Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for the ‘Nazi’ Category

D’ex-militaires de l’Est envoyés par la CIA en Bolivie pour assassiner Evo Morales

Posted by sylvainguillemette sur 15 février, 2010

Le 16 avril 2009, l’unité tactique de crise de la police bolivienne donne l’assaut de l’hôtel Amérique de Santa Cruz, surprenant un groupe paramilitaire. Trois mercenaires meurent durant l’opération : le chef du commando, le Croate Eduardo Rózsa Flores (photo) ; l’Irlandais Michael Dwyer ; et le double national roumano-hongrois Árpád Magyarosi. Deux mercenaires sont arrêtés et incarcérés à la prison centrale de La Paz : le Bolivien disposant d’un passeport croate Mario Francisco Tadic Astorga ; et le Hongrois Elod Tóásó.

A l’issue de neuf mois d’instruction, le procureur Marcelo Soza a indiqué que les e-mails découverts dans l’ordinateur de Rózsa Flores ont permis d’établir que le commando préparait une opération dénommée « Tree House » (la Maison de l’arbre). Il s’agissait d’assassiner le président de la Bolivie, Evo Morales.

Le commando recevait ses instructions de l’agent Scorpion-B, qui a été identifié comme étant l’ex-colonel hongrois Istvan Belovai, décédé le 6 novembre 2009. Belovai avait été un des patrons des services secrets hongrois durant la Guerre froide. En 1984, il avait été retourné par l’OTAN qu’il avait aidée à arrêter Clyde Lee Conrad, une taupe soviétique infiltrée dans les bureaux allemands de l’Alliance atlantique. Belovai avait été découvert à son tour et condamné dans son pays à la prison à vie pour espionnage. Il avait été libéré après l’effondrement de l’URSS et se revendiquait comme le « premier soldat hongrois de l’OTAN » depuis que son pays avait rejoint l’Organisation.

Dans son pays, Rózsa Flores était un militant du parti néonazi Jobbik. Il s’était lié à Scorpion-B au cours des guerres d’ex-Yougoslavie.

Les mercenaires étaient en relation en Bolivie avec un mystérieux « Conseil suprême » qui préparait la sécession de la province de Santa Cruz et la reconnaissance de son indépendance par les États-Unis d’Amérique.

Le procureur général de Bolivie a également mis en examen un entrepreneur de Santa Cruz, Branko Marinkovic, pour avoir financé le commando de Rosza Flores à hauteur d’au moins 200 000 dollars. L’homme s’est enfui aux Etats-Unis le 26 juin. Marinkovic est un des plus importants propriétaires terriens de Bolivie, il est le fils d’un criminel oustachi ayant fuit la Yougoslavie à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Toujours selon le procureur, l’ex-président du « Comité civique de Santa Cruz » aurait été membre du « Conseil suprême ».

Source : http://www.voltairenet.org/article164023.html

Aussi à lire :

Expansion de l’OTAN, déploiements de missiles et nouvelle doctrine militaire de la Russie

Régis Debray en Bolivie et en Haïti

Washington prévoit un nouveau 11-Septembre d’ici six mois

Escroquerie anti-terroriste

L’Irak porte plainte contre les Anglo-Saxons pour pollution radioactive

Publicités

Posted in Actualité, Armes, États-Unis, États-Unis d'Amérique, Bourgeoisie, Capitalisme, CIA, Conservateur, Conservateurs, Corruption, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Croatie, Dictature, Droite, Extrême-droite, Fascisme, Guerre, Hongrie, Impérialisme, Ingérence, Lutte anti-fasciste, Militaire, Militarisme, Nazi, Néo-libéralisme, O.T.A.N., Obama, OTAN, Racisme, Réactionnaire, Républicains, Roumanie, Secte, Socialisme, Terrorisme, Terrorisme étatique, Trou du cul, USA, Violence, Washington | Leave a Comment »

Il y a 64 ans: La chute du nazisme

Posted by quebecsocialiste sur 30 avril, 2009

Il y a 64 ans: Le nazisme était vaincu!

 

 

 

 

Le drapeau soviétique est hissé sur le reichstag allemand, le 30 avril 1945, à Berlin. Deux jours plus tard, le 2 mai, Berlin tombe et le célèbre photographe Evgueni Khaldei immortalise cette image qui est encore aujourd’hui considérée comme le symbole de la défaite du nazisme. Je me suis permis la version retouchée en couleurs pour le blogue.

 

 

Le 22 juin 1941, c’est à la faveur d’une attaque nocturne massive et de l’indécision de Staline, qui ne voulait rien entendre de ses services de renseignements, que 5,4 millions de fascistes se lancent dans une campagne de destruction et d’asservissement de l’URSS. Les généraux « soviétiques* » étant pris d’une grande panique face au blitzkrieg allemand (*rien à voir avec les idéaux de Lénine, qui craignait plus que tout de voir Staline prendre le pouvoir et détruire son rêve de démocratie populaire, ce qu’il fit), ce fut les simples soldats et les citoyens russes, ukrainiens et biélorusses, qui durent prendre sur eux seuls la lourde tâche des résister à la machine de guerre nazie, la plus imposante jamais assemblée à cette époque. De Brest-Litovsk à Stalingrad, en passant par Leningrad, Minsk, Kiev, Sébastopol, Novgorod et Smolensk, pour ne nommer que ces villes, l’armée rouge, composée de soldats courageux qui se battaient afin de défendre leurs familles et le rêve révolutionnaire, appuyés par les « partisans » soviétiques, des civils sous occupation qui sabotaient la machine nazie par l’arrière, prirent part à la guerre la plus sanglante de l’histoire, jusqu’à ce qu’ils repoussent enfin les troupes nazies hors d’URSS et continuent leur chemin victorieux de libération des nations occupées jusqu’à entrer en Hongrie, dont le gouvernement était un allié de l’axe fasciste, puis finalement, ce fut l’entrée sur le territoire du 3e Reich nazi en 1945, jusqu’à la capitulation totale du Reich aux troupes alliées (le 8 mai) qui firent jonction à Berlin.

Le nazisme était à terre!

 

Durant cette partie cruciale de la 2e Guerre Mondiale, l’armée rouge détruisit 607 des 734 divisions allemandes et, à grâce aux sacrifices surhumains de la population et de l’armée d’URSS (20 millions, ce qui en fait la nation la plus touchée de la guerre au niveau démographique), la libération des pays occupés d’Europe de l’ouest fut couronnée de succès, une libération qui se serait avérée impossible sans la contribution de l’armée rouge à l’est et des résistants communistes à l’ouest. Malheureusement, aujourd’hui encore, la contribution de l’URSS n’est toujours pas reconnue par bon nombre d’intervenants en occident, trop occupés à baigner dans un patriotisme des plus primaires pour prendre en considération que sans l’aide de leurs ennemis de la guerre froide, le fascisme aurait probablement triomphé…

 

Aujourd’hui, 64 ans plus tard, certains états, dont nul n’est besoin de nommer, tentent encore d’imposer leur volonté aux autres en supportant, notamment, des états totalitaires et fascistes qui tiennent leurs peuples sous le joug de la violence, comme en Colombie où la situation est critique pour les travailleurs et travailleuses voulant se syndiquer, qui se font régulièrement assassiner par des groupes paramilitaires soutenus par le gouvernement d’Alvaro Uribe, avec lequel le Canada a signé un accord commercial, en toute connaissance de cause. Il y a un nom pour désigner pareil support au nom du seul commerce et du gain personnel: L’impérialisme. Le stade suprême du capitalisme sous sa forme la plus sauvage.

 

Les élites capitalistes ne comprendront-elles donc jamais? Il est évident que pour nous, travailleurs et travailleuses, la seule solution qui puisse permettre d’en arriver un jour à un monde fondé sur les principes de la paix, la justice sociale, l’égalité et la solidarité, c’est de mettre au pouvoir des gouvernements de gauche responsables qui ont véritablement à cœur le bien-être de leurs population et le rejet total du racisme sous toutes ses formes. Sur ce terrain, l’Amérique du Sud connaît une période exceptionnelle de changements et d’espoirs, fondés sur l’arrivée massive de gouvernements de gauche par la voix démocratique.

 

64 ans après la chute du nazisme en Europe, continuons de croire en la paix, en l’idéal socialiste, afin que de tels monstres ne se retrouvent jamais aussi près de mettre les mains sur le pouvoir d’une grande puissance. Ça, plus jamais. Déjà que le monde a grandement souffert de l’ère Bush… restons vigilants pour les générations futures.

 

Un monde forgé dans le sang et les conquêtes ne peut que mener à plus de guerres.

 

 

G. P.

 

Posted in Commémoration, Fascisme, Histoire, Lutte anti-fasciste, Nazi, URSS | 15 Comments »

Les versets de Martineau

Posted by quebecsocialiste sur 15 avril, 2009

 

 En allant surveiller les conneries de Martineau sur son blogue, aujourd’hui, je suis tombé sur un billet où il nous étale une fois de plus son légendaire égoïsme crasse (applaudit par ses disciples arriérés), franchissant cette fois assez les limites de l’effroyable pour me forcer de nouveau à écrire un article sur ce personnage des plus mesquins.

Tout d’abord, tout ceci semble découler de la semaine qu’il a passé à « bullshiter » le monde (encore…) dans ses chroniques illégitimes de scab « oeuvrant » pour le JDM illégal. Après nous avoir « exposé », dans deux chroniques relatant les dires de DEUX sheiks nazis (autoproclamés sur combien de dizaines de milliers au juste?) qui, selon sa logique plus que douteuse, seraient censés « prouver » que la religion musulmane est la pire de toutes et qu’au final, tout cela est lié (selon lui) à l’ONU et à la conférence Durban II contre le racisme (tenue en Afrique du Sud il y a quelques mois), dont la suite aura lieu à Genève, en Suisse, où seront discutés des thèmes comme l’adoption d’une déclaration contre l’islamophobie (inacceptable selon le grand sage de l’objectivité Martineau, qui reproche à l’ONU son « manque de couilles »… même si des déclarations similaires existent pour pratiquement chaque groupe ethnique de la planète), le retour du sionisme sur la liste des idéologies racistes après presque deux décennies d’absence (ce qui a fait péter une coche aux lobbys sionistes et à leurs organes de propagandes haineux tel le « Point de bascule » islamophobe qui prône rien de moins que la déportation des musulmans, la « source d’information » du grand sage Martineau dans cette affaire), ainsi que diverses autres sujets en lien avec le racisme et l’intolérance sous diverses formes. Plusieurs pays européens, ainsi qu’Israël et le Canada ont annoncé leur boycott irresponsable de cette conférence symbolique, pendant que les USA d’Obama « hésitent ». Cette « hésitation », rien de plus, est assez pour faire s’enflammer le lobby sioniste qui en déchire sa chemise, révélant par la même occasion son intolérance à toute dissidence de la part d’un gouvernement étranger. La position de Martineau sur cet événement, ainsi que sa « source d’information » ne sont pas la raison première de ce billet, je ne voulais que le souligner. Le pire, le voici:

Étant au courant de l’affaire Nathalie Morin, cette québécoise retenue contre son gré avec ses enfants en Arabie-Saoudite par une merde misogyne, j’ai salué le geste de sa mère qui, sans ressources dans sa cause et découragée par l’attitude hypocrite du gouvernement fédéral, a décidé de poursuivre ce dernier pour 500 000$ à la lumière de leur manque flagrant d’effort et de courage dans cette affaire, comme dans pratiquement… non… comme dans toutes les affaires où des ressortissants canadiens à l’étranger ont besoin d’aide. Connaissant la haine de Martineau contre l’islam et le monde arabe en général, je m’attendais à ce que sa pique de colère prévue contre cette religion serait justifiée pour une fois… et ce n’est absolument pas ce qui s’est produit. Martineau a « merdé », comme d’habitude. Comment « merder » sur un sujet aussi facile me demandez vous? Comme ça:

La mère de Nathalie Morin, la Québécoise qui est retenue prisonnière par son mari en Arabie saoudite, songe à poursuivre le Ministre des Affaires étrangères Lawrence Cannon.

Ce que vit cette femme est triste, tragique.

Mais entre vous et moi, déménager en Arabie Saoudite quand on est une femme… A-t-on le droit de dire que ce n’est peut-être pas l’idée du siècle ?

Déménageriez-vous dans un village dirigé par le chef du Ku Klux Klan si vous étiez un Noir, vous ?

C’est bien beau, l’amour. Mais il faut aussi garder la tête froide ! L’Arabie Saoudite traite mieux les chameaux que les femmes. C’est bien simple, un dromadaire a plus de chance de devenir Roi de ce pays qu’une Saoudienne d’être traitée comme l’égale d’un homme.

Et c’est là que la dame a décidé d’aller vivre, avec ses deux enfants ?

Bonne chance…

Je ne dis pas qu’il faut laisser cette dame dans la misère.

Mais on ne peut pas demander à l’État de tout faire pour nous.

Avant de déménager dans un pays, la moindre des choses est de s’informer des us, coutumes et lois en vigueur dans ce pays!

C’est bien beau, blâmer le gouvernement. Mais qu’en est-il de la RESPONSABILITÉ PERSONNELLE?

Le gouvernement du Canada ne peut tout de même pas dire à l’Arabie Saoudite comment vivre! On ne peut pas s’immiscer dans les affaires internes des pays…

C’était à Nathalie Morin de s’informer sur les lois en vigueur en Arabie saoudite!

C’est plate à dire, mais elle n’a qu’elle à blâmer…

« C’est plate à dire, mais elle n’a qu’elle à blâmer »?… « la responsabilité personnelle »?… « Ce n’est pas à l’état de s’occuper de ça »!?… « On ne peut pas s’immiscer dans les affaires internes des pays »!?! TAB******! Il a de la merde à la place du cerveau ce type! On parle ici du même cinglé (à moins qu’il ne possède des personnalités multiples) qui supporte l’occupation impérialiste de l’Afghanistan (un pays étranger), qui a déjà suggérer que l’invasion de l’Iran ne serait pas une si mauvaise chose et qui n’a de cesse de citer des auteurs (liés à la mafia des expatriés « cubains » de Miami et qui supportent le terrorisme contre Cuba) de livres et de documentaires bidons qui vont jusqu’à attribuer des attentats contre le peuple cubain perpétrés par le terroriste international Luis Posada Carilles à l’armée cubaine! Il devrait avoir honte d’écrire pareilles bassesses! Son employeur devrait avoir encore plus honte de donner du travail à ce désaxé!

« Je ne dis pas qu’il faut laisser cette dame dans la misère. » Non, presque pas! Vous êtes juste en train d’affirmer, monsieur Martineau, que cette situation inhumaine est de SA faute, que le gouvernement n’a rien à faire là-dedans et que sa mère devrait prendre son trou et attendre pendant que sa fille crève à petit feu, ce qui est pratiquement la même chose!! En fait, comme d’habitude, vous êtes juste irrité parce que la « petite populace » revendique quelque chose à ses élus. Et que dire de l’hypocrite « Ce que vit cette femme est triste, tragique » suivit du toujours aussi pratique (pour les paresseux intellectuels) « Mais entre vous et moi« … qui nous signale que son fiel est prêt.

Pour ce qui est de la « responsabilité personnelle », cette jeune femme avait 17 ans lorsqu’elle a rencontré ce salaud et pour votre information, « l’amour aveugle » peut frapper fort à cet âge là (aucun jeu de mot n’était voulu). Bien entendu, cet argument ne vaut rien aux yeux du divin omniscient infaillible qu’est Riri Martineau, cet être de lumière qui n’a jamais fait d’erreur de toute sa vie! « Jean Charest est un gros trou du cul de merde qui mange du vomi! » (par Richard Martineau, qui n’a cessé de cracher tout ce qu’il a à Dieudonné depuis)…

« Déménageriez-vous dans un village dirigé par le chef du Ku Klux Klan si vous étiez un Noir, vous ? » HEY! « FOCUS » là! On parle d’une adolescente qui s’en est fait passer une vite ici. Ça n’a absolument rien à voir!

« Le gouvernement du Canada ne peut tout de même pas dire à l’Arabie Saoudite comment vivre »… Il dit pourtant « comment vivre » aux afghans, aux chinois, aux iraniens, aux palestiniens, aux russes et aux québécois, alors je ne vois pas en quoi ça dérangerait de dire à un « allié » qu’il doit garantir la sécurité physique de nos ressortisants!

« A-t-on le droit de dire que ce n’est peut-être pas l’idée du siècle? »… Effectivement, mais vous donner une tribune pour écrire des torchons comme ÇA est tout aussi stupide et irresponsable, sinon même plus si vous voulez mon avis!

« Mais on ne peut pas demander à l’État de tout faire pour nous. » C’est vrai: Martineau semble avoir un penchant pour les thèses libertariennes ces temps-ci, alors pour lui, « Demander au gouvernement, c’est mal, voyez. »

Sa bassecourt n’est pas en reste non plus: « Donna Talbot » par exemple, s’en prend lâchement à la mère dans cette affaire, parce qu’elle « fait honte au gouvernement » et qu’elle serait « irresponsable »… pas mal moins que ce commentaire merdique en tout cas. « Jean-Claude St-Yves » quant à lui, parle de « proscrire l’Islam en Occident » et de « c’est ce qui arrive quand une chrétienne tombe amoureuse d’un islamiste ». Le reste n’est que pure merde presque identique, mais dans des mots différents, et à part de très rares commentaires, la majorité des hurluberlus s’en prennent surtout à Nathalie Morin et au « complot islamiste »… gracieuseté de la publicité de Richard Martineau au site raciste et paranoïaque « Point de bascule ».

Tenez, pour conclure, voici un lien vers un site qui devrait faire très plaisir à ceux qui ont le goût de « basher » ce sale connard fasciste de Martineau:

http://martineaudeconstruction.wordpress.com/

Posted in Actualité, Blogue, Bourgeoisie, Canada, Conservateurs, Droits de la femme, Extrême-droite, Journal, Malinformation, Monarchie, Nazi, Populisme, Préjugés, Propagande, Racisme, Religion, Secte, Sionisme | 50 Comments »

Morales victorieux! Vive la démocratie!

Posted by quebecsocialiste sur 15 avril, 2009

VS.

 La semaine dernière, dans le cadre de la nouvelle constitution adoptée par référendum, Evo Morales, président démocratiquement élu de la Bolivie et premier indigène à occuper cette fonction dans ce pays pourtant à forte majorité indigène (qui était autrefois laissée à l’écart du pouvoir sur des bases raciales), a décidé de faire adopter une loi qui fixerait la date des prochaines élections dans les environs de décembre prochain, au lieu d’attendre deux années de plus avec un sénat de droite illégitime qui cherche sans relâche à bloquer les réformes mises de l’avant par le gouvernement pour améliorer les conditions de vie de la population indigène du pays, comme Morales l’avait promis. Connaissant les allégeances politiques du guru de l’opposition d’extrême droite (disons carrément fasciste) du pays, que croyez-vous que cette « opposition démocratique » issue de l’oligarchie a décidé de faire? Serait-il possible qu’elle laisse le peuple s’exprimer librement dans les urnes dans la joie et l’allégresse? Bien sûr que non! La droite, en bonne « démo-crasse » qu’elle est, a cherché à bloquer le processus démocratique en refusant de faire voter le sénat en faveur de ce projet de loi dans le cadre d’un référendum approuvé par le peuple. Morales répondit à cette attaque contre la volonté du peuple, usant de sa toute puissante « main de fer gauchiste » en… faisant une grève de la faim. Sans doute une mesure proprement totalitaire selon la droite…

Le résultat fut qu’au bout de cinq jours de régime ne consistant qu’à boire de l’eau et à mâcher des feuilles de coca pour Morales, régime imité par les syndicats et plus de 1800 autres citoyens boliviens, la colère populaire contre la droite fut assez grande pour que celle-ci abandonne sa positions antidémocratique et accepte (à contrecoeur) d’emboîter le pas au processus démocratique.

Les jeunesses nazies du riche et puissant propriétaire terrien croate Branko Marinkovic (son nom complet et une ancienne photo de lui juste en haut) de Santa Cruz peuvent aller se rhabiller, car le fascisme a une fois de plus perdu contre un président démocratique beaucoup trop déterminé pour ces lâches tueurs d’indigènes et de sans-habris. Ces blancs en provenance d’Europe de l’est qui n’ont aucune racine dans la région, cette misérable farce d’opposition oligarchique, vont se faire écraser dans les urnes d’ici quelques moi et Evo aura enfin le champ libre pour véritablement mettre en pratique ses réformes souhaitées par la majorité du peuple bolivien, des réformes socialistes qui auront tôt fait de renforcer encore plus la crédibilité du socialisme démocratique de l’ALBA, ainsi que la perspective d’une réelle indépendance régionale face aux multinationales nord-américaines.

Viva Morales! Hasta la victoria siempre!

Posted in Amérique du Sud, Capitalisme, Démocratie, Extrême-droite, Fascisme, Gauche, Lutte anti-fasciste, Lutte de classe, Nazi, Racisme | 28 Comments »

Google devrait faire le ménage…

Posted by quebecsocialiste sur 2 avril, 2009

En faisant une petite recherche hier pour savoir s’il y avait du nouveau dans l’affaire « Galloway VS. ces cons de serviteurs canadiens du terrorisme sioniste », je suis tombé sur un site poubelle que j’aurais souhaité ne jamais recroiser de ma vie: « Point de Bascule », le site islamophobe par excellence pour « suivre au jour le jour la menace islamiste » selon Richard « Je ne suis pas raciste, mais… » Martineau. Le billet en tant que telle n’offre aucune surprise: La technique de propagande ultra-démagogique de « Point de Bascule » n’est que du réchauffé de FAUX NEWS, qui prend elle-même sa démagogie directement chez le ministère de la propagande nazi des années ’30. Aucune argumentation, rien de plus que des accusations sans fondement, des attaques personnelles, des suppositions démagogiques et de la glorification de personnages politiques qui montrent au grand jour leur racisme et/ou leur penchant pour le fascisme face à des opinions dissidentes.

Pourquoi est-ce que je donne de l’importance à cette saloperie qui représente le pire d’internet? Tout simplement parce qu’il est parmi les liens images au premier rang de « google actualité » pour ce qui touche non seulement à l’affaire George Galloway, mais également pour presque tout ce qui touche la religion musulmane! Ce site est islamophobe bordel! Le jugement, ils connaissent pas!? On parle ici du site qui est parti en guerre de salissage contre la conférence contre le racisme Durban II parce qu’il voyait un « complot islamiste » dans le débat sur l’admission du sionisme expansionniste sur la liste des idéologies racistes et qui imaginait un autre « complot islamiste » dans rien de moins que… le populaire jeu vidéo « Grand Theft Auto IV » parce que, selon eux, « le jeu banalise les attentats à la voiture piégée en faisant exploser des voitures en pleine rue et le personnage principal a même recours à cette technique islamiste notoire » comme si les terroristes du « complot islamiste omniprésent » avaient inventé les attentats à la voiture piégée… une invention de la CIA!

On y apprend même de la bouche d’un intervenant anonyme se décrivant comme « un grand démocrate » que les opposants à la mission afghane sont « des traîtres » et qu’ils devraient tous « être jetés en prison pour leur soutien aux islamistes qui tuent nos soldats »… Sale facho… On y apprend aussi que le ministre de l’immigration Jason Kenney est « un homme de principe » qui a « monté dans l’estime de ceux et celles qui se soucient du péril posé par le complot islamofachiste » (faute dans « fasciste »). Rien d’encouragent sur le type d’illuminés qui votent encore en 2009 pour cette bande de fascistes du « reform party » conservateur…

 Bref, je crois que google devrait s’arranger pour retirer ce site raciste qui inspire la paranoïa collective et la méfiance envers une minorité culturelle visée, au moins par respect et éthique morale. Vous imaginez un site faisant la promotion de la « supériorité » de la race aryenne en premier plan d’une recherche « actualité » sur le mot « juif »? Ce serait assez révoltant. Eh bien c’est exactement la même chose dans le cas de « Point de Bascule »! Cré que l’extrême droite fait dur quand même… quand ils ne se couvrent pas de ridicule, ils nous lèvent le coeur!

Fini le racisme, nous sommes en 2009!

À bas l’impérialisme et ses propagandistes!

Posted in Afghanistan, Extrême-droite, Fascisme, Guerre, Malinformation, Militarisme, Nazi, Populisme, Préjugés, Racisme, Réactionnaire, Religion, Secte, Sionisme | Leave a Comment »

La montée d’un monstre

Posted by quebecsocialiste sur 20 mars, 2009

Un texte en anglais qui résume bien le sombre personnage d’extrême droite (puissance 1000) qu’est Avigdor Lieberman, chef du parti moyen-âgeux « Israel Beitenu » (Israël notre maison) et le nouveau chef de la « diplomatie » (département de l’apitoiement sur soi pour l’occident et celui des menaces d’extermination pour le monde arabe) israélienne. J’aurais bien aimé traduire ce texte en français, mais il contient malheureusement trop d’expressions ne pouvant pas être traduites, alors par soucis de ne pas altérer le sens du texte, j’ai finalement décidé de le laisser passer ici dans sa langue d’origine. Avant de commencer, sachez, chers lecteurs et lectrices, que Lieberman est également un homophobe de la pire espèce (au moins aussi pire que le débile Ahmadinejad d’Iran) et que ce trait de caractère est aussi honteusement omniprésent dans son parti qui ferait rougir même le Front National fasciste de Le Pen. Je me suis permis de souligner les moments forts de ce texte.

Why Lieberman is Worst Thing that Could Happen to Mideast
By Robert Fisk – The Independent
March 19, 2009

World Focus: I can identify Lieberman’s language with the language of Messrs Mladic and Karadzic and Milosevic
 
Only days after they were groaning with fury at the Israeli lobby’s success in hounding the outspoken Charles Freeman away from his proposed intelligence job for President Obama, the Arabs now have to contend with an Israeli Foreign Minister whose – let us speak frankly – racist comments about Palestinian loyalty tests have brought into the new Netanyahu cabinet one of the most unpleasant politicians in the Middle East.
 
The Iraqis produced the hateful Saddam, the Iranians created the crackpot Ahmadinejad – for reasons of sanity, I leave out the weird ruler of Libya – and now the Israelis have exalted a man, Avigdor Lieberman, who out-Sharons even Ariel Sharon.
 
A few Palestinians expressed their cruel delight that at last the West will see the « true face » of Israel. I’ve heard that one before – when Sharon became prime minister – and the usual nonsense will be trotted out that only a « hard-line extremist » can make the compromises necessary for a deal with the Palestinians.
 
This kind of self-delusion is a Middle East disease. The fact is that the Israeli Prime Minister-to-be has made it perfectly clear there will be no two-state solution; and he has planted a tree on Golan to show the Syrians they will not get it back. And now he’s brought into the cabinet a man who sees even the Arabs of Israel as second-class citizens.
 
Lieberman’s first visit to Washington will be a gem. AIPAC – posing as an Israeli lobby when in fact it works for the Likudists – will fight for him and Lady Hillary will have to greet him warmly at the State Department. Who knows, he might even suggest to her that she imposes a loyalty test for American minorities as well – which would mean demanding an oath of faithfulness from Barack himself. The horizon goes on forever.
 
In Egypt, Avigdor Lieberman will have a tough time. Hosni Mubarak can be a soft touch for the Americans but it was Lieberman who, complaining that the Egyptian President should visit Israel or « go to hell », deeply offended a man who has taken great risks in maintaining his country’s peace with the Israeli state.
 
Egyptians have been outraged to read in their newspapers that Lieberman has talked of drowning Palestinians in the Dead Sea or executing Israeli Palestinians who talked to Hamas. Last night, a supporter of Lieberman appeared on Al Jazeera television to describe Hamas as « an anti-Semitic, barbarous organisation » – even though Israeli army officers spoke openly with this supposedly « barbarous » group both before and after the Oslo agreement.
 
But the growth of such an extremist administration in Israel and the hopeless response of the Obama administration to the so-called supporters of Israel who destroyed Freeman’s career, can only be dangerous news for the Middle East. The Jeddah-based Arab News called the Freeman disaster « a grave defeat for US foreign policy ». But while uttering all the usual platitudes, the Arab press has been playing up the pusillanimous remarks of US press secretary Robert Gibbs when asked why Obama was « standing mute » in the Freeman affair. « I’ve watched with great interest how people perceive different things about our policy and during the campaign about whether we were too close to one group or too close to the other. So I don’t give a lot of thought to those. » Asked for « straight answers », Gibbs said: « I gave you as straight a one as I can get. »
 
This was almost as funny as The New York Times when it attempted last week to explain why Lady Hillary was frightened of offending the Israelis during the formation of the Netanyahu government when she described the destruction of 1,000 Palestinian homes as « unhelpful ».
 
Her caution in the Middle East, it explained, was « a reflection of the treacherous landscape in the Middle East, where a misplaced phrase can ruffle feathers among constituencies back home ». You bet it can – and when Mr Lieberman comes to town, we’ll see who those feathers belong to.
 
Their owners would do well, however, to dwell on the incendiary language of Avigdor Lieberman. He speaks like a Russian nationalist rather than the secular Israeli he claims to be.
 
I covered the bloodbath of Bosnia in the early Nineties and I can identify Lieberman’s language – of executions, of drownings, of hell and loyalty oaths – with the language of Messrs Mladic and Karadzic and Milosevic.
 
Lady Hillary and her boss should pull out a few books on the war in ex-Yugoslavia if they want to understand who they are now dealing with. « Unhelpful » will not be the appropriate response.

Posted in Angleterre, Article, États-Unis, CIA, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Dictature, Ex-Yougoslavie, Extrême-droite, Fascisme, Guerre, Homophobie, Impérialisme, Irak, Iran, Israël, Nazi, Palestine, Populisme, Racisme, Réactionnaire, Secte, Sionisme, Terrorisme étatique, Trou du cul | 3 Comments »

« Wipe them all » disent les pro-israéliens

Posted by L'Agitateur sur 17 janvier, 2009

Le jeune avec un capuchon vert me fait penser à David Gagnon

Posted in États-Unis, Coup de gueule, Guerre, Humour, Israël, Manipulation, Nazi, Palestine, Préjugés, Réactionnaire, Sionisme, Trou du cul, Vidéo | 18 Comments »

Judaïsme et sionisme: Deux pensées opposées

Posted by quebecsocialiste sur 14 janvier, 2009

 Un texte à lire absolument pour ceux qui se demandent si leur opposition à l’agression brutale sioniste, ou au sionisme lui-même, fait d’eux des « anti-sémites ». Un texte écrit par Yakov Rabkin, un juif courageux et impliqué dans la résistance intellectuelle juive à la machine de propagande sioniste, dont font partie les extrémistes menteurs du « Comité Québec-Israël », machine de propagande qui n’hésite jamais à user de la répression contre ses critiques juives gênantes, poussant souvent le ridicule jusqu’à les qualifier de « juifs qui se haïssent ». Un portait de la lutte menée par les juifs modérés contre le nationalisme fasciste autodestructeur prôné par des idéologues sionistes déconnectés de la réalité et une « presse libre » occidentale tellement lâche dans sa crainte de choquer, qu’elle joue en fait parfaitement le jeu des sionistes, particulièrement en qualifiant à longueur de journée Israël, dont le cinquième de la population à l’intérieur des frontières « officielles » est arabe (sans compter les palestiniens vivants dans « leurs territoires » qui ne sont en fait que d’énormes camps de réfugiés avec les colons juifs fanatiques qui les harcèlent sans cesse), « d’état hébreu » et « d’état juif », tout en ne critiquant que rarement les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par l’armée terroriste Tsahal, armée de gens « brainwashés » dès l’école primaire à haïr les arabes, armée au service de l’establishment impérialiste sioniste. Bref, chers lecteurs et lectrices, voici le texte en question:

Bande de Gaza: Les juifs sont déchirés

L’attaque israélienne contre les Palestiniens de Gaza a creusé davantage le fossé parmi les juifs au sujet d’Israël et du sionisme. Nombreux sont les juifs qui tentent d’aborder la question des contradictions existant entre le judaïsme tel qu’ils le professent et l’idéologie sioniste qui s’est emparée d’eux. Et ceci au moment où de profondes préoccupations sur ce que fait l’État d’Israël soulève l’ire des peuples à travers la planète, dont les juifs constituent à peine deux millièmes de la population.

Ce rappel est important vu l’ampleur des problèmes que soulève le comportement de l’État d’Israël qui prétend d’agir au nom de tous les juifs. Cette prétention est d’autant plus dangereuse que les médias à travers le monde associent automatiquement cet État avec les juifs en le surnommant «l’État juif» ou «l’État hébreu». Les juifs de différents pays se trouvent donc otages des actes d’un État étranger dont ils n’ont aucun contrôle.

Certains juifs demandent maintenant publiquement si l’État nation ethnique, source de la violence incessante au Moyen-Orient, est «bon pour les juifs». Beaucoup parmi eux sont perturbés par le fait que le sionisme militant détruit les valeurs morales juives et met en danger les juifs en Israël et ailleurs. Cette discussion est également entrée dans le champ de la culture populaire: le dernier film israélien Valse avec Bachir se focalise sur le coût moral pour Israël qu’entraîne l’utilisation permanente de la force.

Or, certains juifs, tant en Israël qu’ailleurs ont depuis longtemps échangé leurs valeurs morales contre un nationalisme débridé. Ce sont eux qui se positionnent comme «les» représentants de «la» communauté juive. En fait, ils agissent comme agents de l’État d’Israël et, en le faisant, mettent en danger les juifs qu’ils prétendent représenter.

Le lobby israélien aligné sur les positions des nationalistes de la droite israélienne vilipende toute critique d’Israël, dont plusieurs livres édités lors des dernières années – Prophets Outcast, Wrestling With Zion, The Question of Zion, The Myths of Zionism – tous écrits par des juifs qui sont préoccupés par ce même conflit entre le sionisme et les valeurs juives. Le lobby israélien dénonce tout juif qui proteste comme «traître» ou bien comme «juif qui se haït». Mais l’ampleur de la protestation ne cesse d’augmenter. Elle couvre tout un spectre de juifs, des rabbins hassidiques d’un côté, en passant par l’ancien président de la Knesset, jusqu’aux anarchistes israéliens de l’autre.

Il y a quelques jours, à Londres, le rabbin Avraham Greenberg, barbu et en chapeau noir, brûle son passeport israélien devant une foule manifestant contre l’attaque israélienne. Dans une entrevue après la manifestation, il explique que, selon la tradition juive, il est impérieux de parler ouvertement lorsque la réputation du judaïsme est profanée. Il n’offre aucune analyse politique de la réalité au Moyen-Orient, mais souligne que l’idée même d’un État réservé aux juifs, et le prix humain et moral qu’il exige, va a l’encontre de tout ce que le judaïsme enseigne, en particulier les valeurs clés de l’humilité, de la compassion et de la bonté. Il conclut que l’État d’Israël constitue «le plus grand danger pour les juifs».

En Israël même, nombreux sont ceux qui s’opposent fermement à l’idée même d’attaquer Gaza. Le vétéran de la presse et de la politique israélienne Uri Avnery compare l’attaque au siège de Leningrad et le bombardement de Londres par les forces nazies lors de la Seconde guerre mondiale. Ce genre de comparaison – que peu de journaux occidentaux auraient osé publier de peur d’être accusé «d’antisémitisme» – est monnaie courante en Israël. En fait, les dénonciations les plus fermes de la politique israélienne proviennent des juifs israéliens qui sont autant divisés que leurs coreligionnaires ailleurs.

À Montréal, la succursale locale du groupement international Voix juives indépendantes/Independent Jewish Voices monte un piquet devant une synagogue qui sert de lieu d’un rassemblement sioniste pour appuyer – sans broncher – les actions d’Israël. Ils portent une pancarte «Juifs pour Gaza» et soulignent que «ce pays voyou» n’agit pas à leur nom.

Plus de six cents juifs ont signé un appel aux soldats israéliens de désobéir et de déserter. Cet appel est également signé par une brochette d’organisations juives, toutes opposées à ce que fait, voire ce qu’est l’État d’Israël. Car la dernière attaque israélienne souligne de nouveau un fait essentiel mais souvent occulté: c’est la vision sioniste de l’État d’Israël comme une ethnocratie exclusive qui est à la racine des violences qui secouent la Terre sainte depuis six décennies. Tandis que partout au monde, de l’Iran au Canada, les juifs vivent en paix parmi d’autres groupes, ce n’est qu’en Israël qu’ils se sont ségrégués dans un ghetto armé qui ne leur pourvoie guère la sécurité et menace tous les autres autour.

Il reste à voir si la rupture entre ceux qui s’en remettent a la tradition morale juive et les convertis au nationalisme juif peut un jour être réduite. Tous ceux qui perpétuent l’association automatique des juifs à l’État d’Israël ne font pas seulement une grave erreur ils contribuent ainsi à la cause sioniste.

L’auteur (Yakov Rabkin) est professeur d’histoire à l’Université de Montréal; son dernier ouvrage est Au nom de la Torah: une histoire de l’opposition juive au sionisme (PUL).

Source

Posted in Actualité, Anarchisme, Église, Canada, Cinéma, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Fascisme, Guerre, Histoire, Impérialisme, Israël, Lutte anti-fasciste, Militarisme, Nazi, Palestine, Préjugés, Propagande, Répression, Résistance, Secte, Sionisme, Terrorisme, Terrorisme étatique | 13 Comments »

Gros tas de marde

Posted by sylvainguillemette sur 14 janvier, 2009

https://i0.wp.com/www.thenormalgeek.com/wp-content/uploads/2008/08/03-01.jpg

http://www.dailymotion.com/relevance/search/montrealistan/video/x7xykt_montralistan_news

Désolé pour le titre, c’est tout ce qui me venait à l’esprit.

D’abord, ce gros colon nationaliste, indécis sur ses origines, s’en prend à la gauche, comme si celle-ci appuyait dans ce cas, le Hamas. Or, toutes et tous savent, sauf s’ils s’informent chez Québec-Israël ou chez monsieur Arthur, que nous nous contentons de relativiser les faits et de les rapporter.

Par exemple, j’ai strictement condamné les tirs de roquettes palestiniens, même si ceux-ci, pouvaient être considérés comme une autodéfense -excuse sortie à la hâte par les ultranationalistes et les fanatiques- . Car si Israël peut se défendre, pourquoi Gaza ne pourrait pas en faire autant? Et comment, aujourd’hui, qualifier quelconque «attaque» de «défense»?

Mais sinon, sur une autre corde, monsieur Arthur considère la colonisation des israéliens en territoire palestinien, comme une partie de plaisir, voire des vacances, puisqu’il n’en parle pas lorsqu’il aborde les attaques du Hamas, faisant ainsi fi des antécédentes attaques israéliennes, comme si celles-ci ne comptaient guère, malgré les pertes accablantes chez l’ennemi idéologique. Ça me rappelle d’ailleurs drôlement l’argumentaire de nos adversaires… Pour l’ultranationaliste qu’il est, ou qu’il croit être, ou qu’il fait croire être…, l’attaque du plateau par des «méchants anglais», est semblable en situation, à celle des inexistants juifs, en territoire palestinien, à Gaza même. Bref, pour ce gros colon, le «juif» est la source du problème, puisqu’il le mentionne alors que nous, nous ne parlons que d’occupation et de crimes de guerre commis de toute part, mais surtout de la part d’Israël en position avantageuse qui devrait normalement, donner l’exemple au plus faible, sauf dans la logique arthurienne. Cela dit, monsieur Arthur affirme également que si le plateau voudrait faire le ménage de Wesmount, personne ne s’en soucierait. Or, je n’ai jamais prôné la violence et je ne tomberai pas dans les bassesses de monsieur Arthur.

Monsieur Arthur dit également que d’accuser des juifs est épouvantable, si l’on tient compte des ses propos. Puisqu’il traite d’extrémistes les palestiniens qui défendent leur territoire, contre des agresseurs qui occupent le territoire palestinien, en l’occurrence des israéliens, donc des juifs. Or, monsieur Arthur devrait d’abord définir le mouvement sioniste afin d’éviter les tromperies au lecteur et qu’il croit que le mouvement juif tout entier est lié à ce conflit, mais il n’en serait pas plus crédule.

Sinon, la chronologie des évènements semble échapper à notre ultra-gros-tas-de-marde, puisqu’ici encore, je me dois de corriger monsieur Arthur, quant aux lancer de roquettes palestiniens qui furent sans aucun doute, figurants et futiles vis-à-vis les lancers de missiles ou de phosphore blanc de la part de Tsahal qui dépassent de loin en âge et en nombre, les tirs adverses.

Bref, dans les propos d’Arthur, ce vieux fou, le territoire palestinien est aussi le territoire des israéliens et ils ont le droit d’y faire le ménage. Sauf que si cette formule s’appliquait, cela donnerait également le droit à quiconque sur Terre, de faire le ménage! Il aurait donc dû être de notre sort, à nous les progressistes, de faire le ménage à Washington! Mais vous savez bien que c’est une formule à sens unique, que jamais quelconque autre nation, sauf étant puissante, n’aurait pu en faire autant.

Imaginez un instant qu’HugoChavez ou Evo Morales se mette à tuer des enfants par centaines! Il s’en suivrait, sans aucun doute, un coup d’État suivi d’une dictature! Je parie, moi qui ne parie jamais, par convictions.

Bref, selon monsieur Arthur, de dénoncer les crimes commis contre l’humanité et les crimes de guerre d’Israël, c’est de l’antisémitisme! Pur et simple! Donc, ne dénoncez plus les «mono-sourcil», vous serez des intolérants! Ne dénoncez pas les poilus, vous serez des anti-loup-garous! Bref, quiconque est semblable aux autres, sans originalité, peut tuer sans retenue! C’est ce que dit, indirectement, monsieur Arthur, avec sa logique à sens unique.

Arthur, en poursuivant sa re-dimension de l’histoire, sa chronologie surtout, blâme le Hamas –qu’il qualifie de terroriste* – d’avoir le premier, brisé l’entente signée avec Israël sur un cessez-le-feu, mais encore une fois, la mémoire d’Arthur est sélective! La poursuite de la colonisation, sinon les tirs de missiles à partir d’hélicoptères récemment, réfutent aisément ces propos disgracieux et mensongers.

Le gros nono Arthur en rajoute en disant que les manifestants avaient préparé leurs pancartes d’avance, alors que le tout est faux et facilement prouvable. Il ajoute que les israéliens avaient d’abord eu des pertes, avant les palestiniens… Mais quiconque connait ou suit le processus israélo-palestinien, sait très bien que les morts, c’est du côté palestinien qu’ils se trouvent majoritairement et régulièrement, bien avant le début de ce conflit-ci!

Le sioniste Arthur parle ensuite des explosions secondaires, recensées dans les mosquées de Gaza par des hélicoptères israéliens. Mais comme il en parle, c’est inadmissible de recevoir des tirs de mortiers ou de roquettes imprécises, mais c’est tout à fait normal qu’il pleuve du phosphore blanc sur Gaza! Dois-je lui rappeler que le phosphore blanc est une arme chimique, condamnée par les instances démocratiques de ce monde? Et sinon, que les tirs d’artillerie ou de bombardiers israéliens, sont eux aussi, sensés être bien accueillis par la population civile de Gaza! C’est donc, encore une fois, une double mesure qui s’applique pour les drètistes

«LE TERRORISME EST ACCEPTABLE CHEZ MES AMIS IDÉOLOGIQUES ET CONDAMNABLE EN TOUT TEMPS CHEZ MES ADVERSAIRES IDÉOLOGIQUES»

Pour revenir à ces explosions secondaires, dois-je comprendre qu’Arthur reproche au Hamas d’entreposer ses munitions là où il en aura besoin? Est-ce que le Hamas dispose de bunkers? D’entrepôts? De maisons suprêmes pouvant abriter ses munitions? Et en quoi est-ce si spécial que le Hamas, gouvernement élu démocratiquement de la Palestine, possède des armes? Israël en possède bien, non? Et encore! Le pire n’est-il pas, dans cette condition, celui qui tire en toute connaissance de la présence des civils au sol ou d’objectifs tout à fait neutres? Oui! Justement! Il incombe à Israël de déloger l’ennemi, sans faire de tort aux civils palestiniens. Mais ça, Arthur, s’en fiche éperdument!

Et quand Arthur dit que les terroristes adorent s’installer dans les résidences des civils, il devrait également souligner que les israéliens adorent tirer sur des résidences civiles. Liban? 1100 civils tués! Ponts, structures, écoles, hôpitaux et quartiers entiers détruits! Terrorisme!

Gaza? Pareil! Hôpitaux! Écoles! Maisons! Lieux de rassemblements, etc…, terrorisme!

Quand Arthur parle de l’histoire du chef du Hamas, assassiné par l’armée terroriste israélienne, Arthur justifie le massacre de la famille du chef en prétextant que celui-ci gardait sa femme et ses enfants dans la maison! Mais encore une fois, qui a tiré sur la maison, en toute connaissance de la présence des ces derniers? Tsahal! Donc, Arthur, comme nos habituels adversaires drètistes, définie le réprimé comme le terroriste! Exactement ce que faisait l’armée nazie avec les juifs qui se rebellaient contre l’occupation allemande! «Sois soumis, sinon, tu n’es qu’un terroriste!»

Pour le reste, le gros zouf d’Arthur poursuit son œuvre avec Québec-Israël, une organisation terroriste qui collabore avec d’autres organisations terroristes et laquelle, ment à tort et à travers. Elle a par exemple, prétendu que le Hamas n’avait jamais été élu, qu’il avait fomenté un coup d’État. Mais la vérité est encore plus fâcheuse, et surtout gênante pour le gros bêta Arthur! C’est Ottawa, voyant le Fatah perdre les élections démocratiques, qui a financé le Fatah afin qu’il prenne les armes contre le Hamas démocratiquement élu, à plus de 80%! Cela dit, je n’adhère pas au mouvement islamiste…Cependant, la totalité du message d’Arthur est jonché de semi-vérités, se portant toutes à la défense d’Israël, l’intouchable! Les crimes d’Israël sont permis, alors que les crimes palestiniens doivent être condamnés. La rhétorique habituelle!

Pour le reste, Israël a le droit de se défendre, mais pas les palestiniens. DOUBLE-MESURE éternelle…

Arthur soutient donc, il ne s’en cache d’ailleurs pas, LE TERRORISME, L’UTILISATION D’ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE SUR DES CIVILS –parce qu’ils sont dans le chemin!-, ET L’ATTAQUE AU LIEU DE LA DÉFENSE!

Arthur n’est qu’un gros tas de merde, soutenant lui aussi les doubles-mesure habituelles, que l’on retrouve généralement chez les conservateurs! Il devrait cesser de faire l’hypocrite et prendre sa carte.

(*Qui terrorise, est terroriste. Israël a donc gagné son titre depuis des décennies déjà! Sinon, monsieur Arthur peut également s’en prendre à son copain de Washington, M Bush, ou à ses amis d’Ottawa, Harper et compagnie.)

Posted in Actualité, Chavez, Conservateur, Conservateurs, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Dictature, Droite, Extrême-droite, Gauche, Guerre, Impérialisme, Internationale, Israël, Lutte anti-fasciste, Malinformation, Manipulation, Média, Médias, Militaire, Militantisme pour la paix, Militarisme, Montréal, Nazi, Palestine, Propagande, Québec (ville), Racisme, Réactionnaire, Sionisme, Terrorisme, Terrorisme étatique, Trou du cul, Violence | 26 Comments »

Manifestation: solidarité avec Gaza!

Posted by sylvainguillemette sur 3 janvier, 2009

https://i0.wp.com/arphotos.dna.fr/2009/N2/20090103_DNA017062.jpg

Alors que les chasseurs israéliens continuent de pilonner Gaza, tuant des PalestinienNEs par centaines, et alors même que le gouvernement israélien n’hésite plus à qualifier sa dernière offensive de « guerre totale », d’énormes manifestations de solidarité avec le peuple palestinien s’organisent du Caire à Beyrouth, d’un bout à l’autre du Moyen-Orient et dans les capitales de plusieurs autres pays d’Europe et d’Amérique.


Le mouvement international de protestation contre l’apartheid israélien prend de l’ampleur. Ici même, à Montréal, nous vous invitons à vous joindre sans plus attendre au mouvement de solidarité avec Gaza.


Il est maintenant estimé que plus de 350 PalestinienNEs, pour la plupart des civilEs, ont été tuéEs par la dernière offensive israélienne. Les hôpitaux de Gaza ne suffisent plus à traiter les centaines de blesséEs graves et les nouvelles victimes des bombardements israéliens.


À Montréal, les manifestantEs se rassembleront devant le consulat d’Égypte pour remettre une lettre au président égyptien Moubarak et dénoncer la collusion de son gouvernement avec Israël, ainsi que le blocus qu’il a maintenu sur Gaza au cours de la dernière année. Au moment même où Israël bombarde Gaza, le gouvernement égyptien refuse toujours d’ouvrir sa frontière pour permettre aux renforts d’aide humanitaire de pénétrer dans la bande de Gaza.


Selon le Palestinian Center for Human Rights, les plus récentes frappes israéliennes contre Gaza ont été lancées stratégiquement pour faire « un maximum de morts et de blessés au plus fort des activités quotidiennes ». Cet assaut brutal est l’un des plus meurtriers depuis 1948.


Alors que des manifestations organisées dans plusieurs pays exigent un cessez-le-feu et un terme immédiat au siège militaire de la bande de Gaza, Israël continue d’ignorer les appels à la retenue lancée par la communauté internationale, fort de l’appui des É.-U. et de la complicité du gouvernement conservateur de Stephen Harper, ici même au Canada.


Au cours des dernières années, les gouvernements du Québec et du Canada ont accru leurs relations bilatérales et renforcé leurs liens économiques, militaires et politiques avec Israël. L’automne dernier, le gouvernement de Jean Charest a conclu une nouvelle entente de libre échange avec Israël. Ce geste détone avec les appels de plus en plus forts au boycott économique du gouvernement israélien, lancés en réponse aux crimes de guerre perpétrés par ce gouvernement contre le peuple de Palestine.


Depuis deux ans, la bande de Gaza est soumise à la violence quotidienne d’une catastrophe humanitaire déclenchée par la réduction drastique de l’accès aux sources d’énergie, de nourriture et de médicaments. Pratiquement, Gaza est aujourd’hui la plus grande prison à ciel ouvert au monde.


Aujourd’hui, nous ne pouvons que réaffirmer notre engagement à rallier nos parents, amiEs et alliéEs des autres mouvements sociaux progressistes à la campagne de boycott, de sanctions et de désinvestissement (BDS) lancée par plus de 170 organismes de la société civile palestinienne.


Joignez-vous à nous dans les rues de Montréal, en solidarité avec la population de Gaza, pour exiger la fin immédiate de l’apartheid israélien.


Cette manifestation est organisée par :
Solidarité pour les droits humains palestiniens (SDHP) et Tadamon! Montréal.


Vous êtes invité a venir manifester en grand nombre avec nous demain en solidarité avec Gaza! Le PCQ sera présent ce dimanche 4 Janvier dès 12h30 avec drapeaux et bannière sur place au Square Cabot : coin des rues Sainte-Catherine et Atwater (métro Atwater).


Solidairement,
Francis Gagnon-Bergmann
Coordonnateur Québec solidaire Blainville
Secrétaire général du PCQ

http://www.quebecsolidaire.net/
http://www.pcq.qc.ca/

Posted in États-Unis, Canada, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Extrême-droite, Guerre, Impérialisme, Internationale, Israël, Militaire, Militarisme, Nazi, Palestine, Québec, Québec solidaire, Racisme, Réactionnaire, Répression, Sionisme, Terrorisme, Terrorisme étatique, USA, Violence | 45 Comments »