Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Posts Tagged ‘Censure’

La Chine, communiste ?

Posted by Libertad ! sur 6 juin, 2007

Depuis quelques temps, nous avons commencé une réflexion sur pourquoi la Chine continue de se dire communiste, étant donné l’arrivée agressive du néo-libéralisme dans le pays ainsi que les inégalités grandissantes entre riches et pauvres. Des réactionnaires continue de nous dire que la Chine est « communiste », même si elle s’est vendue à leur système. Ils affirment quelle continue d’être « communiste », parce que selon eux, le communisme n’est que bafouement de la liberté de presse et des droits de l’homme. Ils se basent entre autre sur le site http://greatfirewallofchina.org/ pour savoir si leur site de droite est banni en Chine, nous avons fait le test, mais avec les sites de Partis Communistes d’ici et voici le résultat.

Voici tout premièrement une organisation qui se réclame surtout de la Révolution Chinoise, le Parti Communiste Révolutionnaire:

Et finalement, voici celui du PCQ, Parti Communiste du Québec:


Nous attendons vos commentaires !

==> À lire: Trois ans de prison pour avoir diffusé ce tract
==> Testez vos sites préférés!

Publicités

Posted in Non classé | Tagué: , , , | Leave a Comment »

David, le gourou d’Antagoniste, censure encore une fois !

Posted by L'Agitateur sur 6 juin, 2007

Encore une fois, David, le gourou du site Antagoniste a censuré les commenaitres de Reactionism Watch pour les mêmes raisons que l’autre fois : dénonciation de l’apartheid israélien, du sionisme, des spéculations au sujet de Mahmoud Ahmadinejad, et la création illégale par l’ONU de l’État d’Israël.
Pour pouvez lire le soi-disant débat à l’adresse suivante : http://www.antagoniste.net/?p=1123#comment-14691

Suite au message de David en réponse au Reactionism Watch, vous verrez ceci en très très gros jaune pour montrer combien nous sommes des démons, haineux, racistes, antisémites et menteurs !

Le billet a été question des propos de Mahmoud Ahmadinejad, président de l’Iran, qui dit ceci :

« Le compte à rebours a commencé pour l’annihilation du régime sioniste aux mains des peuples libanais et palestinien »

Pour David, ce message d’Ahmadinejad est simple : c’est un antisémite qui veut l’extermination des juifs et du territoire israélien (comme si la Palestine [occupée] appartenait à Israël, pays pondu par l’ONU) tout en voulant l’arme nucléaire et dominer ainsi le monde. C’est la peur occidentale, faite par la campagne de terreur des États-Unis en collaboration avec le gouvernement sioniste israélien, qui en est la cause de ces croyances face à l’Iran, son histoire et sa politique.

Certes, nous pouvons lire un peu plus loin dans les commentaires quelques mensonges au sujet de la « gogauche » sur comment elle est pro-islamiste et qu’elle veut la suprémacie « terroriste ». Mais avant, voici le message qui a été effacé et censuré car « trop raciste et haineux ». Ce qui est en rouge, ce sont les citations tirés des mots de David, le gourou du blog. Bonne lecture :

C’est ce que je dis, antisioniste = antisémite.

Tu fais exprès.

C’est pas du tout la même chose. Être antisioniste, c’est être contre le sionisme, un mouvement qui prône le droit au peuple juif, dit élu de Dieu d’avoir sa propre nation en terre de Palestine (à cause de Jérusalem).

Être antisémite, c’est avoir une haine (ou être simplement contre) toute personne sémitique comme arabe, juif, éthiopiens… En suivant ta logique de plouc, un juif contre Israël se déteste lui-même, tout comme un arabe contre Israël.

T’as un sérieux problème de compréhension des mots.

Oui, c’est évident. Tu as beau essayer de noyer le poisson avec ta sémantique et ta masturbation intellectuelle, le fait demeure: vouloir détruire Israël c’est probablement l’acte d’antisémitisme le plus abjecte qu’il soit car il implique le meurtre de masse de millions de juifs.

Restons sur le point de vue historique avec preuves écrites et dites oralement.

Mahmoud Ahmadinejad dit être contre le régime sioniste, soit l’État Israëlien qui est occupé par les sionistes, et est en faveur à sa disparition. Il y a des sionistes travers le monde des sionistes, mais ils ont le pouvoir qu’en Israël actuellement. Cela n’a rien d’antisémitique. Déjà là, si tu veux parler de haine envers les juifs, on doit dire antijuif et non antisémite puisque les arabes entre dans ce même mot péjoratif et mal employé.

Je sais même pas d’où tu sors ce mensonge dégeulasse : « il implique le meurtre de masse de millions de juifs« . Penses-tu à une bombe sur Israël avec, comme morts, les eaux, les terres arabes et les peuples arabes et juifs ? Voyons donc. Utilise ta tête un peu au lieu de constemment utiliser ta langue. T’hallucines un acte démonique qu’Iran ne fera jamais, contrairement aux États-Unis qui l’ont déjà fait deux fois sur le Japon. Cesse de spéculer, tu fais peur aux ignorants lavés par nos médias américanisés. C’est l’affirmation la plus stupide que t’ai écris pour le moment.

Comment ça “si” !?!?!?!

L’holocaust a eu lieu ? D’accord ! Accusons les coupables. Ils ne sont pas palestiniens ? Alors pourquoi donner la Palestine aux sionistes ? Pourquoi ne pas avoir donné une portion de terre des pays coupables de l’holocaust ? Voilà à quoi Mahmoud fait allusion.

Pour le reste, Israël est un pays légitime, approuvé par l’ONU. Fin du débat, Israël existe, get over it !

Les arabes, alors très majoritaires en Palestine, même s’il y avait la présence juive, ont été ignorés. Malgré plusieurs votes de séparations (tous rejetés), le vote juif valait 10 votes arabes. L’ONU a crée Israël par droit de veto, point. Il l’a fait par pitié, en oubliant totalement le peuple palestinien.

Et non, pas get over it. Des millions de personnes s’opposent à l’apartheid sur la Palestine [occupée] par les sionistes israéliens (qui ne sont pas tous juifs soit dit en passant)

Merci à ton tour d’exposer le même racisme et antisémitisme écœurante. Si tu poursuis avec ton racisme, je n’hésiterai pas à te bannir. Je ne tolère pas les idées du KKK sur mon blogue.

C’est de la censure. Parler contre Israël, c’est interdit ; mais, parler contre la Palestine et tout peuple arabe, c’est encouragé ! Tellement que tu fais des tonnes de billets traitant des « terroristes » arabes en les crachant dessus parce que tu crois fermement que le MAL = arabe, BIEN = juif. Pourtant, ça n’a rien à avoir.

Je le répète : le sionisme n’est qu’une face cachée du nazisme. Plusieurs pratiques du sionisme ressemblent à celles du nazisme dont les attaques éclaires (Liban / Égypte / Syrie), la censure, violation des résolutions imposées, croyance d’une « race supérieure » (dans ce cas-ci, les juifs – chose que beaucoup de juifs s’opposent et dénoncent) et l’hostilité envers un peuple (dans ce cas-ci, les arabes) en les culpabilisant.

Dommage que tu hallucines des idées du KKK. Je ne fais que relater des faits et dénoncer l’injustice, mais tu y vois une haine.

Mammouth Ahmadinutjob veut détruire une démocratie responsable et respectable au nom de son fanatisme religieux.

Mahmoud Ahmadinejad est l’un des seuls très rare personne arabe avec un certain pouvoir qui protège l’existence de la Palestine [occupée] et affirme ouvertement son aide. Sa position va à contre-courant de celle de la très grande majorité des dirigeants occidentaux sionistes qui financent à tranches de plusieurs millions, voire millards en tout. Être pour les pratiques barbares du gouvernement israélien, c’est être un bon gars ; être contre ses pratiques, c’est être antisémite.

Et si tu penses qu’Israël est une véritable démocratie dite « reponsable » qui ne fait pas d’apartheid sur les arabes de Palestine et Israël au nom du fanatisme religieux, tu me fais rire.

Laisser ce malade mental avoir l’arme atomique relève de la négligence criminelle.

Mahmoud Ahmadinejad dit vouloir doter l’Iran d’une énergie nucléaire qui pourrait servir, par exemple, à l’électricité. Il n’a jamais dit vouloir la bombe nucléaire ; il a dit qu’il aura la capacité nécessaire pour la construire, mais jamais il n’a fait allusion à en construire une.

À l’heure actuelle, l’Occident possède plusieurs dizaines/centaines d’armes atomiques et nucléaires ; Israël en possède, tout comme l’Inde et le Pakistan. Ça, c’est pas grave. Par contre, si c’est l’Iran, c’est grave parce que l’Iran est contre Israël (quand on parle de pays, on parle des autorités et non des peuples).

Moi je dirais ceci : laisser David le malade mental avoir un blog rélève de la négligence criminelle et satanique. C’est pas mon problème si tu préfères croire que connaître, mais arrête de prétendre connaître.

Où est donc l’alliance ? Nous n’en voyons aucune. Où est la haine ? Aucune idée. Où est le racisme ? Nous ne savons pas. Devons-nous vous faire rappeler que celui qui a écrit ce commentaire est d’origine sémitique ? Tout ce que nous pouvons lire, ce sont des faits ; malheureusement, David n’aime pas ces faits et censure pour ne pas laisser la vérité passer. Après tout, parler contre le sionisme et le gouvernement israélien c’est être haineux, raciste et antisémite !
==> Le site de David
==> L’actualité en question
==> Sionisme ? Antisémitisme ?
==> Palestinians And Jews United

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , , , | 27 Comments »

Après 12 ans, nous ignorons toujours les faits du référendum 95

Posted by L'Agitateur sur 31 mai, 2007

Cela semble triste à dire, mais reste vrai. En effet, le dernier scandale vient d’être rendu publique : Option Canada, qui était une campagne pour le NON lors du référendum de 1995, aurait dépensé plus d’un demi-million de dollars illégalement. C’était là un « bonus » pour le Parti Libéral du Québec qui n’a rien fait pour contrer une telle « tricherie ».

Le juge Grenier a identifié 540 000 $ dépensés illégalement pendant la campagne référendaire par deux organismes fédéralistes, Option Canada et le Conseil de l’unité canadienne (CUC). La loi prévoit que toute dépense électorale doit être autorisée par l’agent officiel du Comité du non, ce qui n’a pas été le cas pour ces dépenses d’un demi-million de dollars.

Ces bandits de libéraux, principalement René Lemaire, Jocelyn Beaudoin et Réjean Roy savaient que ces dépensens étaient non-conformes à la Loi, mais le juge les couvre un peu en affirmant qu’« il faudrait une preuve suffisante que l’un ou l’autre a péché par omission ou par commission. La preuve n’est pas suffisante (pour) que je doive tirer à leur endroit une conclusion défavorable. » Ainsi donc, ils sont blanchis ! Leur culpabilité est réduite puisque les preuves « manquent » et que le juge n’a pas les mandats nécessaires pour approfondir l’enquête.

Est-ce qu’il y a vraiment un manque ? Absolument pas. Toutes les preuves sont là pour dire qu’il y a bel et bien eu des manoeuvres illégales, qu’Ottawa et les partis libérals étaient au courant et dans l’affaire, mais on préfère ne pas chercher trop loin pour éviter tout nouveau scandale. Déjà que celle des commandites a fait fureur, imaginez la campagne du NON lors du référendum 95.

Nous nous souvenons du fameux « love-in » qu’avait eu lieu à Montréal où des dizaines de millers de personnes ont été transportées là-bas, tout à fait gratuitement. Cela a coûté une fortune : combien ? On l’ignore encore aujourd’hui, alors que nous pouvons chercher à savoir ! Après tout, il est plus facile de défendre et de se soumettre à l’Élite déjà bien en place que de la combattre.

Pour Charest, l’affaire ne serait qu’un pétard mouillé. C’est ce qu’il a affirmé lorsque Mario Dumont a demandé des excuses et des remboursements de ces dépenses. Eh bien, M. Charest, pour un pétard mouillé, ça risque d’exploser pas mal fort puisque les derniers sondages (même si l’échantillon est faible) donnent un large retard pour le Parti Libéral du Québec et de nouvelles élections seraient fatales. Mais ce le sera puisque l’ADQ et le PQ s’entendent bien sur une chose : le refus du budget. Bizarrement, même l’ADQ… elle qui était très favorable à une baisse d’impôt depuis fort longtemps.

Va-t-on réellement savoir ce qui s’est passé en 1995 ? Le Bloc demande enquête, mais ce ne sera pas tâche facile avec son si faible pouvoir à Ottawa.

==> Option Canada et ses dépenses
==> Mario Dumont veut des excuses
==> Le Bloc exige une enquête sur cette affaire

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , , | 4 Comments »

Venezuela – Réponse aux mensonges concernant RCTV

Posted by L'Agitateur sur 28 mai, 2007

Encore une fois, la Droite vénézuélienne tente de se rendre victime d’une agression du gouvernement Chavez qui tente de rendre le pays bien socialiste. Fort heureusement, il a le soutient de millions de personnes contrairement aux droitistes qui n’ont le soutient que des gouvernements riches tels que les États-Unis, la France et le Canada.

Ainsi donc, cette même Droite a crée des tonnes de mensonges dans le but de désinformer la population et la ramener, par la voie démagogique, à sa cause. Voici donc un article très intéressant qui répond à tout ces mensonges véhiculés à l’instant même où nous écrivons ces lignes. Le voici :

Depuis que le Président du Venezuela a annoncé que son gouvernement ne renouvellerait pas la licence de la chaîne de télévision RCTV, une campagne hystérique a été lancée, dans la presse capitaliste internationale, accusant Hugo Chavez de s’en prendre à la liberté d’expression dans le but de « museler l’opposition ».

Il n’est pas difficile de réfuter les arguments de tous ceux qui font mine de s’inquiéter pour la « liberté de la presse » au Venezuela, car ces arguments reposent sur une montagne d’hypocrisie et de mensonges – purs ou par omission. Voici nos réponses à quatre des allégations les plus courantes, concernant cette affaire.

« Hugo Chavez a fermé RCTV »

Hugo Chavez n’a pas fermé RCTV. RCTV avait l’autorisation de diffuser ses programmes par le biais de fréquences TV qui sont propriété publique, et que le gouvernement ouvre à des chaînes pour une période donnée. Le 28 mai, date de l’expiration de la licence de RCTV, celle-ci ne sera pas renouvelée. La loi vénézuélienne – qui prévaut également dans la plupart des pays – ne dit pas qu’un gouvernement accorde des droits de diffusion à telle ou telle chaîne pour une durée indéfinie.

« RCTV est l’une des rares chaînes de TV privées »

C’est évidemment faux. D’après un rapport de juin 2006, la vaste majorité des grands médias vénézuéliens (Chaînes TV, stations de radio et journaux) sont entre les mains de propriétaires privés. En ce qui concerne la télévision, 90% du marché est contrôlé par quatre compagnies : RCTV, Globovision, Televen et Venevision. Le propriétaire de RCTV, Marcel Garnier, possède également 40 chaînes de télévisions locales à travers le pays. 79 des 81 chaînes de télévisions sont privées. La situation est sensiblement la même en ce qui concerne les autres médias : 706 des 709 radios et tous les journaux sont privés.

« RCTV était un obstacle au projet populiste de Chavez »

Le projet politique de Chavez n’est pas l’objet de cet article. Ceci-dit, il faut quand même souligner que les médias bourgeois ont tendance à qualifier de « populiste » tout projet politique qui ne repose pas sur le principe de l’exploitation capitaliste.

Dans quelle mesure RCTV était-elle un obstacle au projet politique du gouvernement bolivarien ? De fait, RCTV était directement et ouvertement impliquée dans le coup d’Etat du 11 avril 2002 contre le gouvernement démocratiquement élu d’Hugo Chavez. Cette implication de RCTV était tellement flagrante qu’un membre de la direction de la chaîne, Andres Izarra, qui était opposé au coup d’Etat, démissionna en toute hâte de façon à ne pas être partie prenante de ce crime. Dans un témoignage officiel adressé à l’Assemblée Nationale vénézuélienne, Izzara a raconté que le jour même du coup d’Etat, le patron de RCTV lui avait demandé de ne pas diffuser la moindre information, pendant plusieurs jours, sur Chavez, son personnel, ses ministres et l’ensemble de l’entourage du président.

C’est exactement ce qui s’est passé. Le jour du coup d’Etat, RCTV a diffusé l’information – mensongère – selon laquelle Chavez avait démissionné. Et lorsque, deux jours plus tard, des millions de Vénézuéliens descendaient dans la rue pour réclamer le retour de Chavez à la tête du pays, RCTV ne programma que des dessins animés ! Il existe un excellent documentaire sur les journées du coup d’Etat, réalisé par deux journalistes irlandais qui ont filmé chaque heure de ces journées décisives, y compris à l’intérieur du palais présidentiel. Son titre est significatif : La révolution ne sera pas télévisée.

« Fermer RCTV, c’est réduire au silence l’une des seules sources d’informations qui ne dépendent pas directement de l’Etat »

Comme nous l’avons déjà montré, ceci est absolument faux. La plupart des médias, au Venezuela, soutiennent ouvertement l’opposition au gouvernement de Chavez. C’est d’ailleurs l’une des contradictions flagrante de la situation, au Venezuela : alors que les deux-tiers de la population soutiennent le gouvernement (d’après le résultat des élections de décembre 2006), la vaste majorité des médias, eux, mènent une campagne active et systématique contre Chavez.

En 2002, même l’organisation Human Rights Watch, qui fait campagne contre le gouvernement vénézuélien, avait dû admettre que « loin de diffuser des informations précises et justes, les médias cherchent à provoquer le mécontentement populaire et une opposition radicale au gouvernement ». (Human Rights News, le 9 octobre 2002)

Malgré cela, le gouvernement vénézuélien a fait preuve d’une grande tolérance – trop grande, à notre avis –, en ne fermant aucune chaîne TV, aucune radio et aucun journal de l’opposition. Ce n’est qu’aujourd’hui, cinq ans après le coup d’Etat soutenu par RCTV, que le gouvernement décide de ne pas renouveler sa licence. Nous posons la question : quel autre régime « démocratique » tolèrerait qu’une chaîne de télévision ayant ouvertement soutenu un coup d’Etat poursuive son activité au lendemain de l’échec du coup ? Dans quel autre pays le propriétaire de la chaîne ne serait pas poursuivi par la justice pour son implication dans le coup d’Etat ?

Non seulement le patron de RCTV n’a pas été poursuivi, mais sa chaîne n’a pas cessé de se livrer à la propagande la plus outrancière à l’encontre de Chavez – y compris en le qualifiant de « fou » et en soutenant les appels à son assassinat. Elle a systématiquement appelé à son renversement par la force.

Simon Bolivar disait qu’une peuple ne serait jamais libre sans liberté d’expression. C’est parfaitement exact. Mais la liberté d’expression n’est pas assurée dans un système où les grands médias sont contrôlés par une poignée de multi-millionnaires qui s’en servent pour promouvoir leurs intérêts – contre ceux de la grande majorité de la population.

Alessandro Villari

****

Voici par ailleurs le texte d’une résolution, signée par des responsables de notre campagne internationale « Pas touche au Venezuela ! » (PTAV), qui approuve le non-renouvellement de la licence de la chaîne putschiste RCTV.

« Nous considérons que le non-renouvellement de la licence de RCTV est une décision légitime et démocratique du gouvernement vénézuélien. Cette mesure n’est pas due à l’opposition de RCTV au gouvernement d’Hugo Chavez, mais au fait que cette chaîne a directement participé à l’organisation du coup d’Etat d’avril 2002 contre le gouvernement démocratiquement élu. Nous approuvons la décision d’ouvrir une nouvelle chaîne publique, TVes. Le problème des médias, au Venezuela, ne réside pas dans une limitation de la liberté d’expression par le gouvernement, mais plutôt dans la nécessité de démocratiser l’accès aux médias, lesquels sont dominés par une poignée de grands groupes privés qui utilisent leur position pour saboter les aspirations de la majorité du peuple vénézuélien. »

Signataires :

Manzoor Ahmed (Député de l’Assemblée Nationale pakistanaise, président du PTUDC et de PTAV au Pakistan)
John McDonnell (Député du Parlement britannique, Président de PTAV en Grande Bretagne)
Alan Woods (Fondateur de PTAV et éditeur d’In Defence of Marxism (www.marxist.com)
Fernando Buen Abad Domínguez (Philosophe des médias, membre du comité de conseil de Telesur).
Claudio Belloti (Membre de l’exécutif national du PRC, Italie)
Juanjo López (Secrétaire Général du Syndicat des Etudiants, Espagne)
Juan Ignacio Ramos (Président de la Fondation Frédérico Engels, Espagne)
David Rey (Coordinateur national de PTAV Argentine)
Emanuel Tomaselli (Coordinateur national de PTAV Autriche)
Erik Demeester (Coordinateur national de PTAV Belgique)
PTAV Brésil
Jorge Martin (Secrétaire international de PTAV)
Alex Grant (Coordinateur national de PTAV Canada)
Patrick Larsen (Coordinateur national de PTAV Danemark)
Jérôme Métellus (Coordinateur de PTAV France)
Hans-Gerd Offinger (Coordinateur national de PTAV Allemagne)
Stamatis Karayannopoulos (Coordinateur national de PTAV Grèce)
Roberto Sarti (Coordinateur national de PTAV Italie)
PTAV Mexique
PTAV Pérou
Rui Faustino (PTAV Portugal)
Jordi Rosich (Coordinateur national de PTAV Espagne)
Egil Karlow (Coordinateur national de PTAV Suède)
John Peterson et Cort Greene (PTAV Etats-Unis)

==> Source

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , | 5 Comments »

Beau temps pour chasser les "criminels"

Posted by L'Agitateur sur 16 mai, 2007

Quel bel article que nous avons trouvé là sur Cyberpresse.ca avec comme titre « Beau temps pour les criminels ». Nous avons été curieux de savoir de quels criminels parlaient-ils exactement, ces deux journalistes Hugo Meunier et Caroline Touzin.
À peine arrivé à la station de métro Berri-UQAM, le représentant de La Presse se fait aborder par un jeune punk en camisole. «Veux-tu du pot?» demande-t-il, sans se soucier des nombreux passants sur le trottoir.
Un autre jeune, celui-là assis contre le mur de la station, se lève d’un bond et propose aussi du cannabis. Les cheveux sales, la barbe hirsute. «Je peux t’en vendre pour cinq piastres!» lance-t-il en tirant un petit sachet en plastique de sa poche.
Nous avons été un peu stupéfait de constater que ces « criminels » étaient, en bonne partie, des « punks » ou des sans-abris ! En effet, pour ces deux journalistes, et même pour de très nombreuses personnes, les gens de la rue sont des criminels car : ils et elles refusent d’adhérer au capitalisme ; ils et elles ont été jeté dans la rue ; ils et elles ont été abandonnés ; ils et elles ont tout perdu ; bref, parce qu’ils ont été victime du capitalisme qui ne les aide nullement.

Quelle est la solution entreprise par la police ? Le balayage ! Une vraie chasse aux « criminels ». Cette chasse existe depuis plusieurs années déjà. Lorsqu’une petite dame âgée de 80 ans voit par sa fenêtre un jeune punk avec une chemise ayant des piques, plusieurs patchs et possiblement des tattoos sur lui, ça l’a dérange ! Alors on doit vider les parcs et tout autre lieux publiques de ces « criminels » pour permettre à la p’tite madame d’avoir un champ de vision clair sans tâche.

Une heure passée dans ce parc entouré de béton permet d’en voir de toutes les couleurs. Une vingtaine de personnes, dans l’ensemble des jeunes de la rue, consomment de la drogue et boivent de la bière sur le mince espace vert au fond du parc. Il n’est pas 11h.

Pourquoi ne vont-ils pas surveiller les secteurs où cette production de drogue se fait ? Ils sont partout ! Vous n’avez qu’à être en groupe, à vélo, sur la piste cyclable de Mascouche pour vous faire aborder par une vieille dame qui vous offre de la marijuana gratuitement ! Pourtant, ce secteur n’est nullement pauvre ; au contraire, c’est riche à craquer ! Ces personnes ont des champs complets de pot, et ils sont en sécurités la bonne majorité du temps. Vous n’avez aussi qu’à être dans une école et demander : « Hey, t’as du pot ? » et hop ! Vous en avez en moins de 2 minutes.

Ce n’est pas une affaire de look : même les plus riches vendent de la drogue, et n’importe qui peut s’en faire demander et offrir. Mais non, pas pour la population si « ouverte » et « indépendante ». Pour elle, même si nous généralisons, ce sont les gens de la rue. C’est à eux que reviennent la faute ! La drogue ne se donnent qu’entre eux ! Ailleurs, ça n’existe pas voyons !

Au même moment, six policiers à pied font irruption dans le parc. Ils encerclent trois autres jeunes installés sur leur campement de fortune. Les agents extirpent des gants de leur poche et se mettent à fouiller les effets personnels des vagabonds. Quelques minutes plus tard, le trio est forcé de plier bagage. «Les policiers nous ont dit de crisser notre camp et de trouver une job», raconte Dany, 18 ans, qui a l’intention de retourner au parc dès que les policiers auront tourné le dos.

Bande d’imbéciles ces patrouilleurs. Le néttoyage social ne fonctionnera pas. Bien que vous les chassez petit à petit de Montréal, ceux-ci s’en vont vers les autres régions, qui à leur tour seront néttoyé. Cela ne règle absolument rien du problème, et se « trouver une job » dans de telles circonstences est impossible. Où aura-t-il son chèque ? Qui l’engagera ? Comment créer son CV ? Ils sont limités en vivre, et tentent de survivre comme ils peuvent. Certains ont plus de biens et services que d’autres, et vice-versa.

Au problème des sans-abri s’ajoute celui des «crevettes» – ces jeunes qui profitent du beau temps pour squatter de façon saisonnière le territoire. «On ne veut pas que Montréal devienne un gros camping», indique le commandant du poste 21, Marc Riopel, qui dit recevoir régulièrement des plaintes de commerçants et citoyens incommodés par la présence des sans-abri.

Qu’est-ce qu’ils en ont à foutre ? Ils ont qu’à regarder ailleurs ! Quel dommage pour ces commerçants : cela fait fuir la clientelle, donc moins de profits ! Et quel dommage pour ces citoyens « incommodés » qui se disent : « Les maudits câlisses de BS frustrés drogués qui font rien d’leur vie ».

Eh bien, ces « BS frustrés » se font tapper dessus par la police, moquer par les médias, ignorer par la population et ces réactionnaires (agents de l’État, soit « paulisse »), avec l’aide des médias, tentent de balayer les rues de Montréal de cette « vermine ». Ce n’est pas en agissant ainsi que ce problème se règlera. Déjà que les subventions en aide aux sans-abris se réduit peu à peu, comment peut-on croire qu’ils sortiront de la rue s’ils n’ont ni aide, ni soutient ? Sans oublier qu’ils sont très haineux envers le système capitaliste actuel.

Après ces nombreuses attaques consécutives contre les « punks » et sans-abris, ces derniers se révoltent et s’unissent pour libérer leur rage collective le 15 mars. Ils viennent de partout pour s’unir principalement cette journée là. C’est pourquoi les médias critiquent très négativement cette journée avec comme invités des bourgeois qui traitent les manifestantEs de tout les noms.

Malheureusement, la population y croit. Elle croit à toutes ces informations véhiculées au lieu d’aller elle-même rencontrer ces gens et leur demander cette simple question : « Pourquoi ? » C’est désolant.

P.S.: Nous ferons un petit reportage/documentaire qui aura pour sujet la vie des gens de la rue, leurs opinions, leurs idées et leurs raisons. Il n’y aura aucune manipulative de l’information, comme les médias s’amusent à faire à chaque jour.

==> Lire la suite

Posted in Article | Tagué: , , | 5 Comments »

Estonie : des agences de presse sous l’influence de l’OTAN réécrivent l’actualité

Posted by L'Agitateur sur 15 mai, 2007

Si l’on en croit les seules dépêches des principales agences de presse telles qu’Associated Press, Reuters ou l’Agence France Presse ainsi que les medias qui les reprennent, les récentes confrontations entre manifestants et forces de l’ordre dans la capitale estonienne avaient pour seule origine le déplacement d’un monument à la mémoire des soldats soviétiques tombés pour libérer le pays du nazisme. De même, la sérieuse crise diplomatique entre Talinn et Moscou ainsi provoquée serait uniquement due au déplacement de certains monuments qui selon le gouvernement estonien « commémorent de manière affirmée la dictature communiste ».

Avec ces éléments comme seules clefs de compréhension, effectivement le lecteur ne peut que juger la réaction russe comme disproportionnée, comme ces propos de Vladimir Poutine, à la veille des commémorations en souvenir du 8 mai 1945, déplorant le fait que certains pays ne « comprennent pas que la Russie a perdu plus de vies dans cette guerre que le reste du monde réuni ».

Cependant il n’aura pas échappé aux lecteurs réguliers de nos publications que les autorités estoniennes et lettones en particulier ne se contentent pas de déplacer quelques statues de l’ère soviétique. En effet depuis plusieurs années c’est une véritable réhabilitation du nazisme qui est en cours en Lettonie et en Estonie, sous le regard bienveillant de l’Union européenne et de l’OTAN. Des statues à la mémoire d’officiers « SS » y sont érigées et des défilés avec uniformes nazis et drapeaux s’y déroulent. Les anciens résistants sont poursuivis pour crimes de guerre tandis que les anciens collaborateurs des nazis se voient attribuer de fortes pensions d’anciens combattants sans pratiquement provoquer de réactions à l’Ouest.

(Illustration : statue représentant un soldat allemand, à la mémoire « de tous les soldats estoniens morts durant la seconde guerre pour la libération de la patrie et une Europe libre en 1940-1945 » et figurant dorénavant au Musée du combat pour la liberté de l’Estonie.)

==> Source (Voltaire)

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

David, le gourou d’Antagoniste, censure !

Posted by L'Agitateur sur 12 mai, 2007

Surprenant ? Non, pas pour nous. Enfin, pas pour la gauche antisioniste.
Un billet a été fait sur la nouvelle d’une émission de télévision palestinienne, contrôlée par le Hamas, où l’on voit Mickey Mouse, nommé Farfour, parler contre Israël, les États-Unis et inciter les enfants à respecter les principes de l’Islam… sans oublier de boire du lait. (Si seulement il y en avait assez…)

Bref, l’opinion de David à ce sujet est très clair :

Voilà pourquoi les gouvernements occidentaux ont suspendu leur aide à l’autorité palestinienne: pour ne pas que notre argent serve à brainwasher des enfants.

Il n’a pas compris que la coupure d’aide à l’autorité palestinienne a été faite suite à la rentrée au pouvoir, par voie démocratique (à l’occidental), du Hamas. Par contre, le Fatah, lui, reçois de temps à autre (voire toujours) un soutient financier. Au moins, il admet indirectement que la Palestine [occupée] sous contrôle de l’autorité palestinienne est asphyxiée et qu’elle souffre constemment. Mais ça, on s’en fiche puisque ce sont des « terrorisses » comme le disent si bien les Élites occidentales et leurs vassaux !

Notre réponse, en commentaire, fut directe :

David a écrit : C’est vrai, Israël = Nazis…

Exactement. C’est exactement vrai, justement.

Pour cette petite vidéo, je connaissais depuis plusieurs jours déjà. Ce n’est pas super super nouveau. Il est comique de voir combien de personnes comme David qui critiquent un tel « brainwashing » comme il est si facile de dire, alors qu’en Israël on apprend aux gamins à tirer, on les endoctrine à cracher sur les paysans palestiniens, leur jetter des pierres, attaquer les médias, les militantEs pour les Droits humanitaires, et encore.

Aux États-Unis, c’est pire puisqu’on apprend, tout comme en Israël en fait, à rejoindre l’armée pour combattre le « terrorisme ». Ce terrorisme veut dire un musulman avec un turban sur la tête, ou un arabe avec une barbe bien noire. Autrefois, c’était les russes soviétiques (communistes).

Cette petite émission dite « extrémiste », n’est qu’un réfuge pour les désespérés. On en a vu des cas semblables des tonnes de fois à travers l’histoire. Un bon exemple serait la colonisation française sur l’Algérie pendant plus d’un siècle. Les algérienNEs apprennaient l’histoire française en répétant mot pour mot « Nos ancêtres les gaulois » alors que ces derniers n’avaient aucune parenté, ni même lien avec l’Algérie et les berbères/kabyles et tout autre peuple du pays. L’école était donc devenue un outil d’assimilation, et les arabes colonisés ont trouvé un moyen de s’en sortir : la mosquée. Ils allaient donc à la mosquée pour apprendre le Coran, entretenir la culture arabo-musulmane pour résister à l’occupation. Par les français, c’était vu comme du terrorisme et du brainwashing ; pour les habitantEs algérienNEs, c’était vu comme un moyen de résistance à l’oppression.

Le cas est identique avec la Palestine. Vous pouvez faire ce que vous voulez à la Palestine et son peuple, mais jamais vous ne pourrez leur enlever la religion qui est leur outil premier à la résistance contre le judéo-nazisme.

Sa réponse a été sévère : notre commentaire a été censurée. Ensuite, elle a été remplacée par ce petit commentaire désagréable et vide de jugement fortement mis en rouge avec un arrière-plan en jaune pour que tous et toutes voient parfaitement comment le RWatch est raciste et antisémite :

Message du modérateur: les commentaires antisémites et racistes seront systématiquement effacés.

Nous sommes super racistes et antisémites ! Tellement que celui qui a écrit ce commentaire est un sémite de deux origines distinctes : une de l’Afrique du Nord, l’autre de l’Europe de l’Est !
David, tu es ridicule. Entre nous deux, tu es le moins bien placé pour traiter les autres d’antisémite et de raciste. Surtout lorsqu’on l’est soi-même…

==> Lire la nouvelle
==> Voir le billet en question
==> Sionisme ? Antisémitisme ?

Posted in Non classé | Tagué: , , , , | 6 Comments »