Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Le Capitalisme, l’Impérialisme et la Liberté de Choix

Posted by sylvainguillemette sur 4 août, 2010

Les conservateurs s’installent, et plus ils s’installent, plus ça s’emballe. Il semblerait, selon leurs propres dires, que les conservateurs soient les rois de la liberté de choix. Comble d’ironie, ces conservateurs refusent aux conscrits états-uniens «le droit de refuser» d’aller mourir pour le Capital et d’éviter la guerre sale en se réfugiant au Canada.

Ce n’est donc pas comme si la liberté de choix était une quelconque base dans le système capitaliste. On y vante pourtant souvent cette «liberté de choix», chez les capitalistes. Mais de fait, ces choix sont limités et existent dans n’importe quel système, mais en différences. Tout ce qu’il y a de réellement différent en réalité, c’est que les capitalistes vantent ces quelques choix qui leur semblent plus grands qu’ils le sont. Le choix d’entreprendre, le choix de se faire entreprendre…  Mais au bout du compte, les choix limitent le choisissant. Il ne peut que choisir entre exploiter, ou exploiter à son tour.

Et lorsque le capitalisme atteint une phase impérialiste, qu’il s’étend par les armes, par le chantage, et par la politique de bas étage, les choix se limitent encore plus, et on peut même être forcé de combattre pour sauver le capitalisme, qui ne nous est pourtant, à nous les prolétaires, aucunement favorable. Ainsi, quelques soldats, dont Jeremy Hinzman, tentent leur chance, comme c’était possible auparavant sous les Libéraux canadiens, de venir se réfugier ici, en sol canadien, plus ouvert sur ces choix d’éviter d’«entreprendre la lutte armée» pour défendre la dictature des minoritaires et des parasitaires.

Le Canada conservateur en est là. Il imposera aux «déserteurs» -Liberté de choix?- états-uniens, un resserrement évident. Ceux-ci seront traités comme des criminels, lorsqu’ils seront interceptés sur le sol canadien, et renvoyés aussitôt en sol états-unien pour subir leur procès. Le Canada, pour justifier sa doctrine sectaire et totalitaire, argue la désertion va à l’encontre de la «Loi sur la défense» canadienne, et se dit même prêt à appliquer celle-ci avec le zèle le plus crasse. C’est donc bien simple! En refusant d’aller buter de l’«arabe» pour agrandir l’Empire bourgeois, en refusant par exemple de servir dans une guerre, pourtant jugée illégitime par l’ONU, comme celle de l’Irak –où les rapports du WIKILEAKS sont accablants quant aux crimes de guerre perpétrés par Washington en sol Afghan ou Irakien-, les soldats canadiens qui refuseraient de servir aux ordres de sa majesté Harper, risqueraient la prison à vie! Eh bien!

C’est donc ça, la liberté de choix? «Choisis le capitalisme, ou nous vous l’imposerons par les armes, euh…., il, ce soldat conscrit, vous l’imposera par les armes! Et s’il n’obtempère pas, on lui imposera, à celui-là, la prison!»

Cela met en évidence la fermeture idéologique des conservateurs canadiens, ces mêmes qui en contrebalance, soutiennent des crimes de guerre perpétrés par des États, des crimes perpétrés contre l’humanité par ces mêmes États, du terrorisme perpétré par ces mêmes États, des invasions de pays souverains illégitimes perpétrées par ces mêmes États, des enlèvements perpétrés par ces mêmes États, des séquestration et de la torture perpétrées par ces mêmes États et l’utilisation d’ADM sur des zones peuplées de civils par ces mêmes États voyous.

De facto, les terroristes conservateurs par alliance aux terroristes républicains états-uniens et israéliens, n’ont aucune morale à donner aux soldats refusant bravement de servir sous les ordres de ces «Grands Criminels» de guerre! Aucune! Au contraire! Ce sont les vermines conservatrices qui devraient croupir derrière les barreaux jusqu’à la foin de leurs jours pour avoir soutenu tous ces crimes perpétrés par leurs alliés idéologiques, grands créateurs des Talibans et des Al-Qeadiens! Mais non.

(Photo: Renart Source )

22 Réponses to “Le Capitalisme, l’Impérialisme et la Liberté de Choix”

  1. Il manque quelque chose dans le billet : une mention de l’auteur de l’illustration ainsi qu’un lien vers l’endroit où se trouve l’oeuvre originale.

    Merci.

  2. sylvainguillemette said

    @ renartleveille

    Je n’ai pas voulu voler votre image. Pouvez-vous donner le lien direct vers l’original je vous prie? Ma basse vitesse me ralentit sur la recherche, et l’image en question était sur google/image…

    Désolé encore. Mais elle allait bien au sujet.

  3. Voilà l’adresse du billet : http://www.renartleveille.com/decriminalisation-drogue-portugal-canada-conservateur

    Je ne suis pas fâché, mais il faut faire tout ça dans les règles de l’art!😉

  4. Ha ha ha!!!

    Voilà qu’ils se sont fait prendre, encore une fois!

    C’est comme ça avec les gauchistes, ils pensent que tout leur appartient et qu’ils ne doivent rien à personne. Et ce n’est pas la première fois, ils ne cessent de faire du copier/coller de n’importe où sur le net. C’est ce qui se passe quand on a pas d’idées originales, on s’approprie, sans vergogne, celles des autres.

    Peut-être Renart comprendra-t-il enfin que la gauche ne lui mettra pas de beurre sur son pain.

  5. Sylvain,

    pourquoi y’a pas d’hyperlien vers mon blogue? (Et bien sûr, ce n’est pas une photo, mais bien une caricature!😉 )

    Jacques St-Pierre,

    ça n’a aucun lien avec la gauche et la droite, c’est simplement que je tente de faire respecter mon copyleft (je n’ai pas d’argent à faire avec un blogue comme celui-ci – si c’était dans un blogue corporatif, ça serait une autre histoire) :

    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/

  6. sylvainguillemette said

    Salut Renart, c’est fait. J’ai mis la source juste à côté du nom en bas. Il y a un hyperlien. Désolé, je n’ai pas été sur le net hier soir, j’avais d’autres occupations et je ne devais pas bloquer la ligne avec mon 56k.

  7. sylvainguillemette said

    Jacques, je suis contre la criminalisation des contre-criminels de guerre. En refusant de servir dans des guerres illégales et illégitimes, ces soldats déserteurs sont en fait plus héroïques que ceux qui crèvent au combat dans ces guerres illégales et illégitimes, qui crèvent, rappelons-le, pour enrichir les riches et instaurer de nouvelles dictatures amies.

    En cela, le gouvernement conservateur est criminel, de ne pas reconnaître la bravoure de ces déserteurs, qui refusent de servir dans une guerre qui n’a pas eu l’aval de l’ONU et qui, rappelons-le aussi, a été déclenchée sur une base mensongère.

    Ce même crétin de Premier Ministre canadien, criminalise donc les déserteurs refusant de participer à des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, tout en félicitant les actes terroristes d’Israël ou de Washington dans des pays souverains, ou dans les eaux internationales.

    Le gouvernement conservateur est bien plus criminel que ces soldats déserteurs. Il soutient le terrorisme étatique d’Israël et de Washington.

  8. Effectivement, Renart avait raison de te demander ça. Mais ça va.

  9. « C’est comme ça avec les gauchistes, ils pensent que tout leur appartient et qu’ils ne doivent rien à personne. Et ce n’est pas la première fois, ils ne cessent de faire du copier/coller de n’importe où sur le net. C’est ce qui se passe quand on a pas d’idées originales, on s’approprie, sans vergogne, celles des autres. »

    Blablabla, et mossieu Saint-Pierre est en faveur des brevets et des copyrights, des entraves évidentes à libre-marché que Saint-Pierre prétend défendre…

    Je ne connais aucun gauchiste, étatiste ou anar, qui soit contre le copyleft, aucun!

  10. Même si nous nous entendons pas sur ce que ça prend pour avoir la plus grande liberté de choix, c’est un excellent billet!

  11. Môssieu St-Pierre, parlez-nous de ce grand génie (sic) qu’est Bill Gates, celui qui s’est enrichi grâce à la propriété (sic) intellectuelle!

  12. Je pense que ce dernier commentaire de Gendron résume assez bien la naïveté des communistes et autres rêveurs de ce genre.

    Il est persuadé que Bill Gates n’est pas intelligent « grand génie (sic) ». Il est évident, du moins, que Gates est au moins plus intelligent que Gendron. Car l’un a accompli quelque chose, et l’autre, moins que rien.

    Il est aussi persuadé que la propriété intellectuelle n’existe pas. Il semble croire qu’une idée, et sa mise en oeuvre, n’est pas louable. En fait, on ne peut être certain s’il en veut à Gates d’avoir eu une idée, ou d’avoir fait de l’argent avec. Le plus ironique, c’est que monsieur Gendron se sert vraisemblablement d’au moins un des outils imaginés par Gates pour écrire ce commentaire méprisant.

    Le libre-marché, c’est justement de créer quelque chose, d’en produire une quantité et d’en exiger un coût pour le vendre aux autres, avec un minimum de contrôle. Moins on contrôle, mieux on s’en tire, d’un côté comme de l’autre. Mais pour ce qui est des copyrights, il faut bien quelqu’un pour surveiller l’application des règlements, puisque les petits producteurs (dans ce cas-ci, les artistes) n’ont pas les moyens nécessaires pour écumer le net et découvrir les sales petits voleurs qui utilisent, sans paiement, le fruit de leur labeur. Les truands de votre espèce pensent que tout leur appartient et qu’ils peuvent voler sans se faire prendre.

    C’est pourquoi j’étais bien heureux de vous voir pris, enfin, après tant de vols de propriété restés impunis.

  13. sylvainguillemette said

    Le copyright…. Dans un monde soviétique, on reconnaîtrait le labeur de chacun, mais celui qui voudrait soutirer des profits de son intelligence sur le besoin d’autrui serait vite déçu. Cela dit, comme David Gendron le dit, même les socialistes reconnaissent et reconnaîtraient via des soviets, le mérite de chacun, selon ses capacités.

    Jacques Saint-Pierre n’a pas de morale à faire à personne ici…

  14. Sachez, lecteurs de ce blogue, que comme tout bon communistes, les administrateurs de ce site ont effacé un de mes commentaires qui leur déplaisait.

    On reconnait les méthodes dictatoriales de Chavez et compagnie….

    Mais, vous ne le saurez jamais, car ils effaceront celui-ci aussi….

  15. sylvainguillemette said

    Eh bien! Je viens de faire le tour des commentaires et aucun commentaire n’est en attente de modération. Monsieur Saint-Pierre sait très bien que je dénonce la censure et que je ne la pratique point. Qu’il ose remettre ce commentaire, je le publierai sur le champ.

    Hugo Chavez n’a pas renouvelé la licence d’une station de télévision ayant participé à un Coup d’État raté. Globovision et RCTV ont toutes deux demandé, via leurs réseaux, à la population de prendre les armes contre le président démocratiquement élu, et encouragé à le tuer. Je ne connais aucun pays démocratique qui permette ce genre d’invitations, mais cela dit, je ne serais pas surpris de voir Harper abolir les règlements en ce sens.

    Quant à la violence au Venezuela, elle est en grande partie due aux cartels de la drogue colombiens, qui travaillent de concert avec le gouvernement de Santos, jadis celui d’Uribe le «tueur de masse d’Amérique du sud» -des syndicalistes en partie, et des militants pacifistes, socialistes ou des journalistes-. Rappelons qu’en novembre dernier, un charnier de plus de 2000 corps fut découvert en Colombie, où croit-on, les restes de nombreux militants cités ci-haut reposent.

    Jacques Saint-Pierre rappelons-le, est un de ces grands soutiens inconditionnels des politiques étrangères israéliennes et états-uniennes. Lui, le terrorisme, il en mange pour le p’tit déjeuner, il bande là-dessus, quand c’est fait par ses amis idéologiques, bien entendu.

  16. sylvainguillemette said

    «Il est pas ………., c’est méprisant.»

    Je suis capable de reconnaître le mérite de quelqu’un suite à une bonne idée, sans pour autant reconnaître en cela, un droit d’exploiter le labeur d’autrui. L’exploitation Du labeur d’autrui est en cela, un totalitarisme.

    Car, sans les capitaux, une bonne idée demeure une bonne idée, sans plus. L’explication selon laquelle Gates serait un génie pour expliquer sa richesse n’est en rien cohérente en regard des autres génies, qui ont aussi ce mérite, sans pour autant en percevoir le fruit du labeur d’autrui via des moyens de production. La potentialité de l’exploitation du labeur d’autrui n’est qu’un autre caprice des bourgeois, qui vivent au paradis des dogmes.

    On peut donc avoir de bonnes idées, et demeurer pauvre toute sa vie, si par exemple, les capitaux ne sont pas au rendez-vous. Et quand Gendron attaque JSP sur cette question de Gates, je crois savoir qu’il parle des accusations qui pèsent sur le personnage quant à son vol de propriété intellectuelle d’autrui.

    Et encore… JSP voudrait faire croire que le seul fait que Gates soit intelligent soit garant d’une bonne rémunération, ou d’un droit divin d’exploiter le labeur d’autrui. Or, le système actuel permet de le faire, sans même que ces mérites ne soient de l’équation, on n’a qu’à penser à un héritage, ou une loterie…

    Je serais gêné. Ensuite, quand JSP dit que Gendron s’exprime sur un outil conçu par Gates, il omet de préciser que sans le labeur du prolétariat, Gates n’aurait rien conçu du tout, et aucun de tous ces magnifiques outils, également pensées par des salariés, n’existeraient pas non plus! Là, je serais encore plus gêné.

    «Le libre-marché, c’est justement de créer quelque chose, d’en produire une quantité et d’en exiger un coût pour le vendre aux autres, avec un minimum de contrôle.»

    Le libre-marché, c’est le règne des cartels du Capital. C’est la dictature des possédants, contre la docilité et la servilité des créateurs de cette richesse, qu’ils quémandent ensuite pourtant. Le libre-marché permet d’entreprendre, à celui qui possède le capital pour répondre à la demande, via une offre, possible quand le prolétariat y met du sien. Sans prolétariat, aucune création de richesse n’est possible alors que la disparition de la bourgeoisie, au contraire, permet toujours au prolétariat de conjuguer les outils de production à leur force de travail, pour répondre en créant la richesse, à leur propre demande. Ainsi, la bourgeoisie est totalement inutile quand on sait que seul le prolétariat, est nécessaire à l’élaboration de la richesse. Le rôle de la bourgeoisie s’explique parce qu’elle détient le capital nécessaire à cette élaboration, dans un tel système capitaliste, qui en dépend, définitivement.

    Autrement dit, ce n’est pas le libre-marché qui crée la richesse, mais le prolétariat, sous diktat capitaliste, via les moyens de production appartenant aux dictateurs de cette dictature, les bourgeois minoritaires et parasitaires. Des gens comme JSP, paraît-il, qui vivent sur le labeur d’autrui, parce que trop paresseux pour mettre du sien au profit de la collectivité. Et parce que trop égoïste pour se soucier de cette dite collectivité.

    «Moins on contrôle, mieux on s’en tire, d’un côté comme de l’autre.»

    Quelle prétention maladroite! Allez dire ça aux floridiens, sombre crétin. Faut le faire… Quel mépris pour les humains!

    «Les truands de votre espèce pensent que tout leur appartient et qu’ils peuvent voler sans se faire prendre.»

    Et ceux de votre espèce croient qu’ils sont méritants du fruit du labeur d’autrui. Allez faire la morale à votre miroir, parasite. Ou trouvez-vous une «job», comme tout le monde!

    «C’est pourquoi j’étais bien heureux de vous voir pris, enfin, après tant de vols de propriété restés impunis.»

    Renart m’a pardonné. Passez à autre chose pauvre parasite. pourquoi ne pas vous chercher un emploi tenez? Emploi-Québec peut vous aider.

  17. Monsieur St-Pierre, vous savez fort bien que je ne serais pas d’accord avec les administrateurs de ce blogue si l’un de vos commentaires avait été vraiment censuré. Mais passons, je n’ai rien à voir avec ça…

    « Je pense que ce dernier commentaire de Gendron résume assez bien la naïveté des communistes et autres rêveurs de ce genre. »

    D’abord, je ne suis pas un communiste (peu importe le sens), mon cher. En fait, si vous lisez mon blogue, vous vous apercevrez que je suis un anarchiste prônant la forme la plus libre possible de libre-marché. De plus, je suis contre toutes les expropriations étatiques.

    « Il est persuadé que Bill Gates n’est pas intelligent « grand génie (sic) ». »

    Pas exactement, j’estime qu’il est surtout un capitaliste génial, qui a su profiter des largesses du capitalisme. J’aurais dû être plus précis dans mon propos.

    « Il est évident, du moins, que Gates est au moins plus intelligent que Gendron. »

    En informatique et en affairisme capitaliste oui, sans doute! Pour le reste, je me sens très bien quand je me compare à lui!

    « Il semble croire qu’une idée, et sa mise en oeuvre, n’est pas louable. »

    Au contraire! Je n’ai aucun problème avec ça. Ce sont les capitalistes et les étatistes comme vous qui ont un problème avec la diversité des idées.

    « Car l’un a accompli quelque chose, et l’autre, moins que rien. »

    Vous n’en savez rien, mon cher!

    « En fait, on ne peut être certain s’il en veut à Gates d’avoir eu une idée, ou d’avoir fait de l’argent avec. »

    Non, en fait, j’en veux surtout au système capitaliste de créer un tel environnement de corpo-nazisme favorables à l’émergence de tels profits shylockiens. Néanmoins, j’aime beaucoup les rares idées réelles de ceux qui travaillent pour Gates, en fait!

    « Le plus ironique, c’est que monsieur Gendron se sert vraisemblablement d’au moins un des outils imaginés par Gates pour écrire ce commentaire méprisant. »

    En effet, je répète: j’aime beaucoup les rares idées réelles de ceux qui travaillent pour Gates! Ce sont d’excellentes idées, et c’est pour ça que je m’en sers! Mais ce n’est pas une raison valable pour soutenir de tels monopoles intellocrates comme les capitalistes comme vous le font si bien!

    « Le libre-marché, c’est justement de créer quelque chose, d’en produire une quantité et d’en exiger un coût pour le vendre aux autres, avec un minimum de contrôle. Moins on contrôle, mieux on s’en tire, d’un côté comme de l’autre. »

    En effet, je ne veux aucun contrôle, donc aucun brevet et aucun copyright! Les capitalistes sont contre le marché libre, car ils veulent certains contrôles pour protéger leurs profits, au dépens de la liberté des autres!

    « Mais pour ce qui est des copyrights, il faut bien quelqu’un pour surveiller l’application des règlements, puisque les petits producteurs (dans ce cas-ci, les artistes) n’ont pas les moyens nécessaires pour écumer le net »

    D’abord, ce ne sont pas les artistes qui profitent des copyrights, mais les grandes corporations disquaires. Mais évidemment, comme tout bon capitaliste, les profits des grandes corporations vous font bander, ce qui explique votre appui à ces mesures.

    « et découvrir les sales petits voleurs qui utilisent, sans paiement, le fruit de leur labeur. »

    Ce ne sont pas des voleurs puisque ce contenu est abandonné. C’est la responsabilité des producteurs de protéger leurs oeuvres et ce n’est pas à l’État de s’en mêler! De plus, je n’ai jamais dit que j’étais en faveur de la contrefaçon d’une oeuvre originale (tableaux, sculptures, etc..) ni que j’étais contre le copyleft (citer l’auteur réel de l’idée ou de l’oeuvre).

    « Les truands de votre espèce pensent que tout leur appartient et qu’ils peuvent voler sans se faire prendre. »

    Ces accusations sont hautement diffamatoires, mon cher! Et les capitalistes qui profitent du fruit du labeur des travailleurs et de l’externalisation étatique des coûts, ce ne sont pas des truands, mon cher capitaliste à la con?

    Pour terminer, je suggère de lire ceci:

    http://c4ss.org/content/3392

  18. sylvainguillemette said

    Quant à la liberté d’expression, on ne voit pas Jacques Saint-Pierre faire la morale sur les blogues de Canoë. Pathétique.

  19. En effet!

  20. sylvainguillemette said

    Mais Jacques, surtout, ne partez pas. Je n’aurais plus de pinàta.

  21. 😉

  22. Ce genre de pinàta me manque dans mon blogue…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :