Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Marie Grégoire persiste et signe, avec son acolyte Benoît Bouchard

Posted by sylvainguillemette sur 22 décembre, 2008

https://i2.wp.com/www.thedailygreen.com/cm/thedailygreen/images/gm-logo.jpg

Marie Grégoire et son acolyte Benoît Bouchard n’en démordent pas et imputent aux travailleurs, la responsabilité de la mauvaise gérance d’une entreprise privée, soit celle de General Motors.

Sans farce, croyez-le ou non, Marie Grégoire, avec l’appui d’un ancien ministre conservateur, a répété sur les ondes de RDI -Une tribune qu’on lui a accordé annuellement avec le «débat des ex», qui n’est point un débat, mais une saoulerie de gens bien d’accords sur le capitalisme. – que les travailleurs se retrouvaient tout autant responsables des déboires de la compagnie et qu’ils devaient donc, y mettre de l’eau dans leur vin, parlant là des avantages sociaux que les prolétaires ont gagné au bout de luttes acharnées.

Mais si, comme madame Grégoire le prétend, les travailleurs sont autant responsables et donc, doivent se serrer la ceinture comme la bourgeoisie –ce qui est vite dit, puisque la bourgeoisie a empoché des millions-, pourquoi donc ceux-ci n’ont-ils pas eu droit de profiter allègrement des bénéfices apportés par leur force de travail, ajoutée aux capitaux de la bourgeoisie concernée, je parle ici des recettes produites, de la «PLUS-VALUE»?

S’ils sont assez responsables pour se taper les coupures, les prolétaires de GM sont donc également assez responsables pour diriger et gérer l’entreprise, non? N’est-ce pas ici, un peu contradictoire? Un peu comme la fameuse répression que proposait Stephen Harper sur les crimes commis par des mineurs. Le faiseur de coup d’État, de torture et le défenseur de dictature qu’il est, omettait d’avouer que ces mêmes mineurs, devraient donc avoir le droit de vote, d’acheter de l’alcool, bref, d’agir en adulte averti comme les lois le stipulent.

Madame Grégoire ne me surprend guère ici, encore moins son acolyte d’expérience. Parce que leur parti respectif, du moins leur ancien parti, défendent également ce genre de coupures, lesquelles sont généralement concentrées et dirigées vers les prolétaires, à défaut d’éternellement défendre la bourgeoisie, ces fameux riches que madame Grégoire nous accusait de culpabiliser.

Il n’est pas non plus surprenant de les voir muets sur l’aide aux entreprises privées, car il s’agit tout de même de la bourgeoisie que l’on sauve ici. Sinon, bien d’autres solutions s’offrent à nous, autres que celle envisagée et mise à l’avant par les conservateurs.

Pourquoi ne pas nationaliser ces compagnies qui feront faillite –la faillite est une chose tout à fait normale dans un système capitaliste, il fallait l’envisager et s’y préparer depuis déjà plusieurs années- et en faire des bastions canadiens, québécois dans notre cas. Une fois nationalisées, ces usines pourraient se voir dirigées par des élus –d’après leurs compétences-, ou par des conseils ouvriers tout aussi compétents et informés.

Par exemple, au Québec, nous pourrions lancer un projet de voitures électriques nationales, ce qui ne serait pas si difficile quand on sait qu’Hydro-Québec s’y affaire déjà.

Je vois déjà les septiques me dire que cela n’avancerait à rien, que la compétition a fait ses preuves, etc.. Je leur rappellerai que leur modèle nous a mis exactement là où on est aujourd’hui, c’est-à-dire à la merci des bourgeois. Mais encore, la compétition n’est pas indissociable du PRIVÉ, tout au contraire. Il ne s’agit en fait que d’un conditionnement tout autre que l’actuel. Le choix d’un projet serait fait en constat avec l’environnante situation, par exemple, le réchauffement climatique.

Et cela ne pourrait qu’être bénéfique pour les québécois, à défaut de proposer des solutions désastreuses pour les prolétaires, quand c’est en fait toute la faute des gestionnaires, donc ici des bourgeois!

Publicités

10 Réponses to “Marie Grégoire persiste et signe, avec son acolyte Benoît Bouchard”

  1. Excellent billet mais je suis contre la nationalisation. Marie Grégoire perd des plumes, la salope!

    Par contre, la nationalisation serait moins pire que ce que le crisse de gouvernement fédéral veut faire!

  2. Vive le lancer de la chaussure!

  3. Vive le lancer de la chaussure!

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2008/12/22/lancer-de-la-chaussure-bravo-a-amir-khadir/

  4. sylvainguillemette said

    J’ai beau détester les politiques de madame Grégoire, mais je ne crois pas du tout que ce soit une salope. Amenez-moi des preuves.

  5. camaradeben said

    «débat des ex», qui n’est point un débat, mais une saoulerie de gens bien d’accords sur le capitalisme…

    Je suis entièrement en accord avec toi camarade.
    Pour ce qui est de Marie Grégoire, elle veut martyrisé la bourgeoisie ou quoi? C’est l’impression qu’elle me donne.

  6. Jacques said

    Vous allez trouver ceci bizarre, mais je suis d’accord avec certains éléments de ce billet, et je suis aussi d’accord avec madame Grégoire.

    Je m’explique. Madame Grégoire a raison lorsqu’elle explique que les déboires des compagnies automobile sont en grande partie provoqués par les salaires et avantages indécents des travailleurs. C’est tout à fait vrai. Je n’en veux pas à ces travailleurs pour leurs acquis, je constate simplement que ces entreprises ne peuvent plus être compétitives dans le marché actuel, et qu’il y a longtemps que la situation se dessinait ainsi. Soit les travailleurs s’adaptent, soit leur compagnie ferme (ce que je prône, pour l’instant, car les « packages » d’aide sont une farce, un sparadrap sur une plaie béante)

    Par contre, monsieur Guillemette apporte un point intéressant: ces entreprises étaient mal gérées, c’est un fait. Trop de laisser-aller. On aurait dû, depuis des années, travailler de concert avec les travailleurs pour amener ces entreprises à être compétitives. Par contre, une nationalisation, dans le cas d’une entreprise moribonde, n’est pas la solution et nous appauvrirais collectivement. Je préfère l’idée d’une entreprise nationale « neuve » dédiée au développement d’une voiture électrique viable, pas juste un coup publicitaire.

    En tout cas, voici un cas où les patrons et les employés n’ont pas bien travaillé ensemble, c’est clair.

  7. jeanlucproulx said

    Voici le nombre de véhicules vendus par GM en 2007 : 9,370 millions $!

    Voici le nombre de véhicules vendus par Toyota en 2007 : 9,366 millions $!

    Voici maintenant le bilan financier de GM en 2007 : -38,7 milliards $, soit -4133$/véhicule vendu!

    Voici maintenant le bilan financier de Toyota en 2007 : +17,1 milliards $, soit +1874$/véhicule vendu!

    Vive les syndicats, s’tie! Savez-vous combien est-ce que coûte en moyenne un employé à Toyota? 45$/heure! Savez-vous combien est-ce que coûte en moyenne un employé à GM? 75$/heure!

    Quand Toyota ferme temporairement une usine aux États-Unis et qu’elle renvoie ses travailleurs à la maison, combien doit-elle payer, selon vous? Rien, puisqu’ils ne travaillent pas! Par contre, quand GM veut faire la même chose, ils sont obligés de payer 80% du salaire de leurs employés, et ce, même s’ils ne travaillent pas, car la sacro-sainte convention collective l’oblige! Il faudrait vraiment réussir à trouver les montants colossaux qu’ont versé les États-Unis aux constructeurs japonais pour qu’ils implantent des usines chez eux, au cours des 20 dernières années, de même que les montants versés en crédits divers à la méga-multinationale Toyota, à même nos taxes et nos impôts, pour financer l’achat de ses modèles hybrides. Je suis sûr que l’on en apprendrait encore davantage et que les gens arrêteraient peut-être de blâmer la liberté économique pour la crise actuelle.

    Voulez-vous que je vous l’explique, moi, la différence qu’il y a entre Toyota et GM, hein? C’est que contrairement à GM qui a consenti des avantages sociaux importants à long terme à ses employés, comme l’assurance-maladie, la sécurité d’emploi mur à mur et les pensions de vieillesse chromés, tout ça à une époque où c’était l’Âge d’or de l’automobile aux États-Unis, Toyota est arrivée à un moment où elle pouvait imposer des conditions beaucoup moins généreuses à ses employés. D’autre part, GM a eu à absorber une chute massive de ses ventes dans le domaine de la camionnette, suite à la montée en flèche du prix de l’essence. Toyota en a évidemment moins souffert, car elle produisait beaucoup moins de camionnettes qui étaient, tout de même, tout aussi volumineuses et gourmandes à la station-service.

    GM est le plus gros producteur mondial de petites voitures et surpasse largement la plupart des compagnies asiatiques en terme d’économie d’essence. Ceux et celles qui s’intéressent un peu de plus près à l’industrie automobile peuvent constater qu’aucune compagnie d’automobile au monde n’a évolué et modifié son offre de véhicules aussi rapidement et aussi radicalement que GM. Malheureusement pour elle, elle doit non seulement se battre contre des syndicaleux qui ont vidé ses coffres, ce qui se reflète dans ses ventes et dans son bilan financier, mais également contre des médias gau-gauchistes qui lui sont hostiles et qui sont bourrés de haine et de préjugés à son égard, ce qui lui cause un tort considérable. Pourquoi les médias l’haïssent tant, hein? Parce que GM est coupable, selon ces médias biaisés à mort, d’être un symbole de la réussite des méchants Américains et ça, ils ne peuvent pas l’accepter.

    Pour couronner le tout, près d’un million d’Américains dépendent de GM, que ce soit au niveau de leur job, de leur assurance ou de leur pension. Donc, si GM fermerait demain matin, ce serait catastrophique pour eux, mais aussi pour le Québec, car GM génère plusieurs milliers d’emplois ici, contrairement aux compagnies japonaises qui n’en génèrent pas. Voilà les chiffres et les faits que nos médias gau-gauchistes et anti-américains de Mouyial vous cachent par pure idéologie!

    Entre-temps, hé bien, notre «cher» gouverne-maman canadian réagit enfin à la crise et accoure au galop pour protéger des emplois très bien rémunérés dans un secteur clé de notre économie! On ne peut qu’applaudir face à cette initiative qui nous montre, une fois de plus, combien le gouverne-maman a encore un côté humain et est encore là pour nous protéger tous et toutes contre les abus du «méchant capitalisme sauvage», nous, les pauvres petits insécures et les pauvres petits analphabètes économiques que nous sommes! Nos politiciens, peu importe leur parti politique, devraient vraiment lire les ouvrages de Ludwig Von Mises. Ça leur ferait du bien et ils seraient moins ridicules en parlant d’économie.

  8. sylvainguillemette said

    @ JSP

    « Soit les travailleurs s’adaptent, soit leur compagnie ferme (ce que je prône, pour l’instant, car les “packages” d’aide sont une farce, un sparadrap sur une plaie béante) »

    Idem. Ce sont des compagnies privées ayant fait faillite, dommage, mais c’est le jeu capitaliste. Les employés n’ont qu’à s’en prendre au système et revendiquer des changements majeurs. « Patcher » le Titanic ne modifiera pas sa trajectoire. Le iceberg est droit devant…

    Et vous me surprenez avec le projet national neuf. Je ne serais pas contre, mais il faut considérer par exemple, le fait que l’usine de Boisbriand avait été entièrement renouvelée. Ça aurait coûté moins cher, dans ce cas-ci, de nationaliser celle-ci.

    @ JLP

    « Vive les syndicats, s’tie! Savez-vous combien est-ce que coûte en moyenne un employé à Toyota? 45$/heure! Savez-vous combien est-ce que coûte en moyenne un employé à GM? 75$/heure! »

    Et les salaires des patrons? Merci bonjour! Jaloux! Ils sont allés en Jet privé quémander… Ouf! Allez, patinez!

    « Par contre, quand GM veut faire la même chose, ils sont obligés de payer 80% du salaire de leurs employés, et ce, même s’ils ne travaillent pas, car la sacro-sainte convention collective l’oblige! »

    De magnifiques gains pour les employés, pour ces prolétaires qui ont perdu tout espoir de finir leurs jours dans ces usines mal gérées….

    Les syndicats, ne vous en déplaise, sont responsables de la majorité des avancées des travailleurs. Si vous ne les aimez pas, essayez Wal-Marde, vous êtes certain de ne pas en voir!

    Avant longtemps, JLP va revendiquer l’ajustement de nos conditions de travail à celles du Ghana! Grand défenseur des travailleurs (sic!)…

    « Voulez-vous que je vous l’explique, moi, la différence qu’il y a entre Toyota et GM, hein?  »

    Je sais que les répressions japonaises sont dures envers les syndiqués et ces derniers en viennent à lancer des cocktails molotov dans leurs manifestations!

    « C’est que contrairement à GM qui a consenti des avantages sociaux importants à long terme à ses employés, comme l’assurance-maladie, la sécurité d’emploi mur à mur et les pensions de vieillesse chromés, tout ça à une époque où c’était l’Âge d’or de l’automobile aux États-Unis, Toyota est arrivée à un moment où elle pouvait imposer des conditions beaucoup moins généreuses à ses employés. »

    Et ça se dfend ça? Ouf! Allez, patinez!

    Franchement! On devrait isoler JLP dans les Wal-Marde, il a l’air d’aimer les conditions de cul pour les prolétaires! Grand défenseur des travailleurs!

    Un coup parti, pourquoi ne pas cesser de les payer? Quand les patrons arrivent à Washington en Jet privé pour quêter des sous, je crois qu’il faut regarder ailleurs que les seuls employés, monsieur le vendu.

    « Toyota en a évidemment moins souffert, car elle produisait beaucoup moins de camionnettes qui étaient, tout de même, tout aussi volumineuses et gourmandes à la station-service. »

    Les camionnettes Toyota sont moins énergivores que celles de GM.

    « Malheureusement pour elle, elle doit non seulement se battre contre des syndicaleux qui ont vidé ses coffres, ce qui se reflète dans ses ventes et dans son bilan financier, mais également contre des médias gau-gauchistes qui lui sont hostiles et qui sont bourrés de haine et de préjugés à son égard, ce qui lui cause un tort considérable. »

    Anti-syndicalisme patent…. Vous faites pitié en fait. Vous qui avez eu vos études payées par vos parents, vous êtes toujours en train de jouer le double-face.

    Les syndicats sont responsables des avancées de tous les travailleurs du monde et si ce n’était pas d’eux, on mangerait encore tous des soupes aux pois trois repas par jour.

    Sans les syndicats, nous aurions toujours 6/7 jours de travail. Sans les syndicats, nous n’aurions jamais eu de hausse de salaire, encore moins de salaire minimum. Sans les syndicats, nous n’aurions aucun jour férié. Sans les syndicats, les patrons seraient rois et maîtres, au grand bonheur du lèche-cul de bourgeois qu’est JLP.

    Sans les syndicats, je ne sais même pas si je pourrais parler de tout ça ici.

    Vous voulez remettre l’entière responsabilité aux syndicats? Soit, alors donnez-leur les pouvoirs de gérer, on s’en reparlera! La gérance, c’est les dirigeants de GM ça. Les bourgeois!

    Vous pouvez continuer de la ramener, mais cela ne fait aucun sens, puisque les syndicats n’avaient aucun mot à dire sur la gérance. Or, c’est celui qui gère qui est le responsable. Les tenues de livres comptables doivent considérer les conditions syndicales…

    Sinon, vous êtes en train de me dire que les syndicats auraient dû gérer l’entreprise, donc recevoir encore plus $$$!

    Vous vous tirez ici dans le pied!

    Quant aux médias, aux États-Unis, ils sont de droite! Ici aussi d’ailleurs! Vous tombez dans la paranoïa. Et s’il y avait des médias de gauche, il y aurait un débat sur le capitalisme. Or, ce n’est pas le cas. Meilleure chance la prochaine fois le vendu.

    « Pourquoi les médias l’haïssent tant, hein? Parce que GM est coupable, selon ces médias biaisés à mort, d’être un symbole de la réussite des méchants Américains et ça, ils ne peuvent pas l’accepter. »

    Quelle réussite? Sans le financement du public, la compagnie tombe! Et même qu’elle tombera peut-être quand même AVEC ce financement non consenti par les prolétaires. Vous êtes mourant! Et je répète, quel média de gauche??? <—-J’ai hâte de voir….

    « Pour couronner le tout, près d’un million d’Américains dépendent de GM, que ce soit au niveau de leur job, de leur assurance ou de leur pension. Donc, si GM fermerait demain matin, ce serait catastrophique pour eux, mais aussi pour le Québec, car GM génère plusieurs milliers d’emplois ici, contrairement aux compagnies japonaises qui n’en génèrent pas. Voilà les chiffres et les faits que nos médias gau-gauchistes et anti-américains de Mouyial vous cachent par pure idéologie! »

    Personne a caché ça pauvre tordu! Sortez de chez vous, regardez les médias de droite!

    Tous les médias parlent de «2 millions» de travailleurs! Pas de 1 million! Ensuite, tout le monde en parle, alors vous passez encore pour un disjoncté…

    L’Amérique est un continent, retournez à l’école, l’école privée n’était peut-être pas la solution pour vous.

    « Entre-temps, hé bien, notre «cher» gouverne-maman canadian réagit enfin à la crise et accoure au galop pour protéger des emplois très bien rémunérés dans un secteur clé de notre économie! On ne peut qu’applaudir face à cette initiative qui nous montre, une fois de plus, combien le gouverne-maman a encore un côté humain et est encore là pour nous protéger tous et toutes contre les abus du «méchant capitalisme sauvage», »

    4 milliards dans le trou! La compagnie va fermer quand même… Et c’est NOTRE argent!

    On est pour l’État, ou contre l’État. Branchez-vous.

    « Nos politiciens, peu importe leur parti politique, devraient vraiment lire les ouvrages de Ludwig Von Mises. Ça leur ferait du bien et ils seraient moins ridicules en parlant d’économie. »

    Et vous devriez refaire votre cours d’histoire pour en apprendre plus sur les avancées gagnées par les syndicats. Et vous devriez lire Marx pour vous rendre compte qu’il avait déjà raison, il y a plus d’un siècle…

    Ouf! JLP ne changera visiblement pas. Dommage.

  9. quebecsocialiste said

    Excellent billet et excellente réponse camarade Sylvain!

    Si je puis me permettre de rajouter mon grain de sel, JLP le raciste devrait se la fermer avec son « courageux » partenaire J-F Plante, un minable misogyne qui est allé jusqu’à incinuer que le massacre de la polytechnique était « justifiable d’un certain point de vu ».
    Jena-François Plante et les talibans qui garochent de l’acide à la figure de jeunes femmes et filles innocentes: Même combat!

    De plus, dois-je rappeller que GM, cette compagnie de bourgeois voleurs de NOS taxes, a déjà fermé ses portes à Boisbriand après avoir tout de même empoché plusieurs millions de dollards tout droit sortis de NOS poches sans même nous avoir consulté là-dessus? Je peux affirmer que les gens de la région, ils s’en « BIIIIP » des problèmes GM, problèmes dû à la mauvaise gestion abbyssale de la compagnie par ses crétins de décideurs qui pensaient, depuis leur tour d’îvoire, que les « BIG » Hummers, ça se vendait bien dans la classe moyenne!

    Si les petits travailleurs en bas de l’échelle doivent réellement dire « adieu » à leurs avantages sociaux durement gagnés à cause des erreurs des caves en haut de l’échelle, alors TOUTE l’administration, en plus des CIO, PDG et propriétaires parasitaires bourgeois qui se promènent en jets privés pour mandier l’argent du prolétariat à d’autres bourgeois partisans au sénat, devraient être payés au SALAIRE MINIMUM! Ça vaut aussi pour les types de FORD et de Chrysler.

    Quant à Toyota, cette compagnie exploite tellement ses employés que c’en est presque une atteinte à la dignité humaine!
    Les « arguments » incohérents de JLP ne font que nous rappeller à quel point nous avons affaire ici à un individu à la fois pathétique et méprisable (une fois de plus).

    Révolution, seule solution!

    P.S.: Marie Grégoire et le con-servateur Benoît Bouchard ne sont égalés dans leur mépris du peuple et leur arrogance que par Lisa Frulla et les « libéraux » (pro-lois baîllons) du Québec. Ils en sont même rendus à se faire élire dans le « West-Island » sans même avoir à faire campagne là-bas! C’est tout juste s’ils ne se moquent pas en pleine face des ti-moutons non-intégrés qui votent aveuglement pour eux, sans même connaître quoi que ce soit sur leur plateforme électorale ou de leurs actions passées.
    J’ai fait un p’tit calcul: Si on met tous les contés du « West-Island » ensemble, on se rend compte que les votes d’un peu plus de 14 000 personnes qui n’ont pas voté libéral ne valent absolument RIEN dans notre « belle démocrassie ».
    « Think BIG sti! »
    Je dois donc reconnaître la puissance de la machine de propagande fédé-rat-leuse, machine de lavage de cervaux qui a réussi à isoler et à convaincre une population visée sur un territoire visé (Montréal-Ouest) que la quasi-totalité de ce qui vient du reste de la province dans laquelle ils VIVENT est une « menace pour eux ».

    Encore une fois: Nous vivons vraiment dans une « belle démocrassie » autoritaire qui trompe une partie de sa population jusqu’à les séparer de la réalité (le jeu de mot n’était pas voulu) et ignore les demandes du reste du peuple.
    « Magnifique »… (sarcasme)

  10. Peut-être ai-je été trop loin en la traitant de salope mais Marie Grégoire a vomi toute une saloperie ici!

    Abolissons la loi sur les heures d’ouverture des commerces!

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2008/12/23/loi-sur-les-heures-douverture-aboli/

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :