Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Un tueur sanguinaire invité à Calgary

Posted by sylvainguillemette sur 13 février, 2009

https://i2.wp.com/www.depresident.com/gallery/overflow/Bush_Wanted.jpg

Alors que nos critiques envers la reconstitution de la bataille des plaines d’Abraham semblent porter fruit, un autre scénario plutôt scandaleux s’ébauche en Alberta. Le 17 mars prochain, un être plus détesté que jamais par son propre peuple, ayant porté l’impérialisme à son plus haut niveau depuis des décennies aux États-Unis d’Amérique et ayant fait de l’économie états-unienne, la risée du monde entier et le malheur des travailleurs touchés par les faillites successives, néanmoins, sera présent sur le sol albertain pour une conférence intitulée «Une conversation avec George W. Bush». Oui, oui, vous avez bien lu! On rendra hommage à ce pourri de tueur de masse qu’est le pire président de l’histoire des États-Unis d’Amérique!

Après avoir fait tuer plus d’un million d’irakiens, après avoir menti honteusement à son peuple plus de 900 fois pour le conduire ensuite dans une guerre illégitime, après avoir possiblement joué un rôle dans les attentats terroristes du 11 septembre 2001 au WTC –de toute façon, c’est la maison blanche qui a financé Al-Qeada et les talibans!-, après avoir ordonné l’utilisation d’Armes de Destruction Massive sur des civils irakiens, après avoir proféré la propagande qui voulait que le réchauffement climatique ne soit qu’un complot socialiste, après avoir participé à quelque coups d’État –dont le coup raté monté contre Hugo Chavez démocratiquement élu-, après avoir induit en erreur la population mondiale sur les stocks d’ADM de Saddam Hussein, après avoir saccagé le pays de celui-ci (ainsi que les vestiges du passé, comme la porte de Babylon –des dalles âgés de plus de 2000 ans ont été détruites par des blindés qui se sont stationnés dessus-), après avoir coupé dans les programmes sociaux –dont l’aide aux personnes âgées, pauvres et aux vétérans!- tout en faisant des cadeaux aux bourgeois et gens riches des États-Unis, après avoir menti sur ses états de service au sein de l’armée, bref, après avoir mené un combat idéologique digne des plus sectaires des êtres humains, George Walter Bush sera l’invité d’Andy McCreath, l’organisateur de l’évènement en question qui réunira près de 1500 personnes, ou complices devrais-je dire!

Que l’on s’insurge lorsque des dignitaires irrespectueux des droits humains posent le pied sur notre sol, c’est tout à fait normal, plus particulièrement lorsqu’ils sont responsables, comme monsieur Bush, de centaines de milliers de morts inutiles –voire le million, dont les soldats états-uniens considérés comme chair à canon-. On s’insurgeait au Québec, il y a si peu de temps, du port d’un drapeau du Hezbollah par Pierre Falardeau. Comment peut-on aujourd’hui percevoir autrement le fait qu’Andy McCreath est en train d’inviter un tueur de masse, un chef sanguinaire en sol canadien? Bush n’est plus président et ne dispose donc plus de cette immunité diplomatique, c’est un être humain à qui l’on peut reprocher des crimes et il a commis ces crimes ignobles.

À des fins monétaires, le président sortant a déclaré la guerre, en 2003, à l’Irak de Saddam Hussein, le même dictateur que son propre pays avait soutenu par le passé -1982, Washington vend des armes à Saddam Hussein pour qu’il entre en guerre contre l’Iran. Un an plus tard, Washington vend des armes à l’Iran pour se défendre de Saddam Hussein!-. Mais les faits sont les faits, et des centaines de milliards de dollars, sinon des milliers, furent engloutis par des entreprises privées spécialisées soit dans l’armement, l’aéronautique ou le service –Haliburton (qui fut en passant, mandatée sans appel d’offres et qui fut par le passé, dirigée par Dick Cheney –qui détient toujours des parts!-)-. Bush avait donc déjà, en 2004 et 2005, gagné son pari et ce, même si l’Irak était toujours plongée dans le chaos et la guerre civile. Parce que la réelle bataille de ces conservateurs républicains, des concédés à la cause bourgeoise, n’était de fait que le lobby des armements, lequel fut plutôt payant ces dernières années aux États-Unis d’Amérique.

Andy McCreath est lui, depuis longtemps déjà, lié au domaine du pétrole et je n’aurai pas besoin de vous faire des pieds et des mains pour vous dire qu’il s’agit ici du pétrole le plus polluant du monde, celui des sables bitumineux. Bien que sa production ait été assaillie par la crise économique en cours, ce pétrole salissant demeure l’objet de plans stratégiques économiques et cela, ne calculant aucunement l’effet qu’il peut et pourrait avoir sur notre environnement à court, moyen ou long terme. Mais rappelons-nous que pour ces conservateurs aux idées obscurantistes, le réchauffement climatique n’est qu’un complot socialiste et que l’on peut polluer indéfiniment.

«C’est vraiment excitant d’avoir le président Bush en visite à Calgary» – Andy McCreath, alors qu’en Europe, les manifestants l’ont bien averti qu’il serait accusé de crimes de guerre –commis par ses troupes en Irak- et de crimes contre l’humanité s’il y mettait les pieds. C’est tout dire l’indifférence des «Andy McCreath» vis-à-vis ces crimes infâmes qu’a pu commettre cet invétéré terroriste.

Encore une fois, cela s’inscrit dans l’histoire de ce mouvement dit «conservateur» et se cumule aux autres évènements tranchés certes, mais très révélateurs quant aux valeurs défendues. George Walter Bush n’est pas ici le bienvenue, qu’on se le tienne pour dit!

(Ceux qui voudraient organiser une levée pour accuser ce tyran de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, envoyez-nous vos idées. Il nous fera plaisir de faire partie d’un tel collectif.)

Publicités

13 Réponses to “Un tueur sanguinaire invité à Calgary”

  1. krymz said

    bush a pendu sadam alors qu’il aurait dut pendouiller à ses cotés. peut-etre une platforme ou sadam est pendu, et ensuite sa dit « next » et la y’aurait bush, également pendu. on pourait meme y ajouter harper, sarko , les worthchild… bref notre system capitaliste et tout leur ami(e)s.

  2. theseraphi said

    Deux observations, sans le moindre commentaire

    1)Le  »coup » des Rotshilds remonte au 19 neuvième siècle. Dans la  »vraie vie », les Rotshilds ont une banque d’investissement influente mais sans plus (pas mal mieux gérée que la Caisse de Dépot, ceci dit) et ont été  »nationalisés » par Mitterand et les Nazis pour deux branches sur trois. Ceux qui haissent compulsivement les Rothshilds citent les Protocoles de Sion et sont des gens comme Ezra Pound (sans commentaires) et David Ickle (encore moins de commentaires)

    2)Un exemple de l’origine de l’équipement irakien en 1990

    BOMBARDIERS

    8 Tu-22 (Soviétique)
    4 Tu-16 (Soviétique)
    4 H-6D (Chinois)

    CHASSEURS-BOMBARDIERS

    30 J-6 (Copie chinoise d’un mig 19 soviétique
    90 Mig-23 (Soviétique)
    94 Mirage F-1 (Français)
    30 Su-7 (Soviétique)
    70 Su-20/Su-22 (Soviétique)
    60 Su-25 (Soviétique)
    25 Su-24 (Soviétique)

    INTERCEPTEURS

    40 J7 (copie chinois d’un mig 23 soviétique)
    150 Mig-21 (soviétique)
    25 MiG-25 (soviétique)
    30 MiG-29 (soviétique)

    Au moins 75% de cette inventaire datant des années soixante, d’ailleurs.

    Les chiffres sont semblables pour l’équipement terrestre, l’artillerie…

  3. theseraphi said

    Le seul équipement américain de Saddam Hussein en 1990 était :

    10 chars légers type Chaffee (concus en 1945…)
    500 APCs…

  4. sylvainguillemette said

    @ Theseraphi

    «2)Un exemple de l’origine de l’équipement irakien en 1990
    BOMBARDIERS
    8 Tu-22 (Soviétique)
    4 Tu-16 (Soviétique)…»

    Correction cher lecteur, Tupolev, c’est russe, pas soviétique. Le soviétisme n’a rien à voir avec le produit d’une force brute mélangée aux moyens de production, ni même au génie. Ces avions sont donc russes et non pas soviétiques, puisque de plus, la Russie, à ce moment là, n’était aucunement gouvernée par des conseils populaires, ces dits «soviets» que Staline a plutôt centraliser sur sa personne.

    Sinon, je dois également vous corriger sur les faits, les États-Unis ont également fournis des armes aux irakiens, avec les français et les allemands. Les États-Unis et la Russie ont fournis près de 70% de ces armes. Acceptez les faits, ces deux empires, dont l’un se disait effrontément socialiste, étaient des fournisseurs d’armes parce qu’ils y avaient des intérêts, le pétrole. C’est d’ailleurs dès que Saddam a nationalisé les ressources pétrolières qu’il est devenu une bête noire, un homme à abattre, tout comme ça avait été le cas pour Castro après son entretient avec Nixon. Nixon avait entendu ce dernier parler des ressources comme un bien commun entre autres. Toujours la même rengaine quoi.

    Mais là n’est pas la question, le principal est que les États-Unis aient fournies des armes aux irakiens, alors ou on en vient à quoi comme conclusion finalement? Oups! Tout le monde sait que les irakiens ont été armés de tous les côtés, sauf que l’un d’entre eux, aujourd’hui, fait comme si ce n’était pas le cas. Également, vous semblez nous pointer du doigt, doigt accusateur, le fait que les russes –employant toutefois le terme «soviétique»- aient fournies des armes aux irakiens alors que personne ici ne tentera de vous démentir. Seulement, je n’ai aucune affinité avec l’époque stalinienne et sa suite, alors veuillez passer et continuer votre quête de pro-russes. Je craints que vous n’en trouviez…

    «L’Irak a également importé entre 1984 et 1988 pour 200 millions de dollars de bombe à sous-munitions fournies par l’industriel Chilien Carlos Cardoen, bombes en partie conçues à partir d’éléments importés des États-Unis [26],[27].»
    Sinon, le reste de l’histoire nous démontre que les États-Unis d’Amérique ont fourni des armes à plusieurs dictateurs, sinon des moyens, dont des assassins, des mercenaires, etc..
    Et la poignée de main Rumsfeld, avec l’accord de la maison blanche pour aller en Iran, c’est dans les archives et c’est disponible sur internet. Bon visonnement.

  5. sylvainguillemette said

    «visionnement»

  6. sylvainguillemette said

    Et je dis armes, mais cela pourrait être un capital…

  7. sylvainguillemette said

    «Lorsqu’en 1972, l’Irak nationalise son pétrole, Washington soutient militairement et financièrement les éléments kurdes de droite dans leur lutte pour renverser le régime de Bagdad, déjà considéré par les États-Unis comme « État terroriste ». C’est ainsi que, en 1979, ils contribuent au renversement du parti communiste irakien et des syndicats ouvriers de gauche par le Parti Ba’as et Saddam Hussein.

    La même année, les États-Unis voient d’un mauvais œil la prise de pouvoir de Khomeiny en Iran et fournissent au régime de Saddam Hussein des armes conventionnelles et chimiques pour déclencher la guerre contre les mollahs iraniens. En réalité, ils donnent des armes et des renseignements stratégiques aux deux belligérants, comme ils le font aujourd’hui avec l’Inde et le Pakistan (2). Leur but étant de profiter de cette guerre le plus possible en espérant, comme le déclare Kissinger « qu’ils se détruiront l’un l’autre. » Et Kissinger dira encore de façon méprisante : « Le pétrole est une chose trop importante pour le laisser aux Arabes. »»

    http://sisyphe.org/spip.php?article402

  8. sylvainguillemette said

    Tout le monde aura son lien et sa version, et dans tout ça, je devrai croire celui qui dit détenir la vérité, bla bla bla… Tout le monde sait que les États-Unis ont déjà soutenu Saddam Hussein, en 1982. Et qu’ensuite, ils sont soutenu les adversaires, etc..

    Sinon, nous savions également que la Russie impérialiste était sur bien des points, semblables aux États-Unis, merci du tuyau quand même.

  9. Jacques said

    « après avoir possiblement joué un rôle dans les attentats terroristes du 11 septembre 2001 au WTC »

    Bon, les conspirationnistes frappent encore. C’est pitoyable.

  10. sylvainguillemette said

    Hé hé! C’était juste pour vous celle-là! Sinon, vous n’avez aucune preuve de la fausseté de ces théories et je n’en n’ai aucune de leurs authenticités. Rapportez-vous au moins aux faits troublants, il y en a et c’est possible de les trouver douteux sans pour autant tomber dans l’accusation. Ce pourquoi j’ai dit «possiblement»…

  11. sylvainguillemette said

    Accuser avec certitude, me semble à moi aussi pertinent que de réfuter avec certitude.

    Moi, je doute fortement de la version Bush, c’est un menteur invétéré, il n’a fait que ça, il a même massacré un peuple sur une base mensongère. Sinon, je ne peux accuser Bush sans lui tendre la chance d’avoir un procès équitable, mais les faits troublants demeurent. Et si si vous êtes certain qu’il est innocent, expliquez-nous pourquoi il le serait, puisque dans son pays, on est coupable jusqu’à preuve du contraire.

  12. sylvainguillemette said

    @ Theseraphi

    Ce n’est pas tout ce qu’ont fait les États-Unis mon cher! Ils ont aussi collaboré avec le Panama de Noriega, où Bush père dealait l’arrivée de cocaïne sur son sol pour éradiquer les quartiers pauvres. Que d’hypocrisie.

    Sinon, ils arment toujours plusieurs États véreux dans le monde et collaborent avec bon nombre d’entre eux.

  13. sylvainguillemette said

    Par exemple, la Colombie est fortement armée par Washington, et massacre des militants syndicalistes, socialistes et autres.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :