Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 27 février 2009

Une histoire de torture…

Posted by quebecsocialiste sur 27 février, 2009

 Un dernier texte avant de partir pour la fin de semaine pour le congrès national de Québec Solidaire, à Québec (city). Texte sur la torture systématique pratiquée par les USA et paru dans le Granma:

Documents officiels des États-Unis

Des prisonniers ont été maltraités à mort

Stephen C. Webster

 

L’UNION américaine des libertés civiques (ACLU) a publié des passages d’un rapport gouvernemental aujourd’hui déclassé sur les techniques d’interrogatoire utilisées en Irak, en Afghanistan et à Guantanamo. Ces pages qui n’avaient pas été divulguées jusque là détaillent le recours réitéré à des procédés abusifs, y compris jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Les documents obtenus par l’ACLU sur la base de la Loi sur la liberté de l’information (FOIA) contiennent un rapport du vice-amiral Albert T. Church, qui avait été chargé de mener une enquête exhaustive sur les méthodes d’interrogatoire du département de la Défense. Church qualifie spécifiquement les interrogatoires effectués à la base aérienne de Bagram, en Afghanistan, de « clairement abusifs, de toute évidence non conformes à aucune politique ou instruction approuvée pour les interrogatoires ».

La publication de l’ACLU est sortie le jour même où trois autres importants groupes de défense des droits de l’Homme ont pu télécharger des documents en vertu de la FOIA. Ces documents révèlent que le Pentagone a dirigé des prisons secrètes à Bagram et en Irak, qu’il a coopéré au programme de « détentions fantômes » de la CIA et que du personnel de défense à différé la libération d’un prisonnier pour éviter toute publicité négative.

« Dans les deux cas, par exemple, (les prisonniers) ont été menottés à des objets fixés au dessus de leur tête afin de les tenir en éveil », indique le document. « Dans les deux faits, la violence physique a été utilisée : coups de pieds, passage à tabac, tactiques dites « de soumission » qui impliquent que des coups sont portés aux jambes (des prisonniers) par les genoux (des interrogateurs). Dans les deux cas, la blessure aux jambes est en rapport avec le décès. Dans un cas, la blessure provoquée par un objet contondant a provoqué une embolie pulmonaire et dans l’autre, une maladie de l’artère coronaire a été compliquée par une lésion du même type. »

Dans un communiqué de presse, l’ACLU résume les documents qui font partie de : « (Une) enquête menée sur deux décès à Bagram. Il a pu être établi que les deux détenus étaient morts d’une embolie pulmonaire causée par le fait qu’ils avaient été enchaînés debout, privés de sommeil et soumis à des dizaines de passages à tabac infligés par des gardiens et peut-être même des interrogateurs. (Fait aussi état du recours à la torture dans la base illégale de Guantanamo et dans des prisons US/afghanes de Kaboul.)

« (Une) enquête sur un homicide ou un homicide involontaire perpétré sur le détenu Dilar Dababa par des forces des Etats-Unis en 2003, en Irak.

« (Une) enquête ouverte après des affirmations selon lesquelles un prisonnier irakien aurait été soumis à la torture à The Disco (situé dans les installations de la Force des opérations spéciales à l’aéroport de Mossoul, en Irak). Le supplice consistait à remplir son survêtement de glace, puis à asperger d’eau le prisonnier au tuyau d’arrosage et à le maintenir debout pendant des périodes prolongées, parfois devant un climatiseur ; l’obliger à se coucher et à boire de l’eau jusqu’à s’étrangler, vomir ou étouffer ; lui frapper la tête contre une plaque métallique chauffée alors qu’il portait une capuche et qu’on l’interrogeait ; l’obliger à lever plusieurs fois de suite les jambes, auxquelles on avait accroché des blocs de glace, et lui donner des coups de pied quand il ne pouvait plus.

« (Une) enquête sur des déclarations de cas de torture et exactions perpétrés en 2003 à Abu Ghraïb.

« (Et une) enquête ayant établi une cause probable pour croire que des forces des Etats-Unis ont commis un homicide, en 2003, sur la personne d’Abed Mowhoush, attaché dans un sac de couchage pendant un interrogatoire et décédé par asphyxie. »

« Une grande partie des tortures, mutilations et assassinats de détenus ont obéi à des ordres donnés selon des règles secrètes d’affrontement en usage au Pentagone », écrit Scott Horton, éditeur et collaborateur de Harper’s Magazine. « Cela se passait sous les ordres du sous-secrétaire à la Défense pour les renseignements, Stephen Cambone, un personnage qui a réussi jusque là à se soustraire à l’attention portée au scandale de la torture et qui est maintenant vice-président pour la stratégie de QinetiQ North America, une filiale de l’entreprise QinetiQ basée au Royaume uni, qui recrute sous contrat pour la défense. L’analyse du comité des services armés du Sénat ne parvient pas à atteindre le Dr Cambone, ses règles d’affrontement destinées aux unités d’opérations spéciales sous son contrôle, la mort, la défiguration et la torture infligées à des prisonniers qui leur avaient été confiés. Ceci est une raison parmi d’autres pour lesquelles il s’impose de mener de toute urgence une enquête exhaustive avec ordres de comparution. Mais la diffusion complète des enquêtes internes déjà menées par le département de la Défense est une étape prochaine et essentielle. ». (Tiré de Rebelion)

 

 

Posted in Afghanistan, États-Unis, Bush, Crime contre l'humanité, Cuba, Fascisme, Guerre, Irak | 16 Comments »