Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Citation de la semaine

Posted by quebecsocialiste sur 11 décembre, 2008

« Ceux qui sont prêts à abandonner la liberté en échange d’une sécurité provisoire ne méritent ni la liberté ni la sécurité. »

-Benjamin Franklin

Publicités

16 Réponses to “Citation de la semaine”

  1. ouvrier said

    ha c’est franc maçon!

    ce sont les premiers pourtant a nous mettre des chaines!

    oui Franklin est un franc maçon!

  2. quebecsocialiste said

    Sérieusement man, t’as rien de plus pertinent à écrire?

    Tu crois vraiment que je ne savais pas que c’était une saleté de franc maçon? Désolé de te décevoir, mais je n’admire aucunement ce type. Est-ce que ça enlève la pertinence de cette citation? non.

    Pourquoi est-ce que vous pognez toujours les nerfs pour une simple citation historique? Cette semaine, c’était le soixantième anniversaire de la déclaration « universel » (c’est faux ça) des droits de l’homme. Dans le contexte géopolitique actuel, je crois que cette citation est tout à fait pertinente pour cette semaine.

  3. ouvrier said

    bon bon désolé mais a voir la taille de l’image je pensais que vous admiriez ce type.

  4. quebecsocialiste said

    Il n’y avait que des grosses photos sur « google image ». Ça m’écoeurais moi aussi, mais il faut parfois vivre avec des défauts dans les articles.

    Sinon, il y avait aussi la version avec sa face sur les billets de 100$ états-uniens, mais ça ne fait pas sérieux selon moi.

  5. sylvainguillemette said

    Moi je pense que c’est Ouvrier qui se branle sur le type…il n’arrête pas d’en parler.

  6. ouvrier said

    Sur un franc maçon ? vous rêver mon cher!

  7. Même un drouatiste militaro-terroriste comme Churchill a créé des aphorismes fort intéressants.

  8. sylvainguillemette said

    Justement! Je suis certain que même Adolf a déjà quelque chose de bien. En pétant par exemple, il a peut-être déjà éloigné des mouches de la glace d’un enfant…

  9. anonymement said

    Québecsocialiste a dit : Pourquoi est-ce que vous pognez toujours les nerfs pour une simple citation historique?

    Ben justement parce que en prennant la citation et en l’appliquant hors de son contexe on la dénature donc on fait de l’opportunisme. Je crois que Franklin dasn ce texte parlait beaucoup de la liberté dans le sens bourgeois du terme soit libéralisme économique, libéralisme que l’Angletterre le refusait. Alors à l’avenir ;a défauts de faire du révisionnisme historique on se tait.

  10. sylvainguillemette said

    Sauf que rien n’indique que la citation doit être perçue dans son contexte. Donc à défaut de ne pas savoir si l’auteur du billet visait le contexte ou non, on se tait…

    Sinon, je pourrais également prendre cette attaque en règle, pour de l’opportunisme crasse, tout autant que le vol d’une citation à un grand défenseur du capitalisme.

    Vous faites donc, si je comprends bien, un procès d’intention à Québec-socialiste. C’est fou ce que vous vous aimez tous les deux!

  11. anonymement said

    Sylvain guillemette a dit : Sauf que rien n’indique que la citation doit être perçue dans son contexte. Donc à défaut de ne pas savoir si l’auteur du billet visait le contexte ou non, on se tait…

    Peut importe vous vous considérer comme un blogue de gauche et vous utiliser une citation que quelqu’un qui était définitivement à droite. Donc le prendre dans son contexte se serait appuyé le personnage la prendre hors de son contexte s’est du révisionnisme historique.

  12. sylvainguillemette said

    Et alors? Si un bourgeois, en fin de vie, critiquait le capitalisme, je ne devrais pas le citer par exemple? Sous peur de me voir étroitement lié à la bourgeoisie, ou traité de révisionniste?

    Si un bourgeois dit que la Terre est ronde, est-elle plate? Jusqu’où irez-vous?

  13. eberhardt1972 said

    Attention, il faut remettre les choses dans leur contexte. À cette époque, le libéralisme – qui était alors une doctrine révolutionnaire – constituait un réel progrès et la révolution bourgeoise représentait dans son ensemble un progrès social considérable sur la monarchie.

    Pour en revenir à Franklin, saviez-vous, cher anonyme, qu’il a contribué à fonder le premier hôpital publique(ou les premiers, je ne me rappelle plus trop…)? Je crois de mon côté qu’on peut – compte tenu de son époque – le considérer somme toute comme un progressiste.

    Il serait absurde de juger un personnage historique sans tenir compte des idées qui avaient cours en son temps(celle de l’éfervescence des Lumières et du triomphe de la raison).

  14. eberhardt1972 said

    Un autre qui voyage sous les ailes de PV air.

  15. eberhardt1972 said

    Oups, « PC air »

  16. internationaliste said

    L’idéologie des Lumières représentait en effet le progrès sur le plan idéologique par rapport aux idées moyenâgeuses et obscurantistes de l’Église catholique. Donc un personnage comme Franklin était un progressiste pour son époque, tout comme le libéralisme était progressiste par rapport au monarchisme.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :