Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for the ‘Québec’ Category

Défaite du camp fédéraliste

Posted by quebecsocialiste sur 17 février, 2009

Aujourd’hui, à LCN (la cousine québécoise galeuse de FAUX NEWS), Richard Martineau recevait en interview Patrick Bourgeois, du RRQ (Réseau de Résistance du Québécois), en lien avec l’abandon (au Québec du moins) du projet festif, irrespectueux et humiliant de reconstitution de la défaite des plaines d’Abraham. Monsieur Bourgeois s’est bien défendu tout au long de l’entrevue contre les procès d’intention de Martineau, qui n’en démordait pas avec ses accusations de « menaces » à l’endroit des souverainistes, ce à quoi Patrick a bien répondu que non seulement le RRQ ne supportait pas les actes de violences, mais en plus, il avait lui-même reçu, parmi les milliers de lettres d’appuis de québécois concernés, plusieurs menaces de morts, principalement écrites par des fédéralistes enragés de Québec City, preuve parmi tant d’autres que la violence vient autant d’un bord que de l’autre dans cette histoire directement liée à la lutte légitime et démocratique d’émancipation nationale de la nation québécoise. Après avoir sorti quelques versets de la propagande haineuse des fédéralistes sectaires de la blogosphère de Quebecor, Martineau arriva à son plat de résistance : Un texte écrit par Patrick Bourgeois sur sa publication électronique, le Québécois, où il tient des propos… disons assez durs sur la plante verte de service de Harper… je veux dire la «ministre» conservatrice Josée Verner, ainsi que sur le gros minable militariste qui ne prend pas ses médicaments… je veux dire le «maire» de Québec City, Régis Labeaume, deux fédéralistes nostalgiques du génocidaire que fut le médiocre (mais chanceux) James Wolfe, qui mérite bien un monument dans notre «démocratie» selon le fédéraliste pro-Bush qu’est Jean-Jacques Samson, du populiste Journal de Québec, sans fournir le moindre argument pour appuyer sa thèse, bien-sûr, tout comme pour ses accusations de «terrorisme» à l’endroit de pratiquement tout le mouvement indépendantiste québécois. De la pure propagande.

Bref, arrivons tout de suite au but : Martineau avait ceci à dire à Patrick Bourgeois et au RRQ (représenté par Pierre Falardeau) : « Est-il possible de ne pas être d’accord avec vous sans que vous nous insultiez? »…

Citation de Martineau datant de février 2008 sur son «collègue» Jacques Lanctôt : «Ce stupide gauchiste aveugle qui considère Fidel Castro comme un héros.»

La première date de longtemps et n’était présente que sur son blogue de pacotilles, mais l’auditeur critique se rappellera sans doute de l’épisode de rage de Martineau contre la gauche durant la dernière période du nouvel an, quand il s’était déchaîné en matière d’insultes gratuites, de sous-entendus racistes et de calomnies envers Amir Khadir (ou «Godasse» comme le surnomme Riri le clown), le député démocratiquement élu de Mercier.

Deux poids, deux mesures, comme toujours.

En tout cas, malgré tout, nous pouvons nous féliciter, en tant que peuple s’étant tenu debout, de notre victoire d’aujourd’hui sur les plaines, victoire obtenue sans la moindre effusion de sang, une chose que l’extrême droite militariste fédéraleuse (ce qui inclut la clique d’Antagoniste) ne semble pas comprendre, ce qui explique leurs accusations hystériques de «terrorisme» contre les indépendantistes québécois. Le projet indépendantiste doit bien être passé de 43 à 45% après tout ça, de quoi donner des ulcères au fédéral! Hé hé! Il serait plus que surprenant de voir le pontife PLC, qui a prouvé ses mensonges honteux à la population dès le début de son troisième mandat, être réélu dans quatre ans. Il y a une limite à se moquer du prolétariat et Charest, ainsi que sa «dame de fer» Forget, l’ont clairement franchi.

Chers ancêtres patriotes démocrates, encore quelques années et ça y est! Vive le Québec libre, pluraliste et solidaire!

Posted in Conservateurs, Controverse, Coup de gueule, Fédéralisme, Histoire, Hommage, Indépendance, indépendantisme, Lutte de classe, Médias, Militarisme, Monarchie, Propagande, Québec, Québec (ville), Résistance, Television | 26 Comments »

Pourquoi ne pas reconstituer Dieppe, tant qu’à ça?

Posted by sylvainguillemette sur 14 février, 2009

https://i0.wp.com/www.checkpoint-online.ch/CheckPoint/Images/N-RaidDieppe-2.jpg

Le nationalisme bat son plein, au Canada anglais. Au National Post surtout, ce journal nationaliste crasse qui dépasse de loin les écarts des ceintures fléchées, mais dont la plupart de ces écarts sont en fait commis par l’ultra-nationaliste Barbara Kay, ou même son fils.

Récemment, lorsque Sarkozy a déclaré que les nationalistes québécois n’étaient que des sectaires, Jonathan Kay a pour sa part indiqué que Sarko était devenu son nouveau héro de l’Euro « pe». «I love anything that sends Quebec separatists into a spasm of self-righteous indignation. So hat’s off to Nicolas Sarkozy, my hunky new Euro-hero.» Mais autrement dit, Jonathan Kay est un nationaliste canadian, comme les québécois nationalistes, et devient donc du même coup, aussi sectaires que ces derniers! C’est qu’il ne faut pas trop compter sur leur capacité à réfléchir semble t-il. Sinon, même Sarkozy, nationaliste français, peut se compter parmi ces sectaires. Et s’il n’est pas d’accord, qu’il désintègre de ce pas les frontières de son pays et qu’il embrasse les constitutions étrangères!

Il est également traumatisant de lire les délires que peuvent afficher certains lecteurs ultra-nationalistes de ce journal de pacotille, qu’il serait facile d’apparenter au sectarisme profond d’un nationalisme patent. Par exemple, un lecteur anonyme parle du Bloc québécois et du Parti québécois, leur affirmant l’intention de vouloir effacer l’histoire, comme certains chefs soviétiques avaient l’habitude d’effacer des défunts camarades ex-communisés sur les photographies. Or, il aurait d’abord fallu que cet imbécile de lecteur prouve que la Russie fut soviétique et déjà là, on aurait pu prouver que LUI, réécrivait l’histoire, puisque le soviétisme fut anéanti par Staline et ses successeurs.

Le BQ et le PQ ne voulaient pas effacer l’histoire, ils ne voulaient tout simplement pas que l’on fête cet évènement, plutôt décevant pour la nation québécoise. Est-ce que le Canada voudrait fêter son débarquement de Dieppe, qui fut plutôt pourri stratégiquement parlant et qui coûta la vie, faute de mauvais stratèges CANADIAN, à plusieurs canadiens, dont une partie étaient des québécois? Dois-je également comprendre que le Canada serait donc prêt à reconstituer la perte de sa centaine de soldats morts en Afghanistan? Doit-on reconstituer les attaques à la bombe artisanale qui tuent en Afghanistan, nos bons soldats «envahisseurs» de sa majesté? Je connais des camarades qui ont perdus des leurs là-bas et je doute fortement qu’ils aimeraient voir ce genre de reconstitution ici…

L’auteur ajoute que le maire Labeaume, lui, a tout compris et qu’il est favorable à cette reconstitution. Mais le maire Labeaume est aussi nationaliste canadian que Barbara Kay, aussi conservateur que Stephen Harper et aussi militariste et impérialiste que le National Post, bref, c’est un gros minable. Alors est-ce que l’opinion de ce Canadian compte vraiment, quand on sait que même le premier ministre québécois n’est pas favorable à cet évènement? Le minable maire Labeaume n’a rien d’une critique objective, c’est un aplat-ventriste comme il s’en trouve facilement dans le camp conservateur. L’opportunisme leur est une marque de commerce. Les faits sont aussi que le maire Labeaume n’est pas indépendantiste et qu’il ne pourra donc, aucunement, affirmer une telle position ou un dégoût face à cette reconstitution provocatrice. Le maire Labeaume est un CANADIAN.

Le même auteur parle des français, prétextant qu’ils subissent la reconstitution de la bataille de Waterloo sans se plaindre.., mais il est facile de répondre à cet auteur que la France, elle, est toujours indépendante et souveraine et qu’aucunement, sa constitution ne reflète les intérêts divers d’une autre nation quelconque. Si l’auteur voulait donner un exemple, il pourrait parler de l’humiliation des anglais dans le moyen-orient ou en Afrique, mais il n’existe aucune reconstitution de ces faits, ni même des batailles perdues contre les zoulous en Afrique qui n’étaient armés que de lances et de boucliers!

Sinon, la très ultra-supra-extra-nationaliste Barbara Kay a répétées les mêmes bêtises, dois-je vraiment tout répéter? Cette débile qui affiche ses couleurs conservatrices haut et fort, donnait récemment son appui inconditionnel à Sylvain Bouchard, le nouveau vidangeur de la radio québécoise. Et comme certains anti-gauche primaires du Québec, elle affirmait que Québec-solidaire n’était que l’affaire de «la clique du plateau». Or, cette imbécile aurait du prévoir le coup et constater dans les sondages que Québec-solidaire a doublé son effectif de membres depuis l’élection d’Amir Khadir et que ces membres sont surtout issus de la campagne, ce qui détruit le mythe de madame. http://www.pcq.qc.ca/Dossiers/QuebecSolidaire/Sondages/SondageCropSept2007.htm

De fait, le National Post est aussi sectaire que les nationalistes québécois, que les nationalistes sud-africains, que les nationalistes français, que les nationalistes états-uniens, que les …

Pour ma part, je suis indépendantiste, aucunement nationaliste et je ne désire pas voir cette reconstitution qui me semble plutôt une provocation de la part des NATIONALISTES canadiens, des CANADIANS. C’est d’abord totalement inutile et il existe d’autres façons de plaire aux touristes, sans créer de conflit international -puisque plusieurs nations-. Il y a une crise économique qui je crois, devient plus urgente que la simple provocation de ceux qui n’ont pas donné leur appui et donc, une majorité aux conservateurs (ultra-nationalistes, militaristes, impérialistes, putchistes et j’en passe.).

(CANADIAN signifie pour moi, l’ultra-nationalisme canadien.)

Posted in Afghanistan, Afrique, Armée, Armée canadienne, Économie, Évémement, Canada, Commentaires, Conservateurs, Controverse, Droite, Fédéralisme, France, Guerre, Impérialisme, Ingérence, Internationale, Manipulation, Média, Médias, Militaire, Militarisme, Monarchie, Politique, PQ, Québec, Québec (ville), Réactionnaire, Sarkozy, Secte, Sondage | 11 Comments »

L’hypocrite « reconstitution » de la conquête britanique

Posted by quebecsocialiste sur 8 février, 2009

Un droitiste fédéraleux colonisé sur un autre blogue a avancé que la conquête britanique (et les massacres qui s’en sont suivis, ce dont il a « oublié » de parler) nous aurait « sauvé du rêgne de Napoléon ». Cette sale… ce monstre de reine Victoria, qui figure dans le top 20 des pires génocidaires de l’histoire de l’humanité (Napoléon n’est que dans le top 30 en passant), était-elle mieux? Poser la question, c’est y épondre.

 À quand un « reenactment » en France et en Belgique de la grande débâcle face au nazisme avec des soldats français étendus un peu partout et avec en prime, le général De Gaulle, le premier ministre britanique Churchill et le président U.S. Roosevelt qui serreraient la main à ces deux individus (dont l’un est admiré par l’actuel président ukrainien et l’autre, par l’actuel premier ministre italien, deux grands alliés des USA et de la grande bourgeoisie multinationale), le sourire aux lèvres? Jamais, parce que ce serait à la fois humiliant et indécent, en plus d’être une grossière réécriture de l’histoire. Pour faire un parallèle, ces deux figures historiques de l’extrême droite possèdent beaucoup de ressemblances avec la monarque du haut.

 Ceci étant dit, je pourrais passer des heures à citer des massacres et des défaites qui ne font pas l’objet de célébrations ailleurs dans le monde (les USA et le Viet-Nam, le Viet-Nam et My Lai, etc., etc.), mais pour l’heure, je vais me concentrer sur une situation plus « nationale », soit celle de Batoche, où les démocrates indépendantistes métis de Louis Riel ont été massacrés lors du premier « fait d’arme » des troupes de la fédération monarco-loyaliste canadienne. Sur ce, je laisse la « plume » à Normand Lester:

Les subtils penseurs au service du gouvernement fédéral qui ont imaginé les « festivités » de la commémoration de la défaite des plaines d’Abraham avec une reconstitution historique de la bataille ne devraient pas s’arrêter là. Une autre défaite d’importance historique des francophones mérite le même traitement dans un avenir rapproché. Je pense à la bataille de Batoche, autre « lieu historique national » qui a été la scène, le 12 mai 1885, de la défaite de la rébellion métisse du Nord-Ouest par la nouvelle armée canadienne récemment constituée, mais toujours commandée par un général britannique, Frederick Middleton.

Le 125e anniversaire de cette grande et glorieuse victoire aura lieu au printemps 2010. L’écrasement de la rébellion de Louis Riel et la chute de son gouvernement provisoire marquent la fin de la domination des Métis francophones sur les grandes plaines de l’Ouest. Ça doit bien mériter une reconstitution historique.

Le 15 mars 1885, Riel s’est proclamé président d’un gouvernement provisoire de la Saskatchewan. Dès que la nouvelle est connue à Montréal, William Cornelius Van Horne du Canadian Pacific Railways — au bord de la faillite — offre de transporter gratuitement les troupes pour écraser les Métis. C’est un coup de pub fantastique qui va permettre au gouvernement conservateur de Macdonald d’injecter de nouveaux fonds publics dans la construction du transcontinental. L’écrasement des Métis aura sauvé le Canadien Pacifique. Voilà bien une bonne raison de fêter.

Les colonnes du général Middleton sont accompagnées par un représentant d’une compagnie américaine et de l’arme nouvelle qu’elle veut vendre au gouvernement conservateur, le « Gatling gun », la première mitrailleuse opérationnelle de l’histoire. Avant d’en commander, Ottawa a trouvé judicieux de se servir des Métis comme cobayes pour en tester l’efficacité. Une telle première au Canada appelle une reconstitution historique.

Pour faire face aux troupes du général Middelton, Riel refuse de recourir à des tactiques de guérilla comme le réclame son « général », Gabriel Dumont. Il choisit plutôt de se retrancher dans sa « capitale » Batoche, une stratégie vouée à l’échec…

Le 12 mai 1885 après que des prêtres catholiques eurent trahi les Métis. le corps expéditionnaire canadien, formé de plus de 900 hommes, donne l’assaut au petit village défendu par 300 malheureux Métis, dont un bon nombre de vieillards armés de vieux mousquets.

Comme le racontera Gabriel Dumont, la reddition des défenseurs de Batoche s’accompagne d’exécutions sommaires :

« […] Le 12 mai, vers 2 heures de l’après-midi, sur ùdes renseignements exacts fournis par ceux qui nous trahissaient [stipulant] que nous n’avions plus de munitions, les troupes s’avancèrent et nos gens sortirent de leurs tranchées ; et c’est alors que furent tués : José Ouellet, 93 ans ; José Vandal, d’abord les deux bras cassés et achevé à la baïonnette, 75 ans ; Donald Ross, d’abord blessé à mort et dardé à la baïonnette, bien vieux aussi ; Isidore Boyer, vieillard aussi ; Michel Trottier, André Batoche, Calixte Tourond, Elzéar Tourond, John Swan et Damase Carrière, qui eut d’abord la jambe cassée et que les Anglais ont ensuite traîné, la corde au cou, à la queue d’un cheval. Il y eut aussi deux Sioux de tués.

Le bilan de ces quatre jours de bataille acharnée a été, pour nous, trois blessés et douze morts, plus un enfant tué, seule victime durant toute la campagne de la fameuse mitrailleuse Gatling. »

Les terribles accusations de Dumont sont confirmées par le témoignage d’un jeune militaire ontarien, qui consigne dans son journal intime : « The rebel [are] still coming and giving themselves up. […] It is surprising to see so many old men, some with grey hair, and a lot of these were killed. »

Ainsi s’est déroulé le premier haut fait d’armes de l’histoire de l’armée canadienne. Valeur et honneur.

Voilà des scènes bouleversantes, remplies de pathos, dont la reconstitution est apte à émouvoir le touriste américain le plus imperturbable.

Louis Riel a réussi à s’échapper. Il ne se rendra que le 16 mai. Il aurait dû s’enfuir aux États-Unis, comme Gabriel Dumont, qui a répondu « Allez au diable ! » lorsqu’un émissaire de Middleton lui a promis la vie sauve en échange de sa reddition. Pour son plus grand malheur, l’esprit troublé de Riel l’a amené à faire confiance aux Anglais. Il sera pendu.

Personne n’oserait faire une reconstitution de la bataille de Batoche. Jamais le fédéral n’humilierait ainsi les autochtones, qui réagiraient violemment à une telle ignominie. Les autochtones ont une fierté et un sens de l’honneur que les Québécois ont perdu, d’affronts en humiliations, de revers en échecs et en défaites.

Et les autochtones ont aussi des « Warriors » pour se faire respecter…

***

Normand Lester, Auteur du Livre noir du Canada anglais

Source (la mienne, au bas de laquelle vous trouverez la source vers l’article originale)

Posted in Actualité, Armée canadienne, Canada, Commémoration, Conservateurs, Controverse, Crime contre l'humanité, Fascisme, Fédéralisme, Guerre, Histoire, Impérialisme, indépendantisme, Ingérence, Médias, Militarisme, Monarchie, Populisme, Propagande, Québec, Québec (ville) | 25 Comments »

Le Risque Partagé

Posted by sylvainguillemette sur 7 février, 2009

https://i1.wp.com/carriere.jobboom.com/marche-travail/dossiers-chauds/2006/09/27/16.jpg

On nous a longtemps dit que les bourgeois méritaient leur titre de par le risque qu’ils «investissaient» dans la société, via leur capital soit disant bien mérité et que par ce titre, ils méritaient les fruits du labeur prolétarien. Mais qu’en est-il véritablement, dès lors que l’on perçoit dans les crises économiques les  néfastes retombées qui affligent surtout les contribuables et les prolétaires?

Par exemple, des plus connues, General Motors, à travers le monde, a dû couper des milliers d’emplois prétextant des difficultés économiques, sans pour autant en attribuer l’odieux aux gestionnaires privés qui furent méritants toutes ces années, de leur soit disant bonne gestion. Mais plus localement, au Québec par exemple, on multiplie les fermetures de manufactures, infligeant aux travailleurs, l’impact réel de la dite «difficile période économique».

Nexans, un fabricant de câbles électriques, entre autres basé à Québec, a dû fermer son usine à cause de restructuration. Ce seront donc 52 travailleurs de plus qui, ce mois-ci, demanderont leur assurance-emploi comme tant d’autres au Québec. Rio Tinto, un monstre pourtant, doit également supprimer plusieurs postes importants, jetant ainsi sur le pavé des travailleurs bien méritants qui ne seront toutefois jamais reconnus pour leur mérite bien réel. Sinon, l’usine Composite VCI de Matane qui a dû réduire sa production, alors que la cartonnerie Smurfit Stone doit elle, faire durer le supplice d’un arrêt de production pour ses travailleurs. Alcan, à Beauharnois, privera elle, 220 ouvriers de leur bien mérité retour sur la production, production d’une PLUS-VALUE dont ne saurait se passer ces bourgeois aux grands appétits inapaisables. Abitibi-Bowater a également su retenir notre attention, encore là, pour n’exposer que de mauvaises nouvelles pour les contribuables et prolétaires. 206 employés furent licenciés, dont près de la moitié, pourra s’en sortir, mais avec moindres salaires et conditions de travail…

Et alors qu’au Québec on commence tout juste à ressentir les effets de la crise états-unienne, devenue mondiale, des milliers, voire des millions d’êtres humains à travers le monde perdent leur emploi, ou le perdront sous peu. Se faisant, ils démontrent encore une fois que le risque «capitaliste » est bel et bien partagé et qu’en aucun cas, cette excuse ne devrait servir à justifier l’exploitation des masses prolétaires du monde entier par leur bourgeois respectif.

Le gouvernement canadien, lui, a décidé de ne pas aider les travailleurs et plutôt d’aider les employeurs, ainsi que d’imposer ses valeurs idéologiques auprès des syndicats ou même, des femmes. Il a également octroyé près de 2 millions de dollars au manège militaire, créant certes quelques emplois ici et là, mais temporaires et non pas à la hauteur de ceux perdus à travers le Québec. Quant à l’assurance-emploi, plutôt que d’abaisser  les semaines d’attente interminables, et pour le travailleur, et pour ses créanciers, il a décidé de prolonger les prestations de 5 semaines, ce qui n’aide en rien le retour au travail «à court terme» des personnes ciblées et ce qui ne les sauve pas non plus du marasme déclenché lors de leur mise à pied, ce qui ne les dégage donc pas de l’infernale spirale de l’endettement.

Pendant ce temps, un géant, Wal-Mart, un employeur qui fournit certes un tas de boulots, mais peu payés et précaires, se retrouve en justice pour combattre les défenseurs des bonnes conditions de travail, afin de perpétuer son exploitation honteuse du labeur humain et de faire croire, toujours, au grand mérite et ce, tout en tentant de mondialiser une exploitation des plus archaïques, celle du prolétariat pourtant majoritaire sur Terre.

Le risque n’est donc plus un argument valable, et de fait, ne l’a jamais été. Quiconque a passé le seuil de la porte de ces entreprises aujourd’hui fermées, a risqué son propre sort et celui de ses proches, voire de sa famille, de sa femme, de son mari, de ses enfants…

Il serait peut-être temps de mettre fin à cette exploitation.

Posted in Actualité, Économie, Bourgeoisie, Capitalisme, Communisme, Crime contre l'humanité, Gauche, Internationale, Lutte de classe, Mouvement ouvrier, Néo-libéralisme, Pauvreté, Québec | 30 Comments »

Citation de la semaine

Posted by quebecsocialiste sur 3 février, 2009

« Le libre-échange, tel que trafiqué par Brian Mulroney et ses supporteurs inconditionnels, doit être jugé à ses fruits. À ce compte, disons tout de suite qu’il est presque assuré de doter le Canada d’une économie de comptoir au service des multinationales. »

-Henri Gagnon

Cette citation provient de l’année 1989 et c’est exactement ce qui arriva et ce de quoi nous sommes prisonniers aujourd’hui, n’ayant pas assez diversifié nos exportations et étant à la merci des multinationales qui menacent de mettre leurs employés québécois et canadiens au chômage à tout moment, gracieuseté du « buy America act » d’Obama, dont l’administration ne se rend pas compte qu’ils vont faire exactement le contraire de ce qu’ils suggèrent: Au lieu « d’acheter en Amérique », qui se trouve à être le continent sur lequel nous vivons, et de s’ouvrir au monde, les USA se préparent à fermer encore plus leurs frontières, se fichant pas mal, au final, de leurs lèche-bottes canadiens (les conservateurs en particulier) qui leur ont laissé le champs libre pour s’emparer de nos richesses contre notre gré et qui sont sur le point de perdre toute crédibilité.

Bref, cette citation est d’actualité comme jamais.

Posted in Canada, Capitalisme, Citation, Québec | 6 Comments »

Opinion : la bataille de la controverse

Posted by Libertad ! sur 1 février, 2009

vuedelaprisedequebec
Ce projet de commémorer le 250e anniversaire de la bataille des plaines d’Abraham fait jaser : pour les uns, il s’agit simplement d’un spectacle à gros déploiement, et pour les autres, il s’agit d’une insulte envers la nation Québécoise. Il faut dire que le gouvernement fédéral n’aide en rien à calmer la controverse en finançant à la hauteur de 130 000$ cette reconstitution. Ce qui est sans compter l’appuie la ministre Josée Verner à ce projet, elle qui semble d’une gamine contrariée lorsqu’elle dit à tout les Agnès Maltais et Pierre Falardeau de ce monde de «rester chez eux» parce qu’ils s’y opposent…

Quel est l’intérêt de reconstituer cette bataille qui scella pour toujours l’avenir de la Nouvelle-France, et plus tard du Québec au sein de la confédération canadienne ? Pourquoi transformer cette tragédie historique en une sorte de «spectacle» familial ?

Pour le gouvernement conservateur de Stephen Harper, il s’agit fort probablement d’une douce vengeance contre le Québec depuis que nous avons dit non à ses projets anti-populaires et rétrogrades, en dépit de la fausse reconnaissance de la nation Québécoise par ses valets au parlement. Il ne pardonnera jamais au Québec de lui avoir fait perdre sa majorité lors des dernières élections fédérales. Pour illustrer cette réalité, nous avons qu’à penser aux dossiers du financement des partis politiques, de la péréquation, de la remise en question de l’équité salariale…

Cette reconstitution déclenche les passions autant chez les indépendantistes que les fédéralistes. Jean Charest affirme qu’il n’assistera pas à la reconstitution et Pauline Marois demande le retrait du gouvernement fédéral dans le financement, sans pour autant demander l’annulation de l’événement, chose que les bloquistes ont demandée suite à un vote du caucus. L’ADQ qui ne semble n’avoir rien appris de son minable échec du 8 décembre dernier s’enterre encore un peu plus chaque jour en affirmant que s’opposer à cette honteuse reconstitution serait le «réflexe de colonisés»…

Il faut s’opposer à cette reconstitution puisqu’elle ne fera que rappeler une période sombre de l’histoire du Québec, mais aussi parce que ce sera une occasion pour le gouvernement de poursuivre les buts du 400e anniversaire de la ville de Québec : mener une propagande militariste contre un peuple trop pacifiste au goût des néo-conservateurs d’Ottawa.

Cet été, gagnons enfin la bataille des plaines d’Abraham ! Allons en masse sur les plaines !

Anthony

Posted in Canada, Fédéralisme, Guerre, Histoire, Indépendance, Québec | 34 Comments »

La vengeance de S. Harper contre « les méchants séparatiss »

Posted by quebecsocialiste sur 26 janvier, 2009

Un texte rédigé par le porte-parole du Parti Communiste du Québec, André Parizeau, qui fait le point sur le mépris grandissant dont fait preuve le rancunier Stephen Harper, qui ne semble toujours pas avoir digéré la raclée électorale coûteuse que lui et son parti-dinosaure ont subi au Québec. Le fédéralisme canadien sans son innocent masque de « love-in 1995 » hypocrite:

Harper persiste et veut encore en rajouter toujours plus contre le Québec

Par André Parizeau
Porte-parole du PCQ

Il n’y a pas à dire.  Des fois, cela n’a juste pas d’allure … C’est comme si Harper cherchait carrément à provoquer et soulever tout le Québec contre lui.  L’ensemble des mesures qui lui seraient attribués, au niveau de ce qu’il entendrait faire au cours de 2009, ne fait pas que toucher le Québec.  Sauf que le Québec est en même temps clairement ciblé.  Cela ne fait aucun doute.

Après avoir coupé dans la culture et fait la sourde oreille face aux demandes du Québec en faveur de mesures spéciales pour contrer les effets des mises à pied dans l’industrie manufacturière québécoise, après avoir aussi annoncé qu’il allait plafonner les transferts de paiement, voilà maintenant Harper qui veut en rajouter encore plus en donnant (une fois encore) un traitement de faveur à l’Ontario par rapport à ses activités de transport et de distribution d’électricité, une chose qu’il se refuserait en même temps à accorder au Québec.

L’enjeu serait le suivant: faut-il ou non inclure les revenus provenant de ce secteur d’activités dans les calculs de transferts de paiements en provenance du fédéral.  Ottawa serait prêt à dire oui à l’Ontario, mais pas au Québec.  Qui plus est, Harper voudrait également  mettre la hache dans l’existence de Commissions provinciales des valeurs mobilières, en particulier au Québec, ce qui représenterait un autre recul par rapport aux droits acquis du Québec.  Finalement, on voudrait également utiliser une partie de nos argents, provenant de nos impôts, pour « célébrer » la défaite … sur les Plaines d’Abraham, en 1759.  Un chausson avec cela ?…

Au moment d’écrire ces lignes, il n’était toujours pas clair si oui ou non, Ottawa allait finir par répondre, au moins partiellement, aux demandes maintes fois répétées au Québec pour que le gouvernement fédéral mette véritablement la main à la patte et fasse sa juste part pour la relance de notre économie, notamment au niveau de l’industrie manufacturière.  La seule chose qu’on sache, c’est qu’Ottawa serait prêt à ouvrir la vanne des milliards pour l’industrie automobile en Ontario, encore que cela serait assujetti au fait que les syndicats, dans cette province, accepteraient en même temps de consentir des baisses de salaires et d’avantages sociaux sans précédent.  Ce qui n’est pas fait.  En d’autres termes, même là, cela pourrait bien finir en queue de poisson.  Pour ce qui est du Québec, cela demeure très vague.

La même incertitude demeure au niveau des montants que le fédéral pourrait verser au niveau de la réfection de nos infrastructures publiques, ainsi qu’en ce qui concerne les velléités du pouvoir central de récupérer tous les contrôles en matière de surveillance des marchés financiers.  Même chose dans le dossier portant sur la bonification du régime d’Assurance-chômage, un autre dossier cher au Québec et sur lequel Ottawa a déjà tout le contrôle.

Toute la manière avec laquelle Harper semble vouloir gérer le dossier des transferts de paiements relève de la plus pure provocation.  Même chose pour ce qui a trait à cette fameuse affaire consistant à vouloir célébrer la défaite de 1759.  C’est tellement grossier que même Jean Charest est lui-même obligé de dire que cela n’a pas d’allure.  Seul l’ADQ semble vouloir dire qu’il ne faudrait pas, tout au moins pour ce qui est du projet de célébrer 1759, y voir quelque chose de trop grave.  Mais qui se surprendra, au fond, d’une telle réaction de la part de l’ADQ ?…

La situation est tellement grotesque que même madame la ministre, Monique Jérôme-Forget, a cru bon de monter le ton face à Harper.  Wow !!!

Pendant ce temps, et parce qu’Harper a aussi de la suite dans les idées, non seulement face au Québec, mais aussi sur bon nombre d’autres dossiers, ce dernier, de même que les différents porte-parole de son gouvernement, multiplient les déclarations qui devraient tout autant nous faire réfléchir.

Alors que le nouveau président Obama a déjà déclaré publiquement qu’il entendait dans un proche avenir revisiter la pertinence ou non de continuer à s’approvisionner à partir des sables bitumineux de l’Alberta, à cause du fait qu’il s’agit en fait d’une des sources d’énergie les plus sales et les plus polluantes qui soit, Harper déclare de son côté espérer que son gouvernement, ainsi que le nouveau gouvernement d’Obama, continueront à oeuvrer ensemble pour développer encore plus ces sables bitumineux.  Vous comprenez quelque chose à tout cela ?…

Alors qu’Obama vient également de signer un décret pour fermer la prison de Guantanamo dans un délai maximum d’un an, le gouvernement Harper continue de son côté à déclarer qu’il ne peut toujours rien faire dans le dossier d’Omar Kadr.

D’ici le milieu de la semaine prochaine, on devrait savoir si oui ou non ce gouvernement tombera, si oui ou non il sera remplacé par un gouvernement de coalition formé des libéraux et du NPD (avec l’appui du Bloc), ou s’il y aura plutôt de nouvelles élections à Ottawa.

Dans un tel contexte, et quoiqu’il arrive, on ne peut qu’espérer qu’une chose : que ce gouvernement, et son chef Stephen Harper, aille au plus vite rejoindre la poubelle de l’histoire (comme George Bush vient juste de le faire).  Cela commence à urger.

Si jamais les libéraux devaient une fois encore s’effondrer devant les conservateurs de Stephen Harper, ils ne feraient en même temps que démontrer une fois de plus comment ils ne sont pas mieux qu’eux.

Finalement, on peut aussi espérer, à terme, qu’un nombre beaucoup plus significatif de Québécois et de Québécoises finissent par joindre les rangs du combat pour obtenir l’indépendance du Québec.  Plus cela va, et plus, me semble-t-il, la lutte pour le progrès social et la justice, et la lutte pour faire du Québec un pays, devraient devenir dans la tête des gens deux aspects d’un même combat.  Ne pensez-vous pas ?

Source

Posted in Canada, Communiqué, Conservateur, Politique, Québec | Tagué: | 16 Comments »

Ça aurrait pu être nous…

Posted by quebecsocialiste sur 15 janvier, 2009

(Le résultat des actions du criminel de guerre chéri de l’extrême droite, Ariel Sharon, du temps où il était aux commandes des armées sionistes)

 Un texte écrit par Luis Britto Garcia et paru sur Le Grand Soir. Je dois avouer qu’en tant que fervant indépendantiste québécois et bon connaisseur de l’histoire de ma patrie, j’ai été grandement touché par ce texte qui me rappelle que ce qui arrive en ce moment au peuple palestinien à Gaza, ça aurait pu nous arriver à nous aussi, si l’histoire avait été légèrement différente…

Nous sommes tous des palestiniens

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être exécrés pour une quelconque appartenance ethnique imaginaire ou un vrai choix culturel ou politique et de ce fait sélectionnés pour le ghetto, le camp d’extermination, l’Holocauste.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être persécutés dans notre propre pays, discriminés chez nous, constamment blessés par le regard, la pierre, le crachat de ceux qui se croient supérieurs car différents dans leur bestialité différente.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être expulsés de nore pays et réduits à des traces de pas qui vont d’un camp de réfugiés à l’autre sans autre horizon que le fil de barbelé.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être la faim sans le pain, la soif sans l’eau, l’intempérie sans le paysage, la mémoire sans les souvenirs, la maladie sans les médicaments, la blessure sans le bandage, la brûlure sans l’analgésique, l’amputation sans l’anesthésie, la douleur sans la justice, la mort sans aucun sens.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être victimes du nettoyage ethnique, des bombardements contre la population civile, des bombes à fragmentation, de la fosse commune, des guerres éclairs qui opposent notre chair aux chars blindés et nos yeux à l’invasion de la mort.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être les orphelins, les proches, les survivants, les solitaires, les persécutés, sans autre compagnie que le souvenir, sans autre famille que les larmes ni d’autre fils que le hurlement ni d’autre fraternité que l’insomnie.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être terrorisés par le hurlement des sirenes et l’anonymat des machines de guerre, les soldats inconnus, les pertes évaluées, les corps comptés ou les tombes sans noms.

Nous sommes tous, pourrions être, avons été la Nuit et le Brouillard, mais aussi le Plomb Fondu.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être les coupables de vivre, les éxécutés pour le crime d’avoir raison, les morts pour la reprise de l’espace vital, les sentenciés pour les dividendes, les condamnés pour les marchandages de l’énergie fossile, les égorgés au nom du Dieu de l’Amour, les diabolisés des médias, les agressés présentés comme agresseurs, les effacés par l’euphémisme, les dommages collatéraux, les jetables, les dispensables.

Nous avons tous été, nous le sommes actuellement ou nous pourrions être les monstres qui exécutent les atrocités ou qui disent venger des atrocités en les commettant contre les innocents ou les validant avec l’indifférence, l’inactivité, la passivité, la complicité, le silence.

Luis Britto García , écrivain vénézuélien C.I.

http://www.aporrea.org/actualidad/a70124.html

trad. Claude M. Richard, militante bolivarienne

VERSION FRANCAISE
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article149

Source

Posted in Canada, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Guerre, Histoire, Israël, Palestine, Québec, Racisme, Sionisme | 3 Comments »

Un Canada dirigé d’une main de fer!

Posted by sylvainguillemette sur 13 janvier, 2009

https://i0.wp.com/www.hawkesburyscandal.ca/images/stephen_harper_1.jpg

Le Canada, dirigé d’une main de fer sous la dictature harperienne (1), n’a visiblement pas fait long feu en tant que nation des droits humains, comme le rapporte mon camarade des Laurentides. Mais l’a-t-il seulement réellement été? Je laisse les lecteurs des générations passées en juger.

Cela dit, au cours des années 2007-2008, la dictature extrémiste, tortionnaire et «putchiste» de Harper a également bafoué toutes les règles de conduite terriennes, volant ici la vedette à tous les illuminés qui hallucinaient des complots kyotistes partout, prétextant que le réchauffement climatique n’était qu’un vent soutenu par un complot socialiste, un vent de gauche quoi. Mais qu’en est-il aujourd’hui? Ce même mercenaire à la défense des bourgeois, défend maintenant son programme vert –kaki- d’être le meilleur au monde, alors que toutes les instances écologiques en font la risée et qu’il est un exemple à la maternelle, de suicide-collectif humanitaire -voire la vie sur Terre, qui peut prétendre connaître l’avenir de toute façon?-. Sinon, le taux de CO2 a augmenté radicalement et ce, à travers le monde. Mais plus précisément pour nous, canadiens, québécois et les autres nations de ce vaste territoire, en Alberta et en Saskatchewan. Car, n’ayant pas été satisfait de la pollution engendrée par l’Alberta et ses sables, la dictature sanguinaire (2) conservatrice a poussé l’interrupteur de la re-pollution en prolongeant la possibilité de polluer impunément, jusqu’en Saskatchewan après avoir découvert qu’elle cachait encore plus de sables bitumineux que l’Alberta. Pas étonnant qu’un parti typiquement «adéquiste», prônant le capitalisme sauvage et possédant des affinités avec les conservateurs y ait pris le pouvoir! Que de surprise!

Mais ce n’est pas tout ce qu’a fait la dictature Harper, elle a monté depuis l’initiation de celle-ci, un rideau de fer vis-à-vis les médias, laissant perplexes toute forme de critique qui depuis, s’est finalement résolue à l’évidence… Harper a surement raison d’agir de la sorte, soit de copier le sanguinaire tueur de masse Bush -demeuré impuni par la communauté internationale- ! Et qu’est-ce que cela a donné, mise à part les défilés de médias capitalistes fiers de ce coup, sinon soumis à ce dernier? Exactement ce que voulait le «lider maximo» du Canada! Un mutisme des plus patents sur ses agissements douteux et criminels (3) ! Il a fallu plus de 5 jours à Radio-Canada pour décrire ce qui était un bombardement au phosphore blanc la semaine dernière, il s’agit pourtant d’une arme chimique. Ses compétiteurs n’ont pas fait bien mieux.

Je n’ai pas fini, ne finissez pas ce café…

Qu’a t-il fait aussi, ce demeuré, impuni? N’a-t-il pas collaboré avec des organisations terroristes? Ne collabore t-il pas, toujours aussi activement, avec des organisations terroristes? Ne soumet-il pas ses tortionnaires à de bien complaisantes missions envers des enfants-soldats, ici considéré, dans les années où il n’était pas né d’allié -voire de «gouvernement taliban»- (4), et là comme une «vermine terroriste» (5) à abattre sur le champ et ce, sans procès? Déjà, la similitude entre les crimes commis de par les deux administrations (Bush et Harper) est étonnante.

En collaborant avec la C.IA., une organisation qui n’a pas hésité elle-même à user de ces basses tactiques répugnantes nommées «terroristes», le Canada avec son S.C.R.S., n’avantage en rien la perception qu’un peuple étranger pourrait avoir de notre pays dit «défenseur des libertés et des droits humains». Le S.C.R.S. a torturé Omar Kadhr, un enfant soldat qui n’avait point l’âge légal pour être tenu responsable d’acte de guerre, des actes qui furent également commis par l’envahisseur de l’Afghanistan -ici la coalition de l’O.T.A.N.-. C’est un crime majeur et les responsables, dont ceux qui ordonnent de tels actes indignes, devraient rendre des comptes à la justice en plaidant devant un tribunal international, apte à le faire impartialement. (La C.I.A. a entraîné des dizaines de milliers de tueurs en leur donnant même les armes pour tuer. Elle a par exemple, financé, armé et entraîné Luis Posada Cariles, un terroriste cubano-miamiain ayant fait exploser un avion civil, à la solde des bourgeois cubains retranchés dans les paradis fiscaux de Miami.)

Également, notre «capitaliste intransigeant» a su faire preuve de ses grands élans démocrates en finançant, après la défaite du Fatah en Palestine lors d’élections démocratiques, ce dernier afin qu’il prenne les armes contre le Hamas démocratiquement élu. On peut être contre, ou pour le Fatah ou le Hamas, mais cependant, on ne peut pas faire semblant d’être démocrate. Harper a démontré, lui, qu’il avait ces valeurs bien loin derrière les enjeux stratégiques et militaires de la région. Imaginez! C’est comme si, ici, au Québec, Jean-Marie Lepen venait financer Mario Dumont pour prendre les armes contre Jean Charest, malgré l’élection démocratique de ce dernier. On peut être contre Charest pour bien des raisons, sinon, cet acte «putchiste» est bel et bien une tentative de coup d’État de la part de pays étrangers en Palestine. Le dirigeant haineux et méprisant qu’est Stephen Harper a donc deux mesures en démocratie… Bref, comme la plupart des capitalistes impérialistes, il est favorable à une dictature, si celle-ci est alliée, et contre, lorsque celle-ci ne sert pas les intérêts de la bourgeoisie comme il sait si bien le faire.

Parlant de coup d’État, vous n’êtes pas sans savoir qu’Hamid Karzaï ne fut jamais élu démocratiquement, mais qu’il était bel et bien un consultant chez UNOCAL dans les années 2000 et qu’il négociait le passage d’un oléoduc pour la maison blanche, avec ce fameux «gouvernement taliban». Lorsqu’il a été «élu», l’Afghanistan était, en majeure partie, contrôlé par les talibans et les autres rebelles de divers groupes non nécessairement liés au premier. Lorsqu’ils ont tenté de nous faire croire que Karzaï se faisait élire, plus de la moitié du pays n’avait même pas reçu la visite de quelconque formation militaire. Et cela, sans préciser que le gouvernement Karzaï était juché de talibans rasés et de seigneurs de guerre. Dès que Karzaï fut à son poste, comme première initiative, il privatisa les ressources naturelles et humaines, instaurant pour ainsi dire, le capitalisme sans même avoir le consentement de la population. Qui servait-il donc? Qui pouvait, tout à coup, se payer le labeur des afghans bon marché ou les réserves de gaz naturel? Qui d’autre que les bourgeois étrangers en avaient les moyens, mise à part les seigneurs de guerre afghans? Et tout ça cher lectorat, Stephen Harper l’a appuyé. Il s’agit en effet, ni plus ni moins, d’une occupation militaire et d’un pillage des ressources afghanes, via une prétendue mission de PAIX. Faire la guerre pour avoir la paix, et quoi encore?

Je n’ai pas fini…

Le directeur général des élections du Canada a décelé une inconduite au parti conservateur, une pratique illégale ayant porté plus de moyens pour certains candidats conservateurs. Ils ont outrepassé la loi électorale. Ce n’est pas tout, car Harper a également violé sa propre loi sur la tenue d’élection à date fixe.

Il y eut récemment, cet énoncé économique où l’homme de fer, Harper le dictateur, le pseudo-scientifique, le «putchiste» et le tortionnaire d’enfants-soldats, nous livra son vrai message, à nous «canadians». D’abord, il a tenté de brimer le droit de grève du secteur public, puis s’ajoutait l’impossibilité pour les femmes, d’aller défendre leur droit d’équité en justice et finalement, il a essayé de mettre fin au financement public des partis politiques, une mesure qui est de loin plus démocratique que le financement privé, par des gens ayant des moyens bien différents à travers le Canada.

Ajoutons qu’il a muselé l’opposition, puis prorogé le parlement dans le but de s’accrocher à un pouvoir dont il a abusé ces dernières années, ce, en toute complaisance des analystes politiques des canaux locaux. Bref, quel bilan!

Avec un bilan pareil, Stephen Harper n’a rien à envier aux «Bush» de ce monde, il a pratiquement violé les mêmes lois internationales que ce dernier, participé à un coup d’État puis à la tentative d’en commettre un en Palestine en finançant le Fatah. Il a fait torturer un enfant-soldat, son armée a utilisé des ADM, dont le phosphore blanc, en Afghanistan. Il a collaboré avec des organisations terroristes et récemment, comme vous le savez, il a donné un appui ferme et sans réserve à l’État terroriste d’Israël, enfin, au massacre que cet État commettait en territoire palestinien.

À vous de juger ce dernier et son équipe du tonnerre! (Et j’ai passé beaucoup de stock là, y a beaucoup plus encore!)

1- La démocratie est la dictature de la majorité, ici, une minorité si l’on tient compte des abstentionnistes et/ou des partis opposants additionnés.

2- Cette dictature ne fait pas couler le sang au Québec, ni au Canada (le TASER brûle, il ne fait pas couler le sang.), mais elle soutient le bain de sang perpétré par l’État terrorisant d’Israël, ce qui dans d’autres cas, serait considéré comme une complicité à même légitimant la torture d’enfants-soldats! Cohérence?!?

3- La torture d’un enfant soldat est un crime grave selon les instances internationales et les traités signés par le Canada.

4- Dans le début des années 2000, la maison blanche, l’administration actuelle en fait, collaborait avec ce qu’elle appelait elle-même, le gouvernement taliban.

5- Tout d’un coup, parfois, les capitalistes perçoivent un allié potentiel, comme un ennemi potentiel. Dans ce cas précis, la vermine terroriste est Al-Qeada, puis s’est ajoutée le «gouvernement taliban». Le général Hillier, lui, parlait peut-être des deux entités, fortes différentes je dois dire, je ne sais pas. Allez lui demander. Une chose est sure, ces deux entités ont été financées, armées et entraînées par la maison blanche, par le biais de la C.I.A., l’organisation terroriste en l’occurrence. (Je dois avouer que jusqu’ici, mon droit d’expression fut strictement respecté. J’espère que Harper n’ira pas jusque là, je lui laisse le bénéfice du doute.)

Posted in Actualité, ADQ, Afghanistan, Année 2007, Armée, Armée canadienne, Armes, Élection, États-Unis, Bourgeoisie, Canada, Capitalisme, Charest, CIA, Conservateur, Conservateurs, Coup d'état, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Démocratie, Dictature, Divers, Droite, Environnement, Extrême-droite, Guerre, Ingérence, Internationale, Israël, Média, Médias, Militaire, Militarisme, Néo-libéralisme, Palestine, Politique, Privé, Pseudo science, Québec, Réactionnaire, Résistance, Terrorisme, Terrorisme étatique, USA, Violence | 11 Comments »

Honte au Canada! Continuons de manifester!

Posted by quebecsocialiste sur 12 janvier, 2009

 Aujourd’hui, lundi le 12 janvier 2009, marquera le jour où, selon moi, le Canada a touché le fond du baril (à moins de pouvoir faire encore pire, bien entendu). Pourquoi une telle affirmation? Eh bien, chers lecteurs et lectrices, sachez qu’aujourd’hui, lors d’une réunion spéciale du conseil de l’ONU pour les droits humains (UNHRC selon l’appellation anglaise) tenu en réponse aux crimes de guerre flagrants commis par Israël dans le cadre de sa guerre d’aggression contre la population civile innocente de la bande de Gaza, 33 pays (africains, asiatiques, arabes et latino-américains) ont voté pour une condamnation sans précédent d’Israël pour ses nombreux crimes de guerre, alors qu’il y a également eu 13 abstentions (les pays européens) et un seul vote contre… le CANADA!! Sur un total de 47 états, les États-Unis ne participant pas à ces réunions et Israël n’ayant jamais signé la charte sur les droits humains. La motion de condamnation a donc été adoptée avec une écrasante majorité, le Canada nageant une fois de plus à contre-courrant. Et dire que le Canada a déjà été considéré comme un « avocat de la paix » par ses pairs à l’ONU… mesdames et messieurs, ce temps est officiellement révolu! Le Canada de Stephen Harper a, comme d’habitude, baissé les bras. Pathétique!

Pendant que ce même état jadis « exemplaire » participe pleinement à l’occupation illégitime de l’Afghanistan, envoyant notre jeunesse se faire exploser pour rien sur des mines posées par une armée fantôme, ce même Canada supporte maintenant ouvertement les crimes de guerre des autres, même s’il n’en tire aucun bénéfice! Bravo Harpeur, vous nous humiliez une fois de plus! Honte à vous! Pourquoi le Québec devrait-il continuer à gaspiller ses ressources au service de cette fédération corrompue, techniquement une monarchie, qu’est le Canada, maintenant couvert de honte au niveau international? Je vais vous répondre: Il n’y a strictement RIEN qui nous retient dans le Canada, cette honte mondiale! Après être devenu une risée mondiale dans le domaine de l’environnement, c’est maintenant dans le domaine des droits humains que les autres vont pouvoir se payer notre tête! Le Canada est carrément isolé sur la scène internationale. Et tout ça à cause du « ROC » conservateur… ceux qui ont voté pour ce gouvernement de lâches corrompus récoltent déjà partiellement ce qu’ils ont semé: Honte au Canada!

 Une autre gifle infligée aux contribuables par le gouvernement corrompu de S. Harper: Dans le cadre d’une vaste campagne de renouvellent dans l’armée canadienne (soulignons qu’elle est tout de même équipée avec du vieux « stock » U.S. datant des années ’80), le ministère de la défense conservateur a annoncé la semaine dernière qu’il avait besoin de 1300 nouveaux véhicules de transport et qu’il allait attribuer ces juteux contrats à… une compagnie états-unienne! Bande de connards! D’un côté, ils coupent dans toutes sortes de dépenses gouvernementales insignifiantes pour « parer à la crise » et de l’autre, ils attribuent des contrats liés à la défense nationale à d’autres pays! Où sont les retombées économiques dans tout ça, monsieur McKay? Monsieur Harper, rien à rajouter? Vous savez, nous possédons d’excellentes installations, ici dans les Laurentides, qui seraient bien heureuses de prendre en main ce contrat, contrat qui aurait généré plusieurs emplois, ainsi que des retombées économiques assurées pour la région. Pas intéressés? Eh bien FUCK YOU! C’est pour ça qu’on vous a massivement rejeté dans la région des Laurentides, bastion de la cause indépendantiste. Honte au gouvernement corrompu du Canada!

Pendant que le Canada piétinne, le gouvernement vénézuélien « du méchant Chavez rouge qui mange des enfants » a expulsé la mission diplomatique israélienne de son territoire. Excellente iniciative! C’est ce genre de pressions, en plus d’un boycott international, qu’il faudrait appliquer sur un état terroriste comme Israël, état dirigé d’une main de fer par des idéologues racistes et des fanatiques religieux. En tout cas, ce sera toujours mieux que de suivre aveuglément la ligne de conduite fasciste tracée par un président U.S. anti-démocratique sur le chemin de la porte! C’est une bonne preuve de l’impérialisme irréaliste des conservateurs.

Au Québec, soulignons que le seul parti de l’Assemblée Nationale à condamner ouvertement et avec force les crimes de guerre odieux d’Israël, en plus de l’état d’apartheid que les sionistes infligent à leurs « citoyens » arabes qui nous fait tout de suite penser aux méthodes de séparation raciale de l’ex-apartheid sud-africain (un bon allié d’Israël à l’époque), c’est Québec Solidaire! Honte aux autres qui supportent les auteurs de cette tragédie humaine à grande échelle par leur silence complice!

À la lumière de ces évènements, il est évident que le gouvernement corrompu des conservateurs ne saisi pas ou ne veut pas saisir  le message que lui envoie sa population. Il faut donc continuer les manifestations, question de maintenir la pression sur ce gouvernement d’aveugles idéologiques bornés.

Manifestons contre l’apartheid et pour la Palestine libre! Manifestons CONTRE la honte du Canada!

Posted in Afghanistan, Armée canadienne, Bush, Canada, Chavez, Conservateurs, Corruption, Crime contre l'humanité, Crime de guerre, Extrême-droite, Fascisme, Guerre, Impérialisme, indépendantisme, Israël, Manifestation, Militarisme, Palestine, Propagande, Québec, Québec solidaire, Réactionnaire, Résistance, Terrorisme étatique, Vénézuéla | 11 Comments »