Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Posts Tagged ‘armes nucléaires’

Le Premier ministre du Canada collabore avec un État voyou!

Posted by sylvainguillemette sur 30 mai, 2010

https://i2.wp.com/www.ledevoir.com/images_galerie/d_45058_59368/stephen-harper.jpgRécemment s’est tenue la conférence de suivi du Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP), portant sur désarmement et sur la création d’une zone exempte d’armes nucléaires au Proche-Orient. Un accord est survenu suite à cette conférence, mais Israël n’entend pas le respecter, nous a confirmé l’extrémiste de droite et Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Depuis Toronto, où le Premier ministre israélien est arrivé pour une visite de 4 jours vendredi, celui-ci  a émis ces propos : « Cette résolution est profondément hypocrite et défaillante. Elle ignore les réalités du Proche-Orient et les vraies menaces auxquelles la région et le monde tout entier sont confrontés« . Or, il n’y a pas plus concerné, puis hypocrite que ce patent raciste, puisque son pays cache le fait qu’il possède des armes nucléaires, bactériologies et chimiques depuis plusieurs années, que Tel-Aviv n’a jamais déclaré à qui que ce soit, ni même à l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique. On se rappelle pourtant ce qui est arrivé à l’Irak qui n’a pas voulu coopérer avec l’Agence sensée être neutre. Ou comment cette même agence semble condamner d’avance, l’Iran qui ne veut que se doter de nucléaire civil. Cela prouve peut-être qu’au fond, cette AIEA n’est qu’un paravent derrière lequel, les États puissants se cachent pour entretenir leur domination du monde.

https://i0.wp.com/www.europalestine.com/IMG/bmp/terrorisme-israel-10042006-BeitLahia.bmpMais qu’importe, faisons comme si cette agence avait de l’importance, et comme si Israël était imposée des mêmes obligations internationales que le reste du monde. Israël a de quoi faire frémir les États voisins! Ce pays hypocrite et voyou a transgressé toutes les règles de bonne conduite tout au long de son existence! Massacres dans les frontières voisines, assassinats politiques, embargos et blocus illégaux sur des nations comme la Palestine, le Liban, utilisation d’armes de destruction massive sur des civils et des combattants (ADM), menace de recourir à l’arme nucléaire –qu’elle dit ne pas détenir!-, morcellement des terres palestiniennes afin de se les approprier une à une pour y installer des colonies illégales, génocide sur le peuple palestinien, vol des terres syriennes (le Plateau du Golan pour son abondance en eau), etc.. Israël vante l’hypocrisie de l’accord rendu par le TNP, mais Israël est aussi le seul pays de la planète, de ce calibre économique, à pouvoir commettre des crimes de guerre et contre l’humanité, sans jamais s’en faire accuser. C’est aussi le seul pays de la planète à détenir des armes nucléaires non-déclarées sans s’en faire accuser, sans se faire envahir, ou sans se devoir s’exposer à une visite de l’AIEA. Aucune sanction économique ne pèse sur Israël pour que l’État voyou cesse d’être voyou. D’emblée, nous savons qu’il y a les VÉTO de Washington, qui commet tous les mêmes crimes… Netanyahu se drape dans ce qu’il nomme «la seule démocratie» du Proche-Orient, or, la démocratie en ce pays n’est pas celle qu’on connait ici. Si vous trouvez que le nationalisme est fort aux États-Unis d’Amérique, c’est que vous n’êtes pas allé en Israël. N’essayez pas par exemple, d’éviter votre tour dans la bande de Gaza en tant qu’oppresseur avoué de Tsahal.

https://i2.wp.com/blogsimages.skynet.be/images_v2/000/000/000/20090105/dyn004_original_701_467_pjpeg__fcb047381960429ee27563cdfad52e56.jpgMais nous savons désormais que le Canada aspire à devenir membre de cette mascarade, au sein du Conseil Permanent de Sécurité. Et nous connaissons également la position canadienne conservatrice sur les attentats terroristes d’Israël en Palestine et au Liban. Notre Premier ministre actuel clame qu’Israël a le droit de se défendre, sur les terres d’autrui, et que pour ce, elle a le droit de ne pas respecter les règles internationales. Par exemple, en toute connaissance pourtant, de l’illégalité de ces attaques, Stephen Harper n’a jamais condamné Israël d’avoir utilisé des ADM, dont du phosphore blanc, du NAPALM et des armes à sous-munitions sur des civils en Palestine 2008 et au Liban 2006. Au contraire, notre concédé au terrorisme d’État a parlé de défense, alors que les résultats catastrophiques de ces attaques terroristes s’affichaient en milliers de morts du côté des civils seulement. Israël, en plus d’avoir des permis de tuer impunément, peut aussi se vanter de pouvoir détruire les infrastructures de ses ennemis idéologiques, sans subir la moindre foudre internationale de ses alliés idéologiques. Ainsi, lorsque Israël détruit des écoles et ses écoliers, des hôpitaux et ses patients, des édifices à logements et ses occupants, de ponts et ses utilisateurs, de centrales électriques et ses travailleurs, etc., notre Premier ministre à nous, Stephen Harper, parle de défense, et de droit de se défendre. Stephen Harper n’a que faire du terrorisme, si ce terrorisme est appliqué et commis par ses alliés idéologiques. Ainsi, cela mène à des contradictions de la sorte : Stephen Harper condamne l’Iran de «vouloir» se doter d’une ogive arme nucléaire, mais ne condamne pas Israël d’en détenir en cachette. Stephen Harper condamne le «terrorisme» possiblement (1) commis par des anarchistes sur un guichet automatique, mais ferme les yeux et défends même, le véritable terrorisme israélien, commis lui, sur de véritables êtres humains, qui contrairement aux guichets, ne peuvent pas se faire réparer lorsqu’ils sont déchiquetés!

https://i0.wp.com/www.planetenonviolence.org/photo/410095-503473.jpgIsraël clame qu’elle est la seule démocratie du Proche-Orient, et qu’elle est la seule nation de cette région, à risquer un anéantissement. Or, quand on regarde la Palestine, et ce qu’elle était avant qu’Israël ne commence à l’anéantir, on peut affirmer le contraire sans risquer de se tromper. Et lorsque l’on s’adonne à éplucher les nouvelles de cette région sur les deux dernières années, on comprend vit qu’Israël menace de recourir à l’arme nucléaire contre l’Iran, et qu’elle somme Washington de l’accompagner depuis, dans une guerre totale contre l’Iran. En effet, Washington n’a pas encore embarqué dans cette nouvelle guerre, elle se contente pour l’instant, de la voie diplomatique, évitant ainsi, une nouvelle hécatombe.

Israël n’est pas la démocratie qu’elle prétend être. C’est un État voyou, avec lequel notre Premier ministre canadien Stephen Harper est allié idéologiquement. Rappelez-vous qu’en 2006, Israël avait massacré plus de 1100 civils au Liban en utilisant des ADM qu’elle n’était pas sensée détenir. Rappelez-vous le massacre des palestiniens en 2008, où plus de 1600 d’entre eux sont morts sous les pluies de phosphore blanc, utilisé là, offensivement, donc illégalement. Regardez son comportement vis-à-vis le TNP, que seules les dictatures du monde, pour l’instant, n’ont pas signé. Regardez les propos qu’elle tient à l’égard des nations voisines. Regardez comment elle a réglé ses comptes avec ses ennemis idéologiques depuis près de 50 ans, par le meurtre individuel et par le meurtre de masse. Prenez note des accomplissements de ses dirigeants, et les raisons pour lesquelles ils sont élus.  Tipi Livni par exemple, posait des bombes dans Gaza à l’insu des palestiniens. Sharon, lui, avait accompli u beau meurtre de masse au Liban pour se mériter les applaudissements de l’État… C’est toute l’histoire là, malheureusement, d’Israël. Ce n’est qu’un État voyou, parmi tant d’autres. Et notre premier ministre canadien, Stephen Harper, appuie les crimes de cet État voyou.

Notre gouvernement est un gouvernement voyou, par association. Puisque notre gouvernement soutient les crimes d’un État étranger, que l’on dit voyou, les autres États ont bien le droit de nous taxer, à leur tour, d’État voyou. Mais heureusement pour Stephen Harper, et les siens, le Canada fait partie d’un groupe qui se hisse loin des obligations internationales! Ainsi, Stephen Harper peut continuer d’appuyer le génocide des palestiniens, le terrorisme d’Israël à leur encontre, et le fait qu’Israël puisse, au contraire de toutes les nations du monde, posséder des ADM, don t des armes nucléaires, cela, sans même recevoir la visite de l’AIEA ou se faire taxer d’État voyou par la communauté internationale (2) .

1-      Il est important de noter qu’aucune preuve ne nous amène à croire qu’il s’agisse vraiment d’anarchiste et que, dans le passé, les autorités canadiennes ont usé  du même stratagème pour attiser les vrais anarchistes ou militants quelconque. Rappelons-nous seulement l’évènement de Montebello, ou la pose de bombes par les agents de la GRC pendant la crise du FLQ. Les potentiels terroristes anarchistes, sont peut-être, de potentiels agents perturbateurs de la GRC, du SCRS ou de je ne sais quel autre organisation terroriste financée par l’État.

2-      En réalité,  la communauté internationale sous l’égide de l’ONU a condamné à chaque reprise, les actes illégaux commis par Israël. Toutefois, les droits de VÉTO des cinq pays membres du Conseil de sécurité ont sauvé Israël d’une telle condamnation. À chaque fois où Israël s’est fait accuser, Washington a imposé son VÉTO, et rendu futile toute tentative de condamnation de l’État voyou par la communauté internationale. Avec Stephen Harper comme premier ministre du Canada, on comprend mieux pourquoi ce dernier veut son statut de membre Permanent du Conseil de Sécurité! On pourra, si le cas s’avère, compter sur notre Premier ministre canadien pour appuyer tous les crimes d’Israël, ou d’autres États voyous, sans jamais que ceux-ci ne soient accusés de faire ce qui est interdit aux autres!

Publicités

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sommet sur la sécurité nucléaire ou sur le commerce nucléaire? par Manlio Dinucci*, Tommaso di Francesco

Posted by sylvainguillemette sur 14 avril, 2010

Le président Obama a convoqué un sommet de chefs d’Etat pour les mettre en garde contre un possible vol de matières nucléaires par des terroristes qui voudraient fabriquer une bombe atomique. Bien sûr, vu le prix de ces matériaux personne n’entend se les faire voler et n’a besoin des conseils de l’Oncle Sam.

Autre chose se joue au sommet de Washington : la régulation et le partage d’un gigantesque marché…

Ce qui a commencé hier à Washington, et se termine aujourd’hui, est le plus grand sommet convoqué ces 65 dernières années par un président des Etats-Unis : y participent, à Washington, les chefs d’Etat et de gouvernement de 47 pays.

Thème central, la « sécurité nucléaire ». Le président Obama a de fait tiré la sonnette d’alarme : « Le danger le plus immédiat, et extrême, est aujourd’hui le terrorisme nucléaire ». A cette menace, poursuit-on à Washington, s’ajoute celle de la prolifération nucléaire : on accuse ainsi l’Iran, et dans la foulée la Corée du Nord, de poursuivre des ambitions nucléaires, en violant le Traité de non-prolifération (TNP). La proposition de base, faite par Obama au Sommet, est de renforcer le contrôle de tous les quantitatifs d’uranium hautement enrichi et de plutonium.

Mais paradoxalement ce sont justement les Etats-Unis et les autres puissances nucléaires, protagonistes du sommet de Washington, qui favorisent la prolifération de ces armes. Dans une situation où un petit groupe d’Etat prétend garder la possession des armes nucléaires, et continue à les moderniser, il est de plus en plus probable que d’autres essaient de se les procurer. En plus des neuf pays qui les possèdent, il y en a au moins 40 en mesure de les fabriquer.

Il n’existe de fait pas une séparation nette entre usage civil et usage militaire de l’énergie nucléaire et, par les réacteurs, on extrait de l’uranium hautement enrichi et du plutonium adaptés à la fabrication d’armes nucléaires. On calcule que la quantité disponible dans le monde permettrait de fabriquer plus de 100 000 armes nucléaires, et on continue à en produire des quantités croissantes : plus de 130 réacteurs nucléaires « civils » produisent de l’uranium hautement enrichi, adapté à la fabrication d’armes nucléaires.

Ce que font les Etats-Unis, promoteurs du sommet, pour garantir la « sécurité nucléaire », est démontré par les faits. Le 29 mars, ils ont conclu avec New Delhi un accord sur la base duquel ils fourniront à l’Inde du combustible nucléaire « éteint » à recycler, en en extrayant de l’uranium et du plutonium. Se trouve ainsi opérationnalisé l’accord stipulé en 2008 par l’administration Bush, qui prévoit la fourniture à l’Inde de matériel fissile et de technologie nucléaire.

En échange, l’Inde s’engage à adhérer « en partie » au TNP, en soumettant à des inspections 14 sites nucléaires civils mais en conservant 8 militaires non sujets à des inspections. Les programmes de New Delhi prévoient un développement exponentiel de l’industrie nucléaire qui ouvre un marché de plus de 150 milliards de dollars, auxquels les USA veulent accéder avec la vente de réacteurs et de technologies de fait à double usage, civil et militaire. Ces derniers se trouvent cependant en concurrence avec la Russie, qui a signé un gros accord pour la fourniture de technologies nucléaires à l’Inde.

A cette même table du sommet, avec le Premier ministre indien (qu’Obama a rencontré la veille, pour officialiser l’accord), siège celui du Pakistan, allié des USA qui n’a jamais adhéré au TNP. Comme l’Inde, celui-ci possède un arsenal estimé à 70-90 armes nucléaires. A présent, confirme le New York Times (12 avril), face à l’accord Washington-New Delhi, le Pakistan est en train de construire trois nouveaux sites pour réaliser « une seconde génération d’armes nucléaires ».

Et à cette même table siège aussi l’autre allié des USA, Israël (représenté par le ministre du Renseignement et de l’Energie atomique, Dan Meridor), qui n’adhère pas au TNP et n’admet pas officiellement posséder des armes nucléaires, tout en en possédant des centaines. Hors de tout contrôle, Israël a accumulé une quantité de plutonium pour armes nucléaires estimée à environ un demi quintal, et continue à en produire des dizaines de kilos par an. L’Iran par contre n’a pas été invité, lequel adhère pourtant au TNP et ne possède pas d’armes nucléaires. Et, à côté d’Israël, siègent la France qui a fourni à Israël son premier réacteur pour la fabrication d’armes nucléaires, et l’Allemagne qui, avec les Etats-Unis, a contribué à la potentialisation des forces nucléaires israéliennes en lui fournissant trois sous- marins Dolphin en capacité de lancer des missiles nucléaires.

Mais, pour ne pas faire de tort aux pays arabes, les Etats-Unis ont signé une série d’accords pour la fourniture de technologies nucléaires et de matériel fissile aux Emirats arabes unis, à l’Arabie saoudite, à Bahreïn, à l’Egypte, au Maroc et à l’Algérie.

Une grande campagne promotionnelle s’est ainsi ouverte —à laquelle participent aussi la France, le Japon, la Russie et la Chine— pour vendre des centrales nucléaires clé en main au Moyen Orient et à l’Afrique du nord. On diffuse ainsi les technologies « civiles » qui mettent d’autres pays en mesure de construire des armes nucléaires. Tout cela à l’enseigne de la « sécurité nucléaire ».

par Manlio Dinucci*, Tommaso di Francesco

Source: http://www.voltairenet.org/article164928.html

Posted in Article | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Hégémonie Nucléaire

Posted by sylvainguillemette sur 12 avril, 2010

Notre Premier Ministre Stephen Harper est aujourd’hui à Washington, afin d’assister au Sommet sur la sécurité nucléaire internationale. Les chefs d’État de près d’une cinquantaine de pays y sont invités pour discuter, des diverses situations qui pourraient se conclure si certains groupes «terroristes» accédaient à des armes nucléaires, ou toute autre matière radioactive qui pourrait constituer une arme dite «sale».

Mais outre la «bonne volonté» de ces pays, n’y a-t-il pas une limite à nous prendre pour des cons, à nous croire si dupes? Pourquoi certains États sont-ils immunisés des sanctions qui sont discutées contre d’autres? Pourquoi y a-t-il certains autres États détenant des armes nucléaires, dont tout le monde connait l’existence, qui puissent ainsi boycotter une telle rencontre, sans même là, attirer l’attention, au moins autant que l’Iran –dont on ne détient pas les preuves d’une réelle volonté d’acquérir des armes nucléaires-? Pourquoi d’autres États, gouvernant souvent ce type de sommet, sont-ils permis de posséder des armes nucléaires et d’en faire l’usage, et de commettre des actes aussi terrorisants que ceux perpétrés par ceux qu’on nomme «terroristes» pour ces raisons précises? Pourquoi, comme pour les autres, ne feraient-ils pas face à leurs fautes, voire à leurs crimes?

https://i1.wp.com/newsjunkiepost.com/wp-content/uploads/2009/08/hiroshima_wideweb__430x323.jpgDepuis l’existence de la bombe atomique, les États-Unis d’Amérique furent les seuls à utiliser une telle abomination contre une population, civile de plus. Le Japon rendait les armes lorsqu’Hiroshima fut frappée de plein fouet par une arme atomique le 6 août 1945. Cette attaque en était spécifiquement une, terroriste! On ne pourrait le nier! Elle visait à faire capituler l’Empire du Japon, en terrorisant son peuple, tout comme les exterminations nazies en furent tout autant terrorisantes pour; les juifs, les homosexuels, les handicapés, les vieillards, les pacifistes et les communistes –et probablement d’autres que j’oublie, sans parler de ce que les militaires nomment les «dommages collatéraux»…-. Trois jours plus tard, Nagasaki subit le même sort, et des centaines de milliers de japonais meurent, sans distinction civile ou militaire, comme pour  Hiroshima.

Depuis, les armes nucléaires sont devenues beaucoup plus puissantes. On ne calcule plus leur force en kilotonne, mais en mégatonne, et c’est par centaines qu’on compte ces mégatonnes. Des pays comme la Fédération de Russie ou les États-Unis d’Amérique en possèdent plusieurs dizaines de milliers. Elles sont mobiles ou fixes. Elles reposent dans les cales à bombes des bombardiers furtifs, dans les silos des sous-marins, dans des véhicules mobiles de toutes sortes. Elles sont sinon, dans des silos fixes. Le Cosmos pourrait en compter, sans que nous le sachions… Mais qu’importe, je ne veux pas là, faire l’étalage des armements modernes de notre ère, mais préciser que les États en détenant, président bel et bien ces rencontres bidons où elles s’assurent leur hégémonie.

https://i1.wp.com/www.stewwebb.com/israel_nuke.jpgD’autres, voyous pour autant, boycottent… Israël par exemple, boycotte cette rencontre, de peur que certains États arabes ne l’accusent d’avoir un programme nucléaire «secret», qui n’a plus rien de secret depuis longtemps. Elle évitera ainsi, de faire face à la «justice pour tous» que réserve le Club Sélect des propriétaires d’arsenaux nucléaires aux belligérants. De toute façon, elle n’allait pas en payer le prix à y assister, soyons sérieux! L’O.N.U., elle-même, n’est même pas capable d’en venir à bout, tellement «la démocratie pullule en cette instance». Les droits de Véto de certains États voyous limitent visiblement et conséquemment la démocratie de cette instance «démocratique» –Encore heureux que le nouvel «ami inconditionnel d’Israël» n’ai pas de droit de Véto!-. Israël peut donc faire ce que l’Iran ne peut pas faire, tant qu’elle est du bon côté, et qu’elle a des amis inconditionnels! Pourtant, durant la dernière décennie, ce n’était pas Téhéran qui colonisait le peuple voisin, et ce n’est pas Téhéran non plus, qui tirait du phosphore blanc sur une population civile à Gaza, ou sur celle du Liban. Téhéran n’a pas massacré plus de 2000 personnes ces dernières années, en violant des tas de règles internationales concernant les droits humains. C’est vraiment moche le gouvernement de Téhéran, et j’espère sincèrement que cette théocratie tombera, mais ce n’est pas mieux à Tel-Aviv. Alors pourquoi cet État voyou-ci, peut-il détenir des armes nucléaires, sans s’en faire accuser, et sans subir de sanction de la part de la communauté internationale ou même, des avertissements quelconques ou des inspections de la part de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique?  Pourquoi Tel-Aviv peut-elle faire ce que Téhéran et Pyongyang ne peuvent pas? Pourquoi la double-mesure?

Les armes nucléaires, c’est bon ou mauvais? Ah……, ça dépend qui les possède, et ce qu’il défend comme idéologie… Je vois.

Abolissons les armes nucléaires, ou donnons-en à tout le monde! Washington n’a pas prouvé qu’elle fût apte à la retenue. Et Israël est déjà bien enfoncée dans le bourbier des crimes contre l’humanité, et toujours impunie pour ce. Ce sommet n’est que la prétention de certains États voyous, défendus par notre cher Stephen Harper, de préserver leur hégémonie vis-à-vis les arsenaux nucléaires, et les pouvoirs qui s’y rattachent.

https://i2.wp.com/www.inthesetimes.com/images/30/06/blood.jpg

Cette oligarchie de l’énergie nucléaire s’inquiète qu’une organisation terroriste puisse acquérir des armes nucléaires…., mais n’est-il pas trop tard?

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

START-II

Posted by sylvainguillemette sur 9 avril, 2010

https://i2.wp.com/www.novinite.com/media/images/2010-04/photo_verybig_115014.jpgLe traité signé aujourd’hui entre les deux supers États russe et états-unien, n’est en fait qu’un leurre déconcentrant les efforts concertés afin de réduire, voire anéantir les armes nucléaires et toutes autres Armes de Destruction Massive.

Il ne s’agit de fait, que d’une entente collatérale, celle-ci limitant le déploiement des armes nucléaires sur les fronts des deux États. Bref, Washington et Moscou ont le droit de posséder autant d’armes qu’elles le veulent, mais n’ont toutefois pas droit de les déployer totalement. Belle initiative…

Pendant ce temps, avec raisons cela dit, on condamne et bombarde de sanctions, des États qui idéologiquement, n’e sont pas «des nôtres», mais qui n’ont comme nous, que l’envie de défendre leur existence, comme tant d’autres le font d’ailleurs valoir.  Israël par exemple, possède un arsenal nucléaire d’une bonne centaine d’ogives nucléaires, qui n’est pourtant pas déclarée à l’Agence de l’Énergie Atomique. Alors qu’au même moment, Téhéran est accusée sans preuve –même si je suis d’accord pour «croire» qu’elle veut bel et bien posséder son arsenal nucléaire…- de vouloir posséder son propre arsenal nucléaire. Pour de simples spéculations, donc  sans preuve, cet État paie la note de ses ambitions, alors que d’autres, visiblement, ont ces droits, qu’on lui refuse.

Et pourtant, certains me diront que Téhéran a provoqué la communauté internationale, qu’elle ne respecte pas les droits et libertés des êtres humains, etc.., et ils ont raison. Cela dit, ils refusent de concéder qu’ils permettent ces mêmes crimes à d’autres, comme à leur propre État par exemple. Tel-Aviv n’a pas non plus de leçon de droits et libertés à donner aux autres, elle qui les bafouent toutes…, tant au plan des ADM, des torts causés à autrui et du terrorisme qu’elle met de l’avant pour défendre ses intérêts géostratégiques. Non plus, Washington n’a respecté ces droits, ni même Moscou, ni les autres grands États qui possèdent également cet arsenal nucléaire.

Et pourtant, ce que certains médias mettent aujourd’hui en spectacle, c’est un traité qui limite le déploiement d’Armes de Destruction Massive, qu’on peut posséder en quantité titanesque…, et cela, à titre membre d’un groupe sélect international, idéologiquement alliés ou ennemis.

Le traité START-II n’est d’aucune avancée pour l’humanité.

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »