Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Une histoire sans fin ou une simple question d’orgueil idéologique?

Posted by sylvainguillemette sur 9 mai, 2009

Canada - Rapatriement de Khadr: Ottawa ira en appel

L’histoire ne se terminera donc jamais. Omar Khadr, après avoir obtenu l’appui de l’O.N.U. qui condamne fermement les sévices auxquels l’ancien enfant soldat  a dû faire face, ce dernier doit maintenant affronter l’acharnement idéologique, ou orgueilleux, des conservateurs puisqu’ils en appellent de la décision des tribunaux appelant au rapatriement d’Omar Khadr.

Comme excuse? Les conservateurs parlent de «crimes graves». Quel crime aurait commis Omar Khadr au juste? Il aurait lancé une grenade à des soldats ayant envahi le pays d’origine de son père. Qui donc était en faute alors? Mais encore, les derniers balbutiements de cette histoire racontent qu’Omar Khadr a lancé une grenade de type M-67, de fabrication états-unienne. C’est que…., les faits parlent d’un soldat états-unien, envahisseur et occupant, tué par une grenade M-67, qui n’a rien de lien avec les grenades que tenait le groupe du jadis enfant-soldat, qui se limitaient plutôt à des versions russes du célèbre explosif de combat rapproché.

Mais si Omar Khadr n’a pas lancé de grenade M-67, qui l’a fait? Et c’est là que tout se gâte pour l’armée états-unienne, occupante et détentrice des records de «crimes graves» dans toute cette histoire. Le soldat occupant tué par la M-67, le fut sans doute, malheureusement, par un de ses camarades d’armes. Voulant camoufler l’affaire et éviter la cour martiale à l’un des leurs, la section a préféré remettre la faute sur le jeune «arabe», puisqu’il fallait un coupable. Mais en tant de guerre, de quelle culpabilité parlons-nous lorsque les combattants utilisent des armes conventionnelles? Et s’il fallait, justement, parler de crimes graves?

Par exemple, le Canada a ordonné à ses artilleurs d’attaquer au phosphore blanc des positions ennemies, ce qui déjà, constitue un crime très grave, puisque l’on parle ici d’armes chimiques utilisées de façon offensive, ce qui n’est pas permis au sein des pays membres de la dite communauté internationale.

Sinon, le service de renseignements canadien (SCRS) a également torturé le jeune Omar Khadr, ce qui constitue également une violation des droits de l’homme aux yeux de la dite communauté internationale. Lawrence Canon aurait mieux fait de se taire, puisque sa propre armée et ses services secrets commettent des crimes en Afghanistan qu’ils occupent.

Elle a par exemple, soutenu la dictature d’Hamid Karzaï, lequel fut appuyé par 55% des voix, sur un total de 14% de participation électorale. Ce n’est donc pas exagéré de parler du «maire de Kabul» lorsqu’on le cite. Donc, en bout de ligne, le Canada sous les conservateurs -et les libéraux juste avant- a manifestement soutenu la mise en place d’une dictature qui n’a jamais eu le soutient de la population locale, tout en chassant le dit gouvernement des talibans*.

D’autre part, il est également clair que le Canada a soutenu l’invasion de l’Afghanistan, même avant les soit disant attentats du 11 septembre 2001, puisque même un membre de la Joint Task Force (Denis Morissette), l’élite canadienne des forces armées, le confirme dans un livre qu’a tenté de bloquer le gouvernement criminel conservateur de Stephen Harper.

Sans parler des attaques au blindé sur des villageois, par simple panique des troupes inconfortables dans l’atmosphère de Kandahar, où les seigneurs de guerre et les talibans sévissent  assez souvent pour ne permettre aucun confort aux troupes occupantes. Et si le lancer** de grenade du jeune enfant-soldat fut un crime, accusons donc tous les lanceurs de grenades états-uniens, britanniques, allemands et canadiens d’en avoir fait autant, dans un contexte d’invasion en plus de ça!

Lawrence Canon ne peut que prouver son incapacité à débattre sereinement et son incapacité à distinguer un crime de guerre (attaque au phosphore blanc) d’un geste de guerre foutrement conventionnel (un lancer de grenade vers les troupes qui occupent le pays du lanceur), d’autant plus que tous les soldats de la coalition de pilleurs de ressources humaines et naturelles (Organisation Terroriste d’Amérique du Nord) en Afghanistan a le droit de lancer des grenades sur quiconque sans en subir la foudre d’Ottawa.

L’aviation états-unienne n’a cessé de pilonner nombres de mariages, de villages civils et de civils en général, d’armes conventionnelles comme d’armes chimiques, sans la moindre critique du ministre Lawrence Canon. Donc, si je comprend bien, il est illégal de lancer des grenades à l’«ennemi», mais il est tout à fait permis pour un occupant de répandre la terreur au sein d’une population occupée avec des armes chimiques et destructrices, selon Canon.

Mon père me le disait tout jeune déjà, «Seuls les perdants d’une guerre rendent des comptes.».***

Incohérence, quand tu me tiens…

*Le gouvernement du terroriste Bush, avant le 11 septembre 2001, considérait les talibans comme un sain gouvernement.

**Encore faut-il que Lawrence Canon prouve qu’Omar Khadr ait lancé une grenade M-67, ce qui sera forcément la plus dure tâche de cet imbécile de service.

*** Le Canal Historia présentait par exemple hier soir l’histoire des Tupac Amaru, sans jamais parler de leurs revendications, et ne les nommait que sous la bannière « les terroristes ». Fujimori, pourtant accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité récemment, était blanchi par ce programme clairement teinté d’anti-comunisme et de libéralisme économique.

Advertisements

7 Réponses to “Une histoire sans fin ou une simple question d’orgueil idéologique?”

  1. krymz said

    bon texte. je comprend pas comment harper peut juste dire non.

    une autre preuve que la démocratie n’existe pas.

  2. jv said

    Désolé pour tout les proches de soldats mort, vous avez raisons de pleurez vos mort.

    Mais tout ca c’est une grosse niaiserie de bébé gaté.

    On met les drapeau en berne pour 1 ou 2 mort, on braille pour 120 mort en 6 ans, une honte pour les anciens combattants.

    C,est ce qui arrive quand un pays et meme 2 (canada et États-unis) n’ont pas connu la guerre sur leur territoire depuis plus de 100 ans, ils finissent par croire qu’ailleur les autres meurt et qu’eux ne meurt pas.

    En plus s’ajoute a ca la génération nintendo, on pese sur un bouton pour tuer l’ennemi, et on cherche le bouton reset quand ca va mal.

    on ajoute aussi la double-mesure, car imaginer que les talibans expulse l’envahisseur de l’irak et de l’afghanistan, ils aurait selon les lois de la guerre de débarquer en amérique du nord et de continuer la guerre. Qui pense a ca parmis nos dirigeant et nos soldats? qui s’imagine un contingeant taliban occupant québec, ottawa, montreal, boston, chicago, et ce légalement selon la guerre.

    Donc, comment penser que ce jeune aient le droit de faire la meme chose que nous en tant de guerre? c’est à la base de leur propagande, si ils se mettent a dire a leur soldat que les autres aussi ont le droit de tuer, il y a beaucoup de « player » qui vont laché l’armée.

    C’est ce qui arrive quand on exporte la guerre dans les autres pays, on perd le sens réel de ce que c’est; occupation, mort, famine, bombardement.

  3. krymz said

    j’ai lu v’là pas longtemps une phrase qui ressemble à ceci;

    si on ne te dis pas que l’ennemi est un monstre de la pire espèce, comment vas-tu tenir ton fusil quand on va te dire de les tirer?

  4. sylvainguillemette said

    Krymz, moi, j’ai entendu d’autres phrases, comme par exemple «Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas te faire faire.», ou comme, «Une guerre se fait à deux.», etc..

    Peu importe, les autorités états-uniennes et canadiennes semblent reprocher à Omar Khadr ce qui serait reprochable à leurs propres soldats.

    Et certes, comme Jv dit, les soldats ont raison de pleurer les leurs, surtout qu’ils ne sont morts que pour maintenir une dictature en place et pour enrichir les riches, parce que lorsque l’on privatise les ressources humaines et naturelles d’un pays pauvre comme l’Afghanistan, du coup, on ouvre la porte aux riches bourgeois étrangers parce que de fait, ils sont les seuls aptes à se payer des trous de gaz naturel ou de pétrole. Sinon quoi, les seigneurs de guerre deviendront des méritants?

  5. sylvainguillemette said

    Réponse en lien avec https://reactionismwatch.wordpress.com/2009/04/30/quebec-solidaire-remet-en-question-le-capitalisme/

    Il est déplorable que l’auteur du billet ait bloqué les commentaires du dit billet. C’est de la censure, purement. Et j’aimerais ajouter quelque chose. Les partis politiques n’ont aucun pouvoir sur ce blogue, sinon, qu’ils se partent eux-mêmes leur propre blogue. Je ne me suis pas joint à l’équipe de RW pour noyauter le blogue en faveur du PCQ et si un membre de l’équipe désire faire passer les intérêts de son parti politique avant ceux des blogueurs du RW, qu’il se parte un blogue en parallèle du dit parti et qu’il laisse celui-ci tranquille. Si je revois ce genre de censure ici, je quitte cette équipe et en joindrai une autre, plus professionnelle, apte à faire face aux critiques de ses adversaires idéologiques. Ce n’est pas vrai que je vais assister à la main mise d’un parti sur un blogue qui jamais, auparavant, censurait. Et tant pis, je vais répondre en parallèle pour l’instant…

    @ Internationaliste

    « Et quand à la “passivité” je ne vois pas ce que tu veux dire. Pour ma part je milite depuis au moins 13 ans. »

    C’est bien, même très bien. Mais n’en demeure pas moins que la manifestation en était une qui prônait la refonte du capitalisme. Et ça, c’était de la passivité. Je n’ai d’ailleurs pas questionné ta passivité des années antérieures, alors je vois mal pourquoi tu m’en parles.

    «Ils auraient très bien pu participer à la manif traditionnelle du 1er mai ou on retrouvait d’ailleurs un grand nombre de travailleurs et travailleuses immigré-es, cher “Racklamlerouge”.»

    Une ou l’autre, ça change quoi Internationaliste? Ah oui, c’est vrai, ça change qu’ils n’ont pas appuyé la refonte du capitalisme. Désolé pour le dérangement.

  6. quebecsocialiste said

    Excellent billet camarade! Le Canada est déjà une risée mondiale et Harper et son épais de Lawrence Cannon ne font que faire rire encore plus de nous avec leur acharnement qui tiens plus aujourd’hui d’un caprice enfantin de vaincu que d’une politique réelle. Le pire, c’est qu’ils nous parlent « support à la démocratie » et de « guerre au terrorisme » alors que leurs plus proches alliés au Moyen-Orient son l’aprtheid israélien, l’Égypte totalitaire, la Jordanie monarchique, l’Arabie-Saoudite barbare, les Émirats-Arabes-Unis tortionnaires et la monarchie du Koweit qui n’a pas grand chose à envier à l’Arabie-Saoudite au niveau de l’obscurantisme idéologique! Et que dire de leur support continu au nettoyeur ethnique totalitaire reconnu qu’est Saakachvili, de Géorgie? Franchement, l’occident est dans un tel marasme moral que les questions sur son attitude RÉELLE face à la démocratie sont plus que jamais légitimes.

  7. sylvainguillemette said

    Je viens tout juste de discuter avec Gabriel, l’auteur du billet en question. Il m’assure qu’il n’a pas bloqué les commentaires du billet dont je parle, je le crois. Mais forcément, quelqu’un l’a fait. C’est déplorable et de plus, il était certain que Gabriel allait en subir la faute, de par le fait qu’il était l’auteur du billet. Ce n’est pas correct.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :