Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Posts Tagged ‘Droits de l’Homme’

Blackwater sous enquête pour des massacres commis en Irak

Posted by Hugo Jolly sur 23 octobre, 2007

Blackwater USA

La firme étasunienne Blackwater USA a reçu une mise en demeure affirmant qu’elle était sous enquête pour des crimes de guerre après que 17 civils irakiens aient été tués dans une grêle de balles par des agents de sécurité à Baghdad.

Ces meurtres commis le mois dernier mettent dans l’embarras la firme privée de sécurité dont les employés sont immunisés contre toute forme de poursuite, contrairement aux militaires de professions qui sont assujettis aux courts martiales. C’est le deuxième incident du genre en moins d’un mois, impliquant le contracteur australien Unity Resources Group, cette semaine. Deux femmes Arméniennes chrétiennes ont été abattues après que leur voiture se soit approchée d’un convoi protégé. Leur voiture a été criblée de 40 balles.

Ivana Vuco, l’officière la plus aînée des droits de l’homme de l’ONU en Irak, a parlé hier à propos des fusillades par les gardiens de sécurité privés qui ont provoqués un outrage parmi les Irakiens. «Pour nous, c’est une question de droits humains,» a-t-elle dit. «Nous surveillerons les allégations de massacres par des entrepreneurs et nous regarderons si il y a ou non crimes contre l’humanité ou crimes de guerre qui ont été commis.»

Un Irakien qui a été blessé dans les tirs du 16 septembre, ainsi que les proches de trois personnes tuées dans l’attaque, ont déposé une plainte à Washington hier accusant Blackwater de violer des lois étasuniennes en commettant «des massacres et des crimes de guerres extrajudiciaires.»

L’Irak a dit qu’il y avait plus de 180 compagnies de sécurité – majoritairement des États-Unis et d’Europe – dans le pays. Le pays estime que les entrepreneurs étasuniens sont plus de 100 000. Beaucoup d’Irakiens voient ces firmes comme des armées privées à la gâchette facile, ce qui a créé des tensions dans les relations entre l’Irak et les États-Unis qui ont commandé un rapport complet sur la sécurité.

Les autorités irakiennes ont accusé Blackwater de «meutre délibéré» de civils irakiens en tirant dans un carré de la ville bondé de gens. Elles demandent aussi des millions de dollars en compensation et le retrait de la compagnie du pays d’ici six mois. La firme de sécurité affirme que ses gardes ont retourné les tirs à des cibles menaçantes et ont répondu légalement à une menace contre le convoi qu’ils protégeaient.

Madame Vuco a dit que les lois sur les droits humains s’appliquaient également aux entrepreneurs et aux autres partis dans le conflit. «Nous le rappellerons aux États-Unis dans nos communications. Ceci inclut la responsabilité d’enquêter, de superviser et de poursuivre ceux qui sont accusés de méfaits,» a-t-elle dit au lancement du dernier rapport des droits humains de l’ONU à Baghdad. Ce rapport couvre la période d’avril à juin et décrit la situation des droits humains de «très sinistre».

Said Arikat, le porte-parole de la mission de l’ONU, a recommandé à l’administration Bush de tenir responsable les individus impliqués dans les tirs aveugles; «d’appliquer les règles d’engagement et de les poursuivre». Il a ajouté: «Il ne peut y avoir des éléments escrocs qui sont au-dessus des lois.»

Dans les plus récents tirs, mardi, une conductrice de taxi, Marany Awanees, et son passager avant ont été tués. Unity Resources Group affirme que ses gardes craignaient une attaque suicide et a ouvert le feu seulement après plusieurs avertissements. Les gardes protégeaient des experts en matière de finances travaillant, sous contrat, pour l’Agence étasunienne du développement international.

Les firmes de sécurité privées bénéficient de l’immunité grâce à une loi de 2004 promulgué par l’Autorité provisoire de coalition.

Source: PENKETH, Anne. «Blackwater faces war crimes inquiry after killings in Iraq», The Independent, 23 octobre 2007, http://news.independent.co.uk/world/middle_east/article3052374.ece.

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , | 7 Comments »

Le taser contre un étudiant, comme si de rien n’était

Posted by Libertad ! sur 25 septembre, 2007

Voici une vidéo assez compromettante pour les autorités américaines : un jeune homme pose de nombreuses questions très directes à l’ancien candidat à la maison blanche John Kerry. Il est arrêté sur le champ et électrocuté par un taser de la police. Démocratique vous dites ?

Rappelons que John Kerry est l’homme qui reprocha à Georges W. Bush d’être «conciliant» envers les Palestiniens…

Posted in Article | Tagué: , , , | 25 Comments »

L’État péruvien donne la permission à ses agents de tuer les citoyenNEs

Posted by L'Agitateur sur 28 juillet, 2007

Depuis un peu plus de deux semaines, une grande partie du Pérou est paralysée par le mécontentement populaire : grèves, révoltes et soulèvements sociaux sont activements en cours à travers le pays. Cette rage populaire contre l’État a fait plus de quatres morts civils et environ 300 détenuEs. Pour remédier à ces problèmes, le président péruvien Alan García pris la décision – par les facultés législatives donnés par le Congrès et le soutient de la Droite – de dicter de nouvelles lois qui accordent aux forces de l’Ordre et aux militaires de plus gros pouvoirs répressifs.

Parmis ces nouvelles lois, on y retrouve le droit de tirer et tuer unE manifestantE ou toute autre personne par motif d’accomplissement de leur devoir sans donner quelconque explication à quiconque. Une autre loi nouvellement entrée en vigueure les épargnes de tout type de procès pour causer la mort d’unE citoyenNE. Ces agents criminels de l’État n’auront qu’à spécifier qu’ils étaient en fonction pour être blanchis. Ils ont aussi maintenant le droit d’arrêter sans ordre judiciaire.

La nouvelle loi la plus réactionnaire d’entre elles est celle sur le droit de grève. Ces mêmes agents auront le devoir de restreindre le plus sévèrement possible le droit de grève. Si cela n’est pas fait, ou qu’ils soutiennent une grève, ils auront comme sentence une destitution suivie d’une interdiction d’exercer leur fonction pendant cinq ans. Pour cette même autorité (présidents régionaux et maires incluts), une peine de prison pouvant aller jusqu’à 35 ans pour les dirigeants qui incitent ou prennent la tête de protestations sociales qui dérivent en actions de violence.

Voici l’argument choisi par le Premier ministre Jorge Del Castillo pour expliquer l’application de ces lois:

« Les autorités, comme le sont les présidents régionaux et les maires, n’ont pas le droit de faire grève, parce qu’ils font partie de l’État et l’État ne peut être contre l’État. Ici il faut imposer l’ordre et le principe d’autorité, parce que dans le cas contraire cela se transforme en chaos »

Alors en plus d’imposer des lois réactionnaires anti-grèves et menacer l’autorité de soutenir le peuple, il criminalise les grèves : « Le pays croît économiquement. C’est une crime contre la patrie de mettre des ostacle à la progression du pays. »

Rappelons-nous quelques faits croustillants sur Alan Garcia :

  • Responsable de l’augmentation des pauvres au pays (+12,5% en 15 ans)
  • Responsable de l’extrême pauvreté au pays (3,7 millions pour 2000)
  • Responsable de l’hyperinflation entre 1985 et 1990 (~7500% en 1990)
  • Responsable de plusieurs massacres et disparitions au pays (1985~90)
  • Responsable de multitudes de corruptions au sein même de l’État (id.)
  • Responsable de dégâts monstres face dû à l’hyperinflation (id.)
  • Responsable de plusieurs fraudes durant son premier mandat (id.)
Rappelons-nous aussi les fameuses phrases qu’a dit Alan García lors de sa campagne électorale de 2006 pour contrer Ollanta Humala : il affirma vouloir un Pérou plus juste et qu’il tendrait la main à tous les PéruvienNEs sans exclusion.

Nous devons le dire : sacré García.

P.S.: Alan García, durant sa dernière campagne électorale, a été fortement soutenu par Washington car Ollanta Humala était un ami et favoris d’Hugo Chavez. Il a gagné les élections par un vote massif de la Droite Péruvienne. Tirez-en vos conclusions.

==> Vía libre al gatillo fácil en Perú (en espagnol)
==> Pérou: permis de tuer à la police et aux militaires
==> Pauvreté au Pérou (format .PDF)

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , | 3 Comments »

Les homosexuelLEs encore répriméEs à Québec

Posted by L'Agitateur sur 26 juillet, 2007

Nous avons reçu par communiqué le texte d’un certain André Gagnon qui a écris un article pour dénonçer les attaques faites sur les homosexuelLEs à Québec. Voici l’article en question :

DES PAROLES AUX ACTES

André Gagnon
andregagnon@etremag.com

Le 1er juillet dernier, aux petites heures de la nuit, un jeune gai qui sortait du bar Le Drague, a été sauvagement attaqué par des voyous néo-nazis en plein cœur de Québec, à 5 minutes de notre Assemblée nationale. En quelques secondes, il a été gravement blessé et abandonné lâchement par ses agresseurs. Le seul motif de cette agression : son orientation sexuelle.

En racontant cette triste histoire au directeur-général de la SDC du Village, lui-même originaire de Québec, il me raconta comment à sa dernière visite à Québec, lui et son conjoint avaient été violemment interpellés par des jeunes en auto alors qu’ils déambulaient aux abords du Château Frontenac. ‘Grosses tapettes!’ Il estimait lui-même assister à une montée de l’intolérance dans la capitale.

Après la campagne populaire pro-CHOI où la tenue de propos discriminatoires et diffamatoires en ondes a été confondue avec ‘la liberté d’expression’; après l’élection d’une majorité de députés conservateurs et adéquistes dans la région de la Capitale nationale; après l’élection facile d’André Arthur dans Portneuf, qui oserait prétendre que le problème de l’homophobie est en régression à Québec? La région de la Capitale nationale est la seule région du Québec dont les députés fédéraux ont majoritairement voté pour renverser l’égalité en droits que nous avons récemment acquise en décembre dernier, une véritable honte pour le Québec, n’ayons pas peur des mots.

Beaucoup de gens ont minimisé le danger que présente la libre circulation de propos homophobes et discriminatoires en ondes. L’attaque lâche du 1er juillet dernier est un exemple frappant de comment la banalisation et la liberté de tenir des propos homophobes pave la voie à la violence directe et brutale.

Cette pénible réalité au moment où le Québec s’apprête à célébrer le 30e anniversaire de l’interdiction de la discrimination eu égard à l’orientation sexuelle, doit nous faire réfléchir. Lorsque j’ai organisé le premier défilé de la fierté à Québec en 2002 qui soulignait précisément le 25e anniversaire de l’interdiction de la discrimination, j’avais été violemment attaqué dans Le Soleil par l’ex-directrice générale de la dite ‘Coalition gaie et lesbienne du Québec’, Me Claudine Ouellette qui affirmait qu’après l’union civile, ce n’était plus le temps de marcher pour l’égalité, mais plutôt de se fondre dans la foule. Le premier défilé à Québec fut ainsi boycotté par ladite Coalition et d’autres organismes et établissements bien en vue de la capitale. Il connut malgré tout un énorme succès. Le même discours fut tenu trois ans plus tard par ceux qui allaient ressusciter la Fête Arc-en-ciel en faillite autant politique que financière depuis 2002 : plus besoin de marcher pour l’égalité, c’était le temps de ‘fêter’!

Difficile aussi de ne pas faire un parallèle avec le débat récent à Montréal.

Le mouvement de libération gaie suite aux émeutes de Stonewall, que les défilés de la fierté gaie commémorent à travers le monde, est né précisément pour contrer ce genre de discours homosexuel conservateur bien gentil et bien propre qui dominait dans nos communautés et qui confinait notre lutte pour l’égalité à la dimension légaliste. Avec le temps, avec les gains législatifs, avec l’amélioration toujours précaire de notre situation, ce discours a repris le dessus vidant le mouvement de la fierté gaie de sa substance et transformant parfois les fiertés en kermesses au point où on confond maintenant fierté gaie et fête gaie.

Le plus tragique dans tout cela, c’est qu’en confondant égalité juridique et égalité sociale comme on fait trop souvent y compris parmi les activistes, en s’adaptant au nouveau confort d’un espace social plus grand qu’on confond avec l’égalité, on baisse la garde et on minimise l’impact de l’homophobie. Il faut de tels incidents révoltants pour nous le rappeler.

Au moment de marcher de nouveau à Montréal, à Québec et à Ottawa, rappelons-nous pourquoi nous marchons. Au-delà de la fête et du carnaval, notre geste est et doit demeurer éminemment politique. Face à l’homophobie séculaire, réaffirmons notre fierté d’être ce que nous sommes. Refusons d’avoir à vivre en nous cachant, refusons d’être intimidés par la violence verbale et brutale. Marchons aussi pour qu’enfin, 30 ans après l’interdiction de la discrimination, cette société prenne résolument en mains de combattre l’homophobie là où elle se trouve encore. Pour que de tels actes appartiennent un jour, comme les bûchers de l’inquisition, au passé.

Posted in Article | Tagué: , , , , | 6 Comments »

Stephen l’a dit et pourtant…

Posted by Libertad ! sur 20 juillet, 2007

« Kyoto est essentiellement un complot socialiste qui vise à soutirer des fonds aux pays les plus riches. Sa mise en application nuirait gravement à l’industrie des hydrocarbures, qui est essentielle aux économies de Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Ecosse, la Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique. Les travailleurs et les consommateurs de partout au Canada y perdront. L’ACCORD DE KYOTO NE FAIT PAS DE GAGNANTS AU CANADA. »

– Stephen Harper, actuel Premier ministre du Canada, 2002

La Chine censure un rapport sur l’environnement !

A la demande des autorités chinoises, des coupes importantes ont été réalisées dans un projet de rapport de la Banque Mondiale, un tiers de l’ensemble, consacré au coût de la pollution en Chine. Les passages censurés contenaient notamment des informations sur le nombre de morts provoqué par le non-respect de l’environnement.

Même si cela n’est pas coutume sur un site anti-capitaliste comme le RWatch, ce billet est basé sur un rapport de la Banque Mondiale qui fut censuré par le gouvernement chinois, il s’agit d’une nouvelle aucunement étonnante, surtout pour un pays connu pour son non-respect de l’homme mais ce qui est étonnant, c’est que ça se passe dans un pays qui se dit « socialiste », n’est-ce pas eux qui ont inventés les changements climatiques pour voler de l’argent aux pays les plus riches ?

L’Etat Chinois aurait motivé sa demande par le fait que ces informations étaient trop sensibles et étaient susceptibles de provoquer de l’agitation sociale… comme si le chinois moyen lisait régulièrement les publications de la Banque mondiale. En vérité les craintes de l’Empire du milieu portaient vraisemblablement plus sur les éventuelles réactions de l’opinion publique occidentale. A chaque fois que nous achetons en effet un produit “made in china” nous contribuons au dérapage environnemental chinois. C’est bien là le cœur du problème, faire sortir le géant asiatique de la spirale infernale dans laquelle il est installé. Il ne peut y avoir d’autorégulation. Trop d’intérêts sont en jeu. Le discours des pays émergents est toujours le même : laissez-nous le temps de nous mettre aux normes sociales et environnementales qui sont les vôtres.

Voici les raisons de cette censure, car le soi-disant « Parti Communiste Chinois », ce « Parti » constitués des bourgeois les plus corrompus et les plus riches d’Asie ne veulent pas que le chiffre de 750 000 morts à cause des mauvaises politiques environnementales se sache parmis la population et qu’ils aient un argument de plus pour renverser ce gouvernement médiocre et corrompu. Socialiste les changements climatiques ? La droite va être encore assez bête pour affirmer que oui…

Voici les conséquences du néo-libéralisme Davidien en Chine :




$$ Vive le capitalisme ! $$

==> Lire la suite

Posted in Article | Tagué: , , , , | 44 Comments »

Les témoins avouent avoir menti, il sera tout de même exécuté

Posted by Libertad ! sur 16 juillet, 2007

De nombreuses personnes au Québec vantent de plus en plus le système de « justice » aux États-Unis, en affirmant qu’il est plus « dur » envers les criminels, mais ils ne voient pas qu’il s’agit d’un système basé sur une idéologie raciste et ethnocentrique.

Selon une récente étude menée par l’Institut de police et de justice, un organisme de recherche et d’action basé à Washington, il y avait 791 600 Noirs en prison en 2000, contre 603 032 dans les universités. Un recul considérable par rapport à 1980 : selon l’institut, ils étaient alors 143 000 en prison et 463 700 dans les établissements d’enseignement supérieur.

Selon cette étude américaine, il y aurait plus d’afro-américains en prison que dans les établissements d’enseignement supérieur ! Mais revenons plutôt sur un cas en particulier:

Les ultimes recours sont lancés aux États-Unis pour empêcher l’exécution prévue mardi soir de Troy Davis, un Noir condamné pour le meurtre d’un policier blanc alors que la plupart des témoins à charge ont reconnu avoir menti, souvent sous la pression de la police.

Pourquoi, mais pourquoi ils veulent encore exécuter cet homme, quand nous avons toutes les preuves que les témoignages des témoins étaient faussés par les menaces des policiers ?

L’arme du crime est introuvable, mais sur la foi de neuf témoignages, Troy Davis est incarcéré, inculpé et condamné à mort en août 1991.

Dans les années qui suivent, les témoins commencent pourtant à se raviser. Aujourd’hui, sept d’entre eux ont modifié leur déposition, plusieurs affirmant même avoir menti sous la pression de la police. Le 8e témoin est introuvable, et le 9e, Sylvester Coles, apparaît particulièrement suspect.

C’est un peu l’histoire de notre Mumia Abu-Jamal, un journaliste qui durant les années 70 critiquait durement les autorités et les politiciens corrompus. Il avait entre autres vivement dénoncé le massacre des membres de MOVE en 1978 alors que des policiers avaient carrément largué d’un hélicoptère une bombe sur le bâtiment dans lequel ils s’étaient barricadés pour résister à leur assaut. Il fut emprisonné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, les preuves étant contrefaites et les témoins, menacés encore une fois.


Le cas de Troy Davis ramène encore ce controversé débat sur la peine de mort dans le pays qui se prétend le plus « démocratique dans le monde ». Nous pouvons qu’espérer qu’il ne sera exécuté et qu’une vrai justice lui soit rendu, qu’il soit libéré ! Trop de gens innocents ont été exécutés et il risque d’y en avoir beaucoup dans les prochaines années, malheureusement.

Droitistes, nous en voulons pas de ce système de justice !

==> Lire la suite

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , | 16 Comments »

Michael Moore défonce CNN

Posted by L'Agitateur sur 10 juillet, 2007

Dailymotion blogged video

We’re out of time ! I’ll see ya in three years !

Posted in Article | Tagué: , , | 48 Comments »

Documents de la CIA dévoilés !

Posted by L'Agitateur sur 27 juin, 2007

Les documents de la CIA sont maintenant disponible ici ! (27 MB)
Voici quelques exemples de l’histoire de la CIA durant la période 1953-73
  • Tentative d’assassinat de Fidel Castro dès les années 60
  • Appel à Johnny Roselli à tuer lider maximo pour une somme de 150 000$ en le faisant croire que cette dernière provenaient des compagnies américaines dont les intérêts étaient menacés à Cuba
  • Espionnage illégal de 10 000 personnes du mouvement anti-guerre du Viêt Nam
  • Ouverture de courrier entre l’ex-URSS et la Chine
  • Cambriolage des domiciles d’ancienNEs employéEs de la CIA
  • Enlèvement et emprisonnement sévère de ressortisants étrangers dans des prisons secrètes
  • Implication de la CIA dans l’affaire Watergate
  • Opérations d’espionnage dans plusieurs capitales dont Ottawa
  • Plan pour empoisonner le dirigeant du Congo Patrice Lumumba
  • Entrainement illégal dont le sabotage.
Intéressant, n’est-ce pas ? Ces actions ci-haut ne sont qu’une simple portion de toute l’Histoire de la CIA, principalement durant la période d’après Staline (il est mort en 1953) jusqu’aux débuts des années 70. Ces petits faits croustillants soutiennent clairement les auteurs des livres anti-CIA qui peuvent enfin être vérifiables selon la période. Encore là, plusieurs éléments manquent durant cette même période et beaucoup de textes ont été censurés avec une grosse bande blanche.

Bien qu’il manque les années avant 53 et après 70, nous avons une certaine base valide et prouvée par la CIA même. Cette base de faits sera très utile pour contrer tous les défenseurs de la CIA et ses complices. Déjà que beaucoup de personnes nient le rôle de la CIA à Cuba, tout comme l’espionnage et l’enlèvement des militantEs de gauche, ce serait ridicule de leur part de continuer à se gonfler la tête en croyant fermement que ce qu’ils se disent est vrai.

Aujourd’hui, la CIA est encore très mal vue et plusieurs personnes doutent des actions de l’agence de renseignements. On ne peut dire avec preuves tangibles et avec exactitude le rôle de la CIA à l’heure actuelle à travers le monde, mais on peut la remettre en question dû à son noir passé qui vient d’être dévoilé au grand public. Il est vrai que trop d’éléments manquent à ce noir passé, mais c’est mieux que rien.

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , | 13 Comments »

Saddam Hussein condamné… à la mauvaise manière ?

Posted by L'Agitateur sur 24 juin, 2007

Selon un rapport de l’organisme Human Rights Watch, le Haut tribunal irakien aurait commis de très graves erreurs lors du jugement de Saddam Hussein. En effet, tyran ou pas, méchant ou pas, ses droits ont été enlevés (!) lors du procès : les conclusions étaient très hâtives, voire trop au point d’accuser les responsables des crimes uniquement parce qu’ils avaient comme fonction de haut gradé ou chef d’État.

« En lisant le jugement, il apparaît clair que celui-ci est davantage basé sur des suppositions que sur des faits », affirme Richard Dicker, directeur du programme Justice internationale à Human Rights Watch. Il estime que cela « suscite des inquiétudes sur une éventuelle répétition de ces erreurs dans le jugement de l’affaire Anfal ».

Loin de défendre les massacres commis envers les chiites et les kurdes (chose que la Droite s’entête à croire inversement), le procès fait contre Saddam Hussein n’en était pas vraiment un : c’était plutôt une manière de camoufler les intérêts impérialistes voulant à tout prix retirer du pouvoir celui qu’ils avaient mis à la tête du pays. Le tout a plus ou moins bien fonctionné dû aux nombreux assassinats des juges et avocats.

Certes, bien que la Droite défende aussi aveuglément la « liberté », la « démocratie » et les « droits de l’homme », elle ne respecte pas ses propres règles de jeu et néglige complètement tous ceux et celles qui se situent à l’extérieur du cercle de LEUR démocratie, de LEURS idées et de LEUR liberté. C’est se tirer dans le pied, les yeux bandés. Malheureusement, nous sommes sourds et aveugles pour en être conscient… mais pas pour longtemps.

Nous invitons nos lecteurs et lectrices à lire en profondeur l’article sur Voltaire « Huit légendes médiatiques sur l’Irak » afin de mieux comprendre pourquoi Saddam a été diabolisé.

==> Lire la suite
==> Huit légendes médiatiques sur l’Irak

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

L’esclavage en Chine

Posted by Libertad ! sur 18 juin, 2007

Les médias chinois lèvent le voile sur l’existence de réseaux d’esclaves par lequels transitent, entre autres, des milliers d’enfants.

Le China Daily propose un reportage terrifiant sur une briqueterie de la province de Shanxi transformée en camps de concentration où des enfants sont réduits en esclavage.

==> À lire en anglais sur China Daily

Posted in Non classé | Tagué: , , , , | 8 Comments »