Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Obama, sauveur pour la paix ?

Posted by Libertad ! sur 18 février, 2009

h_9_ill_1156930_armee_usC’est aujourd’hui qu’Ottawa accueillait en grande pompe le nouveau président américain Barack Obama. Des milliers de personnes se sont déplacées pour voir celui que beaucoup considèrent comme étant un président américain différent, qu’il en est un pour la paix. Sa campagne au sein du Parti Démocrate s’est basé sur le fait qu’il avait voté contre la guerre en Irak. Mais force de constater que la réalité est tout autre. Il va effectivement retirer les troupes américaines d’Irak (dans un échéancier beaucoup trop long cependant) mais ce sera pour en envoyer davantage dans l’échec afghan…

Le 15 février dernier, les afghans célébraient le 20e anniversaire de la victoire des moudjahidines sur les troupes russes. C’était à pareille date en 1989 que les derniers soldats d’Union Soviétique se retiraient, suite à un conflit qui a fait plus de 1 000 000 de morts dont une majorité de civils. Aujourd’hui, les jeunes soldats russes qui avaient participés à cette entreprise impérialiste sont devenus très critique du militarisme croissant dans la région et s’interrogent si les américains (et les canadiens) pourront gagner là où 200 000 russes ont échoués 20 ans plus tôt.

Obama est aujourd’hui à Ottawa pour discuter avec son homologue Stephen Harper de certains sujets qui préoccupent les deux pays. Il y sera question des sables bitumineux, de la sécurité aux frontières, d’économie et bien sûr de l’Afghanistan. Malheureusement, le cas du jeune Omar Khadr ne sera pas traité, puisque Harper fait la sourde oreille aux revendications croissantes des canadiens pour sa libération.

Pour en revenir à l’Afghanistan, le gouvernement canadien s’attends à recevoir des demandes du gouvernement américain et de l’OTAN pour prolonger la mission. Initialement, celle-ci devait se terminer en février 2009 mais à cause de l’appui des libéraux et du bellicisme des conservateurs, elle fut prolongée jusqu’en 2011. La date de retrait de la mission de combat en 2011 est désormais illusoire. Le Canada restera en Afghanistan tant et aussi longtemps que le voisin américain y restera.

Obama approuva récemment l’envoi de 17 000 soldats supplémentaires dans le bourbier afghan. Les russes qui avaient 200 000 hommes peu avant la fin des combats n’ont pas réussis à contrôler ce pays qu’ils qualifient maintenant «d’incontrôlable».

Les afghans ont toujours combattus avec courage chaque envahisseur, quel qu’il soit. Au XIXe siècle, les britanniques ont tentés d’envahir ce pays sous prétexte de vouloir lui apporter la «civilisation». En réalité, c’était pour contrôler les routes commerciales entre l’Europe et les Indes Britanniques. En 1979, les russes ont fait un coup d’État pro-soviétique pour avoir le champ libre pour occuper le pays. Le prétexte cette fois-ci était la lutte contre les groupes islamistes qui attaquaient le gouvernement central «communiste». En fait, ils ne voulaient que contrôler les routes du pétrole (la révolution iranienne ayant beaucoup nui à l’approvisionnement en carburant des soviétiques).

De nos jours, ce sont les américains et leurs valets qui tentent de nous faire croire que l’invasion est pour lutter contre le terrorisme et qu’ils ont aussi des buts humanitaires dans ce pays opprimé depuis des siècles. Si ils avaient réellement voulus faire dans l’humanitaire, ils avaient plus de 30 ans pour aider le peuple afghan !

Même si la lutte contre l’occupation est beaucoup le fruit des islamistes, de plus en plus, les afghans «ordinaires» s’insurgent et refusent l’occupation de leur pays. La résistance fait partie de la culture nationale afghane et ce ne sera pas demain qu’ils vont accepter d’être dominés par une puissance étrangère hostile.

Pourquoi Obama, qui se prétend différent de l’administration Bush voudrait poursuivre avec un tel acharnement cette guerre perdue d’avance ? Tout comme la reine Victoria et Mikhaïl Gorbatchev, Barack Obama et Stephen Harper vont un jour comprendre qu’on ne peut pas imposer ses volontés au peuple afghan et que si on essaie, on va se heurter à une résistance farouche.

Canada hors d’Afghanistan !

Obama impérialiste !

Advertisements

13 Réponses to “Obama, sauveur pour la paix ?”

  1. Jacques said

    Ça me fait toujours rire de voir ces textes de gauchistes qui croient, comme des enfants de maternelle, que la « guerre » c’est mal et qu’il faut faire revenir les soldats « sur-le-champs »….

    Ce que vous pouvez être naïfs. Vous croyez donc, dans votre compréhension infinie des stratégies militaires, qu’il est plausible de retirer une force armée aussi importante en quelques jours… Vous voir parler comme des généraux d’expérience est aussi farfelu que de vous voir discuter d’économie. Vous n’y connaissez strictement rien. Je sais, l’un de vous va me dire « J’étais dans l’armée et …. ». Je vous réponds tout de suite: vous n’y connaissez rien quand même. Oui, vous savez « spitter » vos bottes, faire des noeuds marins et avez participé à des « skeems » de fin de semaine, mais vous n’y connaissez rien en ce qui a trait aux contraintes associées à une telle mission et encore moins à la géopolitique.

    Ceci dit, moi non plus. Mais j’ai au moins la décence de ne pas faire comme vous et étaler des connaissances que je n’ai pas. J’ai l’humilité d’avouer que d’autres gens doivent s’occuper de ceci et que s’ils disent qu’il n’est pas simple d’effectuer un retrait de ce pays, c’est qu’il doit y avoir une part de vérité.

    Alors, vos petites requêtes pacifistes, sérieusement, qu’est-ce qu’on en a à cirer?

  2. quebecsocialiste said

    Le ti-bitchage de JSP, franchement, qu’est-ce qu’on en a à cirer?

    Je ferai juste remarquer à JSP qu’au Viet-Nam, les USA ont attendu, puis attendu, puis attendu, jusqu’à ce que ce soit finalement les viet-namiens qui les foutent dehors de force (la « grande débandade » des USA, selon les historiens), avant que ces courageux guerilleros, pourtant arrivés victorieux au terme d’une guerre d’agression impérialiste dévastatrice, n’aillent contrecarrer une dernière fois les plans régionaux de la CIA en envoyant une colonne internationaliste au Cambodge voisin afin de faire chuter le régime génocidaire fasciste de Pol Pot et sa secte d’illuminés (dont il était le « frère #1 ») qui se réclamaient hypocritement d’une doctrine à laquelle ils ne connaissait rien et n’avait absolument rien à voir avec.

  3. clusiau said

    Obama est un lèche-cul comme les autres. Un sale politicien qui respectera l’agenda sioniste de ceux qui l’ont fait élire. Fuck Obama, liar in chief.

  4. sylvainguillemette said

    «Oui, vous savez “spitter” vos bottes, faire des noeuds marins et avez participé à des “skeems” de fin de semaine, mais vous n’y connaissez rien en ce qui a trait aux contraintes associées à une telle mission et encore moins à la géopolitique.

    Ceci dit, moi non plus. Mais j’ai au moins la décence de ne pas faire comme vous et étaler des connaissances que je n’ai pas. J’ai l’humilité d’avouer que d’autres gens doivent s’occuper de ceci et que s’ils disent qu’il n’est pas simple d’effectuer un retrait de ce pays, c’est qu’il doit y avoir une part de vérité.»

    C’est vrai, Jacques, que l’on ne peut pas retirer des milliers de troupes du jour au lendemain, mais là n’est pas la question. On accuse ici, dans le texte ci-haut, la coalition de vouloir occuper l’Afghanistan pour des raisons impérialistes, dont l’avenue du pétrole. Il a déjà été mentionné que monsieur Karzaï, le dictateur, avait autrefois, en guise de consultant chez UNOCAL, négocié le passage d’un oléoduc avec ce que Washington appelait en 2000-2001, le gouvernement taliban. C’est là, la principale question de cette occupation, ainsi que la privatisation des ressources naturelles et humaines.

    C’est LA raison pour laquelle nous demandons le retrait des troupes et ce, non pas dans des années, mais le plus vite possible, stratégiquement parlant.

    Je n’ai rien contre les soldats individuels, mais j’en ai contre un corps d’armée qui occupe un autre pays dans le but de lui piller ses ressources ou de lui imposer sa vision étriquée du monde. C’est pourquoi je m’oppose à cette mission illégitime qui en fait, ne procure aucune aide au peuple afghan comme tel. L’ordre d’abattre des cultivateurs d’opium est aussi absurde que si je demandais au gouvernement du Québec d’abattre les tenants de station-service. Ces gens n’ont rien d’autre comme alternative…

  5. internationaliste said

    Qu’est-ce qu’on en à cirer des commentaires insignifiants et incultes de St-Pierre. C’est de plus en plus pathétique.

  6. mjcq said

    Ca me fait toujours rires de voir des imbéciles être aussi naïf lorsqu’ils arrivent à croire les mensonges de la bourgeoisie. Comme si les guerres, la pollution et la pauvreté n’avaient pas de causes mais que c,Étaient de simples éléments fixes composant la réalité. L’histoire est un enchainement de réactions qui ne cesse de se métamorphoser et ce que les marxistes font c’est d’analyser le tout en prenant compte du principal facteur de changements, l’évolution des forces productives. De là nous savons que nous sommes présentement rendu dans une société capitaliste qui divise la population en deux classes, les prolétaires(majoritaires mais exploités/oppressés) et les bourgeois(minoritaire mais dominants) et que la prochaine étape n’est d’autre que la révolution socialiste pour renverser cet ordre établi étant à l’origine de bien des maux. Mais bon, c’est assez complexe a comprendre puisque ca va au-delà des simples idées et croyances que l’on emprunte à le religion ou à la droite..

    Tk, JSP lache pas! Ta carrière d’humoriste est bien partie!

  7. Jacques said

    Monsieur Guillemette, merci pour votre commentaire serein et calme, ça fait changement.

    Ceci dit, j’avoue avoir un peu éludée la question soulevée dans le billet. Personnellement, je continue de croire qu’une intervention en Afghanistan, dans le contexte où elle s’est déroulée, était nécessaire, ne serait-ce que pour bien marquer l’intransigeance (nécessaire) envers les terreaux de terroristes. L’afghanistan, ne l’oublions pas, avant le 9/11, était LE camp d’entraînement des terroristes d’Al-Quaeda.

    Ensuite, il fallait bien sécuriser la place. Ceci était, et est toujours, très difficile. Comment se sortir de là maintenant (car, oui, contrairement à ce que plusieurs pensent ici, je préférerais, et de loin, que nous n’y soyons pas impliqués)? Comme j’ai dit, je n’ai pas de solution, car c’est infiniment plus complexe qu’on peut l’imaginer.

    Même si je souhaites un retrait, je ne souhaites pas un retrait mal ordonné et qui pourrait mettre en péril une avancée (et oui ,je crois que les Afghans sont mieux maintenant qu’ils étaient avant) qui pourrait être bénéfique, en particulier pour les femmes et les enfants de ce pays.

    Sujet bien trop vaste pour de vagues discussions bloguesques en tout cas, si vous voulez mon avis.

  8. Désolé mais j’y crois tellement pas Saint-Pierre. La situation des afghans s’est détériorée depuis 2001. Bien qu’opprimés sous le régime des talibans, au moins, ils ne risquaient pas leur vie en allant au marché et la criminalité y était nulle. Maintenant, les enlèvements, les viols et les meurtres sont quotidiens en Afghanistan. Sans compter bien sûr les «dommages collatéraux» des bombardements américains qui tuent beaucoup de civils et les bombes des talibans qui explosent un peu n’importe où.

    Vous parlez des camps terroristes en Afghanistan, mais saviez-vous qu’il y en avait en Floride pour entraîner des terroristes anti-cubains ?

  9. sylvainguillemette said

    «. L’afghanistan, ne l’oublions pas, avant le 9/11, était LE camp d’entraînement des terroristes d’Al-Quaeda.»

    C’est vrai, mais ces terroristes avaient été financés par Washington. Aussi, les talibans, avant le WTC911, étaient considérés par Washington comme le «gouvernement taliban». L’administration Bush a rencontré les talibans avant le 11 septembre 2001. Le matin des attentats, la famille Ben Laden bouffait avec la famille Bush, juste avant de déguerpir en avion, alors que tous les avions de l’Amérique étaient cloués au sol. Condamnable, non?

    «Même si je souhaites un retrait, je ne souhaites pas un retrait mal ordonné et qui pourrait mettre en péril une avancée (et oui ,je crois que les Afghans sont mieux maintenant qu’ils étaient avant) qui pourrait être bénéfique, en particulier pour les femmes et les enfants de ce pays.»

    En fait, ils ont été aussi «mieux» sous l’occupation russe, mais ça ne durera pas. Et encore, ces talibans sont certes loin de mes valeurs (c’est poli), mais les récentes attaques afin que les occupants dégagent, ce n’est pas mieux. Les attaques collatérales, ouch. Cela donne une raison de plus à tout afghan de joindre ces groupes de rebelles qui n’ont plus rien d’Al-Qeada ou des talibans.

  10. internationaliste said

    Tu sais Jacques quand tu fais des commentaires dans cet esprit là je trouve le débat intéressant avec toi même si je ne suis pas d’accord avec toi. J’aimerais beaucoup que ce soit la norme ici maintenant. Chacun y mettra du sien et nous serons capable de débattre et d’argumenter sereinement malgré les divergences d’opinion.

  11. sylvainguillemette said

    C’est maintenant officiellement le cas, la censure ne s’appliquera qu’aux gens portant des insultes plutôt que des commentaires respectueux et Internationaliste fait maintenant partie de l’équipe de RW.

  12. quebecsocialiste said

    Toute l’affaire de la « visite du messie » à Ottawa n’était qu’une grosse farce si vous voulez mon avis.

    Au moins 65 MILLIONS de $$$ en pleine « crise économique mondiale » (lire: écrasement du capitalisme, ce sale cancer passé-date) pour protéger sa divine majesté Obama, tout cela pour une tite jasette de 45 minutes avec la REPRÉSENTANTE DE LA REINE D’ANGLETERRE, d’environ 30 minutes avec le minoritaire Harper et 15 minutes avec le raciste anti-francophone à Ignatieff (lire son livre dégueulasse où il compare le mouvement indépendantiste démocrate québécois au nationalisme génocidaire de Slobodan Milosevic, ou « les serbes » selon Ignatieff).
    OH! J’oubliais: Une bonne heure aussi de MAGASINAGE où il a pu savourer une queue de castor et se faire photographier en compagnie de « groopies » comme s’il était une sorte de « Rock Star » internationale…

    Et que dire de cette fameuse « presse libre » qui cachait à peine le message subliminal « All hail the NEW emperor of the world! »…

    En parcourant les blogues et en parlant à des amis d’habitude pas si intéressés que ça à la politique, j’ai été heureux de constater que je ne suis pas le seul à trouver totalement stupide qu’au 21e siècle, à l’heure des nouvelles télécommunications, le « président écolo » doit faire le chemin en super avion blindé jusqu’à Ottawa pour des conversations qui auront duré, en tout et partout, MOINS DE DEUX HEURES! Les « téléconférences », y connaissent pas!?

  13. sylvainguillemette said

    C’est que c’est peut-être un président vert kaki, comme les autres.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :