Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Posts Tagged ‘Immigration’

ADQ: Le masque est tombé

Posted by Olivia sur 17 août, 2007

Selon Mario Dumont, le chef de ce parti, l’immigration au Québec a atteint un seuil critique. Vous souvenez-vous des propos d’un candidat de ce parti (qui a été évincé après coup), qui a dit qu’il fallait que nous fassions plus d’enfants (blancs, il va s’en dire) sinon les ethnies allaient nous envahir ? Il semble y avoir un lien entre ces deux déclarations. Ces propos traduisent bien l’habituelle tactique des xénophobes de tout acabit de toujours blâmer les «étrangers» des problèmes qui arrivent chez eux.

En quoi les Québécoises et Québécois d’origine étrangère sont-ils responsables de la pauvreté et des problèmes économiques ? Le seul coupable est le système capitaliste ! Ces paroles teintées de racisme, du moins d’une intolérance certaine, sont carrément inacceptables de la part d’un homme politique. Imaginez une seule seconde si l’ADQ formerait un gouvernement majoritaire ! Nous ne disons pas que ce parti relève de l’extrême-droite (au Québec ce rôle est occupé par le Parti Démocratie Chrétienne), mais Mario Dumont est le seul chef de parti (des trois principaux) à tenir ouvertement ce genre de propos. Et ça ne semble pas être le fruit du hasard !

Il est grandement temps que les Québécoises et Québécois voient le vrai visage de ce parti et que celui-ci n’accède pas au pouvoir.

Posted in Non classé | Tagué: , , | 31 Comments »

Manif-Action: Dénonçons les abus et l’incompétence du SCRS !

Posted by Libertad ! sur 14 août, 2007


Pas de sécurité sans justice et sans dignité! Contre le PSP!

Dans le cadre de la semaine d’actions contre le Partenariat pour la sécurité et la prospérité (PSP), le Rassemblement populaire contre l’injustice sécuritaire (RPCIS) vous invite à une manifestation pour dénoncer le rôle du Service canadien de renseignement et de sécurité (SCRS) dans la criminalisation, le harcèlement et le profilage des réfugiés, immigrants et sans-statut.

Avant, mais surtout depuis septembre 2001, le SCRS a contribué à créer un climat de suspicion, de méfiance et de paranoïa dirigé contre certaines communautés migrantes. Avec l’appui des gouvernements libéraux et conservateur (par certains changements à la Loi sur l’immigration) et sous la pression des autorités étasuniennes, les services secrets canadiens interviennent dans le processus de sélection des réfugiés, des immigrants et des visiteurs, ils créent des dossiers incriminants et erronés sur certaines personnes, ils menacent des réfugiés ou résidents permanents afin qu’ils espionnent leur propre communauté. La mascarade des certificats de sécurité, avec son lot d’irrégularités (preuves secrètes, témoignages obtenus sous la pression et la torture, coulage dans les médias), représente bien le fonctionnement illégal et répressif du SCRS.

Il faut se rappeler que le SRCS a été créé dans la foulée de la Commission McDonald, qui avait mis au jour les activités criminelles de la GRC en termes d’enquêtes et de renseignement dans les années 1970. Le fiasco autour de l’attentat d’Air India en 1984 a été le coup de grâce pour la GRC. Malgré tout ça, la GRC, comme le SCRS, a été sévèrement blâmée par le juge O’Connor en 2006 pour la déportation et la torture de Maher Arar, alors que dans son rapport, il recommandait également la tenue d’une enquête dans les cas El-Maati, Nouredine et Al Malki. Dans sa courte histoire, le SCRS a aussi infiltré les milieux syndicaux et a été à l’origine de plusieurs scandales.

Le PSP est une initiative des gouvernements étasunien, canadien et mexicain visant à satisfaire les intérêts de compagnies et de puissants groupes de pression privés présents au sein du Conseil nord-américain pour la compétitivité. Ces trois États et les acteurs corporatifs qui se cachent derrière eux veulent pousser plus loin l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) en faisant pression sur les politiques pour une intégration économique et sécuritaire renforcée. À moyen terme, une série d’ententes sectorielles dans les domaines de l’eau, de la sécurité alimentaire, du transport des biens, de l’énergie, de l’environnement et autres visent à harmoniser les échanges entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Comme dans tous les accords de libéralisation, la libre circulation des biens et services est accrue tandis que les politiques en matière d’immigration, de contrôle des frontières et de travail sont plus contraignantes. Le PSP va encore plus loin : son but est de créer un  » périmètre commun de sécurité  » autour des États-Unis, du Canada et du Mexique. À l’ère de la  » Sécurité intérieure « , ce régime sécuritaire intégré nous entraînera certainement davantage dans le monde du SRCS : sécurité pour certains et justice pour personne, contrôle étatique et surveillance. On parle, entre autres, d’ententes sur le travail saisonnier, de la biométrie, de l’entraînement policier, de systèmes intégrés d’écoute électronique, de banques communes de données personnelles, de collaboration accrue entre les services de renseignement et de sécurité des trois pays, de frontières patrouillées par des drones et des sondes et, évidemment, les listes d’interdiction de vol. Les  » évaluations de menace  » exagérées et racistes du SCRS ont déjà préparé le terrain pour ces développements. Le rôle du SCRS, dans le cadre du renforcement de la  » Forteresse Amérique du Nord « , s’en trouvera d’autant plus important.

Le Rassemblement populaire contre l’injustice sécuritaire (RPCIS) est constitué de groupes et individus opposés à la dérive sécuritaire, au profilage des communautés immigrantes et à la répression de la dissidence.

Nous vous invitons aussi à participer à la journée d’actions contre le PSP à Montebello le lundi 20 août, dont vous trouverez tous les détails au http://www.psp-spp.com.

Appuyé par :

Apatrides Anonymes, Bloquez l’empire Montréal, Centre des travailleurs et travailleuses immigrant-e-s, Comité des sans-emplaoi Mtl-Centre, Commission populaire sur les mesures de sécurité en immigration, Personne n’est illégal, Tadamon ! Montréal.

Rendez-vous:

Jeudi, le 16 août, 12:00, Square Dorchester (René-Lévesque et Peel), Métro Peel, Montréal

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , | 3 Comments »

Le venin raciste MLNQuiste

Posted by Olivia sur 30 juillet, 2007

Depuis sa création suite à la défaite référendaire de 1995, le MLNQ a été plus d’une fois identifié à l’extrême-droite québécoise. Ça l’a commencé par une demande d’un moratoire sur l’immigration. Dans une tentative de redorer son blason, ce point a été retiré de leur plateforme pour être remplacée par une demande à un contrôle accru sur l’immigration.

Nous pourrions être tentés de croire que le problème a été résolu. Mais avec les propos qui ont tenus par un manifestant (Félix Ouellet-Théberge) lors de l’habituelle manif du groupe le 1er juillet à Québec, c’est tout le contraire qui semble se produire.

«Je parle en mon nom personnel et pas en celui de tous ceux qui sont ici, mais je préfère qu’on fasse plus d’enfants que de laisser entrer plus d’immigrants. Je ne suis pas raciste, mais ce n’est pas avec des enfants mélangés avec des Africains que la culture québécoise va s’épanouir».

Si ce n’est pas du racisme, qu’est-ce que c’est alors ? Ces propos n’ont pas du tout été dénoncés par Raymond Villeneuve, le chef de cette organisation. Nous n’en avons pas contre le fait que ces personnes soient souverainistes. Il est tout à fait possible de l’être, sans pour autant embrasser des idéaux haineux et xénophobes. N’oubliez pas que le silence est complice…et ce cas en est un flagrant.

Posted in Non classé | Tagué: , , | 37 Comments »