Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Album photo M.-À.-J.

Posted by L'Agitateur sur 20 mars, 2009

==> Voir la suite

Publicités

9 Réponses to “Album photo M.-À.-J.”

  1. Appuyons notre université PUBLIQUE ! Tous pour l’UQÀM !

  2. pwel said

    L’UQÀM c’est nous! 🙂

  3. En tout cas, le calme de cette manifestation est la preuve que l’attitude des policiers est directement tributaire de l’attitude des manifestants.

    Que le « Collectif Provoquant la Brutalité Policière » en prenne de la graine!

    Je crois qu’il est temps d’arrêter les dirigeants du COBP et de leur interdire toute manifestation pour au moins 20 ans, le temps qu’ils se calment.

  4. Vous faites un lien douteux entre les deux manifestations qui n’ont aucun rapport entre elles ! Cette manifestation était organisée par les syndicats enseignants et les étudiants, et il est évident qu’elle ne dégénèrerait pas de toute façon.

    Quant à la manif du COBP, 95% des manifestants étaient pacifiques et les organisateurs n’ont rien à voir avec les petits actes de vandalisme.

  5. Vous êtes pathétique Jacques Saint-Pierre.

  6. internationaliste said

    La manif du 1er mai l’année passée a été attaqué par la police suite à une provocation de néonazis et il n’y a eu aucun acte de vandalisme. Les policiers se trouvent toute sorte de prétexte quand ils veulent intervenir.

  7. « et il est évident qu’elle ne dégénèrerait pas de toute façon »

    ???

    D’où sort cette affirmation? Est-ce à dire que la manif du « Collectif Ordurier Bidon Poubelle » devait dégénérer?

  8. internationaliste said

    Les provocations de la police juste avant la manif du 15 mais avaient pour but de la faire dégénérer.

  9. pwel said

    C’est comparer du Tartare et du poulet frit.

    Les deux sont de la nourriture, mais c’est la seule chose qu’ils ont en commun.

    La CSN est depuis longtemps une formation hyper organisée (sa survie et sa crédibilité en dépendent!). Petits dossards fluo, ligne à ne pas dépasser dans la rue, camion loué, percussionnistes déplacés spécialement pour l’occasion, café, banderole réalisée professionnellement et trajet discuté à l’avance avec les policiers.

    Sans compter que les syndiqués (les professeurs), s’ils sont pour des moyens de pression légaux, ne veulent absolument rien changer de l’ordre établi. La majorité aime bien l’idée que les forces policières « gardent l’ordre », et ne se demande pas si elles le font bien. (De toute façon quand on n’a jamais affaire à la police, c’est très facile de se dire que ceux qui y ont affaire courent après le trouble.)

    J’ajoute également que quand des étudiants ont commencé à s’écarter de la manif pour coller des autocollants sur le chemin, certains profs leur ont fait de gros yeux (ça avait l’air d’être trop rebelle pour eux).

    Jeudi, pour les profs, il y avait deux voitures de police à chaque coin que nous tournions. Le 15 mars il y avait même des camions de location remplis tellement il y avait de policiers!

    Et (ça semble dur à comprendre…) la manifestation du 15 mars dénonce les gens qui sont censés la surveiller. C’est clair que ça peut juste mal finir. (Si vous laissez continuellement votre petit garçon se faire garder par son oncle qui l’agresse, il y a des chances que tout en vous disant qu’il n’aime pas son oncle, que le jour où il en aura la force physique, l’oncle va passer un mauvais quart d’heure.)

    Là où je considère que le COBP a bâclé son travail, c’est en ne se créant pas une équipe organisée (je ne parle pas nécessairement de donner de donner le trajet à l’avance).
    En n’embarquant pas dans le jeu (très bien compris par la CSN) d’autorégulation de la masse, ils laissent TOUTE la place à la police qui fait travailler 500 policiers pour le double des manifestants (mes taxes!).
    Je veux bien croire que la police n’est pas la garantie de l’ordre social, sauf qu’en garrochant la manifestation à la place de l’organiser, ça donne ce que ça donne.

    Ça donne 500 policiers qui décident de notre itinéraire (mes taxes!;)), qui décident quand ils séparent la foule, qui décident d’isoler les casseurs pour les laisser faire plus de casse, qui décident de toute l’image que ça donne.

    À ne pas organiser, on se fait organiser. Et dans un monde où nous sommes de plus en plus convaincus des bienfaits de l’autogestion, ça pourrait être bon de commencer par un coup d’éclat: autoréguler la manif du 15 mars.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :