Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Le sort des prisonniers afghans

Posted by sylvainguillemette sur 15 avril, 2010

Un ancien traducteur des Forces canadiennes à Kandahar, Malgarai AhmadshahLe sort des prisonniers afghans fut révélé avant la prorogation du parlement par les conservateurs de Stephen Harper, par Richard Colvin, qui fut bien malmené par les troupes de l’actuel monarque d’Ottawa, tout comme chacun des dénonciateurs de ce gouvernement l’est. Rappelons-nous Denis Morisset, l’ancien membre de la «Joint Task Force 2», à qui les conservateurs avaient tenté de bloquer la distribution d’un livre comportant des dénonciations des missions peu communes de cette troupe d’élites. Sinon le livre d’Alain Denault, qui mettait en évidence, les liens entre les pétrolières, les minières canadiennes et le gouvernement canadien, dans les crimes commis en Afrique, ou même, dans la création de paradis fiscaux à l’intérieur même des frontières du Canada.

Les conservateurs croyaient le sujet clos, oublié… Il n’en est pas moins d’actualité, puisque la mission en Afghanistan demeure une réalité, et que les prisonniers afghans y sont toujours torturés, en toute connaissance des autorités canadiennes, qui n’ont plus de tranchée où se replier. La guerre continue de faire ses dégâts collatéraux, que l’on ne peut nommer «actes terroristes», puisqu’ils sont commis par l’OTAN. Pourtant, on pourrait en dire des attaques talibanes, qu’elles font des dommages collatéraux, mais non…, eux, ce sont des terroristes!

N’allons même pas traiter du sort des prisonniers, que nous savons de toute façon torturés, mais contentons-nous d’observer le sort du jeune Omar Khadr, soit celui alors, d’un enfant soldat lorsqu’il fut fait prisonnier, au moment des actes qu’on lui reproche. Les conservateurs n’ont même pas daigné regarder l’autopsie du soldat envahisseur qui compromettait pourtant la dite accusation vis-à-vis Khadr, puisque ce sont des éclats de grenade M-67, de fabrication états-unienne, qui ont tué le soldat états-unien. Il serait donc possible que l’un de ses frères d’arme l’ait tué accidentellement, mais qu’il ait également jouit de la couverture de ses autres camarades, lui évitant ainsi la Cour martiale. Ensembles, il est possible qu’ils se soient entendus pour dire que l’«arabe» avait commis l’odieux.

D’autre part, nous apprenons ce matin, de la bouche même d’un traducteur afghan, que les forces canadiennes savaient très bien à quoi s’en tenir en passant les prisonniers aux autorités afghanes, puisque comme le dit le traducteur, cela relatait d’une incapacité des autorités canadiennes de venir à bout des interrogatoires, et qu’il s’agissait de l’étape suivante dans le processus interrogatif. Mais ce traducteur affirme pire encore! Un combattant ennemi désarmé, aurait été abattu par les forces canadiennes, de sang froid. Si cela se confirme, il s’agirait d’une exécution sommaire et arbitraire, brisant encore une fois, les règles d’engagement de la mission en Afghanistan. Pour faire taire le traducteur, Ottawa n’a pas pris de gants blancs! Elle l’a identifié auprès des autorités et du public de Kandahar, mettant ainsi sa famille et lui-même en péril. Comprenez que les forces ennemies, elles, considèrent ces traducteurs comme des traîtres, et qu’ils font payer chers ces «trahison» aux individus concernés!

Ottawa joue donc encore une fois, la carte de l’ignorance, et tente de se laver les mains, à l’instar des criminels de guerre de Washington, qui n’en finissent plus de nier leurs actes terroristes, et de s’en laver les mains. Le gouvernement conservateur, et donc lié de près aux intérêts de la bourgeoisie la plus conservatrice, n’en fait qu’à sa tête, riant là, des canadiens qui l’ont élu, et des autres, majoritaires,  qui les endurent. Comme Washington, Ottawa se fait de plus en plus présente dans ces conflits qui n’ont de portée, que l’économie impérialiste de l’Empire bourgeois. Comme Washington, Ottawa participe à ces conflits qui n’ont rien d’humanitaires, tout au contraire, et brise plus souvent que sous les Libéraux, les lois et les traités internationaux signés par les gouvernements canadiens prédécesseurs.

Les conservateurs n’ont pas assez de soutenir les crimes répugnants d’Israël et de Washington, ils veulent en plus, y participer! Et certainement que les causes ne sont pas de la même gravité, mais à Ottawa comme à Québec, les gouvernements semblent plus opaques que jamais, corrompus et plus au service du Capital qu’au service du peuple et de l’humanité.

À chacun ses priorités!

7 Réponses to “Le sort des prisonniers afghans”

  1. americocorico said

    morts aux infidèles
    http://www.truthtube.tv/play.php?vid=2008

  2. Encore dans ton délire sophiste.

  3. sylvainguillemette said

    Americocorico n’est pas capable d’attaquer le message, il s’en remet à ses capacités intellectuelles, que voulez-vous!

  4. sylvainguillemette said

    Americocorico plaint le droit des talibans de tuer des infidèles, mais légitime les États-Unis d’Amérique de tuer leurs infidèles à eux!

    Incohérence, quand tu me tiens!

  5. americocorico said

    À la grosse différence de vous, je ne souhaite pas que les américains perdent, que l’islam se répande et que le capitalisme, entendre le commerce et l’économie nous quittent en même temps que la liberté.

  6. Comment êtes-vous capable de relier « islam contenu » à « occupation étatsunienne » et « liberté » avec « capitalisme » ?

    À travers l’histoire, la religion n’a jamais pu être combattue par les armes, ni même par l’occupation. Au nombre de contextes et de tentatives diverses qui ont été essayées, nulles n’ont fonctionné. L’Afghanistan, empires et après empires, n’est jamais tombé sous les armes de l’envahisseur. Le pays occupé a toujours renvoyé l’impérialiste chez lui.

    L’histoire nous démontre aussi que le capitalisme n’a jamais permis la liberté de quiconque ; au contraire, il enchaine les populations aux impératifs du marché capitaliste qui se résument à être plus de productivité (ou concurrence si vous préférez) et plus de profit (ou rentabilité) dans le but de préserver les besoins constants et croissants du Capital. Cela empiète sur la liberté de tous de travailler et de dormir comme bon leur semble sans nécessairement faire des heures inutiles de labeur dans l’objectif stricte et unique d’engraisser le Capital qu’ils ne possèdent tout simplement pas.

    Vous devez sans doute confondre « communisme » et « totalitarisme ». Dans ce cas, je vous plains.

  7. sylvainguillemette said

    Comme si la liberté des capitalistes de nous exploiter de notre labeur, avait quelconque lien avec la liberté des travailleurs, de ne pas se faire exploiter par exemple. La liberté des uns, ici, vient brimer celle des autres, et ceux qui en sont brimés, sont comme par hasard, majoritaires, en plus d’être ceux qui créent la richesse, dont les premiers, minoritaires, s’empiffrent.

    Americocorico défend les intérêts et les libertés de la bourgeoisie, non les miens! Ni ceux des autres travailleurs salariés qui comme moi, sont exploités de leur labeur. Et tout cela n’a rien à voir avec l’occupation d’un pays souverain à des milles d’ici.

    Mais si je m’arrête un instant, ce que je comprend, c’est tout simplement que Americocorico défend la torture! Point final!

    Bon, maintenant que c’est dit, et que les états-uniens ont le droit de faire tous les crimes qu’ils veulent faire, quand ils le veulent, je me demande si Americocorico concèdera aux ennemis de amis, les mêmes droits! Mais suivant la logique de ce tordu personnage, si un soldat canadien ou états-unien est fait prisonnier, leurs ennemis auront tous les droits de les torturer et d’en faire ce qu’ils veulent! Toute une logique après tout! À la guerre comme à la guerre!

    Une chose est certaine, je ne suis pas traître à mes valeurs, et je n’ai pas à soutenir une armée impérialiste qui envahit des pays souverains. Que ces pays s’y cassent la gueule, ça m’amuse! Ce qui m’amuse moins, c’est le sort des soldats canadiens, à qui l’on ment, et que certains d’entre nous sont prêts à sacrifier pour enrichir une élite minoritaire et parasitaire!

    Autrement dit mon p’tit Americocorico, je suis plus pro-soldat que vous! Je ne les gaspillerais pas à enrichir les riches et la communauté libre de nous exploiter!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :