Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF OPPOSÉ À LA BRUTALITÉ POLICIÈRE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Posted by L'Agitateur sur 17 mars, 2009

Montréal, 15 mars 2009 – Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP) a rarement été aussi scandalisé qu’aujourd’hui par le comportement des policiers lors d’une manifestation du 15 mars, Journée Internationale Contre la Brutalité Policière. Après la campagne de peur orchestrée depuis mardi par le Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM), nous avions certaines appréhensions, mais les abus ont dépassé notre entendement.

Dès le vendredi soir, la Gendarmerie Royale du Canada a réussi à convaincre le café-bar l’Escalier de fermer ses portes alors qu’une activité de financement pour le COBP y était organisée. Dimanche, avant même le départ de la marche, le ton était donné alors que de nombreux protestataires étaient fouillés illégalement, certains même brutalisés par des policiers dont le numéro de matricule était dissimulé. Au moins cinq individus ont d’ailleurs été arrêtés alors qu’ils n’enfreignaient aucune loi. Vingt minutes avant l’heure de ralliement, le métro de Montréal a été fermé entre les stations Berri-UQAM et Beaubien, et certains agents du SPVM en profitaient au métro Sherbrooke pour intimider et menacer de violences physiques quiconque irait à la manifestation. Malgré tous ces inconvénients et les discours démagogiques tenus par les responsables policiers la semaine dernière, le rassemblement a été le plus populeux de l’histoire du 15 mars, avec une participation minimale de 2000 personnes.

Le SPVM a cherché à culpabiliser le COBP d’avoir exercé, comme de nombreuses organisations le font, son droit constitutionnel à ne pas lui fournir d’avance le trajet de la manifestation. Or, notre organisation ne peut se permettre d’accorder sa confiance au SPVM, qui pourrait facilement profiter de ces informations pour faciliter des arrestations massives ou pour mettre fin brutalement à notre marche. D’ailleurs, la police n’a pas respecté concrètement notre droit à la manifestation puisqu’elle est parvenue à séparer notre marche dès le début en trois groupes distincts, pour ensuite nous empêcher d’aller où nous voulions et nous diriger consciemment vers le centre-ville, quartier symboliquement chargé. De nombreuses initiatives ont été prises tout au long de la manifestation pour prévenir les actes de vandalisme et lancer des appels au calme. Une partie du discours inaugural a notamment été consacré à ce sujet, comme l’a mentionné une porte-parole : ‘’ Il ne faut pas leur donner le prétexte qu’ils recherchent pour nous arrêter et ainsi porter atteinte à la sécurité de l’ensemble de la manifestation’’. Deux appels à la dispersion ont aussi été lancés, mais sans efficacité parce que des agents de police avaient littéralement volé le mégaphone de notre organisation des mains d’une des participantes.

Nous espérons sincèrement que les médias prendront le temps de discuter sérieusement des graves enjeux que nous avons tenté de communiquer aujourd’hui à l’ensemble de la population. Le meurtre de Fredy Villanueva est certes chargé en émotion, mais il est surtout révélateur d’un problème plus large, l’impunité policière. Depuis 1987, 43 personnes ont été tuées par des agents du SPVM qui n’ont jamais été condamnés, dans aucun de ces cas, ni pour meurtre ni pour homicide involontaire. Depuis 2001, le Taser a été impliqué dans plus de 300 morts en Amérique du Nord. La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec a aussi reconnu la police montréalaise coupable de profilage racial l’année dernière. Quotidiennement, les pauvres, les immigrants, les marginaux et les protestataires sont victimes d’abus illégitimes de la part des polices à travers le monde. Nous serons donc encore là, toute l’année, pour surveiller le travail des policiers et le 15 mars 2010 pour souligner la 14e Journée Internationale Contre la Brutalité Policière.

Collectif Opposé à la Brutalité Policière

Source : COBP

Advertisements

13 Réponses to “COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF OPPOSÉ À LA BRUTALITÉ POLICIÈRE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE”

  1. sylvainguillemette said

    J’appuie la manifestation, mais pas pour autant le travail désorganisé qui s’est avéré un échec total. On les accuse de 43 meurtres? Que proposez-vous? Une autonomie de justice, comme ces républicains conservateurs nous le prônent?

    La brutalité policière n’est autre chose que la manifestation de l’État, défendant les intérêts de la bourgeoisie. Il est impératif d’évincer la bourgeoisie d’abord, et ensuite, nous pourrons voir les intérêts défendus par cet État, lequel s’avérera assez utile lors de la répression bourgeoise et contrerévolutionnaire.

    Et pour être franc, la seule chute du capitalisme, amenant…, les faillites, les misères et j’en passe chez nos camarades prolétaires, est une bonne raison de renverser cette tromperie qu’est le système capitaliste. Les bourgeois nous pigent encore dans les poches, avec pour messie, des Obama nous rappelant que nous pouvons traverser cette crise, «ENSEMBLES» !?!?! Quel nul, j’espère qu’il … Tout cas.

  2. DooM said

    Pauvres petits choux.

    Leur manif n’a pas levé, leurs dégats ont été limités, la police les a bien encerclés et a durement répliqué aux gestes criminels posés. Même les groupes communautaires qui ne veulent surtout pas être représentés par vous et votre vandalisme vous désaprouvent.

    Vous êtes seuls avec vos mensonges, vos chiffres gonflés et votre idéologie risible.

  3. sylvainguillemette said

    Doom Doom Dumb, si votre idéologie est le capitalisme, vous n’êtes pas placé pour parler d’idéologie. Ce système est non seulement mort, mais tente de survivre avec le labeur des autres, de ceux et celles qui furent déjà exploités durant toutes ces années. AIG, sans le capital versé de Washington, un capital qui n’existe même pas, l’assureur tombe. Pareil pour GM et compagnie, bref, votre modèle capitaliste, si c’est le vôtre, n’a vraiment pas de leçon à donner à qui que ce soit.

    Quant à la manifestation, elle vise à dénoncer la violence des policiers, un fait. Vous diriez, vous, que les policiers ne sont jamais trop brutaux? Jamais trop violents? Si c’est le cas, c’est que vous soutenez clairement ces violences, parce que vous n’en n’êtes pas la victime,plus opportuniste crasse que ça…

    Mensonges? Quels mensonges?

    Il n’y avait pas 400 personnes, comme l’entendait la police de l’État capitaliste -mort-. C’était visible à l’oeil nu.

    Votre idéologie s’est écroulée, vos oracles en sont à nous inviter à traverser LEUR crise ensembles. Je n’ai pas à payer les dettes des bourgeois, lesquels ont tué leur propre système par cupidité.

    Nécrophile…

  4. dunhambush said

    C’est vrai Doom que la police a fait une bonne job. C’est pour ça que ces adolescents attardés sont autant frustrés! C’est aussi vrai que tous les groupes de gauche sérieux se distancent de ce collectif de punk crottés sortis tout droit du lumpenprolétariat!

  5. internationaliste said

    Ce n’est pas le COBP qui a fait les actes de vandalisme. Je pense par contre qu’il devrait les dénoncer clairement et publiquement mais il faut éviter de mettre tout le monde dans le même panier.

    Je viens de lire le communiqué du Parti Communiste du Québec sur cette manif et il est excellent:

    Cette manifestation était-elle vraiment utile ?…

    Par André Parizeau,
    Porte parole du PCQ

    Comme à chaque année, à pareille date, a eu lieu hier, dans les rues de Montréal, une manifestation pour dénoncer la brutalité policière , laquelle s’est finalement terminée (une fois encore) … par encore plus de brutalité et aussi une belle pagaille. Cette fois-ci, cela s’est aussi soldé par plus de 200 arrestations de personnes, dont plusieurs étaient d’âge mineur. Ce qui n’est pas rien.

    Plusieurs personnalités connues de la scène publique, dont la journaliste du journal La Presse, Michèle Ouimet, de même que le professeur de l’UQAM, Francis Dupuis-Déry, ont aussi, et ouvertement, mis en cause l’attitude des policiers. Cela n’est pas vraiment surprenant, compte tenu justement de tout le dossier déjà existant en matière justement de brutalité policière. Ce n’était de toute manière pas la première fois qu’on pouvait voir cela.

    Avec un certain recul, on peut en même temps se demander si la tenue, à chaque année, de cette fameuse manifestation sert vraiment la cause de ceux et de celles qui voudraient justement que cette brutalité policière cesse et que la police cesse aussi de se prendre comme si elle pouvait elle-même être au dessus de la loi.

    Autant, on doit dénoncer chaque geste de brutalité policière et il sont encore trop nombreux — on ne devrait jamais excuser les gestes de la police, surtout quand cela se termine par la mort d’individus et que cela aurait pu être évité de l’avis de la plupart des gens, à l’exception évidemment de la police bien sûr. Et c’est bien tant que mieux qu’on soit encore nombreux à critiquer de tels gestes.

    Autant on devrait pouvoir également remettre en cause ce qui est en train de devenir une tradition, avec cette manifestation, mais qui, et de toute évidence, semble bien plus desservir la cause qu’elle était au départ supposé servir, que n’importe quoi d’autre.

    La plupart des médias ont, une fois encore, mis l’accent non pas sur la police, mais plutôt sur le fait que plusieurs des manifestants présents voulaient juste faire du « grabuge pour du grabuge » … Le résultat, c’est que c’est plutôt la police qui finit avec le beau rôle. Quand on pense que tout le dossier dans l’affaire Villanueva n’est toujours pas réglé (et il en va de même dans cette autre histoire d’un autre jeune tué cette fois dans le quartier Côtes des Neiges; cela se passait en 2005), c’est plutôt désolant.

    Entre temps, cela tend aussi à faire oublier, au sein de l’opinion publique, ce qui devrait pourtant rester l’essentiel…

  6. internationaliste said

    Voici une lettre écrite par le politologue Jacques Lévesque dans Le Devoir et dont je partage entièrement les thèses:

    Opinion

    Lettres – Un côté de la barricade justifie l’autre Jacques Levesque, Le 16 mars 2009

    Édition du mercredi 18 mars 2009
    Mots clés : policiers, Manifestation et émeute, Justice, Québec (province), Montréal

    Le titre du Devoir de ce matin, on aurait pu l’écrire samedi matin. Il ne manquait que le nombre d’arrestations parce qu’année après année, les évènements se répètent. Un côté de la «barricade» justifiant l’autre… et c’est le cirque. Dommage, la cause est pourtant juste. La police de Montréal, comme bien des polices du monde, a sérieusement besoin d’être mise sous la loupe, observée, questionnée. «Les policiers impliqués dans les événements de Montréal-Nord ont fait leur travail», disait le président de la Fraternité des policiers, Yves Francoeur. Je ne suis pas d’accord. Un jeune homme est mort sans raison parce qu’un policier qui panique n’est pas à sa place. Je ne dis pas que tous les policiers sont incompétents, mais qu’ils doivent tous être responsables de leurs gestes. Et demander eux-mêmes qu’on revoie les méthodes si elles sont inadéquates.

    Les policiers de l’affaire Villanueva n’ont pas encore eu à répondre convenablement de leur incompétence. Que ce soit la panique ou l’usage imbécile du Taser, il y a des choses qu’on ne doit pas accepter. On a poussé l’audace jusqu’à demander qu’on leur laisse le droit à l’anonymat pendant les procédures… Venant d’un «service» si prompt à ficher les «suspects», ça laisse perplexe. D’ailleurs, les policiers opérant sur le terrain dimanche avaient justement choisi «l’anonymat» en cachant leurs numéros matricules, un procédé ancien, mais toujours aussi honteux. Les affiches qualifiant d’assassins les policiers responsables de la mort de Freddy Villanueva ne sont aussi que provocation. Un côté de la «barricade» justifiant l’autre…

    Si des évènements entourant la manifestation contre la brutalité policière se répètent encore et encore, il faudra pourtant bien trouver moyen de changer de méthodes. Le sujet est trop important pour être laissé aux seules teintes du noir et du blanc qui n’expliquent pas grand-chose, mais qui servent si bien l’immobilisme. Il faut faire preuve d’imagination, penser autrement, cesser de se cogner sur le mur, de plus en plus épais. Si les organisateurs pensaient à un service d’ordre béton pour éviter les provocateurs? Et même ceux qui sont de la police, ça s’est déjà vu… Il doit bien y avoir dans une centrale syndicale ou des mouvements populaires des personnes qui savent encore constituer un service d’ordre? Je nous souhaite à tous que l’on trouve d’autres avenues comme un certain Gandhi, jadis.

  7. Tout de même, cette manifestation nuit à cette cause pourtant légitime…et ne fait que rendre encore plus populaire les policiers. Je parle de la perception et non pas des faits.

    Mais plus je m’informe sur ce dossier, plus je constate que les débordements n’ont pas été aussi graves que ce que les médias ont d’abord prétendu.

  8. krymz said

    « le ton était donné alors que de nombreux protestataires étaient fouillés illégalement, certains même brutalisés par des policiers dont le numéro de matricule était dissimulé. Au moins cinq individus ont d’ailleurs été arrêtés alors qu’ils n’enfreignaient aucune loi. »

    ils on le droit de « nous » arrèter même si l’on n’enfrain aucune loi?
    les policier ne sont pas au dessus de la loi, ne serais-ce pas donc notre devoir d’être sur qu’ils ne traversent pas la ligne et se metre à arrèter/tabasser des innocents?

    messemble  » EILLE T’AS PAS D’AFAIRES A L’ARRÈTER Y’A RIEN FAITE! »[…] »j’tai dit qu’il a rien faite esti, quessé tu comprend pas? […] « EILLE TABARNAK LACHE ESTI DE CHIEN! »
    la y lache pas, alors t’ utilise le meme niveau de force pour faire respecter la « justice », mais la le boeuf y pogne les nerfs et met sa main sur son arme (gun, taser, poivre, baton, ect) ou le reste des ses « amis » arrive, et la tu serais pas suposer pouvoir égaler ce niveau de force puisque tu es a une manif pacfique…

    à suivre

  9. krymz said

    Désoler j’ai pas pris le temps de vérifier mes fautes, je t’ai écris sa asser vite pis j’ai pesé sur le piton asser vite aussi.

  10. @Internationaliste:

    Voici une lettre écrite par le politologue Jacques Lévesque dans Le Devoir et dont je partage entièrement les thèses:[…]

    […] »Les affiches qualifiant d’assassins les policiers responsables de la mort de Freddy Villanueva ne sont aussi que provocation. »[…]

    Vous souvenez-vous de mon commentaire au sujet de ce fameux billet où vous affichiez justement ces horreurs?

    Et voilà que vous citez un éditorialiste qui dit exactement ce que je disais. Mais venant de lui, c’est correct.

    Ce que vous pouvez être de mauvaise foi…

  11. internationaliste said

    Pour ton info St-Pierre ce n’est pas moi qui avait affiché ce billet dont vous parlez et ce n’est pas avec moi que vous avez polémiqué sur ce sujet. La mauvaise foi n’est pas toujours là ou tu penses.

  12. internationaliste said

    En plus vous avez seulement pris ce qui faisait votre affaire dans cet article car Jacques Lévesque, qui n’est pas éditorialiste en passant, dénonce sévèrement la brutalité policière en n’y allant pas de main morte.

    Avant d’écrire tes commentaires prends donc la peine de te renseigner comme il faut au lieu de dire des sornettes.

  13. sylvainguillemette said

    @ Krym

    « ils on le droit de “nous” arrèter même si l’on n’enfrain aucune loi?
    les policier ne sont pas au dessus de la loi, ne serais-ce pas donc notre devoir d’être sur qu’ils ne traversent pas la ligne et se metre à arrèter/tabasser des innocents? »

    Dans mon patelin, dans Lanaudière, la SQ nous pousse dans le cul sur les routes limitées à 90km/h.

    JSp soutenait les arrestations préventives du congrès des républicains à St-Paul, vous rappelez-vous? Bye bye la cohérence!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :