Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

La politique par d’autres moyens

Posted by sylvainguillemette sur 28 mars, 2009

https://i2.wp.com/baetlanguedoc.blog50.com/images/medium_Surveillance_Internet.jpg

On a suspecté les 30,000 surveillants chinois de la Toile dans ce pays. On annonce maintenant que l’Université de Montréal forme des cyberenquêteurs. Quelle différence ? La politique ? Le respect des droits humains ?

Quand les journalistes exigeaient la libéralisation de la Toile en Chine durant les Olympiques, un dirigeant chinois demandait s’il fallait aller jusqu’à l’autorisation de la pornographie sur la Toile de son pays. Personne n’a osé faire la réflexion que le Chine cherchait ainsi à faire respecter ses lois, fussent-elles différentes des nôtres à cause du régime qu’elles impliquent.

Quels grands bruits on a fait sur les censeurs chinois. Et quels grands bruits on fait encore. Pourtant Big Brother s’installe ici aussi. Jusqu’où iront les contrôles occidentaux sur la Toile nationale ? En cas de menaces aux ordinateurs militaires, quelles intrusions seront réprimées ? Une université ontarienne se vente d’avoir produit un logiciel qui permet l’utilisation de votre ordinateur par un citoyen chinois. Acte de guerre ? Menace à la souveraineté nationale de la Chine ? La question relève d’un droit international encore flou sur le sujet.

Une lutte cybernétique est déjà engagée à l’échelle de la planète. Pourquoi se le cacher ? Les puissants moyens de communications des armées du monde se préoccupent de sécurité. Le Journal de Québec virtuel se disait consulté par les insurgés afghans et acceptait la censure de guerre par l’armée pour ne pas informer les Talibans internautes des secrets de l’occupant canadien.

Alors, comme on sait, « la guerre étant la continuation de la politique par d’autres moyens », qui s’occupera de pacifier la Toile ? De la réguler et d’y voir à l’application des lois encadrant les droits humains dans tous les pays ? Les Chinois n’auraient-ils que précéder l’Occident dans une forme de surveillance que s’autorisent maintenant publiquement nos pays ? À moins que l’on nous ait caché à nous aussi ce que révélait une enquête européenne sur l’espionnage industriel par les États-Unis des compagnies d’aviation de cette région du monde.

Quelle naïveté nous fait penser que la Toile au Canada n’est pas l’objet de surveillance ou qu’elle ne le deviendra pas, ne serait-ce que pour le respect de l’État de droit … comme prétend le faire la Chine ? La différence entre les deux : la prétention d’être un pays « libre » alors que la Chine revendique le statut de pays socialiste … à surveiller pour les surprises que le régime communiste nous réserve dans la nouvelle compétition globale. Souhaitons-la le plus pacifique possible.

Guy Roy

Advertisements

3 Réponses to “La politique par d’autres moyens”

  1. Je suis surpris que vous citiez ce monsieur Roy. À la fin de son article, il reconnait clairement que la Chine est sous un régime communiste.

  2. camaradevez said

    C’est l’étiquette qu’il a. Le parti au pouvoir est le parti communiste même s’il n’en est pas un. Il n’a que le nom de communiste et non pas les idées. En fait, le régime actuel en Chine , c’est du capitalisme d’état comme il y eu en Russie a partir des années 20.

  3. sylvainguillemette said

    Et Guy Roy en est plus que conscient, quoiqu’il ait un penchant de camaraderie et de compréhension de leur situation bien à eux.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :