Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Opinion : la bataille de la controverse

Posted by Libertad ! sur 1 février, 2009

vuedelaprisedequebec
Ce projet de commémorer le 250e anniversaire de la bataille des plaines d’Abraham fait jaser : pour les uns, il s’agit simplement d’un spectacle à gros déploiement, et pour les autres, il s’agit d’une insulte envers la nation Québécoise. Il faut dire que le gouvernement fédéral n’aide en rien à calmer la controverse en finançant à la hauteur de 130 000$ cette reconstitution. Ce qui est sans compter l’appuie la ministre Josée Verner à ce projet, elle qui semble d’une gamine contrariée lorsqu’elle dit à tout les Agnès Maltais et Pierre Falardeau de ce monde de «rester chez eux» parce qu’ils s’y opposent…

Quel est l’intérêt de reconstituer cette bataille qui scella pour toujours l’avenir de la Nouvelle-France, et plus tard du Québec au sein de la confédération canadienne ? Pourquoi transformer cette tragédie historique en une sorte de «spectacle» familial ?

Pour le gouvernement conservateur de Stephen Harper, il s’agit fort probablement d’une douce vengeance contre le Québec depuis que nous avons dit non à ses projets anti-populaires et rétrogrades, en dépit de la fausse reconnaissance de la nation Québécoise par ses valets au parlement. Il ne pardonnera jamais au Québec de lui avoir fait perdre sa majorité lors des dernières élections fédérales. Pour illustrer cette réalité, nous avons qu’à penser aux dossiers du financement des partis politiques, de la péréquation, de la remise en question de l’équité salariale…

Cette reconstitution déclenche les passions autant chez les indépendantistes que les fédéralistes. Jean Charest affirme qu’il n’assistera pas à la reconstitution et Pauline Marois demande le retrait du gouvernement fédéral dans le financement, sans pour autant demander l’annulation de l’événement, chose que les bloquistes ont demandée suite à un vote du caucus. L’ADQ qui ne semble n’avoir rien appris de son minable échec du 8 décembre dernier s’enterre encore un peu plus chaque jour en affirmant que s’opposer à cette honteuse reconstitution serait le «réflexe de colonisés»…

Il faut s’opposer à cette reconstitution puisqu’elle ne fera que rappeler une période sombre de l’histoire du Québec, mais aussi parce que ce sera une occasion pour le gouvernement de poursuivre les buts du 400e anniversaire de la ville de Québec : mener une propagande militariste contre un peuple trop pacifiste au goût des néo-conservateurs d’Ottawa.

Cet été, gagnons enfin la bataille des plaines d’Abraham ! Allons en masse sur les plaines !

Anthony

34 Réponses to “Opinion : la bataille de la controverse”

  1. sylvainguillemette said

    Bonne idée!

  2. Jacques said

    Pas étonnant que vous cherchiez à ignorer l’histoire, c’est dans votre habitude. Vous préférez vous boucher les oreilles, mettre des lunettes noires, et prétendre que ça ne s’est jamais passé.

    Je trouve au contraire, que cet événement est tout à fait approprié et s’inscrit très bien dans un sérieux besoin de remise à niveau des connaissances historiques de nos jeunes. Il est temps que quelqu’un leur montre ce qui s’est passé au lieu de mettre des pages, dans leurs livres d’histoire, leur faisant croire que Françoise David est un personnage ayant une quelconque importance.

  3. sylvainguillemette said

    L’histoire nous apprend également que les bourgeois dans votre genre ne dépendent que de notre bon vouloir à éponger les dettes de vos copains banquiers, lesquels se disaient méritants, tout comme vous. Elle nous apprend également que le système capitaliste est non-viable, pour l’économie mondiale, pour l’environnement et pour le partage des richesses, lesquelles le système préfère remettre dans les griffes des bourgeois parasitaires et inutiles à la nation humaine.

    Un gouvernement de Québec-solidaire pourrait financer un évènement rappelant toutes les chutes historiques du capitalisme, ainsi que les systématiques pillages des contribuables et prolétaires ayant suivi ces évènements évocateurs, sans oublier l’exploitation des prolétaires par les parasitaires bourgeois inutiles dans votre genre.

    Sinon, nous pourrions également financer le rappel de la mort de chacun de soldats canadiens en Afghanistan ou ayant servi les intérêts de la bourgeoisie n’importe où dans le monde, en donnant leur vie -pour enrichir des riches finalement!-.

  4. Vous êtes vraiment nul Saint-Pierre. Ce qui nous dérange ici, c’est le fait que c’est un gouvernement anti-québécois qui finance une reconstitution de ce qui alla être le début de l’assimilation des francophones en Amérique du nord.

    Même si je ne suis d’accord avec tout de Françoise David, elle demeure néanmoins une personne que je respecte beaucoup pour ses convictions. Elle contribue beaucoup plus que vous à l’avenir du Québec en tout cas…

  5. sylvainguillemette said

    Il est temps de montrer aux enfants, le vrai visage des capitalistes et des impérialistes. En effet monsieur Saint-Pierre, sans vous en rendre compte, vous avez démontré que vous vouliez abrutir l’enfant dès son jeune âge, alors que la plupart du temps, les capitalistes sautent à pieds joints sur les militants abordant des enfants!

    Cré Saint-Pierre! Méchant morron!

  6. sylvainguillemette said

    Et JSP ignore aussi toujours l’histoire, car il ignore qu’Israël a massacré des milliers de palestiniens, impunément…

  7. internationaliste said

    Bien sûr que Françoise David n’a aucune importance, car elle n’est pas de la même tendance idéologique que le sieur St-Pierre! C’est clair comme de l’eau de roche.

  8. kawa1000 said

    « Pas étonnant que vous cherchiez à ignorer l’histoire, c’est dans votre habitude »

    En fait, mon cher Jacques, je crois que nos amis cocos (c’t’une farce!) ont un très grand sens de l’Histoire; voyez comme ils la déconstruisent et la réassemblent pour tenter d’étayer leurs théories fumeuses. Guru Guillemette leur présente son interprétation et hop! l’Histoire s’est passé comme cà!

    Donc, si on se résume, la Bataille des Plaines d’Abraham a été le début de la fin du peuple québécois, l’URSS n’était pas communiste, Hitler était une lavette à coté de Georges Bush, et le Canada est une dictature qui ferait pâlir d’envie Kim Jong Il! J’allais oublier que l’élection d’Amir Khadir est un événement historique d’une telle ampleur que la Révolution Tranquille passe pour un festival de village!

    Si j’étais un « reenacter » de la Bataille des Plaines d’Abraham, je serais dans l’armée de Wolfe…j’ai toujours aimé être du côté des gagnants!

  9. nelsonr15 said

    L’événement a été célébré il y a 10 ans et il semble que personne ou presque n’ait chialé.

    Les joies des médias bourgeois je suppose.

  10. quebecsocialiste said

    Quand quelqu’un n’a vraiment rien de pertinent à dire… il fait comme Kawa aux 1000 conneries. L’exagération jusqu’à ne plus être qu’une ridicule caricature de drètiste frustré.

  11. kawa1000 said

    Quand quelqu’un n’a vraiment rien de pertinent à dire… il fait comme Québecsocialiste (le poodle de Guillemette); il insulte et dénigre jusqu’a montrer le trou noir sidéral qui lui tient lieu de raisonnement!

  12. mjcq said

    Bon, suffit les insultes de droite à gauche et vice-versa, j’ai quelques interrogations par rapport à cet évènement..

    1) J’aimerais l’avis de tous, êtes-vous contre la reconstitution de la bataille des plaines ou contre les festivités prévues qui l’entoure?(ou ni un ni l’autre pour les non-indépendantistes..). Car il faudrait nuancé nos propos et éviter de dire n’importe quoi comme le font les nationalistes bourgeois. Je suis contre le fait que l’on utilise cette date pour faire de la propagande fédéraliste et militariste, mais de la en m’opposer à une reconstitution historique, pas sur… C’est la même chose avec l’époque Duplessis, il ne faut pas l’oublier, mais la montrer telle qu’elle a été afin d’en réaliser les conséquences en plus aussi du progrès que l’on a fait depuis ou que l’on peut faire.

    2) Est-ce que le slogan « Gagnons enfin la bataille des plaines! » est réellement représentatif de notre opinion? Nous sommes des québécois qui nous battons pour un Québec libre et socialiste,non pas des gens qui souhaiteraient plutôt que l’on soit une colonie française au lieu d’anglaise puisque c’est de la merde dans les deux cas. Notre message devrait plutôt focusser sur le fait que les francais(pas le peuple) nous ont abandonné après avoir perdu cette bataille et que l’hégémonie anglo-saxonne ne nous a guère traité mieux, ce qui fait qu’aujourd’hui nous sommes un peuple réclamant la liberté qui nous aie dû.

    Bon, on va commencer avec ca! Ce sont deux de mes interrogations que j’ai essayer des formuler histoire de faire en sorte que cet été, on agisse comme de bons marxistes et non pas comme des nationaliste-bourgeois car j’ai pas le goût que faute d’analyse on se retrouve dans le même bateau que les péquistes ou d’autres caves. Discutons!

  13. kawa1000 said

    « J’aimerais l’avis de tous »

    Je suis pour une reconstitution historique! mais ne nous en tenons pas là; toute une série d’activités pédagogiques doit suivre pour expliquer l’Histoire du Québec à un peuple qui en a cruellement besoin! De plus, c’est une histoire tellement intéressante! Et quand je dis pédagogique, je veux dire supervisée par des historiens compétents comme Lacoursière, Vaugeois et autres et non pas par des clowns médiatiques comme Léandre Bergeron ou Jean-Claude Germain qui mêlent relativisme historique et agenda politique pour se faire une belle jambe à TLMEP!

    “Gagnons enfin la bataille des plaines!”

    Mais elle est déjà gagnée! Les Canadiens-Français ont conservé leur langue et institutions, au fil des siècles, ils ont bâti une société forte ou les « Anglais » n’ont plus le haut du pavé! Il suffit de voir les sociétés comme Bombardier, SNC-Lavalin, Cirque du Soleil, Softimage, etc… qui rayonnent partout dans le monde en faisant valoir le talent québécois! Non, nous avons gagné cette bataille…il n’y a que les « losers » comme Falardeau pour refuser de le voir!

    « Nous sommes des québécois qui nous battons pour un Québec libre »

    Après deux référendums qui ont donné les résultats que l’on sait, je crois que les Québécois sont libre de leur choix! De plus, un député gauchiste radical vient d’être élu dans un parlement « bourgeois »…ca doit vouloir dire que les Québécois sont libres!

    Reconstituer une bataille qui dans les faits, n’a rien changé au cours des événements de l’époque est une preuve que les Québécois ont vaincu leur peur du passé et assument pleinement la place qui est la leur dans ce monde en changement!

     » cet été, on agisse comme de bons marxistes »

    Vous savez, vous faites délicieusement nostalgique…vous me rappelez mes années de CEGEP!

  14. Je crois que tu as raison camarade. J’avoue qu’en prenant du recul, j’ai fait quelques erreurs de jugement dans mon texte, notamment ma dernière phrase. J’ai été mis au courant de l’événement par un groupe facebook et il avait justement pour titre «gagnons enfin la bataille des plaines d’Abraham!». C’est une chose qui m’a vraiment choquée je dois t’avouer.

    Cependant, je crois quand même que pour cet été, nous aurons une bataille à livrer et à gagner. Nous ne sommes plus les paysans français d’hier, mais une société pluriculturelle de langue française en Amérique du nord. Nous allons devoir affronter un ennemi redoutable cet été sur les plaines : le gouvernement fédéral canadien et les intérêts capitalistes qu’il défend. Ça ne sera pas par la voie des armes que nous allons nous battre, mais plutôt par le biais de la propagande pour cette guerre de l’image.

    Nous aurons à livrer aux conservateurs que nous voulons la paix, la liberté et le pluralisme et que nous voulons fonder un Québec libre et socialiste !

  15. internationaliste said

    « Quand quelqu’un n’a vraiment rien de pertinent à dire… il fait comme Québecsocialiste (le poodle de Guillemette); il insulte et dénigre jusqu’a montrer le trou noir sidéral qui lui tient lieu de raisonnement »

    J’appliquerais plutôt ce genre de raisonnement à Kawa1000 dont les arguments sont complètement vides de contenu et de sens.

  16. internationaliste said

    Tu dis vraiment n’importe quoi Kawa1000. La victoire des Plaines d’Abraham n’a rien changé au cours de l’histoire. Elle nous a transformé en peuple conquis et dominé. Les gains que nous avons obtenu l’ont été suite à de dures luttes. Même encore aujourd’hui il faut se battre parfois pour être capable de travailler et de recevoir des services en français dans l’ouest de Montréal. Ce n’est pas comme dans les années 60 j’en conviens mais il y a encore bien du progrès.

    Et que dire de ce « bilinguisme » canadien qui n’empêche même pas l’assimilation des francophones hors-Québec et qui ne nous garantit même pas d’être servi dans notre langue dans notre « belle capitale » d’Ottawa!

    Parlons-en des référendums marqués par les campagnes de peur et de chantage du gouvernement fédéral et du camp du Non. Sans compter la loi sur la Clarté qui restreint l’exercice du droit du Québec à l’autodétermination et le scandale des commandites qui a révélé les tactiques frauduleuses du camp fédéraliste.

  17. krymz said

    et que dire de l’argent gaspillié qui pourait être redistribué à des causes ou projects destiné à aidées whatever (enfants, pauvre, malade, faune, sanitisation, nouvelle technologie énergétique beaucoup plus efficace et propre, ect.).

    ce que c’est, c’est un spectacle par les riches bourgeois, pour eux-même. s’amusant dans leur humour noir de nous présenté le spectacle de notre défaite au pouvoir impérialiste british et de voir les enfants et leur parents faire des « WOW! » et des « WHOA! » et des « jveux un chandail, jveux une photo, jveux sa jveux ci »…

    combien tu bet que la reine vas être la?

  18. Jacques said

    @Internationaliste:

    « Et que dire de ce “bilinguisme” canadien qui n’empêche même pas l’assimilation des francophones hors-Québec et qui ne nous garantit même pas d’être servi dans notre langue dans notre “belle capitale” d’Ottawa! »

    Là, je dois intervenir, car on voit bien que vous ne sortez pas souvent du Québec.

    Je vais PARTOUT au Canada, même dans ses coins les plus reculés, et je vous le jure, je trouve toujours quelqu’un qui parle Français et qui est super content de pouvoir s’exercer avec moi. À tel point qu’il m’arrive, en Colombie-Britannique, à Terre-Neuve ou en Saskatchewan, aussi bien qu’en Ontario, de parler plus en Français qu’en Anglais.

    Le Français hors-Québec en train de « mourir », c’est un fantasme des nationalistes Québéqueux pour justifier leur option séparatiste moribonde. Je dirais qu’au contraire, les francophones hors-Québec (et même les anglophones) font un effort monumental pour que le Français vive chez-eux.

    Vous faites encore de la propagande basée sur du vent. Le fait est que l’effort des anglophones pour apprendre le Français est bien plus considérable que celui qu’on fait ici, avec les minables cours d’anglais offerts dans nos écoles.

    Mais voilà, pour vous, comme pour bien d’autres, ce sont de « méchants anglais ». Laissez-moi vous dire, à les côtoyer régulièrement, ils n’ont rien à vous envier.

  19. Jacques said

    Pour répondre à Mcjq:

    N’importe quelle activité à caractère éducatif (même si elle est festive) doit être encouragée. Si les organisateurs réussissent à démontrer les enjeux et les événements entourant ce fait historique, un objectif aura été atteint. Si les Québécois peuvent enfin sortir de leur complexe d’infériorité et se dire, une fois pour toute: « ceci est notre histoire, et je tiens à la connaître », ils auront fait un grand pas.

    Reconstituer cette bataille ne nous la fait pas perdre à nouveau. Reconstituer cette bataille est, et doit être, une célébration des premières années de notre histoire sur ce territoire que nous nommons « chez-nous ». Cette reconstitution historique peut aussi être perçue, si nous sommes de bonne foi, comme une image de notre persévérance en tant que peuple.

    Un jour, peut-être, deviendrons-nous assez adultes pour également reconnaître l’importance du clergé dans la fondation de notre pays. Pour l’instant, nous ne sommes pas prêts, trop occupés à cracher sur tous les curés et bonnes soeurs que nous rencontrons. Mais il faudra bien, un jour, se rendre compte que le Québec Français, ou le Canada, n’aurait jamais existé sans leur volonté.

  20. krymz said

    je vie en colombie-britanique depuis plus d’un ans, et les seul personne que j’ai rencontré qui était « wow, parlons français » était;

    -mon boss (québéquois
    -mon encien boss (parceque la compagnie était basé au québec(france a vrai dire) et il ne pratiquais que rarement.
    -un gars qui avait une petite shop artisanale qui vend des poduits de la pèche dans ma ville. il est franco-ontarien mais ne parle presque plus le français.
    -une amie a ma femme qui était française quand elle était jeune et depuis elle se souvien de seulement de 10 à 30%

    c’est sur que quand on est jaques le patron et que on vas souvent partout au canada en voyage on voie le monde qui on eu largent pour se taper des éducations de fou.

  21. Jacques said

    Krymz,

    Changez vos relations. De toute évidence, vous n’invitez pas à la conversation. La raison est peut-être, qui sait, que vous-même avez abandonné votre Français pour tenter de réussir? À vendu, vendu et demi! Vos anecdotes ne reflètent pas la situation générale.

    Les gens dont je parlais ne sont pas tous de mon rang. Certains sont des travailleurs, avec une éducation moyenne. Et pourtant, ils font des efforts pour apprendre le français.

    Ce qu’Internationaliste affirme est faux, point à la ligne.

  22. internationaliste said

    Je sais très bien de quoi je parle St-Pierre et moi je vais dans le reste du Canada. C’est vrai qu’il y a des anglophones qui parlent français dans les autres provinces et parfois mieux que les Anglo-Québécois, mais au niveau institutionnel le bilinguisme laisse beaucoup à désirer.à

    J’ai travaillé dans la fonction publique fédérale et dans des compagnies dont le siège social est au Canada anglais et il y a très peu de personnes dans ces endroits qui sont capables de parler français. Le bilinguisme fonctionne à sens unique. A Ottawa c’est un coup de chance quand on peut avoir du service en français, j’en sais quelque chose.

    C’est un fait que le français hors-Québec est en déclin. Il y a des communautés qui se battent pour garder leur langue, mais l’assimilation fait des ravages c’est un fait qu’on le veuille ou non. Encore une fois je n’ai jamais nié que des individus anglophones parlent français, j’en connais d’ailleurs, mais au niveau des institutions et des entreprises c’est une autre histoire. Même le gouvernement fédéral a reconnu l’état lamentable du français dans la fonction publique fédérale sans parler des fonctions publiques provinciales.

  23. internationaliste said

    Je travaille en ce moment dans une compagnie dont le siège social est en Ontario et il y a peut-être trois personnes à cet endroit qui peuvent parler français. Ce n’est pas une question de « méchants anglos », mais c’est la prédominance écrasante de l’anglais depuis la Conquête de 1760 qui imposent cette situation. La bataille pour le français au Canada est un combat colossal et malheureusement notre langue perd constamment du terrain, voir les travaux de Charles Castonguay sur cette question.

  24. sylvainguillemette said

    @ Kawa le poodle de Jacques Saint-Pierre

    «Donc, si on se résume, la Bataille des Plaines d’Abraham a été le début de la fin du peuple québécois, l’URSS n’était pas communiste, Hitler était une lavette à coté de Georges Bush, et le Canada est une dictature qui ferait pâlir d’envie Kim Jong Il! J’allais oublier que l’élection d’Amir Khadir est un événement historique d’une telle ampleur que la Révolution Tranquille passe pour un festival de village!
    Si j’étais un “reenacter” de la Bataille des Plaines d’Abraham, je serais dans l’armée de Wolfe…j’ai toujours aimé être du côté des gagnants!»

    La bataille des plaines d’Abraham est une défaite que l’on n’a pas besoin de revoir, et revoir. C’est purement une tactique de provocation. Même le fédéraliste Charest n’en revient pas et il n’y assistera pas. Mais ce qui est génial, c’est que cette reconstitution donnera un bon coup de pouce aux indépendantistes. En fait, c’est peut-être une bonne chose!

    L’URSS n’était effectivement pas communiste, rapportez-vous au manifeste du parti communiste, vous le verrez vous-même. C’est l’ABC du communisme et ce serait bon que vous le lisiez parce que vous êtes visiblement incapable de reconnaître ce modèle économique.

    Hitler était une lavette et Bush était beaucoup moins pire que de celui-ci. Sauf que Bush demeure un tueur de masse, c’est indéniable. Hier, à RDI, un reportage démontrait les misères des irakiens qui ont du fuir leur pays à cause de la guerre de Bush. Depuis que les chiites sont au pouvoir, les escadrons de la mort du nouveau gouvernement sont à l’œuvre et vont même jusqu’à chasser les «infidèles» jusqu’en Syrie. Aussi, il faut noter que le nouveau gouvernement irakien est ni plus ni moins le copain du Hezbollah, du Hamas et de l’Iran. Alors laissez-moi rire de votre gueule, s’il vous plaît! Quelle bande de nuls! Ils ont mis un ennemi au pouvoir, avec l’aide d’un coup d’État états-unien! Ha ha!

    Le Canada est effectivement une dictature bourgeoise, où celle-ci domine la structure économique sans même avoir été élue. Kim-Jong-Il est aussi un dictateur, bref, son régime ressemble fortement à une monarchie, puisqu’il lèguera ses pouvoirs à l’un de ses fils.

    Bref, je me rappelle que quelqu’un, récemment, nous accusait de lui mettre des mots dans la bouche. Or, je ne peux qu’affirmer qu’ici, quelqu’un, Kawa1000, nous a lui-même mis des mots dans la bouche. Une mauvaise habitude répandue à droite…

    Si j’étais un «reenacter», je ferais un oiseau qui passe par là, afin de voir comment sont aussi bêtes, ces singes parlants qui n’en finissent plus de se battre.

    «et non pas par des clowns médiatiques comme Léandre Bergeron ou Jean-Claude Germain qui mêlent relativisme historique et agenda politique pour se faire une belle jambe à TLMEP!»

    Bergeron entre autre, a fait une excellente analyse marxiste de la situation. Mais je ne suis point nationaliste, alors je passe mon tour pour la défense du QC. MJCQ a raison…

    «Mais voilà, pour vous, comme pour bien d’autres, ce sont de “méchants anglais”. Laissez-moi vous dire, à les côtoyer régulièrement, ils n’ont rien à vous envier.»

    Vous lui mettez des mots dans la bouche… Aussi, je dois me positionner ici. On parle du Québec et d’Ottawa ici, pas du reste du pays. Mais je dois dire que j’ai effectivement été surpris de voir comment les étrangers du Québec, avaient cette soif d’apprendre le français, même aux États-Unis. À Las Vegas, lorsque j’accompagnais un groupe de voyageurs, j’ai rencontré quelques travailleurs états-uniens qui s’exerçaient en français. Je ne peux qu’avouer ce fait…

    « Un jour, peut-être, deviendrons-nous assez adultes pour également reconnaître l’importance du clergé dans la fondation de notre pays. Pour l’instant, nous ne sommes pas prêts, trop occupés à cracher sur tous les curés et bonnes soeurs que nous rencontrons. Mais il faudra bien, un jour, se rendre compte que le Québec Français, ou le Canada, n’aurait jamais existé sans leur volonté. »

    Toutefois, malgré le fait que le clergé ait pu éduquer, à coups de règles, notre peuple, je ne suis pas d’accord avec monsieur Saint-Pierre pour leur accorder quelconque importance. Ce sont d’abord des charlatans, puis des privilégiés parmi les miséreux. Ils faisaient croire qu’un Dieu nous guettait, qu’un Dieu nous attendait au paradis, etc.. Balivernes…

    Et si j’ose aborder le sujet des amérindiens et la façon qu’ils furent traités, je n’en finirai plus de cracher sur les curés, effectivement. JSP a raison…

    J’espère qu’un jour, nous saurons nous débarrasser de la religion, pacifiquement. Je suis conscient que nous n’en sommes pas là, mais d’énormes progrès ont été accomplis, comme par exemple ce fameux cours d’éthique et des religions. Bravo aux libéraux sur ce…

    J’aimerais toutefois préciser qu’avec une immigration de près de 55 000 hommes et femmes, lesquels parlent autant anglais que le français, cela se perçoit dans les rues montréalaises.

  25. clusiau said

    Moi je suis prêt, ma masse aussi, à nous amuser sur les Plaines cet été.

    Ou est-il possible de se procurer un drapeau des Patriotes s.v.p. ?

  26. internationaliste said

    Tu peux contacter le Réseau de Résistance du Québécois. Le site web est http://www.resistancequebecoise.org .

  27. quebecsocialiste said

    @Kawa aux milles conneries

    Ce n’est nullement une surprise de vous voir recourir aussi rapidement aux insultes gratuites et vides de sens, cher petit chien de poche de JSP (ou « poodle » si vous préférez). Si au moins vous aviez quelque chose d’intéressant à dire en complément à ces insultes… mais non. C’est une preuve de votre grand manque de culture et d’ouverture d’esprit.

    @JSP

    Même Martineau, pourtant un fervent fédéraliste, a déjà soulevé dans une de ses chroniques (plusieurs en fait) la difficulté collossale qu’il rencontre pour se faire servir en français à Ottawa et même dans le « West Island » de Montréal. Quant à la situation dans le « ROC », c’est encore pire. Avez-vous au moins idée de l’envergure de la « bataille » que doivent livrer les francophones manitobains et néo-brunswikois pour sauvegarder leurs quelques institutions encore françaises? Visiblement, non seulement vous n’en avez pas la moindre idée, mais en plus, vous vous en foutez.
    Un petit ratoureux hypocrite et colonisé, voilà ce que vous êtes.

    @Internationaliste

    Merci pour le lien!

    @Krymz

    Merci pour ton témoignage.

    @Antho

    Merci d’avoir souligné le « move » ridicule de l’ADQ/Équipe… Éric Caire? Ce parti drètiste minable, qui a éjà formé l’opposition officielle, n’est plus qu’à six points de Québec Solidaire dans les sondages (13% pour l’ADQ et 7% pour Q-S). La fin approche pour cette erreur politique québécoise d’extrême droite, surtout avec Stéphane « j’me torche le cul avec une ordonance de la cour » Gendron qui a commencé une campagne de démolition contre Éric « ZÉRO charisme » Caire dans les médias. Les prochains mois risquent d’être comiques avec ces deux-là!

  28. quebecsocialiste said

    En réponse à D. Gagnon et les autres ti-drètistes fédéraleux qui traitent les indépendantistes de « losers »…

    C’est qui le plus grand perdant ici? Ceux qui voient leur parti continuer de monter dans les sondage (et constater qu’une large majorité des québécois sont opposés au projet de propagande fédéraleux sur les plaines d’Abraham)… ou ceux qui croient maintenant que SS. Harpeur, celui qui était encore pour eux il y a quelques semaines à peine un « grand homme de droite », serait en fait un « socialiste sorti du placard »…

    Poser la question, c’est y répondre.

  29. krymz said

    @ internationaliste

    je trouve juste des ptits drapeaux en carton sur le site que ta donné. pourais tu spécifier svp?

  30. Jacques said

    @Tous:

    Je ne comprends pas trop vos reproches envers le ROC. Alors qu’ici on se referme sur nous-même en appliquant des idioties comme la loi 101, là-bas, ils font le contraire et améliorent constamment les services français à la population. La volonté, ici, est de sacrer l’anglais (et les anglais) dehors. Là-bas, au contraire, ils cherchent à enrichir l’offre de services et inclure le français dans le plus de sphères possibles.

    Partout, partout, il y a des affiches routières bilingues, des affiches de services gouvernementaux bilingues, etc…

    C’est quand la dernière fois que vous avez vu un affichage bilingue sur nos routes du Québec? Mettez-vous à la place d’un touriste, comment voulez-vous qu’il s’y retrouve? J’étais au Château Frontenac à Québec il n’y a pas longtemps et je n’en revenais tout simplement pas: un préposé incapable de servir un touriste en anglais!! Et ça se prétend ouvert aux autres comme peuple. Moi, j’appelle ça un esprit de clocher.

  31. internationaliste said

    Et bien moi j’ai été dans le ROC récemment, plus précisément en Ontario et je n’ai pas vu de panneaux bilingues et pour les services en français on repassera. A Ottawa c’est souvent un tour de force pour être capable de recevoir des services en français. Le bilinguisme est bien plus développé au Québec que dans le reste du Canada. Quand je communique avec le siège social de la compagnie ou je travaille je peine à trouve une personne sachant se débrouiller, je dis bien se débrouiller et non parler couramment, le français.

  32. internationaliste said

    @Krymz

    Je pense qu’en communiquant avec eux tu pourrais obtenir un drapeau des Patriotes, car ils en apportent lors de manifestations.

  33. internationaliste said

    Dans la fonction publique fédérale la situation du français est pitoyable à tel point que les ministres francophones du temps des Libéraux en étaient gênés.

  34. sylvainguillemette said

    «C’est quand la dernière fois que vous avez vu un affichage bilingue sur nos routes du Québec?»

    Je vais juste à Westmount et c’est en anglais…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :