Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

LE CANADA! DEUX ENTITÉS POLITIQUES BOURGEOISES! UNE VOIE DE CLASSE!

Posted by sylvainguillemette sur 13 décembre, 2008

(Samedi 6 décembre 2008, mon retard)

https://i0.wp.com/www.anirom.com/panneaux/danger/img/p1_3.gif

Aujourd’hui, le Canada est scindé en deux parties distinctes. Deux parties bourgeoises. Une nation impérialiste d’une part et une nation opprimée d’autre part. La nation impérialiste est représentée par les conservateurs de Stephen Harper au pouvoir et soutenue par des organisations réactionnaires telles Canadians for Democracy au Canada anglais. Leur but est le but de leur classe dirigeante soit la Haute finance canadienne toute imbriquée dans la Haute finance internationale qui cherche à sauvegarder les intérêts et les privilèges des familles riches du Canada et de celles qui investissent sur ce marché local.

Or la solidité de ce marché local qu’est le Canada dépend de la capacité de la classe au pouvoir d’imposer d’une part son diktat au Québec et à toutes les nations opprimées qu’elle emprisonne dans une constitution imposée en 1982 et jamais entérinée par aucun gouvernement québécois depuis , et d’autre part de maintenir dans un état d’oppression les masses productives exploitées dans le but de créer quotidiennement leur capital à ces familles riches toutes nationalités confondues. Or voilà que le gouvernement impérialiste du Canada vient de prorogé la Chambre jusqu’au 26 janvier empêchant ainsi la tenue d’un vote de non confiance et l’organisation d’un gouvernement de coalition ad hoc. C’est ça une dictature de classe !

Comment devrions-nous réagir face à cette situation ? D’abord il faut marteler un fait indéniable si on ne veut pas sombrer dans un marais de voeux pieux. Un gouvernement de coalition bourgeois ne défendra pas plus les intérêts des opprimés que le gouvernement conservateur. Et toutes leurs envolés « à la défense des travailleurs » ne sont que de la poudre aux yeux.

Et le gouvernement bourgeois du Québec est on ne peut plus vague et silencieux sur ce qui se passe à Ottawa. Tout ce qu’il veut a déjà été exprimé de belle façon par Jean Charest: «Les Québequois ont besoin d’un gouvernement majoritaire et stable». C’est tout dire ! Majoritaire pour pouvoir museler l’opposition officielle et faire ce qu’ils veulent et stable dans leurs relations avec les forces productives du Québec i.e. soumises à son diktat.

Et en ce sens, ce gouvernement Charest rejoint on ne peut mieux les intérêts de la Haute finance canadienne et internationale. Rappelons-nous ce qui est arrivé aux travailleurs d’Aleris à Trois-Rivières et comment le gouvernement s’est jeté à plat-ventre devant leurs maîtres impérialistes !

Rien d’étonnant à ce que les porte parole les plus audibles et les plus visibles de l’opposition québécoise au gouvernement du Canada ne sont pas les politiciens bourgeois et petits bourgeois mais les syndicats de travailleurs et travailleuses du Québec. Ces organisations ouvrières et de travailleurs de tous les secteurs de l’activité économique du Québec se sont entendus pour faire front commun contre la dictature de la Haute finance canadienne. Il n’en faudrait pas plus pour qu’ils s’entendent pour former un Parti ouvrier mais ils ne le font pas. Au contraire ils se battent pour le gouvernement de coalition en devenir ce qui est un non sens et va contre les intérêts de leurs membres. Ils se trompent d’enjeu. L’enjeu actuel n’est PAS la démocratie canadienne. L’enjeu actuel est la capacité des travailleurs et travailleuses du Québec comme du Canada anglais à marcher indépendamment des Partis bourgeois QUELQUES SOIENT LES PRISES DE POSITIONS DE CES PARTIS LES UNS CONTRE LES AUTRES. Laissons les s’entre déchirer s’ils le désirent, vous m’en voyez fort aise.

Nous, nous avons un Parti à construire, un Projet de société à élaborer, monter à l’assaut d’un pouvoir et en faire ce que bon nous semblera dans notre intérêt à tous, i.e. les intérêts humains. La meilleure réponse que nous puissions donner aujourd’hui est un vote le plus massif possible à Québec Solidaire. POURQUOI ?

QS s’est construit avec une base militante de travailleurs et travailleuses de toutes les sphères de l’activité économique du Québec. Il se finance à partir de ces forces sociales, à partir donc de la classe qui cherche par tous les moyens à sa disposition de se doter d’une représentation qui lui ressemble et qui va la diriger dans le sens de ses intérêts de classe. QS n’est cependant pas un Parti ouvrier et encore moins un Parti révolutionnaire. Il faut bien plus pour mériter ce titre ! Par contre, QS est un Parti dont la base est potentiellement révolutionnaire et caractérisée par une forte composition prolétarienne. C’est le Parti le plus représentatif des intérêts de la classe prolétarienne depuis des lustres au Québec par sa composition.

En outre, construire QS c’est se doter de la possibilité d’aller encore plus loin dans la lutte pour le pouvoir prolétarien. C’est un bon moyen pour se distancer des esclandres bourgeoises d’Ottawa comme de Québec et de forger notre propre orientation de classe organisée politiquement. QS devrait se rapprocher du Front commun syndical et soutenir leur mouvement tout en proposant une action commune en vue de la construction d’un véritable Parti de masse prolétarien comme seule alternative valable pour les travailleurs et travailleuses du Québec

Claude Vallée

Advertisements

25 Réponses to “LE CANADA! DEUX ENTITÉS POLITIQUES BOURGEOISES! UNE VOIE DE CLASSE!”

  1. Je vois d’un bon oeil l’élection de Khadir de QS mais de là à aider Jean Charest à se faire réélire, pas question!

    Rester dans le Cacanada sert les intérêts bourgeois.

  2. kawa1000 said

    Moi aussi, je suis content de l’élection de Khadir! Ca va attirer l’attention des médias sur le « programme » de Québec Spatial (dans le sens de « lunatique »). Ils vont poser des questions, principalement « Combien ca va coûter? » et « Dans quelles poches on va prendre le fric? » Pas sur que les réponses vont attirer des masses de sympathies…

    J’ai bien aimé quand Françoise David a dit qu’elle ne sera pas toujours là pour éteindre des feux! Imaginez, 4 ans! Ca donne amplement le temps au bon docteur de se mettre le pied dans la bouche…

    J’aime bien Québec Sornettiste! On ne s’ennuie jamais avec eux…elles…nous… vous…la planète (Ah non, je suis rendu chez les Verts…s’cusez!)

  3. internationaliste said

    Tu peux bien parler Kawa1000 avec ton ADQ parti trou-de-cul qui a mangé toute une claque à tel point que son Führer a sacré le camp. Bon débarras que de ce parti droitiste et réactionnaire à souhait perdre des plumes.

  4. kawa1000 said

    « QS devrait se rapprocher du Front commun syndical et soutenir leur mouvement tout en proposant une action commune en vue de la construction d’un véritable Parti de masse prolétarien comme seule alternative valable pour les travailleurs et travailleuses du Québec »

    Vous savez quoi? les centrales syndicales ne veulent savoir fuck all de Québec Soviétique. Elles seront bien prètes a recevoir son appui dans un grand élan de « solidarité de la gauche » en autant que QS ne le crie pas trop fort!

    Pour un parti de masse prolétarien, oubliez cà! La FTQ n’a appuyé personne aux dernières élections, pas même Québec Suicidaire (la position traditionnelle est pro-PQ). Pour la forme, Arsenault a mentionné que QS avait de bonnes idées…c’est mince comme sympathie! Les autres (CSQ et CSN) n’ont pas dit grand’chose non plus!

    Evoluant moi-même dans le milieu syndical, je peux vous assurer que QS est plus un sujet de rigolade qu’autre chose! Mais, officiellement, je suis tenu de les trouver fins…c’est dire combien de croûtes QS a encore a manger!

  5. kawa1000 said

    ADQ: 16%

    QS: 4%

    On N’est pas encore mort!

  6. internationaliste said

    Pas mort mais pas fort. Pour un parti qui a été l’opposition officielle tomber au rang d’un petit parti qui n’a plus de reconnaissance officielle c’est toute une raclée!

    Je peux te dire que l’ADCUL est devenu un véritable sujet de risée partout ou je vais, même dans mon milieu de travail. C’est vraiment une gang de losers et c’est bien bon pour eux.

  7. Je suis parfois critique de Québec solidaire, mais je crois que l’élection d’Amir Khadir est une victoire pour la démocratie, car elle prouve que de petits partis peuvent percer malgré la très forte présence des grands partis. J’espère que pour les 4 prochaines années, Amir pourra amener du sang neuf à l’assemblée nationale, et faire valoir des idées plus progressistes.

    Pour ce qui est de l’ADQ, c’est une bande d’opportunistes, qui se sont dit “bah, moi je conna rien à politique, mais je vais m’présenter pour l’ADQ, parce qu’eux autres, ils l’ont l’affaire, comme les amaricains !”

    Les gens ont vus que c’était pas des gens compétents, et que leurs idées sont vieilles comme une momie. L’ADQ n’a rien de bon à offrir aux Québécois parce que leur programme est fait dans l’intérêt de la bourgeoisie. Tant mieux pour eux !

  8. kawa1000 said

     » je crois que l’élection d’Amir Khadir est une victoire pour la démocratie, car elle prouve que de petits partis peuvent percer malgré la très forte présence des grands partis. »

    Etrange…J’ai déja lu sur ce blogue que la démocratie, c’était de la merde et un piège à con institué pour maintenir la bourgeoisie. L’élection d’un gauchiste (dans ce même piège à con) est maintenant une victoire…

    « …et que leurs idées sont vieilles comme une momie. »

    Et si l’ADQ crève, une autre formation de droite se pointera tôt ou tard!

    Curieux venant de gens qui vénèrent Marx, une momie enterrée depuis plus de 150 ans qui a produit les régimes parmi les plus abjects de la planète!

  9. internationaliste said

    Les régimes les plus abjects de la planète? Pourtant Suharto, Franco, Salazar, Mussolini, Hitler, Pinochet, Stroessner, Somoza, les escadrons de la mort en Amérique Centrale, le régime d’apartheid en Afrique du Sud, Mobutu et tant d’autres n’ont rien à voir avec Marx. Et les crimes qu’ils ont commis sont terribles et monstrueux. Et leur anticommunisme n’avait d’égal que de celui de nos droitistes d’aujourd’hui.

    Kawa1000 ne sait plus quoi dire au sujet de l’ADCUL. A l’entendre récemment ce parti allait nous offrir « une surprise » lors des élections, comme si il s’apprêtait à prendre le pouvoir. Et maintenant que ce parti va peut-être mourir, il est prêt à parier qu’un « nouveau parti de droite » pourrait naître!

  10. marchamel said

    Aux dernières nouvelles, QS est un parti bourgeois. Pourquoi?

    QS n’a pas de position contre le capitalisme et ne reconnaît pas la lutte de classes. Le peu de propositions qui allaient en ce sens ont été rejetées en congrès. Et ça transparaît carrément dans leur discours. « Contre les profits abusifs », pouvait-on voir sur les pancartes électorales. L’usage du terme abusif rend légitime la notion même de profit, qui elle, ne PROFITE aucunement aux travailleurs et travailleuses. Bref, comment un parti qui ne prône pas l’élimination de la bourgeoisie et par extension des classes sociales peut-il se revendiquer comme étant celui des travailleurs et travailleuses? Je ne vous pose pas la question, la réponse est d’aucune manière.

    Sans compter que la direction de QS est LOIN d’être issue du milieu prolétarien. Surtout Francoise David, héritière d’une lignée d’avocats, de médecins et d’hommes politiques.

    Bref, la prétention de QS d’être le Parti des travailleurs est de l’opportunisme au même sens que sa prétention d’être le nouveau vrai parti pour les souverainistes.

    QS devrait en venir à assumer son rôle de parti social-démocrate. Ce parti offre relativement le même programme que plusieurs partis sociaux-démocrates présentement au pouvoir en Europe. Pourtant, aucun de ces partis n’a rompu avec le capitalisme, et la bourgeoisie.

    Tenons-le pour dit: être ou se dire « de gauche » ou « progressiste » n’est pas un facteur déterminant pour considérer une voie révolutionnaire. Ce qui importe, c’est la volonté de mettre fin au capitalisme et à l’exploitation d’une classe, le prolétariat, par une autre, la bourgeoisie. N’importe quel parti qui ne s’inscrit pas dans cette volonté est bourgeois.

    Pour finir, le parti ouvrier que Claude Vallée décrit existe déjà: c’est le Parti communiste révolutionnaire, le seul parti se réclamant du communisme au Canada qui envisage la voie de la révolution pour la classe ouvrière. Il serait peut-être temps pour quiconque se dit révolutionnaire de songer à joindre les rangs du PCR.

    http://www.pcr-rcp.ca

  11. sylvainguillemette said

    @ Kawa1000

    « Moi aussi, je suis content de l’élection de Khadir! Ca va attirer l’attention des médias sur le “programme” de Québec Spatial (dans le sens de “lunatique”). Ils vont poser des questions, principalement “Combien ca va coûter?” et “Dans quelles poches on va prendre le fric?” Pas sur que les réponses vont attirer des masses de sympathies… »

    Ha ha! Elle est bonne! moi en tout cas, je suis d’accord pour imposer d’avantage les riches! Je suis aussi d’accord pour créer Pharma-Québec et Éole-Québec!

    Sinon, en vous demandant où sont les planètes de rechange pour globaliser votre modèle de pelleteux de nuages suicidaire, on pourrait autant rire non? Ha ha!

    « J’ai bien aimé quand Françoise David a dit qu’elle ne sera pas toujours là pour éteindre des feux! Imaginez, 4 ans! Ca donne amplement le temps au bon docteur de se mettre le pied dans la bouche… »

    Hé hé! C’est une porte-parole, ce que vous êtes clown quand vous voulez!

    « J’aime bien Québec Sornettiste! On ne s’ennuie jamais avec eux…elles…nous… vous…la planète (Ah non, je suis rendu chez les Verts…s’cusez!) »

    Non, vous n’êtes toujours pas sorti de votre logement/ou maison, d’ailleurs, si vous sortiez, vous sauriez que votre idéologie, au Québec, c’est pas fort fort! Surtout depuis que Mario est parti!

    Bon débarras!

    « Vous savez quoi? les centrales syndicales ne veulent savoir fuck all de Québec Soviétique. Elles seront bien prètes a recevoir son appui dans un grand élan de “solidarité de la gauche” en autant que QS ne le crie pas trop fort! »

    Bon… Kawa1000 le militariste pro-terrorisme qui se fait le porte-parole des centrales syndicales au Québec! On aura tout vu!

    Puis-je représenter, moi, les pâtés de maman Dion, si je le désire? Ou ai-je besoin de son mandat?

    « Pour un parti de masse prolétarien, oubliez cà! La FTQ n’a appuyé personne aux dernières élections, pas même Québec Suicidaire (la position traditionnelle est pro-PQ). Pour la forme, Arsenault a mentionné que QS avait de bonnes idées…c’est mince comme sympathie! Les autres (CSQ et CSN) n’ont pas dit grand’chose non plus! »

    Q-s a deux ans d’existence…et un élu! 😛

    On s’en reparlera dès que Q-s prendra des propositions claires et nettes envers les ouvriers champion! Champion de l’appui au terrorisme!

    « Evoluant moi-même dans le milieu syndical, je peux vous assurer que QS est plus un sujet de rigolade qu’autre chose! Mais, officiellement, je suis tenu de les trouver fins…c’est dire combien de croûtes QS a encore a manger! »

    Ha ha! Marrant ce matin! Il a pris le pouls du Québec notre grand humaniste Kawa1000! Ouf!

    « ADQ: 16%

    QS: 4%

    On N’est pas encore mort! »

    Va falloir changer le nom du parti en tout cas… C’est ADQ/Équipe Mario Dumont, le nom de votre parti, pro-terrorisme.

    Et l’appui populaire ne donne raison à personne. C’est pas parce que 100% d’un peuple X se dit pour le saut de bungie sans corde qu’il a raison de le faire! L’appui n’égale pas la raison, une chance!

    « Etrange…J’ai déja lu sur ce blogue que la démocratie, c’était de la merde et un piège à con institué pour maintenir la bourgeoisie. L’élection d’un gauchiste (dans ce même piège à con) est maintenant une victoire… »

    La démocratie, c’est la dictature de la majorité. Or, nous vivons dans une dictature bourgeoise, invisible à vos yeux on dirait, qui n’a strictement rien à avoir avec le vote du 8 décembre dernier. L’ordre bourgeois se défait par l’expropriation de leur moyens de production.

    « Et si l’ADQ crève, une autre formation de droite se pointera tôt ou tard! »

    Oui, parce que les opportunistes crasses et les égoïstes formeront encore longtemps une parcelle de la population humaine, malheureusement! éventuellement, avec l’évolution de l’être humain, on devrait finir par avoir raison de vous… Le singe en nous est à la veille de faire ses adieux, dans quelques siècles peut-être…

    Y aura toujours quand même, des défenseurs, comme vous, du terrorisme et de la dictature d’une minorité qui exploite le labeur de la majorité sous dictat. Mais cela vous donne t-il raison sur vos origines, sur le chemin que vous prenez? J’en doute!

    « Curieux venant de gens qui vénèrent Marx, une momie enterrée depuis plus de 150 ans qui a produit les régimes parmi les plus abjects de la planète! »

    Karl Marx était mort, quand ces régimes sont nés. N’importe quoi, et encore aurait-il fallu que ces régimes respectent son idée première. Or, vous ne pouvez en aucun cas me pointer quelconque pays communiste. Dommage, mais belle tentative de dévier vers le bilan des pseudo-communistes, alors que le bilan du capitalisme, lui, est bel et bien d’actualité et très gênant!

    Partage des richesses? 0
    Tenue du livre rapportant les ressources naturelles disponibles sur Terre pour la totalité de l’humanité? 0
    Massacres commis au nom du capitalisme, dictatures bourgeoises imposées par les impérialistes capitalistes et labeur prolétarien exploité par la minorité bourgeoise non-élue, non-méritante et totalement inutile? Impossible de calculer, c’est trop gros!

    @ Marchamel

    « QS n’a pas de position contre le capitalisme et ne reconnaît pas la lutte de classes. »

    Ce parti a deux ans d’existence et risque fort bien de jouer un plus grand rôle auprès des ouvriers, des prolétaires donc, que jamais le Parti communiste révolutionnaire ne le fera. Déjà après 2 ans, un élu! Et vous, votre bilan? À part de vous faire accuser de toute part, par les prolétaires aliénés par les médias, d’être des casseux, vous avez quoi comme bilan?

    Je n’ai jamais entendu parlé du PCR, sauf par le PCR et ceux qui le critiquent. C’est dommage quand même. Mais en même temps, ce parti qui accuse tout le monde d’être révisionniste, tout en portant fièrement des chandails de Staline, a tout fait pour gagner la place qu’il au sein des instances « socialistes » du Québec. C’est simple, y a rien de plus communiste que le PCR, selon le PCR. On a aussi des membres comme ça au PCQ. Je vous laisse deviner lesquels…

    « Le peu de propositions qui allaient en ce sens ont été rejetées en congrès.  »

    Le parti a deux ans et si les pécériens y participaient, ça serait encore plus facile et cela ne pourrait qu’accélérer ce genre de prise de position! En restant dans l’éternelle estrade, le PCR crache sur la possibilité de mettre en valeur SES propositions, auprès des vraies instances qui changent le monde à court terme, peut-être même à long terme.

    Personne ne vous a brimé de ce droit à ce que je sache. Vous auriez au moins pu essayer, non? Ce genre de position, anti-capitalisme, a d’ailleurs été proposée. Le débat va faire son bonhomme de chemin, on s’en reparlera. Encore beaucoup trop de québécois ne connaissent même pas les luttes de classes, à nous d’y voir.

    « Et ça transparaît carrément dans leur discours. »

    Dépendant du porte-parole…

    Et même si on voulait demain mettre en place le communisme, on sait très bien que cela passe par des étapes et que ce serait impossible de le faire en 24 heures.

    « “Contre les profits abusifs”, pouvait-on voir sur les pancartes électorales. L’usage du terme abusif rend légitime la notion même de profit, qui elle, ne PROFITE aucunement aux travailleurs et travailleuses. »

    Vous l’avez dit plus haut…. Ce n’est pas un parti d’ouvriers et il ne le prétend pas. C’est à nous, communistes, d’y entrer et d’y faire valoir nos idées. Ce parti a deux ans d’existence, vous lui reprochez pratiquement de ne pas avoir outrepassé tous les débats qui mènent à ces prises de position. or, commencez par faire votre part en son sein, et si la direction ne vous plaît pas plus, sortez-en en critiquant. Mais jusqu’ici, vous êtes restés dans les estrades, ce qui d’ailleurs n’aide en rien les prolétaires soumis au dictat de l’Assemblée Nationale encore en vigueur, lesquels vous dites défendre. (Moi, personnellement, j’aimerais vraiment que le PCR vienne nous joindre chez Q-s, pour pousser le plus à gauche toute instance démocratique. Mais je vois déjà les accusations fuser à mon sens… Je n’ai rien dit, oubliez ça.)

    Mais encore, déjà Q-s a de la misère à se faire connaître, faute de tribune trop coûteuse, le PCR est encore moins connu au Québec! Le risque que les prolétaires, dès demain, forment un parti puissant au sein du PCR est très mince! Et encore faudrait-il que le peuple ne soit pas sodomisé par les médias capitalistes majoritaires au Québec, comme au Canada, comme au Venezuela (où l’on connait la teneur des diatribes envers le communisme….).

    Alors oui, si vous voulez, critiquez, mais vous ne faites pas mieux et ne ferez pas mieux dans votre estrade, camarade.

    Quand on est membre de Q-s, rien ne nous empêche d’aller au micro pour faire valoir nos idées…ou de sortir du parti, faute d’avoir au moins essayé de proposer quelque chose, comme l’abolition du salariat. On voudrait tous, communistes, que demain soit abolie la propriété privée, mais cela, selon moi, n’est pas sur le point de se produire en claquant des doigts, ou en portant des foulards de Mao et des chandails de Staline devant les caméras des grands médias capitalistes bourgeois.

    Sinon, y a l’estrade déjà pas mal occupée, et par le PCR, et par les anarchistes et les autres qui n’ont que cynisme, lorsque la politique devient le sujet du jour.

    « Tenons-le pour dit: être ou se dire “de gauche” ou “progressiste” n’est pas un facteur déterminant pour considérer une voie révolutionnaire. Ce qui importe, c’est la volonté de mettre fin au capitalisme et à l’exploitation d’une classe, le prolétariat, par une autre, la bourgeoisie. N’importe quel parti qui ne s’inscrit pas dans cette volonté est bourgeois. »

    Je suis d’accord, sauf que le parti a deux ans d’existence et je ne m’y éterniserai pas, s’il tient à son capitalisme. Toutefois, à défaut de n’avoir jamais essayé quoi que ce soit dans Q-s, vous devriez vous dispenser de le juger de l’extérieur en tant que parfait spectateur des instances démocratiques du Québec. personne n’empêche le PCR de se présenter aux élections, oups!

    Pour amener un parti vers le socialisme, voire le communisme, il faut tout de même en convertir ses membres et vous savez très bien que les québécois sont embriqués dans un État où les médias sont vivement capitalistes et ne prônent que le capitalisme. Ai-je besoin de vous citer les exemples, où les médias crachent sur le socialisme ou le communisme?

    Sur le PCR comme tel, je n’ai rien à dire, sauf peut-être que peu de prolétaires le connaissent, et ces mêmes prolétaires, ne savent même pas qu’ils en sont…

    Y a beaucoup de travail à faire, et au Québec vis-à-vis le prolétariat, et vis-à-vis les membres de Québec-solidaire, qui resteraient fermés aux alternatives au capitalisme. Aidez-nous donc!

  12. kawa1000 said

    @ marchamel

    Gimme five man!

    Je n’aurais pas mieux défini ce qu’est Québec Solitaire: un parti de petit-bourgeois intellos qui parlent, parlent parlent d’égalitarisme dans leurs salons du Plateau! Qu’est-ce que ca fait chic de voir un médecin se prendre pour Che Guevara! Guy A. Lepage, Dan Bigras, le bon docteur Julien, Christiane Charest et toute cette clique millionaire de « défenseurs de démunis » payés avec mes taxes, ne se peuvent plus!

    Quand un vrai communiste dit que Québec Sornette est un parti bourgeois, ben « l’Aube Rouge, c’est pas demain la veille!

  13. internationaliste said

    C’est comme les droitistes qui disent maintenant que l’ADCUL n’est pas un vrai parti « de droite ».

  14. kawa1000 said

    « Puis-je représenter, moi, les pâtés de maman Dion, si je le désire? »

    Bien sur! Ca te ferait un petit extra sur ton salaire de vidangeur! C’est jamais de trop!

    Mais je crois que tu t’y prend un peu tard; je suis pas sur, mais je crois qu’elle n’en fait plus…

  15. « Pour finir, le parti ouvrier que Claude Vallée décrit existe déjà: c’est le Parti communiste révolutionnaire, le seul parti se réclamant du communisme au Canada qui envisage la voie de la révolution pour la classe ouvrière. Il serait peut-être temps pour quiconque se dit révolutionnaire de songer à joindre les rangs du PCR. »

    – Tu crois que c’est facile d’être d’accord avec la vision du PCR lorsqu’on pense que la violence risque de marginaliser davantage la gauche ? Des programmes de guerres populaires, c’est juste bon pour que les services secrets, la GRC et la SQ nous tappent dessus.

    Surtout que vous avez tendance à mettre dehors des gens qui ne pensent pas comme vous ou qui ne sont pas particulièrement optimistes vis-à-vis du « grand » leader Mao.

  16. Je suis prêt à travailler avec le PCR, mais il faudrait avant que l’on puisse cesser de se « bitcher » entre nous, communistes. Parce qu’après tout, vous restez des camarades, peu importe la grandeur des divergeances idéologiques.

  17. @Kawa1000

    « Je n’aurais pas mieux défini ce qu’est Québec Solitaire: un parti de petit-bourgeois intellos qui parlent, parlent parlent d’égalitarisme dans leurs salons du Plateau! Qu’est-ce que ca fait chic de voir un médecin se prendre pour Che Guevara! Guy A. Lepage, Dan Bigras, le bon docteur Julien, Christiane Charest et toute cette clique millionaire de “défenseurs de démunis” payés avec mes taxes, ne se peuvent plus! »

    – Quant à moi, le revenu n’a presque rien à voir. C’est le contrôle des moyens de productions qui est le problème. Je pense pas que Amir Khadir, avec ses gros revenus, fasse de mal ou exploite quelconque. Il rend même service à la société avec son emploi de médecin microbiologiste, contrairement à des parasites propriétaires de compagnies privées comme Jacques Saint-Pierre.

    Parlons en de l’ADQ et de ses bourgeois tiens ! Qu’est que Gilles Taillon, sinon l’ancien président du conseil du patronat du Québec ? Sans compter tout les propriétaires d’usines qui se sont présentés aux élections ou qui sont membres de l’ADQ. Ou encore Pierre Charpentier qui s’oppose à la hausse du salaire minimum, toujours dans l’intérêt des boss.

    QS n’est peut-être pas communiste, mais il est un parti infiniment meilleur pour la classe ouvrière que l’ADQ.

  18. claudevallee said

    Je suis en accord parfait avec la critique que Antho fait du PCR.

    Nous communistes devons être prêts à nous défendre c’est vrai. Mais les attaques viennent de la réaction. Ce fait devient évidement quand nous allons au bout des possibilités démocratiques dans nos revendications et tentatives d’arrarcher des gains à la classe dominante. Ce mouvement des communistes qui consomment les possibilités démocratiques sert énormément à l’éducation des masses. Quand les masses finissent par se rendre compte des limites de la démocratie bourgeoise, elles commencent à monter aux barricades etlà, et seulement là, peut-on espérer une victoire dans les meilleures conditions possibles pour le prolétariat.

    C’est pour cette raison qu’il est important de suivre QS de prêt car, comme disent les camarades, il est le Parti le plus à gauche des Partis officiels.

    Cependant, dans cette foulée, il est important de commencer à s’organiser à la base dans les quartiers, les usines etc. Des comités de défenses, d’éducation et de formation doivent commencer à percer et les communistes doivent y participer pleinement.

    Le PCR a tendance à mettre la charrue avant les boeufs et monter à l’assault de quoi au juste ?…alors que les masses n’ont pas encore développer leur conscience prolétarienne…c’est un non sens…et extrêmement dangeureux pour elles…

    De plus, les communistes ont toujours combattus et combattrons toujours le terrorisme minoritaire, la violence minoritaire, les actes téméraires et insensés qui mettent en péril l’éducation même des masses, leur fait passer de mauvaises expériences qui méséduquent. Ce qu’il nous faut se sont des victoires sur les plan moral, organisationnel et politique.

    C’est dans cette optique que la victoire de Kadir est importante. Il ne faut pas la négliger et continuer notre travail d’éducation, de formation et d’organisation…

    J’ajouterai que le PCR par ses actions téméraires ne prouve rien d’autre qu’il n’a pas confiance dans les masses. Il veut faire le travail à leur place ce qui est historiquement un non sens.

    Pour finir, je crois qu’il est parfaitement inutile de discuter avec les sympathisans de l’ADQ…c’est une perte de temps…

    Claude Vallée

  19. marchamel said

    Si l’objectif de QS était réellement de mettre fin au capitalisme, des positions allant en ce sens seraient déjà adoptées. Voir QS comme la seule force gauche à avoir un poids réel dans la société québécoise et vouloir l’intégrer afin de le radicaliser et de lui faire adopter des positions communistes est louable, d’un point de vue trotskyste… Autrement, me dire que QS est déjà communiste, mais le cache afin de mieux passer dans les médias, c’est autre chose: soit de l’opportunisme.

    Ceci dit, cela me rend perplexe que le camarade Guillemette se permette d’excuser la faiblesse idéologique de QS sous prétexte que ce parti n’a seulement 2 ans, mais qu’il s’adonne toutefois à juger de l’efficacité du PCR dans l’immédiat, alors qu’il admet quelques lignes auparavant que le communisme ne se fera pas du jour au lendemain. Eh bien, le PCR aussi va avoir 2 ans le 28 janvier 2009, et ça ne l’empêche aucunement d’avoir une ligne juste. Le camarade Guillemette s’adonnerait-il à la « très diabolique » pratique du « deux poids deux mesures »? (comme quoi je vous lis quand même souvent, réjouissez-vous)

    Une « petite » précision: considérer que QS est une meilleure voie que le PCR parce que celui-ci a récolté quelques 125 000 votes est une aberration; autrement le PLQ représenterait la ligne juste, ce qui est loin d’être le cas. L’argument du fait que le PCR n’est pas encore connu, ou que ses rangs sont faibles numériquement, ne tient donc pas. Le PCR ne prétend pas être présent partout ou qu’il représente le prolétariat. Comme le camarade Guillemette l’a dit, et en quelque sorte déploré, le PCR n’est pas assez connu au sein du prolétariat. C’est pourquoi il faut travailler à la faire connaître et doubler d’efforts le travail de propagande et de recrutement.

    Pour Antho, il est normal pour n’importe quel parti ouvrier qui se réclame du centralisme démocratique de s’attendre à ce que ses membres respectent la ligne générale du parti, et de demander aux camarades dissidents de faire une critique et une auto-critique adéquate. On ne permet pas la dissidence idéologique sur un simple coup de tête. Si une critique doit être faite, qu’elle soit faite. Et si critique est faite, il faut s’attendre à une lutte de ligne.

    Dans ton cas plus précis Antho, tu as carrément refusé de faire l’exercice d’auto-critique sur la question du nationalisme. Curieux que lorsque ça t’arranges tu dis avoir été foutu dehors du PCR, tandis que d’autres fois tu dis avoir quitté de plein gré par divergence idéologique. La réalité se retrouve entre les deux, un peu comme dire que tu démissionnes quand t’es sur le point de te faire congédier.

    Ce que tu considères comme du « bitchage » entre nous, et j’exclue toute attaque gratuite qui puisse être faite d’une part comme de l’autre, est nécessaire pour l’avancement d’une théorie révolutionnaire. Il faut savoir discerner ce qui est une critique et ce qui n’en est pas. Un simple commentaire lancé gratuitement sur un forum de discussion ou un blogue peut constituer une critique, si ce commentaire est appuyé par toute une littérature. Bref, lorsque le PCR dit, par exemple, que le PCQ est une parti révisionniste, ce n’est pas une insulte, mais une critique. Révisionniste fait référence à une tendance politique à laquelle le PCQ se rattache. Que le PCQ assume sa ligne ou la change.

    Réponse rapide au camarade Vallée: encore une fois, le PCR en est à ses débuts. Encore une fois, il n’a JAMAIS prétendu vouloir faire la révolution dans un futur proche. Encore une fois, il en est au stade de propagande et de recrutement, justement pour gonfler ses rangs et redévelopper la conscience de classe du prolétariat usurpée par les courants nationalistes. Redondant, certes, mais je répondrai plus en détails, plus tard.

    Salutations socialistes

    P.S: Par rapport à « je crois qu’il est parfaitement inutile de discuter avec les sympathisans de l’ADQ…c’est une perte de temps… », il faut considérer qu’une partie importante du prolétariat s’est déjà rallié à l’ADQ, ce qui n’est rien de surprenant considérant leur discours populiste. Les idées de droite et de la réaction existent au sein du prolétariat, ce n’est pas à négliger. Mais je crois que nous nous entendrons là-dessus.

  20. On ne parlera pas de vos tentatives de dénigrement pour faire chier notre travail de cellule à Sherbrooke, camarade. Surtout après après le visionnement du film sur la crise d’octobre au RAJ…

    Vous passez plus de temps à dénigrer le PCQ, ses membres et ses idées que celles des libéraux ou de Georges Bush. Et également, on ne parlera pas du fait que vous avez peur d’affronter les flics dans une manif. Et après, ça vient dire que ça veut faire la guerre populaire prolongée…

    *Ps: ces autocritiques étaient digne d’une dictature idéologique. J’avais le droit d’avoir des points de vues indépendantistes, qui n’étaient aucunement nationalistes soit-dit en passant. Même l’ADQ et le Parti Libéral n’imposent pas des autocritiques à leurs membres… tsé veux dire…

    Quant à moi, le PCR, c’est comme Jos le dragueur: c’est un grand parleur, mais un petit faiseur dans la réalité.

  21. eberhardt1972 said

    Vous voulez aller nul part: prenez PC air!

  22. sylvainguillemette said

    @ Kawa1000 le militariste supporteur du sacrifice des soldats canadiens pour enrichir les riches

    « Bien sur! Ca te ferait un petit extra sur ton salaire de vidangeur! C’est jamais de trop! »

    Euh… Où restez-vous que j’appelle mes camarades afin que vous puissiez exercer le transport des vidanges vous-même, jusqu’au site d’enfouissement?

    Ça, c’est comme pour les canadiens en Afghanistan qui se font massacrer pour enrichir les riches! Kawa1000 parlent d’eux, les encouragent, etc., mais n’est pas assez courageux pour aller y gaspiller sa propre vie, plutôt que celles des soldats à qui il ment.

    @ camarade Marchamel

    « … Autrement, me dire que QS est déjà communiste, mais le cache afin de mieux passer dans les médias, c’est autre chose: soit de l’opportunisme. »

    Je n’ai jamais dit que Q-s était socialiste ou communiste. D’ailleurs, je ne connais personne qui le prétend.

    « Le camarade Guillemette s’adonnerait-il à la “très diabolique” pratique du “deux poids deux mesures”? (comme quoi je vous lis quand même souvent, réjouissez-vous) »

    Hé hé! Tant mieux si vous nous lisez! Sauf que cela contrevient à la ligne directrice du PCR. On m’a dit qu’il était défendu de le faire pour vos membres, parce qu’on était révisionnistes, ou je ne sais quoi.

    Cependant, je n’ai pas encore jugé le PCR, à ce point là. Je suis aussi de ceux qui demandaient au PCQ, pourquoi on ne pourrait pas s’entendre avec vous, sur des questions communes.

    Sinon, sur la question de la perception de votre parti par le prolétariat, je ne crois pas m’être trompé…

    Aussi, vous m’accusez ici de faire de la double-mesure, oubliant donc du même fait, que si vous n’avez pas fait vos preuves en 2 ans, vous aurez amplement le temps de le faire ces prochaines années. N’est-ce pas exactement la même chose pour Q-s? On a misé sur ce parti, espérant… S’il nous déçoit, nous saurons faire les bons choix, n’ayez crainte.

    Et cessez de croire que les communistes du PCQ croient que Q-s est socialiste ou communiste. Demandez-nous ce qu’on en pense plutôt.

    Vous dites avoir des lignes justes, prétendant donc la perfection. Je crois que c’est dangereux ce discours là, je n’ai aucune intention d’en dire autant du PCQ! On a fait nos erreurs, on en fera d’autres, et je saurai le reconnaître. Faites attention à cela…

    Ensuite, le monolithisme est assez développé chez vous, non?

    « Une “petite” précision: considérer que QS est une meilleure voie que le PCR parce que celui-ci a récolté quelques 125 000 votes est une aberration; autrement le PLQ représenterait la ligne juste, ce qui est loin d’être le cas. L’argument du fait que le PCR n’est pas encore connu, ou que ses rangs sont faibles numériquement, ne tient donc pas. »

    Oh! Mais ce n’est pas ce que j’ai dit! D’ailleurs, j’ai dit le contraire ailleurs! Ce n’est pas l’appui qui donne la raison…

    J’ai parlé de tribunes et d’absence médiatique du PCR. Et du fait que les prolétaires eux-même, doivent savoir qu’ils en sont avant de s’intéresser à la lutte de classes.

    Le PCR n’est connu que dans les points précis où il agit, mais personne au Québec, du commun des mortels ne le connait. Ensuite, avec nos chers médias qui déforment les faits, comme vous le savez, l’image que vous projetez avec vos foulards de Mao n’a guère plus d’effet que le « mohawk » du punk sur Ste-Catherine, sur le prolétaire qui visionne TQS, TVA ou même RDI dans son salon avec sa grosse bière.

    « Comme le camarade Guillemette l’a dit, et en quelque sorte déploré, le PCR n’est pas assez connu au sein du prolétariat. C’est pourquoi il faut travailler à la faire connaître et doubler d’efforts le travail de propagande et de recrutement. »

    Ce n’est pas moi qui vous fera de la mauvaise publicité, mais l’image, pour les prolétaires habitués aux médias de masse, compte beaucoup, malheureusement.

    Puissions-nous continuer ces débats aussi poliment prochainement, camarade. Je maintiens ce que j’ai déjà auparavant, je ne suis aucunement fermé à travailler avec le PCR, lorsqu’une cause commune nous frappe de plein fouet. Comme le dur combat des ouvriers par exemple…

    Autre sujet comique! Qui a vu Bush éviter deux souliers irakiens hier? Ha ha! Quel con! C’est tout ce qu’il a reçu après s’être retrouvé responsable de plus d’un million de morts en Irak! Ils auraient au moins pu lui garder quelques ADM!

  23. Oui j’ai vu le journalistes qui a lancé ses chaussures à Bush. Se faire tirer des chaussures est l’une des pires insultes dans la culture arabe. Ce gars est pour moi un véritable héros. Par ailleurs, 200 avocats sont prêts à le défendre gratuitement.

  24. anonymement said

    Sylvain Guillemette a dit : Hé hé! Tant mieux si vous nous lisez! Sauf que cela contrevient à la ligne directrice du PCR. On m’a dit qu’il était défendu de le faire pour vos membres, parce qu’on était révisionnistes, ou je ne sais quoi.

    La personne qui vous a dit cela ne c’est clairement pas de quoi elle parle

  25. krymz said

    rien n’est interdit, il faut seulement est près a « dealer » avec les conséquences.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :