Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for the ‘Homophobie’ Category

Durban II: Racisme VS. Racisme

Posted by quebecsocialiste sur 22 avril, 2009

 À la fin de l’été 2001, la conférence internationale contre le racisme « Durban 1 » (nommée ainsi en l’honneur de la ville sud-africaine du même nom) avait créé la controverse par sa volonté de remettre le sionisme sur la liste des idéologies racistes, d’où il avait été retiré il y a environ vingt ans pour favoriser le « processus de paix » (l’apartheid sud-africain a été sanctionné, alors qu’Israël a reçu des bonbons pour les mêmes crimes), processus qui avait déjà clairement échoué en 2001 avec un Ariel Sharon fou furieux en pleine campagne de destruction massive et une intifada (révolte) palestinienne au plus fort de sa colère. Les USA de Bush, à la demande d’Israël, claquèrent la porte de la conférence, qui s’acheva abruptement, et n’y revinrent jamais. Deux jours plus tard, c’était le 9/11…

L’année dernière, la conférence Durban II (toujours dans la même ville) s’était terminée avec l’intention d’aller de l’avant avec son projet, surtout que les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis en toute impunité par le régime d’apartheid sioniste au nom de la suprématie du « Grand Israël » avaient choqué le monde par ses agissements au Liban et en Palestine, où les civils avaient été massacrés par milliers. La décision de la conférence fit que les représentants des lobbys sionistes au près de nos chers gouvernements corrompus d’occident déchirèrent leurs chemises et se mirent à crier au « racisme » à tous vents. La « suite » de cette conférence parrainée par l’ONU se tient cette semaine à Genève, en Suisse. Déjà, la conférence onusienne contre le racisme était menacée de boycott par à peu près tous les pays de poids en occident. Fait à noter: La première « nation » à annoncer son refus de participer à la conférence après l’appel d’Israël, ce qui constitue un appui au racisme, a été le Canada, décision prise au plus fort de l’agression brutale et terroriste de Tsahal contre la population sans défense de Gaza, agression qui coûta la vie à 410 enfants et plusieurs centaines de civils innocents, au milieu du mois de janvier dernier. Rappelons que le Canada avait supporté cette barbarie en condamnant les palestiniens… parce qu’ils se défendaient. La décision avait été annoncé par nul autre que… (soupir)… le ministre de l’immigration Jason Kenney. Il me semble qu’il se surpasse cette année celui-là. Parions que ses copains terroristes de la « Jewish Defence League » (lire: Zionist Racist Enforcers) lui ont encore fourni le tuyau, tout comme pour sa « Ô brillante idée » de tenter en vain de censurer le député britannique élu George Galloway pour son « crime odieux » qui consista, dans les faits, à oser apporter de l’aide humanitaire à la population meurtrie et affamée de Gaza, que les pays occidentaux « moralement supérieurs » ont décider de lâchement abandonner à son sort tragique. D’autres pays, comme les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, le Danemark, l’Australie et la Nouvelle Zélande, ont aussi signifié leur soutien au racisme en annonçant un à un leur « boycott » de la conférence onusienne. Mais ne vous inquiétez pas, car il y avait une « raison » pour toute cette hypocrisie: La conférence est présidée par une libyenne et la vice-présidence est assumée par Cuba. Où est le problème au juste? Rien en fait. L’absence marquée de justification montre clairement un racisme non avoué à l’égard de ces deux peuples « voyous » barrés par les USA. Une autre « raison » (à part le lèse-majesté d’Israël) a par contre fait surface: Un projet de texte voulant assimiler à du racisme la critique gratuite des religions en général, mais l’islam était cité en particulier pour l’acharnement dont cette religion fait l’objet depuis les attentats du 9/11. Je suis tout à fait d’accord pour dire que cette clause n’avait pas sa place, et comme de fait, elle a été retirée à la dernière minute lors de « négociations » musclées, avec la Russie comme arbitre, qui eurent lieu à la dernière minute, négociations (lire: concessions) qui virent aussi toute référence directe à Israël ou aux discriminations systématiques qui affligent les palestiniens, retirées des discussions qui étaient censées avoir lieu. Comment l’occident a-t-elle réagit à ces concessions gratuites, faites dans le but que ses bonzes viennent prendre la parole contre le racisme? En faisant un gros bras d’honneur aux pays participants. De plus, la veille de la conférence, les États-Unis du « sauveur Obama » ont décidé d’annoncer « avec regret » leur boycott de la conférence, entraînant la Suède ainsi que leur chien de poche qu’est la Pologne avec eux. Le naufrage s’annonçait…

Avec autant d’absences de taille (la France, la Belgique, l’Espagne et la Grande-Bretagne ayant décidées d’envoyer des délégations de faible rang, soit leurs ambassadeurs en Suisse), il fallait bien que quelqu’un de moindrement important (lire: un chef d’état) prenne la parole pour ouvrir la conférence… et c’est là que le président Amhadinejad (conservateur) de l’Iran obscurantiste est entré en scène. Rien qu’à savoir qu’il allait fouler la tribune, « les carottes étaient cuites » comme on dit. Les stratèges sionistes anticipaient déjà la résurrection du « choc des civilisations », relégué aux oubliettes depuis la montée d’Obama sur le trône de l’empire. L’extrémiste allait semer la controverse et les pseudo moralisateurs de l’occident en ont profité pour l’encourager en le mettant en garde contre « tout débordement anti-sémite », une véritable invitation à faire tout le contraire pour ce fameux « franc parleur ».

Voici ce qu’il a dit de « pas correct »: « Après la fin de la seconde guerre mondiale, ils [les Alliés] ont eu recours à l’agression militaire pour priver de terres une nation entière sous le prétexte de la souffrance juive », a-t-il expliqué à la tribune. « Ils ont envoyé des migrants d’Europe, des Etats-Unis et du monde de l’Holocauste pour établir un gouvernement raciste en Palestine occupée (…) Des efforts doivent être faits pour mettre un terme aux abus des sionistes et de (leurs) partisans. » Comme « sortie antisémite », j’ai déjà vu bien pire, comme en France par exemple, où Jean-Marie Le Pen, la version « vieux débris » de Sarkozy le sectaire anti-jeunes, anti-syndicats et anti-immigrants, sévit toujours jusqu’à nouvel ordre.

Que l’on mette les choses au point maintenant:

 

Je ne supporte nullement Amhadinejad, ce sombre obscurantiste #2 (derrière l’ayatollah) d’un régime moyen-âgeux hostile aux femmes, aux homosexuels et aux communistes.

 

Personnellement, vu qu’il était le seul intervenant d’importance à cette conférence antiraciste (bravo aux « champions des droits de l’homme » qui n’ont pas été foutus de se déplacer pour lui faire de l’ombre et peut-être même, carrément rendre son intervention inutile), je m’attendais à bien pire de sa part… ce qui ne fut pas le cas.

 

Je n’ai que du mépris pour cet homme et je crois que l’inviter fut une erreur, mais franchement, j’aurais parfaitement pu tenir le même discours et je connais beaucoup de personnes qui le détestent et qui auraient pourtant pu tenir les même propos sur l’apartheid israélien. Question de mettre les pendules à l’heure, vous saviez que même au temps de l’apartheid en Afrique du Sud, les BLANCS élisaient leur gouvernement fasciste? Vous saviez qu’à la fin de leur régime raciste, leur dernier allié n’était nul autre qu’Israël? Vous saviez que Nelson Mandela lui-même a décrit l’apartheid sioniste comme étant « beaucoup plus brutal et dangereux que l’apartheid sud-africain »?

 

Israël est un état basé sur la suprématie religieuse avec un fort côté militariste et colonialiste. Le présent ministre des affaires étrangères d’Israël, Avigdor Lieberman, a déjà parlé à la Knesset de « faire pendre les députés arabes », ainsi que d’envoyer les palestiniens « dans des autobus jusqu’à la mer et tous les noyer ». Il se développe en ce moment, sous nos yeux, un gouvernement d’extrême droite hautement dangereux pour la sécurité régionale, dont bon nombre de ses membres parlent ouvertement de faire un nettoyage ethnique en Palestine… Ça ne vous allume pas des lumières, chers champions des droits de l’homme? Quel genre de « démocratie » à besoin de massacrer des centaines d’enfants (palestiniens) rien que pour faire mousser sa « campagne électorale » dans laquelle les insultes contre « les chiens arabes » fusent de toutes parts? La « démocratie  » israélienne n’est qu’une vulgaire farce et l’histoire se rappellera que les gouvernements occidentaux l’ont appuyé dans sa démarche de nettoyage ethnique.

 

Je suis d’accord sur une chose avec la propagande sioniste par contre: Il n’y a qu’une seule démocratie digne de ce nom au Moyen-Orient… et non, ce n’est certainement pas Israël. C’est le Liban, où tous les groupes culturels sont représentés au parlement et où les prochaines élections générales auront lieu en juin.

 

Bref, je m’attendais à ce que Amhadinejad nous fassent un freak show dégueulasse et au lieu de ça, c’est à l’écoute de faits vérifiables et confirmés par d’éminents intellectuels JUIFS antisionistes que les quelques représentants européens ont quitté la salle. Pathétique.

 

L’occident verse dans le « deux poids, deux mesure », comme d’habitude.

 

J’aimerais souligner que ce douloureux rappel à la réalité fait par un personnage qui ne devrait pas normalement avoir à faire une telle chose n’aurait peut-être pas eu lieu d’être si quelqu’un d’autre avait décidé de participer sérieusement à la conférence internationale contre le racisme. Le chef d’état du Japon, du Viet-Nam, du Népal, de Chypre, de la Macédoine ou de la Norvège par simple exemple… Où étaient-ils? On sait que le gouvernement iranien, négationniste comme il ne s’en fait plus de si débiles, est loin d’être un exemple mondial dans le domaine des droits humains, tout comme Israël. Un « choc des civilisations »? Non, ce n’est qu’une compétition verbale entre deux états racistes et l’occident, trop stupide pour rester neutre, a décider d’appuyer celui qu’elle a contribué à créer.

 

Si ça continu comme ça, le monde finira par être séparé entre deux camps qui refusent de s’accepter d’un côté comme de l’autre, avec seulement une poignée de nations non alignées entre les deux pour appeler au calme. Est-ce vraiment l’avenir que nous souhaitons laisser en héritage à nos enfants? Nos gouvernements, eux en tout cas, ont bien l’air de s’en foutre.

 

Je terminerai avec cet excellent commentaire qui résume tout, trouvé sur le blogue poubelle de Martineau (ce n’était que trop évident qu’il allait écrire là-dessus dans la journée), comme quoi en cherchant bien, un peu toujours trouver du bon.

 

Commentaire de Rick Deckard:

 

L’Iran fait une ‘déclaration’ et c’est la consternation, ont déchire sa chemise, le boycott, l’emportement et on cris au scandale.

Israël commet des crimes de guerres, tues des observateurs de l’ONU, tir sur des camions d’aide humanitaire, bombarde des écoles et lance des bombes au phosphore(crime de guerre) dans des zones peuplées en plein jour, et? Boycott? non.
On donne a Israël un cheque en blanc pour poursuivre ses crimes de guerre parce qu’on est des lavettes qui ont peur d’être accusés d’anti-semitisme, étiquette lancée dès que quelqu’un ose critiquer les meurtres, crimes de guerre et l’arrogant mépris du droit international dont fait preuve cet état d’Apartheid (Si les Africaners avait d’aussi bon PR et avait lancer gratuitement des accusation d’anti-africaners a tour de bras l’Apartheid sévirait encore aujourd’hui).

Défier le droit international et commettre des crimes de guerre sont des actes qui méritent d’être critiqué.

Posted in États-Unis, Canada, Conservateurs, Controverse, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Droits de la femme, Homophobie, Immigration, Impérialisme, Iran, Israël, Obama, Palestine, Propagande, Racisme, Religion, Secte, Sionisme | 6 Comments »

La montée d’un monstre

Posted by quebecsocialiste sur 20 mars, 2009

Un texte en anglais qui résume bien le sombre personnage d’extrême droite (puissance 1000) qu’est Avigdor Lieberman, chef du parti moyen-âgeux « Israel Beitenu » (Israël notre maison) et le nouveau chef de la « diplomatie » (département de l’apitoiement sur soi pour l’occident et celui des menaces d’extermination pour le monde arabe) israélienne. J’aurais bien aimé traduire ce texte en français, mais il contient malheureusement trop d’expressions ne pouvant pas être traduites, alors par soucis de ne pas altérer le sens du texte, j’ai finalement décidé de le laisser passer ici dans sa langue d’origine. Avant de commencer, sachez, chers lecteurs et lectrices, que Lieberman est également un homophobe de la pire espèce (au moins aussi pire que le débile Ahmadinejad d’Iran) et que ce trait de caractère est aussi honteusement omniprésent dans son parti qui ferait rougir même le Front National fasciste de Le Pen. Je me suis permis de souligner les moments forts de ce texte.

Why Lieberman is Worst Thing that Could Happen to Mideast
By Robert Fisk – The Independent
March 19, 2009

World Focus: I can identify Lieberman’s language with the language of Messrs Mladic and Karadzic and Milosevic
 
Only days after they were groaning with fury at the Israeli lobby’s success in hounding the outspoken Charles Freeman away from his proposed intelligence job for President Obama, the Arabs now have to contend with an Israeli Foreign Minister whose – let us speak frankly – racist comments about Palestinian loyalty tests have brought into the new Netanyahu cabinet one of the most unpleasant politicians in the Middle East.
 
The Iraqis produced the hateful Saddam, the Iranians created the crackpot Ahmadinejad – for reasons of sanity, I leave out the weird ruler of Libya – and now the Israelis have exalted a man, Avigdor Lieberman, who out-Sharons even Ariel Sharon.
 
A few Palestinians expressed their cruel delight that at last the West will see the « true face » of Israel. I’ve heard that one before – when Sharon became prime minister – and the usual nonsense will be trotted out that only a « hard-line extremist » can make the compromises necessary for a deal with the Palestinians.
 
This kind of self-delusion is a Middle East disease. The fact is that the Israeli Prime Minister-to-be has made it perfectly clear there will be no two-state solution; and he has planted a tree on Golan to show the Syrians they will not get it back. And now he’s brought into the cabinet a man who sees even the Arabs of Israel as second-class citizens.
 
Lieberman’s first visit to Washington will be a gem. AIPAC – posing as an Israeli lobby when in fact it works for the Likudists – will fight for him and Lady Hillary will have to greet him warmly at the State Department. Who knows, he might even suggest to her that she imposes a loyalty test for American minorities as well – which would mean demanding an oath of faithfulness from Barack himself. The horizon goes on forever.
 
In Egypt, Avigdor Lieberman will have a tough time. Hosni Mubarak can be a soft touch for the Americans but it was Lieberman who, complaining that the Egyptian President should visit Israel or « go to hell », deeply offended a man who has taken great risks in maintaining his country’s peace with the Israeli state.
 
Egyptians have been outraged to read in their newspapers that Lieberman has talked of drowning Palestinians in the Dead Sea or executing Israeli Palestinians who talked to Hamas. Last night, a supporter of Lieberman appeared on Al Jazeera television to describe Hamas as « an anti-Semitic, barbarous organisation » – even though Israeli army officers spoke openly with this supposedly « barbarous » group both before and after the Oslo agreement.
 
But the growth of such an extremist administration in Israel and the hopeless response of the Obama administration to the so-called supporters of Israel who destroyed Freeman’s career, can only be dangerous news for the Middle East. The Jeddah-based Arab News called the Freeman disaster « a grave defeat for US foreign policy ». But while uttering all the usual platitudes, the Arab press has been playing up the pusillanimous remarks of US press secretary Robert Gibbs when asked why Obama was « standing mute » in the Freeman affair. « I’ve watched with great interest how people perceive different things about our policy and during the campaign about whether we were too close to one group or too close to the other. So I don’t give a lot of thought to those. » Asked for « straight answers », Gibbs said: « I gave you as straight a one as I can get. »
 
This was almost as funny as The New York Times when it attempted last week to explain why Lady Hillary was frightened of offending the Israelis during the formation of the Netanyahu government when she described the destruction of 1,000 Palestinian homes as « unhelpful ».
 
Her caution in the Middle East, it explained, was « a reflection of the treacherous landscape in the Middle East, where a misplaced phrase can ruffle feathers among constituencies back home ». You bet it can – and when Mr Lieberman comes to town, we’ll see who those feathers belong to.
 
Their owners would do well, however, to dwell on the incendiary language of Avigdor Lieberman. He speaks like a Russian nationalist rather than the secular Israeli he claims to be.
 
I covered the bloodbath of Bosnia in the early Nineties and I can identify Lieberman’s language – of executions, of drownings, of hell and loyalty oaths – with the language of Messrs Mladic and Karadzic and Milosevic.
 
Lady Hillary and her boss should pull out a few books on the war in ex-Yugoslavia if they want to understand who they are now dealing with. « Unhelpful » will not be the appropriate response.

Posted in Angleterre, Article, États-Unis, CIA, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Dictature, Ex-Yougoslavie, Extrême-droite, Fascisme, Guerre, Homophobie, Impérialisme, Irak, Iran, Israël, Nazi, Palestine, Populisme, Racisme, Réactionnaire, Secte, Sionisme, Terrorisme étatique, Trou du cul | 3 Comments »

Sauvons la planète des changements climatiques et des homosexuels…

Posted by sylvainguillemette sur 23 décembre, 2008

https://i1.wp.com/api.ning.com/files/QN4BF3JbU9lE49apoE90g5NvwoItUMWwDDAJN4GVCCnouNuPw0QwKMFIpYmd2t5B9ppcYiR--0*eob*o9wVmVm0lAWZMaD-E/perfect11.jpg

Le pape a décidé de s’en prendre aux homosexuels, les qualifiant d’«aussi dangereux que les changements climatiques» pour la survie de l’humanité…

Quiconque connait l’histoire, saura que l’ancienne jeunesse hitlérienne -qu’est ce fautif représentant d’un Dieu qui n’existe que dans des livres –qui d’ailleurs, s’accommodent de leur époque!– et des bobards d’ivrognes- se trompe gravement sur la gravité de l’existence de l’homosexualité envers la survie de l’humanité. Qui n’a pas entendu parler de la guerre des papes, d’une religion contre une autre?

Bush n’est-il pas allé en guerre au nom de Dieu? N’a-t-il pas fait tuer plus d’un million de personne sur un tel argumentaire? (Je ne vais pas retourner dans les siècles passés…)

De fait, les guerres religieuses sont «divinement» plus dangereuses pour les êtres humains que l’homosexualité. D’ailleurs, l’homosexualité n’a que tuer des homosexuels, de par la répression de ceux qui, comme l’ancienne jeunesse hitlérienne, ne savait point tolérer la différence. Et sur ce, ce dernier en a su quelque chose à lors de son enfance hitlérienne!

Et encore, en quoi est-ce que l’homosexualité dérange qui que ce soit? Surtout quand l’on sait que bien des homosexuels se sont justement caché dans les religions afin d’éviter les répressions, aujourd’hui hypocritement prônées par l’ancienne jeunesse hitlérienne.

Le dernier siècle est parsemé d’abus religieux, mais non d’abus homosexuels. L’homosexualité est tout à fait normale, c’est la religion qui ne l’est pas. Et pourtant, sauf aujourd’hui et lors des passages de notre imbécile de service québécois (Marc Ouellet), ai-je attaqué ces pseudos représentants d’une divinité hétérogène qui, à la Grenade, se compte par milliers?

Et j’ajouterai que la plupart des homosexuels sont des prolétaires et paient leurs taxes et leurs impôts alors que ce n’est visiblement pas le cas des mendiants religieux à qui l’on verse des dîmes pour nous raconter des histoires de grand-mère.

Ces derniers ne sont en fait que des parasites refusant de faire comme les autres, leur sainte part!

Je condamne fermement le pape Benoît XVI pour son intolérance crasse et son sectarisme avancé, encore plus profond que l’anus d’un cheval en fait. Ce dernier n’a aucun droit moral d’affirmer qu’il est, lui, normal, et que les homosexuels ne le sont pas. Prier un Dieu qui n’existe visiblement que depuis l’existence des menteurs et des charlatans, me semble à moi bien plus grave que de voir deux êtres de même sexe s’embrasser.

Toutefois, je n’ai rien contre les croyants qui ne disent pas détenir la vérité ultime. Chacun a le droit de penser ce qu’il veut, tant qu’il n’embête pas ses voisins et qu’il ne déclenche pas de guerre comme l’ont fait les instances catholiques, musulmanes ou autre.

Et si vous me demandez qui suis-je pour condamner un tel dirigeant de secte, je vous pose alors la même question vis-à-vis les autres habitants de la Terre qui condamnent à leur tour, des évènements sur lesquels ils n’ont aucune autorité morale.

Haïl Benoît XVI l’intolérant!

(Je me réjouis de savoir que Benoït XVI reconnaisse les changements climatiques, contrairement aux conservateurs qui eux, accusent les socialistes d’être derrière un complot imaginaire!)

Posted in Église, Droite, Extrême-droite, Histoire, Homophobie, Nazi, Pseudo science, Réactionnaire, Répression, Religion, Secte | 11 Comments »

Le livre noir du capitalisme

Posted by sylvainguillemette sur 9 décembre, 2008

(Je ne suis pas l’auteur, la source est au bas de la page.)

https://i1.wp.com/www.memo.fr/Media/Symbole_communisme.jpg

En 1996, le « Livre Noir du Communisme » fit un tabac en établissant le bilan de la soit disant plus grande utopie du XXème siècle: 100 millions de mort-es. Pour faire bonne mesure, que dirait la comptabilité des mort-es du capitalisme ? La voici donc, par ordre chronologique de la Traite des Noir-es à la guerre du Golfe.

– Traite des Noir-es aux XVII ème et XVIII ème siècle: 10 000 000 mort-es


– Liquidation des Indien-nes d’Amérique de 1500 à 1860: 70 000 000 mort-es


– Guerre de Crimée: 252 000 mort-es


– Guerre de Sécession américaine 1860-1865: 617 000 mort-es


– Guerre de 1870 (France contre Allemagne) : 220 000 mort-es


– Ecrasement de la Commune de Paris en 1871: 20 000 mort-es


– colonisation de l’Algérie par la France en 1840: 10 000 mort-es


– Colonisation de l’Afrique par la France au XIX ème siècle: 112 000 mort-es


– Colonisation du Congo par la Belgique au XIX ème siècle: 1 000 000 mort-es


– Guerre USA-Espagne en 1898: 100 000 mort-es


– par les Boers en Afrique du Sud en 1900: 57 000 mort-es


– Guerre 1914-1918: 10 000 000 mort-es


– Guerre d’Espagne 1936-1939: 410 000 mort-es


– Guerre 1939-1945: 50 000 000 mort-es


– Répression de l’armée française à Madagascar en 1948 : 80 000 mort-es


– Guerre d’Algérie: 380 000 mort-es


– Guerre d’indépendance du Vietnam: 3 107 000 mort-es


– Répression anti-communiste en Indonésie en 1965: 500 000 mort-es


– Répression mai 68 en France: 4 mort-es


– Massacre d’étudiant-es à Mexico: 400 mort-es


– Guerre du Biafra 1966-1969: 1 000 000 mort-es


– Dictature du Chili 1973-1990: 3 167 mort-es


– Dictature en Argentine 1976-1982: 30 000 mort-es


– Escadrons de la Mort au Guatemala, Brésil et au Salvador 1975-2000: 50 000 mort-es


– Guerre des Malouines: 1 005 mort-es


– Usine explosée à Bhopal (Inde) en 1984: 2 900 mort-es


– Guerre du Golfe en 1991: 160 022 mort-es

TOTAL: 147 387 051 personnes mort-es du capitalisme !

Nous pouvons également ajouter les 100 000 000 de mort-es du communisme, et ce, pour deux raisons;


1) Le communisme est directement issu de la guerre 14-18, guerre capitaliste par excellence.


2) Le communisme n’a jamais existé: ce qui s’est produit-e en URSS et en Chine fut en
réalité du capitalisme d’Etat.

Ce qui ferait donc un total de:

147 387 051 + 100 000 000
=
247 387 051 mort-es !!!

Merci le capitalisme !

… Et nous ne parlons là que de personnes dont le capitalisme est responsable de leur mort.
Les crimes du capitalisme ne se limitent bien sûr-e pas au nombre de mirt-es mais aussi à la quantité et à la gravité des conséquences dramatiques en terme social, psychologique, éthique, sanitaire, etc…

Le nombre de personnes physiquement ou psychologiquement mutilées par le capitalisme additionné au nombre de personnes tuées par celui-ci vous donne une idée de ce qu’est le capitalisme.


ET ENCORE ! Cette comptabilité n’inclut pas les millions de mort-es de faim du Tiers-monde
(même si la Communauté Européenne détruit des stocks de nourriture !!)


– Les mort-es des maladies et la criminalité -dans le Tiers-monde encore- induites par les « mesures de redressement » du Front Monétaire International (FMI) et dont le chiffre est étrangement rendu inconsultable (!!!)


– Les mort-es explosé-es sur les mines antipersonnelles fabriquées par des industries occidentales


– Les 100 000 mort-es et plus de la guerre civile colombienne qui perdure depuis 1948 (même si, bien entendu-e, ellil s’agît d’affrontements locaux et que le capitalisme n’a rien à y voir, ce qui reste d’ailleurs à démontrer)


– Les millions de mort-es des guerres de Napoléon (même si, là encore, ces guerres résultant
de la folie mégalomaniaque d’un Corse dérangé n’ayant, c’est bien connu-e, rien à voir avec le capitalisme (ce qui reste encore à démontrer)


– Les millions de mort-es de la partition de l’Inde en 1947, en admettant qu’ellil s’agisse d’une affaire religieuse (hindouistes contre musulmans) et non pas d’une manip’ une manip’ de l’Empire britannique, ce qui reste toujours à démontrer


– Les 8 000 000 mort-es de la guerre Irak-Iran de 1980 à 1988, guerre religieuse et nationaliste, en admettant que les intérets pétroliers n’y soient pour rien (ce qui reste à démontrer)


– Les milliers de mort-es de la guerre Israélo-Arabe, guerre religieuse et nationaliste en
admettant que le capitalisme n’y soit pour rien (ce qui reste à démontrer)


– Les milliers de mort-es de la guerre civile en Irlande de 1920 à nos jours, guerre religieuse et nationaliste, en admettant que le capitalisme n’y soit pour rien (ce qui reste à démontrer)


– Les millions de mort-es (chaque année ) du paludisme, de la maladie du sommeil et du sida
en Afrique et ailleurs, évitables si les laboratoires pharmaceutiques occidentaux distribuaient gratuitement les vaccins et traitements au lieu de les vendre à des prix inaccessibles à des malades qui n’ont même pas les moyens de vivre décemment


– les centaines de millions de mort-es (dans le monde et par an) en bagnole à cause de moteurs non bridés par des industriels irresponsables, parce que les accidents de voiture ont, nous dit-on, souvent plusieurs causes inextricablement mêlées


– Les centaines de milliers de mort-es de la guerre russo-japonaise de 1905 parce que les chiffres manquent


– Les millions de mort-es par suicide chaque année dans le monde dûs au désespoir et à la violence sordide du capitalisme,


– les millions de mort-es par overdoses alors que celles-ci pourrait être évitée si les drogues et leurs usager-es étaient mieux entouré-es, moins plongé-es dans l’isolement, le
tabou et la répression, que de véritables structures d’aide gratuites soient à la disposition des toxicomanes pour leur permettre de décrocher en douceur et sans risque sanitaire


– les centaines de millions de femmes dans le monde violées, battues, prostitué-es et/ou tuées, violences causées par le système capitaliste qui promeut l’image de la femme objet via le porno et les publicités et films sexistes, et par l’exploitation de la misère des femmes qui crée le profit et la domination, schéma perpétué, plébiscité, encouragé, martelé et défendu par le capitalisme, ou par l’entente complice de celui-ci afin de ne pas perdre une part de marché dans les pays arabes qui détiennent le pétrole


– les centaines de millions de personnes tué-es par des armes vendues par le capitalisme occidental et la perpétuation du marché des armes si rentable au capitalisme


– la destruction de la faune et la flore – et certainement à moyen ou long terme des 6 000 000 000 de personnes vivant sur Terre- dûe aux marées noires, au bouleversement climatique lié à la déterioration de l’éco-système qui implique directement le capitalisme dans ses ventes effreinées de produits toxiques et polluants (des produits complètement écologiques rapporterait bien moins)

La liste est bien trop longue pour mesurer le nombre de crimes imputable au capitalisme.


LE CAPITALISME TUE PREMATUREMENT !

LE CAPITALISME NUIT GRAVEMENT A LA SANTE !

LE CAPITALISME NUIT A VOTRE ENTOURAGE !

POUR ETRE EN BONNE SANTE, NE CAPITALISEZ PAS (et ne capitulez pas non plus)!

http://lesfuries.chez-alice.fr/crimes.htm

Posted in Actualité, Amérique du Sud, Analyse, Anarchisme, Armée, Armes, États-Unis, Bourgeoisie, Brutalité policière, Capitalisme, Chine, Communisme, Compagnie, Conservateurs, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Cuba, Démocratie, Dictature, Droite, Exploitation, Extrême-droite, Gauche, Guerre, Histoire, Homophobie, Impérialisme, Internationale, Lutte de classe, Militarisme, Mouvement ouvrier, Nazi, Néo-libéralisme, Pauvreté, Racisme, Réactionnaire, Répression, Résistance, Révolution, Russie, Terrorisme, Terrorisme étatique, URSS, USA, Violence | 18 Comments »

Citation de la semaine

Posted by phenixrouge1 sur 2 décembre, 2007

« Vous voyez : l’homosexualité, la drogue et l’immoralité en général – ce sont les ennemis des sociétés fortes. C’est pourquoi les communistes et les gauchistes poussent le schmilblick ; ils essaient de nous détruire. » – Richard Nixon, un des pires présidents des États-Unis qui est aussi connu pour le scandale de WaterGate et dans l’implication pour la Guerre du Vietnam avec Kennedy et Johnson.

Posted in Citation, Homophobie, Préjugés | 9 Comments »

Quand on rit de l’homosexualité d’André Boisclair…

Posted by Hugo Jolly sur 11 novembre, 2007

Il faut vraiment être rendu bas pour ridiculiser une personnalité publique parce qu’elle est homosexuelle. C’est pourtant ce que fait Guy Anglehart sur son blogue.

En voici quelques unes…

dedearmee.jpg

dedepottercopy.jpg

(Celle-ci fait référence au personnage Dumbledore qui est gay)

dedesiege.jpg

Posted in Homophobie | 32 Comments »