Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Québec Solidaire remet en question le capitalisme!

Posted by quebecsocialiste sur 30 avril, 2009

À la veille de la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses, Québec solidaire procédait aujourd’hui au lancement de son manifeste Pour sortir de la crise : dépasser le capitalisme ?.

L’actuelle crise économique est l’aboutissement des politiques néolibérales imposées depuis 30 ans par les divers gouvernements, selon le député de QS, Amir Khadir, qui est donc d’avis qu’elle n’est pas seulement le fait de quelques fraudeurs.

« Notre système économique lui-même, basé sur l’accumulation de profits sans fin, est en grande partie responsable des problèmes que nous vivons actuellement. Il est temps de revoir ce système pour qu’il place l’humain et la nature au centre de ses préoccupations. Québec solidaire propose de dépasser le capitalisme et d’oser aller vers des alternatives radicalement différentes au plan politique, social et écologique. Déjà des initiatives citoyennes et politiques existent : économie sociale, agriculture verte, énergies renouvelables, systèmes d’échanges et de troc, etc. Allons plus loin! Plus que jamais, un autre Québec et un autre monde sont non seulement possibles, mais nécessaires », a conclu Amir Khadir.

La brochure du manifeste sera distribuée dans toutes les régions du Québec au cours des prochaines semaines. Le manifeste complet est disponible au www.quebecsolidaire.net.

Publicités

49 Réponses to “Québec Solidaire remet en question le capitalisme!”

  1. internationaliste said

    Très intéressant. J’aimerais bien avoir une copie de cette brochure.

  2. internationaliste said

    En passant est-ce que vous avez réussi à sortir la version papier de La Voix du Peuple pour la manif de demain?

  3. camarad3sabbi said

    Mouaip. Nous aurons des copies demain.

  4. camaradevez said

    En plein dans le thème de la journée de demain soit de remettre le capitalisme en question .

  5. sylvainguillemette said

    Justement, c’était le moment d’appuyer une manifestation autre que celle ne demandant que le maintient des acquis actuels, tout en soutenant la remise à zéro d ela dette des grandes bourgeoisies -aux frais des travailleurs contribuables, des prolétaires etc..

    Amir a ces propos depuis que je le connais, il est étonnant de te voir étonné Internationaliste.

  6. sylvainguillemette said

    Seulement, la manifestation syndicale n’en n’est pas une anti-capitaliste. Dommage…

  7. sylvainguillemette said

    Et bienvenue sur le blogue Sabrina.

  8. internationaliste said

    Je ne suis pas étonné Sylvain mais simplement désireux de mettre la main sur une copie de cette brochure.

  9. sylvainguillemette said

    Si tu entres dans le parti Internationaliste, tu ne verras que ça, Amir brandir le socialisme comme alternative, sans la nommer. C’est bien, même très bien. Mais le parti, lui, ne l’est pas encore. Je crois que c’est possible qu’il se positionne un jour, mais ce ne sera pas dès demain, malheureusement (Mais tant mieux si ça arrive, sauf que ce n’est pas le cas aujourd’hui.).

  10. sylvainguillemette said

    Il est peut-être temps de former un nouveau parti, un parti anticapitaliste qui soit clair dans ses intentions.

  11. mjcq said

    Un parti sa se construit, ca ne s’invente pas du jour au lendemain. Tu auras beau construire le nombre de Partis que tu voudras, si tu ne prend pas la peine de t’y investir efficacement pour le bâtir ce seront les imbéciles qui prendront le dessus. Des Partis communistes il n’y en a au moins 4 au Québec et aucun d’entre eux ne peut prétendre sans mentir être apte à produire des analyses marxistes. Si tu penses que la solution à ce problème se trouve à en faire un de plus espérant que de simples opinions et une impulsion puisse remédier à la situation, et bien j’ai l’honneur de te dire que tu es dans le champ. Si à l’inverse tu comprends que le rôle d’un révolutionnaire n’est pas égoïste(donc qu’il ne s’agit pas que de se sentir « utiles » et « motivé » avec des petites actions de révoltés), mais qu’il relève d’un travail ardu et critique alors tu verras que la chose à faire est d’user des organisations démocratiques pour construire un parti de masse.

    Le capitalisme n’est pas encore mort Sylvain au contraire, une crise c’est seulement une période de restructuration normale pour la pour la bourgeoisie qui réalise certains antagonistes plus visibles. Foncé la tête baisé dans un système encore en bonne santé c’est tout simplement de l’imbécilité alors que le temps est à l’organisation du prolétariat et de l’avant-garde communiste. Le jour où cela sera fait et bien ce sera le temps de voler de nos propres ailes pour porter le coup de grâce.

  12. sylvainguillemette said

    «Si tu penses que la solution à ce problème se trouve à en faire un de plus espérant que de simples opinions et une impulsion puisse remédier à la situation, et bien j’ai l’honneur de te dire que tu es dans le champ. Si à l’inverse tu comprends que le rôle d’un révolutionnaire n’est pas égoïste(donc qu’il ne s’agit pas que de se sentir “utiles” et “motivé” avec des petites actions de révoltés), mais qu’il relève d’un travail ardu et critique alors tu verras que la chose à faire est d’user des organisations démocratiques pour construire un parti de masse.»

    Des petites actions de révoltés? Veux-tu bien me dire de quoi tu parles Mjcq? Je suis allé manifester ma grogne du capitalisme, d’autres ont manifesté pour une refonte du capitalisme, qui donc a fait une action de révolté et qui donc a fait une action contrerévolutionnaire?

    « Le capitalisme n’est pas encore mort Sylvain au contraire, une crise c’est seulement une période de restructuration normale pour la pour la bourgeoisie qui réalise certains antagonistes plus visibles. »

    Le capitalisme est mort Mjcq, tu ne fais qu’appuyer sa refonte ici, ça me déçoit. Tu veux des explications? Et bien je t’en donne si tu veux.

    Des compagnies privées étant les assises du capitalisme sont tombées, elles ont fait faillite, mais l’État capitaliste a décidé de redonner vie au capital en imprimant d’avantage de capital pour rembourrer ces compagnies défectueuses, un plan de sauvetage dit-on. Mais de fait, il s’agit d’un plan de pillage, lequel les contribuables créateurs de richesse ont eu l’honneur de payer sans pourtant en donner quelconque consentement. (Juste comme ça Mjqc, tu es pour, ou contre ces plans de sauvetage? Cela répondra à ma question quant à ta loyauté aux travailleurs, ou au capital. Je suis totalement contre, puisque ce sont des entreprises privées qui reçoivent ces aides, alors que les particuliers en faillite, eux, doivent se passer de toute aide.)

    En injectant du capital qui n’existe pas encore, le capitalisme a triché, puis outrepassé ses propres lois. Il est mort, mais reprendra vie grâce aux manifestations en appui à sa refonte et au capital injecté, lequel les prolétaires, encore une fois, paieront de leur sueur et de leurs maux, si ce n’est de leur mort. Et ils le paieront éternellement à te lire, car si le capitalisme, selon toi, a le droit de tricher impunément de la sorte, il est indestructible et c’est toi qui se ramasse dans le champs mon pauvre.

    As-tu besoin d’un cours d’économie pour comprendre d’où vient le capital injecté?

    « Foncé la tête baisé dans un système encore en bonne santé c’est tout simplement de l’imbécilité alors que le temps est à l’organisation du prolétariat et de l’avant-garde communiste. Le jour où cela sera fait et bien ce sera le temps de voler de nos propres ailes pour porter le coup de grâce. »

    Me traiterais-tu d’imbécile? Parce que si oui, je connais moi, quelques imbéciles qui sont allés appuyer une refonte du capitalisme et tu sembles en faire partie à te lire.

  13. sylvainguillemette said

    Et le coup de grâce mon cher, tu ne le porteras jamais, puisque tu es de ceux qui sont pour donner un second, mais que dis-je, une troisième? Quatrième? Sais plus là! Bref, tu veux redonner une autre chance au système capitalisme, puisque tu appuies l’aide aux entreprises privées déficitaires. C’est donc un appui à la refonte du capitalisme et cela n’a rien de marxiste ou de communiste, encore moins de révolutionnaire.

    Quitte à dire que le temps n’est pas venu de frapper ou de donner le coup de grâce, il n’était pas plus le temps d’appuyer une refonte du système pour qu’il ait encore un autre demi-siècle à nous exploiter. Chacun son trip.

  14. krymz said

    je suis d’accord avec MJCQ, selon moi le capitalisme n’est pas mort. Mourant, mortellement blessé peut-être, mais pas mort… si personne ne l’arrête avant qu’il se ressorte la tête d’en dessous d’l’eau, sa vas continuer, un autre quart de siècle, un autre, un autre… plus qu’on le laisse se recommencer à chaque fois plus il devient puissant, plus il va pousser les limites de la tolérance humaine.

  15. mjcq said

    « Des petites actions de révoltés? Veux-tu bien me dire de quoi tu parles Mjcq? Je suis allé manifester ma grogne du capitalisme, d’autres ont manifesté pour une refonte du capitalisme, qui donc a fait une action de révolté et qui donc a fait une action contrerévolutionnaire? »

    Je parles des propos de certains qui disent vouloir satisfaire leur propre haine du capitalisme au lieu d’être rationnel ou de ceux qui ne veulent qu’être de simples militants qui donne des coups d’épées ici et là en considérant les manifestations(peu importe les quelles) et d’autres actions comme quasi-unique chose à faire.

    « Le capitalisme est mort Mjcq, tu ne fais qu’appuyer sa refonte ici, ça me déçoit. Tu veux des explications? Et bien je t’en donne si tu veux. »

    Le féodalisme est mort, lorsque le capitalisme a officiellement prit le dessus comme système économique de gestion. Il en sera de même à la mort du capitalisme, lorsque le socialisme aura triompher et que le libre-marché ne sera plus(du moins en mode dominant). Mais il s’effondre, comme tout système qui périme à cause de l’évolution des forces productives et des antagonistes de classe. Lis Marx, tu auras des explications. Ces antagonistes(qui sont soit dit en passant toujours présents) ne sont que plus visibles à cause justement du non-sens que ca l’engendre et de la restructuration que fait la bourgeoisie par la suite. Ce moment doit servir donc à la conscientisation et à l’éveil de la conscience de classe puisque le simple travailleur en perdant sa job par exemple réalise les faiblesses d’un tel système. Pour le reste inutile de me faire dit ce que je n,ai pas dit.

    « Me traiterais-tu d’imbécile? Parce que si oui, je connais moi, quelques imbéciles qui sont allés appuyer une refonte du capitalisme et tu sembles en faire partie à te lire. »

    Si tu me connais tu devrais donc savoir que je suis à Québec et qu’ici il n’y avait qu’une manif où PCR, anars, solidaires et groupes populaires marchaient ensemble pour le premier mai. Certes, le tout était organisé par des socio-démocrates et alors? C’est eux qui ont le gros bouts du bâton, mais c’est en train de changer par qu’en travaillant comme il se doit on gagne en influence tout en restant rassembleur. Être révolutionnaire ce n’est pas que s’en tenir à ses propres désirs en s’imaginant des trucs comme les sectaires(je ne vise personne étant donné qu’il y en a partout) le font.

    « Et le coup de grâce mon cher, tu ne le porteras jamais, puisque tu es de ceux qui sont pour donner un second, mais que dis-je, une troisième? Quatrième? Sais plus là! Bref, tu veux redonner une autre chance au système capitalisme, puisque tu appuies l’aide aux entreprises privées déficitaires. C’est donc un appui à la refonte du capitalisme et cela n’a rien de marxiste ou de communiste, encore moins de révolutionnaire. »

    Veux-tu ben me dire d’où tu sors se paragraphe? Si tu veux débattre soi sensé au moins et argumente sur ce que je dis au lieu d’inventer des trucs.

    « Quitte à dire que le temps n’est pas venu de frapper ou de donner le coup de grâce, il n’était pas plus le temps d’appuyer une refonte du système pour qu’il ait encore un autre demi-siècle à nous exploiter. Chacun son trip. »

    Tu as raison, et je suis content de ne pas faire parti d’aucun de ses groupes!

  16. camaradevez said

    En fait le capitalisme est bel et bien mort, puisque, si nous analysons le problème de façon marxiste il faut prendre en considération tous les éléments de ce problème. Alors faisons du marxisme chèrs camarades.

    Premièrement comme Sylvain le dit il y a des compagnies qui tombent un peu partout et qui pour survivre pillent les contribuables et prolétaires. Sans les compagnies privés les gouvernements capitalistes n’ont pas raison d’être alors ils vont tout faire pour conserver leurs privilèges et pour sauver leurs petits copains.

    Deuxièmement le capitalisme est cyclique à chaque 20-30 ans il tombe pour laisser la place à de nouveaux exploiteurs avec de nouvelles idées pour amasser encore plus de capitale et sa ce n’est pas moi ou Sylvain qui la inventé c’est dans le manifeste du Parti communiste et ce fait est repris par plus d’un dans l’histoire.

     »La bourgeoisie ne peu exister sans révolutionner toujours plus avant les instruments de production, donc les rapports de production, donc l’ensemble des rapports sociaux. »
    Manifeste du Parti communiste

    Beaucoup de monde comme Réal Jodoin et même Lénine disent même que le capitalisme depuis la première guerre mondial est en pleine dégénérescence. Ce système est en mode survie depuis des dizaines d’années comme Lénine le disait dans; L’impérialisme stade suprême du capitalisme, quand le capitalisme passe à l’impérialisme il est inévitablement voué à sa propre chute puisqu’il rallie plus de prolétaires et ce dans différents pays donc il crée lui même sa propre contradiction. Et nous savons tous que la contradiction est une loi du matérialisme dialectique, soit l’idéologie du marxisme.
    Et en matière de contradictions le capitalisme bas des records! Ensuite s’en suit l’autodynamisme qui fait en sorte que la contradiction prennent le dessus sur le système capitalisme lui même. Et cet autodynamisme pour le capitalisme est le socialisme et le communisme. Je conseille à toutes et à tous de lire; Les principes élémentaires de philosophie de Georges Politzer, pour approfondir les connaissances sur le marxisme.

    Donc aller à une manifestation qui appuis la refonte du capitalisme et qui veut garder les acquis syndicaux sans même remettre en question le système qui les exploitent n’est pas très marxisme et contrerévolutionnaire.

    mjcq a dit:

     »Des Partis communistes il n’y en a au moins 4 au Québec et aucun d’entre eux ne peut prétendre sans mentir être apte à produire des analyses marxistes. »

    Justement si tu admet ce fait et que tu va appuyer ce parti qui n’a pas d’analyse marxiste alors ce n’est pas contradictoire de ce prétendre marxiste?! Pour appliquer le marxisme comme il le faut, il faut biensûr prendre en considération les faits dans leur évolution et les appliqués dans les bonnes circonstances. Donc en temps de crise économique il est absurde pour des communistes d’appuyer la refonte du capitalisme.

     » Sans mettre en cause les rapports de production capitalistes, a son plan pour  »sortir le Québec de la crise ». Tout un plan! Selon QS il faut prendre les plans d’investissements adopter aux États-Unis, soutenir les petites et moyenne entreprises et élever le salaire minimum à peine un peu plus que le gouvernement du Parti Libéral l’a déjà fait. Qu’en pense les nombreux collectifs anticapitalistes qui en sont membre? Et bien il semblent rester plutôt discrets lorsqu’il s’agit de faire la preuve du contenu réel, concret de leur  »anticapitalisme » . »
    L’internationale
    Feuille d’intervention du groupe internationaliste Ouvrier
    Numéro 1-1er mai, 2009
    distribué à la manifestation anticapitaliste du 1er mai 2009

  17. internationaliste said

    Je connais très bien le Groupe Internationaliste Ouvrier pour l’avoir déjà cotoyé il y a quelques années. C’est un groupuscule infime, tout au plus trois individus, dirigé par un un dictateur bonapartiste imbu de lui-même et légèrement psychopathe. C’est pourquoi son groupe est incapable de se développer. D’ailleurs il a connu une scission il y a trois ans avec la création des Communistes Internationalistes de Montréal.

    Comme vous le savez tous je suis très critique de QS, mais j’ai davantage de respect pour ce parti et pour le PCQ que pour des groupuscules ultra-sectaires qui ne font rien de constructif et qui agissent en parasites la plupart du temps.

    Quant à la manif d’hier organisée par les syndicats c’était une manif pour la fête des travailleurs. Que les dirigeants syndicaux soient pour la refonte du capitalisme n’est pas un secret pour personne et ne changent rien à l’affaire. J’ai marché hier avec le contingent du PCQ et avec les travailleurs et travailleuses présent-es pour souligner cette fête internationale.

  18. krymz said

    On dirait une « guerre » typique de blogues de droite (vez/sylvain) vs gauche (mjcq).

    La gauche fait du résonnement, des annalises avec ouvertures a l’argument, et la droite dit « non, ce n’est pas ce que disent nos saints documents, sois t’es avec nous ou t’es contre nous »

    Sa me surprend vraiment, on dirait que le plan de st-jaques et ses amis a fonctionner; vous enrager tellement que dès que vous sentez une sorte « d’opposition », vous sautez dans les rideaux… un esprit troublé ne réussi pas aussi efficacement a juger du bien et du mal… j’me pogne souvent à sauter dans les rideaux. Je l’attribue à une frustration sans arrêt du au fait que tout ce qui nous fait chier peut être régler en un claquement de doit (quand tu y penses, presque que vrai.) mais que la population générale est ignorante, mal informé, pas vraiment intéressé à vraiment changer…

    Vous vous battez entre frères (ou cousins… camarades….)

  19. sylvainguillemette said

    @ Krymz

    «je suis d’accord avec MJCQ, selon moi le capitalisme n’est pas mort. Mourant, mortellement blessé peut-être, mais pas mort… si personne ne l’arrête avant qu’il se ressorte la tête d’en dessous d’l’eau, sa vas continuer, un autre quart de siècle, un autre, un autre… plus qu’on le laisse se recommencer à chaque fois plus il devient puissant, plus il va pousser les limites de la tolérance humaine.»

    Donc, ce que vous dites Krymz, c’est que le capitalisme n’est pas mort? Vous dites donc que le modèle capitaliste a survécu, et vous ne parlez surtout pas d’une tentative malsaine d’une minorité de s’accrocher au pouvoir, est-ce exact? Le capitalisme est-il une entité ou un modèle économique, dites-moi, chers Mjcq et Krymz? Et s’il s’agit d’un modèle économique, dites-moi, a-t-il échoué et tente t-il aujourd’hui de s’accrocher au pouvoir avec le capital des prolétaires ou est-il en pleine vigueur? Et sinon, si ce n’est qu’une entité, une vie propre, où est-ce qu’elle se situe? Quelqu’un a des photos?

    « Je parles des propos de certains qui disent vouloir satisfaire leur propre haine du capitalisme au lieu d’être rationnel ou de ceux qui ne veulent qu’être de simples militants qui donne des coups d’épées ici et là en considérant les manifestations(peu importe les quelles) et d’autres actions comme quasi-unique chose à faire. »

    Ben cela ne me concerne guère cher camarade, alors je demande encore une fois, pourquoi parles-tu de cela? Sinon, que d’appuyer une manifestation pro-refonte du capitalisme «sans même émettre quelconque critique à la reprise du système en mis en échec, cela n’est-il pas comme donner des coups d’épée dans le beurre? Du beurre ou de l’eau, ça revient au même, c’est de la contrerévolution.

    « Il en sera de même à la mort du capitalisme, lorsque le socialisme aura triompher et que le libre-marché ne sera plus(du moins en mode dominant). »

    Tu te trompes camarade. Le système capitaliste n’est qu’une économie, tu lui donnes une vie propre. Mais de fait, le système capitaliste économique est mort et tu te perpétues à lui donner un sens propre, une vie bien à lui. Tu agis plus de façon encore plus totalitaire que nos ennemis. Tu donnes une vie à un système économique ayant démontré son incapacité à servir les intérêts de l’humanité. Je te le dis camarade, tu a manqué un train et partout dans le monde, même à Caracas, on critique le capitalisme et on souligne ses échecs en tant qu’économie. Tu divagues, bien désolé.

    « Mais il s’effondre, comme tout système qui périme à cause de l’évolution des forces productives et des antagonistes de classe. Lis Marx, tu auras des explications. Ces antagonistes(qui sont soit dit en passant toujours présents) ne sont que plus visibles à cause justement du non-sens que ca l’engendre et de la restructuration que fait la bourgeoisie par la suite. Ce moment doit servir donc à la conscientisation et à l’éveil de la conscience de classe puisque le simple travailleur en perdant sa job par exemple réalise les faiblesses d’un tel système. Pour le reste inutile de me faire dit ce que je n,ai pas dit. »

    C’est bien beau camarade, mais tout de même, le PCQ n’a émis aucune retenue, aucune critique à l’endroit de la refonte du capitalisme et cette manifestation appuyée par le PCQ, que tu le veuilles ou non, appuyait une refonte du capitalisme. Une simple critique de la situation m’aurait calmé, mais le parti a préféré demander plus d’aide encore, des contribuables. Sauf que ce ne sont pas les travailleurs que nous sauvons, en toute connaissance de cause*, mais bien la bourgeoisie ayant pourtant démontré sa faiblesse et ses échecs patents.

    Le parti aurait émis une seule critique à l’endroit des plans de sauvetage qui ne sont que les plans de pillage, j’aurais proposé que l’on aille aux deux manifestations, sinon toutes manifestations d’intérêt prolétaire. Mais ce ne fut pas le cas.

    Et je lis déjà Marx depuis plus de deux ans, divers textes et de ses livres. Ne t’inquiètes pas pour mes connaissances matérialistes et concentres-toi plutôt à percevoir la fraude immense que le PCQ a appuyé sans émettre de commentaire sur ce fait. Sinon, relis Marx toi-même.
    *«environnement, manque de ressources telles l’eau, prochains conflits, bref, la conjoncture»

    « Si tu me connais tu devrais donc savoir que je suis à Québec et qu’ici il n’y avait qu’une manif où PCR, anars, solidaires et groupes populaires marchaient ensemble pour le premier mai. Certes, le tout était organisé par des socio-démocrates et alors? C’est eux qui ont le gros bouts du bâton, mais c’est en train de changer par qu’en travaillant comme il se doit on gagne en influence tout en restant rassembleur. Être révolutionnaire ce n’est pas que s’en tenir à ses propres désirs en s’imaginant des trucs comme les sectaires(je ne vise personne étant donné qu’il y en a partout) le font. »

    Ça ne répond pas à ma question. Sinon, le fait que ces gens organisent ces manifestations, les rejeter parce qu’ILS organisent ces manifestations, c’est tout simplement du sectarisme, soit dit en passant. Nous devons je crois, couvrir le plus de manifestations possible, dès qu’elles défendent nos intérêts communs, comme l’anticapitalisme par exemple. Il n’y avait aucune raison de boycotter cette manifestation, puisqu’elle défendait nos intérêts, puis de la boycotter, parce que X ou Y allait y être également, c’aurait été du sectarisme.

    « Veux-tu ben me dire d’où tu sors se paragraphe? Si tu veux débattre soi sensé au moins et argumente sur ce que je dis au lieu d’inventer des trucs. »

    C’est vrai, j’aurais dû être plus précis. En appuyant la refonte du capitalisme, sans émettre de critique, tu as ainsi prolongé l’attente des prolétaires de plusieurs décennies. Les dettes bourgeoises maintenant remboursées par les contribuables et prolétaires, ceux-ci auront la liberté d’exploiter notre labeur pour un autre demi-siècle ou siècle. Alors non tu ne verras jamais de ton vivant, le coup de grâce camarade.

    « Tu as raison, et je suis content de ne pas faire parti d’aucun de ses groupes! »

    Sauf que le PCQ, un parti souverain, membre en tant que collectif d’un autre parti, aurait pu émettre une critique sur a refonte du capitalisme qui découlait de CETTE manifestation. Et ça reste dommage qu’il ne l’ait pas fait. Et que tu aimes ça ou non, le PCQ a appuyé la refonte du capitalisme hier soir. C’est indéniable.

    @ Internationaliste

    Peut-être, mais ça demeure une manifestation pour la refonte du capitalisme et le PCQ y a participé sans y émettre de commentaire manifestement critique envers cette refonte dont tu dis qu’elle n’est pas un secret. Alors oups, Houston, on a un problème. Et oui, sincèrement, vous avez manqué le train. Ce qu’il aurait fallu faire : Préciser de la part du PCQ, que ce parti n’était en aucun cas en faveur de la refonte du système «économique» capitaliste. Point final. Et le blâme devrait aller vers les dirigeants du parti dont je ne fais plus partie. Qu’ils assument leurs erreurs, sinon qu’ils assument leur choix, mais ce n’est pas le miens. J’y aurais été avec cette dite critique de la «refonte du capitalisme». Tant pis.

    Mais la meilleure de toutes les solutions aurait été que le PCQ laisse la liberté aux militants de choisir, tout en prônant de la présence dans toutes les manifestations dites «militante pour nos intérêts».

    Et si tu persistes à ne pas critiquer cette refonte Internationaliste, j’espère que tu ne te cacheras pas de ta complicité quant à nos futures décennies de misère et d’exploitation.

    @ Krymes

    « On dirait une “guerre” typique de blogues de droite (vez/sylvain) vs gauche (mjcq).
    La gauche fait du résonnement, des annalises avec ouvertures a l’argument, et la droite dit “non, ce n’est pas ce que disent nos saints documents, sois t’es avec nous ou t’es contre nous”»

    J’ai toujours été poli, mais cette fois, je jette l’éponge. Vos allusions à nos sacré-saintes bibles n’ont rien à voir avec nos positions. Le fait est que, d’appuyer une telle manifestation, était réellement un appui égal au capitalisme, à son renouveau.

    Votre ignorance crasse du marxisme et de ce genre d’analyses vous amène à croire que nos adversaires sont de gauche et nous de droite, mais c’est bel et bien le contraire et je vous mettrai désormais dans ce camp. Puisque semble t-il, vous appuierez la refonte du capitalisme vous aussi. Soit vous êtes trop sot pour comprendre qu’on se fait tous voler, soit vous êtes assez naïf pour croire que la refonte du capitalisme cessera après 4 ou 8 ans, quelques mandats quoi.

    Vous agissez tel un réactionnaire, ceux que l’on surveille ici sur ce blogue. Mon analyse de la situation est parfaite, que cela vous plaise ou non et je vous mets au défi de la détruire, si vous en avez les capacités.

    Quant à Saint-Pierre, il me donne raison et cela aurait déjà dû faire travailler vos méninges, ainsi, vous n’auriez pas appuyé le camp des soutenants de la refonte du capitalisme. Mais c’est vrai, j’ai oublié que vous ne détestez peut-être pas le capitalisme au fond. Quel mépris de ma part pour vos intérêts.

    Me faire traiter de droite par un type qui appuie la refonte du capitalisme, j’aurai décidément tout lu sur ce blogue!

    « Sa me surprend vraiment, on dirait que le plan de st-jaques et ses amis a fonctionner; vous enrager tellement que dès que vous sentez une sorte “d’opposition”, vous sautez dans les rideaux… un esprit troublé ne réussi pas aussi efficacement a juger du bien et du mal… j’me pogne souvent à sauter dans les rideaux. »

    Les débats entre militants sont sains et normaux, leur absence dévoilerait un monolithisme. J’espère que mes adversaires seront d’accords.

    « Je l’attribue à une frustration sans arrêt du au fait que tout ce qui nous fait chier peut être régler en un claquement de doit (quand tu y penses, presque que vrai.) mais que la population générale est ignorante, mal informé, pas vraiment intéressé à vraiment changer…
    Vous vous battez entre frères (ou cousins… camarades….)»

    Nous ne battons pas toujours entre frères. Parfois, c’est possible, nous débattons, entre sœurs et frères. Mais parfois, sans s’en rendre compte, n’ayant parfois pas, justement, épuisé tous les moyens; comme le débat, on en vient à des positions qui par leur opportunisme, viennent aliéner les rangs des dits militants. Par exemple, le PCQ n’a peut-être pas pris le temps de débattre de la question, puis ainsi, a adopté une résolution en faveur de l’appui à cette seule manifestation, sans y émettre quelconque critique*. Il a malheureusement de la sorte, appuyé la refonte du capitalisme.

    Alors non, je n’accepte pas qu’on me traite de droite, quand mes adversaires ont manifestement excusé l’exploitation des prolétaires par la bourgeoisie parasitaire et minoritaire. Je vous prie de vous relire, de comprendre la situation de crise bourgeoise, etc.. Un parti communiste est certainement le dernier à vouloir, normalement, donner une ènième chance au capitalisme. Or, au Québec, il est l’un des premiers!

    Un conseil mon ami, n’allez pas vous dire communiste! Sinon, à la limite, dites-vous progressiste!

    *Un droit que s’est gardé le PCQ en restant un parti à part entière.

  20. internationaliste said

    Sylvain les manifs du 1er mai sont organisées depuis des années par des gens qui prônent une réforme du capitalisme, en l’occurence les bureaucrates syndicaux. Il n’y a absolument rien de nouveau sous le soleil. Tu parles comme si c’était la première fois qu’un manif du 1er mai appelait à réformer le système capitaliste. Je participe à ces manifs depuis 13 ans et le message est toujours le même. Mais je n’y vais pas pour les bureaucrates mais pour être avec les travailleurs et pour fêter ce jour historique de notre classe.

    Tant qu’à y être Sylvain, toutes les manifs ou presque sont pour la refonte du capitalisme, que ce soit celles pour la gratuité scolaire, contre les coupures dans les programmes sociaux, pour plus de logements sociaux, contre les pseudo-réformes de l’assurance-chômage et de l’aide sociale, etc. Ce sont toutes des réformes qui veulent des améliorations au système et non le renversement du capitalisme. Si on suit ta logique on devrait les boycotter pour cette raison, ce qui serait insensé. De dire qu’on est pour la refonte du capitalisme parce que l’on a participé à la manif syndicale d’hier est une accusation gratuite et ridicule. Je suis déçu de ton attitude Sylvain et j’espère que tu reviendras à la raison sous peu.

  21. sylvainguillemette said

    @ Internationaliste, dont je commence à jalouser le pseudonyme

    « Sylvain les manifs du 1er mai sont organisées depuis des années par des gens qui prônent une réforme du capitalisme, en l’occurence les bureaucrates syndicaux. Il n’y a absolument rien de nouveau sous le soleil. Tu parles comme si c’était la première fois qu’un manif du 1er mai appelait à réformer le système capitaliste. Je participe à ces manifs depuis 13 ans et le message est toujours le même. Mais je n’y vais pas pour les bureaucrates mais pour être avec les travailleurs et pour fêter ce jour historique de notre classe. »

    Hugo, les manifestations du premier Mai ne se sont jamais déroulées en pleins déboires de la dictature des capitalistes, de ces bourgeois minoritaires et parasitant notre labeur. Le moment est effectivement historique et la position du PCQ vis-à-vis la refonte du capitalisme est également un moment historique chez la gauche. Certes, il y a eu Browder des États-Unis, mais sinon, je cherche encore un cas pareil d’aliénation ou de complicité au capitalisme.

    Je répète ce que je viens de dire. Le PCQ aurait pu sauver sa face en critiquant cette refonte du capitalisme, il ne l’a pas fait. Mais jusqu’ici, je ne suis pas au courant des débats ayant eu lieu au sein du parti, mais je te mets tout de même en garde. Si le PCQ et toi appuyez cette refonte du capitalisme, défaites-vous de vos prétentions communistes, de grâce.

    « Tant qu’à y être Sylvain, toutes les manifs ou presque sont pour la refonte du capitalisme, que ce soit celles pour la gratuité scolaire, contre les coupures dans les programmes sociaux, pour plus de logements sociaux, contre les pseudo-réformes de l’assurance-chômage et de l’aide sociale, etc. Ce sont toutes des réformes qui veulent des améliorations au système et non le renversement du capitalisme. Si on suit ta logique on devrait les boycotter pour cette raison, ce qui serait insensé. De dire qu’on est pour la refonte du capitalisme parce que l’on a participé à la manif syndicale d’hier est une accusation gratuite et ridicule. Je suis déçu de ton attitude Sylvain et j’espère que tu reviendras à la raison sous peu. »

    Il s’agit d’un moment historique Hugo. Rien à voir avec la réalité de tous les jours. Le système capitaliste a échoué, soit, pourquoi lui donner une autre chance? Je te laisse me répondre.
    Ce sont toutes des réformes demandées avant la chute du capitalisme et de son échec des plus patents.

    Si je suis ta logique, je devrais appliquer toute mesure, peu importe le contexte, identiquement. C’est n’importe quoi Hugo. Est-ce que je vais jeter de l’eau sur un enfant qui ne brûle pas par peur qu’il se mette à brûler? Est-ce que je vais tenter d’éteindre un feu? C’est el et bien deux contextes totalement différents ça, Hugo.

    Ton approche n’a donc aucun sens, ni lien avec le sujet du jour. Le PCQ, toi et les autres n’ayant émis aucun commentaire quant à cette refonte du capitalisme, êtes malheureusement aujourd’hui ans le camp de la contrerévolution. Qu’est-ce que tu veux que je te dise moi? Je suis communiste tous les jours, pas un jour à la fois. Je suis cohérent et conséquent. Mon analyse de la situation te déplaît? Soit, démolis-la.

    Jusque là, aucun argument, on va même jusqu’à me traiter de droite. Mais cette critique vient de quelqu’un qui ignore même qu’un plan de sauvetage n’est qu’un plan de pillage. Que veux-tu que je te dise, moi? Hugo? Tu penses que la refonte est une étape du socialisme qui se dirigera un jour vers le communisme? Ok, si c’est le cas, décris le contexte et la façon d’y parvenir. Peut-être me feras-tu changer d’avis.

    Et si tu m’avais suivi, tu aurais compris qu’une seule critique de la situation m’aurait fallu pour calmer le jeu, mais il n’en n’a rien été. Et tu as appuyé, tu me déçois également Hugo et j’espère que tu reviendras à la raison toi-même*.

    *Ton allusion à la «raison» est une marque indélébile de ton omniscience mon cher camarade. Fais attention de ne pas tomber dans el rôle de ton camarade Saint-Pierre.

    Quant à mon raisonnement cher Hugo, il est parfaitement logique, justement. Et que cela te plaise ou non cher camarade, la manifestation syndicale en était une de refonte du capitalisme dans un contexte de la chute de ce même système économique*
    *Qui n’est pas une personne, ni un être, mais bien un système économique.

    Et pour finir, je réitère mon accusation. Vous avez participé à une manifestation pro-refonte du capitalisme, sans y émettre quelconque critique*.

    *Et c’est là votre seule erreur en fait.

    J’espère que tu sortiras de ton rêve Hugo et que tu apprécieras comme tes camarades, la chute du capitalisme. Reviens à la raison Hugo. Comme tu vois, la balle se renvoie facilement et en passant, tes accusations ressemblent étrangement à celles de tes adversaires. Tu prétends soudainement détenir la seule et unique raison et cela mon camarade, n’est qu’un signe de sectarisme et de prétention de détenir la seule et unique vérité.

    Quant à ta position de la refonte, toi qui connait les volontés des syndicats, pourquoi ne critiques-tu pas celles-ci? Si tu sais qu’ils ne demandent que la refonte de ce système parasitaire, pourquoi ne dénonces-tu pas cette position aliénée?

    Y a-t-il quelqu’un pour dire le contraire ici? Y a-t-il quelqu’un qui croit que cette manifestation avait une quelconque nausée envers la reprise du capitalisme?

  22. krymz said

    sylvain,

    je fesais de la métaphore (comme d’abitude). bien sur t’es pas de la droite…

    « Donc, ce que vous dites Krymz, c’est que le capitalisme n’est pas mort? Vous dites donc que le modèle capitaliste a survécu, et vous ne parlez surtout pas d’une tentative malsaine d’une minorité de s’accrocher au pouvoir, est-ce exact? Le capitalisme est-il une entité ou un modèle économique, dites-moi, chers Mjcq et Krymz? Et s’il s’agit d’un modèle économique, dites-moi, a-t-il échoué et tente t-il aujourd’hui de s’accrocher au pouvoir avec le capital des prolétaires ou est-il en pleine vigueur? Et sinon, si ce n’est qu’une entité, une vie propre, où est-ce qu’elle se situe? Quelqu’un a des photos? »

    oui, je dit qu’il n’est pas mort.oui je dit qu’ils a survécu, à cause de ce parasite malfrat qui tente de sacrocher a son pied d’estale (pouvoir). c’est sa que je (on?) eisseille de dire. sa toupie tourne encore, et ceux qui on le gros bout du baton tente de la refaire reprendre son équilibre. je veux pas juste que le capitalisme meur, je veux que le systeme complet de notre société soit complètement redesignée.

    no more cash
    no more crap

    si tu veux vraiment connaitre ma position, je dirais que ceci ( http://www.youtube.com/watch?v=WnK5mBCFTMg ) est pas mal ce que j’ai trouvé qui se raporte le mieux à ma pensé.

    logique avant tout.

  23. krymz said

    « Un conseil mon ami, n’allez pas vous dire communiste! Sinon, à la limite, dites-vous progressiste! »

    je me dit pas rien. au plus des fois j’me prend à rêvasser me dire « révolutionnaire » pour le fait que je veux tout changer, réveiller les gens, mais bon j’essaie de pas me donner un « label ».

    « Votre ignorance crasse du marxisme et de ce genre d’analyses vous amène à croire que nos adversaires sont de gauche et nous de droite, mais c’est bel et bien le contraire et je vous mettrai désormais dans ce camp. Puisque semble t-il, vous appuierez la refonte du capitalisme vous aussi. Soit vous êtes trop sot pour comprendre qu’on se fait tous voler, soit vous êtes assez naïf pour croire que la refonte du capitalisme cessera après 4 ou 8 ans, quelques mandats quoi. »

    C’Est sa que je veux dire par droite vs gauche, pas que vous êtes des gros sales profiteurs comme eux, je n’ai jamais pensé sa et je crois que n’importe qui est capable de faire les bon choix, surtout quelqu’un d’ouvert comme toi. ce que je veux dire c’est mètre des mots dans la bouche des autres pour X raisons qui me sont inconnue… tout d’un coup j’appui et j’aime le capitalisme! tant qu’a y être, les bush sont mes amis, on a des party d’épluchette de blé d’inde a chaque été!

  24. internationaliste said

    J’ai lu aujourd’hui un texte sur le site du PCQ qui explique que les plans de sauvetage adopté par certains gouvernements occidentaux sont des cadeaux aux entreprises privés et qu’ils ne représentent en rien une solution à défendre pour les communistes. Je crois que c’est très clair comme explication et c’est aussi mon opinion. Ce qu’il faut c’est nationaliser les entreprises qui réclament l’aide du gouvernement et favoriser également leur prise en charge par les travailleurs et les travailleuses.

    Je ne prétends pas détenir la vérité absolue Sylvain et je tiens d’ailleurs à te mettre en garde contre les sectes gauchistes que je connais très bien pour les avoir cotoyé ces dernières années et dont je me suis éloigné par dégoût.

  25. sylvainguillemette said

    @ Krymz

    «oui, je dit qu’il n’est pas mort.oui je dit qu’ils a survécu, à cause de ce parasite malfrat qui tente de sacrocher a son pied d’estale (pouvoir). c’est sa que je (on?) eisseille de dire. sa toupie tourne encore, et ceux qui on le gros bout du baton tente de la refaire reprendre son équilibre. je veux pas juste que le capitalisme meur, je veux que le systeme complet de notre société soit complètement redesignée.»

    Je comprends cette vision des choses, mais les faits restent les faits. Le modèle économique capitaliste a échoué, leur système est mort. Ce à quoi on assiste, c’est le nouveau capitalisme, pas l’ancien. Comme je l’ai dit, les assises du système capitaliste sont tombées et sans elles, rien n’est plus et la valeur de l’argent a pris le bord, le fric ne vaut plus rien. On l’imprime à des milliers de milliards de copies, c’est n’importe quoi. C’est comme si en jouant au monopoly, votre adversaire s’imprimait, via son imprimante Dell, des billets pour vous contrer.

    Le système, il est mort et c’est d’une certaine façon votre acharnement à dire qu’il ne l’est pas qui le garde en vie.

    Quant à votre exemple, vous me mettiez bien à droite, alors que vous mettiez les supporteurs de la refonte sur la gauche. J’aurais compris l’exemple si les rôles avaient été inversés. Et si vous voulez que le système complet soit révisé, voire aboli, n’allez surtout pas soutenir la refonte de ce système et malheureusement, la manifestation où les syndicats étaient, allait en ce sens.

    «C’Est sa que je veux dire par droite vs gauche, pas que vous êtes des gros sales profiteurs comme eux, je n’ai jamais pensé sa et je crois que n’importe qui est capable de faire les bon choix, surtout quelqu’un d’ouvert comme toi. ce que je veux dire c’est mètre des mots dans la bouche des autres pour X raisons qui me sont inconnue… tout d’un coup j’appui et j’aime le capitalisme! tant qu’a y être, les bush sont mes amis, on a des party d’épluchette de blé d’inde a chaque été!»

    Non, ce n’est pas ce que je veux dire du tout, je parle malheureusement pour mes camarades d’aliénation et cela peut arriver à tout le monde, ça m’est arrivé également, je me sens pas au-dessus d’eux. Néanmoins, je réitère ma position, ils ont «possiblement sans le savoir ou s’en rendre compte», appuyé la refonte du capitalisme. Et si j’ai été plus direct envers certains d’entres eux, c’est qu’on m’a également manqué de respect, en prétendant détenir la vérité (sabbi) et la seule unique voie.

    @ Internationaliste

    «J’ai lu aujourd’hui un texte sur le site du PCQ qui explique que les plans de sauvetage adopté par certains gouvernements occidentaux sont des cadeaux aux entreprises privés et qu’ils ne représentent en rien une solution à défendre pour les communistes. Je crois que c’est très clair comme explication et c’est aussi mon opinion. Ce qu’il faut c’est nationaliser les entreprises qui réclament l’aide du gouvernement et favoriser également leur prise en charge par les travailleurs et les travailleuses.»

    Camarade, personne n’a émis de commentaire quant à la manifestation. C’est tout ce que je demandais si tu as lu mes derniers commentaires. Rien de plus. Ensuite, le PCQ aurait pu aller là où il le voulait. Je connais les positions du PCQ, normalement, quant à la nationalisation des fautifs et je l’appuie. Mais le PCQ aurait dû préciser ses intentions lorsqu’il a prôné la participation à CETTE manifestation. Tout simplement.

    Quant au sectarisme de certaines organisations, je ne vais pas démentir tes prétentions et je suis certain qu’il y a énormément de sectaires à travers les rangs des dits progressistes. Mais ne t’inquiètes pas Internationaliste, je n’ai aucune intention d’aller joindre quelconque autre parti ou groupe.

    Au lectorat et aux camarades,

    je regarde la situation actuelle et il s’agit bel et bien d’un soutient à la refonte du capitalisme. Toutefois, comme je l’ai dit plus haut, le PCQ aurait pu émettre une critique réfléchie de la situation tout en y participant. Cela aurait pratiquement tout changé de la perception qu’on peut avoir de la situation actuelle.

    Et ce qui m’effraie, c’est que lorsque les milliers de milliards feront repartir les compagnies privées états-uniennes, le tout sera mis aux oubliettes et nous attendrons encore des décennies, sinon plus, avant d’accéder à notre liberté et à la fin de l’exploitation de l’être humain par l’être humain.

    Aurait-il fallu prendre les armes, etc..? Ce n’est pas ce que j’ai dit, mais vraiment pas. C’est d’ailleurs pourquoi je me questionne encore de quelques remarques, dont celles de Olivier et des autres mises en garde, telle celle que vient de me faire Internationaliste. Je n’ai aucune intention de faire un putch la semaine prochaine, mais les faits demeurent. Le capitalisme est décédé, puis sera ramené à la vie. Mais dans les faits, les assises de ce système sont tombées puis ne reflètent que l’impossibilité de se baser sur ces dites assises.

  26. sylvainguillemette said

    Et Krymz, j’avais partiellement vu cette vidéo et certes, elle est très intéressante et je suis également en faveur d’une telle solution. Vous m’y trouveriez et je tâcherai de regarder la vidéo au complet (J’ai la basse vitesse et bordel que c’est long à charger! Entre ma dernière intervention et celle-ci, j’ai réussi à charger 4 minutes! Nous sommes en 2009 et personne n’offre le service de haute vitesse dans mon patelin.)

  27. Je me dois d’ajouter mon grain de sel à toute cette  »controverse ». Je crois que la position du PCQ est critiquable dans le sens où il y aurait dû avoir présence au moins aux deux manifestations et non juste à une seule. La direction du parti semble négliger cette partie du prolétariat qui s’est tournée vers des idéologies plus radicales et plus fortes que le socialisme démocratique. De plus, ils semblent regarder de très haut les membres du PCR et les anarchistes de l’UCL comme si ils étaient des  »anomalies » du mouvement ouvrier, des ultra-gauchistes.

    C’est une grave erreur que d’insulter comme ça une importante partie du mouvement anti-capitaliste, et de plus, ça fait la job de la police et de l’État puisque le mouvement ne pourra pas se développer tant qu’il y aura d’inutiles chicanes partisanes. Pourquoi ne pas essayer de nous entendre avec l’anti-capitaliste anarchiste qui est notre camarade tout de même ? Pourquoi ne pas essayer d’échanger des idées et discuter de façon intelligente avec le PCR ? Peur de désapprobation de Québec solidaire peut-être ? Or, ce qui arrive, c’est que QS tend davantage sa main vers les  »radicaux » que le PCQ… !

    De plus, le tournant que prend le PCQ depuis quelques années agace plusieurs personnes, tant dans le parti même que hors du parti. Certains, dont moi, trouvons décevant de toujours nous trouver à la remorque des mouvements de centre-gauche. Appuyer QS, d’accord. Mais cet appui de ma part n’est pas inconditionnel et je le dis clairement que QS ne pourra pas résoudre les problèmes de la société capitaliste. C’est problématique d’être maintenant considéré comme un simple collectif au sein de Québec solidaire, des camarades mettant même en question la pertinence même de l’existence du PCQ de nos jours.

    Si la direction ne prend pas le virage anti-capitaliste nécessaire, il y aura plusieurs membres qui quitterons le parti. Cependant, ne croyons pas que cela s’applique uniquement au PCQ. D’importantes réformes sont aussi nécessaires du côté du Parti communiste révolutionnaire (PCR), qui devraient justement faire preuve de plus d’ouverture et aussi respecter la démocratie et les règlements à l’interne, si ils ne veulent pas plus de membres qui quittent.

    Le mouvement communiste québécois ne sait pas profiter de cette opportunité exceptionnelle pour les idées socialistes et communistes. Ils préfèrent mieux se terrer dans un dogmatisme et les belles paroles.

  28. internationaliste said

    Ce que tu dis Antho est intéressant et pertinent jusqu’à un certain point. Par contre le PCQ n’est pas le seul à avoir participé seulement à la manif syndicale. La Ligue Communiste, qui publie le journal The Militant et le SITT-IWW ont aussi participé uniquement à cette manif. Je trouve encore une fois dommage qu’il y ait eu deux manifs pour le 1er mai. C’est divisif ni plus ni moins.

    Par contre je suis d’accord avec toi pour dire que le PCQ doit renforcer sa position anticapitaliste. Comme tu dis appuyer Québec Solidaire c’est bien mais il faut demeurer néanmoins critique envers ce parti.

  29. krymz said

    @ sylvain

    je veux me trouver une pile de DVD pour graver ces films et les distribuer massivement et gratuitement le plus possible.

    si tu veux tu peux m’envoyer ton adresse postale et je vais eisseiller de te l’envoyé dès que je peux. si n’importe qui d’autre est intèressé la porte est ouverte.

    p.cormier@hotmail.com

  30. camaradevez said

    Voilà comment la gauche règle ses problèmes avec des dialogues et non des insultes puisqu’on en parle.

    Nous sommes capables d’arriver à une synthèse intéressante pourvu que qu’on ne traite pas de droite et de sectaires ! J’ai bien ri en voyant sa! Franchement donnez des arguments et non des insultes gratuites comme sa.

    krymz a dit

     »je fesais de la métaphore (comme d’abitude). bien sur t’es pas de la droite… »

    j’espère bien…

    Mais je suis quand même en accord au fait que nous devons nous accorder malgré nos différences quelles qu’elles soit.Nous savons que vous êtes autant anticapitalistes que nous mais la seule différence cette journée c’est que nous nous l’avons souligné.

  31. sylvainguillemette said

    @ Internationaliste

    «Je trouve encore une fois dommage qu’il y ait eu deux manifs pour le 1er mai. C’est divisif ni plus ni moins.»

    Est-ce que c’est la non-existence de monolithisme qui t’agace camarade? N’y a t-il de place que pour un seul mouvement communiste au Québec? Et qui divise qui? Qui accusera l’autre de diviser les rangs? Qui était le premier, le dernier, etc.?

    Tu devrais revoir ta position je crois Internationaliste, il est sain d’avoir plusieurs courants, tant qu’une coopération existe entre eux et ça, ni un, ni l’autre des partis communistes ne s’est exercé à la faire avancer.

    @ Kryme

    C’est fait, je t’ai ajouté.

  32. internationaliste said

    Dans le cas des manifs du 1er mai on parle d’actions unitaires. Le fait d’organiser deux manifs séparées ne peut que diviser les forces. C’est la même chose que pour les scissions syndicales comme dans le domaine de l’enseignement au Québec. Le fait qu’il y ait deux syndicats, la CSQ et la FAE, représente un facteur de division pour les enseignants et ne contribue pas à améliorer leur rapport de force.

  33. sylvainguillemette said

    Un rapport de force? 50 000 travailleurs syndiqués? Allons Internationaliste, leur rapport de force, ils l’avaient. Sinon, qu’un parti communiste appelle à boycotter une manifestation anticapitaliste, c’est n’importe quoi. Qu’il ne précise pas en plus, ses intentions dans une manifestation visant la refonte du système, c’est le comble!

    Arrête d’essayer de trouver des échappatoires, il y a eu des erreurs, point final.

    Prétends-tu qu’il n’y avait que des gens du PCR à l’autre manifestation? Les tigres-tamouls sont des pécériens un coup parti?

  34. internationaliste said

    Je pense que tu ne comprends pas ce que je veux dire. Je faisais allusion à la division du mouvement syndical dans le domaine de l’éducation avec la scission qui s’est produite dans la CSQ en 2007. Sans aucun doute qu’il y avait de bons motifs pour cette scission mais le résultat en est l’affaiblissement du mouvement syndical. Quant à la manif du 1er mai je maintiens mon point que deux actions séparées en même temps n’est pas une bonne chose. Les années passées il y avait une seule manif, l’année dernière la manif « anticapitaliste » n’avait pas lieu la même journée, et tous les groupes marchaient ensemble.

    Comme je t’ai mentionné Sylvain ce n’est pas nouveau que les bureaucrates syndicaux soient pour une réforme du capitalisme. C’est comme ça depuis plus de cent ans. Ce n’est pas une excuse valable pour appeler à boycotter une manifestation. Sinon on devrait faire la même chose avec les manifs contre les coupures dans les programmes sociaux et autres du même acabit.

    C’est bien beau prétendre que le capitalisme est mort mais il ne faut pas tomber dans l’impressionnisme non plus. Pour changer le système ça prend un parti révolutionnaire prolétarien capable de de diriger la classe ouvrière et ses alliés vers la prise du pouvoir avec un programme clair. Il faut aussi que le rapport de force soit favorable à la classe ouvrière. C’est bien beau se dire « anticapitaliste » comme c’est la mode maintenant, mais ça semble être un mot à la mode qui peut devenir un fourre-tout. Il faut avant tout un programme politique qui soit clair et bien défini.

  35. sylvainguillemette said

    Néanmoins Internationaliste, le mouvement syndical stagne à 40% au Québec et se limite surtout aux emplois dits «publiques». Ensuite, je réaffirme, moi aussi, que les deux manifestations étaient légitimes et que d’aller aux deux n’affaiblissait en rien la manifestation syndicale. Mais aussi, que la situation, la conj0oncture actuelle, suggérait qu’on participe à une manifestation anti-capitaliste. J’irai même encore plus loin! Le Parti communiste du Québec aurait dû préparer cette manifestation anti-capitaliste lui-même, plusieurs mois avant la date (1er mai). Si tu lis bien ce que je dis Internationaliste, je ne fais que la même chose que toi, j’affirme MA position, que je crois la bonne (tout comme toi).

    «Comme je t’ai mentionné Sylvain ce n’est pas nouveau que les bureaucrates syndicaux soient pour une réforme du capitalisme. C’est comme ça depuis plus de cent ans. Ce n’est pas une excuse valable pour appeler à boycotter une manifestation. Sinon on devrait faire la même chose avec les manifs contre les coupures dans les programmes sociaux et autres du même acabit.»

    Comme je t’ai dit Internationaliste, la conjoncture actuelle ne se passe pas à chaque année. Le capitalisme ne sombre pas toutes les années, ton analyse en fait fi. tu me parles de la situation comme s’il s’agissait d’une année comme les autres, or, le capitalisme est mort et compte maintenant sur des plans de pillage pour survivre et sans ces plans de pillage, il meurt. Tu en fais fi dans ton commentaire, ton analyse se base sur la manifestation du premier mai, comme s’il s’agissait d’une date parfaitement normale et routinière. C’est en fait un moment historique et en agissant de la sorte, tu le passes sous silence. Et encore une fois, je dois te répéter que je n’appelais pas nécessairement au boycott de la manifestation dite syndicale, mais à sa participation, tout en y émettant une critique digne d’un parti communiste. rien de moins, rien de plus.

    «C’est bien beau prétendre que le capitalisme est mort mais il ne faut pas tomber dans l’impressionnisme non plus. Pour changer le système ça prend un parti révolutionnaire prolétarien capable de de diriger la classe ouvrière et ses alliés vers la prise du pouvoir avec un programme clair. Il faut aussi que le rapport de force soit favorable à la classe ouvrière. C’est bien beau se dire “anticapitaliste” comme c’est la mode maintenant, mais ça semble être un mot à la mode qui peut devenir un fourre-tout. Il faut avant tout un programme politique qui soit clair et bien défini.»

    Sincèrement, cet amas de mots ne veut pas dire grand chose Internationaliste. Le système a flanché comme il ne re-flanchera que dans 50 ou 100 ans. Ton analyse, encore une fois, fait fi de la réalité. Et j’ajouterais que la réalité environnementale ne nous laissera peut-être pas le temps de nous rendre à la prochaine crise. les capitalistes, s’ils meurent, ce sera de rire.

    Tu peux continuer à nier les faits Internationaliste, mais je répondrai toujours à tes commentaires et la réalité, la conjoncture actuelle, ne changera pas le moindrement. C’était un moment historique, il fallait être aux deux manifestations, y répandre le plus de propagande possible et s’auto-critiquer dans la manifestation syndicale qui, ne t’en déplaise, réaffirmait et manifestait un désir de refonte du capitalisme. Je ne changerai pas d’opinion, car telle est mon analyse de la situation.

    Mais également, l’idée de boycotter une manifestation parce qu’elle serait soit disant sectaire, c’est tout simplement une autre forme de sectarisme. Bref, tu joues LEUR jeu, si tel est LEUR jeu. Et la division ici, c’est toi qui la prône, mais dans un autre sens. Double-mesure.

  36. sylvainguillemette said

    En fait Internationaliste, tu n’as aucune raison véritable de critiquer la manifestation anti-capitaliste. elle s’est bien déroulée de plus, alors je ne vois pas en quoi c »était mal d’aller crier notre anti-capitalisme devant la caisse de dépôt en y brûlant l’effigie de Henri-Paul Rousseau. Comme ailleurs en Europe, les manifestants ont scandés des propos anti-capitalistes, point final. Je le répète, aucune raison n’existe pour critiquer cette manifestation et de parler de division des travailleurs, c’est de donner, soit aux syndicats, soit au PCQ, le monopole et l’omniscience en ce qui concerne les manifestations.

    C’était une date sans pareil, une année pas comme les autres. Ce n’était pas le premier mai de l’an dernier, ni celui de l’an prochain. C’était le 1er main de cette année, avec pour fond, une crise bourgeoise et la mort du capitalisme. Tu sais comme moi Internationaliste, que sans les plans de pillage, le système mourrait. Mais pour ma part, ne faisant pas fi de la réalité et de ces pillages, le capitalisme est mort, en ce qui concerne la légalité et la légitimité.

    Ce à quoi nous assistons aujourd’hui, c’est un nouveau capitalisme avec comme appui, des manifestants qui demandent une maigre part du gâteau, alors qu’en fait, ce sont nos exploitants qui devraient quémander qu’on leur donne une autre chance. Mais ce ne fut pas le cas à la manifestation syndicale, tout le contraire.

  37. internationaliste said

    Sylvain ce n’est pas la première crise économique que le système capitaliste. Tu es peut-être un peu jeune pour t’en rappeler mais il y a eu un krach boursier en 1987 suivi d’une dépression assez importante. Et je rajouterais que l’aide aux entreprises n’est pas quelque chose de nouveau. Il est vrai que c’est beaucoup plus poussé maintenant avec les plans de pillage comme tu dis, mais ça fait longtemps que l’État capitaliste subventionne à tour de bras ses amis du monde des affaires.

    En passant je n’ai jamais condamné l’autre manif du 1er mai, j’ai simplement dit que c’était divisif de faire deux manifs en même temps. Je ne mets pas en doute les bonnes intentions des organisateurs de la manif « anticapitaliste », mais comme mes bons amis de la Ligue Communiste je tenais à participer à la manif organisée par les syndicats, car c’est là qu’on peut rencontrer des travailleurs en lutte. Et justement quand tu parles de 40% de travailleurs syndiqués au Québec c’est le pourcentage le plus élevé en Amérique du Nord et il faut travailler à l’augmenter, car les travailleurs doivent disposer d’instruments pour défendre leurs droits et intérêts et les syndicats en font partie.

    Le capitalisme ne peut être renversé tout seul. Nous avons besoin pour ce faire d’un parti prolétarien révolutionnaire qui va mobiliser et diriger la classe ouvrière vers la prise du pouvoir en alliance avec tous les opprimés et les exploités. Nous avons donc besoin d’un programme et d’une stratégie pour cette prise de pouvoir. C’est bien beau de se dire « anticapitaliste » mais ça reste vague si on n’a pas de programme et de stratégie cohérents pour parvenir au renversement de ce système d’exploitation et d’oppression qu’est le capitalisme. Je t’invite à lire les livres des Éditions Pathfinder qui sont diffusés par la Ligue Communiste à Montréal.

  38. rackhamlerouge said

    Désolé, je n’ai pas vraiment le temps de participer à cet intéressant débat, mais je voudrais seulement poser une question à «Internationaliste»: s’il est vrai qu’une manif syndicale était certainement une bonne occasion de rejoindre des «travailleurs en lutte» (dans la mesure, évidemment, où l’on a quelque chose à leur dire… je veux dire, quelque chose de différent que le discours réformiste des bureaucraties syndicales), ne penses-tu pas que les 400 ou 500 travailleurs d’origine tamoule, ou encore la centaine de travailleuses philippines qui étaient à la manif anticapitaliste sont eux aussi des «travailleurs en lutte» et qu’à ce titre, ils ont tout aussi droit à l’attention des «révolutionnaires» autoproclamés en manque de lien avec la classe ouvrière?

  39. internationaliste said

    Qui sont les fameux « révolutionnaires » autoproclamés dont tu parles? C’est facile de se dire « anticapitaliste » encore faut-il avancer un programme et une stratégie claires pour en finir avec le capitalisme.

  40. quebecsocialiste said

    @Antho

    « De plus, ils semblent regarder de très haut les membres du PCR »

    Nous n’avons rien contre les militants en tant que tel et sache que ce n’est pas « hautain » que de refuser de considérer une organisation qui se finance de manière mafieuse en siphonnant unilatéralement les fonds d’associations étudiantes à travers leur contrôle totalitaire sur ces dernières depuis des années et qui a recours à l’intimidation comme « révolutionnaire ». Désolé, mais ça ne cadre tout simplement pas avec nos valeurs, selon moi. Déjà, avant même de savoir qu’ils sont maoïstes, il y a de sérieux problèmes bien plus graves qui inspirent la méfiance. Avant qu’on saute aux conclusions, sachez que l’info sur le siphonnage des fonds des associations étudiantes vient du seul camarade « anarco-communiste » que je connaisse, qui en a fait l’expérience infernale avec un autre camarade, entre autres témoignages.

    Pour ce qui est de l’anarchisme en tant que tel, vous connaissez ma position. C’est une doctrine de « chacun pour soi » sans alignement précis qui pourrait aussi bien aider que nuire à une révolution. En gros, c’est instable et ça peut se retourner contre n’importe quel mouvement souhaitant prendre le pouvoir, même s’il s’agit d’un mouvement au service du prolétariat en opposition au pouvoir capitaliste corrompu actuel.
    Marx, Engels et Lénine ont tous fait d’excellentes critiques sur l’anarchisme.

    C’est tout ce que j’ai à dire sur le sujet, qui pousse vraiment trop dans le négativisme pour moi.

  41. krymz said

    si une manif avait participée avec l’autre, elle aurait put distribuer son message à beaucoup plus de gens, par bouche a bouche et tracs et autre, avec les gens de la manif, au lieu des passant qui ne veulent que se rendre à une autre place le plus rapidement possible.

  42. sylvainguillemette said

    «Sylvain ce n’est pas la première crise économique que le système capitaliste. Tu es peut-être un peu jeune pour t’en rappeler mais il y a eu un krach boursier en 1987 suivi d’une dépression assez importante. Et je rajouterais que l’aide aux entreprises n’est pas quelque chose de nouveau. Il est vrai que c’est beaucoup plus poussé maintenant avec les plans de pillage comme tu dis, mais ça fait longtemps que l’État capitaliste subventionne à tour de bras ses amis du monde des affaires.»

    Non, je n’ai pas vécu, mais j’étais au courant Hugo. Mais ça ne change pas le fait qu’il faille critiquer ces crises, ou du moins nos participations à des manifestations prônant une refonte de ce système. Bien désolé, mais cette explication que tu me sers n’y change pas grand-chose. Il fallait bel et bien demeurer critique, on ne peut pas cesser de critiquer sous prétexte que ce n’est pas la première fois, justement.

    L’État capitaliste camarade, ce sont nos poches, notre sueur, nos maux de dos, mes problèmes avec la CSST et tous les autres créateurs de richesse qui en passant, continueront d’être créées pour ne jamais être redistribuées. Moi? J’en ai marre de leur pardonner. Ou du moins, j’espère, au minimal, que mon parti critique la situation.

    « En passant je n’ai jamais condamné l’autre manif du 1er mai, j’ai simplement dit que c’était divisif de faire deux manifs en même temps. Je ne mets pas en doute les bonnes intentions des organisateurs de la manif “anticapitaliste”, mais comme mes bons amis de la Ligue Communiste je tenais à participer à la manif organisée par les syndicats, car c’est là qu’on peut rencontrer des travailleurs en lutte. »

    Je suis un travailleur en lutte. Cette manifestation n’avait pas le monopole des «travailleurs». Mes camarades m’accompagnant étaient également des travailleurs, et j’ai parlé à d’autres travailleurs là-bas.

    « Et justement quand tu parles de 40% de travailleurs syndiqués au Québec c’est le pourcentage le plus élevé en Amérique du Nord et il faut travailler à l’augmenter, car les travailleurs doivent disposer d’instruments pour défendre leurs droits et intérêts et les syndicats en font partie. »

    Entièrement d’accord! Mais je ne vois pas le lien avec le sujet.

    « Le capitalisme ne peut être renversé tout seul. Nous avons besoin pour ce faire d’un parti prolétarien révolutionnaire qui va mobiliser et diriger la classe ouvrière vers la prise du pouvoir en alliance avec tous les opprimés et les exploités. Nous avons donc besoin d’un programme et d’une stratégie pour cette prise de pouvoir. C’est bien beau de se dire “anticapitaliste” mais ça reste vague si on n’a pas de programme et de stratégie cohérents pour parvenir au renversement de ce système d’exploitation et d’oppression qu’est le capitalisme. Je t’invite à lire les livres des Éditions Pathfinder qui sont diffusés par la Ligue Communiste à Montréal. »

    Je me demande Hugo, si t’as compris pourquoi je critique la situation. Tu veux m’envoyer voir plein de choses, comme pour me convaincre de quelque chose. Je ne changerai pas d’avis au fait qu’il faille être critique de la conjoncture. Il ya eu mort du capitalisme, puis renaissance du capitalisme. Maintenant, on assiste à la hausse des actifs boursiers vantée par les annonciateurs de la bonne nouvelle (Gérald Fillion), tout en ne précisant pas que sans le fric des contribuables, rien de tout cela ne serait possible. On se fait voler et ce sont les Buffet qui sont couronnés et couverts de gloire. Plus passif que vous camarades…

    @ Quebecsocialiste

    Au lieu de voir la propagande des autres, pourquoi ne vois-tu pas ces gens comme des possibles récepteurs à ta propagande? Pourquoi les accuses-tu d’avance d’être bloqués dans leur monde, pris dans une doctrine? Ne serait-ce pas du sectarisme que de les percevoir de la sorte?

    Je ne suis pas anarchiste non plus, ni maoïste, mais je demeure septique quant au fait que les théories anarchistes soient exactement les mêmes qu’à l’époque de Lénine, pareil pour les maoïstes.

    Ton jugement de leur «doctrine» se base sur quoi?

  43. internationaliste said

    Si j’ai mentionné les travailleurs syndiqués Sylvain c’est parce que tu en as parlé dans ton précédent commentaire. Et quand à la « passivité » je ne vois pas ce que tu veux dire. Pour ma part je milite depuis au moins 13 ans.

  44. rackhamlerouge said

    @ «quebecsocialiste»:

    Le PCR, «une organisation qui se finance de manière mafieuse en siphonnant unilatéralement les fonds d’associations étudiantes à travers leur contrôle totalitaire sur ces dernières depuis des années»: peux-tu au moins nommer une seule association étudiante où ça se serait produit, dans quelles circonstances, et qui était impliqué?

    Ou est-ce simplement une rumeur, ou un ragot?

  45. «Nous n’avons rien contre les militants en tant que tel et sache que ce n’est pas “hautain” que de refuser de considérer une organisation qui se finance de manière mafieuse en siphonnant unilatéralement les fonds d’associations étudiantes à travers leur contrôle totalitaire sur ces dernières depuis des années et qui a recours à l’intimidation comme “révolutionnaire”. Désolé, mais ça ne cadre tout simplement pas avec nos valeurs, selon moi. Déjà, avant même de savoir qu’ils sont maoïstes, il y a de sérieux problèmes bien plus graves qui inspirent la méfiance. Avant qu’on saute aux conclusions, sachez que l’info sur le siphonnage des fonds des associations étudiantes vient du seul camarade “anarco-communiste” que je connaisse, qui en a fait l’expérience infernale avec un autre camarade, entre autres témoignages.»

    – Je connais ça, parce que justement, on a déjà eu ce problème a mon Cégep. Le PCR de Sherbrooke a gaspillé des milliers de dollars en affiches ainsi qu’en locations de voitures (juste pour eux) pour certaines manifs. Par contre, il y a encore certains membres qui ont une tête sur les épaules et qui se méfient du dogmatisme de leur organisation. Certains ont même quittés le PCR récemment. Quant au terme «révolutionnaire», je ne crois pas que le PCQ puisse s’en réclamer. Au mieux, il s’agit d’un parti communiste réformiste, au pire, d’un parti social-démocrate de gauche. Si le PCQ ne cesse pas cette approche qui consiste à rester toujours à la remorque des mouvements de centre-gauche, je vais quitter le parti. De plus, il y a beaucoup de membres qui commencent à être sérieusement écœurés par la direction prise depuis quelques années. Par exemple, y’a mon ami Marc à Sherbrooke. Au début, il était intéressé par le PCQ, mais maintenant, il s’en fiche et commence à regarder ailleurs, et moi aussi.

    C’est beau d’être dans QS, mais à un moment donné, on perds de notre indépendance et on devient mou comme eux. Le PCQ a peur des manifs quelques peu violentes et de l’action directe. Ils préfèrent mieux se pousser lorsqu’il y a des gestes «illégaux» de commis (traverser quand on ne peut pas, entrer dans le métro sans payer) pour pas paraître pour des «méchants» vis-à-vis de la haute clique de Québec solidaire.

  46. rackhamlerouge said

    Bonjour Antho,

    Tu écris que «le PCR de Sherbrooke a gaspillé des milliers de dollars en affiches ainsi qu’en locations de voitures (juste pour eux) pour certaines manifs». «quebecsocialiste», quant à lui, écrivait que le PCR est «une organisation qui se finance de manière mafieuse en siphonnant unilatéralement les fonds d’associations étudiantes à travers leur contrôle totalitaire sur ces dernières depuis des années».

    Tu fais référence à des dépenses qui auraient été engagées par l’Association étudiante du cégep de Sherbrooke. Est-ce que ces dépenses ont été faites régulièrement? Ou est-ce que des fonds ont été volés ou détournés? Ce n’est pas la même chose.

    Si des fonds ont été détournés, j’imagine qu’il y a une enquête qui a été faite et que les responsables de l’asso ont entrepris les procédures appropriées.

    Sinon, c’est que rien d’illégal, et encore moins de «mafieux», n’a été commis.

    Il se peut que des décisions aient été prises, comme de financer du transport ou l’impression d’une affiche pour une manif ou une autre, afin de permettre aux militantEs intéresséEs d’y participer. Et il se peut que des militantEs du PCR, ou identifiés aux «rouges», en aient alors profité (pourquoi pas, au fait? Est-ce qu’ils et elles auraient dû être interdits de transport, parce qu’associéEs au PCR?).

    Si c’est arrivé, je dirais que c’est tout à l’honneur de l’AECS, et surtout pas un problème en soi. Vaut mieux qu’une association étudiante aide à financer la participation de militantEs à des manifs (anti-capitalistes ou autres) que de financer un club d’entrepreneurship.

    Libre à toi de trouver qu’il s’agit là de «gaspillage», si tu penses que la participation à ces différentes manifs n’en valaient pas la peine (et une petite question, en passant: n’en as-tu pas déjà profité personnellement, toi aussi?).

    J’en profite par ailleurs pour reposer la question à «Internationaliste»: en quoi les travailleurs tamouls et philippins qui ont été nombreux à participer à la manif anticapitaliste du 1er mai ne mériteraient pas d’être considérés comme des «travailleurs en lutte» au même titre que les membres de la CSN, de la FTQ ou des autres grandes centrales syndicales?

    J’attends toujours la réponse…

  47. internationaliste said

    Comme j’attends la réponse à ma question.

  48. internationaliste said

    Ils auraient très bien pu participer à la manif traditionnelle du 1er mai ou on retrouvait d’ailleurs un grand nombre de travailleurs et travailleuses immigré-es, cher « Racklamlerouge ».

  49. Bonsoir Rackham,

    «Si des fonds ont été détournés, j’imagine qu’il y a une enquête qui a été faite et que les responsables de l’asso ont entrepris les procédures appropriées.»

    – Ils ont beaucoup abusé de certaines ressources mises à la disposition des étudiantEs. Ils ont utilisés les photocopieuses du cégep pour faire imprimer des centaines de tracts et d’affiches. Je n’aurai pas été contre si cela aurait été fait dans le cadre d’une manifestation étudiante ou pour l’ASSÉ, qui est notre syndical national, mais ils ont fait imprimer des choses uniquement pour faire la promotion du PCR et de rien d’autre.

    De plus, quant aux transports, c’était clairement pour des manifestations associés directement au PCR (la manif anti-impérialiste de l’année passé) et en été en plus, période de l’année où il n’y a pas de cours. Le transport n’a pas été publicisé et pourtant, j’étais étudiant et j’avais le droit d’y aller, mais ils m’ont même pas avertis.

    Maintenant, les exécutants de l’AECS (l’association étudiante du cégep de Sherbrooke) doivent surveiller ce qu’on imprimer sur les photocopieuses, surtout si nous sommes associés à un mouvement militant.

    Je trouve cela difficilement acceptable qu’une organisation politique abuse des ressources destinées avant tout à des étudiantEs. De plus, cela nuit à la confiance que les gens ont envers l’asso et ils s’en méfient toujours.

    Qu’ils fassent comme nous et qu’ils paient de leur poche pour faire imprimer !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :