Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Le Canada est en Afghanistan parce que…

Posted by L'Agitateur sur 6 mars, 2009

Vous vous demandez vous aussi que fait le Canada en Afghanistan si l’on exclu le pétrole, la colonisation, la culture d’opium, la privatisation et le postesclavagisme du pays ? Eh bien, selon le site du gouvernement du Canada, le Canada y est parce que le Président « élu » nous a demandé notre aide.

Vous êtes sceptique ? Lisez le passage qui suit, dans le premier paragraphe même du lien ci-haut : 

Le Canada et les 36 autres pays qui participent à la Force internationale d’assistance à la sécurité (une mission dirigée par l’OTANautorisée par les Nations Unies) sont en Afghanistan à la demande du gouvernement démocratiquement élu du Président Hamid Karzai en vue d’aider le peuple afghan à reconstruire le pays pour rétablir une société stable, démocratique et autonome.

Vous avez bien lu : « à la demande du gouvernement démocratiquement élu ». Donc, le gouvernement inexistant avec un président inexistant a demandé en fin 2001, suite à son élection inexistante où il fut placé par les États-Unis grâce à la population qui a voté (tout « comme » aujourd’hui), au Canada de venir dans ce pays pour l’aider à combattre ceux qu’il a aidé : les talibans.

C’était donc ça la raison… moi qui croyait – d’après ce qui était répété jour après jour, pendant des heures dans les médias – que c’était pour capturer Oussama Ben Laden ! Eh bien non, ce n’était pas ça ; du moins, ce n’est plus ça… maintenant, c’est parce que le « gouvernement démocratiquement élu » le demande !

C’est un peu comme pour l’Irak : ce n’est plus parce qu’il y avait des armes de destructions massives dangeureuses pour l’humanité, ni plus parce que Saddam Hussein était coupable de crimes de guerre, mais parce que le gouvernement irakien le demande ! Étrangement, tout cela me fait rappeler le colonialisme et les empires européens en Afrique…

Publicités

15 Réponses to “Le Canada est en Afghanistan parce que…”

  1. Excellent billet cette fois-ci!

  2. Vous rejetez donc le résultat des élections afghanes. Soit.

    Je sais, parce que vous l’avez déjà écrit ailleurs, que vous rejetez aussi le résultat des élections canadiennes.

    J’espère que vous aurez au moins la décence de rejeter le résultat des élections américaines et vénézuéliennes.

    Au fond, si on vous écoute, les élections, kosse ça donne? Allons, n’hésitons pas, suivons votre voie: basculons dès maintenant dans un vortex temporel qui nous ramènera aux goulags.

  3. Quelles élections ?

    QUELLES ÉLECTIONS AFGHANES ?!

  4. « QUELLES ÉLECTIONS AFGHANES ?! »

    Ces élections:
    http://www.iht.com/articles/2004/10/20/news/afghan.php

    Je vous rappelle que nous vivons sur la planète terre, que nous sommes en 2009, et que le communisme est mort et enterré. Évidemment, la réalité, pour vous, est difficile à avaler, je peux comprendre. Dans votre tête enfumée, les Afghans étaient heureux de se faire décapiter par les Talibans, mais sont terriblement malheureux que nous leur construisions des écoles.

    Ça doit être sérieusement bizarre d’être aussi gelé à longueur de journée.

  5. Vous vous foutez de ma gueule ?

    Vous me montrez des élections de 2004, alors que dans le billet il est spécifié « fin 2001 ». Quelles élections ont eu lieu en fin 2001 pour demander au Canada de venir en aide en Afghanistan ?

    Lâchez le pot, ça me ferait plaisir (parce que moi j’y touche pas).

  6. Euhhhhh

    Le monsieur ne sait pas lire, c’est évident. Ou bien ne comprend-t-il rien à l’anglais, ce qui est pardonnable, mais risible en cette ère où le monde ne se résume plus à son petit quartier. De toute façon, il semble inutile de vous aider à lire cet article, puisque, visiblement, vous ne voulez pas regarder la réalité en face. Il y a eu des élections en Afghanistan et un président a été élu.

    Que votre petite personne pense le contraire ne changera certainement pas le cours de l’histoire.

    Révisionniste.

  7. Vous faites exprès. Retour rapide sur le billet écris.

    Donc, le gouvernement inexistant avec un président inexistant a demandé en fin 2001, suite à son élection inexistante où il fut placé par les États-Unis grâce à la population qui a voté (tout « comme » aujourd’hui), au Canada de venir dans ce pays pour l’aider à combattre ceux qu’il a aidé : les talibans.

    le gouvernement inexistant avec un président inexistant a demandé en fin 2001

    a demandé en fin 2001

    Quelles élections ont eu lieu en fin 2001 en Afghanistan ? C’est ce que je vous demande, et vous me sortez des élections corrompues de 2004.

  8. internationaliste said

    St-Pierre soutient les élections quand ça fait son affaire. Dans le cas du Vénézuéla il les dénonce car ne sont pas ses amis qui ont pris le pouvoir. Plus enfantin que ça tu meurs!

    Pour ton info il n’y a pas que les Talibans qui ont agressé les femmes mais les seigneurs de la guerre de l’Alliance du Nord soutenus par la CIA qui ont massacré bien des femmes et des opposants au cours des années 80 et 90 sans que ça l’émeuve les médias occidentaux. Plus hypocrite que ça tu meurs!

  9. internationaliste said

    Je viens de jeter un coup d’oeil au blogue de St-Pierre qui vient d’être réanimé. Pas un seul commentaire et il a le culot de dire que RWatch est minable! Le sien est tellement pourri qu’il ne suscite aucun intérêt! Il peut bien être jaloux. En plus de ça il critique toujours ce blogue mais il y est toujours présent.

  10. Jacques Saint-Pierre ne connaît rien à la réalité de l’Afghanistan. Les militaires canadiens, ont semble-t-il consacré une seule journée à la «reconstruction», le reste du temps, c’était pour bombarder et mitrailler un ennemi invisible.

    Les afghans vivent sous une occupation militaire étrangère, et ils veulent que leur pays soit enfin libre de toute ingérence des étrangers. Pourquoi tu persiste Saint-Pierre à défendre l’indéfendable ? Je crois que nous avons tellement publiés d’articles et amenés de preuves que les autorités canadiennes mentent à la population sur la réalité en Afghanistan.

  11. emanuelkaemmerer said

    Monsieur Saint-Pierre, soit vous mélangez les choses, soit vous profitez de la moindre occasion, si peu pertinente soit-elle, pour discréditer une doctrine, en l’occurrence le communisme, et ainsi cracher votre fiel.

    Ce que l’auteur de ce billet essaie de démontrer par le biais de ce dernier, vous me pardonnerez le jeu de mots, ce n’est pas que le communisme peut ou doit prendre la relève dans ce cas bien précis, et il me corrigera si je me trompe, mais plutôt que les vraies raisons de la présence canadiennes en Afghanistan sont évacuées, camouflées, tues par les autorités gouvernementales parce que…parce que…on ne sait pas trop pourquoi en fait.

    Les communiqués officiels du gouvernement canadien nous disent que la présence militaire canadienne est l’effet d’une demande du président démocratiquement élu Hamid Karzaï de venir en aide à l’État afghan. Or, ce même président n’était pas en charge dudit État en 2001, lorsque les opérations militaires ont débuté. Comment aurait-il pu, à ce moment, demander de l’aide aux forces occidentales en tant que président démocratiquement élu ? Son élection – je ne m’insèrerai pas dans le débat quant à la légitimité celle-ci – n’est venue que 3 ans plus tard, en 2004.

    On peut expliquer la présence canadienne au « Far east » de bien des manières, mais certainement pas ainsi. Et à mon sens, ce billet ne vise qu’à démontrer cette incohérence, ce mensonge éhonté qui nous est servi sans pudeur.

  12. sylvainguillemette said

    @ JSP le révisionniste

    « Vous rejetez donc le résultat des élections afghanes. Soit. »

    Euh, pauvre type… L’élection de 2004 n’était que le mutisme de plus de 86% de la population afghane, parce qu’en effet, pas plus de 14% de la population a voté à cette élection, en bref, la population de Kabul, laquelle était l’un des seuls endroits défendus par la coalition de pilleurs de ressources humaines et naturelles, sans parler de la position stratégique offerte par la prise de cette position.

    En fait, en réalité, les afghans n’ont pas élu cet ancien consultant chez UNOCAL, lequel avait été mandaté par la maison blanche pour aller négocier avec ce que la maison blanche appelait à l’époque (2000), le gouvernement taliban. Et oui! Bush « dealait » avec les talibans! Que de surprises! Mais non, je ne suis pas surpris pour ma part, puisque le gouvernement terroriste états-unien a également «dealé» avec Al-Qeada, qu’il a passablement créé en fait!

    Et sur 14% de participation de la population afghane, seuls 55% d’entre eux ont donné leur vote à ce dictateur de pacotille. Ce n’est pas ce que l’on appelle la démocratie ici en tout cas. Mais encore aurait-il fallu que les seigneurs de guerre et les talibans rasés ne se trouvent pas dans ce gouvernement misogyne, afin de donner quelque sens que ce soit à vos propos débilitants.

    Je rejette l’élection de ce dictateur, parce qu’il n’a pas le soutient de son peuple et qu’il était impossible de voter, en 2004, puisque la majeure partie du territoire afghan était sous contrôle taliban. Il y a même des provinces où la botte pillarde n’avait pas encore pris pied. Comment croire alors, que les afghans auraient pu participer à cette élection, alors qu’en plus, les routes sont rares et souvent minées? N’importe quoi…

    Quant au Venezuela, votre ami Jimmy Carter approuve l’élection de Hugo Chavez et n’a rien vu de suspect. Chavez obtient, toujours en améliorant sa cote, plus de 60% des suffrages, ce qui n’a rien à voir avec les tristes 55% d’appui, sur 14% de participation que le dictateur concédé Karzaï a pu obtenir.

    Mais que dire encore, du fait que la firme UNOCAL fut achetée par Chevron, laquelle avait des intérêts en Afghanistan, et comme par magie, le dictateur Karzaï a privatisées les ressources humaines et naturelles, les rendant strictement accessibles aux seuls bourgeois étrangers capables de se les permettre! Quel hasard!

    Des élections, ça donne quelque chose, à condition d’être démocratiques et gérées de façon non partisane, ce qui ne fut pas le cas en Afghanistan. Et Tova dit juste, en 2001, la mission n’était pas demandée par un gouvernement qui n’existait alors pas. Mais encore, nous savons désormais que la mission avait débuté bien avant le 11 septembre 2001, soit en 2000, d’après Denis Morissette, lequel avait lui-même participé à cette mission sous la bannière des TASK JOINT FORCE canadiennes. Meilleure chance la prochaine fois, monsieur le révisionniste!

  13. sylvainguillemette said

    Et je ne vois vraiment pas le rapport entre le communisme et le sujet du billet amené par l’auteur. Encore une bifurcation vers un sujet autre, afin d’éviter le sérieux débat. Mais on s’habitue, avec Jacques Saint-Pierre.

  14. Hé, notre inimitable Jacques St-Pierre national, je viens de lire que tu ajoutes en hyperliens sur le dernier billet de ton blogue le site de Reactionnism Watch ainsi que le mien, Homo politicus.

    Merci pour cette publicité! Quoi qu’on ne doit pas s’attendre à une explosion de visites via ton blogue pratiquement inconnu!

  15. internationaliste said

    Au fond il fait vraiment pitié car personne ne s’intéresse à son blogue. Il vient ici pour chercher un peu d’attention!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :