Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Embargo sur les produits du phoque: Enfin!

Posted by quebecsocialiste sur 7 mai, 2009

 Je sais que le parlement européen est bourré d’anticommunistes primaires et contient même une bonne poignée de fascistes qui votent souvent contre le peuple, mais ici, je dois l’avouer: Je supporte leur décision. Il s’agit ici d’une victoire pour la justice et les droits des animaux, particulièrement bafoués dans cette conne-fédération illégitime qu’est le Canada. De quoi je parle? Simplement du progrès de la semaine, j’ai nommé l’interdiction de la vente des produits de l’industrie immorale du phoque sur le territoire européen. Un petit pas pour la cause environnementale, une grande avancée pour les phoques sans défense qui se font massacrer par dizaines de milliers chaque année au Canada pour fournir fourrures et produits de beauté au marché capitaliste de « la mode ». Mais attention! Nos élus qui se foutent de l’opinion publique une fois élus, n’ont pas l’intention de laisser cette « industrie lucrative » de quelques milliers de dollars insignifiants subir une défaite, noooon! La ministre canadienne des Pêches, Gail Shea, a souligné que le Canada étudiait tous les recours juridiques et diplomatiques afin d’empêcher une interdiction. On parle ici de cette vulgaire farce anti-démocratique nommée « Organisation Mondiale du (capitalisme) Commerce » (OMC), l’outil par excellence de la grande bourgeoisie internationale pour combattre les politiques de dignité humaine que certains gouvernements du tier-monde tentent de mettre en place pour préserver leurs populations du capitalisme sauvage qui ravage leurs pays. Mais bon, revenons au Canada: Je voudrais juste souligner, pendant qu’on y est, que la déshonorable Gail Shea est favorable à la censure, dont elle a allègrement fait usage dans son coin de pays contre la presse locale. C’est aussi une francophobe farouchement opposée à l’implantation d’hôpitaux strictement francophones au Nouveau-Brunswick bilingue alors que les hôpitaux unilingues anglais, incapables de servir leurs nombreux clients francophones, sont légions dans cette province. Ça par contre, ça ne lui pose pas problème. Allez-y: Tapez son nom sur google, vous allez en trouver des pas pires sur la dame en question en charge du dossier. C’est donc possiblement une raciste qui va aller faire rire de nous devant l’OMC… que de plaisir en vue…

Pendant ce temps, chez les mass médias…

Mesdames et messieurs, hier plus que d’habitude, c’était le délire à LCN! Entre autres bijoux de propagande bâclée que j’ai trouvé, il y a l’entrevue de la blondasse de service du canal de désinformation continu de Quebecor avec Mac Harb, un sénateur libéral opposé à la chasse aux phoques. La blondasse commence sur un air hautain en lui annonçant qu’il est « seul dans son coin ». Monsieur Harb, qui présentait à l’appui une étude démontrant que 65% des canadiens sont opposés à la chasse aux phoques (la tendance est à peu près la même au Québec), ne l’a pas convaincu et elle a continué sur la note de « vous êtes seul aux communes et bla bla bla » comme si cela avait la moindre valeur informative. La seule chose que j’ai appris en visionnant cette vidéo, c’est que TOUS les partis présents aux communes ont condamné le boycott en coeur. Bravo au Bloc et au NPD, qui nous rappellent qu’ils sont loin de la gauche. Peut-être qu’un jour, ça rentrera dans la tête des droitistes qui pourront enfin arrêter de parler du « Bloc marxiste » et du « socialisme à outrance du NPD »… Quoi qu’il en soit, ça en dit long sur la volonté de ces partis qui disent « représenter la population » alors qu’ils votent à l’unisson contre les demandes de la majorité de ce dernier.

J’ai également eu l’occasion de me brûler quelques cellules en regardant les entrevues de Jean-Luc Mongrain sur le sujet. Dans son entrevue avec Germain Chevarie, le député libéral des Îles-de-la-Madeleine, qui n’avait lui-même pas grand chose d’intelligent ou d’informatif à dire, « le grand Jean-Luc » y est allé de cette affirmation, que j’écris comme il a prononcé: « Nous, urbains et gens de villes, qui savont même pas qu’une poule doit êt’ tuée pour qu’à s’eu’trouve dans l’plastic dans nos comptoirs… » Ce n’est presque pas insultant pour « les urbains », absolument pas! Une banalisation inutile et purement provocative de l’acte de tuer un écureuil sans aucune raison avec ça? Il l’a fait. Il a ensuite affirmé, sans même en nommer des exemples et donc sans la démentir publiquement, que la documentation sur la barbarie de cette chasse n’est que de la « propagande, parce que c’est bien ce dont on parle ici, de la propagande »… Vous savez quoi monsieur Mongrain? Ce que vous faites là, tout comme ce que fait l’empire médiatique criminel (et insultant pour la profession de journaliste) dans lequel vous déblatérez maintenant, c’est de la propagande!

Il y a également une autre entrevue tout aussi vide de contenu informatif dans le cadre de laquelle « le grand Jean-Luc » est allé chercher nul autre député européen que… Peter Stastny, l’ancien joueur vedette des nordiques de Québec, pour défendre « nos » positions anti-faune en Europe (il était parmi la mince poignée qui a voté contre le projet de loi). Sérieusement, il n’y a pas grand chose à dire sinon que « j’aime le Québec et j’aime la chasse et bla bla bla », alors ce n’était que pour mentionner à quel point il est difficile de trouver des députés européens prêts à appuyer la « cause » de la destruction de la magnifique faune nordique. Niveau « propagande », on soulignera l’utilisation d’un ancien joueur de hockey dans une tentative stérile de toucher la corde sensible des québécois. Peter Stastny est, en passant, un anticommuniste primaire et même pour son groupe, il est dans le champs, alors c’est tout dire sur la crédibilité de ce personnage…

Pour finir cette promenade au parc de la folie démagogique, qui de mieux que Riri Martineau, dit « le clown ». C’est difficile à expliquer, mais il a réussi à être encore plus prévisible que ce à quoi je m’attendais. Il ne s’est pas contenté d’écrire un billet pour s’en prendre aux défenseurs de la cause des phoques (et des animaux en général), il est allé jusqu’à littéralement nous servir le même article qu’il y a quelques mois, et ce malgré le fait que la situation soit totalement différente qu’à cette occasion. Son article d’aujourd’hui (mercredi) était intitulé « What the phoque », un titre qu’il a déjà utilisé dans des chroniques antérieures sur le même sujet, ainsi que sur sa critique de la publicité anticonservatrice « la complainte du phoque ». C’était également le titre d’un ancien billet, ce fameux torchon où il avait insulté l’intelligence de « la masse » du Québec au grand complet pour les propos déplacés d’UN individu. Bref, rien de bien original, on voit que Richard se fait vieux. Pour résumer, sa chronique n’est qu’un plat, infecte à la base, qui a été réchauffé, puis surgelé, puis re-réchauffé, puis re-surgeler… En un mot: Martineau nous sert du périmé.

 Ce que je reproche à la chasse aux phoques:

La chasse aux phoques, telle que nous la connaissons, qui consiste à se jeter sur des bêtes à peine capables de se déplacer sur la glace et à les frapper à coup de gourdin jusqu’à ce que mort s’en suive, est une pratique barbare qui n’a plus sa raison d’être en 2009. Certains, comme le propagandiste Germain Chevarie, aiment nous sortir l’étude bidon des « vétérinaires indépendants » qui affirmeraient que d’assomer les phoques à coups « d’aquapik » (un beau ti-nom inuit qui n’enlève rien au fait qu’on parle d’un vulgaire morceau de bois avec un pic au bout), ce serait « la façon la plus humaine possible » (lire: la moins coûteuse) de mettre fin à leurs jours. Connaissant le cas du camarade Sylvain, dont le « médecin indépendant » (payé par son patron) a déclaré que son pied blessé et douloureux ne lui faisait en fait ressentir aucune douleure rien qu’en passant sa main dessus, laissez-moi douter de la crédibilité de ces « indépendants » sortis de nulle part. Ensuite, il y en a dans les médias qui aiment bien nous sortir « le cas inuit » pour tenter de nous accuser de « double mesure ». Laissez-moi vous expliquer pourquoi il ne s’agit pas d’une double mesure. Tout d’abord, la manière qu’ont les inuits de tuer les phoques est exactement la même, donc je condamne avec autant d’énergie. Ensuite, et c’est bien là le point de différence le plus important, les inuits chassent le phoque pour leur viande, ce qui en fait une chasse de subsistance, ou de survie si vous préférez. Ils mangent la viande, puis vendent les surplus, fin de l’histoire (jusqu’à ce qu’ils ne soient plus dépendants de ce moyen de subsistance, ou qu’ils changent leur manière de chasser). Du côté des Îles-de-le-Madeleine et de Terre-Neuve, nous savons que la majorité des phoques tués le sont pour leur fourrure et pour leur graisse, qui est utilisée dans des produits de beauté. Utilité: ZÉRO. Je ne considère donc pas la chasse aux phoques comme un travail honnête et vous comprendrez que j’appui l’interdiction pure et simple de cette chasse barbare pratiquée comme à l’âge de pierre, sauf qu’aujourd’hui, c’est en mode « production de masse » que ces bêtes innocentes sont massacrées au nom de l’industrie de la mode du Ô capital! Qu’avez-vous dit monsieur Chevarie? 30% de l’économie des Îles-de-le-Madeleine provient de cette industrie du massacre? Si, avec ses maigres recettes pour les chasseurs eux-même, vous n’êtes pas capable de trouver un autre moyen plus honnête de gagner vos vies, vous n’avez qu’à demander au gouvernement de créer une industrie respectable et des emplois convenables pour les travailleurs dans votre région. En parlant du gouvernement…

Le gouvernement corrompu du Québec appui la chasse aux phoques contre la volonté de la majorité des québécois!

À l’exception d’Amir Khadir, tous les députés de l’Assemblée nationale ont appelé mardi le Canada à contester, devant l’Organisation mondiale du commerce, l’embargo européen sur les produits du phoques. J’aimerais profiter de cette nouvelle pour féliciter le député solidaire Amir Khadir pour son leadership, car disons le carrément, il est le seul député du Québec à avoir voté dans le sens de ce que désirait 65% de la population québécoise. Quant aux autres opportunistes des partis bourgeois, la honte est sur eux et je leur interdit de parler en mon nom. Ni moi, ni monsieur Khadir, ni Québec Solidaire ne reconnaissons l’OMC mafieuse et anti-peuple de toute façon.

Pour plus d’information:

Pour finir, si vous voulez plus de documentation en la matière, je vous conseillerais le site de l’IFAW (International Fund for Animal Welfare), ainsi qu’une autre page que j’ai trouvé et qui contient des informations fiables sur le sujet. Attention: Cette prochaine page contient des images qui peuvent choquer. Si vous êtes prêts, cliquez ici.

Publicités

31 Réponses to “Embargo sur les produits du phoque: Enfin!”

  1. pwel said

    Ouf!

    C’est vraiment rare que je sois en désaccord avec ce qui se dit ici. C’est encore plus rare que je me sente le besoin de le dire…

    -Utiliser une image de blanchon, c’est de la mauvaise foi et de la désinformation (et une insulte à l’intelligence). Les blanchons n’ont plus le droit d’être chassés depuis 30 ans. (D’ailleurs, il y en a également sur le site de l’IFAW et le forum que tu nous recommandes)

    -La chasse aux phoques est la seule chasse sauvage qui existe encore sur la planète. Vous savez ce que ça veut dire? De la viande en grande quantité qui n’a pas encore été contaminée par des saloperies d’antibiotiques ou d’hormones!

    -L’Europe est hypocrite! Il pourrait y avoir une demande réelle pour la viande, la graisse… Mais les Européens continuent de penser que gaver un canard jusqu’à ce que son foie pète est « humain » mais que tuer un phoque avec un baton est « inhumain ». Moi c’est le deux poids, deux mesures que je décrie.

    -Tuer en fessant sur un animal qui n’a aucune chance de se défendre c’est barbare. Tuer des jeunes l’est tout autant, mais entre interdire à tout jamais la chasse et la faire intelligemment, il y a une marge (c’est justement IFAW qui nous informait sur la législation russe qui interdit la chasse sur les phoques de moins de 1 an… Belle piste de solution). Qu’est ce qui n’est pas barbare? Élever des veau dans une étable sans jamais les laisser courrir pour qu’ils soient « plus tendres », élever des poulets dans des cages tellement petites qu’ils ont des moignons à la place des ailes et se chient dessus, élever des boeufs et les faire abbatre massivement à la prochaine maladie du hamburger? Tsé que pour saigner un cochon il doit être encore vivant?

    (Remarquez que je ne parle absolument pas des emplois, ça fait partie de la grande game de la vie de changer d’orientation, et je ne vois pas pourquoi le gouvernement devrait « créer une nouvelle industrie ».)

    ATTENTION! JE NE SUIS PAS pour la chasse aux phoques (pas contre non plus, j’ai l’impression que tout le monde essaye de nous manipuler dans cette histoire là), seulement je veux de l’information avant de me décider. Est-ce que c’est vrai que les troupeaux de phoques sont trop populeux pour le stock de poisson? Quelles méthodes existent présentement pour mettre à mort un animal sauvage avec le moins de souffrance possible? Qu’est ce qui est consommable dans le phoque? Est-ce qu’on peu facilement reconnaitre un phoque âgé d’un jeune qui vient de perdre sa fourrure blanche? Quelle surveillance et punition peut être établie pour les « mauvais » chasseurs?

    Bref, je questionne et je critique. Ça peut expliquer que je vote NPD et que je sois satisfaite de leur réaction et que je vote QS et que je sois très satisfaite de la réaction de Khadir.

    Désolée pour le ton, celui du billet est venu me chercher…

  2. jv said

    Voici un exemple de désinformation sur canoe:

    AMIR KHADIR APPUIE LA CHASSE AUX PHOQUES (remarquer les majuscules) par Michel Hébert

    La phrase suivante:

    « Il s’est donc abstenu de voter contre une motion condamnant la position de la Communauté européenne. »

    Était pendant plus de 24 heures.

    « Il a donc voté contre une motion ondamnant la position de la Communauté européenne. »

    Donc on voit:

    1- qu’une phrase ca se change mais pas un titre sur canoe.

    2- que ce monsieur a sauté sur une occasion de dire n’importe quoi et il s’est planté.

    De plus, il semble se pogner avec quelques blogueurs ( au moins il ose répondent et « défendre » ses dires contrairement a Martineau)

    Pour ma part, je suis contre (mais avec une certaine indiférence) la chasse parce que je trouve que ceux qui la défendent nous donnent des argument de polichinelle.

    – on combat la surpopulation des phoques.

    (la planete se régule depuis assez longtemps sans c’est tapocheurs)

    en parlant de tapocher, c’est pas tres édifiant de les voir se grouiller tapocher et emporter le tout à la va vite comme des braconniers.

    Pour terminer, si on voit en pleine ville un gars tapocher a coup de baton de baseball les écureuils, ou les mouettes dira-t-on qu’il régule la surpopulation de ces especes?

  3. quebecsocialiste said

    Désolé si je t’ai choqué, Pwel, mais laisse moi au moins m’expliquer:

    L’image: Je sais que le blanchon n’est plus chassé depuis un bon bout de temps déjà, mais c’était la seule chose qui cadrait dans la recherche « phoque ». Je n’avais pas envie de mettre une image de boucherie, justement pour ne pas choquer, et les 2 ou 3 images de phoques « normaux » que j’ai trouvé sur six pages de résultats ne rentraient pas dans le cadre de la page, alors je me suis contenté de prendre un ti-blanchon qui nous fait de l’oeil. Là-dessus, si c’est effectivement si choquant, je vous donne le droit de me traiter de paresseux. Que voulez-vous? On ne peut pas plaire à tout le monde.

    La double mesure: Moi aussi, je suis contre le gavage inhumain des oies et je boycott les produits en découlant, donc je ne fais pas de double mesure en la matière. Du côté du parlement européen, je n’ai jamais dit que je portais ces réactionnaires dans mon coeur, mais ça ne m’empêchera pas de souligner ce que je considère comme une bonne mesure au milieu de leur océan de conneries.

    Le paragraphe sur la torture animale: Je suis au courant de tout ça et ça me révolte au plus au point, mais ce n’est pas ça le sujet de mon billet. Je réfléchisais justement à un projet de manif pour réclamer une législation plus sévère du gouvernement en la matière. Les pétitions, bien qu’elles doivent être signées, sont clairement insuffisantes face au néant « démocratique » qui nous sert de gouvernement!

    « Quelles méthodes existent présentement pour mettre à mort un animal sauvage avec le moins de souffrance possible? »

    Les mettre à mort pourquoi au juste? Les fourrures et les produits de beauté sont inutiles à notre subsistance, voici de quoi je parle!

    « Désolée pour le ton, celui du billet est venu me chercher… »

    Je comprends. Je savais parfaitement en écrivant ce billet qu’il allait y avoir controverse et j’assume pleinement mon acte. Les critiques, je les prends, tant qu’elles sont formulées dans un cadre respectueux comme tu l’as fait. Je sais que certains écologistes beurrent épais, mais ce n’est pas mon cas. Moi, je suis juste opposé à toute forme de cruauté envers les animaux, c’est tout.

  4. quebecsocialiste said

    J’ai vu les âneries de Michel Hébert, ce « journaleux » briseur de grève médiocre de Quebecor. Je suis habitué à ses foutaises. Lors du dernier conseil national de QS, il avait affirmé qu’Amir n’y avait jamais participé, alors que lui ai moi-même serré la main.

    canoë: Le digne outil d’un empire médiatique sans scrupule qui n’hésite pas à exagérer et parfois même à mentir pour atteindre ses objectifs de cotes d’écoutes de ses programmes de propagande.

    « Pour terminer, si on voit en pleine ville un gars tapocher a coup de baton de baseball les écureuils, ou les mouettes dira-t-on qu’il régule la surpopulation de ces especes? »

    Je crois qu’il s’agit là d’une excellente question qui mériterait d’être posée au « grand Jean-Luc ».
    😀

  5. J’ai une position nuancée sur le sujet. Tout d’abord, je dois dire d’avance que j’appuie la chasse aux phoques, mais seulement sous certaines conditions. Gabriel a raison de dire que la fourrure de phoques ne sert à rien, sinon qu’à être un produit de luxe pour les riches. Cependant, il faut aussi mentionner que les peuples inuits du grand nord se nourrissent de phoque. Il s’agit d’une viande bonne pour la santé et riche en oméga 3. Donc, je ne vois aucune raison logique de m’opposer à la chasse si elle sert avant tout les populations autochtones. De plus, la surpopulation de phoques risque de déséquilibrer les bancs de poissons. De plus, il y a des villages qui ne vivent que de ça la chasse aux phoques. Je crois qu’avant de critiquer, il faudrait essayer de comprendre.

  6. sylvainguillemette said

    @ Pwel

    « -Utiliser une image de blanchon, c’est de la mauvaise foi et de la désinformation (et une insulte à l’intelligence). Les blanchons n’ont plus le droit d’être chassés depuis 30 ans. (D’ailleurs, il y en a également sur le site de l’IFAW et le forum que tu nous recommandes) »

    Le blanchon n’est plus après 10 ou 11 jours de vie. Belle arnaque. Le bébé phoque devient adulte au bout d’une semaine ou deux, ça revient au même. Et un meurtre, c’est un meurtre, soit le fait d’enlever la vie. Certes, je serais donc contre la tuerie des porcs et des poulets, mais soit, je ne suis ni contre l’un, ni contre l’autre. C’est qu’à 6000 chasseurs environ, ils déciment près de 630 000 bêtes, non pas pour les manger, mais pour leur peau, au plus strict du sens.

    Je vous recommande de ne plus revenir avec cet argument, il est de mauvaise foi, non pas de votre mauvaise foi, mais tout de même de mauvaise foi. Que des chasseurs tuent des phoques pour manger et vendre quelques fourrures ici et là, c’est une chose, mais quand à eux seuls, 6000 chasseurs tuent 630 000 et quelques bêtes, c’est un génocide, comme un autre, d’une autre espèce tout simplement.

    «-La chasse aux phoques est la seule chasse sauvage qui existe encore sur la planète. Vous savez ce que ça veut dire? De la viande en grande quantité qui n’a pas encore été contaminée par des saloperies d’antibiotiques ou d’hormones!»

    C’est de la foutaise. Le phoque mange du poisson, le poisson en mange de plus petits, les plus petits bouffent du plancton, etc., bref, on boufferait du mercure à profusion, en plus de faire semblant d’en manger puisque la chair de phoq ue se retrouve rarement –sinon jamais, ce qui est mon cas- sur ma table à manger, ainsi que sur la vôtre.

    « -L’Europe est hypocrite! Il pourrait y avoir une demande réelle pour la viande, la graisse… Mais les Européens continuent de penser que gaver un canard jusqu’à ce que son foie pète est “humain” mais que tuer un phoque avec un baton est “inhumain”. Moi c’est le deux poids, deux mesures que je décrie.»

    C’est vrai, c’est la même chose, tout comme l’abattage des cochons ou des poulets. C’est pourquoi la remarque sur le blanchon n’a de spécificité qu’à la survie de l’espèce. Mais comme je dis plus haut, le blanchon devient adulte au bout de quelques jours… Sinon, il est vrai que c’est injuste, mais parfaitement humain si l’on tient compte de l’histoire de cette espèce –cette dernière-. En fait, même la salade est vivante! Bordel! Cessons de manger tant qu’à ça! 😛

    « ATTENTION! JE NE SUIS PAS pour la chasse aux phoques (pas contre non plus, j’ai l’impression que tout le monde essaye de nous manipuler dans cette histoire là), seulement je veux de l’information avant de me décider. Est-ce que c’est vrai que les troupeaux de phoques sont trop populeux pour le stock de poisson? »

    Je suis également de ce tas de gens indécis sur la question. Mais je ne crois pas que la population soit la cause exacte de l’état actuel des populations de morue. L’être humain ne va toujours pas mettre sur le dos des pucerons et des autres insectes néfastes pour les forêts d’avoir rasé celles-ci au point d’en fragiliser l’équilibre fragile et naturel de la Terre ayant permis notre existence. Non, mais sans farce, bravo encore une fois la «gang»! Quel gâchis! Tout ça pour engraisser des montagnes de capitaux à eux seuls, ayant ce droit divin d’exploiter notre labeur et nos ressources- qui devraient être considérées comme des biens communs avant tout-. Accuserons-nous tantôt les castors d’avoir comploté avec?

    Gabriel a dit «canoë: Le digne outil d’un empire médiatique sans scrupule qui n’hésite pas à exagérer et parfois même à mentir pour atteindre ses objectifs de cotes d’écoutes de ses programmes de propagande.» C’est vrai, ça l’est aussi sur LCN. Ils disaient la semaine dernière de Hamid Karzaï, ce dictateur de pacotille élevé par l’Organisation Terroriste d’Amérique du Nord, qu’il avait obtenu à son premier mandat 55% des voix de l’élection dite démocratique, sans préciser que cette dite démocratie n’était représentée que par 14% de participation, c’est-à-dire l’entourage de Kabul –le seul endroit où la coalition de pilleurs et de putchistes avait mis leurs sales bottes. Tout ça, arrosé de trois ou quatre «Obama s’est fouillé dans le nez aujourd’hui…», ou de «Moscou et l’OTAN boivent du champagne*»…

    *Alors que dans les faits, un conflit pourrait bel et bien débuter en Géorgie dans les prochains jours et que la Russie y joue un rôle. Tout ça en même temps que la longue pratique de l’OTAN en Géorgie, geste perçu comme une provocation par Moscou.

    @Antho
    «De plus, la surpopulation de phoques risque de déséquilibrer les bancs de poissons. »

    C’est nous qui avons déséquilibré les bancs de poissons Antho. Pas le phoque. Aujourd’hui, il risque de déséquilibrer les bancs de poissons, mais parce que NOUS avons d’abord déséquilibré ces mêmes bancs de poissons avec NOS surpêches capitalistes.

  7. eberhardt1972 said

    Ce bout d’article trouvé sur cyberpresse résume assez bien ce que je pense de cette question:

    « […]Lyne Morisette, biologiste à l’UQAR, s’étonne que l’Union européenne agisse en mettant la science de côté. «La gestion de la chasse aux phoques est impeccable, dit-elle, bien mieux que d’autres chasses commerciales. Comment des arguments aussi émotifs ont-ils pu se frayer un chemin aussi haut dans les structures gouvernementales?» Cette année, les quotas de chasse ont été établis à 280 000 phoques du Groenland sur une population de 5 millions et demi. Seules 60 000 bêtes ont été abattues ce printemps.

    Quelles conséquences auraient une baisse de la chasse pour les écosystèmes du golfe? Selon Lyne Morissette, la population de phoques se stabilisera d’elle-même. Elle rejette que les stocks de morue, déjà très mal en point, en souffrent davantage. «C’est l’homme qui a entraîné le déclin de la morue, pas le phoque», rappelle-t-elle. Malheureusement, les morues, observe la biologiste, «ne sont pas aussi mignonnes que les phoques avec leurs grands yeux, l’UE ne s’outre pas contre les océans qui se vident.» Pour elle, le problème de l’embargo réside dans son impact pour les 6000 chasseurs qui vivent de cette «industrie importante, en accord avec les principes de développement durable». »

    De mon côté, je supporte les chasseurs de phoques qui travaillent pour gagner leur vie et non ceux qui s’anniment de sentiments bourgeois émotifs (Bardeau et les autres). Cette chasse n’est pas pire qu’une autre et ses produits s’inscrivent davantage dans le développement durable que le synthétique fait à base de pétrole.

    Pour ce qui est du gourdin utilisé pour tuer l’animal, il est l’instrument le plus adéquat. La boîte cranienne du phoque est très mince; il ne souffre pas.

    Il me semble que l’UE aurait pu légiférer sur des critères éthiques qui touchent la condition humaine, plutôt que de le faire à propos de « pauvres bêtes » qui ne sont même pas menacées de disparition, même à très long terme.

  8. quebecsocialiste said

    « Des sentiments bourgeois émotifs »!? C’est quoi cette bullshit!? Je suis contre la cruauté pratiquée envers les animaux sous toute ses formes et ça n’a strictement rien à voir avec un « sentiment bourgeois ».

    Vous savez, j’ai remarqué que les supporters de cette chasse immorale ont souvent recours à « l’argument » selon lequel « Eux sont émotifs, alors nous avons raisons », mais selon moi, avoir recours à cet « argument » sans arrêt ne fait justement que montrer le manque d’argument des supporters de cette chasse immonde.

    « Pour ce qui est du gourdin utilisé pour tuer l’animal, il est l’instrument le plus adéquat. »

    Encore de la bullshit réchauffée! Vous et moi savons pertinemment que les chasseurs manquent plus souvent qu’autrement leur cible, frappant le nez et le dos de l’animal, avant de finalement mettre fin à son calvaire, le tout au nom de l’industrie capitaliste purement inutile de la mode! De plus, je verrais bien mal une personne « achever » une autre personne en difficulté à coup de gourdin avant d’aller revendre ses organes au marché noir, puis aller dire au juge que « je voulais juste pas qu’il souffre ».

    « il ne souffre pas. »

    Encore une fois, je revient avec le cas du médecin-shaman de Sylvain qui saurait, par omniscience, le niveau de douleur de Sylvain plus que Sylvain lui-même, parce que ça fait bien l’affaire du patron.

  9. mjcq said

    Entièrement d’accord avec eberhardt1972!

    Tu(QS) ne peux comparer l’utilisation du gourdin sur les humains et sur les phoques étant donné leur taille et leur boite crânienne différente. Aussi le risque de rater sa cible est aussi grand(Voir plus) avec une carabine ou peut importe. Et est-ce qu’on remet réellement en question la pèche parce que le poisson agonise lorsqu’on les sort de l’eau? Non! Il s’agit du cercle de la nature.

    Je suis contre les pratiques abusives et vraiment cruelle comme dans le cas des usines a poulet ou cochon. Mais la chasse au phoque n’est pas comme les émotifs aiment bien la dépeindre. De un les phoques sont en croissance et les bains de poissons en viennent souvent a disparaître. La chasse étant naturelle pour toutes les espèces y compris l’humain elle sert a réguler se phénomène tout en étant constructif puisque ca fait vivre des gens et qu’on se sert de la fourrure et de la viande.

    Pour le reste tout a été dit, regarde le tout avec un recul et ait des critiques nuancés mais ne fait pas comme la conne du FN qui dit que les blanchons étant blancs et mignon il ne faut pas les chasser.

  10. eberhardt1972 said

    QS, ta réponse à mon commentaire est aussi émotive que les arguments que tu invoques.

    La chasse aux phoques est plus dégueulasse que cultiver un potager, mais c’est le gagne pain d’une communauté qui ne dispose pas des infrastructures que nous avons ici. Tout le monde a le droit de gagner sa vie.

    En effet, MJCQ tout a été dit à ce sujet… Merci pour ton appui!

  11. quebecsocialiste said

    @Mjcq

    « Il s’agit du cercle de la nature. »

    Ouiiii… c’est ça camarade… le « cercle de la nature » tel que définit par le destructeur numéro 1 de cette même nature: l’humain. 6000 chasseurs qui font disparaître 630 000 (et plus) phoques par année, c’est naturel ça? Bonne chance pour faire gober ça à qui que ce soit avec cette donnée en tête.

    « Je suis contre les pratiques abusives et vraiment cruelle comme dans le cas des usines a poulet ou cochon. Mais la chasse au phoque n’est pas comme les émotifs aiment bien la dépeindre. »

    Pourquoi encore cet argument puérile de « l’émotisme »? Aussi, si je prends ça au pied de la lettre, on pourrait dire que soit on les sauve tous, soit on les laisse tous crever, ce qui se passerait de commentaire…

    Ensuite, tu viens me parler des bancs de poissons, alors que ce sont encore LES HUMAINS qui sont responsables de leur réduction drastique. Et comme les humains préfèrent faire porter l’odieux du blâme sur une autre espèce beaucoup moins évoluée et beaucoup moins fautive qu’eux, plutot que d’agir en êtres responables comme le commanderait logiquement leur statut « d’espèce dominante », nous en sommes là.

    « La chasse étant naturelle pour toutes les espèces y compris l’humain elle sert a réguler se phénomène… »

    HEY HO! Nous vivons dans un système capitaliste ici. La « régulation » et la « consommation intelligente », ils en ont rien à cirer! La nature se régulait parfaitement elle-même avant que l’humain ne rase des forêts, n’extermine des espèce entières au nom du Ô capitalisme et n’abuse de sa supériorité technologique pour des fins de production de masse irresponsable.

    « … tout en étant constructif puisque ca fait vivre des gens et qu’on se sert de la FOURRURE et de la viande. »


    Dois-je comprendre que le massacre des phoques au nom de l’industrie de la mode capitaliste est « constructif » et « naturel »?
    Je pourrais en rire si ce n’était pas du fait qu’on parle du massacre d’une espèce inférieure pour combler les « besoins » matériels de nos grosses parasites bourgeoises à la con!
    Si vous n’avez pas d’argument réel pour défendre la chasse de masse au nom de la mode, alors rendez-vous service et cessez donc de défendre le point de vu bourgeois, cher camarade! Ils paient déjà assez de trous du cul pour le faire dans leurs mass médias.

    Effectivement, tout a été dit, alors bonne soirée camarades.

  12. quebecsocialiste said

    « QS, ta réponse à mon commentaire est aussi émotive que les arguments que tu invoques. »

    … Et ça, ce n’est pas une réponse ni un argument.

  13. eberhardt1972 said

    Tu n’as apporté aucuns arguments rationnels de ton côté, alors…

  14. mjcq said

    Devenons végétaliens un coup parti et retournons à l’âge de pierre!

    Non mais sérieusement, il va de soit que la chasse, la pèche, l’utilisation de ressources tel que la fourrure et etc ont leur utilité à l’humain. Ca l’existait avant le capitalisme et ça l’existera par la suite selon les besoins. Cependant, dans l’ordre actuel des choses, il est vrai que des entreprises et des industries en abusent comme elles abusent de tout finalement car elles veulent en profiter au maximum. Par conséquent il ne s’agit pas de remettre l’activité naturelle humaine en cause mais les pratiques abusives qui existent à cause du capitalisme et qui s’éteindront avec lui. S’attarder à éradiquer la chasse aux phoques alors que ses conséquences son si minimes contrairement à d’autres choses sur lesquelles on devrait se concentrer c’Est improductif et inutile. Les phoques ne sont pas en voit d’instinction, cette chasse n’est pas hyper-commercialisé, elle n’est pas dommageable pour l’environnement,… Si cependant lors du socialisme, avec les changements de « besoins », on vient à avoir moins recours à cette chasse et bien se sera tant mieux! Mais l’inverse n’arrivera pas, on instaurera pas le socialisme à cause que quelques personnes qui trouvent les phoques si mignons ont demander des boycottages. Pour finir, il est vrai que tu n’as pas vraiment répondu au commentaire 7..

  15. Alors, tu proposes que les phoques continuent leur génocide contre la morue?

  16. jv said

    @ jeanluc

    quel génocide, moi j,ai toujours appris que quand les lapins proliferent, les loups ont plus a mangé. les loups proliferent et réduisent le nombres de lapins. Les lapins ayant diminué les loups diminuent par manque de ressources. les loups ayant diminué les lapins ont moins de prédateur et proliferent.

    ca marchait il y a 300 millions d’années, ca marchait il ya 100 000 ans pis la ca marcherait plus. il faudrait que les humains s’occupent de ces phoques destructeurs d’écosysteme?

    c’est de l’argumentation tres pauvre que cette rengaine, et elle ne tient absolument pas la route.

  17. krymz said

    oui mais vla 300 millions d’année, les animaux n’était pas chassés jusqu’à instinction pour que les humains puissent devenir le plus gras possible.

    qui est-ce qui se nourrit des phoques? les ours polaires? les Inuits?

    c’est deux espèces en voie de disparitions donc on réduis leur ressource de nourriture (et fourrure pour ce garder au chaud pour l’autre)

    j’ai rien contre des autochtone qui font la chasse traditionnelle pour subsister. pas d’accord contre des industries (et braconniers) qui vont la bas pour faire des profits.

  18. krymz said

    *donc on réduit leur ressource de nourriture […] leur rendant la vie plus difficile (phoque qui change de « pâturages » par-ce-que sa devient trop dangereux avec tout les « chasseurs » qui viennent, les ours qui cherche plus et s’approche trop des humains [danger mortel pour les ours…toute autre forme de vie d’ailleurs], etc.)

  19. jv said

    ce que je veux dire c’est que l’argument du chasseur-bon-samaritain pour l’écosysteme est un mensonge. car oui seul l’humain va a l’encontre de la régulation pour son bon plaisir (capitalisme).

    c’est pour ca que je suis contre la chasse car j’ai l’impression qu’on me ment en pleine face.

  20. sylvainguillemette said

    @ Mjqc

    « La chasse étant naturelle pour toutes les espèces y compris l’humain elle sert a réguler se phénomène tout en étant constructif puisque ca fait vivre des gens et qu’on se sert de la fourrure et de la viande. »

    Sauf qu’il ne s’agit plus ici d’un sentiment naturel, mais bien d’un sentiment capitaliste. Pour survivre, il faut travailler. Le conditionnement crée ce genre d’attitude que tu décris Olivier, mais le conditionnement peut également créer l’attitude de Gabriel. Si tu en es conscient, tout cela peut changer.

    @ Gabriel

    « Ouiiii… c’est ça camarade… le “cercle de la nature” tel que définit par le destructeur numéro 1 de cette même nature: l’humain. 6000 chasseurs qui font disparaître 630 000 (et plus) phoques par année, c’est naturel ça? Bonne chance pour faire gober ça à qui que ce soit avec cette donnée en tête. »

    Je suis d’accord avec Gabriel là-dessus, tuer des centaines de milliers d’individus n’a rien de naturel. Toutefois, je ne vais pas entrer en guerre contre les gens qui VIVENT de cette chasse. Mais je me permets de dire que des centaines de milliers de bêtes, ça n’a rien de naturel. C’est un massacre, un génocide. Madame la biologiste l’a dit elle-même, le phoque est capable de réguler sa propre espèce –alors que l’être humain ne l’est pas, sauf en Chine-.

    @HEY HO! Nous vivons dans un système capitaliste ici. La “régulation” et la “consommation intelligente”, ils en ont rien à cirer! La nature se régulait parfaitement elle-même avant que l’humain ne rase des forêts, n’extermine des espèce entières au nom du Ô capitalisme et n’abuse de sa supériorité technologique pour des fins de production de masse irresponsable. »

    Entièrement d’accord sur cette question, l’argument d’Olivier fait fi de l’intelligence de l’être humain. La chasse n’est plus une nécessité pour la majorité d’entre nous qui vivons dans des villes industrialisées. Nous sommes en 2009, je ne peux pas croire que l’être humain en soit encore à cette étape.

    @ Mjqc

    «Devenons végétaliens un coup parti et retournons à l’âge de pierre!»

    Tu en ries, mais ce serait une solution à envisager camarade, parce que l’industrie porcine et bovine à elle seule, est plus polluante que le secteur pétrolier. Alors au lieu de rire des scientifiques qui se démènent pour sauver notre espèce, tu devrais faire des travaux sur le sujet afin que ton parti politique adopte une position viable et réfléchie sur la situation. Tu devras donc envisager un changement de régime alimentaire, ne t’en déplaise.

    Et le fait de diminuer notre chasse abusive envers une espèce intelligente, mais moins que nous, n’aurait vraiment rien de l’âge de pierre. Cet argument ne vaut absolument rien, sinon que d’affirmer que de prendre conscience de la conjoncture environnementale serait animal chez l’être humain. Bref, j’espère que le parti ne suivra pas ta logique, s’il veut représenter l’espèce humaine et apporter les changements nécessaires à notre survie.

    « Non mais sérieusement, il va de soit que la chasse, la pèche, l’utilisation de ressources tel que la fourrure et etc ont leur utilité à l’humain. Ca l’existait avant le capitalisme et ça l’existera par la suite selon les besoins. »

    La différence, c’est que c’était une essentialité, avant. Et qu’aujourd’hui, dans nos pays capitalistes développés et industrialisés, c’est un luxe imputable au capitalisme. Tu ne me feras pas croire qu’il est essentiel de tuer des centaines de milliers de phoques. Que des chasseurs en vivent, soit. Mais ils n’ont pas besoin d’autant de morts pour en bénéficier, d’ailleurs, les chasseurs de phoque possèdent un levier intéressant. Pourquoi ne créent-ils pas la rareté, pour ainsi augmenter la valeur de CHAQUE phoque? Il est assez rare qu’un cultivateur apportant son lot de pommes de terre voit celles-ci se coter à la bourse.

    Aujourd’hui, en 2009, la chasse et la pêche chez les occidentaux, c’est purement capitaliste et ça n’a rien à voir avec la survie. Va-t-on raser les forêts, seulement parce que ça fait vivre des gens de raser des forêts? N’importe quoi, effectivement.

    « S’attarder à éradiquer la chasse aux phoques alors que ses conséquences son si minimes contrairement à d’autres choses sur lesquelles on devrait se concentrer c’Est improductif et inutile. »

    Aucune espèce sur Terre n’est minime en fonction et en rapport avec les autres espèces. Nous sommes tous intimement reliés, d’une façon ou d’une autre. La mort d’une espèce sur Terre joue sur l’avenir des autres espèces et chaque jour, des espèces meurent et d’autres apparaissent. Un jour, n’en déplaise au monde entier, notre tour viendra.
    Par exemple, le phoque mange tel ou tel poisson. Le maringouin lui, propage d’autres vies, les virus, etc.. La fourmi crée des tunnels qui pour un agriculteur de pacotille, fait office de canaux d’irrigation. Etc.. Bref, aucune espèce n’est indispensable, elles sont toutes reliées et malheureusement, l’humain l’a peut-être compris trop tard, d’autres ne l’ont même pas compris encore…
    Au lieu de s’attarder sur le sujet, pourquoi ne pas proposer une idée qui vaille pour toutes et tous? Diminuer les quotas, tout en donnant l’aide nécessaire aux pêcheurs et chasseurs de cette industrie qui certes, dépendent «pour l’instant» de cette activité COMMERCIALE, aurait tout intérêt à nous intéresser. Je n’oublie pas le travailleur ici, mais je ne vais oublier l’espèce (phoque) chassée non plus, ni donc, le mince et fragile équilibre qui a permis entre autre, notre existence.

    « Les phoques ne sont pas en voit d’instinction, cette chasse n’est pas hyper-commercialisé, elle n’est pas dommageable pour l’environnement,… »

    Du moment qu’une autre espèce vient jouer le divin en se permettant de condamner telle ou telle espèce à la mort, il y a dommage contre l’environnement. Possèdes-tu un cours diplôme de biologie, comme madame Morissette? Si oui, fais-moi part de tes connaissances sur la biodiversité, car même Lovelock que j’avais bien aimé lire n’est aucunement en accord avec tes propos.

    @ JLP
    «Alors, tu proposes que les phoques continuent leur génocide contre la morue?»

    Non seulement ça ne tient pas la route, mais de plus, nous savons désormais que la Morue fut pratiquement décimée, non pas par le phoque, mais bien l’être humain qui l’a pêchée abusivement. Même madame Morissette le dit, elle est biologiste, Jean-Luc Proulx, lui, est terroriste, pas pareil!

    Et pour finir, je vais me positionner, enfin. Je suis pour la chasse aux phoques, mais contre la chasse abusive qui existe en ce moment. Je suis de tout cœur avec les chasseurs des Îles-de-la-Madeleine, mais sincèrement, je déplore les quotas actuels et la valeur de la carcasse du phoque. Je ne sais pas, mais créer la rareté n’aiderait-il pas le chasseur à se faire respecter d’avantage et ainsi, cela ne lui permettrait-il pas de mettre de côté les attaques anti-chasse aux phoques?

  21. pwel said

    @Sylvainguillemette #6

    -Que des chasseurs tuent des phoques pour manger et vendre quelques fourrures ici et là, c’est une chose, mais quand à eux seuls, 6000 chasseurs tuent 630 000 et quelques bêtes, c’est un génocide, comme un autre, d’une autre espèce tout simplement.
    La chasse pour des fins de mode est inacceptable.

    La chasse pour des fins de bouffe me cause moins de problèmes. Et de la viande sur un phoque il y en a. Elle serait totalement comestible et commercialisable si les gens arrêtaient de faire des « aww mais c’est dont ben cute! Tu ne mérites pas de mourir joli phoque! Allez tuons ces sales porcs! Eux sont trop laids! ». Et de même en passant… l’utilisation du mot génocide est à réviser. On génocide une espèce qu’on veut éliminer… Dans un génocide idéal, il n’y a pas de survivants pour perpétuer l’espèce.

    -C’est de la foutaise. Le phoque mange du poisson, le poisson en mange de plus petits, les plus petits bouffent du plancton, etc., bref, on boufferait du mercure à profusion, en plus de faire semblant d’en manger puisque la chair de phoque se retrouve rarement –sinon jamais, ce qui est mon cas- sur ma table à manger, ainsi que sur la vôtre.

    J’aimerais bien ça que le phoque soit dans mon assiette, malheureusement à cause de toute cette sensiblerie qui étouffe les vraies questions, ça n’arrivera pas. Qui plus est, de comparer le phoque et se qu’il mange à du bétail bourré d’antibiotiques et d’hormones fabriqués par des compagnies comme Monsento… C’est discutable. Et pour ce qui est de la faune marine (et le homard? C’est pas inhumain de le faire bouillir vivant? Il y en a qui ont des sites internet « Sauvez les homards »? Pourquoi eux ne le méritent pas?) nous sommes déjà au courant des cochonneries que l’humain a jetées dans l’eau. Nous mangeons quand même de tout.

    -C’est nous qui avons déséquilibré les bancs de poissons Antho. Pas le phoque. Aujourd’hui, il risque de déséquilibrer les bancs de poissons, mais parce que NOUS avons d’abord déséquilibré ces mêmes bancs de poissons avec NOS surpêches capitalistes.

    C’est tristement vrai. N’empêche qu’il faut faire avec ce que le monde matériel est aujourd’hui, et dans le monde matériel d’aujourd’hui, le seul prédateur d’importance du phoque, c’est l’humain. Les populations d’ours sont en danger, et comme tu l’as si bien dit, les humains ont annihilé les bancs de poissons.

    Dans le fond ce que je veux dire, c’est que chasser JUSTE pour la mode, pour les emplois, ou pour « sauver » les bancs de poissons, c’est de la grosse bullshit et on devrait se battre contre ça. Mais chasser le phoque pour diversifier notre alimentation et l’assainir, en plus de donner (garder) des emplois, et de permettre une meilleure revitalisation des bancs, ben là ça me dérange moins. (Fuck la mode :P)

    Reste le problème de la mise à mort… Là je t’appuie à 100%…

  22. quebecsocialiste said

    @Mjcq

    Toi qui te donne le droit de juger si j’ai ou non répondu au commentaire d’une personne qui n’a pas vraiment fourni de contre-argumentaire à mon article d’origine, tu devrais relire mes commentaires:

    J’y donne des chiffres, j’y pose des questions légitimes et je me positionne clairement CONTRE la chasse ABUSIVE au nom de la seule industrie CAPITALISTE de la MODE. De plus, c’est plus contre la cruauté envers les animaux EN GÉNÉRAL que je m’insurge au quotidien, mais c’est de cette nouvelle en particulier que je parlais dans mon billet. Tu peux écrire ce que tu veux sur ton blogue et s’il s’agit d’un billet s’en prenant à une forme ou à une autre de cruauté envers les animaux, peu importe de quelle espèce on parle, je me ferai une joie de le publier ici.

    Ce qui me heurte le plus dans ton intervention, ce n’est pas le fait que tu ne sois pas d’accord avec moi ou que tu interprète mal ma position, ce qui est tout à fait possible, mais plutôt le fait qu’au lieu de mener un débat respectueux avec moi, un camarade, tu as préféré m’insulter en balayant du revers de la main mon argumentaire et en faisant comme s’il n’existait pas (ce qui est clairement faux), plutôt que d’y répondre sérieusement.
    Pwel, que je n’ai jamais eu le plaisir de rencontrer, m’a répondu avec plus de respect que toi et Étienne bien qu’elle n’était pas d’accord avec moi, elle aussi.
    Pour ce qui est d’Étienne, son fameux commentaire #7 n’est qu’un ramassis de généralisme où il faudrait comprendre que toute personne opposée à la chasse aux phoques, qu’elle le soit par militantisme écologiste, par amitié avec les bêtes ou par opposition à la chasse abusive capitaliste, ne serait rien de plus qu’un « sentimental bourgeois émotif suiveux de Bardeau », il devrait se compter chanceux que j’y ai répondu, car il n’apportait rien de constructif à la discussion, si ce n’est d’une partie de sa citation qui me donne en fait raison.

  23. eberhardt1972 said

    Tu n’as rien dit pour répondre à mes arguments (dont Lyne Morissette).

    Ton argumentaire était émotif, tu n’as jamais répondu à ce que j’ai dit (sauf pour dire que t’étais pas content du tout que j’aille dit que c’était des sentiments bourgeois, mais alors pas du tout…). Mais je te pardonne, en effet je me considère privilégié que tu y ai répondu. Merci de ta bonté! XX

    P.S. En passant, j’ai longtemps hésité avant de répondre. Mais, la gauche doit être plus pragmatique que ça pour devenir crédible. Désolé, camarade ou pas, il faut dénoncer les abérations.

  24. eberhardt1972 said

    Continue d’être solidaire avec les fils et filles à papa pour la défense des pauvres petits phoques. Moi, je le suis avec les travailleurs madelinots qui font vivre leurs familles!

  25. sylvainguillemette said

    @ Pwel

    «Qui plus est, de comparer le phoque et se qu’il mange à du bétail bourré d’antibiotiques et d’hormones fabriqués par des compagnies comme Monsento… C’est discutable.»

    C’est dommage, mais les résidus chimiques indésirables se retrouvent néanmoins dans la chair et les organes des animaux aquatiques. Et plus ils sont gros, plus ils contiennent des substances comme le mercure et le plomb, qui mènent aux cancers sinon à la stérilité. C’est un fait connu dans les milieux marins. Le thon par exemple, en regorge. Le requin également, parce qu’il mange lui, les plus petits poissons. Les baleines aussi. On ne parle pas ici de Monsanto, mais bien des vidanges des navires et sachez que le lot de vidanges jeté par-dessus bord par les gros navires est toujours fréquent et immensément gros.

    L’océan est malheureusement bourré d’antibiotiques et de vidanges…

  26. quebecsocialiste said

    @eberhardt

    Et moi, je vais continuer d’appuyer la volonté de 65% de la population québécoise qui est contre la chasse aux phoques sous sa formule actuelle. Je suis conséquent, je suis contre la cruauté envers les animaux sous toutes ses formes. J’ai donné des chiffres (630 000 bêtes tuées par un peu plus de 6000 chasseurs), des faits (la viande est majoritairement gaspillée au « profit » de la fourrure et de la graisse qui ne sert que l’industrie capitaliste de la mode) et j’ai posé des questions légitimes « Comment font-ils pour évaluer la souffrance des phoques avec certitude? Ils sont omniscients? Ils ont passé leurs mains au-dessus de leurs têtes? Non, je sais: Ils les ont frotté avec des billets verts magiques qui ne mentent jamais! », alors faites en ce que vous voulez, mais le fait reste que j’ai répondu à vos arguments et qu’en ce moment, c’est VOUS qui refusez obstinément de me répondre, ce que je considère comme un aveu de votre manque d’arguments.

    « Tu n’as rien dit pour répondre à mes arguments (dont Lyne Morissette). »

    Elle dit que la chasse aux phoques dans sa formule actuelle est « impeccable »? Je dis que ça ne sert que l’industrie capitaliste de la mode, qui ne fait absolument rien pour ma subsistance!

    « Ton argumentaire était émotif… »
    … et le tiens, Étienne, était capitaliste!

    Je répète que je suis cohérent dans ma position et que je suis hostile au plus haut point au massacre de centaines de milliers de bêtes au nom de la seule industrie capitaliste de la mode inutile! Je n’ai rien à foutre de Bardeau et pourtant, vous ne parviendrai jamais à me faire croire que cette chasse de masse barbare (au nom de la beauté des bourgeoises) sert d’une quelconque façon à la survie de l’humanité.

  27. eberhardt1972 said

    Les 280 000 bêtes qui seront abbatues cette année, sur une population totale de 5 million et demi (5%), ne risque pas de faire disparaître l’espèce. Pour ce qui est de l’abattage, on connaît la structure de la boîte cranienne des phoques et de leur cerveau. Tu remets en question les scientifique? Serais-tu toi-même omniscient? De plus, n’importe quel mamiphère qui reçoit un coup sur la tête suffisamment puissant perds minimalement conscience. Tu n’aimes pas cette méthode? C’est ton droit. Mais au moins assume que c’est pour une question de conviction, ne mêle pas le capitalisme là-dedans.

    Pour le moment nous vivons sous un mode de production capitaliste et pour subvenir à nos besoins, il faut malheureusement travailler sous cette domination. Sous le socialisme, on verra comment pourront s’organiser les madelinots, mais pour l’instant ils profitent de la demande qui provient principalement de la bourgeoisie. Avec cet argent, ils subviennent à leurs besoins. Mon argumentaire n’a rien de capitaliste, il est simplement réaliste. Je le répète: nous vivons ACTUELLEMENT sous un mode de production capitaliste; bien que j’aimerais qu’il en soit autrement, c’est ça la réalité! Même sous le socialisme, les gens continuerons à commercer pour se procurer ce qu’ils ne peuvent produire localement. Je ne crois pas que ça changerait pour les madelinots.

    Si tu es si cohérent et conséquent, j’espère sincèrement que tu ne mange aucune viande. Si c’est le cas, tu as mon plus grand respect. Sinon, assume ton émotivité…

  28. krymz said

    s’est justement a cause que le monde essaie de faire la piasse pour vivre que on en aient a parler de l’abatage du phoque. sois tu dis « non jva pas tuer des phoques pour toi » ou tu le fais. sois tu vas au mc do, sois tu y vas pas. sois tu vas aux wal-marde, sois tu y vas pas.

  29. eberhardt1972 said

    Dans ce cas, j’espère que tu n’as jamais travaillé et que tu ne travailleras jamais dans le privé. T’as le choix, comme chez Mc Do ou Wal-marde, soit tu y vas, soit tu y vas pas… On peut travailler ou être sur le BS. On a le choix!

  30. christi11 said

    Phoque, le gaspillage de fonds publics
    Le Canada envisage de porter plainte auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) contre la décision européenne d’interdire l’importation de produits dérivés du phoque. Cette plainte serait très coûteuse pour les contribuables canadiens. En effet, il se passerait des années avant d’avoir une décision finale de l’OMC, et cette décision ne serait pas forcément celle souhaitée par le gouvernement. Il n’est pas besoin d’être un grand visionnaire pour constater que la décision de l’Union Européenne qui comporte 27 pays s’inscrit dans un courant généralisé. Déjà, en 1972, les États-Unis ont interdits toute importation de produits du phoque. En 2006, c’était au tour du Mexique et de la Croatie. Israël est en voie de prendre la même décision. Parmi tous ces pays, 7 faisaient partie des 10 principaux marchés d’exportation des produits du phoque du Canada. Par cette plainte, le Canada continuerait à dépenser des fonds publics pour une activité moribonde déjà fortement subventionnée (60 millions de dollars de subventions par année pour un revenu réel de 10 millions de dollars). En agissant ainsi, notre gouvernement maintient les chasseurs de phoques dans un perpétuel assistanat.

    A notre époque, beaucoup de personnes doivent se reconvertir pour s’adapter à de nouvelles réalités économiques et à un marché du travail en constante évolution. Pense t’on que les chasseurs de phoques n’en sont pas capables et ont comme seul avenir envisageable quelques journées de chasse par année? Pense t’on que ces communautés locales sont figées dans l’immobilisme et ne possèdent aucun esprit d’entreprenariat? Loin de ces préjugés paternalistes et condescendants, je crois au contraire qu’avec leur grande expérience de la nature et des animaux, leur connaissance du territoire et leur sens de l’accueil, ces gens après formation feraient d’excellents guides touristiques et guides d’observation de la faune et de la flore. L’observation des baleines rapporte bien plus que ne le ferait leur chasse, il en sera de même pour les phoques si les bonnes décisions sont prises dès maintenant.

    Je suggère que les sommes qu’on envisage de dépenser pour la plainte auprès de l’OMC soient plutôt investies dans le développement de l’écotourisme. En effet, l’écotourisme est un secteur en pleine expansion qui se pratique pendant les quatre saisons. Les Îles-de-la-Madeleine sont reconnues pour leurs magnifiques paysages, et bénéficient aussi de la présence de 4 espèces de phoques, de centaines d’espèces d’oiseaux dont des fous de Bassan, des macareux, des cormorans et des petits pingouins. Au printemps, les femelles phoques et leurs jeunes offrent un spectacle rare sur notre planète. Une campagne de promotion attirerait bien des Américains, Européens, Asiatiques, etc. Avec l’aide du gouvernement, des infrastructures nouvelles pourraient être ajoutées à celles déjà existantes. Voici quelques possibilités de forfaits: Observation de la faune + activités nautiques (Voile- Planche à voile – Excursions en Zodiac, Kayac de mer, plongée sous-marine) ou Observation de la faune + activités terrestres (Équitation, plages, campement hivernal ou estival, ski de fonds, raquettes, etc.).

    Les deniers publics seraient mieux employés pour un tel développement durable qui tient compte de la conjoncture actuelle et des nouvelles tendances en matière de tourisme. Notre gouvernement abandonnera t-il son obstination illogique pour penser à l’avenir des populations locales? N’est-ce pas ce qu’on attend d’un gouvernement par rapport à n’importe quel secteur économique? J’espère que cette continuelle fuite en avant va être remplacée par des prises de décisions innovatrices qui sont le moteur principal des économies prospères. C’est d’autant plus souhaitable, que nous sommes en pleine crise économique, et que les fonds publics devraient être utilisés de manière encore plus rationnelle qu’à l’habitude…

    Christine Godard
    Rimouski

  31. chilchit said

    Comme l’a dit Mark Twain,

    «De tous les animaux, l’homme est le seul qui est cruel. Il est le seul qui inflige la douleur pour le plaisir de le faire. Il est un trait qui n’est pas connue à l’augmentation des animaux. »

    Avec tous les progrès de la civilisation, notre dépendance à l’assassinat nous maintient dans l’âge des ténèbres, dans le monde de sauvages. Il nous empêche de cultiver notre capacité à la bonté, la compassion, et de la justice, les qualités dont nous avons besoin de développer si nous voulons aller de l’avant dans un avenir sûr et prospère, dans laquelle nous ne craignons pas l’un l’autre.

    Il a été depuis 2500 le végétarisme a été promu à la fois par le Bouddha et Pythagore, comme on introduit simultanément dans le monde de la noble idée que l’humanité a un devoir éthique envers nos semblables, et que le devoir de s’abstenir de les manger. Pythagore, considéré par beaucoup comme le père du végétarisme, a dit à ses disciples: «Aussi longtemps que les hommes massacre des animaux, ils vont tuer les uns les autres. » Le Bouddha, qui vivent dans l’Est en même temps que Pythagore était vivant dans l’Ouest, a dit à ses disciples: «Tous les êtres tremblent devant la violence. Tous ont peur de la mort. Tous aiment la vie. Voyez-vous dans d’autres. Ensuite, qui peut vous blesser? Quel dommage que vous pouvez faire?

    Cessez de proner l’argent et de justifier toutes les actes violents de nos animaux, voyez ce court métrage et après, vous aurez peut-être autre chose a défendre que l’argent qui nous mène par le bout du nez et qui bouffe notre planète.

    Quand on a vu toutes les mauvais traitements que l’homme a faits a sa planète, ses enfants, ses ainée, ses animaux et que l’on ne veut plus de cela,il faudras bien commencer par se rendre compte que la violence a pris trop d’empleur.

    J’ai rejeter la viande pour la violence quelle apporte, par pour son gout, mais la violence est partout, faut-il rejeter nos semblables ? Car l’homme est l’être le plus destructif de la planète et continu ses ravages en se croyant maitre de la planète, quel manque de jugement! l’humain est le seul être a peupler sans se régulariser, cela aussi , il ne veut pas l’admettre, pourtant, notre planète elle, ne grandiras pas, et on ose parler de  »population de phoque trop intense » pour sauver le poisson qui lui est en décroissance a cause de la surpêche, cela aussi, l’homme ne veut pas l’ademttre.

    Je suis un fan de Paul Mccartney, si vous pensiez qu’il défend juste les phoques, voyez ce lien qui m’a fait réfléchir et a moins de n’avoir aucune conscience, ces deux films vous démontreras qu’il est irresponsable de notre part de fermer les yeux et de continuer da la même façon sans pensez a nos enfants.

    Faite un copier-coller :
    (La terre dévorée)

    (vidéo superbe narrater par Sir Paul MaCarteney )

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :