Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for the ‘Montréal’ Category

4 avril: Manif contre l’OTAN anachronique

Posted by quebecsocialiste sur 30 mars, 2009

Appel de mobilisation à tous:

LE CANADA ET L’OTAN : HORS D’AFGHANISTAN !

Samedi 4 avril 2009, à Montréal
MANIFESTATION

Rassemblement à 13 h :

Square Dorchester (Peel & René-Lévesque)


Départ à 13 h 30

Troupes canadiennes, hors d’Afghanistan !
 
Les 4 et 5 avril prochains, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) se réunira à Strasbourg et à Kehl pour célébrer son 60e anniversaire. À cette occasion, des manifestations auront lieu à travers le monde. À Montréal et ailleurs au Canada, nous marcherons pour exiger le retrait des troupes canadiennes de l’Afghanistan et la fin de la guerre d’occupation de l’OTAN dans ce pays.

Dès le début de cette guerre, décidée par les États-Unis à l’automne 2001, les autres pays membres de l’OTAN, dont le Canada, ont constitué leurs principaux alliés. La plupart de ces pays poursuivent maintenant leur implication dans cette guerre à l’encontre de la volonté de la majorité de leur population, ce qui contrevient de toute évidence à la « défense de la démocratie » au nom de laquelle l’OTAN prétend agir en Afghanistan. Ainsi, le 13 mars 2008 — à trois semaines d’un sommet de l’OTAN — le Parlement canadien prolongeait l’intervention militaire en Afghanistan jusqu’en juillet 2011, alors que 58 % de la population canadienne s’y opposait, selon les sondages.

À la veille d’un autre sommet de l’OTAN, les récentes déclarations du premier ministre Harper – à l’effet qu’une victoire purement militaire n’est pas possible en Afghanistan – ne visent qu’à repositionner le Canada dans le sillage du nouveau gouvernement d’Obama et à cautionner, à l’avance, la poursuite de la politique militariste étasunienne.

Car le nouveau gouvernement des États-Unis est loin de vouloir mettre fin à la tuerie en Afghanistan. Il planifie plutôt y envoyer 30 000 soldats de plus et vise, comme en Irak, à acheter le soutien de milices locales pour combattre aux côtés des forces d’occupation, affaiblissant d’autant la résistance à l’occupation du pays. Plusieurs craignent qu’une telle approche accroisse les tensions entre les groupes ethniques et déstabilise la région encore davantage.

Les membres de l’OTAN sont responsables d’au moins 75 % des dépenses militaires mondiales, y allouant 1 000 milliards de dollars par année. Au Canada, les gouvernements, tant libéral que conservateur, ont invoqué « nos engagements envers l’OTAN » pour justifier la montée en flèche des dépenses militaires; il est maintenant prévu d’y affecter 490 milliards au cours des 20 prochaines années.

Une telle orientation guerrière n’assurera jamais la sécurité et la prospérité, ni en Afghanistan ni ici. L’OTAN doit cesser sa guerre en Afghanistan et tous les gouvernements occidentaux doivent en retirer leurs troupes.

Troupes de l’OTAN et du Canada hors d’Afghanistan maintenant !

 

Posted in Afghanistan, Armée canadienne, Canada, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Guerre, Impérialisme, Manifestation, Montréal | 7 Comments »

Opinion – Bas les masques?

Posted by Libertad ! sur 22 janvier, 2009

Par Francis Dupuis-Déri, Professeur de science politique à UQAM

Aujourd’hui, le Conseil de la Ville dSPAIN/e Montréal discutera d’un projet de règlement visant à interdire «cagoules, masques et autres façons de se masquer le visage» lors de manifestations. Depuis toujours, et encore plus souvent avec le mouvement altermondialiste, des manifestants se masquent, se maquillent le visage, se déguisent pour exprimer leurs idées, pour déclarer leur solidarité. Certaines manifestations, appelées «manifestives», ressemblent en partie à des carnavals. Le port du foulard palestinien permet d’exprimer une solidarité avec un peuple massacré. Par leurs masques, des hommes antiféministes s’identifient à Batman, des banquiers sont représentés sous l’image de requins, des politiciens militaristes deviennent des vampires, et les policiers… des cochons roses. Comme le note une sociologie italienne spécialisée dans l’étude des mouvements sociaux, quelques masques à gaz plus ou moins fonctionnels permettent souvent d’illustrer la violence de la répression de l’État.

N’existe-t-il pas déjà, dans les lois du pays, une interdiction de se masquer le visage dans l’intention de commettre un acte illégal. Pourquoi en rajouter? Pendant que l’on s’active ici contre les manifestants, nous attendons toujours — en vain? — la tenue d’une enquête publique, demandée le 2 novembre 2005 par nul autre que le Comité des droits de l’homme de l’ONU, qui tenait la police de Montréal pour responsable d’atteintes aux droits fondamentaux des manifestants, surtout par la pratique d’arrestation de masse. Entre les masqués et les casqués, qui menace le plus nos droits, qui sont les plus violents?

Et puis, nous sommes au Canada, bon sang! Tuques, foulards, cagoules, capuchons et cache-nez font partie des vêtements «traditionnels» pour la moitié de l’année. J’écris cette lettre alors qu’il fait moins 25 degrés Celsius dehors, et que pleuvent au loin les bombes sur Gaza. Devrais-je manifester mon dégoût pour ce massacre le visage nu, ou rester chez moi ?

Source : le devoir : http://www.ledevoir.com/2009/01/19/228178.html

***

Cela dit, nous vous invitons au bal masqué à l’hôtel de ville de Montréal. Portez un masque, une cagoule ou un déguisement amusant pour revendiquer le droit à l’anonymat dans les manifestations de rues.

Où ? À l’Hôtel de Ville (275, rue Notre-Dame est)

Quand ? Lundi le 26 janvier, 17h00 (si vous voulez participer à la période des question) ou sinon 18h00

Posted in Manifestation, Montréal, Politique municipale, Répression | 14 Comments »

Daniel Audet, le spécialiste du socialisme de JDM

Posted by sylvainguillemette sur 20 janvier, 2009

https://i1.wp.com/medias.infopresse.com/infopresse.com/05_11/images/0000015556-001.jpg

(anti-syndicaliste notoire, défenseur des idées de droite, pseudo-journaliste)

Le cas Daniel Audet

Après Richard Martineau, sa colistière Johanne Marcotte la toute lucide et quelques uns des blogueurs drètistes d’internet, c’est au tour de Daniel Audet du Journal de Montréal de s’en prendre aux idées d’Amir Khadir, de son parti, en s’en prenant à l’homme plutôt qu’au bien fondé de son argumentaire basé sur une expérience indéniable.

Dans un texte des plus ABC, bâti d’un échafaudage primaire, le pseudo-spécialiste du socialisme ravage l’homme politique en retournant sur les évènements du «lancer de chaussure», sur l’effigie d’un des plus grands tueurs de masse de notre ère, George Bush. Mais se serait-on offusqué d’un tel acte vis-à-vis Saddam Hussein, lui qui pourtant, n’est pas responsable d’autant de morts que George Bush -et l’ancien copain du père de ce dernier-?

Qu’Amir Khadir n’ait pas excusé ses actes est pour son électorat, un signe d’encouragement brisant le cynisme de ce dernier, puisque pour une fois, un politicien dit les mêmes choses qu’«avant», après avoir été élu démocratiquement par une majorité populaire. Que les autres politiciens n’aient pu en faire autant me désoriente sur leur position quant aux criminels de guerre, quant aux crimes de guerre même.

Populisme crasse et abjecte


L’article de Daniel Audet s’inscrit dans une suite d’articles populistes et démagogiques publiés par le journal anti-syndical de Montréal et laisse croire au lecteur aliéné, qu’Amir Khadir pourrait agir par intérêt personnel, voire populiste. Cela ne vise qu’à effrayer le lectorat du journal des mesures socialistes, alors qu’un effondrement du capitalisme fut bel et bien amorcé l’année dernière et ce,  à travers le monde. Les craintes de voir le socialisme ressurgir leur impose de lancer une propagande sans retenue envers les militants de la gauche qui pourtant, tiennent bon grâce à un argumentaire de béton. Daniel Audet accuse Amir Khadir de miser sur le populisme, dans un article «populiste» et sans contenu argumentaire.

S’en prenant ensuite à l’électorat lui-même de monsieur Khadir, Audet les accuse de snobisme. De suivre une mode… Et c’est ça le plus méprisant, envers ces électeurs qui dois-je le croire, n’auraient pas toute leur tête, selon Daniel Audet l’anti communisme primaire. Comme pour vouloir mettre des épices sur son spaghetti à la sauce du jour, Audet enchaîne avec des attaques non-argumentées contre les communistes, contre le Parti communiste du Québec entre autre.

Il dit, avec certitude affichée, que les communistes, eux, avaient au moins l’honneur de pratiquer leur dogme… Or, Karl Marx semblait bien avoir raison, si l’on se fie aux derniers évènements touchant l’économie capitaliste; de la cartellisation des richesses aux effondrements multiples des marchés, suivis du pillage des prolétaires et divers contribuables afin de sauver l’odieux système d’exploitation des masses.

Et pour se convaincre, Audet en rajoute en citant un chef d’œuvre, Germinal. Mais en quoi est-ce que Germinal avait-il tort, sur quels points l’exploitation n’était-elle pas démontrée dans ce film, fait et refait, et refait? Bref, plus d’un siècle de raison, laissé dans l’oubli par des capitalistes fautifs et complices, pourtant confrontés aux échecs multiples et aux bilans les plus sombres sur leur modèle économique basé sur le parasitisme des exploitants, envers des exploités.

Quant aux connaissances de monsieur Audet sur le communisme, elles sont aussi profondes que celles de Joe le plombier en électricité. Passant des purges staliniennes, qu’il cite d’ailleurs ainsi, telles quelles, au froid régime des Khmers Rouges, Audet n’en démord pas, c’était du «communisme«! Or, tous savent aujourd’hui que les régimes qui ont pu se réclamer du communisme sans pour autant afficher quelconque projet socialiste, mais également, que l’habit ne fait pas le moine.  Bref, Staline n’appliqua aucunement la dictature DU prolétariat, mais bien SA dictature SUR le prolétariat. Ce qui n’a rien de communiste… Quant aux Khmers rouges, autant prétendre que Charles Taylor du  Liberia, était capitaliste alors… Si par le seul fait de s’en réclamer, un être peut être considéré comme communiste par les ignorants en la matière, je déclare que George Bush peut lui, se mériter le prix Nobel de la paix! Visiblement, monsieur Audet n’y connait strictement rien.

Par exemple, où sont les conseils populaires munis d’élus révocables en tout temps, dans l’un ou l’autre des exemples cités par monsieur Audet? Mais encore, il est odieux et abjecte de lancer des bilans mensongers sur des systèmes n’ayant tout simplement jamais existé, alors que le capitalisme, lui, bien réel, s’effondre tous les 30 ans et mène à la misère, des milliards d’êtres humains, tout en concentrant les richesses dans les poches des bourgeois, une élite parasitaire qui se situe en de ça des 5% globalement parlant. Si monsieur Audet voulait sérieusement lancer des bilans, il pourrait constater que l’année 2008 donne suite au plus gros pillage de l’histoire de l’humanité et que c’est encore une fois signé, CAPITALISME.

Je suis fier du parti auquel je contribue, d’abord pour ses efforts vis-à-vis les multiples attaques disgracieuses et sans fondement dont elle est victime, mais aussi pour son ouverture d’esprit par rapport à nous, les communistes, ce dont Audet ne pourrait se targuer.

En 2009, c’est odieux de prétendre que le capitalisme, ce système pourri qui légitime l’exploitation des êtres humains par une élite non-méritante, qui ne partage pas les richesses, mais qui les concentre chez cette même minorité citée, s’avère être le meilleurs système. Avec autant de défaites, de crimes commis par impérialisme, bref, de pauvreté et de sang versé –sans parler du gaspillage de ressources et de la pollution massive-, les capitalistes trouvent encore le culot pour cracher leur venin sur leurs opposants idéologiques en sortant bien entendu, les vieux épouvantails désuets, dont même les communistes les plus sérieux se sont débarrassés depuis belle lurette.

Le communisme, «le pire système qu’ait connu l’humanité» affirme Daniel Audet…  Mais qu’en connait-il? Il n’a cité aucun communiste, il a même cité un ancien copain de Washington pour auto-affirmer ses dires. Et si nous comparons le régime de Cuba à celui des autres pays de l’Amérique latine de droite – ce qui en reste d’ailleurs -ou des pays du tiers-monde, Cuba sort gagnante à coup sûr, sur tous les plans! Santé? Éducation? Mettons Audet au défi de prouver le contraire… Sinon, tous les systèmes capitalistes,, eux, n’ont survécu que grâce aux pillages systématiquesdes contribuables, dont les prolétaires, sans même avoir leur consentement. Tantôt appelés «Plans de sauvetage» ou «Deal» , ces efforts ne sont en fait et en réalité, que le transfert d’une dette bourgeoise vers le prolétariat, les dits «fonds publics».

J’aimerais également ajouter que le Parti communiste du Québec, lequel est cité par Daniel Audet le populiste crasse, n’a jamais commis de crimes contre l’humanité, ni de crimes de guerre, ni fait couler quelconque goutte de sang. Alors que le gouvernement Harper, lui, a bel et bien torturé un enfant-soldat, ce qui constitue un crime de guerre, violant les conventions signées par Ottawa, monsieur Audet n’a pas jugé bon condamner ces pratiques haineuses et violentes. Ça ne dérange pas monsieur Audet, il en a contre les communistes, lui qui travaille pour un journal réactionnaire et anti-syndical. Et pour les tirs de phosphore blanc de l’armée canadienne en Afghanistan, ou du maintient de la dictature en Afghanistan? Monsieur Audet est sélectif dans ses attaques, dans ses accusations. Ça, ça ne le dérange pas non plus, étant donné que ce sont des capitalistes, donc des alliés idéologiques, qui commettent ces crimes violents et haineux. Daniel Audet, comme ses comparses drètistes, est infligé par le syndrôme de la critique sélective.

Le plus con!


Le plus con dans tout ça, à part monsieur Audet lui-même, c’est que ce dernier espère briser l’appui à monsieur Khadir, aux forces progressistes, en citant son interrogation sur les attentats du 11 septembre 2001. Or, monsieur Khadir n’accusait personne, il se questionnait, ce qui était parfaitement légal et normal, compte tenu des inepties que véhiculait l’administration Bush. Mais monsieur Audet, lui, semble tout savoir, c’est qu’il est omniscient devons-nous comprendre. Ou encore,c’est le syndrôme qui fait encore des siennes et monsieur Audet ne trouve rien d’anormal dans toute ces escroquerie.

Et de plus en plus de gouvernements affirment trouver plutôt louche, la conception historique des évènements du 11 septembre 2001. Qui ne peut pas se soucier des liens entre la famille Bush et la famille Ben Laden? Qui ne peut pas se soucier du fait que la mission afghane ait débuté bien avant les attentats du 11 septembre 2001? Qui ne soucie pas des «900 mensonges» proférés par le président états-unien, ce tueur de masse impuni nommé George Bush? Qui ne se soucie pas des liens qu’avait Hamid Karzaï, en tant que consultant chez UNOCAL, avec la maison blanche qui considérait à l’époque, les talibans comme un gouvernement légitime? Qui ne soucie guère des explosions ayant été entendues et vues au bas des tours, ce fatidique jour de septembre en 2001? Les faits sont qu’aucune enquête réelle n’a eu lieue, qu’elle était strictement contrôlée par Washington et ses services secrets. Les faits sont aussi que le jeune frère de Bush, quelques semaines avant l’attentat, installait le système de sécurité du WTC pour une coquette somme de quelques millions de dollars, tout en remplissant le bâtiment de poussière, comme si l’on avait creusé des trous dans les murs. Que dire du fait que le propriétaire a assuré ses tours contre les attentats terroristes spécifiquement, queqlues semaines avant les attentats et alors que ses affaire$ n’allaient pas tellement bien? Sont les faits également, qu’Al-Qeada et les Talibans, furent financés, armés et entraînés par la CIA, une organisation terroriste comme tant d’autre, mais qui doit être légitime, aux yeux des «Daniel Audet». Ces ennemis d’aujourd’hui, Al-Qeada et les Talibans, étaient en fait les outils utiles d’un passé douteux.

Conclusion

Je me réjouis de savoir que de plus en plus de prolétaires se démarquent par leur conscience et que les discours populistes crasses anti-communistes, comme ceux de monsieur Audet, ne trouve écho que parmi les aliénés et les capitalistes encore cons-vaincus, malgré l’effrayante réalité qui afflige leur modèle économique parasitaire -en mode survie-, pour une Xe fois. L’effroyable réalité, c’est que les futurs chômeurs devront leurs futures dettes et celles de leurs enfants au si merveilleux système capitaliste, puisque sans leurs fonds de poche, les dettes bourgeoises ne seront jamais résorbées et le système s’écroulera sur lui-même. Alors c’est sans consentement que ces contribuables se verront payer la note, comme avant, comme ce sra toujours le as sous le capitalisme, sous cette dictature bourgeoise.

Avec un peu plus d’«Amir Khadir», ce sera un peu moins de messieurs «Audet» et nous ne pouvons que nous en réjouir, tout comme nous pouvons nous réjouir de la chute adéquiste et du système capitaliste international, de cette dictature bourgeoise qui depuis déjà trop longtemps, maintient dans la misère une humanité plus méritante que ses minoritaires exploitants.

Révolution, seule solution!

Sylvain Guillemette (communiste membre de Québec-solidaire et du Parti communiste du Québec)

Posted in Actualité, ADQ, Afghanistan, Amérique du Sud, Amir Khadir, Armes, Économie, États-Unis, Bourgeoisie, Bush, Capitalisme, CIA, Communisme, Conservateur, Conservateurs, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Démocratie, Dictature, Droite, Environnement, Exploitation, Fonds publics, Gauche, Histoire, Impérialisme, Journal, Journalisme, Lutte de classe, Malinformation, Manipulation, Média, Médias, Montréal, Mouvement ouvrier, Néo-libéralisme, Pauvreté, Politique, Populisme, Propagande, QS, Québec solidaire, Réactionnaire, Santé, USA, Violence | 5 Comments »

Gros tas de marde

Posted by sylvainguillemette sur 14 janvier, 2009

https://i1.wp.com/www.thenormalgeek.com/wp-content/uploads/2008/08/03-01.jpg

http://www.dailymotion.com/relevance/search/montrealistan/video/x7xykt_montralistan_news

Désolé pour le titre, c’est tout ce qui me venait à l’esprit.

D’abord, ce gros colon nationaliste, indécis sur ses origines, s’en prend à la gauche, comme si celle-ci appuyait dans ce cas, le Hamas. Or, toutes et tous savent, sauf s’ils s’informent chez Québec-Israël ou chez monsieur Arthur, que nous nous contentons de relativiser les faits et de les rapporter.

Par exemple, j’ai strictement condamné les tirs de roquettes palestiniens, même si ceux-ci, pouvaient être considérés comme une autodéfense -excuse sortie à la hâte par les ultranationalistes et les fanatiques- . Car si Israël peut se défendre, pourquoi Gaza ne pourrait pas en faire autant? Et comment, aujourd’hui, qualifier quelconque «attaque» de «défense»?

Mais sinon, sur une autre corde, monsieur Arthur considère la colonisation des israéliens en territoire palestinien, comme une partie de plaisir, voire des vacances, puisqu’il n’en parle pas lorsqu’il aborde les attaques du Hamas, faisant ainsi fi des antécédentes attaques israéliennes, comme si celles-ci ne comptaient guère, malgré les pertes accablantes chez l’ennemi idéologique. Ça me rappelle d’ailleurs drôlement l’argumentaire de nos adversaires… Pour l’ultranationaliste qu’il est, ou qu’il croit être, ou qu’il fait croire être…, l’attaque du plateau par des «méchants anglais», est semblable en situation, à celle des inexistants juifs, en territoire palestinien, à Gaza même. Bref, pour ce gros colon, le «juif» est la source du problème, puisqu’il le mentionne alors que nous, nous ne parlons que d’occupation et de crimes de guerre commis de toute part, mais surtout de la part d’Israël en position avantageuse qui devrait normalement, donner l’exemple au plus faible, sauf dans la logique arthurienne. Cela dit, monsieur Arthur affirme également que si le plateau voudrait faire le ménage de Wesmount, personne ne s’en soucierait. Or, je n’ai jamais prôné la violence et je ne tomberai pas dans les bassesses de monsieur Arthur.

Monsieur Arthur dit également que d’accuser des juifs est épouvantable, si l’on tient compte des ses propos. Puisqu’il traite d’extrémistes les palestiniens qui défendent leur territoire, contre des agresseurs qui occupent le territoire palestinien, en l’occurrence des israéliens, donc des juifs. Or, monsieur Arthur devrait d’abord définir le mouvement sioniste afin d’éviter les tromperies au lecteur et qu’il croit que le mouvement juif tout entier est lié à ce conflit, mais il n’en serait pas plus crédule.

Sinon, la chronologie des évènements semble échapper à notre ultra-gros-tas-de-marde, puisqu’ici encore, je me dois de corriger monsieur Arthur, quant aux lancer de roquettes palestiniens qui furent sans aucun doute, figurants et futiles vis-à-vis les lancers de missiles ou de phosphore blanc de la part de Tsahal qui dépassent de loin en âge et en nombre, les tirs adverses.

Bref, dans les propos d’Arthur, ce vieux fou, le territoire palestinien est aussi le territoire des israéliens et ils ont le droit d’y faire le ménage. Sauf que si cette formule s’appliquait, cela donnerait également le droit à quiconque sur Terre, de faire le ménage! Il aurait donc dû être de notre sort, à nous les progressistes, de faire le ménage à Washington! Mais vous savez bien que c’est une formule à sens unique, que jamais quelconque autre nation, sauf étant puissante, n’aurait pu en faire autant.

Imaginez un instant qu’HugoChavez ou Evo Morales se mette à tuer des enfants par centaines! Il s’en suivrait, sans aucun doute, un coup d’État suivi d’une dictature! Je parie, moi qui ne parie jamais, par convictions.

Bref, selon monsieur Arthur, de dénoncer les crimes commis contre l’humanité et les crimes de guerre d’Israël, c’est de l’antisémitisme! Pur et simple! Donc, ne dénoncez plus les «mono-sourcil», vous serez des intolérants! Ne dénoncez pas les poilus, vous serez des anti-loup-garous! Bref, quiconque est semblable aux autres, sans originalité, peut tuer sans retenue! C’est ce que dit, indirectement, monsieur Arthur, avec sa logique à sens unique.

Arthur, en poursuivant sa re-dimension de l’histoire, sa chronologie surtout, blâme le Hamas –qu’il qualifie de terroriste* – d’avoir le premier, brisé l’entente signée avec Israël sur un cessez-le-feu, mais encore une fois, la mémoire d’Arthur est sélective! La poursuite de la colonisation, sinon les tirs de missiles à partir d’hélicoptères récemment, réfutent aisément ces propos disgracieux et mensongers.

Le gros nono Arthur en rajoute en disant que les manifestants avaient préparé leurs pancartes d’avance, alors que le tout est faux et facilement prouvable. Il ajoute que les israéliens avaient d’abord eu des pertes, avant les palestiniens… Mais quiconque connait ou suit le processus israélo-palestinien, sait très bien que les morts, c’est du côté palestinien qu’ils se trouvent majoritairement et régulièrement, bien avant le début de ce conflit-ci!

Le sioniste Arthur parle ensuite des explosions secondaires, recensées dans les mosquées de Gaza par des hélicoptères israéliens. Mais comme il en parle, c’est inadmissible de recevoir des tirs de mortiers ou de roquettes imprécises, mais c’est tout à fait normal qu’il pleuve du phosphore blanc sur Gaza! Dois-je lui rappeler que le phosphore blanc est une arme chimique, condamnée par les instances démocratiques de ce monde? Et sinon, que les tirs d’artillerie ou de bombardiers israéliens, sont eux aussi, sensés être bien accueillis par la population civile de Gaza! C’est donc, encore une fois, une double mesure qui s’applique pour les drètistes

«LE TERRORISME EST ACCEPTABLE CHEZ MES AMIS IDÉOLOGIQUES ET CONDAMNABLE EN TOUT TEMPS CHEZ MES ADVERSAIRES IDÉOLOGIQUES»

Pour revenir à ces explosions secondaires, dois-je comprendre qu’Arthur reproche au Hamas d’entreposer ses munitions là où il en aura besoin? Est-ce que le Hamas dispose de bunkers? D’entrepôts? De maisons suprêmes pouvant abriter ses munitions? Et en quoi est-ce si spécial que le Hamas, gouvernement élu démocratiquement de la Palestine, possède des armes? Israël en possède bien, non? Et encore! Le pire n’est-il pas, dans cette condition, celui qui tire en toute connaissance de la présence des civils au sol ou d’objectifs tout à fait neutres? Oui! Justement! Il incombe à Israël de déloger l’ennemi, sans faire de tort aux civils palestiniens. Mais ça, Arthur, s’en fiche éperdument!

Et quand Arthur dit que les terroristes adorent s’installer dans les résidences des civils, il devrait également souligner que les israéliens adorent tirer sur des résidences civiles. Liban? 1100 civils tués! Ponts, structures, écoles, hôpitaux et quartiers entiers détruits! Terrorisme!

Gaza? Pareil! Hôpitaux! Écoles! Maisons! Lieux de rassemblements, etc…, terrorisme!

Quand Arthur parle de l’histoire du chef du Hamas, assassiné par l’armée terroriste israélienne, Arthur justifie le massacre de la famille du chef en prétextant que celui-ci gardait sa femme et ses enfants dans la maison! Mais encore une fois, qui a tiré sur la maison, en toute connaissance de la présence des ces derniers? Tsahal! Donc, Arthur, comme nos habituels adversaires drètistes, définie le réprimé comme le terroriste! Exactement ce que faisait l’armée nazie avec les juifs qui se rebellaient contre l’occupation allemande! «Sois soumis, sinon, tu n’es qu’un terroriste!»

Pour le reste, le gros zouf d’Arthur poursuit son œuvre avec Québec-Israël, une organisation terroriste qui collabore avec d’autres organisations terroristes et laquelle, ment à tort et à travers. Elle a par exemple, prétendu que le Hamas n’avait jamais été élu, qu’il avait fomenté un coup d’État. Mais la vérité est encore plus fâcheuse, et surtout gênante pour le gros bêta Arthur! C’est Ottawa, voyant le Fatah perdre les élections démocratiques, qui a financé le Fatah afin qu’il prenne les armes contre le Hamas démocratiquement élu, à plus de 80%! Cela dit, je n’adhère pas au mouvement islamiste…Cependant, la totalité du message d’Arthur est jonché de semi-vérités, se portant toutes à la défense d’Israël, l’intouchable! Les crimes d’Israël sont permis, alors que les crimes palestiniens doivent être condamnés. La rhétorique habituelle!

Pour le reste, Israël a le droit de se défendre, mais pas les palestiniens. DOUBLE-MESURE éternelle…

Arthur soutient donc, il ne s’en cache d’ailleurs pas, LE TERRORISME, L’UTILISATION D’ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE SUR DES CIVILS –parce qu’ils sont dans le chemin!-, ET L’ATTAQUE AU LIEU DE LA DÉFENSE!

Arthur n’est qu’un gros tas de merde, soutenant lui aussi les doubles-mesure habituelles, que l’on retrouve généralement chez les conservateurs! Il devrait cesser de faire l’hypocrite et prendre sa carte.

(*Qui terrorise, est terroriste. Israël a donc gagné son titre depuis des décennies déjà! Sinon, monsieur Arthur peut également s’en prendre à son copain de Washington, M Bush, ou à ses amis d’Ottawa, Harper et compagnie.)

Posted in Actualité, Chavez, Conservateur, Conservateurs, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Dictature, Droite, Extrême-droite, Gauche, Guerre, Impérialisme, Internationale, Israël, Lutte anti-fasciste, Malinformation, Manipulation, Média, Médias, Militaire, Militantisme pour la paix, Militarisme, Montréal, Nazi, Palestine, Propagande, Québec (ville), Racisme, Réactionnaire, Sionisme, Terrorisme, Terrorisme étatique, Trou du cul, Violence | 26 Comments »

Combien d’émeutes est-ce que ça va prendre ?

Posted by L'Agitateur sur 28 août, 2008

Voici un texte d’Alexandre Popovic publié sur le site web du Centre des médias alternatifs du Québec concernant l’affaire autour de la récente émeute de Montréal-Nord. Ce texte est très lourd en terme de longueur étant donné le nombre de références utilisées. En voici un extrait :

Une bavure d’une ampleur jamais vu, suivie d’une émeute sans précédent. Voilà comment on pourrait résumer les événements à la fois tragiques et mouvementés qui se déroulèrent à Montréal-Nord, à environ vingt-quatre heures d’intervalle, les 9 et 10 août dernier.

Bien entendu, le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) n’en n’est pas à sa première bavure, tout comme le territoire métropolitain n’en n’est pas à sa première émeute. Cela étant, c’est la première fois qu’une bavure policière est immédiatement suivie d’une émeute.

De même, si les bavures policières sont toutes choquantes à leur façon, il reste que celle qui coûta la vie au jeune Fredy Villanueva est particulièrement scandaleuse.

Après tout, nous avons affaire à un policier qui s’est permis d’ouvrir le feu sur des jeunes gens, dont Fredy, qui se trouvaient à côté d’un parc bondé de monde. Des jeunes gens désarmés qui ne faisait rien d’autre que de jouer aux dés.

Il ne fait aucun doute que la plupart des jeunes vivant dans ce secteur malfamé de la ville ont vécu au moins une mésaventure avec la police. En apprenant la mort violente de Fredy, une bonne partie d’entre eux se sont sûrement dit: « Ça aurait pu être moi. »

Pour lire la suite, veuillez cliquer ici.

Posted in Bourgeoisie, Canada, Manifestation, Montréal, Opinion, Pauvreté, Police, Répression, Violence | 27 Comments »

Rassemblement : la droite montréalaise salue Kissinger, l’excellent criminel de guerre!

Posted by Libertad ! sur 9 juin, 2008

Réactionnaires montréalais,

Saluons Kissinger!

La droite montréalaise souhaite la bienvenue et rend hommage au criminel de guerre Henry A. Kissinger!

INVITATION à saluer le passage à Montréal
d’un des plus grands sadiques de l’histoire contemporaine!

Rassemblement : la droite montréalaise salue Kissinger,
l’excellent criminel de guerre!

Le mercredi 11 juin 2008, MIDI

Devant l’hôtel Hilton Montréal Bonaventure

900, rue de la Gauchetière Ouest (coin Mansfield)

Bienvenue aux conservateurs, aux réactionnaires, aux nationalistes, aux fascistes, aux capitalistes de tous poils, aux anticommunistes, aux xénophobes, aux rétrogrades, aux proaméricains primaires, aux esprits belliqueux, aux hommes d’affaires crapuleux, aux criminels à col blanc, aux anti-sociaux, aux machistes, aux fondamentalistes (Chrétiens, évidemment), aux idolâtres de Machiavel et autres amoureux du « pragmatiques politique», aux nostalgiques de la guerre froide, aux adeptes du génocide et aux admirateurs des criminels de guerre.*

Nous saluons le passage à Montréal d’Henry A. Kissinger, auquel nous rendons hommage pour l’ensemble de son œuvre, notamment, en sa qualité de diplomate, conseiller à la défense nationale et Secrétaire d’État américain, de 1968 à 1977) :

• Pour avoir sciemment saboté le processus de négociation devant mener au retrait des États-Unis du conflit indochinois (et ce, dans le but d’obtenir un poste-clé dans l’administration), et pour avoir inutilement prolongé l’intervention militaire américaine au Viet-Nam, entraînant la mort de millions de vietnamiens entre 1968
et 1975;

• Pour avoir planifié et supervisé les bombardement illégaux du Cambodge de 1968 à 1973, entraînant la mort de centaines de milliers de Cambodgiens;

• Pour avoir organisé, dans le cadre de l’Opération Condor, le coup d’État menant au renversement et à l’exécution du président Salvador Allende du Chili, en 1973, et soutenu la dictature du général Augusto Pinochet, responsable de milliers de morts et de disparitions, de dizaines de milliers de cas de torture et de centaines de milliers d’emprisonnements ou d’exils politiques;

• Pour avoir donné le feu vert à l’invasion du Timor oriental en 1975 et pour avoir fourni armes et soutien politique au gouvernement indonésien du général Mohammed Suharto, de 1975 à 1978, au plus fort des politiques génocidaires, entraînant la mort de centaines de milliers de Timorais.

Henry A. Kissinger, l’un des plus grands criminels de guerre de l’histoire contemporaine!

Venez saluez avec nous le passage à Montréal de cet excellent ennemi public!

Remercions aussi les organisateurs de la Conférence de Montréal, « le plus important forum économique des Amériques », d’avoir invité à Montréal un criminel de guerre de toute première importance, ainsi qu’une panoplie de requins capitalistes de renom :

Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, Organisation des États Américains (OEA), Banque de France, pour ne nommer que les meilleurs.

Merci encore aux commanditaires de cet événement majeur : Power Corporation, Rio Tinto-Alcan, la Banque Royale du Canada, l’Autorité des marchés financier, le CN et Via, la SGF, Bell et Hydro-Québec, Bombardier et SNC-Lavallin, HEC Montréal, le National Post, la Gazette et la Presse, ainsi bien sûr que les gouvernements canadien et québécois.

Voir le programme complet de la Conférence de Montréal

* Tenue de ville exigée. Les hommes devant, les femmes derrière. Apportez vos pancartes.

Pour toute information et pour communiquer vos excellents slogans pro-Kissinger au Club des amis de Kissinger à, écrivez à
montrealsaluekissinger@gmail.com

 

Posted in Crime de guerre, Manifestation, Montréal, Terrorisme étatique, USA | 17 Comments »

Un groupe revendique l’action contre des voitures de police

Posted by Libertad ! sur 17 mars, 2008

bilde.jpg

Dans la nuit de jeudi à vendredi, 6 voitures de police du SPVM ont été incendiés par un groupe inconnu. Au début, nous aurions pû penser qu’il s’agissait d’un coup fait par les Hell’s ou par un autre gang criminalisé. Il s’agissait plutôt d’une action faite par un groupe inconnu, le «collectif Ton Père». Radicalement anti-capitaliste, ce mystérieux groupe appelle les gens à faire «cramer» les symboles bourgeois et capitalistes et à appuyer les luttes pour les peuples autochtones. Étant donné que le communiqué à été censuré sur le CMAQ (ce qui pourrait sembler naturel à première vue), nous vous invitons à aller lire le communiqué sur le site du collectif Anarkhia.

Nous n’appuyons pas l’action, mais nous croyons qu’il serait pertinent de lire le communiqué de ce mystérieux groupe que personne connaît.

Posted in Communiqué, Montréal, Police | 62 Comments »