Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for the ‘Tension diplomatique’ Category

Chuck Norris organise la première réunion de milices pour la sécession du Texas

Posted by sylvainguillemette sur 22 mars, 2009

Chuck Norris organise la première réunion de milices pour la sécession du Texas

Lors du Glenn Beck Show (3 mars), puis dans une tribune publiée par WorldNetDaily (9 mars), l’acteur et militant politique Chuck Norris déclare envisager de se présenter comme « président » du Texas.

L’auteur de Black Belt Patriotism : How to Reawaken America (Le patriotisme de la ceinture noire : comment réveiller l’Amérique), s’insurge pèle-mêle contre le plan de relance économique mondiale d’Obama et le financement de la reconstruction de Gaza qui sont autant de charges pour le contribuable US. Citant les pères fondateurs de la Constitution états-unienne, il appelle ses concitoyens à se révolter.

M. Norris, qui rappelle être l’auteur d’un téléfilm « prémonitoire », Ground Zéro (2000) dans lequel Oussama Ben Laden tentait d’attaquer le territoire américain, a organisé le 13 mars une rencontre de délégués de centaines de groupes armés texans pour discuter d’une éventuelle sécession. Chuck Norris a évoqué l’époque bénie où le Texas était une république indépendante (1836-1846), avant qu’il ne rejoigne les États-Unis.

Depuis 1998, le professeur Igor Panarin (ancien directeur adjoint du KGB puis porte-parole de l’Agence spatiale russe, actuel doyen de la faculté de Relations internationales de l’Académie diplomatique de Moscou, auteur d’un ouvrage sur l’œuvre de Thierry Meyssan) étudie la possible dislocation des USA sur le modèle de l’effondrement de l’Union soviétique. Selon lui, elle devrait débuter en 2010, pour aboutir à une fragmentation en pays distincts :
la côte Pacifique (dominée par la population d’origine chinoise),
le Sud (dominé par la population d’origine mexicaine),
le Texas (comme république autonome),
la côte Atlantique (dominée par la population d’origine européenne, susceptible de se scinder en deux avec les anglo-saxons et latins),
les grandes plaines (qui reviendraient alors aux Indiens).
en outre, l’Alaska pourrait retourner à la Russie et Hawaï au Japon.

Ce scénario a fait l’objet d’une présentation détaillée, le 3 mars 2009 à l’Académie diplomatique de Moscou, et est aujourd’hui l’hypothèse de travail privilégiée du Kremlin.

http://www.voltairenet.org/article159312.html

Posted in Actualité, Armée, Armes, Économie, États-Unis, Évémement, Événement, Bourgeoisie, Capitalisme, Coup d'état, Guerre, Indépendance, indépendantisme, Internationale, Militarisme, Politique, Populisme, Révolution, Russie, Tension diplomatique, Terrorisme, Terrorisme étatique, URSS, USA, Violence | 18 Comments »

Bilan final des attentats sanglants de Mumbai

Posted by quebecsocialiste sur 4 décembre, 2008

Vous avez sans doute tous entendu parler des attentats meurtriers survenus la semaine dernière à Mumbai, capitale économique de l’Inde. Ces attaques ont fait 180 morts et plus de 300 blessés. Comme toujours, l’équipe de RWatch condamne le terrorisme sous toutes ses formes, que ce soit le terrorisme d’état ou le terrorisme « de cellule extrémiste ». Les deux poursuivent le même but: Terroriser une population visée et détruire son économie afin d’arriver à des objectifs sectaires qui, au final, finissent à peu près toujours par nuire à leur propre population. De toute façon, à voir l’historique du terrorisme depuis les parents de tous les attentats, Hiroshima et Nagasaki, ces actes sordides se résument souvent à une vengeance en réponse à une vengeance à une vengeance et ainsi de suite. Donc, cet acte de terrorisme revendiqué par un groupe extrémiste du centre du pays, malgré le fait que les gouvernements de l’Inde et des USA pointent sans preuve le Pakistan (peut-être par habitude), entraînera sans doute, malheureusement, une autre réponse douloureuse qui en provoquera une autre qui en provoquera une autre etc., etc. Telle semble être malheureusement la « nature humaine »…

Un monde forgé dans le sang et les conquêtes ne peut que mener à plus de guerre.

Si seulement plus d’hommes sur Terre adhéraient à cette pensée…  le Pakistan et l’Inde, en guerre inninterrompue depuis leur création malgré les « accords de paix » qui ne font qu’empêcher les deux pays de s’anihiler mutuellement à coup d’ogives nicléaires dans une guerre ouverte, pourraient garantir la paix à leurs peuples respectifs. Si seulement plus d’hommes sur Terre adhéraient à cette pensée…  les palestiniens auraient une nation où ils pourraient vivre en paix sans avoir à se demander si la nuit qu’ils passeront ne sera pas la dernière, terrorisés par la machine de guerre terroriste israélienne qui est excellente pour se créer elle-même des ennemis parmis les populations arabes déshéritées de la région.

À part de ça, que voulez-vous que je vous dises? Une dizaine de terroristes ont attaqué le poumon économique de l’Inde et ont été tués au terme d’un affrontement féroce avec l’armée, qui a été incapable de sauver les otages. Tout a déjà été dit dans les médias et franchement, il n’y a plus rien à redire, si ce n’est d’appeller à la paix et espérer que les deux puissances nucléaires régionales dont les destins semblent scellés ensemble malgré tout, depuis le temps de la brutalité brittanique jusqu’à aujourd’hui, en passant par leurs indépendances, s’écoutent l’une l’autre et ne commettent l’irréparable…

Posted in Tension diplomatique, Terrorisme, Violence | 2 Comments »

Qui est Alvaro Uribe, l’actuel président de la Colombie?

Posted by sylvainguillemette sur 9 mars, 2008

Le président actuel de la Colombie, Alvaro Uribe, est le fils d’un grand propriétaire terrien d’Antioquia.  Son père, notoirement lié au narcotrafic, est mort dans des circonstances mystérieuses, avant de devenir soit disant un «martyr» des FARC par la grâce de son fils.

À une certaine époque, plus jeune, Alvaro Uribe était directeur d’Aeronautica Civil, l’autorité aéroportuaire colombienne.  Cela se passait alors où celle-ci fermait allégrement les yeux sur le narcotrafic du cartel de Medellin. Il deviendra la suite le maire de la cité de Pablo Escobar en 1982, avant d’en devenir sénateur. En 1991, le Département d’État étasunien n’hésitera pas à qualifier Uribe de «collaborateur» et d’«ami intime» du fameux parrain de Medellin et de le classer dans la liste des cent principaux acteurs du narcotrafic colombien .Mais là ne s’arrête pas son histoire.  Avant de devenir président du pays, il côtoiera en effet avec le Gouvernorat d’Antioquia ; cela se passa de 1995 à 1997, et il soutiendra alors la création des milices paramilitaires Convivir.

Autant, il a pu  être à une certaine époque un des proches « collaborateurs » des narcotrafiquants, selon les dires mêmes des autorités américaines, autant il est aujourd’hui le plus important et le plus en vue de tous les hommes de main des E.U., en Amérique Latine.

Selon les déclarations de Juan Manuel Santos, le ministre de la Défense dans le gouvernement Uribe, l’armée aurait localisé le dirigeant des FARC-EP (ainsi que les guérilleros qui l’accompagnaient) grâce à «la combinaison d’intelligence humaine et technologique». Mais tout porte à croire que cette opération était en fait savamment planifiée depuis des semaines à la faveur d’un agent infiltré, si l’on en juge par les propos du commandant en chef de l’armée colombienne, Freddy Padilla, rapportés par un journal français, Le Parisien. Et tout cela avec la coopération étroite des États-Unis, s’il faut en croire d’autres sources.

« Vous pourrez bientôt annoncer  la mise hors de  combat  d’un membre  du  secrétariat » , avait d’ailleurs déclaré ce même Freddy Padilla à des journalistes français, dès la mi-février. »

Les États-Unis subventionnent à coups de centaines de millions de dollars le gouvernement d’Alvaro Uribe.

Posted in États-Unis, Colombie, Histoire, Impérialisme, Militaire, Militarisme, Néo-libéralisme, Politique, Propagande, Réactionnaire, Révolution, Tension diplomatique, Terrorisme, Terrorisme étatique, USA, Violence | 28 Comments »

Bush et son arrongance face à la crise diplomatique en Amérique latine

Posted by Libertad ! sur 4 mars, 2008

Bonjour à tous,

Nous sommes désolés de cette pause qui d’une durée de plusieurs jours. Le travail, les études et nos implications dans nos partis respectifs ont mangés notre temps et nous ont empêchés d’écrire de nouveaux billets. Nous espérons qu’à l’avenir, nous aurons plus de temps pour nous consacrer à l’écriture. N’oubliez pas de consulter notre site dans les prochaines semaines pour notre dossier sur le sommet de la francophonie. Merci.

colombiefarccommandantsphotofarcep450.jpg

L’arrogance de Bush face à la crise diplomatique en Amérique latine

Raul Reyes, le numéro deux des forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), à été tué au cours d’un bombardement de l’armée colombienne en territoire équatorien. L’Équateur, qui est dirigé par un gouvernement de gauche pas très ami avec le régime colombien à décider de rompre ses liens diplomatiques avec la Colombie, entraînant du même coup le Venezuela à expulser l’ambassadeur colombien et à envoyer des militaires aux frontières.

Alors que c’est clairement la Colombie qui a violé les juridictions territoriales de l’Équateur avec son armée, voilà que M.Bush affirme son appui à la soi-disant «démocratie» colombienne et affirme en même temps qu’il s’oppose à tout acte d’agression qui pourrait déstabiliser la région.

De quelle démocratie parle-t-on ? D’une «démocrassie» dans laquelle le gouvernement utilise l’argent de la drogue, au même titre que les guérillas pour répandre la violence ? D’un gouvernement qui est responsable de la mort de nombreux syndicalistes et dissidents chaque année ? L’usage du mot démocratie par Bush perd absolument tout son sens, étant donné que pour lui, «démocrassie» en est davantage une pour les multinationales que pour les gens.

Il pointe du doigt ce qu’il appelle le «régime» d’Hugo Chavez, comme si il s’agissait d’une dictature. Loin de se reconnaître dans ses propres défauts, Bush traîte également Chavez de «démagogue». Qui est le plus démagogue des deux ? Un gouvernement qui nationalise le pétrole pour aider sa population ou un gouvernement qui tue pour voler le pétrole des gens en prétextant amener la «liberté» dans leur pays ?

Non à la politique Bushienne en Amérique Latine !

Posted in Amérique du Sud, Article, Bush, Colombie, Tension diplomatique, USA, Vénézuéla | 8 Comments »