Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

L’histoire s’est répétée

Posted by quebecsocialiste sur 22 mars, 2009

Six ans d’occupation impérialiste en Irak et plus d’un million de morts…

Tout ça au nom de:

Le plus cruellement ironique, c’est que même dans la version officielle pourtant plus que douteuse des autorités fédérales états-uniennes, aucun irakien n’était impliqué…

Advertisements

37 Réponses to “L’histoire s’est répétée”

  1. pwel said

    *Malaise*
    (Faites comme si j’étais pas là…)

  2. dunhambush said

    pas de problème!

  3. sylvainguillemette said

    Je n’ai pas de preuve de quoi que ce soit et l’histoire de la maison blanche ne tient pas plus la route.

  4. jv said

    je sais pas pourquoi mon message a été enlevé.

    mais je vais redire, les mensonges utilisé par hitler ont bien fonctionné donc bush les a réutiliser, et le pire c’est qu’ils ont refonctionné.

  5. C’est l’un des parallèles le plus tordus qu’il m’a été donné de voir…

  6. jv said

    @ jacques saint-pierre

    si c’est si tordu, pouvez vous nous donner les différences que vous y voyez?

  7. sylvainguillemette said

    Argumentaire s’il vous plaît monsieur Saint-Pierre.

  8. pwel said

    Je ne sais pu trop, sur ce blog, a parlé de ces deux évènements comme étant le point de départ d’une pensée de guerre qui n’attendait qu’un évènement déclencheur : « On nous attaque! Sus à l’ennemi! ».

    Il avait entièrement raison. Les faits historiques sont là. On peut dire que le parallèle est facile (parce que tellement évident qu’il demande seulement à ce qu’on s’ouvre les yeux), mais certainement pas tordu. Dire que c’est tordu démontre une bien pauvre capacité d’analyse historique et une méconnaissance des faits.

    C’est le collage, l’idée des deux régimes aussi éloignés qui sont mis dans le même panier, les deux chefs d’État (qui ont énormément de dissemblances!), et le « History repeat » (facile, sans aucun fondement philosophique ou historique) qui me met mal à l’aise. Mais bon, je rappelle que:

    -Je ne me tiens pas ici pour vous obliger à faire dans la nuance (contrairement à certains observateurs, je ne viens pas ici pour que vous soyez de mon avis ou pour m’obstiner sur vos opinions, j’ai une vie et des amis pour ça).
    -Je suis la fatigante pour qui l’étude de l’histoire doit se placer dans le long terme et pour qui l’analyse historique est presque devenue un mode de vie… Donc les collages historiques me mettent toujours mal à l’aise étant donné que, par leur nature même, ils ne peuvent pas être nuancés.

    En relisant les commentaires, je me suis dit que je n’allais pas insister sur les différences (j’aime bien l’idée qu’on invite JSP à les expliquer étant donné qu’il a l’air tellement calé sur le sujet…).

  9. sylvainguillemette said

    Effectivement Pwel, les ressemblances s’arrêtent sur la culpabilité d’un faux crime, attribuée à des ennemis pour qui, à des fins populistes, devient vite le ou la coupable recherché comme cheval de Troie des idées conservatrices et capitalistes.

    Cela dit, il est également vrai que d’affirmer l’«incohérence» tout bonnement de la théorie du «semblable» -si je puis dire-, comme le fait Jacques Saint-Pierre, relève d’encore plus de mauvaise foi, celle-ci purement volontaire. Et de toute façon, tout le reste des incohérences viennent troubler le party des conservateurs capitalistes.

    -Par exemple, le fait que la mission afghane ait débuté avant le 11 septembre 2001, comme le rapportait Denis Morissette des Joint Task Force.

    -Sinon, l’autre fait que Hamid Karzaï était consultant chez UNOCAL, bouffée celle-ci par Chevron, sinon satellite ultérieurement.

    -Également, le fait que le propriétaire du WTC ait pris une assurance spécifique au terrorisme, juste avant les attentats contre son WTC qui ne rapportait pas assez…

    -Aussi, ajoutons le fait qu’il n’y avait aucun afghan dans les soit disant équipes de kamikazes, ni même d’irakiens.

    -Des poutres coupées en 45 degré reposaient dans les débris et à la base du WTC, dans les débris toujours fumants.

    -Al-Qeada fut financée, armée et entraîné en partie par Washington, via son organisation terroriste nommée la CIA.

    -En 2000, l’administration du terroriste international George W. Bush rencontre officiellement ce que Washington appelle alors, le «gouvernement taliban», afin de parler d’un passage d’un oléoduc à travers la terre imprenable.

    Et j’en ai pleins comme ça…, comme quiconque s’est informé des irrégularités.

  10. @Pwel:

    « Dire que c’est tordu démontre une bien pauvre capacité d’analyse historique et une méconnaissance des faits. »

    Bon, on va mettre quelque chose au clair. Je ne prétend pas être un historien, ou même un érudit. D’autre part, je me demande bien ce que vous entendez par « capacité d’analyse historique », expression vide de sens s’il en est une. Vous vouliez sans doute dire « capacité d’analyser un événement en le plaçant dans un contexte historique ». Mais une chose est certaine, je sais reconnaître un délire quand j’en vois un. Et ce billet est clairement un délire conspirationniste.

    Pourquoi prétendre que ce parralèle est tordu? Simplement parce qu’en comparant les deux « éléments déclencheurs », on compare nécessairement la réaction des deux régimes face à ceux-ci, et de ce fait, leurs objectifs politiques et militaires. Affirmer que les objectifs de Hitler étaient les mêmes que Bush, c’est de la foutaise, aie-je vraiment besoin d’expliquer pourquoi? Selon votre bande d’illuminés, il semble que oui.

    Je n’arriverai à convaincre personne ici que le gouvernement américain n’est pas impérialiste. Mon interprétation du mot impérialisme n’est pas le même que les participants de ce blogue. Pour eux, l’impérialisme semble être synonyme de puissance militaire ou économique. Dans mon cas, j’y vois plutôt une stratégie visant à agrandir le territoire de sa nation en envahissant d’autres nations souveraines. Je sais que c’est un peu simpliste, mais je me fie simplement, justement, à ce que l’Histoire nous enseigne. Ghengis Khan était impérialiste. Hitler était impérialiste. Les monarques d’Angleterre, en d’autres temps, étaient impérialistes. Dites-moi, quels sont les pays que les États-Unis ont envahis et dont ils ont par la suite pris possession?

    De plus, expliquez-moi comment il se fait qu’autant de gens veuillent immigrer dans un pays qui soit si épouvantable? Pourquoi ne choisissent-ils pas, toujours selon la logique ultra-gauchiste ici présente, Cuba? Poser la question, c’est y répondre.

    Alors, bien que vous sembliez capable de comprendre que ce parallèle est douteux, voire fallacieux, vous décidez de vous en prendre à mes raisons d’affirmer la même chose. On est en droit de se demander qui de nous deux affiche une méconnaissance des faits…

  11. internationaliste said

    Pour ton info St-Pierre les États-Unis se sont construit en accaparant des territoires appartenant aux peuples autochtones et ensuite au Mexique. Ils contrôlent en ce moment Porto-Rico qui est une sorte de colonie américaine et ils ont déjà fait la même chose avec Cuba jusqu’en 1959.

  12. Internationaliste, j’espère que vous pouvez faire mieux que ces inepties. Parce qu’à ce titre, toutes les nations ont été, à un moment où à un autre, de méchants impérialistes.

    La question n’est pas là, et vous le savez bien.

    La question véritable est : est-ce que comparer le régime Américain au régime Nazi relève de la maladie mentale ou non?

  13. camaradevez said

    Internationaliste n’a fait que répondre à votre question sur VOTRE vision de l’impérialisme ce qui constitue une réponse tellement exacte que vous essayer de réfuter le sujet que vous avez vous même amené. Plus contradictoire que sa tu meurt!

    Le rapprochement entre les deux images est très clair

    Les deux ont crée des attentats sur leurs propres bâtiments symboliques pour pour avoir le prétexte d’aller tuer des populations et détruire littéralement des pays et tous sa que cela vous plaise ou non, au nom de l’impérialisme. Hitler le faisait au nom d’un nationalisme extrême et Bush lui la fait au nom du capitalisme sauvage, il y a des différences certes mais il y a beaucoup de ressemblance.

     »Je n’arriverai à convaincre personne ici que le gouvernement américain n’est pas impérialiste. »

    Enfin une vérité sorti de la bouche de St-Pierre!

  14. sylvainguillemette said

    @ JSP

    « Dans mon cas, j’y vois plutôt une stratégie visant à agrandir le territoire de sa nation en envahissant d’autres nations souveraines. Je sais que c’est un peu simpliste, mais je me fie simplement, justement, à ce que l’Histoire nous enseigne. »

    Justement, les États-Unis ont envahi des pays afin de leur imposer leur dictat, à travers des dictatures qu’ils ont installées. Par exemple, dans l’Amérique latine où, plusieurs assassinats politiques ont eu lieu, où des milices –payées par Washington- furent engagées dans des combats violents, etc.. Prétendre que les États-Unis ne sont pas impérialistes, c’est se fermer les yeux, les oreilles et la bouche –mutisme=complicité-.

    « De plus, expliquez-moi comment il se fait qu’autant de gens veuillent immigrer dans un pays qui soit si épouvantable? Pourquoi ne choisissent-ils pas, toujours selon la logique ultra-gauchiste ici présente, Cuba? Poser la question, c’est y répondre. »

    Parce que Cuba est un pays du tiers-monde, comme le leur! C’est un pays pauvre qui se démarque des autres, mais qui demeure pauvre. Prétendre que des réfugiés vont arriver en bateau pour occuper un pays pauvre…, et on s’éloigne du sujet là! Les États-Unis imposent leur dictat à l’étranger, l’Afghanistan par exemple, en est une preuve!

    Les États-Unis sont impérialistes et envahissent des territoires, lesquels ils occupent ensuite à travers un pantin, comme un Hamid Karzaï par exemple. Les États-Unis imposent leur dictat économique où, par exemple, les élus socialistes imposent la dictature populaire, comme au Venezuela par exemple. Alavaro Uribe sinon, le Vietnam et encore, nombres d’autres nations! Et enfin, El Salvador vient de se débarrasser de ce dictat, mais parions que le sabotage économique ne tardera pas, comme c’est le cas au Venezuela, où l’oligarchie parasite le pays avec l’appui des putchistes de Washington et de RSF!

  15. internationaliste said

    Pauvre St-Pierre! Toujours aux prises avec son délire paranoïaque. Je m’excuse mais la question est bel et bien là. Les États-Unis sont une nation impérialiste, la principale dans le monde actuel et la liste des agressions perpétrées par eux est extrêmement longue. Ce n’est pas de ma faute si tu fais du négationnisme.

  16. pwel said

    @JSP

    Les théoriciens de l’histoire s’entendent pour dire que l’unicité d’un évènement ne le rend pas étudiable (pensons au dogme de l’unicité de l’Holocauste de S. Katz… Pas moyen d’analyser un dogme… Un évènement qu’on considère unique n’a rien à nous apprendre).

    Ils s’entendent aussi pour dire que l’étude de l’histoire ne sert pas à former des généralisations, mais à expliquer des évènements particuliers (on ne peut/veut pas connaitre les causes des guerres, mais les causes de la Première Guerre mondiale oui).

    Ceci étant dit, la tâche de l’historien, en s’aidant des études d’autres discipline (qui ont des lois et des théories) est donc à deux niveaux:
    -Étudier les aspects uniques d’une situation
    -Faire des rapprochements et des comparaisons avec d’autres situations comparables.
    Pour comparer, il faut autant fouiller dans les différences AUTANT que dans les ressemblances.

    Bref, faire une comparaison entre la volonté de recherche d’un ennemi, pour l’administration Bush tout de suite après 9/11, et pour le NSDAP de Hitler tout de suite après l’incendie du Reichstag ne relève pas du tout de la maladie mentale.
    Ça relève de la comparaison.

    Évidement, le travail intellectuel n’est pas terminé (un collage n’a pas la prétention d’être éducatif, ou même élevant). Et je me méfie énormement des théories du complot. J’aimerais mieux attendre quelques années pour laisser des historiens s’en mêler, même si je sais que dans le fond, ce n’est pas ça qui m’intéresse dans l’étude du phénomène (Que Jésus existe ou non, je m’en fout, je veux étudier « ce que crée la croyance en Jésus »… C’est beaucoup plus intéressant).

    Si vous ne vous prétendez ni historien, ni érudit, vous gagneriez à vous garder une tite gêne dans vos critiques…

  17. @Pwel:

    « Évidement, le travail intellectuel n’est pas terminé »

    Une autre façon de dire: « Évidemment, LÀ, ça ne fait pas encore de sens, mais attendez un peu, on va trouver des arguments quand il y en aura… »

    « Pour comparer, il faut autant fouiller dans les différences AUTANT que dans les ressemblances. »

    Des lieux communs comme ça, vous en avez plein les poches je présume? C’est fort, trop fort, une telle érudition me scie…

    Pfff… la tite gêne, c’est vous qui devriez l’avoir. Tous ces détours sémantiques que vous prenez pour finalement dire, comme moi, que ce billet n’est qu’une stupidité de plus à l’échafaudage des délires quotidiens de ce blogue ne m’impressionnent pas le moins du monde. En fait, en vous lisant, je suis assez outré que mes taxes servent à alimenter les lubies d’individus tels que vous. Heureusement, vous n’êtes pas dans une université sérieuse, c’est donc excusable.

  18. internationaliste said

    N’importe quoi n’est-ce pas St-Pierre. Pour ce qui est de l’érudition on peut le voir sur ton blogue de loser qui regorgent d’attaques personnelles en lieu d’arguments, comme d’attaquer le physique de l’animatrice principale de la Cage aux Lionnes parce qu’elle ne prône pas l’abstinence sexuelle pour contrer les MTS! Je suis sûr qu’elle doit être une reine de beauté comparé à un vieux frustré comme toi!

    Parlant de délires tes commentaires en sont remplis et ton blogue. C’est drôle mais tu passes ton temps à chiâler contre Rwatch mais tu y passes plus de temps que sur ton blogue désert!

  19. internationaliste said

    Erratum: La Fosse aux Lionnes et non la Cage aux Lionnes.

  20. internationaliste said

    Moi non plus je ne crois pas aux théories du complot au sujet du 9/11 mais nous n’avons aucune preuve sérieuse pour les infirmer. Ce ne sont certainement pas les petites insultes gratuites du clown à JSP qui pourra y changer quoi que ce soit.

  21. pwel said

    Merci 🙂

    Je trouve cela plutôt rassurant pour mon érudition quand je constate que mes arguments sont tellement béton que pour les attaquer il faut passer par une mauvaise utilisation de mots (« sémantique » dans le cas présent), ou par une attaque de l’institution dans laquelle j’ai choisi d’étudier.

    En parlant d’érudition, je vais aider la votre JSP. Si vous voulez en connaître plus sur la discipline historique (et ainsi grandir et avoir des arguments à la hauteur), tapez-vous (comme je l’ai fait au cours de ma formation) Pomian, Comte, de Coulange, Langlois, Seignobos, Marrou, Carr, Febvre, Bloch… Chacun d’entre eux a mis son petit grain de sel dans l’idée de « ce que doit être un historien-ne ». J’en profite également pour rappeler que ces auteurs, et leurs enseignements sont lu partout dans les établissements d’enseignement (et pas seulement en histoire).

    Bref, rassurez vos taxes (je vous comprend, moi aussi ça m’inquiète que mes taxes paient des choses que je déplore, comme la brutalité policière), la formation qui est donnée au bac est la même que dans n’importe quelle université québécoise. Les étudiants qui arrivent de Laval ou de l’UdeM ne sont pas dépaysés et ont lu les mêmes auteurs et les mêmes théories.

    Je vous invite donc (encore) à vous informer avant d’écrire. Comme vous pouvez le constater, je n’embarque pas dans la facilité et « Pfff! Ton école a pu! Pis mon père est plus fort que le tien! », ben ça ne me fait pas embarquer.

    Et si nous rehaussions la teneur des débats ici?
    Je m’adresse particulièrement à vous JSP. Ça fait des années que je lis que vous voulez de vraies discussions, pas des insultes.

    La question est : en êtes-vous capable?

  22. internationaliste said

    Faut pas trop lui en demander Pwel. Il est jaloux du fait que notre blogue suscite au bas mot 1000 fois plus d’intérêt que le sien.

  23. « Et si nous rehaussions la teneur des débats ici?
    Je m’adresse particulièrement à vous JSP. Ça fait des années que je lis que vous voulez de vraies discussions, pas des insultes.

    La question est : en êtes-vous capable? »

    Bof. Je crois que nous en sommes tous capables ici, exception faite de quelques endoctrinés finis. L’enjeu ne tiens pas à la capacité de débattre, mais bien à la capacité de sortir des ses préjugés.

    Et vous? Car, dans le dernier billet qui nous opposent, vous maintenez à la fois que la comparaison entre ces deux régimes ne peut être faite maintenant, à chaud, et que vous en êtes mal à l’aise, et vous maintenez en même temps que je n’ai pas raison d’y voir une parallèle tordu.

    À moins que vous ayez une définition autre de ce qu’est un débat, je vous propose plutôt vous mouiller un peu: êtes-vous ou non d’accord avec les propos du présent billet? Moi, j’ai donné mon opinion sans tourner autour du pot comme vous le faites constamment.

    Commençons là, on verra bien après si vous, vous en êtes capable.

  24. En passant, madame « l’érudite », la sémantique est l’étude scientifique de la signification. L’utilisation de ce mot était tout à fait appropriée.

    Je ne veux pas en savoir plus sur votre « discipline historique », j’ai assez passé de temps à l’université pour savoir que les corps disciplinaires s’inventent, par soucis d’opacité, des langages obscurs et des codes secrets dans le but d’éviter d’exposer, à la face du monde, toute l’inutilité de leurs sujets de recherche.

    Je crois plutôt que chacun de nous a la capacité d’analyser lui-même les événements historiques à l’aide d’un schème de valeurs qui transcende la politique du jour, ou les modes philosophiques. Le mal a toujours été le mal. À titre d’exemple, les collaborateurs de ce site pardonnent tout au Che et à Castro parce que: « en ce temps-là, c’était normal de tuer des homosexuels ».

  25. internationaliste said

    Cher St-Pierre j’ai bien hâte de voir tes capacités de débattre. Tu l’as déjà démontré quelques fois mais ça ne dure pas, car chassez le naturel il revient au galop. S’il y en a un qui a des préjugés et qui est endoctriné c’est bien toi. D’ailleurs le fait que tu utilises ces termes démontrent hors de tout doute tes préjugés.

    Nous n’avons jamais excusé les exécutions d’homosexuels et la seule source que tu nous as envoyé concernant Cuba provenait des exilés d’extrême-droite de Miami et n’était aucunement fiable. Je ne t’ai jamais entendu dénoncé les massacres commis par les escadrons de la mort en Amérique Latine ou ceux perpétrés par les puissances impérialistes. Tu passes ton temps à justifier les crimes de guerre d’Israël au nom d’une « autodéfense » vague qui sert de prétexte aux bombardements massifs de zones civiles.

  26. internationaliste said

    Pour débattre véritablement il faut arrêter de prétendre détenir la vérité comme le fait JSP qui tente de se remonter en lançant des insultes. Même sur son blogue il est presque incapable d’écrire un seul billet sans insulter en guise d’argument. C’est vraiment pas fort!

    Je doute fortement que tu puisses t’enlever les préjugés que tu véhicules à notre égard. Depuis le premier jour ou tu es venu ici tu as toujours donner libre cours à ces préjugés qui sont le fruit de ton ignorance. Le seul temps où je t’ai vu écrire sans invectiver c’est quand les commentaires étaient modérés l’année dernière.

  27. sylvainguillemette said

    @ JSP

    « À titre d’exemple, les collaborateurs de ce site pardonnent tout au Che et à Castro parce que: “en ce temps-là, c’était normal de tuer des homosexuels”. »

    Je n’appuie pas les meurtres d’homosexuels et s’ils avaient eu lieu, peu importe, cela n’aurait rien à voir avec le marxisme. Il s’agirait tout simplement d’une dérive culturelle, plutôt triste je dois dire.

    Cela dit, je n’ai pas entendu parler de meurtres d’homosexuels, mais bien d’emprisonnements d’homosexuels. Ce n’est pas la même chose, entendons-nous au moins là-dessus.

    Mais encore, j’aimerais ajouter quelque chose, j’approuve à 100% la répression de l’État socialiste envers les bourgeois, quand le cas se présente. Jamais je ne renoncerais à ce pouvoir si j’étais le gouvernement socialiste en place je ne sais où, jamais jusqu’à ce que communisme s’en suive enfin.

  28. quebecsocialiste said

    @Pwel

    Ce n’est pas seulement la théorie du complot (dans laquelle il faut en prendre et en laisser, comme toute autre THÉORIE), mais bien la ressemblance foudroyante entre ces deux tragédies et les conséquences désastreuses que les cris de vengeance hypocrites de ces deux tyrans ont apporté au monde, qui justifie cette image.

  29. quebecsocialiste said

    @JSP l’omniscient réécrivain de l’histoire

    « À titre d’exemple, les collaborateurs de ce site pardonnent tout au Che et à Castro parce que: “en ce temps-là, c’était normal de tuer des homosexuels”. »

    Mais quand comptez-vous lâchez le morceau? Ce mensonge éhonté, personne n’y croit à part vous et votre clique d’anti-communisme primaires qui devez faire des « brainstorming » pour inventer toujours de nouvelles à base à partir du néant intellectuel où vous vous situez pour cracher sur la gauche.
    L’histoire a donné raison aussi bien au Che qu’à Castro, que ça vous plaise ou non.

  30. sylvainguillemette said

    Effectivement et la débâcle capitaliste faisant tout payer aux prolétaires et aux autres contribuables me dégoûte particulièrement. On rend ici hommage à toute la logique du capitalisme, créer la PLUS-VALUE, indéfiniment. Mais les contradictions viennent vite évidentes et gênent peu à peu l’élite dite méritante -qui ne l’est pas nous le savons désormais-, voire à les gêner au point de déstabiliser leur main mise sur le pouvoir, sur l’efficacité de leur dictature invisible devenue apparente aux yeux des prolétaires qui n’en «savaient»* rien.

    *Ce qu’on pourrait appeler l’aliénation, l’ignorance des intérêts de classe, de l’existence même de classe, etc..

  31. sylvainguillemette said

    Et Jasp, vous avez par contre raison de dire que je pardonne à Che et à Castro d’avoir tuer, non pas des homosexuels, mais bien des collaborateurs ennemis et des capitalistes! Bon débarras!

  32. @Guillemette:

    je pardonne à Che et à Castro d’avoir tuer, non pas des homosexuels, mais bien des collaborateurs ennemis et des capitalistes! Bon débarras!

    Après ça, vous tentez de faire croire à tout le monde que vous êtes contre la violence, « dans les deux camps » comme vous dites.

    Vous êtes un hypocrite, un apôtre de la violence, comme tous vos copains.

  33. internationaliste said

    Et toi tu ne prônes pas la violence en soutentant ouvertement des agressions impérialistes et des massacres? Plus hypocrite que ça tu meurs!

  34. sylvainguillemette said

    Et les castristes tuaient pour venger, ils répondaient à l’agression d’une dictature autoritaire et violente.

  35. sylvainguillemette said

    Jacques Saint-Pierre a appuyé les crimes israéliens au Liban en 2006, lorsqu’elle a massacré près de 1100 civils libanais avec des armes de destruction massive. Il également appuyé l’invasion de l’Irak, laquelle a tué plus d’un million d’irakiens.

    Che a tué quoi déjà? Ah oui, c’est vrai. Des soldats cubains au service d’un dictateur brutal qui n’hésitait pas à faire assassiner ses opposants, les militants, les manifestants ou les syndicalistes. Sinon des mercenaires, des opportunistes qui armées, tentaient d’arrêter la révolution pour leurs intérêts personnels.

  36. krymz said

    tien un petit video qui traite sur le sujet.

    The End Of America 2008

    Release Group: DOMiNO
    Release Name: The.End.Of.America.2008.DVDRip.XviD-DOMiNO
    Release Date: Feb 25, 2009
    Filename: domino-teous
    Source: DVD
    Size: 710.32 MB
    Genre: Documentary
    Video: Xvid | 672 x 368 (1.826:1) | 1127kbps | 23.976 fps
    Audio: English | 192 Kbps | AC3
    Subtitles: None
    Runtime: 1hr 13mins
    IMDB Rating: 7.8/10 (31 votes)
    Directed By: Ricki Stern, Anne Sundberg

    The End of America details the ten steps a country takes when it slides toward fascism. It’s not a « lefty »tot tome, rather a historical look at trends in once-functioning democracies from modern history that are being repeated in our country today. It gives any reader (or viewer of the lecture) a much-needed history lesson and constitutional refresher. Most importantly, it puts the recent gradual loss of civil liberties in the U.S. in a historical context. The average American might not be alarmed at AT&T selling our private information to the Bush administration, but when this action is seen as part of a larger series of erosions and events, a pattern emerges with unfortunate consequences that become disturbingly clear.

    download ici:
    http://www.mininova.org/tor/2319807

  37. sylvainguillemette said

    Les russes et les chinois ont présenté une nouvelle monnaie internationale…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :