Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

La crise financière, en images

Posted by L'Agitateur sur 22 février, 2009

En deux parties.

Et ils disent que les citoyens et citoyennes doivent être solidaires avec eux ?

Publicités

8 Réponses to “La crise financière, en images”

  1. Jacques said

    J’en reviens pas. Qui a publié une telle idiotie?

    Aucune mention des institutions gouvernementales à l’origine du chaos. Des explications qui semblent s’adresser à des enfants avec un sérieux retard mental. Les riches sont « gros », les autres, « maigres ». Et vous, vous gobez ça comme si c’était l’entière vérité?

    Plus stéréotypé que ça, c’est impossible. À part, peut-être, un T-Shirt du Che.

  2. Toujours de la faute de l’État pour les droitistes.

    Le saint-marché n’est jamais responsable de ses propres déboires.

    Pourtant, depuis 30 ans, on a déréglementé l’économie à tout va et on se surprend de cette crise financière.

    L’exemple sud-américain est patent en ce domaine. Le néolibéralisme a réduit l’État au minimum, on a privatisé et déréglementé tous les pans de l’économie et on en vu le résultat, surtout avec la crise de l’Argentine. Les gouvernements socialisants s’installent désormais un peu partout sur ce continent et nous devrions connaître sous peu le même phénomène dans les pays industrialisés.

  3. quebecsocialiste said

    @Jimmy

    JSP a raison, c’est la faute de l’état. Ce dernier n’aurais jamais dû dérégulariser le système financier, sachant que ce dernier était trop con, cupide et irresponsable pour être laissé « loose ». Les grands requins financiers, vaut toujours mieux les garder en laisse. Autrement, ils détruisent notre environnement et vident les poches des contribuables pour une poignée d’insignifiants $$$.

  4. J’espère que c’est du sarcasme ici.

  5. quebecsocialiste said

    @Jimmy

    « J’espère que c’est du sarcasme ici. »

    D’après toi… 😛

  6. sylvainguillemette said

    Mais encore, la règlementation de l’État fait office de soupape, révélant le crédit à toutes et tous, mais faisant également des envieux de vendre leurs produits. Au bout du compte, le crédit éclate, la soupape pète et légitime la révolution. Imaginez un instant qu’on fasse éclater les barrière règlementaires du Québec, fini les gros «pick-ups maggés» sur les lumières, avec à l’intérieur, un jeune de vingt ans à la casquette toute croche. Fini aussi, les multiples voyages dans le sud, fini les achats chez Breault et Martineau, etc..

    Comme le disait Hervé Kempf, les riches font l’envie des pauvres, et ça ne cesse pas. Comment donner aux pauvres la chance de vivre un semblant de richesse? Avec le crédit, soupape…

  7. krymz said

    je préfère ce video
    http://video.google.ca/videoplay?docid=-515319560256183936&ei=2-OiSaKjBZ2wqAOPjMjGDA&q=the+money+masters&hl=en

  8. quebecsocialiste said

    Franchement, excellent vidéo.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :