Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for janvier 2009

Image de la semaine

Posted by quebecsocialiste sur 20 janvier, 2009

Un jour peut-être, qui sait…

Posted in Bush, Dictature, Image, Impérialisme, Trou du cul | 8 Comments »

Daniel Audet, le spécialiste du socialisme de JDM

Posted by sylvainguillemette sur 20 janvier, 2009

https://i1.wp.com/medias.infopresse.com/infopresse.com/05_11/images/0000015556-001.jpg

(anti-syndicaliste notoire, défenseur des idées de droite, pseudo-journaliste)

Le cas Daniel Audet

Après Richard Martineau, sa colistière Johanne Marcotte la toute lucide et quelques uns des blogueurs drètistes d’internet, c’est au tour de Daniel Audet du Journal de Montréal de s’en prendre aux idées d’Amir Khadir, de son parti, en s’en prenant à l’homme plutôt qu’au bien fondé de son argumentaire basé sur une expérience indéniable.

Dans un texte des plus ABC, bâti d’un échafaudage primaire, le pseudo-spécialiste du socialisme ravage l’homme politique en retournant sur les évènements du «lancer de chaussure», sur l’effigie d’un des plus grands tueurs de masse de notre ère, George Bush. Mais se serait-on offusqué d’un tel acte vis-à-vis Saddam Hussein, lui qui pourtant, n’est pas responsable d’autant de morts que George Bush -et l’ancien copain du père de ce dernier-?

Qu’Amir Khadir n’ait pas excusé ses actes est pour son électorat, un signe d’encouragement brisant le cynisme de ce dernier, puisque pour une fois, un politicien dit les mêmes choses qu’«avant», après avoir été élu démocratiquement par une majorité populaire. Que les autres politiciens n’aient pu en faire autant me désoriente sur leur position quant aux criminels de guerre, quant aux crimes de guerre même.

Populisme crasse et abjecte


L’article de Daniel Audet s’inscrit dans une suite d’articles populistes et démagogiques publiés par le journal anti-syndical de Montréal et laisse croire au lecteur aliéné, qu’Amir Khadir pourrait agir par intérêt personnel, voire populiste. Cela ne vise qu’à effrayer le lectorat du journal des mesures socialistes, alors qu’un effondrement du capitalisme fut bel et bien amorcé l’année dernière et ce,  à travers le monde. Les craintes de voir le socialisme ressurgir leur impose de lancer une propagande sans retenue envers les militants de la gauche qui pourtant, tiennent bon grâce à un argumentaire de béton. Daniel Audet accuse Amir Khadir de miser sur le populisme, dans un article «populiste» et sans contenu argumentaire.

S’en prenant ensuite à l’électorat lui-même de monsieur Khadir, Audet les accuse de snobisme. De suivre une mode… Et c’est ça le plus méprisant, envers ces électeurs qui dois-je le croire, n’auraient pas toute leur tête, selon Daniel Audet l’anti communisme primaire. Comme pour vouloir mettre des épices sur son spaghetti à la sauce du jour, Audet enchaîne avec des attaques non-argumentées contre les communistes, contre le Parti communiste du Québec entre autre.

Il dit, avec certitude affichée, que les communistes, eux, avaient au moins l’honneur de pratiquer leur dogme… Or, Karl Marx semblait bien avoir raison, si l’on se fie aux derniers évènements touchant l’économie capitaliste; de la cartellisation des richesses aux effondrements multiples des marchés, suivis du pillage des prolétaires et divers contribuables afin de sauver l’odieux système d’exploitation des masses.

Et pour se convaincre, Audet en rajoute en citant un chef d’œuvre, Germinal. Mais en quoi est-ce que Germinal avait-il tort, sur quels points l’exploitation n’était-elle pas démontrée dans ce film, fait et refait, et refait? Bref, plus d’un siècle de raison, laissé dans l’oubli par des capitalistes fautifs et complices, pourtant confrontés aux échecs multiples et aux bilans les plus sombres sur leur modèle économique basé sur le parasitisme des exploitants, envers des exploités.

Quant aux connaissances de monsieur Audet sur le communisme, elles sont aussi profondes que celles de Joe le plombier en électricité. Passant des purges staliniennes, qu’il cite d’ailleurs ainsi, telles quelles, au froid régime des Khmers Rouges, Audet n’en démord pas, c’était du «communisme«! Or, tous savent aujourd’hui que les régimes qui ont pu se réclamer du communisme sans pour autant afficher quelconque projet socialiste, mais également, que l’habit ne fait pas le moine.  Bref, Staline n’appliqua aucunement la dictature DU prolétariat, mais bien SA dictature SUR le prolétariat. Ce qui n’a rien de communiste… Quant aux Khmers rouges, autant prétendre que Charles Taylor du  Liberia, était capitaliste alors… Si par le seul fait de s’en réclamer, un être peut être considéré comme communiste par les ignorants en la matière, je déclare que George Bush peut lui, se mériter le prix Nobel de la paix! Visiblement, monsieur Audet n’y connait strictement rien.

Par exemple, où sont les conseils populaires munis d’élus révocables en tout temps, dans l’un ou l’autre des exemples cités par monsieur Audet? Mais encore, il est odieux et abjecte de lancer des bilans mensongers sur des systèmes n’ayant tout simplement jamais existé, alors que le capitalisme, lui, bien réel, s’effondre tous les 30 ans et mène à la misère, des milliards d’êtres humains, tout en concentrant les richesses dans les poches des bourgeois, une élite parasitaire qui se situe en de ça des 5% globalement parlant. Si monsieur Audet voulait sérieusement lancer des bilans, il pourrait constater que l’année 2008 donne suite au plus gros pillage de l’histoire de l’humanité et que c’est encore une fois signé, CAPITALISME.

Je suis fier du parti auquel je contribue, d’abord pour ses efforts vis-à-vis les multiples attaques disgracieuses et sans fondement dont elle est victime, mais aussi pour son ouverture d’esprit par rapport à nous, les communistes, ce dont Audet ne pourrait se targuer.

En 2009, c’est odieux de prétendre que le capitalisme, ce système pourri qui légitime l’exploitation des êtres humains par une élite non-méritante, qui ne partage pas les richesses, mais qui les concentre chez cette même minorité citée, s’avère être le meilleurs système. Avec autant de défaites, de crimes commis par impérialisme, bref, de pauvreté et de sang versé –sans parler du gaspillage de ressources et de la pollution massive-, les capitalistes trouvent encore le culot pour cracher leur venin sur leurs opposants idéologiques en sortant bien entendu, les vieux épouvantails désuets, dont même les communistes les plus sérieux se sont débarrassés depuis belle lurette.

Le communisme, «le pire système qu’ait connu l’humanité» affirme Daniel Audet…  Mais qu’en connait-il? Il n’a cité aucun communiste, il a même cité un ancien copain de Washington pour auto-affirmer ses dires. Et si nous comparons le régime de Cuba à celui des autres pays de l’Amérique latine de droite – ce qui en reste d’ailleurs -ou des pays du tiers-monde, Cuba sort gagnante à coup sûr, sur tous les plans! Santé? Éducation? Mettons Audet au défi de prouver le contraire… Sinon, tous les systèmes capitalistes,, eux, n’ont survécu que grâce aux pillages systématiquesdes contribuables, dont les prolétaires, sans même avoir leur consentement. Tantôt appelés «Plans de sauvetage» ou «Deal» , ces efforts ne sont en fait et en réalité, que le transfert d’une dette bourgeoise vers le prolétariat, les dits «fonds publics».

J’aimerais également ajouter que le Parti communiste du Québec, lequel est cité par Daniel Audet le populiste crasse, n’a jamais commis de crimes contre l’humanité, ni de crimes de guerre, ni fait couler quelconque goutte de sang. Alors que le gouvernement Harper, lui, a bel et bien torturé un enfant-soldat, ce qui constitue un crime de guerre, violant les conventions signées par Ottawa, monsieur Audet n’a pas jugé bon condamner ces pratiques haineuses et violentes. Ça ne dérange pas monsieur Audet, il en a contre les communistes, lui qui travaille pour un journal réactionnaire et anti-syndical. Et pour les tirs de phosphore blanc de l’armée canadienne en Afghanistan, ou du maintient de la dictature en Afghanistan? Monsieur Audet est sélectif dans ses attaques, dans ses accusations. Ça, ça ne le dérange pas non plus, étant donné que ce sont des capitalistes, donc des alliés idéologiques, qui commettent ces crimes violents et haineux. Daniel Audet, comme ses comparses drètistes, est infligé par le syndrôme de la critique sélective.

Le plus con!


Le plus con dans tout ça, à part monsieur Audet lui-même, c’est que ce dernier espère briser l’appui à monsieur Khadir, aux forces progressistes, en citant son interrogation sur les attentats du 11 septembre 2001. Or, monsieur Khadir n’accusait personne, il se questionnait, ce qui était parfaitement légal et normal, compte tenu des inepties que véhiculait l’administration Bush. Mais monsieur Audet, lui, semble tout savoir, c’est qu’il est omniscient devons-nous comprendre. Ou encore,c’est le syndrôme qui fait encore des siennes et monsieur Audet ne trouve rien d’anormal dans toute ces escroquerie.

Et de plus en plus de gouvernements affirment trouver plutôt louche, la conception historique des évènements du 11 septembre 2001. Qui ne peut pas se soucier des liens entre la famille Bush et la famille Ben Laden? Qui ne peut pas se soucier du fait que la mission afghane ait débuté bien avant les attentats du 11 septembre 2001? Qui ne soucie pas des «900 mensonges» proférés par le président états-unien, ce tueur de masse impuni nommé George Bush? Qui ne se soucie pas des liens qu’avait Hamid Karzaï, en tant que consultant chez UNOCAL, avec la maison blanche qui considérait à l’époque, les talibans comme un gouvernement légitime? Qui ne soucie guère des explosions ayant été entendues et vues au bas des tours, ce fatidique jour de septembre en 2001? Les faits sont qu’aucune enquête réelle n’a eu lieue, qu’elle était strictement contrôlée par Washington et ses services secrets. Les faits sont aussi que le jeune frère de Bush, quelques semaines avant l’attentat, installait le système de sécurité du WTC pour une coquette somme de quelques millions de dollars, tout en remplissant le bâtiment de poussière, comme si l’on avait creusé des trous dans les murs. Que dire du fait que le propriétaire a assuré ses tours contre les attentats terroristes spécifiquement, queqlues semaines avant les attentats et alors que ses affaire$ n’allaient pas tellement bien? Sont les faits également, qu’Al-Qeada et les Talibans, furent financés, armés et entraînés par la CIA, une organisation terroriste comme tant d’autre, mais qui doit être légitime, aux yeux des «Daniel Audet». Ces ennemis d’aujourd’hui, Al-Qeada et les Talibans, étaient en fait les outils utiles d’un passé douteux.

Conclusion

Je me réjouis de savoir que de plus en plus de prolétaires se démarquent par leur conscience et que les discours populistes crasses anti-communistes, comme ceux de monsieur Audet, ne trouve écho que parmi les aliénés et les capitalistes encore cons-vaincus, malgré l’effrayante réalité qui afflige leur modèle économique parasitaire -en mode survie-, pour une Xe fois. L’effroyable réalité, c’est que les futurs chômeurs devront leurs futures dettes et celles de leurs enfants au si merveilleux système capitaliste, puisque sans leurs fonds de poche, les dettes bourgeoises ne seront jamais résorbées et le système s’écroulera sur lui-même. Alors c’est sans consentement que ces contribuables se verront payer la note, comme avant, comme ce sra toujours le as sous le capitalisme, sous cette dictature bourgeoise.

Avec un peu plus d’«Amir Khadir», ce sera un peu moins de messieurs «Audet» et nous ne pouvons que nous en réjouir, tout comme nous pouvons nous réjouir de la chute adéquiste et du système capitaliste international, de cette dictature bourgeoise qui depuis déjà trop longtemps, maintient dans la misère une humanité plus méritante que ses minoritaires exploitants.

Révolution, seule solution!

Sylvain Guillemette (communiste membre de Québec-solidaire et du Parti communiste du Québec)

Posted in Actualité, ADQ, Afghanistan, Amérique du Sud, Amir Khadir, Armes, Économie, États-Unis, Bourgeoisie, Bush, Capitalisme, CIA, Communisme, Conservateur, Conservateurs, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Démocratie, Dictature, Droite, Environnement, Exploitation, Fonds publics, Gauche, Histoire, Impérialisme, Journal, Journalisme, Lutte de classe, Malinformation, Manipulation, Média, Médias, Montréal, Mouvement ouvrier, Néo-libéralisme, Pauvreté, Politique, Populisme, Propagande, QS, Québec solidaire, Réactionnaire, Santé, USA, Violence | 5 Comments »

Le cas Daniel Audet

Posted by Jean-Sébastien Vézina-Girard sur 20 janvier, 2009

Qui est Daniel Audet ?

Ancien délégué général du Québec à Londres, l’auteur est revenu en politique en juin 2006, comme conseiller spécial du chef du Parti québécois, André Boisclair. Dans les années 1990, il a pratiqué le droit au cabinet Lapointe Rosenstein, a été directeur de cabinet du vice-premier ministre Bernard Landry, puis est devenu vice-président de Vidéotron, en 1997. Avant de replonger dans l’univers politique, il a dirigé le Cabinet de relations publiques National à Montréal. Il est maintenant premier vice-président du Conseil du patronat du Québec. (1)

Dans le magazine L’actualité (15 octobre 2007), il nous présente ses « 15 idées pour un Québec fort ».
Invité à l’émission Christiane Charrette de Radio-Canada (29 septembre), Daniel Audet déclarait qu’il peut maintenant dire tout haut ce qu’il pensait tout bas lorsqu’il était le principal conseiller d’André Boisclair.

Ce qu’il dit a effectivement le mérite d’être clair. « Les  » lucides  » ne vont pas assez loin », affirme aujourd’hui celui qui s’est trouvé une niche au lendemain des dernières élections à titre de vice-président du Conseil du patronat. (2)
_______________________________________

Et voici ce que M. Audet avait à nous dire ce matin dans le journal de Montréal

 » Le cas d’Amir Khadir

Dans d’autre pays – des pays aux traditions belliqueuses séculaires -,lancer des chaussures au visage de son adversaire en guise d’argument est un geste à la fois grave et classique. On dit d’ailleurs que là-bas, le lanceur de chaussures est devenu un héros national…

Mais il se trouve que par ici, les moeurs sont beaucoup plus respectueuses de l’intégrité physique des personnes. À la limite, il nous arrive de lancer des insultes du genre kalb (ou chien en français) mais habituellement, c’est pour s’en excuser les heures qui suivent… Et quand on brûle des effigies, ce n’est généralement pas le fait de membres de l’Assemblée nationale mais celui de groupes de pression qui dérapent.

LA POLITIQUE SPECTACLE

Le mot qui décrit le mieux l’art auquel s’adonne le député Amir Khadir est : politique spectacle. C’est un spécialiste du stunt publicitaire. C’est un artiste du verbe qui déballe sa logorrhée remplis de sophisme de cégépien qui se croit. Il fait de la politique par romantisme. Et ceux qui ont voté pour lui, pour la plupart, l’ont fait par snobisme. Par effet de mode. Et c’est ça le plus déprimant: pour être cool et branché sur le Plateau Mont-Royal, il faut voter Québec solidaire. Au moin les vrai communistes -pas les caviars, les autres, ceux qui vendaient En Lutte ou La Forge en queue de chemise aux stations de métro-,eux, faisaient de leur idéal une parxis sérieuse. Ils se triomphaient royalement mais ils était sincères. Maintenant tout est cliché. On rejoue Germinal en technicolor!

Que savent les communistes en goguettes du Plateau des purges staliniennes, du génocide perpétré par Khmers rouges et des journalistes bâllionnés et tués par les nombreuses dictatures de cette obédience? Savent-ils seulement que le parti dont M.Khadir est co-porte-parole est partiellement issu du Parti communiste du Québec et que Québec solidaire n’a fait aucun mystère de son association formel avec ce parti lors de la dernière campagne électorale? Il est odieux de voter pour les communistes au Québec en 2009, ce mouvement ayant fait la preuve par 9 que s’était un des pire système que l’humanité est connus.

LE PLUS GRAVE

Mais le plus grave ce n’est pas l’acte de violence ( les chaussures lancées à Bush ) que M.Khadir a endossé en lançant lui même sa chaussure, mais les positions inacceptables qu’il a prisent par le passé. Ainsi, à la veille du 5e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, M.Khadir a cru bon évoquer la possibilité que cet événement n’était peu-être au fond un vaste complot organisé par les américains eux-mêmes et qu’une grande enquête internationale devrait être instituée pour faire la lumière sur les attentats! Excusez du peu!

SNOBISME

Ce n’est pas comme insulte ni même une chaussure lancée au visage. On ne peu pas demander pardon pour une pensé qu’on a réellement eue. Pour moi, cette déclaration suffit à elle seule pour disqualifier M.Khadir.

Je me réjouis par ailleurs du fait que QS stagne au dessous des 4% à l’échelle du Québec, malgré la complaisance d’une certaine presse. Autre bonne nouvelle: à part la cool circonscription de Mercier, le niveau de snobisme ailleurs au Québec n’est pas assez élevé pour permettre l’élection d’un autre député Québec solidaire.  »
____________________________________

Et maintenant cet éminence grise de la politique québécoise nous montre son vrai visage en démontrant son ignorance crasse à l’égard de Québec solidaire et surtout du communisme.

 »Dans d’autre pays – des pays aux traditions belliqueuses séculaires  »

Vous parlez de quel pays ,l’Irak ou les États-Unis? Parce que pour ce qui est de chercher la guerre au autres je crois que les États-Unis gagne haut la main! Il n’est pas obligé d’être sur son territoire pour déclarer la guerre .

 »On dit d’ailleurs que là-bas, le lanceur de chaussures est devenu un héros national… »

Non seulement national mais international!

 »Mais il se trouve que par ici, les moeurs sont beaucoup plus respectueuses de l’intégrité physique des personnes. »

C’est vrai que nôtre cher police est très respectueuses des manifestants venants prononcer une opinion, ou des prisons étatsuniennes dans lequels la torture est chose commune.(3) Ou du fait qu’il veulent maintenant équiper les policiers de défibrillateur pour réanimer une personne morte d’un tazer! C’est vrai qu’ici on est beaucoup plus respectueux de l’intégrité physique des personnes!

 »À la limite, il nous arrive de lancer des insultes du genre kalb (ou chien en français) »

Kalb ? Jamais entendu, quelqu’un a déjà entendu sa?

 » Et quand on brûle des effigies,  »

Personne n’a  brûlé d’effigie dans ce lancer de souliers, et ce 3 camarades de ce blog peuvent le confirmer moi même car j’en suis l’un d’eux.

 »ce n’est généralement pas le fait de membres de l’Assemblée nationale »

Et bien moi je suis content de voir qu’à l’Assemblée nationale il y a maintenant une personne qui dénonce les vrais problèmes et ne parle pas en langue de bois pour plaire au peuple pendant qu’on prépare sa retraite politique au conseil du patronat!

 »mais celui de groupes de pression qui dérapent. »

Je me demande bien de quel groupe de pression vous parler , il y a seulement des citoyens en colère venant dénoncer un acte criminel et meurtrier qu’est l’invasion de l’Irak nommé  »Iraqi Freedom ». Cette guerre qui a fait plus d’un million de mort civil Irakiens depuis ce et vous nous dites qu’on dérape ?! Je crois plutôt que c’est vous qui dérapez.

 »C’est un spécialiste du stunt publicitaire. »

Il ne donne que sont opinion . Encore un anglicisme vous étiez vraiment dans le PQ?

 »qui déballe sa logorrhée remplis de sophisme de cégépien qui se croi »

Attaque gratuite et totalement fausse! C’est drôle je ne pensait pas apprendre de nouveau mots dans le journal ce matin ,

logorrhée : Perturbations du langage dans sa dynamique, se caractérisant par un flux de paroles débité rapidement pendant un long moment. Ce besoin irrésistible de parler caractérise certains individus atteints de troubles psychiatriques comme la manie ou l’accès maniaque.

La logorrhée s’observe également au cours de l’aphasie de Wernicke qui est une affection neurologique d’une partie de l’encéphale (système nerveux compris dans le crâne). Ceci se traduit par une perte de la compréhension du langage et du sens des mots. Autrement dit, le patient déforme les mots et emploie un mot pour un autre mot. Quelquefois le langage se transforme en un jargon incompréhensible pour l’auditoire, mais le patient n’en a pas conscience. Le discours logorrhéique s’observe également chez les personnes délirantes. Chez les schizophréniques la logorrhée n’est pas cohérente, on parle alors de verbigération incoercible s’accompagnant de bizarreries. Les personnes atteintes de paranoïa passionnelle présentent une logorrhée centrée sur le thème de la revendication. Certaines personnes arriérées présentent une logorrhée à type de bavardage sans suite. Dans certaines situations d’exaltation on assiste également à une logorrhée.(4)

 »Que savent les communistes en goguettes du Plateau des purges staliniennes, »

Bien plus que vous de toute évidence!
Surtout que le stalinisme et le communisme n’ont rien en commun.
Pas plus que les Khmers rouges d’ailleur.

 »Savent-ils seulement que le parti dont M.Khadir est co-porte-parole est partiellement issu du Parti communiste du Québec et que Québec solidaire n’a fait aucun mystère de son association formel avec ce parti lors de la dernière campagne électorale?  »

Premièrement Québec solidaire n’est pas issu du Parti communiste du Québec , le PCQ fait parti de QS en tant que collectif . Le PCQ faisait parti de l’UFP ,L’Union des Forces Progressistes, donc il va de soi que Québec solidaire ne réfutera jamais un tel fait , alors pourquoi caché la vérité , vous nous reprochez d’être transparent ?!

 »Et ceux qui ont voté pour lui, pour la plupart, l’ont fait par snobisme. »

Encore des attaques gratuites sans aucun fondement , pathétique.

 »Il est odieux de voter pour les communistes au Québec en 2009, »

Il est odieux de vouloir être plus catholique que le pape quand son gouvernement a contribuer au files d’attentes que nous connaissons aujourd’hui par manque de lit et de personnels , les deux place ou Lucien Bouchard a coupé principalement. Ensuite on nous vante les mérites du privé comme solution miracle .

 »ce mouvement ayant fait la preuve par 9 que s’était un des pire système que l’humanité est connus. »

Erreur le communisme n’est pas le pire système puisqu’il na jamais vraiment été appliquer selon les principes du communisme soit pour commencer l’abolition de l’état.  Mais le système capitaliste par compte fait très bien ses preuves de son inutilité face à l’avancement de la race humaine , autant au niveau économique , social  qu’environnemental . Un système qui est en train de nous emmener tout droit dans le gouffre et  ce, à pleine vitesse. En fait la seule vrai liberté dans le capitalisme est celle de faire du profit par tout les moyens possibles légaux et illégaux.

 »Mais le plus grave ce n’est pas l’acte de violence ( les chaussures lancées à Bush ) que M.Khadir a endossé en lançant lui même sa chaussure, mais les positions inacceptables qu’il a prisent par le passé.  »

Il n’y a pas violence a dénoncer symboliquement .

 »Ainsi, à la veille du 5e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, M.Khadir a cru bon évoquer la possibilité que cet événement n’était peu-être au fond un vaste complot organisé par les américains eux-mêmes et qu’une grande enquête internationale devrait être instituée pour faire la lumière sur les attentats! Excusez du peu! »

Je ne vois absolument rien de grave a ce qu’il y aie une enquête sur un événement tel que le 11 septembre et sur lequel il sort plein de documentaires pour démentir la version officiel.

 »Pour moi, cette déclaration suffit à elle seule pour disqualifier M.Khadir. »

Vive la liberté d’expression , la droite a son meilleure encore une fois censure! censure! censure!Alors a chaque fois que M.Audet ne sera pas du même avis que ses adversaires il aura droit de les disqualifier car il a probablement la vérité infuse et personne de peu avoir avis contraire au sien.

 »Je me réjouis par ailleurs du fait que QS stagne au dessous des 4% à l’échelle du Québec, malgré la complaisance d’une certaine presse. »

Québec solidaire est un jeune parti en a peine trois ans d’existence, deux élections et une visibilité beaucoup plus réduite que les autres , mis a part des verts, QS a maintenu les votes et en plus a fait élire un de ses députés . Maintenant qu’il y a élu nous avons une voie au débat des chefs de la prochaine élection et une a l’assemblée nationale .

 »Autre bonne nouvelle: à part la cool circonscription de Mercier, le niveau de snobisme ailleurs au Québec n’est pas assez élevé pour permettre l’élection d’un autre député Québec solidaire. »

N’importe quoi encore des insultes gratuites sans fondement argumentaire.

À la fin il est écrit que nous pouvons réagir a cet article en nous donnant le lien suivant : audet_commentaire@journalmtl.com , mais il semble bien que ce blog n’existe tout simplement pas et rien non plus sur le site du journal de Montréal .

(1) http://www.vigile.net/_Audet-Daniel_
(2) http://www.vigile.net/L-agenda-secret-de-Daniel-Audet
(3) lire L’État voyou de William Blum,
(4) http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/logorrhee-2839.html

Posted in Actualité, Amir Khadir, Analyse, Article, Extrême-droite, Irak, PQ, Propagande, QS, Québec solidaire, Réactionnaire | 13 Comments »

« Farewell, murderous bastard… » notre message d’adieu

Posted by quebecsocialiste sur 19 janvier, 2009

 Ci-haut, notre « cher » Bushler, complètement ivre aux jeux olympiques de Beijing de l’été dernier, qui semble également nous montrer ce qu’il pense du million de morts et plus (sans oublier les 2 à 4 millions de déplacés) qu’il a causé en Irak, des plus de 30 000 morts afghans, ainsi que de tous les morts palestiniens et libanais causés par ses copains fanatiques sionistes, eux-mêmes supportés par l’extrême droite évangéliste états-unienne constituant « la base électorale » du parti républicain: « It’s all O-K… since I don’t give a DAMN about these low-lifes. »

 Donc, c’est demain que George Walter Bush, criminel de guerre international détesté par au moins 90% de la population mondiale et maintenant appuyé par à peine 15-16% de son propre peuple (les fanatiques religieux purs et durs et les 2% d’ultra-riches), destructeur de l’environnement, supporter #1 de terrorisme et de coup d’états, grand ami de monarchies arriéristes sanguinnaires, manipulateur de son propre peuple, celui qui, après avoir prôné de manière machinale le laisser-faire économique quand ça allait « bien », a volé sans crier « gare » des milliers de milliards de dollars des fonds publics pour sauver ses petits amis irresponsables de Wall Street, tentant ainsi, en vain, de cacher la nouvelle crise du capitalisme, cette idéologie sauvage, inégale et exploiteuse qu’il défend, mais qui « krash » à tous les 15-20 ans, bref, ce fils idiot d’un trou du cul.

Puisque je ne fais pas parti du peuple états-unien, je vais laisser la parole aux dernières personnes possédant une conscience au sein de leurs médias, le tout assorti d’une touche d’humour: Les commentateurs politiques colorés (OK, je sais: ce vidéo-là n’est qu’une flèche hillarante en direction de FAUX NEWS, mais c’est toujours aussi comique de rire de ces « unfair and extra biased » malades mentaux sans honneur qui semblent croire que Bush est un envoyé de Dieu) de MSNBC. Il y en a plusieurs, mais dans le cas présent, nous allons écouter Rachel Maddow.

Maintenant, je sais, certaines personnes seront peut-être en désaccord total avec ce que je j’écris. Ces personne pensent même que Bush sera plus tard présenté comme étant « le meilleur président de l’histoire des États-Unis ». En lisant ces lignes, nous pensons tous à certaines personnes en particulier (toussotement) David Gagnon (Toussotement), eh bien voici mon message à ces personnes: On est en 2009 bordel! Réveillez-vous bande d’imbéciles! Vos valeurs conservatrices et colonialiste moyen-âgeuses, la planète n’en veut plus! Vous êtes dans l’champs!

Ceci étant dit, j’inviterai nos chers lecteurs et lectrices à avoir une pensée pour les victimes de la guerre, de la répression et de la famine en 2009, calamités presque exclusivement créées par le capitalisme, cette peste noire qui nous affecte tous, aussi bien en tant qu’individus qu’en tant que société…

George W. Bush: Ce salopard auquel nous souhaitons aujourd’hui, ainsi qu’aux autres déchets humains sur le point de quitter la maison blanche après avoir personnellement empoché un maximum d’argent sale en ayant créé de toute pièce des guerres abominables, « une joyeuse retraite » avec l’os de poulet qui pourra, espérons-le, trouver son bonheur au sein de leurs gorges qui ne sont bonnes qu’à nous cracher mépris et mensonges.

Vous pouvez partir l’âme tranquille, bande de charognards marchands de mort, car je vous assure que personne (à part les quelques arriérés sociaux qui vous supportent encore aveuglément au détriment de leur propre crédibilité) ne sera nostalgique de votre sale règne corrompu de souteneurs de la torture et des dictatures sanglante que vous chérissez là-bas, à l’extrême droite.

Posted in Actualité, Afghanistan, Économie, États-Unis, Bush, Capitalisme, CIA, Conservateurs, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Environnement, Espionnage, Extrême-droite, Fascisme, Fonds publics, Guerre, Histoire, Humour, Impérialisme, Ingérence, Irak, Iran, Israël, Liban, Manipulation, Médias, Militarisme, Monarchie, Palestine, Réactionnaire, Répression, Religion, Terrorisme, Terrorisme étatique, Trou du cul, USA | Leave a Comment »

« Pallywood » ? Attendez un instant…

Posted by L'Agitateur sur 19 janvier, 2009

La droite adore utiliser cette vidéo-poubelle nommée « Pallywood » pour remettre en question de façon éhontée la vérité qui se passe en Palestine occupée.

À mon avis, ces gens ne sont de vrais fourbes…

Posted in Article | 8 Comments »

« Wipe them all » disent les pro-israéliens

Posted by L'Agitateur sur 17 janvier, 2009

Le jeune avec un capuchon vert me fait penser à David Gagnon

Posted in États-Unis, Coup de gueule, Guerre, Humour, Israël, Manipulation, Nazi, Palestine, Préjugés, Réactionnaire, Sionisme, Trou du cul, Vidéo | 18 Comments »

Che: L’Argentin (nouveau film)

Posted by quebecsocialiste sur 16 janvier, 2009

 Un nouveau film sur la vie d’Ernesto « Che » Guevara sortira en ce mois de Janvier. Pour la bande-annonce, cliquez ici. Ça me semble être un excellent film, assez précis sur son histoire. Un rendez-vous à ne pas manquer.

En prime, un article sur les impressions de Benicio Del Toro, celui qui y incarne le Che:

Benicio Del Toro est devenu un véritable fan d’Ernesto ‘Che’ Guevara après avoir incarné le révolutionnaire dans le film de quatre heures de Steven Soderbergh. Il est donc prêt à défendre Guevara des critiques qu’il reçoit.

L’acteur a passé des mois à lire sur la vie de Guevara et il est maintenant convaincu que Che était un «guerrier» entaché d’une très mauvaise réputation.

Il affirme: «Je me souviens qu’une émission de télé avait montré la photo de Che parmi celles de terroristes. Je me suis demandé pourquoi on n’avait pas mis le président Nixon pour la guerre du Vietnam. Il faudrait mettre la photo de beaucoup de monde avant d’y inclure celle de Che.

Del Toro a confié au magazine Latina que le révolutionnaire était un peu comme Batman: «On raconte des histoires sur Batman, et c’était un genre de Batman. On ne peut pas nier qu’il essayait de mettre fin à l’exploitation de l’homme par l’homme. Qu’il ait réussi ou non…

 

«Deux personnes que j’ai rencontrées ont appris à lire et à écrire grâce à lui. Il était inspirant… Et ce qu’on apprend surtout, c’est que Guevera était un être humain.»

Source

Posted in Amérique du Sud, Cinéma, Cuba, Culture, Histoire | 2 Comments »

Ça aurrait pu être nous…

Posted by quebecsocialiste sur 15 janvier, 2009

(Le résultat des actions du criminel de guerre chéri de l’extrême droite, Ariel Sharon, du temps où il était aux commandes des armées sionistes)

 Un texte écrit par Luis Britto Garcia et paru sur Le Grand Soir. Je dois avouer qu’en tant que fervant indépendantiste québécois et bon connaisseur de l’histoire de ma patrie, j’ai été grandement touché par ce texte qui me rappelle que ce qui arrive en ce moment au peuple palestinien à Gaza, ça aurait pu nous arriver à nous aussi, si l’histoire avait été légèrement différente…

Nous sommes tous des palestiniens

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être exécrés pour une quelconque appartenance ethnique imaginaire ou un vrai choix culturel ou politique et de ce fait sélectionnés pour le ghetto, le camp d’extermination, l’Holocauste.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être persécutés dans notre propre pays, discriminés chez nous, constamment blessés par le regard, la pierre, le crachat de ceux qui se croient supérieurs car différents dans leur bestialité différente.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être expulsés de nore pays et réduits à des traces de pas qui vont d’un camp de réfugiés à l’autre sans autre horizon que le fil de barbelé.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être la faim sans le pain, la soif sans l’eau, l’intempérie sans le paysage, la mémoire sans les souvenirs, la maladie sans les médicaments, la blessure sans le bandage, la brûlure sans l’analgésique, l’amputation sans l’anesthésie, la douleur sans la justice, la mort sans aucun sens.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être victimes du nettoyage ethnique, des bombardements contre la population civile, des bombes à fragmentation, de la fosse commune, des guerres éclairs qui opposent notre chair aux chars blindés et nos yeux à l’invasion de la mort.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être les orphelins, les proches, les survivants, les solitaires, les persécutés, sans autre compagnie que le souvenir, sans autre famille que les larmes ni d’autre fils que le hurlement ni d’autre fraternité que l’insomnie.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être terrorisés par le hurlement des sirenes et l’anonymat des machines de guerre, les soldats inconnus, les pertes évaluées, les corps comptés ou les tombes sans noms.

Nous sommes tous, pourrions être, avons été la Nuit et le Brouillard, mais aussi le Plomb Fondu.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être les coupables de vivre, les éxécutés pour le crime d’avoir raison, les morts pour la reprise de l’espace vital, les sentenciés pour les dividendes, les condamnés pour les marchandages de l’énergie fossile, les égorgés au nom du Dieu de l’Amour, les diabolisés des médias, les agressés présentés comme agresseurs, les effacés par l’euphémisme, les dommages collatéraux, les jetables, les dispensables.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être les monstres qui exécutent les atrocités ou qui disent venger des atrocités en les commettant contre les innocents ou les validant avec l’indifférence, l’inactivité, la passivité, la complicité, le silence.

Luis Britto García , écrivain vénézuélien C.I.

http://www.aporrea.org/actualidad/a70124.html

trad. Claude M. Richard, militante bolivarienne

VERSION FRANCAISE
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article149

Source

Posted in Canada, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Guerre, Histoire, Israël, Palestine, Québec, Racisme, Sionisme | 3 Comments »

Judaïsme et sionisme: Deux pensées opposées

Posted by quebecsocialiste sur 14 janvier, 2009

 Un texte à lire absolument pour ceux qui se demandent si leur opposition à l’agression brutale sioniste, ou au sionisme lui-même, fait d’eux des « anti-sémites ». Un texte écrit par Yakov Rabkin, un juif courageux et impliqué dans la résistance intellectuelle juive à la machine de propagande sioniste, dont font partie les extrémistes menteurs du « Comité Québec-Israël », machine de propagande qui n’hésite jamais à user de la répression contre ses critiques juives gênantes, poussant souvent le ridicule jusqu’à les qualifier de « juifs qui se haïssent ». Un portait de la lutte menée par les juifs modérés contre le nationalisme fasciste autodestructeur prôné par des idéologues sionistes déconnectés de la réalité et une « presse libre » occidentale tellement lâche dans sa crainte de choquer, qu’elle joue en fait parfaitement le jeu des sionistes, particulièrement en qualifiant à longueur de journée Israël, dont le cinquième de la population à l’intérieur des frontières « officielles » est arabe (sans compter les palestiniens vivants dans « leurs territoires » qui ne sont en fait que d’énormes camps de réfugiés avec les colons juifs fanatiques qui les harcèlent sans cesse), « d’état hébreu » et « d’état juif », tout en ne critiquant que rarement les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par l’armée terroriste Tsahal, armée de gens « brainwashés » dès l’école primaire à haïr les arabes, armée au service de l’establishment impérialiste sioniste. Bref, chers lecteurs et lectrices, voici le texte en question:

Bande de Gaza: Les juifs sont déchirés

L’attaque israélienne contre les Palestiniens de Gaza a creusé davantage le fossé parmi les juifs au sujet d’Israël et du sionisme. Nombreux sont les juifs qui tentent d’aborder la question des contradictions existant entre le judaïsme tel qu’ils le professent et l’idéologie sioniste qui s’est emparée d’eux. Et ceci au moment où de profondes préoccupations sur ce que fait l’État d’Israël soulève l’ire des peuples à travers la planète, dont les juifs constituent à peine deux millièmes de la population.

Ce rappel est important vu l’ampleur des problèmes que soulève le comportement de l’État d’Israël qui prétend d’agir au nom de tous les juifs. Cette prétention est d’autant plus dangereuse que les médias à travers le monde associent automatiquement cet État avec les juifs en le surnommant «l’État juif» ou «l’État hébreu». Les juifs de différents pays se trouvent donc otages des actes d’un État étranger dont ils n’ont aucun contrôle.

Certains juifs demandent maintenant publiquement si l’État nation ethnique, source de la violence incessante au Moyen-Orient, est «bon pour les juifs». Beaucoup parmi eux sont perturbés par le fait que le sionisme militant détruit les valeurs morales juives et met en danger les juifs en Israël et ailleurs. Cette discussion est également entrée dans le champ de la culture populaire: le dernier film israélien Valse avec Bachir se focalise sur le coût moral pour Israël qu’entraîne l’utilisation permanente de la force.

Or, certains juifs, tant en Israël qu’ailleurs ont depuis longtemps échangé leurs valeurs morales contre un nationalisme débridé. Ce sont eux qui se positionnent comme «les» représentants de «la» communauté juive. En fait, ils agissent comme agents de l’État d’Israël et, en le faisant, mettent en danger les juifs qu’ils prétendent représenter.

Le lobby israélien aligné sur les positions des nationalistes de la droite israélienne vilipende toute critique d’Israël, dont plusieurs livres édités lors des dernières années – Prophets Outcast, Wrestling With Zion, The Question of Zion, The Myths of Zionism – tous écrits par des juifs qui sont préoccupés par ce même conflit entre le sionisme et les valeurs juives. Le lobby israélien dénonce tout juif qui proteste comme «traître» ou bien comme «juif qui se haït». Mais l’ampleur de la protestation ne cesse d’augmenter. Elle couvre tout un spectre de juifs, des rabbins hassidiques d’un côté, en passant par l’ancien président de la Knesset, jusqu’aux anarchistes israéliens de l’autre.

Il y a quelques jours, à Londres, le rabbin Avraham Greenberg, barbu et en chapeau noir, brûle son passeport israélien devant une foule manifestant contre l’attaque israélienne. Dans une entrevue après la manifestation, il explique que, selon la tradition juive, il est impérieux de parler ouvertement lorsque la réputation du judaïsme est profanée. Il n’offre aucune analyse politique de la réalité au Moyen-Orient, mais souligne que l’idée même d’un État réservé aux juifs, et le prix humain et moral qu’il exige, va a l’encontre de tout ce que le judaïsme enseigne, en particulier les valeurs clés de l’humilité, de la compassion et de la bonté. Il conclut que l’État d’Israël constitue «le plus grand danger pour les juifs».

En Israël même, nombreux sont ceux qui s’opposent fermement à l’idée même d’attaquer Gaza. Le vétéran de la presse et de la politique israélienne Uri Avnery compare l’attaque au siège de Leningrad et le bombardement de Londres par les forces nazies lors de la Seconde guerre mondiale. Ce genre de comparaison – que peu de journaux occidentaux auraient osé publier de peur d’être accusé «d’antisémitisme» – est monnaie courante en Israël. En fait, les dénonciations les plus fermes de la politique israélienne proviennent des juifs israéliens qui sont autant divisés que leurs coreligionnaires ailleurs.

À Montréal, la succursale locale du groupement international Voix juives indépendantes/Independent Jewish Voices monte un piquet devant une synagogue qui sert de lieu d’un rassemblement sioniste pour appuyer – sans broncher – les actions d’Israël. Ils portent une pancarte «Juifs pour Gaza» et soulignent que «ce pays voyou» n’agit pas à leur nom.

Plus de six cents juifs ont signé un appel aux soldats israéliens de désobéir et de déserter. Cet appel est également signé par une brochette d’organisations juives, toutes opposées à ce que fait, voire ce qu’est l’État d’Israël. Car la dernière attaque israélienne souligne de nouveau un fait essentiel mais souvent occulté: c’est la vision sioniste de l’État d’Israël comme une ethnocratie exclusive qui est à la racine des violences qui secouent la Terre sainte depuis six décennies. Tandis que partout au monde, de l’Iran au Canada, les juifs vivent en paix parmi d’autres groupes, ce n’est qu’en Israël qu’ils se sont ségrégués dans un ghetto armé qui ne leur pourvoie guère la sécurité et menace tous les autres autour.

Il reste à voir si la rupture entre ceux qui s’en remettent a la tradition morale juive et les convertis au nationalisme juif peut un jour être réduite. Tous ceux qui perpétuent l’association automatique des juifs à l’État d’Israël ne font pas seulement une grave erreur ils contribuent ainsi à la cause sioniste.

L’auteur (Yakov Rabkin) est professeur d’histoire à l’Université de Montréal; son dernier ouvrage est Au nom de la Torah: une histoire de l’opposition juive au sionisme (PUL).

Source

Posted in Actualité, Anarchisme, Église, Canada, Cinéma, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Fascisme, Guerre, Histoire, Impérialisme, Israël, Lutte anti-fasciste, Militarisme, Nazi, Palestine, Préjugés, Propagande, Répression, Résistance, Secte, Sionisme, Terrorisme, Terrorisme étatique | 13 Comments »

Gros tas de marde

Posted by sylvainguillemette sur 14 janvier, 2009

https://i1.wp.com/www.thenormalgeek.com/wp-content/uploads/2008/08/03-01.jpg

http://www.dailymotion.com/relevance/search/montrealistan/video/x7xykt_montralistan_news

Désolé pour le titre, c’est tout ce qui me venait à l’esprit.

D’abord, ce gros colon nationaliste, indécis sur ses origines, s’en prend à la gauche, comme si celle-ci appuyait dans ce cas, le Hamas. Or, toutes et tous savent, sauf s’ils s’informent chez Québec-Israël ou chez monsieur Arthur, que nous nous contentons de relativiser les faits et de les rapporter.

Par exemple, j’ai strictement condamné les tirs de roquettes palestiniens, même si ceux-ci, pouvaient être considérés comme une autodéfense -excuse sortie à la hâte par les ultranationalistes et les fanatiques- . Car si Israël peut se défendre, pourquoi Gaza ne pourrait pas en faire autant? Et comment, aujourd’hui, qualifier quelconque «attaque» de «défense»?

Mais sinon, sur une autre corde, monsieur Arthur considère la colonisation des israéliens en territoire palestinien, comme une partie de plaisir, voire des vacances, puisqu’il n’en parle pas lorsqu’il aborde les attaques du Hamas, faisant ainsi fi des antécédentes attaques israéliennes, comme si celles-ci ne comptaient guère, malgré les pertes accablantes chez l’ennemi idéologique. Ça me rappelle d’ailleurs drôlement l’argumentaire de nos adversaires… Pour l’ultranationaliste qu’il est, ou qu’il croit être, ou qu’il fait croire être…, l’attaque du plateau par des «méchants anglais», est semblable en situation, à celle des inexistants juifs, en territoire palestinien, à Gaza même. Bref, pour ce gros colon, le «juif» est la source du problème, puisqu’il le mentionne alors que nous, nous ne parlons que d’occupation et de crimes de guerre commis de toute part, mais surtout de la part d’Israël en position avantageuse qui devrait normalement, donner l’exemple au plus faible, sauf dans la logique arthurienne. Cela dit, monsieur Arthur affirme également que si le plateau voudrait faire le ménage de Wesmount, personne ne s’en soucierait. Or, je n’ai jamais prôné la violence et je ne tomberai pas dans les bassesses de monsieur Arthur.

Monsieur Arthur dit également que d’accuser des juifs est épouvantable, si l’on tient compte des ses propos. Puisqu’il traite d’extrémistes les palestiniens qui défendent leur territoire, contre des agresseurs qui occupent le territoire palestinien, en l’occurrence des israéliens, donc des juifs. Or, monsieur Arthur devrait d’abord définir le mouvement sioniste afin d’éviter les tromperies au lecteur et qu’il croit que le mouvement juif tout entier est lié à ce conflit, mais il n’en serait pas plus crédule.

Sinon, la chronologie des évènements semble échapper à notre ultra-gros-tas-de-marde, puisqu’ici encore, je me dois de corriger monsieur Arthur, quant aux lancer de roquettes palestiniens qui furent sans aucun doute, figurants et futiles vis-à-vis les lancers de missiles ou de phosphore blanc de la part de Tsahal qui dépassent de loin en âge et en nombre, les tirs adverses.

Bref, dans les propos d’Arthur, ce vieux fou, le territoire palestinien est aussi le territoire des israéliens et ils ont le droit d’y faire le ménage. Sauf que si cette formule s’appliquait, cela donnerait également le droit à quiconque sur Terre, de faire le ménage! Il aurait donc dû être de notre sort, à nous les progressistes, de faire le ménage à Washington! Mais vous savez bien que c’est une formule à sens unique, que jamais quelconque autre nation, sauf étant puissante, n’aurait pu en faire autant.

Imaginez un instant qu’HugoChavez ou Evo Morales se mette à tuer des enfants par centaines! Il s’en suivrait, sans aucun doute, un coup d’État suivi d’une dictature! Je parie, moi qui ne parie jamais, par convictions.

Bref, selon monsieur Arthur, de dénoncer les crimes commis contre l’humanité et les crimes de guerre d’Israël, c’est de l’antisémitisme! Pur et simple! Donc, ne dénoncez plus les «mono-sourcil», vous serez des intolérants! Ne dénoncez pas les poilus, vous serez des anti-loup-garous! Bref, quiconque est semblable aux autres, sans originalité, peut tuer sans retenue! C’est ce que dit, indirectement, monsieur Arthur, avec sa logique à sens unique.

Arthur, en poursuivant sa re-dimension de l’histoire, sa chronologie surtout, blâme le Hamas –qu’il qualifie de terroriste* – d’avoir le premier, brisé l’entente signée avec Israël sur un cessez-le-feu, mais encore une fois, la mémoire d’Arthur est sélective! La poursuite de la colonisation, sinon les tirs de missiles à partir d’hélicoptères récemment, réfutent aisément ces propos disgracieux et mensongers.

Le gros nono Arthur en rajoute en disant que les manifestants avaient préparé leurs pancartes d’avance, alors que le tout est faux et facilement prouvable. Il ajoute que les israéliens avaient d’abord eu des pertes, avant les palestiniens… Mais quiconque connait ou suit le processus israélo-palestinien, sait très bien que les morts, c’est du côté palestinien qu’ils se trouvent majoritairement et régulièrement, bien avant le début de ce conflit-ci!

Le sioniste Arthur parle ensuite des explosions secondaires, recensées dans les mosquées de Gaza par des hélicoptères israéliens. Mais comme il en parle, c’est inadmissible de recevoir des tirs de mortiers ou de roquettes imprécises, mais c’est tout à fait normal qu’il pleuve du phosphore blanc sur Gaza! Dois-je lui rappeler que le phosphore blanc est une arme chimique, condamnée par les instances démocratiques de ce monde? Et sinon, que les tirs d’artillerie ou de bombardiers israéliens, sont eux aussi, sensés être bien accueillis par la population civile de Gaza! C’est donc, encore une fois, une double mesure qui s’applique pour les drètistes

«LE TERRORISME EST ACCEPTABLE CHEZ MES AMIS IDÉOLOGIQUES ET CONDAMNABLE EN TOUT TEMPS CHEZ MES ADVERSAIRES IDÉOLOGIQUES»

Pour revenir à ces explosions secondaires, dois-je comprendre qu’Arthur reproche au Hamas d’entreposer ses munitions là où il en aura besoin? Est-ce que le Hamas dispose de bunkers? D’entrepôts? De maisons suprêmes pouvant abriter ses munitions? Et en quoi est-ce si spécial que le Hamas, gouvernement élu démocratiquement de la Palestine, possède des armes? Israël en possède bien, non? Et encore! Le pire n’est-il pas, dans cette condition, celui qui tire en toute connaissance de la présence des civils au sol ou d’objectifs tout à fait neutres? Oui! Justement! Il incombe à Israël de déloger l’ennemi, sans faire de tort aux civils palestiniens. Mais ça, Arthur, s’en fiche éperdument!

Et quand Arthur dit que les terroristes adorent s’installer dans les résidences des civils, il devrait également souligner que les israéliens adorent tirer sur des résidences civiles. Liban? 1100 civils tués! Ponts, structures, écoles, hôpitaux et quartiers entiers détruits! Terrorisme!

Gaza? Pareil! Hôpitaux! Écoles! Maisons! Lieux de rassemblements, etc…, terrorisme!

Quand Arthur parle de l’histoire du chef du Hamas, assassiné par l’armée terroriste israélienne, Arthur justifie le massacre de la famille du chef en prétextant que celui-ci gardait sa femme et ses enfants dans la maison! Mais encore une fois, qui a tiré sur la maison, en toute connaissance de la présence des ces derniers? Tsahal! Donc, Arthur, comme nos habituels adversaires drètistes, définie le réprimé comme le terroriste! Exactement ce que faisait l’armée nazie avec les juifs qui se rebellaient contre l’occupation allemande! «Sois soumis, sinon, tu n’es qu’un terroriste!»

Pour le reste, le gros zouf d’Arthur poursuit son œuvre avec Québec-Israël, une organisation terroriste qui collabore avec d’autres organisations terroristes et laquelle, ment à tort et à travers. Elle a par exemple, prétendu que le Hamas n’avait jamais été élu, qu’il avait fomenté un coup d’État. Mais la vérité est encore plus fâcheuse, et surtout gênante pour le gros bêta Arthur! C’est Ottawa, voyant le Fatah perdre les élections démocratiques, qui a financé le Fatah afin qu’il prenne les armes contre le Hamas démocratiquement élu, à plus de 80%! Cela dit, je n’adhère pas au mouvement islamiste…Cependant, la totalité du message d’Arthur est jonché de semi-vérités, se portant toutes à la défense d’Israël, l’intouchable! Les crimes d’Israël sont permis, alors que les crimes palestiniens doivent être condamnés. La rhétorique habituelle!

Pour le reste, Israël a le droit de se défendre, mais pas les palestiniens. DOUBLE-MESURE éternelle…

Arthur soutient donc, il ne s’en cache d’ailleurs pas, LE TERRORISME, L’UTILISATION D’ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE SUR DES CIVILS –parce qu’ils sont dans le chemin!-, ET L’ATTAQUE AU LIEU DE LA DÉFENSE!

Arthur n’est qu’un gros tas de merde, soutenant lui aussi les doubles-mesure habituelles, que l’on retrouve généralement chez les conservateurs! Il devrait cesser de faire l’hypocrite et prendre sa carte.

(*Qui terrorise, est terroriste. Israël a donc gagné son titre depuis des décennies déjà! Sinon, monsieur Arthur peut également s’en prendre à son copain de Washington, M Bush, ou à ses amis d’Ottawa, Harper et compagnie.)

Posted in Actualité, Chavez, Conservateur, Conservateurs, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Dictature, Droite, Extrême-droite, Gauche, Guerre, Impérialisme, Internationale, Israël, Lutte anti-fasciste, Malinformation, Manipulation, Média, Médias, Militaire, Militantisme pour la paix, Militarisme, Montréal, Nazi, Palestine, Propagande, Québec (ville), Racisme, Réactionnaire, Sionisme, Terrorisme, Terrorisme étatique, Trou du cul, Violence | 26 Comments »