au capitalisme


– la destruction de la faune et la flore – et certainement à moyen ou long terme des 6 000 000 000 de personnes vivant sur Terre- dûe aux marées noires, au bouleversement climatique lié à la déterioration de l’éco-système qui implique directement le capitalisme dans ses ventes effreinées de produits toxiques et polluants (des produits complètement écologiques rapporterait bien moins)

La liste est bien trop longue pour mesurer le nombre de crimes imputable au capitalisme.


LE CAPITALISME TUE PREMATUREMENT !

LE CAPITALISME NUIT GRAVEMENT A LA SANTE !

LE CAPITALISME NUIT A VOTRE ENTOURAGE !

POUR ETRE EN BONNE SANTE, NE CAPITALISEZ PAS (et ne capitulez pas non plus)!

http://lesfuries.chez-alice.fr/crimes.htm

Advertisements

18 Réponses to “Le livre noir du capitalisme”

  1. mjcq said

    Ce que j’aime pas avec l’idée du Livre noir du capitalisme(en réaction à celui du communisme) c’est que l’auteur véhicule l’idée que le communisme tue, mais moins. C’est complètement stupide! Ce qu’il faut démontré c’est que la plupart des morts qu’on met sur le dos du communisme sont en fait dû au capitalisme d’état et à la follie de quelques profiteurs qui ont salit notre image alors que le système capitaliste engendre directement la mort de plusieurs personnes.

  2. sylvainguillemette said

    « Nous pouvons également ajouter les 100 000 000 de mort-es du communisme, et ce, pour deux raisons;

    1) Le communisme est directement issu de la guerre 14-18, guerre capitaliste par excellence.

    2) Le communisme n’a jamais existé: ce qui s’est produit-e en URSS et en Chine fut en
    réalité du capitalisme d’Etat.  »

    Il faut lire attentivement camarade. L’auteur remet en question le soit-disant communisme.

  3. Durandal said

    Bin oui, me semble.

  4. simonlavoie said

    Bien visé et tranchant! C’est-à-dire du Sylvain à son meilleur. Ça peut bien choquer les petites natures abandonnées à un système qui les gère par numéros. Ça s’est de l’argumentation irréfutable : « Bin oui, me semble » .

    On voit ici la force des propos d’un mouton consentit.

  5. Durandal, t’es incapable d’admettre les crimes qui continuent aujourd’hui sous le joug du capitalisme ?

    C’est bizarre, parce que t’es aussi prolétaire que moi, à la différence que tu acceptes tes conditions d’exploitations…

  6. sylvainguillemette said

    Cré Durandal! Il est de retour! Le sauveur! Le sauveur pro-terrorisme!

  7. sylvainguillemette said

    Ça y est, l’argumentaire de Durandal est tellement convaincant que juste à le lire, je ne crois plus à la gauche, au réchauffement climatique et j’ai une de ces envies de raser des villages au NAPALM! (SARCASME)

  8. zachpm said

    merci pour cet article camarade

    Il faut rajouter à cela la personne piétiner à mort au wal-marde durent une course au aubaine lol

    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2381

    ridicule 😛

  9. zachpm said

    il doit en manquer en plus, je n’ai pas vue les crimes de l’Allemagne Nazi, car la doctrine Eugénisme positif fut créer en Angleterre durant la révolution industriel et ensuite les États-Unis on fait l’Eugénisme négatif, ils l’ont développer et l’Allemagne la repris. JSP, Durandal dont en être des eugénistes 😛

  10. sylvainguillemette said

    Ha ha! J’avais oublié le piétiné! Quelle tristesse par contre…

    Dire que ses derniers mots furent la chansons de Wal-marde quelques minutes avant!

  11. kawa1000 said

    Bel effort de relativisation historique (exercice cher aux dogmatiques)

    Mettre à dos deux systèmes économiques pour en vanter un, relève plus de la masturbation intellectuelle que de la « realpolitik »

    Certains des événements susmentionnés se situent avant l’érection du capitalisme en système. D’autres comme les deux Grandes Guerres n’ont rien a voir avec le capitalisme et ont des causes essentiellements politiques et évolutives (en 1914, la politique internationale se faisait comme 100 ans auparavant sans s’adapter au changement technologique et intellectuel en cours, ce qui explique les boucheries jamais vues à cette époque. La Seconde a des origines purement politique, étant donné que le nazisme est antinomique au développement du capitalisme, vu la concentration des pouvoirs aux mains de l’état et l’absence totale de liberté.)

    Confondre la soif de pouvoir, l’intérêt personnel, le sentiment de supériorité ethnique…bref la nature intrinsèque de l’Homme avec les travers d’un système économique, ca s’appelle du dogmatisme!

  12. internationaliste said

    Pourtant c’est exactement ce qu’on fait les auteurs du Livre noir du communisme. Du relativisme historique dans le plus pur style dogmatique. Ils n’ont pas tenu compte du contexte historique, par exemple la guerre civile en Russie initiée par les impérialistes occidentaux et qui a dévasté le pays.

    Pour ton info, le nazisme découle du capitalisme. C’est une réaction de la bourgeoisie suite à des luttes prolétariennes intenses. Le fascisme est une des dernières ressources politiques de l’impérialisme pour combattre la révolution prolétarienne. Et la première guerre mondiale a été causée par les rivalités interimpérialistes et a donc tout à voir avec le capitalisme.

  13. internationaliste said

    On pourrait parler aussi des multiples massacres coloniaux, Algérie, Kenya, Indonésie, Indochine, etc. Tous commis pour la défense des intérêts des puissances capitalistes.

    Le capitalisme s’accommode très bien d’un système dictatorial, comme on a pu le voir en Indonésie sous Suharto, au Zaïre sous Mobutu, au Chili sous Pinochet, etc.

  14. kawa1000 said

    « Pourtant c’est exactement ce qu’on fait les auteurs du Livre noir du communisme. »

    Le dogmatisme n’est pas l’apanage d’une idéologie!

    Par contre, le capitalisme ne se targue pas d’un grand idéalisme social pour mieux imposer sa dictature!

    « Le capitalisme s’accommode très bien d’un système dictatorial, comme on a pu le voir en Indonésie sous Suharto, au Zaïre sous Mobutu, au Chili sous Pinochet, etc.. »

    Et que dire de Khadafi, El Hassad, Mugabe, Idi Amin, Castro, Saddam, Hoxha, Kim Jong Il, Honnecker, Zivkov, Chavez, qui ont détourné ou détournent encore l’idéologie socialiste pour satisfaire leur soif de pouvoir personnelle!

    « On pourrait parler aussi des multiples massacres coloniaux »

    Oui! Et on pourrait parler des massacres que les Soviets ont infligé aux Russes Blancs, de la Révolution Culturelle et j’en passe… tous fait au nom de la « Révolution Socialiste »!

    Comme j’ai écrit plus haut, Essayer d’avoir le gros bout du bat, c’est humain, nonobstant l’idéologie!

    Mais si le capitalisme le dit ouvertement, le socialisme essaie de faire croire le contraire…

  15. internationaliste said

    Par contre le capitalisme se prétend plus « démocratique » et « humain » tout en commettant de grands massacres comme j’ai dit plus haut.

    Quant aux Russes blancs ils ont responsables eux aussi d’une grande série de massacres avec l’appui des principales puissances capitalistes.

  16. sylvainguillemette said

    @ Kawa1000, celui qui doit se masturber justement, sur la mort de trois militants syndicalistes au Venezuela, démocrate comme il est…

    « Mettre à dos deux systèmes économiques pour en vanter un, relève plus de la masturbation intellectuelle que de la “realpolitik” »

    Ce que vous faites à droite, jour comme nuit.

    « Certains des événements susmentionnés se situent avant l’érection du capitalisme en système.  »

    Comme dans le livre noir du communisme, puisque le communisme n’a jamais existé.

    « D’autres comme les deux Grandes Guerres n’ont rien a voir avec le capitalisme et ont des causes essentiellements politiques et évolutives (en 1914, la politique internationale se faisait comme 100 ans auparavant sans s’adapter au changement technologique et intellectuel en cours, ce qui explique les boucheries jamais vues à cette époque. »

    Et pourtant, il y avait bel et bien une guerre économique avant, pendant et après la deuxième guerre mondiale. Les enjeux capitalistes sont indéniables et celui-ci, au contraire du communisme, existait!

    « La Seconde a des origines purement politique, étant donné que le nazisme est antinomique au développement du capitalisme, vu la concentration des pouvoirs aux mains de l’état et l’absence totale de liberté.) »

    La bourgeoisie allemande ne s’est tout simplement trompé sur Adolf, elle croyait être en mesure de le musler au besoin, et de le contrôler à son avantage. Sinon, certes, sous Adolf Hitler, le capitalisme n’existait pas vraiment.

    Mais reste qu’une guerre économique avait bel et bien lieu.

    « Confondre la soif de pouvoir, l’intérêt personnel, le sentiment de supériorité ethnique…bref la nature intrinsèque de l’Homme avec les travers d’un système économique, ca s’appelle du dogmatisme! »

    Nier l’existence de crimes sous le capitalisme, malgré les faits évidents et flagrants, quels qu’ils soient, ça s’appelle de l’aveuglement idéologique! Or, sous le capitalisme, nombres de crimes ont été commis, des coups d’État aux dictatures qui en ont découlé, ou des assassinats politiques aux tentatives ratées…

    Une chose est certaine, le capitalisme mène inévitablement à l’impérialisme et nuls sont les exemples du contraire.

    « Par contre, le capitalisme ne se targue pas d’un grand idéalisme social pour mieux imposer sa dictature! »

    Ah non? Il a pourtant promis un partage équitable des richesses depuis plus d’un siècle, non? Ensuite, sa dictature est un fait que même les bourgeois ne nient pas. Demandez à Jacques Saint-Pierre.

    Or, nous avons le choix entre la dictature d’une minorité bourgeoise qui parasite le labeur d’autrui, de la majorité, ou la dictature de cette dernière, beaucoup plus valable en appui populaire. D’ailleurs, les gens ne savent même plus qu’ils sont sous une dictature bourgeoise, alors que notre but à nous, il est clair et net!

    DICTATURE «DU» PROLÉTARIAT!, non pas SUR le prolétariat.

    « Et que dire de Khadafi, El Hassad, Mugabe, Idi Amin, Castro, Saddam, Hoxha, Kim Jong Il, Honnecker, Zivkov, Chavez, qui ont détourné ou détournent encore l’idéologie socialiste pour satisfaire leur soif de pouvoir personnelle! »

    Certains d’entres eux avaient des valeurs socialistes, mais quand même, mettre ici des personnages totalement autoritaires aux côtés de Castro et Chavez qui ont l’appui populaire, c’est n’importe quoi et ça ne fait pas juste frôler le dogmatisme!

    Chavez a été élu, menteur pro-terrorisme.

    « Oui! Et on pourrait parler des massacres que les Soviets ont infligé aux Russes Blancs, de la Révolution Culturelle et j’en passe… tous fait au nom de la “Révolution Socialiste”! »

    Pour la ènième fois, l’habit ne fait pas le moine. Le soviétisme n’a pas fait long feu en Russie et le communisme n’y a jamais existé. D’ailleurs, vous trouverez dans tous les livres d’histoire, la présence d’un État dans tous les pays que vous citez à tort.

    Ensuite, n’importe qui, même Kim-Jong-Il, peut se prétendre socialiste, mais l’habit ne fait pas le moine. Sinon, même Pol-Pot s’est dit communiste…

    Votre argumentaire ne s’est donc pas enrichi?

    Aussi, c’est au tour du capitalisme à se voir accolée une étiquette! Chacun son tour! Ne déviez pas du sujet principal, pro-terrorisme! Le capitalisme est l’un des plus violents des systèmes économiques et le nombre de pauvres, vis-à-vis le nombre de riche, n’a tout simplement aucun sens! Le partage des richesses mon cul! Alors que des gens meurent de faim et de soif à confectionner des inutilités qui seront vendues à rabais, d’autres, une minorité, ont de 14 à 25 maisons, ayant chacune une multitude de toilettes aux couleurs différentes. Sinon, l’excès de consommation risque de mettre en péril la vie humaine et autre sur la seule planète habitable, connue jusqu’ici.

    « Comme j’ai écrit plus haut, Essayer d’avoir le gros bout du bat, c’est humain, nonobstant l’idéologie! »

    Sauf que certains se targuent de le faire démocratiquement, alors que d’autres, comme Chavez, le font démocratiquement pour vrai!

    « Mais si le capitalisme le dit ouvertement, le socialisme essaie de faire croire le contraire… »

    Sauf que c’est le capitalisme qui essaie de faire croire le contraire! Doh! Et les socialistes, en 2008 et durant la dernière décennie, a fait ses gains démocratiquement et pacifiquement, subissant tout de même les crimes violents et haineux des capitalistes hypocrites!

    Et comme le dit ici Internationaliste,

    « Quant aux Russes blancs ils ont responsables eux aussi d’une grande série de massacres avec l’appui des principales puissances capitalistes. »

    il s’agit de contextes historiques précis, comme la lutte armée des sandinistes contre la dictature autoritaire soutenue par Washington de Somoza alors âgée de 45 ans!

    Encore aujourd’hui, au Venezuela, on tente de nous faire entrer dans cette rage et violence inutile, afin de se donner des raisons d’agir au Venezuela et de renverser le gouvernement démocratiquement élu! Du déjà vu quoi!

    Oh! Et pour Saddam! Vos copains de Washington lui ont vendu des armes en 1982, juste avant d’en vendre également aux ennemis de Bagdad en 1983!

    Et dans tout cela, Kawa1000 lui, soutient le terrorisme, les crimes contre l’humanité, l’utilisation d’ADM sur des civils -donc la possession d’ADM!-,les invasions impérialistes illégales commises par l’OTAN et ses membres, la torture, les coups d’État, les dictatures autoritaires, les assassinats politiques et les assassinats de militants syndicalistes…

    Alors quand même il nommerait les gens exécutés sous Castro, exécutions exigées plus souvent par le peuple que par les têtes dirigeantes, Kawa1000 n’en demeure pas moins un amoureux de la violence et du dictat autoritaire!

  17. Arwen said

    Merci pour cet article !

  18. sylvainguillemette said

    De rien!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :