Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for 12 avril 2010

Hégémonie Nucléaire

Posted by sylvainguillemette sur 12 avril, 2010

Notre Premier Ministre Stephen Harper est aujourd’hui à Washington, afin d’assister au Sommet sur la sécurité nucléaire internationale. Les chefs d’État de près d’une cinquantaine de pays y sont invités pour discuter, des diverses situations qui pourraient se conclure si certains groupes «terroristes» accédaient à des armes nucléaires, ou toute autre matière radioactive qui pourrait constituer une arme dite «sale».

Mais outre la «bonne volonté» de ces pays, n’y a-t-il pas une limite à nous prendre pour des cons, à nous croire si dupes? Pourquoi certains États sont-ils immunisés des sanctions qui sont discutées contre d’autres? Pourquoi y a-t-il certains autres États détenant des armes nucléaires, dont tout le monde connait l’existence, qui puissent ainsi boycotter une telle rencontre, sans même là, attirer l’attention, au moins autant que l’Iran –dont on ne détient pas les preuves d’une réelle volonté d’acquérir des armes nucléaires-? Pourquoi d’autres États, gouvernant souvent ce type de sommet, sont-ils permis de posséder des armes nucléaires et d’en faire l’usage, et de commettre des actes aussi terrorisants que ceux perpétrés par ceux qu’on nomme «terroristes» pour ces raisons précises? Pourquoi, comme pour les autres, ne feraient-ils pas face à leurs fautes, voire à leurs crimes?

https://i2.wp.com/newsjunkiepost.com/wp-content/uploads/2009/08/hiroshima_wideweb__430x323.jpgDepuis l’existence de la bombe atomique, les États-Unis d’Amérique furent les seuls à utiliser une telle abomination contre une population, civile de plus. Le Japon rendait les armes lorsqu’Hiroshima fut frappée de plein fouet par une arme atomique le 6 août 1945. Cette attaque en était spécifiquement une, terroriste! On ne pourrait le nier! Elle visait à faire capituler l’Empire du Japon, en terrorisant son peuple, tout comme les exterminations nazies en furent tout autant terrorisantes pour; les juifs, les homosexuels, les handicapés, les vieillards, les pacifistes et les communistes –et probablement d’autres que j’oublie, sans parler de ce que les militaires nomment les «dommages collatéraux»…-. Trois jours plus tard, Nagasaki subit le même sort, et des centaines de milliers de japonais meurent, sans distinction civile ou militaire, comme pour  Hiroshima.

Depuis, les armes nucléaires sont devenues beaucoup plus puissantes. On ne calcule plus leur force en kilotonne, mais en mégatonne, et c’est par centaines qu’on compte ces mégatonnes. Des pays comme la Fédération de Russie ou les États-Unis d’Amérique en possèdent plusieurs dizaines de milliers. Elles sont mobiles ou fixes. Elles reposent dans les cales à bombes des bombardiers furtifs, dans les silos des sous-marins, dans des véhicules mobiles de toutes sortes. Elles sont sinon, dans des silos fixes. Le Cosmos pourrait en compter, sans que nous le sachions… Mais qu’importe, je ne veux pas là, faire l’étalage des armements modernes de notre ère, mais préciser que les États en détenant, président bel et bien ces rencontres bidons où elles s’assurent leur hégémonie.

https://i2.wp.com/www.stewwebb.com/israel_nuke.jpgD’autres, voyous pour autant, boycottent… Israël par exemple, boycotte cette rencontre, de peur que certains États arabes ne l’accusent d’avoir un programme nucléaire «secret», qui n’a plus rien de secret depuis longtemps. Elle évitera ainsi, de faire face à la «justice pour tous» que réserve le Club Sélect des propriétaires d’arsenaux nucléaires aux belligérants. De toute façon, elle n’allait pas en payer le prix à y assister, soyons sérieux! L’O.N.U., elle-même, n’est même pas capable d’en venir à bout, tellement «la démocratie pullule en cette instance». Les droits de Véto de certains États voyous limitent visiblement et conséquemment la démocratie de cette instance «démocratique» –Encore heureux que le nouvel «ami inconditionnel d’Israël» n’ai pas de droit de Véto!-. Israël peut donc faire ce que l’Iran ne peut pas faire, tant qu’elle est du bon côté, et qu’elle a des amis inconditionnels! Pourtant, durant la dernière décennie, ce n’était pas Téhéran qui colonisait le peuple voisin, et ce n’est pas Téhéran non plus, qui tirait du phosphore blanc sur une population civile à Gaza, ou sur celle du Liban. Téhéran n’a pas massacré plus de 2000 personnes ces dernières années, en violant des tas de règles internationales concernant les droits humains. C’est vraiment moche le gouvernement de Téhéran, et j’espère sincèrement que cette théocratie tombera, mais ce n’est pas mieux à Tel-Aviv. Alors pourquoi cet État voyou-ci, peut-il détenir des armes nucléaires, sans s’en faire accuser, et sans subir de sanction de la part de la communauté internationale ou même, des avertissements quelconques ou des inspections de la part de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique?  Pourquoi Tel-Aviv peut-elle faire ce que Téhéran et Pyongyang ne peuvent pas? Pourquoi la double-mesure?

Les armes nucléaires, c’est bon ou mauvais? Ah……, ça dépend qui les possède, et ce qu’il défend comme idéologie… Je vois.

Abolissons les armes nucléaires, ou donnons-en à tout le monde! Washington n’a pas prouvé qu’elle fût apte à la retenue. Et Israël est déjà bien enfoncée dans le bourbier des crimes contre l’humanité, et toujours impunie pour ce. Ce sommet n’est que la prétention de certains États voyous, défendus par notre cher Stephen Harper, de préserver leur hégémonie vis-à-vis les arsenaux nucléaires, et les pouvoirs qui s’y rattachent.

https://i2.wp.com/www.inthesetimes.com/images/30/06/blood.jpg

Cette oligarchie de l’énergie nucléaire s’inquiète qu’une organisation terroriste puisse acquérir des armes nucléaires…., mais n’est-il pas trop tard?

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Manifestation réactionnaire à Québec

Posted by Libertad ! sur 12 avril, 2010

Une manifestation monstre s’est déroulée hier dans les rues de Québec. Si le mouvement des «cols rouges» parle d’environ 50 000 participants, les autres estimations vont de 10 à 15 000 personnes. Il est difficile d’avoir un chiffre précis pour le moment. Sinon, pourquoi cette manifestation est réactionnaire, comme le titre de cet article le suggère ? Ce n’est pas pour insulter monsieur et madame tout-le-monde qui ont pris la peine de sortir dans la rue, mais pour critiquer le groupe qui organisait cette grande marche de protestation. À prime abord, il est plutôt rare que la droite organise des manifestation. Cette manifestation était organisée par le mouvement des «cols rouges», un groupe de payeurs d’impôts qui disent en avoir assez de payer pour des dépenses et des programmes qu’ils jugent inutiles (alors que le vrai problème est ailleurs). D’où l’idée d’amener balais et vadrouilles à la manifestation de dimanche. Ils veulent faire le  »grand ménage ». De plus, cette manifestation fut publicisée par les radio-poubelles de Québec et les autres médias de droite de la région (dont TVA). Cela ne vous rappelle pas des manifestations qui se sont déroulées il y a de ça quelques années sous l’instigation des radios conservatrices de Québec pour sauver les fesses à Jeff Fillion ? Plein de gens y sont allés avec de bonnes intentions, et nous ne le nions pas, mais les organisateurs étaient la droite populiste de Québec, dont les solutions à la crise des finances publiques datent d’un autre siècle. Dans la manif, nous pouvions y voir des pancartes de l’ADQ, des pancartes associant libéraux et communistes (!) de même que des drapeaux canadiens («les méchants barbus séparatistes dépensent notre argent») ! L’idée d’une grande manifestation était bonne, mais la cible était mauvaise. La cible ne devrait pas être la secrétaire d’Hydro-Québec ni l’agronome du ministère de l’agriculture, mais plutôt le privé. Le capital jouit ici au Québec de nombreux privilèges et avantages que nous, en tant que citoyens, n’avons pas. C’est pour cette raison que cette manifestation était réactionnaire. Elle ciblait non pas les riches entreprises privées et les PPP qui nous coûtent des milliards, mais les programmes sociaux qui ‘’coûtent trop cher’’ au goût d’une droite populiste qui espère voir le privé prendre la relève.

Les gens ont le droit d’être écoeurés, et au Reactionism Watch, nous le sommes aussi. Nous en avons marre de toujours payer pour les riches, qu’ils s’appellent Coutu, Desmarais, Laliberté. Malheureusement, le message des organisateurs de la manif d’hier était tout autre : faites des coupures ! Nous avons vus ce que ça donnait de couper drastiquement dans nos programmes sociaux, comme l’a fait le gouvernement anti-populaire de Lucien Bouchard lors de son déficit zéro. Nous nous en sommes toujours pas remis, et ils souhaitent qu’on fasse, ici au Québec, les mêmes erreurs qu’ils sont en train de commettre dans la plupart des pays européens, la Grèce en premier ? L’échec du système néo-libéral fut magistralement démontré par les conservateurs et républicains de tout acabit. Avec cette récente  »crise » des finances publiques, nous (re)verrons l’impossibilité du système capitaliste à pouvoir survivre sans de féroces attaques contre les travailleurs et travailleuses. En 2008, nous avons été obligés de payer (avec l’argent de nos impôts) pour les erreurs de riches capitalistes irresponsables qui jouent au monopoly avec notre argent (pensons aux criminels à cravate de la caisse de dépôt). Maintenant que le gouvernement est dans le «trou» à cause de cette opération «sauvetage», ils nous disent que c’est à nous de payer, parce que nous vieillissons trop vite, nous faisons trop d’enfants, nous consommons trop de médicaments, nous étudions trop. Nous en avons assez du manque de respect des hauts fonctionnaires bourgeois et des capitalistes !

À la place, les manifestants auraient dû manifester contre le système capitaliste qui est à l’origine de la crise financière. Il y a plein de mesures possibles pour redresser nos finances publiques, sans que les pauvres et la «classe moyenne» aient à en souffrir.Voici quelques idées intéressantes qu’il serait bon d’envisager au lieu de faire payer les pauvres :

1. Rapatrier notre d’argent d’Ottawa, qui dort dans des coffres. Nous retirer de programmes fédéraux avec pleine compensation.

2. Lutter contre l’évasion fiscale et imposer davantage les entreprises privées (le Québec possède un des taux d’imposition sur le revenu des entreprises les plus bas au monde (29%, contre 32% en Ontario et 35% aux États-Unis).

3. Nationaliser sous contrôle des travailleurs les secteurs majeurs de l’économie (ressources naturelles, institutions financières, télécommunications)

4. Abolir les partenariats public-privé (PPP) immédiatement, qui nous coûtent des milliards.

5. Mettre une taxe sur l’eau embouteillée et faire payer les compagnies qui utilisent notre eau.

6. Revoir le financement de secteurs problématiques comme celui de la construction.

7. Créer de nouvelles entreprises d’État, qui travailleraient dans les intérêts du peuple. Médicaments, génie conseil, production cinématographique, extraction minière, toutes les possibilités sont là.

Ce n’est pas à nous de payer ! Nous ne voulons pas de nouvelles taxes qui pénalisent seulement les plus pauvres ! Faisons payer le privé !

Posted in Article, Bourgeoisie, Capitalisme, Québec (ville), Réactionnaire | 8 Comments »