Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for the ‘Japon’ Category

Tony Blair, un menteur et un tueur de masse sans regret

Posted by sylvainguillemette sur 29 janvier, 2010

https://i0.wp.com/scrapetv.com/News/News%20Pages/Everyone%20Else/images-4/tony-blair.jpgAprès être passé sous commission en Grande-Bretagne, l’ancien premier ministre Tony Blair affirme ne rien regretter de sa décision d’avoir envoyé ses troupes en Irak, pour déloger Saddam Hussein du trône qu’il s’était octroyé. Il dit du monde, qu’il est plus sûr depuis la chute du défunt Saddam Hussein.

Or, les armées états-uniennes continuent de faire des morts, d’armer des terroristes, de commettre des actes terroristes, de financer le terrorisme, de combler les manques en école de torture dans certains pays d’Amérique latine, d’Afrique, ou européens, de préparer des conflits d’intérêts majeurs pour l’humanité, etc.. Ma question, doit-on envahir les États-Unis d’Amérique,  pour palier à ces dangers?

Depuis l’avènement de la puissance reconnue de ce pays, nul ne peut remettre ce dernier en question, sur ses crimes de guerres évidents, sur ses crimes commis contre l’humanité évidents. Comme pour Israël, les États-Unis d’Amérique semblent intouchables, inaptes à subir des procès, sinon, comme tant d’autres, moins voyous pourtant, des sanctions économiques bien méritées.

Parce que disons-le, si quelconque pays ose remettre en question les politiques étrangères de Washington, il se verra frappé des dites sanctions économiques, pourtant méritées par Washington, bien plus que par quelconque autre pays.

Prenons l’un des pires de ceux-là, à mes propres yeux, la Coré du Nord. Elle est soumise à la junte militaire en place, dictée, ou dictant à Kim-Jong-Il, la voie à suivre. Ce pays a certes, un long éventail de raisons à citer, pour lui soumettre des sanctions internationales, mais ces mêmes raisons, pourtant, ne semblent pas en incriminer autant les États-Unis d’Amérique qui, justement, commettent les mêmes crimes, mais sur autrui.

La Coré du Nord possède des armes nucléaires, qu’elle menace de lancer sur la Coré du Sud et sur le Japon. Washington en possède plus de 1000, en Corée du sud, qu’elle menace, et menaçait avant que la Corée du Nord n’obtienne ses propres ogives nucléaires, de lancer sur Pyongyang. Une autre question! Est-ce que Washington a le droit de faire ce que Pyongyang n’a pas le droit de faire? De posséder des armes nucléaires, et de menacer des pays souverains de lancer ses armes nucléaires contre eux?

Rappelons-nous qu’à Cuba, lors de la crise des missiles, il y avait des ogives nucléaires russes, mais qu’en même temps, même avant, des ogives nucléaires états-uniennes étaient basées en Turquie, pointant toutes sur Moscou! Une autre question? Allons-y! Est-ce que Washington a le droit exclusif de baser des armes nucléaires tout près de ses ennemis idéologiques? Et a-t-elle le droit de recourir à celles-ci, plus que les autres pays tout autant souverains?

Sinon, que dire d’Israël, qui commet des meurtres à peu près tous les jours, de parfaits innocents? Saviez-vous qu’Israël possède l’arme nucléaire, sans faire partie de la liste sélective des possédants de ces ADM, et qu’elle déclare toujours ne pas posséder d’ADM? Ma question! Est-ce que Tel-Aviv a un droit divin de posséder des armes nucléaires, sans faire partie du club sélect de l’AIEA, et un droit divin aussi, de passer incognito vis-à-vis cette même structure, pourtant appelée en 2003, à voir si Saddam Hussein possédait des ADM, dont des armes nucléaires? Rappelons qu’Israël, en 2006, et en 2007, a tué des milliers de palestiniens, ou de libanais, sans là, se faire taxer de terroriste, sans se faire couvrir de sanctions internationales! Elle l’a fait avec des ADM, dont le phosphore blanc, le NAPALM et les armes à sous-munitions. Israël a visé les ponts, les écoles, les hôpitaux, les bâtisses gouvernementales, les centrales électriques et les points d’eau potable, ma question! Est-ce qu’Israël se trouve au-dessus des lois internationales, comme les États-Unis et la Grande-Bretagne? Est-ce qu’Israël a le droit de posséder des ADM, dont des armes nucléaires, même si elle démontre un visage terroriste à l’année longue et qu’elle ne respecte pas les droits humains des palestiniens, ou des libanais?

Si Tony Blair a raison de dire que le monde est mieux sans Saddam Hussein, qui ne représentait visiblement aucun danger autre, pour la Grande Bretagne et pour les États-Unis d’Amérique, qu’un exemple en matière de politique des ressources naturelles, soit la nationalisation de celles-ci, ais-je raison d’affirmer que nous devrions désormais, penser à renverser la dictature bourgeoise par  les armes, puisqu’elle nous mène à notre perte certaine, ne serait-ce qu’en matière environnementale?

Si la logique de Tony Blair doit s’appliquer, celle-ci aura vite fait de légitimer les pires exactions commises au sein de l’humanité. Bref, le jugement de ce patent incompétent, ou de ce complice d’une tuerie qu’il n’a toujours pas évalué justement, est aussi contradictoire que ses prétentions du monde plus sûr, qu’est le nôtre sans Saddam Hussein!

Publicités

Posted in Actualité, Afghanistan, Angleterre, Année 2007, Armée, États-Unis, Bourgeoisie, Bush, Conservateur, Conservateurs, Controverse, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Démocratie, Dictature, Droite, Environnement, Extrême-droite, Grande-Bretagne, Guerre, Impérialisme, Ingérence, Internationale, Irak, Israël, Japon, Liban, Malinformation, Manipulation, Militaire, Militarisme, Occupation, Palestine, Pétrole, Politique, Populisme, Préjugés, Propagande, Réactionnaire, Répression, Républicains, Terrorisme, Terrorisme étatique, Tony Blair, Trou du cul, USA, Violence, Washington | Leave a Comment »

Bilan gauche droite…

Posted by sylvainguillemette sur 26 décembre, 2008

https://i0.wp.com/accel21.mettre-put-idata.over-blog.com/0/36/31/71/gauche-droite.jpg

Depuis déjà bien des années, les bilans s’affrontent entre la gauche et la droite dans les pays développés et sous-développés. Cela ne change pas en notre ère, mais du moins, le fossé de l’impertinence chez la droite tente à se creuser alors qu’une nouvelle dépression semble en court et qu’ils ne songent qu’à attaquer la gauche, maintenant qu’elle perce démocratiquement  et ce, à travers le monde.

Les insultes gratuites sont choses courantes venant de la part des défenseurs du capitalisme, ainsi que les procès d’intention. Par exemple, lorsque les forces de gauche du Québec ont décidé de condamner la guerre impérialiste qui sévissait et sévit toujours en Afghanistan, le sablier n’a pas eu le temps de couler avant que les accusation de «talibanisme» fusent à notre endroit. Ces grands défenseurs de la liberté en avaient même oublié les faits historiques accablants qui leur imputaient l’armement, le financement et l’entraînement de ces mêmes talibans, ainsi qu’Al-Qeada!

Et tout en nous accusant de putchisme ailleurs dans le monde -comme par exemple à Cuba, où Batista sévissait violemment envers les  militants de gauche-, les forces de droite on pleinement supporté le coup d’État contre le gouvernement taliban, ainsi que la dictature Karzaï qui s’en est suivie! Sinon, ils ont également accusé Ortega d’en faire autant, contre une dictature (Somoza) pourtant âgée de 45 ans, laquelle fut défendue par des milices (Contras) elles-même financées à même les poches des contribuables états-uniens grâce à leur cher acteur impérialiste (Ronald Reagan)! Et devinez quoi! Daniel Ortega est aujourd’hui le président démocratiquement élu du Nicaragua! Un autre ennemi à abattre pour la droite!

Ils font en ce moment tout leur possible pour déstabiliser le Venezuela, où notre camarade Hugo Chavez a évincé la droite du pouvoir, démocratiquement! Que font-ils alors, pour donner à cette si chère démocratie qu’ils disent défendre, un certain sens ou une pertinence? En 2002, la droite vénézuélienne (une oligarchie formée de 5 familles qui possèdent à peu près tout au Venezuela) et la C.I.A. organisent un coup d’État et enlèvent Hugo Chavez. En moins de 48 heures, ils forment un gouvernement non-élu, une dictature… Mais ce faisant, ils mettent en rogne la majorité populaire qui elle, a bel et bien VOTÉ pour Hugo Chavez le socialiste!

Qu’en est-il aujourd’hui au Venezuela? Et bien les paramilitaires colombiens oeuvrent auprès des gouverneurs de droite, afin de stabiliser le processus démocratique et socialiste. Ils assassinent des syndicalistes, des militants de gauche et bref, organisent déjà leur prochain coup d’État. D’ailleurs, un de ces coups d’État était prévu en 2009, mais il fut déjoué par les services de renseignement.

Sinon ailleurs, comme en Bolivie, la droite en fait autant en tentant de cisailler le pays en parts avantageuses pour la riche oligarchie, pour cette parasitaire et minoritaire bourgeoisie tentée par le gain facile. Santa Cruz a même été jusqu’à assassiner des indigènes, tout en arborant des logos nazis! Et qui en a parler? RSF? Richard Martineau? Oh que non! C’était un bilan de la droite ça, alors…

Et si nous nous rendons à Cuba, la cible internationale des extrémistes de droite, on peut y déceler des attentats terroristes visant les acquis socialistes, ayant été perpétrés par des extrémistes de droite entraînés eux, par la C.I.A., une organisation terroriste! Les attentats vont des bombes dans les discothèques aux hôtels cubains, et même jusqu’à faire sauter une avion bourré de civils! Luis Posada Cariles, celui qui a commis l’odieux, est protégé par Washington et fut lui aussi entraîné par la C.I.A., qui lui a même fournit le matériel nécessaire. Est-ce que les accusations internationales fusent vis-à-vis ses complices? Aucunement! Ni RSF, ni Richard Martineau ne condamne…

Il ne faut pas non plus laisser pour contre le fait que l’environnement a souffert de ce capitalisme excessif. Que pour des profits faciles, les compagnies n’ont pas hésité à se foutre de l’environnement qui les sert dans leur vie de tous les jours. Il ne faut pas oublier non plus, que les modèles prônés par nos chers capitalistes ne tiennent aucunement compte des ressources nécessaires à la survie de l’humanité, puisque le profit est le seul et véritable but commun de ces parasites. Par exemple, on estime à plusieurs planètes Terre les ressources nécessaires à la globalisation du modèle nord-américain. Or, aujourd’hui en 2008, bientôt 1009, les chinois et les indiens tentent à vouloir se doter des mêmes luxures que nous, ils en ont les pleins droits autant que nous les avons, sauf que…

Laissons maintenant les actes barbares et meurtriers et les enjeux environnementaux pour nous rendre sur le terrain économique. La droite ici, ne pourra se vanter de grand chose, sauf d’avoir enrichi une minorité parasitaire qui, au dépend de la masse laborieuse, s’est certes enrichie d’avantage ces dernières années où les spéculations ont fait un tabac. Tenons-nous en à notre époque, afin de percevoir à quel point les  parasites ont pu s’engraisser, sur le labeur des prolétaires, tout en disposant d’une aide généreuse des gouvernements, lesquels ne sont en fait que la poche  creuse du contribuable.

Par exemple, dès le début de la crise qui touchait surtout les centres bancaires et d’assurances, les plans de sauvetage se sont succédés. Sortant d’abord des centaines de milliards afin d’éviter les faillites de ces derniers, ils en sont aujourd’hui à des milliers de milliards et cela ne risque pas de s’arrêter là, puisque le nouveau président des États-Unis d’Amérique promet lui, une aide de 1000 milliards en quête d’une relance économique qui s’essouffle de plus en plus vite. Y a t-il eu une aide pour les propriétaires perdaient alors, leur maison à raison de 2700 par jour? Aucunement! Rien! Quedal! Niet! Séchez prolétaires! Aucune coalition de banque ne s’est fait connaître pour sauver les hypothèques de ces états-uniens en proie maintenant, aux problèmes qui touchent quelconque famille dans le besoin. Et l’on parle ici de divorces, de dépressions et de suicides! Quedal!

Mais en fait, sans les contribuables et les prolétaires, les systèmes financiers et économiques capitalistes seraient morts, quoique que la mort est toujours une possibilité, une éventualité. À nous d’y voir. Mais encore, cela démolit point par point les dires des capitalistes sur le soit-disant mérite des bourgeois, puisque encore une fois, c’est nous, prolétaires, qui les sauverons de la débâcle, de la faillite qui elle, n’hésite pas à nous frapper, nous, producteurs de PLUS-VALUE.

Le capitalisme lui, n’a que des échecs à nous dévoiler, des échecs compilés les uns sur les autres. Car si cette crise vous surprend et vous écoeure, sachez que ce n’était pas la première, mais peut-être la dernière… Encore là, à nous d’y voir!

Et si l’on additionne ces échecs et que l’on observe le cumulatif, on peut également constater que le partage des richesses n’a jamais porté ses fruits parmi les prolétaires majoritaires, mais se sont bel et bien concentrés dans les porte-feuille des bourgeois minoritaires, non-élus, non-méritants et totalement inutiles à l’humanité. La cartellisation dont nous parlait Karl Marx et ses successeurs n’était donc pas un mythe, comme l’entendent encore les capitalistes (Le blogue Antagoniste le prétend!). Et de toute façon, quiconque regarde attentivement la bourse ne pourra que confirmer ces affirmations marxistes, puisque même les commentateurs boursiers le confirment. Tinto achète un tel, Wal-Marde une autre compagnie, bref, la cartellisation a même battu des records avec la crise actuelle! Qui n’a pas vu Buffet acheter pour des milliards d’actions?

Les bilans de gauche et de droite n’ont rien en commun et ne visent strictement pas les mêmes buts. La gauche vise à partager les richesses, à donner à toutes et tous une vie équitable, égale en droits et un sens révolutionnaire à la vie de tous les jours. La gauche vise à mettre fin à l’exploitation de l’être humain par d’autres êtres humains.

La droite elle, vise tout le contraire. Avec comme base, son système capitaliste, elle dont des droits inégaux aux plus grands détenteurs de capitaux, la bourgeoisie. Cette dernière dicte aux gouvernements pantins, la marche à suivre, afin de s’enrichir d’avantage, quitte à le faire sur le labeur d’autrui. Pourquoi celui des majoritaires prolétaire qui par la vente de leur force de travail, créent la PLUS-VALUE nécessaire au profit, lequel permet plus d’exploitation encore par la suite?

Bref, ce que l’on peut constater aujourd’hui, c’est que le système capitaliste est mort d’abus et de son impertinence. On peut également constater que sans la classe laborieuse qu’est le prolétariat, rien ne va plus comme dirait le croupier! Et que sans celle-ci, les faillites émergentes emporteraient nombres de capitalistes bourgeois dans les bas fonds de la pauvreté. Mais ainsi ne soit-il pas, puisque nous avons des gouvernements capitalistes et que donc, nos poches seront vidées afin de les soutirer de cette fâcheuse et honteuse situation.

Les capitalistes n’ont qu’à bien se tenir puisque nous sommes en 2009 dans quelques jours et qu’aujourd’hui, contrairement aux années  »30, les prolétaires savent lire. Cela est d’autant plus dangereux pour les capitalistes puisque en plus de cela, le Kapital de monsieur Marx se vend comme des petits pains chauds à travers le monde entier! Les Manga japonais en font même une version animée!

PLACE À LA RÉVOLUTION!

Posted in Actualité, Afghanistan, Amérique du Sud, Économie, Élection, États-Unis, Bourgeoisie, Canada, Capitalisme, Chavez, CIA, Colombie, Communisme, Compagnie, Conservateur, Corruption, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Cuba, Démocratie, Dictature, Droite, Environnement, Exploitation, Fonds publics, Gauche, Guerre, Histoire, Impérialisme, Ingérence, Internationale, Japon, Libéraux, Lutte de classe, Militaire, Militarisme, Mouvement ouvrier, Néo-libéralisme, Obama, Pauvreté, Réactionnaire, Répression, Résistance, Révolution, Terrorisme, Terrorisme étatique, USA, Vénézuéla, Violence | 2 Comments »

Le G8 se réunit encore !

Posted by Libertad ! sur 6 juillet, 2008

Hier, le 34e sommet du G8 s’ouvrait à Tôyako au Japon, sur fond de crise alimentaire et pétrolière. Comme à leur habitude, les dirigeants des principales puissances impérialistes se réunissent chaque année sous le prétexte de vouloir enrayer la pauvreté ou éliminer le SIDA. En réalité, ils profitent d’un séjour tout payé dans un hôtel de luxe, protégé par des millions de dollars d’équipements et de policiers pour discuter de comment étendre la domination néo-libérale et militaire occidentale dans le monde.

La rencontre de cette année va porter officiellement sur l’environnement, quand on sait que ce sont les pays du G8 qui sont responsable de la hausse des gaz à effet de serre. En plus de leur mauvaise volontée (comme Harper qui a sorti le Canada du protocole de Kyoto), ils sont complètement hypocrites pour ce dossier des plus urgents. Ils vont parler également de la crise alimentaire dont les États-Unis sont responsables avec leur éthanol, un produit aussi sucidaire que le pétrole. 

Le sommet de cette année est situé dans le nord du Japon, une des régions les moins populeuses du pays. Comme à l’habitude, les manifestants se rassemblent dans les villes les plus proches pour dénoncer ce sommet, mais celles de cette année sont d’un calme étonnant. Alors que les manifestations de Heiligendamm en Allemagne ont été particulièrement violentes, celles de Sapporo (à 150 km de Toyako) ont été relativement calmes. Il y a eu 4 arrestations, dont un caméraman et une vitre brisée, mais sans plus. Il y aurait eu 5000 manifestants et certains venant d’aussi loin que du Canada ou de la Grèce y participaient.

Ces politiques, que ce soit l’utilisation de nourriture comme carburant, les guerres du pétrole ou encore les dettes qui pèsent sur les pays du tiers-monde sont simplement la logique du système capitaliste et rien ne pourra faire changer les choses, hormis des changements radicaux, que pourrait amener le socialisme par exemple.

Jamais, le système capitaliste ne pourra devenir humain. Pendant que la haute bourgeoisie nous montre des images de beaux paysages et de petits animaux, la planète se meurt. Au mieux, le système pourra un jour se doter d’un masque en cire, mais il restera toujours le même et ce sera uniquement pour mieux poignarder les gens dans le dos après.

Nous souhaitons bon courage à nos amiEs et camarades japonaisEs et ceux des autres pays qui manifestent contre la domination du G8. Même si l’absence de véritables groupes révolutionnaires semble marquée, quand pourtant, on sait que le Japon a déjà été le théatre de luttes étudiantes et syndicales vraiment importantes, on souhaite la meilleure des chances aux camarades ! La gauche Québécoise est avec vous !

革命 ! Révolution !

PS : Camarade, nous avons deux ans pour nous préparer au sommet du G8 qui va se dérouler à Huntsville (Ontario)

Posted in Actualité, Bush, Canada, Capitalisme, Environnement, Guerre, Impérialisme, Japon, Manifestation, Média, Militantisme pour la paix | 33 Comments »