Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Posts Tagged ‘État voyou’

Neuf ans après le 11-Septembre

Posted by sylvainguillemette sur 14 septembre, 2010

Le temps passe. Neuf ans après les attentats qui endeuillèrent les États-Unis, la lucidité et la ténacité de Thierry Meyssan portent leurs fruits : une large majorité de personnes dans le monde ne croit plus à la version gouvernementale des États-Unis. Ce phénomène s’observe jusqu’aux États-Unis, où un dernier sondage évalue à 74 % le nombre de citoyens pris par le doute. Même les responsables de la commission d’enquête présidentielle admettent ne pas être convaincus par le rapport qu’ils ont signé. Pour l’initiateur opiniâtre de ce débat, le temps n’est plus à discuter de l’impossibilité de la version officielle, il faut maintenant saisir l’ONU et poursuivre les réels coupables.Nous commémorons le neuvième anniversaire des attentats du 11-Septembre qui marquèrent le début d’une guerre que ses promoteurs voulaient sans fin. Après avoir tué près de 3 000 personnes aux États-Unis, les commanditaires des attentats causèrent la mort de plus d’un million de personnes supplémentaires en Afghanistan et en Irak. Leur plan prévoyait de poursuivre ce carnage en détruisant la Syrie et l’Iran, mais ils n’ont pu —pour le moment— mener cette phase à exécution.

À l’occasion de ce triste anniversaire, ceux qui ont rejeté la responsabilité de leur propre crime sur des islamistes avant de ravager le Proche-Orient musulman nous offrent une nouvelle mise en scène. Un faux débat agite les États-Unis à propos de la construction d’un centre culturel musulman à Manhattan, et un autre faux débat accompagne l’autodafé annoncé de Corans. À l’issue de ces provocations, les autorités US ne manqueront pas de nous expliquer qu’elles sont intervenues pour garantir la liberté religieuse dans leur pays, espérant ainsi nous faire oublier que les crimes de masse qu’elles ont commis au Proche-Orient le furent dans une ambiance de croisade contre l’islam.

Elles voudraient aussi nous empêcher de prendre conscience de leur échec à convaincre. Il y a neuf ans, j’étais seul à réfuter les mensonges du 11-Septembre, à dénoncer un coup d’État du complexe militaro-industriel, et à alerter sur les projets bellicistes du nouvel Empire. Malgré les insultes, les menaces et les attaques, j’ai parcouru le monde pour éclairer l’opinion publique internationale et désamorcer l’idéologie de guerre des civilisations. Je n’ai pas pu développer ce travail aux États-Unis, où j’ai été déclaré persona non grata. Cependant, une fois le choc assimilé et le deuil accepté, de courageux États-uniens ont porté le flambeau dans leur propre pays. Chaque année les sondages montrent que 10 % d’Américains supplémentaires doutent de la version établie par la Commission Kean-Hamilton. Aujourd’hui plus de 70 % des États-uniens doutent, y compris MM. Kean et Hamilton, les co-présidents de la commission chargée de graver dans le marbre la version gouvernementale. À ce rythme constant, la totalité de la population US aura rejeté cette version dans trois ans.

Nous sommes désormais une large majorité dans le monde à exiger que toute la lumière soit faite sur ces crimes. Le 11-Septembre ayant été utilisé par les États-Unis et le Royaume-Uni devant l’ONU pour justifier de leur invasion de l’Afghanistan et de l’Irak, cette affaire n’est plus nationale, mais internationale. Le temps est venu pour que l’Assemblée générale des Nations Unies désigne une commission d’enquête, réunisse les éléments déjà connus du public et prépare la mise en accusation des suspects.

Que nous ayons perdu des parents sous les décombres du World Trade Center ou sous ceux des maisons bombardées de Kaboul et de Bagdad, que nous ayons perdu des enfants tués par l’occupant ou tué en occupant le Proche-Orient, nous sommes tous victimes du même système. Nous devons ensemble lutter pour établir toute la vérité et punir les coupables, parce que nous ne parviendrons pas à la paix sans la justice.

Thierry Meyssan

Source

Publicités

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Le Premier ministre du Canada collabore avec un État voyou!

Posted by sylvainguillemette sur 30 mai, 2010

https://i2.wp.com/www.ledevoir.com/images_galerie/d_45058_59368/stephen-harper.jpgRécemment s’est tenue la conférence de suivi du Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP), portant sur désarmement et sur la création d’une zone exempte d’armes nucléaires au Proche-Orient. Un accord est survenu suite à cette conférence, mais Israël n’entend pas le respecter, nous a confirmé l’extrémiste de droite et Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Depuis Toronto, où le Premier ministre israélien est arrivé pour une visite de 4 jours vendredi, celui-ci  a émis ces propos : « Cette résolution est profondément hypocrite et défaillante. Elle ignore les réalités du Proche-Orient et les vraies menaces auxquelles la région et le monde tout entier sont confrontés« . Or, il n’y a pas plus concerné, puis hypocrite que ce patent raciste, puisque son pays cache le fait qu’il possède des armes nucléaires, bactériologies et chimiques depuis plusieurs années, que Tel-Aviv n’a jamais déclaré à qui que ce soit, ni même à l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique. On se rappelle pourtant ce qui est arrivé à l’Irak qui n’a pas voulu coopérer avec l’Agence sensée être neutre. Ou comment cette même agence semble condamner d’avance, l’Iran qui ne veut que se doter de nucléaire civil. Cela prouve peut-être qu’au fond, cette AIEA n’est qu’un paravent derrière lequel, les États puissants se cachent pour entretenir leur domination du monde.

https://i0.wp.com/www.europalestine.com/IMG/bmp/terrorisme-israel-10042006-BeitLahia.bmpMais qu’importe, faisons comme si cette agence avait de l’importance, et comme si Israël était imposée des mêmes obligations internationales que le reste du monde. Israël a de quoi faire frémir les États voisins! Ce pays hypocrite et voyou a transgressé toutes les règles de bonne conduite tout au long de son existence! Massacres dans les frontières voisines, assassinats politiques, embargos et blocus illégaux sur des nations comme la Palestine, le Liban, utilisation d’armes de destruction massive sur des civils et des combattants (ADM), menace de recourir à l’arme nucléaire –qu’elle dit ne pas détenir!-, morcellement des terres palestiniennes afin de se les approprier une à une pour y installer des colonies illégales, génocide sur le peuple palestinien, vol des terres syriennes (le Plateau du Golan pour son abondance en eau), etc.. Israël vante l’hypocrisie de l’accord rendu par le TNP, mais Israël est aussi le seul pays de la planète, de ce calibre économique, à pouvoir commettre des crimes de guerre et contre l’humanité, sans jamais s’en faire accuser. C’est aussi le seul pays de la planète à détenir des armes nucléaires non-déclarées sans s’en faire accuser, sans se faire envahir, ou sans se devoir s’exposer à une visite de l’AIEA. Aucune sanction économique ne pèse sur Israël pour que l’État voyou cesse d’être voyou. D’emblée, nous savons qu’il y a les VÉTO de Washington, qui commet tous les mêmes crimes… Netanyahu se drape dans ce qu’il nomme «la seule démocratie» du Proche-Orient, or, la démocratie en ce pays n’est pas celle qu’on connait ici. Si vous trouvez que le nationalisme est fort aux États-Unis d’Amérique, c’est que vous n’êtes pas allé en Israël. N’essayez pas par exemple, d’éviter votre tour dans la bande de Gaza en tant qu’oppresseur avoué de Tsahal.

https://i2.wp.com/blogsimages.skynet.be/images_v2/000/000/000/20090105/dyn004_original_701_467_pjpeg__fcb047381960429ee27563cdfad52e56.jpgMais nous savons désormais que le Canada aspire à devenir membre de cette mascarade, au sein du Conseil Permanent de Sécurité. Et nous connaissons également la position canadienne conservatrice sur les attentats terroristes d’Israël en Palestine et au Liban. Notre Premier ministre actuel clame qu’Israël a le droit de se défendre, sur les terres d’autrui, et que pour ce, elle a le droit de ne pas respecter les règles internationales. Par exemple, en toute connaissance pourtant, de l’illégalité de ces attaques, Stephen Harper n’a jamais condamné Israël d’avoir utilisé des ADM, dont du phosphore blanc, du NAPALM et des armes à sous-munitions sur des civils en Palestine 2008 et au Liban 2006. Au contraire, notre concédé au terrorisme d’État a parlé de défense, alors que les résultats catastrophiques de ces attaques terroristes s’affichaient en milliers de morts du côté des civils seulement. Israël, en plus d’avoir des permis de tuer impunément, peut aussi se vanter de pouvoir détruire les infrastructures de ses ennemis idéologiques, sans subir la moindre foudre internationale de ses alliés idéologiques. Ainsi, lorsque Israël détruit des écoles et ses écoliers, des hôpitaux et ses patients, des édifices à logements et ses occupants, de ponts et ses utilisateurs, de centrales électriques et ses travailleurs, etc., notre Premier ministre à nous, Stephen Harper, parle de défense, et de droit de se défendre. Stephen Harper n’a que faire du terrorisme, si ce terrorisme est appliqué et commis par ses alliés idéologiques. Ainsi, cela mène à des contradictions de la sorte : Stephen Harper condamne l’Iran de «vouloir» se doter d’une ogive arme nucléaire, mais ne condamne pas Israël d’en détenir en cachette. Stephen Harper condamne le «terrorisme» possiblement (1) commis par des anarchistes sur un guichet automatique, mais ferme les yeux et défends même, le véritable terrorisme israélien, commis lui, sur de véritables êtres humains, qui contrairement aux guichets, ne peuvent pas se faire réparer lorsqu’ils sont déchiquetés!

https://i0.wp.com/www.planetenonviolence.org/photo/410095-503473.jpgIsraël clame qu’elle est la seule démocratie du Proche-Orient, et qu’elle est la seule nation de cette région, à risquer un anéantissement. Or, quand on regarde la Palestine, et ce qu’elle était avant qu’Israël ne commence à l’anéantir, on peut affirmer le contraire sans risquer de se tromper. Et lorsque l’on s’adonne à éplucher les nouvelles de cette région sur les deux dernières années, on comprend vit qu’Israël menace de recourir à l’arme nucléaire contre l’Iran, et qu’elle somme Washington de l’accompagner depuis, dans une guerre totale contre l’Iran. En effet, Washington n’a pas encore embarqué dans cette nouvelle guerre, elle se contente pour l’instant, de la voie diplomatique, évitant ainsi, une nouvelle hécatombe.

Israël n’est pas la démocratie qu’elle prétend être. C’est un État voyou, avec lequel notre Premier ministre canadien Stephen Harper est allié idéologiquement. Rappelez-vous qu’en 2006, Israël avait massacré plus de 1100 civils au Liban en utilisant des ADM qu’elle n’était pas sensée détenir. Rappelez-vous le massacre des palestiniens en 2008, où plus de 1600 d’entre eux sont morts sous les pluies de phosphore blanc, utilisé là, offensivement, donc illégalement. Regardez son comportement vis-à-vis le TNP, que seules les dictatures du monde, pour l’instant, n’ont pas signé. Regardez les propos qu’elle tient à l’égard des nations voisines. Regardez comment elle a réglé ses comptes avec ses ennemis idéologiques depuis près de 50 ans, par le meurtre individuel et par le meurtre de masse. Prenez note des accomplissements de ses dirigeants, et les raisons pour lesquelles ils sont élus.  Tipi Livni par exemple, posait des bombes dans Gaza à l’insu des palestiniens. Sharon, lui, avait accompli u beau meurtre de masse au Liban pour se mériter les applaudissements de l’État… C’est toute l’histoire là, malheureusement, d’Israël. Ce n’est qu’un État voyou, parmi tant d’autres. Et notre premier ministre canadien, Stephen Harper, appuie les crimes de cet État voyou.

Notre gouvernement est un gouvernement voyou, par association. Puisque notre gouvernement soutient les crimes d’un État étranger, que l’on dit voyou, les autres États ont bien le droit de nous taxer, à leur tour, d’État voyou. Mais heureusement pour Stephen Harper, et les siens, le Canada fait partie d’un groupe qui se hisse loin des obligations internationales! Ainsi, Stephen Harper peut continuer d’appuyer le génocide des palestiniens, le terrorisme d’Israël à leur encontre, et le fait qu’Israël puisse, au contraire de toutes les nations du monde, posséder des ADM, don t des armes nucléaires, cela, sans même recevoir la visite de l’AIEA ou se faire taxer d’État voyou par la communauté internationale (2) .

1-      Il est important de noter qu’aucune preuve ne nous amène à croire qu’il s’agisse vraiment d’anarchiste et que, dans le passé, les autorités canadiennes ont usé  du même stratagème pour attiser les vrais anarchistes ou militants quelconque. Rappelons-nous seulement l’évènement de Montebello, ou la pose de bombes par les agents de la GRC pendant la crise du FLQ. Les potentiels terroristes anarchistes, sont peut-être, de potentiels agents perturbateurs de la GRC, du SCRS ou de je ne sais quel autre organisation terroriste financée par l’État.

2-      En réalité,  la communauté internationale sous l’égide de l’ONU a condamné à chaque reprise, les actes illégaux commis par Israël. Toutefois, les droits de VÉTO des cinq pays membres du Conseil de sécurité ont sauvé Israël d’une telle condamnation. À chaque fois où Israël s’est fait accuser, Washington a imposé son VÉTO, et rendu futile toute tentative de condamnation de l’État voyou par la communauté internationale. Avec Stephen Harper comme premier ministre du Canada, on comprend mieux pourquoi ce dernier veut son statut de membre Permanent du Conseil de Sécurité! On pourra, si le cas s’avère, compter sur notre Premier ministre canadien pour appuyer tous les crimes d’Israël, ou d’autres États voyous, sans jamais que ceux-ci ne soient accusés de faire ce qui est interdit aux autres!

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

START-II

Posted by sylvainguillemette sur 9 avril, 2010

https://i2.wp.com/www.novinite.com/media/images/2010-04/photo_verybig_115014.jpgLe traité signé aujourd’hui entre les deux supers États russe et états-unien, n’est en fait qu’un leurre déconcentrant les efforts concertés afin de réduire, voire anéantir les armes nucléaires et toutes autres Armes de Destruction Massive.

Il ne s’agit de fait, que d’une entente collatérale, celle-ci limitant le déploiement des armes nucléaires sur les fronts des deux États. Bref, Washington et Moscou ont le droit de posséder autant d’armes qu’elles le veulent, mais n’ont toutefois pas droit de les déployer totalement. Belle initiative…

Pendant ce temps, avec raisons cela dit, on condamne et bombarde de sanctions, des États qui idéologiquement, n’e sont pas «des nôtres», mais qui n’ont comme nous, que l’envie de défendre leur existence, comme tant d’autres le font d’ailleurs valoir.  Israël par exemple, possède un arsenal nucléaire d’une bonne centaine d’ogives nucléaires, qui n’est pourtant pas déclarée à l’Agence de l’Énergie Atomique. Alors qu’au même moment, Téhéran est accusée sans preuve –même si je suis d’accord pour «croire» qu’elle veut bel et bien posséder son arsenal nucléaire…- de vouloir posséder son propre arsenal nucléaire. Pour de simples spéculations, donc  sans preuve, cet État paie la note de ses ambitions, alors que d’autres, visiblement, ont ces droits, qu’on lui refuse.

Et pourtant, certains me diront que Téhéran a provoqué la communauté internationale, qu’elle ne respecte pas les droits et libertés des êtres humains, etc.., et ils ont raison. Cela dit, ils refusent de concéder qu’ils permettent ces mêmes crimes à d’autres, comme à leur propre État par exemple. Tel-Aviv n’a pas non plus de leçon de droits et libertés à donner aux autres, elle qui les bafouent toutes…, tant au plan des ADM, des torts causés à autrui et du terrorisme qu’elle met de l’avant pour défendre ses intérêts géostratégiques. Non plus, Washington n’a respecté ces droits, ni même Moscou, ni les autres grands États qui possèdent également cet arsenal nucléaire.

Et pourtant, ce que certains médias mettent aujourd’hui en spectacle, c’est un traité qui limite le déploiement d’Armes de Destruction Massive, qu’on peut posséder en quantité titanesque…, et cela, à titre membre d’un groupe sélect international, idéologiquement alliés ou ennemis.

Le traité START-II n’est d’aucune avancée pour l’humanité.

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

«Toutes» les menaces nucléaires…

Posted by sylvainguillemette sur 26 mars, 2010

https://i2.wp.com/3.bp.blogspot.com/_m7q181LJU9Q/SwlsP3BIfuI/AAAAAAAAA_4/oTk6KwcpFZ0/s1600/756px-Upshot-Knothole_GRABLE.jpgCe matin, en lettre ouverte, des anciens ministres, députés et premiers ministres signent conjointement une lettre appelant à la vigilance vis-à-vis les menaces nucléaires, parlant là, de la possibilité que des  extrémistes fondamentalistes puissent s’emparer de matériaux radioactifs.

Cependant, aucune vigilance n’est demandée à l’endroit des pays qui ont manifesté, au cours du dernier siècle, de véritables envies d’utiliser de telles armes, ni même, contre ces pays qui ont mené vers une escalade de la production d’armes offensives, comme défensives, ou pire encore, de ce pays qui a osé utiliser l’arme atomique, à deux reprises, contre des villes bordées de civils, dans un pays qui tentait de se rendre quelque mois précédant la première frappe atomique. Israël également, pourtant absente du club select érigé par l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique, possède de telles armes, auxquelles elle menace souvent de recourir contre ses ennemis. Les cosignataires s’en moquent toute de même.

Et pourtant, dans le cadre du traité Start-II, qui terminait l’engagement entre les deux États voyous des anciens blocs, les États-Unis d’Amérique ont démontré une fermeture féroce dans leurs négociations, et un mépris perceptible pour celles-ci, avec la Russie. Sous George Bush Jr, l’État voyou a largement dépassé les bornes, prônant même, à un instant, la production de nouvelles armes nucléaires portables à l’épaule. Sous Bush Jr aussi, Washington a tenté de mettre en place, non en vain, son bouclier anti-missile qui pourtant, porte à croire que cet État prépare une défense contre une riposte –brisant le pacte signé avec la Russie (START-II)-, poussant ainsi ses ennemis, dont la Russie, à courir également, pour s’accaparer des armes capables de transpercer ce bouclier anti-missile, ce qu’elle a fait. La course a depuis, repris de plus belle et les armes de Destruction Massive se multiplient à nouveau.

La menace nucléaire est une réalité, mais que les personnages signataires de cette lettre matinale ne conçoivent que du côté de leurs ennemis idéologiques. Pourtant, le seul pays à avoir utiliser l’arme atomique, est un de ceux que ces signataires citent en cible des extrémistes, et comme l’un de ceux qui font des efforts. Ces pays ont colonisé d’autres pays, envahi d’autres pays pour y imposer des dictatures sanguinaires, y ont installé des régimes dociles et serviles, y ont utilisé de larges gammes d’armes de destruction massive et y ont commis des tortures abominables. Encore en 2003, et durant les années suivantes, Washington menaçait d’utiliser ses armes nucléaires stratégiques contre ses ennemis de l’«Axe du Mal». Même dernièrement, Obama n’excluait pas l’utilisation de ses armes nucléaires au Pakistan. Barack Obama a également signé des ententes avec des pays membres, ou tentant de devenir membres de l’OTAN, pour y installer des parties de son bouclier anti-missile. Ces ententes brusquent d’autre part, la Russie dans ses négociations pour le prochain traité «START» qu’elle signera avec Washington. Moscou accuse là,  Washington de la pousser à la course aux armements, et lui avoue qu’elle se sent encerclée par les forces de l’OTAN. Bref, rien d’apaisant, pour ceux que ces signataires nommeraient «extrémistes»…

Jean Chrétien, Joe Clark, Ed Broadbent et Lloyd Axworthy ont cosigné cette lettre, félicitant au passage, les efforts des États-Unis, et d’anciens gouvernants de l’Australie, de la Belgique, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, des Pays-Bas, de la Norvège, de la Pologne et du Royaume-Uni. Or, ces pays sont justement membres de l’OTAN, et disposent d’armes nucléaires, de boucliers anti-missiles, et organisent alors même que nous parlons, une ligne de défense contre ces pays qui n’adhèrent pas à leur doctrine du Nouvel Ordre Mondial capitaliste. Ils encerclent par exemple la Russie, en composant leur bouclier anti-missile en partie en Pologne et en République Tchèque. L’incident de la Géorgie n’était pas étranger à ce tout ce branle bas de combat. Les pays cités par les signataires, sont parmi les pires en ce qui concerne la paix dans le monde, et ne proposent en rien la fin de l’arsenal nucléaire.

C’est précisément le contraire que défendent ces pays, avec à leur gouverne, Washington, qui possède un arsenal nucléaire, qui modernise celui-ci, et qui compte contrer les armes de même envergure de ses ennemis idéologiques. Ces signataires ne sont que des imposteurs. S’ils veulent nous épater, qu’ils aillent demander à Tel-Aviv de se débarrasser de ses ADM «qu’elle ne possède pas», et Washington des siennes également. Que ces signataires sinon, condamnent fermement, toutes possessions d’armes nucléaires et d’armes de destruction massive.

Et à chacun ses extrémistes.

(La photo montre un exemple  des multiples tests qu’ont fait les États-Unis d’Amérique sur les armes nucléaires. Celui-ci en est un de tir d’obus nucléaire, donc de plus petite taille forcément.)

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »