Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for the ‘Contribution d’un camarade’ Category

Fidel Castro sur le blocus

Posted by quebecsocialiste sur 18 avril, 2009

Réflexions de Fidel

« Du blocus, pas un mot… »

Le gouvernement des Etats-Unis a fait savoir à travers la CNN qu’Obama visiterait cette semaine le Mexique, point de départ de son voyage à Port-d’Espagne (Trinité-et-Tobago) où il arrivera dans quatre jours pour participer au Sommet des Amériques. Il a aussi annoncé la levée de certaines des restrictions odieuses imposées par Bush aux Cubains vivant aux Etats-Unis en ce qui concerne leur possibilité de rendre visite à leurs familles à Cuba. A la question : cette levée concerne-t-elle les Etasuniens ? la réponse a été non.

Du blocus, la plus cruelle des mesures, pas un mot. Ce qui est d’ailleurs un pieux euphémisme pour désigner ce qui constitue tout simplement une mesure génocidaire dont les dommages ne se mesurent pas seulement à ses retombées économiques : elle ne cesse de coûter des vies humaines et de causer de douloureuses souffrances à nos citoyens.

Nos malades n’ont pas accès à de nombreux équipements de diagnostic et médicaments cruciaux, proviendraient-ils d’Europe, du Japon ou d’autres pays, s’ils contiennent des composantes ou des programmes étasuniens.

Les sociétés étasuniennes qui produisent des biens ou prêtent des services n’importe où dans le monde doivent appliquer ces restrictions parce que celles-ci sont de nature extraterritoriale.

Richard Lugar, un sénateur républicain influent, plusieurs autres de son parti au Congrès et d’autres importants sénateurs démocrates sont partisans de l’élimination du blocus. Les conditions sont créées pour qu’Obama, jouant de son talent, s’engage dans une politique constructive qui mette fin à celle qui a fait fiasco depuis presque un demi-siècle.

Notre pays, qui a résisté et qui est prêt à résister autant qu’il le faudra, n’accuse pas Obama des atrocités commises par d’autres administrations. Il ne conteste pas non plus sa sincérité et son désir de changer la politique et l’image de marque des Etats-Unis. Il comprend qu’il a livré une bataille très difficile pour être élu, malgré des préjugés centenaires.

C’est en fonction de cette réalité que le président du Conseil d’Etat cubain a exprimé sa disposition à dialoguer avec Obama et, sur la base du respect le plus rigoureux de notre souveraineté, à normaliser les relations avec les Etats-Unis.

Le chef de la Section des intérêts de Cuba à Washington, Jorge Bolaños, a été cité à 14 h 30 au département d’Etat par le sous-secrétaire Thomas Shannon. Rien de ce qu’il a conversé ne diffère des informations de la CNN.

Une longue conférence de presse a débuté à 15 h 15. L’essence de ce qui s’y est dit est contenue dans cette déclaration textuelle de Dan Restrepo, assistant spécial du président aux affaires continentales :

  « Le président Obama a ordonné aujourd’hui une série de mesures en direction du peuple cubain afin de soutenir son souhait de jouir des droits de l’Homme fondamentaux et de déterminer librement l’avenir de son pays. Le président a donné pour instruction au secrétaire d’Etat, aux secrétaires au Trésor et au Commerce de faire le nécessaire pour que soient levées toutes les restrictions à la possibilité  des individus de rendre visite à des membres de leurs familles à Cuba et de leur envoyer de l’argent. Il a aussi donné des instructions pour que des mesures soient prises afin de faciliter le flux d’information le plus libre parmi le peuple cubain, et entre ceux qui vivent à Cuba et le reste du monde, ainsi que de faciliter l’envoi direct de ressources humanitaires au peuple cubain.

            « En prenant ces mesures pour contribuer à refermer la brèche entre des familles cubaines divisées et pour promouvoir l’accroissement du flux d’information et des ressources humanitaires au peuple cubain, le président Obama fait en sorte d’atteindre les objectifs qu’il a identifiés durant sa campagne présidentielle et depuis son entrée en fonction.

            « Tous ceux  qui font leurs les valeurs démocratiques essentielles rêvent d’une Cuba qui respecte les droits humains, politiques et économiques fondamentaux de tous ses citoyens. Le président Obama croit que la mesure qu’il a adoptée aujourd’hui contribuera à faire de cet objectif une réalité. Il encourage tous ceux qui le partagent à continuer d’appuyer indéfectiblement le peuple cubain.»

« Je vous remercie. »

A la fin de la conférence, l’assistant spécial a avoué franchement : « Tout se fait pour la liberté de Cuba. »

Cuba ne se félicite pas des prétendus Sommets des Amériques où nos pays ne discutent pas sur un pied d’égalité. S’ils devaient servir à quelque chose, ce serait à faire une analyse critique des politiques qui divisent nos peuples, saccagent nos ressources et entravent notre développement.

Il ne reste plus maintenant à Obama que d’y persuader tous les présidents latino-américains que le blocus est inoffensif.

Cuba a résisté et résistera. Elle ne tendra jamais la main en quête d’aumônes. Elle ira de l’avant le front haut, coopérant avec les peuples frères d’Amérique latine et des Caraïbes, qu’il y ait ou non des Sommets des Amériques, qu’un Obama préside les Etats-Unis ou non, ou un homme ou une femme, ou un Blanc ou un Noir.

 

Fidel Castro Ruz

Le 13 avril 2009

18 h 12

(Traduction ESTI)

Posted in Amérique du Sud, États-Unis, Contribution d'un camarade, Cuba, Ingérence, Obama | 9 Comments »

Manifestation 1er mai: Invitation

Posted by quebecsocialiste sur 16 avril, 2009

Sortir de la crise: Le monde d’abord!

La fête internationale des travailleuses et des travailleurs est l’occasion privilégiée d’exprimer, au delà de nos préoccupations locales, nos revendications communes.

La crise économique frappe avec une force jamais vue depuis les années 1930. Au Québec, des centaines de milliers de personnes ont perdu leur emploi. Les industries manufacturières et exportatrices sont en chute libre et les finances des gouvernements sont fortement déficitaires.

C’est pourquoi, cette année, les grandes organisations syndicales, de concert avec toutes les organisations de la société civile qui luttent à nos côtés célèbreront le 1er mai en soutenant toute une série de revendications qui démystifient un système économique responsable du marasme actuel. Conséquemment, pour sortir de la crise, l’économie doit être repensée en tenant compte du Monde d’abord!

À la veille des négociations dans le secteur public, il est important de clamer haut et fort que la sortie de crise ne se fera pas sur notre dos pour permettre aux nantis et aux dominants de ce monde de reprendre leur « business as usual » et nous entraîner encore une fois dans un nouveau cycle de privatisation, déréglementation, mondialisation débridé des marchés où les écarts entre les revenus les plus élevés et le revenu moyen des salariés vont continuer à s’élargir. Un autre monde est possible.

Le Parti Communiste du Québec vous invite à prendre part à son cortège lors de la manifestation du 1er mai, fête des Travailleurs.

C’est donc un rendez-vous le vendredi 1er mai, 18h00

Parc Préfontaine (coin Hochelaga et Moreau – Métro Préfontaine)

Le tout sera suivi d’une fête qui commencera à 20h00

École Chomedey-de-Maisonneuve

1860, rue Morgan (en face du Marché Maisonneuve)

Posted in Communisme, Contribution d'un camarade, Gauche, Lutte de classe, Manifestation | 8 Comments »

Image de la semaine

Posted by quebecsocialiste sur 31 mars, 2009

dessin-13

 

« On va traverser ça ensemble » qu’ils disaient…

(Merci au camarade Ben pour le dessein)

Posted in Bourgeoisie, Capitalisme, Contribution d'un camarade, Corruption, Image, Lutte de classe | 4 Comments »

Droit de cité et manif du 3 juillet

Posted by Libertad ! sur 4 juillet, 2008

Voici un compte-rendu de la manifestation du 3 juillet à Québec écrit par notre camarade Marc-André Gagné de Sherbrooke. Il est du Parti communiste du Québec.  

Merci camarade !

Aujourd’hui, la ville de Québec a encore une fois remit le droit de cité à l’armée canadienne lui permettant de pouvoir parader dans les rues de la capitale nationale. Le droit de cité est une opération de propagande et de recrutement pour les forces armées, ainsi qu’une tentative de recherche d’appuis pour la soi-disant mission humanitaire. Mais cette année, il ne s’agissait pas d’une parade ordinaire, l’armée canadienne utilise les festivités du 400e anniversaire de la ville de Québec pour recruter et chercher des appuis auprès des québécois. Il est donc nécessaire de manifester notre désaccord face à cette mesure anti-démocratique (puisque pas nécessairement approuvée), totalitaire et réactionnaire.

Nous sommes arrivés à Québec vers 9 :45 du matin et, malgré la mauvaise température, la motivation des manifestants était toujours là et nous nous sommes séparés en deux contingents : le contingent vert, devant être un contingent sécuritaire pour toute la famille, et le contingent orange visant à bloquer la parade. J’ai donc choisi de rejoindre le contingent orange, car il fallait être une bonne gang pour tenter de bloquer la parade, et parce que j’avais la possibilité de prendre de meilleures photos.

 

Nous marchions pacifiquement jusqu’au défilé jusqu’à ce que notre contingent soit séparé en 2 groupes. Nous avons dû courir pour pouvoir nous rendre à la parade sans que les policiers nous bloquent le chemin. Notre groupe se trouvait alors en plein milieu du trajet du défilé, au grand malheur des supporters de la guerre et du terrorisme, qui nous lançaient des insultes et nous faisaient des doigts d’honneurs, car parait-il nous gâchions la fête. Ça ne faisait pas non plus l’affaire des policiers, qui sortirent leurs matraques avec une attitude menaçante et intimidante.

C’est alors que nous avons repris le trottoir de force, obligés de nous contenter de regarder la parade, tout en lançant des insultes aux militaires, ce qui rendait les supporters toujours plus hostiles envers nous. Nous essayons alors de trouver une autre solution car il était rendu trop tard pour bloquer la parade, de plus, nous n’étions plus qu’une dizaine dans notre groupe, ceci dû aux nombreuses personnes qui ont refusé de suivre, et ceci ne faisait pas de rapport de force face à l’anti-émeute. Nous décidons alors de contourner les policiers pour nous rendre vers le contingent vert, qui se dirigeait vers la parade. À partir de ce moment, il n’y eut plus de confrontations et nous regardions la parade sous la pluie. À mesure que nous lancions nos slogans, les militaires qui paradaient devenaient de plus en plus arrogants et nous lançaient à leurs tours toutes sortes d’insultes, de regards haineux ou de gestes inappropriés. Un monsieur fâché nous a même traités de « bande de chieux », ce que j’ai trouvé assez comique, étant donné la situation.

La manifestation se termina vers 12 :15, et fut moins violente et moins répressive que je m’y attendais personnellement. À cette heure, il pleuvait énormément, faisait extrêmement froid et nous étions trempés jusqu’à l’os. Nous sommes alors partis nous détendre et parler un peu au bar du coin, en attendant les autobus du retour. Ce fut une très belle manif et, malgré l’hostilité des personnes qui assistaient à la parade militaire, nous avons pu nous faire entendre. Il reste maintenant à démontrer à ces pauvres aliénés brainwashés, que le gouvernement n’est pas en mission humanitaire en Afghanistan et faire de la sensibilisation contre les mesures impérialistes de notre cher gouvernement.

Marc-André Gagné

Posted in Contribution d'un camarade, Impérialisme, Manifestation, Militarisme | 222 Comments »