Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Il y a 64 ans: La chute du nazisme

Posted by quebecsocialiste sur 30 avril, 2009

Il y a 64 ans: Le nazisme était vaincu!

 

 

 

 

Le drapeau soviétique est hissé sur le reichstag allemand, le 30 avril 1945, à Berlin. Deux jours plus tard, le 2 mai, Berlin tombe et le célèbre photographe Evgueni Khaldei immortalise cette image qui est encore aujourd’hui considérée comme le symbole de la défaite du nazisme. Je me suis permis la version retouchée en couleurs pour le blogue.

 

 

Le 22 juin 1941, c’est à la faveur d’une attaque nocturne massive et de l’indécision de Staline, qui ne voulait rien entendre de ses services de renseignements, que 5,4 millions de fascistes se lancent dans une campagne de destruction et d’asservissement de l’URSS. Les généraux « soviétiques* » étant pris d’une grande panique face au blitzkrieg allemand (*rien à voir avec les idéaux de Lénine, qui craignait plus que tout de voir Staline prendre le pouvoir et détruire son rêve de démocratie populaire, ce qu’il fit), ce fut les simples soldats et les citoyens russes, ukrainiens et biélorusses, qui durent prendre sur eux seuls la lourde tâche des résister à la machine de guerre nazie, la plus imposante jamais assemblée à cette époque. De Brest-Litovsk à Stalingrad, en passant par Leningrad, Minsk, Kiev, Sébastopol, Novgorod et Smolensk, pour ne nommer que ces villes, l’armée rouge, composée de soldats courageux qui se battaient afin de défendre leurs familles et le rêve révolutionnaire, appuyés par les « partisans » soviétiques, des civils sous occupation qui sabotaient la machine nazie par l’arrière, prirent part à la guerre la plus sanglante de l’histoire, jusqu’à ce qu’ils repoussent enfin les troupes nazies hors d’URSS et continuent leur chemin victorieux de libération des nations occupées jusqu’à entrer en Hongrie, dont le gouvernement était un allié de l’axe fasciste, puis finalement, ce fut l’entrée sur le territoire du 3e Reich nazi en 1945, jusqu’à la capitulation totale du Reich aux troupes alliées (le 8 mai) qui firent jonction à Berlin.

Le nazisme était à terre!

 

Durant cette partie cruciale de la 2e Guerre Mondiale, l’armée rouge détruisit 607 des 734 divisions allemandes et, à grâce aux sacrifices surhumains de la population et de l’armée d’URSS (20 millions, ce qui en fait la nation la plus touchée de la guerre au niveau démographique), la libération des pays occupés d’Europe de l’ouest fut couronnée de succès, une libération qui se serait avérée impossible sans la contribution de l’armée rouge à l’est et des résistants communistes à l’ouest. Malheureusement, aujourd’hui encore, la contribution de l’URSS n’est toujours pas reconnue par bon nombre d’intervenants en occident, trop occupés à baigner dans un patriotisme des plus primaires pour prendre en considération que sans l’aide de leurs ennemis de la guerre froide, le fascisme aurait probablement triomphé…

 

Aujourd’hui, 64 ans plus tard, certains états, dont nul n’est besoin de nommer, tentent encore d’imposer leur volonté aux autres en supportant, notamment, des états totalitaires et fascistes qui tiennent leurs peuples sous le joug de la violence, comme en Colombie où la situation est critique pour les travailleurs et travailleuses voulant se syndiquer, qui se font régulièrement assassiner par des groupes paramilitaires soutenus par le gouvernement d’Alvaro Uribe, avec lequel le Canada a signé un accord commercial, en toute connaissance de cause. Il y a un nom pour désigner pareil support au nom du seul commerce et du gain personnel: L’impérialisme. Le stade suprême du capitalisme sous sa forme la plus sauvage.

 

Les élites capitalistes ne comprendront-elles donc jamais? Il est évident que pour nous, travailleurs et travailleuses, la seule solution qui puisse permettre d’en arriver un jour à un monde fondé sur les principes de la paix, la justice sociale, l’égalité et la solidarité, c’est de mettre au pouvoir des gouvernements de gauche responsables qui ont véritablement à cœur le bien-être de leurs population et le rejet total du racisme sous toutes ses formes. Sur ce terrain, l’Amérique du Sud connaît une période exceptionnelle de changements et d’espoirs, fondés sur l’arrivée massive de gouvernements de gauche par la voix démocratique.

 

64 ans après la chute du nazisme en Europe, continuons de croire en la paix, en l’idéal socialiste, afin que de tels monstres ne se retrouvent jamais aussi près de mettre les mains sur le pouvoir d’une grande puissance. Ça, plus jamais. Déjà que le monde a grandement souffert de l’ère Bush… restons vigilants pour les générations futures.

 

Un monde forgé dans le sang et les conquêtes ne peut que mener à plus de guerres.

 

 

G. P.

 

Publicités

15 Réponses to “Il y a 64 ans: La chute du nazisme”

  1. jv said

    et oui, comme napoléon, si hitler n’avait pas attaqué la russie avant de prendre totalement l’angleterre, il n’aurait pas eu a se battre sur 2 fronts.

    Mais faites attentions quand vous dites 20 millions de mort russes et qu’ils ont été les plus durement touchés démographiquement, car bien que la vérité et des faits, vous etes sujets a un blame du gouvernement du québec. ( demandé a Yves Michaud).

  2. Bonsoir messieurs,

    Bon, j’espère qu’on ne commencera pas à nous diviser également au sujet d’une manifestation. C’est bien dommage de dire ça, mais la manifestation syndicale est aussi dogmatique que celle anti-capitaliste. Les syndicats ne veulent même pas de contingents communistes dans la manif, en tout cas, c’est ça qui s’était passé le 3 mai (pas le premier mai !) !

    C’est bien beau du chômage, mais je crois qu’il est temps de demander plus : le démantèlement complet du système capitaliste. C’est pour cette raison que je serais à la manifestation anti-capitaliste. Au moins, on ne risque pas de rencontrer le PQ ou encore les dirigeants corrompus de la FTQ-construction…

  3. internationaliste said

    Pourtant l’année dernière il y avait des contingents communistes à la manif syndicale du 3 mai. Le fait de marcher avec les syndicats ne veut pas dire que l’on soutienne les dirigeants corrompus de la FTQ-Construction. Il ne faut pas se servir de ce genre de prétexte pour ne pas participer à une marche des syndicats.

    Pour revenir au sujet du billet, c’est vrai que la contribution soviétique à la victoire contre le fascisme et le nazisme est souvent commodément oubliée par l’historiographie bourgeoise pour mieux gommer les tentatives de conciliation de la part des puissances capitalistes envers l’Allemagne nazi dans les années 30 et aussi pour répondre aux besoins de la propagange anticommuniste. En même temps on passe sous silence le recrutement d’espions nazis par la CIA après la 2ème guerre mondiale pour faire de l’espionnage et de la subversion dans les pays de l’Est avec le Réseau Gehlen.

  4. krymz said

    et sans oublier grand papa bush qui s’occupait de l’argent d’hilter…

  5. mjcq said

    Anyway, ce n’est pas une manif syndicale mais bien une manif de travailleurs organisés par les syndicats, organisations de travailleurs qui malheureusement contient des parasites que nous devons chasser. Et si le PQ y est ce sera l’occasion de les confrontés et de montrer à leurs militants que et pour l’indépendance, et pour le socialisme, un Parti bourgeois comme le leur ne peut rien faire au contraire.

    Le thème est pourri je suis d’accord, mais c’est seulement une manif! L’alternative socialiste ce n’est pas fait pour être scandé devant des flics mais bien pour être construit avec les travailleurs au quotidien.

    C’est bien beau se sentir motivé et se laisser guider par l’impulsion et les émotions, ca ne fera pas une réelle différence pour autant..

  6. Bon, on enterre la hache de guerre et cessons de nous chicaner camarades ! Je pense que nous avons faits ce que nous voulions, et nous ne reviendrons pas là-dessus. Sinon, on s’en parlera de vive voix.

  7. sylvainguillemette said

    @ Internationaliste

    « Pourtant l’année dernière il y avait des contingents communistes à la manif syndicale du 3 mai. Le fait de marcher avec les syndicats ne veut pas dire que l’on soutienne les dirigeants corrompus de la FTQ-Construction. Il ne faut pas se servir de ce genre de prétexte pour ne pas participer à une marche des syndicats. »

    Effectivement, je n’y ai pas assisté par principe, parce que cette manifestation ne faisait qu’appuyer une certaine refonte du système capitaliste et pardonnait donc aux bourgeois déficitaires nous ayant exploité durant des décennies. La manifestation syndicale n’était malheureusement qu’un appui à cette refonte, c’est dommage.

    Quant aux dirigeants corrompus de la FTQ, il est vrai que la totalité des syndiqués n’ont rien à voir là-dedans, c’est déplorable même.

    @ Mjcq

    «Anyway, ce n’est pas une manif syndicale mais bien une manif de travailleurs organisés par les syndicats, organisations de travailleurs qui malheureusement contient des parasites que nous devons chasser. Et si le PQ y est ce sera l’occasion de les confrontés et de montrer à leurs militants que et pour l’indépendance, et pour le socialisme, un Parti bourgeois comme le leur ne peut rien faire au contraire.»

    Peut-être, mais ce sera tout de même un appui à refonte du capitalisme et tu le prouves dans le billet suivant, en disant que le capitalisme n’est pas mort. Mais dans les faits, les assises du capitalisme se sont écroulées et sans l’aide des travailleurs contribuables, le tout ne peut pas fonctionner.

    Vous avez donc appuyé, ne vous en déplaise, la refonte du capitalisme et cela n’a rien de marxiste en soi. Je me fiche totalement de qui participe à une manifestation, je me soucie de ce que la manifestation appuie et celle où les syndicats étaient, n’était malheureusement qu’une manifestation en appui à la refonte du capitalisme. Si tu peux prouver le contraire, tentes ta chance.

    « Le thème est pourri je suis d’accord, mais c’est seulement une manif! L’alternative socialiste ce n’est pas fait pour être scandé devant des flics mais bien pour être construit avec les travailleurs au quotidien. »

    Gros étonnement, la manifestation anticapitaliste s’est déroulée sans heurt. On a parlé à LCN de quelques blessés, mais j’y étais et quand la manifestation s’est terminée, il n’y avait eu aucun heurt. Une chose est certaine, les slogans n’étaient qu’anticapitalistes. Mais tu l’as quand même dit à ma place camarade, le thème de votre manifestation était sincèrement pourri, puisqu’il donnait un ènième souffle au capitalisme. Que de bons sens.

    « C’est bien beau se sentir motivé et se laisser guider par l’impulsion et les émotions, ca ne fera pas une réelle différence pour autant.. »

    Sauf dans ma tête et dans mes futurs jours. Je n’aurai jamais l’impression d’avoir appuyé la refonte du capitalisme et crois-moi, je ne me l’aurais jamais pardonné. Et comble de surprises, les gens n’étaient pas sectaires comme certains le prétendaient, tout s’est bien déroulé.

    Quant au sujet principal, c’est vrai que les russes sont souvent oubliés dans ce méga conflit. Ils ont fait plus que leur part dans les combats, en ont bavé, etc.. Et bravo pour la photo Gabriel! Excellent choix!

  8. quebecsocialiste said

    @tous

    Si vous pouvez, je vous conseillerais de vous procurer l’excellent livre « Staline et le 22 juin 1941 », paru dans les années soixantes, qui fait le récit des premiers jours de la guerre, ainsi qu’un survol des faits importants des mois précédents qui montraient l’imminence de l’attaque. Une attention particulière est portée aux soldats rouges de la base de Brest-Litovsk, pris par surprise lors de l’attaque initiale dévastatrice des nazis à la frontière entre l’URSS et le Reich, mais qui résistèrent malgré tout jusqu’au dernier dans des conditions misérables pendant un mois. Ce livre leur est dédié à eux, ainsi qu’à toutes les victimes de cette guerre d’extermination.
    Le livre semble rare et je n’ai pu le lire que grâce au prêt d’une amie au printemps 2008. Je ne l’ai donc plus en ma possession. Si quelqu’un le trouve, qu’il me fasse signe SVP, je serais heureux de le savoir.

  9. sylvainguillemette said

    http://www.universite-ouvriere.org/

  10. sylvainguillemette said

    Réponse en lien avec https://reactionismwatch.wordpress.com/2009/04/30/quebec-solidaire-remet-en-question-le-capitalisme/

    Il est déplorable que l’auteur du billet ait bloqué les commentaires du dit billet. C’est de la censure, purement. Et j’aimerais ajouter quelque chose. Les partis politiques n’ont aucun pouvoir sur ce blogue, sinon, qu’ils s’en partent eux-mêmes. Si un membre de l’équipe désire faire passer les intérêts de son parti politique avant ceux des blogueurs du RW, qu’il se parte un blogue en parallèle de leur parti et qu’il laisse celui-ci tranquille. Si je revois ce genre de censure, je quitterai cette équipe et joindrai une autre équipe, plus professionnelle, apte à faire face aux critiques de ses adversaires idéologiques.

    @ Internationaliste

    « Et quand à la “passivité” je ne vois pas ce que tu veux dire. Pour ma part je milite depuis au moins 13 ans. »

    C’est bien, même très bien. Mais n’en demeure pas moins que la manifestation en était une qui prônait la refonte du capitalisme. Et ça, c’était de la passivité. Je n’ai d’ailleurs pas questionné ta passivité des années antérieures, alors je vois mal pourquoi tu m’en parles.

    «Ils auraient très bien pu participer à la manif traditionnelle du 1er mai ou on retrouvait d’ailleurs un grand nombre de travailleurs et travailleuses immigré-es, cher “Racklamlerouge”.»

    Une ou l’autre, ça change quoi Internationaliste? Ah oui, c’est vrai, ça change qu’ils n’ont pas appuyé la refonte du capitalisme. Désolé pour le dérangement.

  11. internationaliste said

    Pour ma part je n’ai jamais appuyé une quelconque « refonte » du capitalisme. Comme j’ai mentionné je milite depuis plusieurs années contre ce système d’oppression et d’exploitation et je n’ai pas de leçon à ce sujet. Merci de votre compréhension.

  12. internationaliste said

    « L’anticapitalisme » en soit est un concept fourre-tout qui ne veut pas dire grand-chose. Il faut d’abord et avant tout un programme et une stratégie clairs qui s’insèrent dans une continuité politique. C’est facile de dire qu’on est contre le capitalisme ou qu’on veut le dépasser mais il faudrait savoir par quoi veut-on le remplacer.

  13. quebecsocialiste said

    « Il est déplorable que l’auteur du billet ait bloqué les commentaires du dit billet. C’est de la censure, purement. Et j’aimerais ajouter quelque chose. Les partis politiques n’ont aucun pouvoir sur ce blogue, sinon, qu’ils s’en partent eux-mêmes. Si un membre de l’équipe désire faire passer les intérêts de son parti politique avant ceux des blogueurs du RW, qu’il se parte un blogue en parallèle de leur parti et qu’il laisse celui-ci tranquille. Si je revois ce genre de censure, je quitterai cette équipe et joindrai une autre équipe, plus professionnelle, apte à faire face aux critiques de ses adversaires idéologiques. »

    Mais de quoi tu parle à la fin!? Je ne sais pas de quoi tu parle, mais je sais que je n’ai rien fait à ce billet et que de toute façon, je ne savais même pas qu’une telle mesure réactionnaire pouvait être entreprise. Vous pouvez écrire ce que vous voulez sur le blogue et si par hasard un de tes commentaires n’a pas passé (ce dont je n’ai aucune connaissance), tu sais très bien que c’est déjà arrivé par le passé sur d’anciens billets « buggés » et que c’est le pur fruit du hasard et de lui seul. Pour le reste, nous avons déjà eu une discussion au téléphone lors de laquelle nous avions convenu de nous appeler si jamais un malentendu surviendrais à nouveau, alors qu’est-ce que tu me fais là?

  14. internationaliste said

    En passant Sylvain je pense que notre débat tourne un peu en rond. Je t’apprécie beaucoup et je trouve que tu as une très bonne plume ainsi que de bonnes idées. Je n’ai rien contre ceux qui ont participé à la manif anticapitaliste, ni contre la manif en tant que telle. Je trouvais juste dommage qu’il y ait deux manifs en même temps. On n’est plus mauvais amis pour autant.

  15. sylvainguillemette said

    @ Hugo

    «Pour ma part je n’ai jamais appuyé une quelconque “refonte” du capitalisme. Comme j’ai mentionné je milite depuis plusieurs années contre ce système d’oppression et d’exploitation et je n’ai pas de leçon à ce sujet. Merci de votre compréhension.»

    La différence ici, c’est que toi Hugo, tu précises que tu n’es pas pour cette refonte. Merci également de ta compréhension.

    @ Gabriel

    «Pour le reste, nous avons déjà eu une discussion au téléphone lors de laquelle nous avions convenu de nous appeler si jamais un malentendu surviendrais à nouveau, alors qu’est-ce que tu me fais là?»

    Ce n’était pas un «commentaire bloqué», ça disait commentaires «FERMÉS». Avoue que ça sonnait un peu comme uue fermeture du billet, pour éviter le débat. Tant mieux si ce n’est pas toi!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :