Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Posts Tagged ‘Lien’

Élodie Gagnon-Martin ferme son blogue au public ?

Posted by Libertad ! sur 28 septembre, 2007

Depuis une partie de la journée aujourd’hui, son blogue n’est accessible qu’à ses invités, les autres ne pouvant plus le visiter. Le Reactionism Watch à tenté d’y entrer, par son compte wordpress, mais malheureusement, il n’est plus disponible pour le surveiller ! Depuis quelques semaines, nous avons eu la chance de voir fermer Judeoscope (site sioniste, anti-islam et anti-gauchiste), fermer partiellement Gogauchewatch (blogue accessible à ses invités) et maintenant, la fille de droite, Élodie Gagnon-Martin et les dessous de la politique ? À quand pour Durandal et ses folies sur «en plein dans l’mile» ou encore pour notre ami David Gagnon, «l’Antagoniste» ?

Élodie, nous allons tellement nous ennuyer de tes attaques gratuites, de tes billets mensongers et inutiles et de tout ce qui fait ton charme : ta démagogie et ton populisme.

Nous t’invitons par ailleurs à te dévoiler au grand jour, sur la blogosphère québécoise pour que nous puissions vraiment savoir qui tu es réellement. Toi, qui invente un voyage en Italie, toi qui invente un voyage à New York, toi qui oublie d’accorder au féminin plusieurs de tes textes.

Posted in Article | Tagué: , | 45 Comments »

Gogauche Watch bloque l’accès à son blogue !

Posted by Libertad ! sur 13 septembre, 2007


Ce blogueur de droite à décidé de bloquer l’accès a son blogue, tout comme MisterP il y a déjà un bon moment de ça. Est-ce qu’il se sentait «watché» ? Est-ce qu’il voulait exprimer des vues réactionnaires sans se dire contredire ? Nous allons trouver un moyen de le surveiller.

Posted in Article | Tagué: , | 36 Comments »

Blogues gauchistes vs. blogues droitistes

Posted by Libertad ! sur 9 août, 2007

Une nouvelle initiative fort intéressante fait son apparition sur la blogosphère québécoise : de plus en plus de gens de Gauche se mettent à écrire leurs opinions sur un blogue, et le répertoire des blogues gauchistes en est un très bel exemple.

La présence suante des droitistes (pas vrai, Nicolas ?) y est sûrement pour quelque chose : durant la campagne électorale, les journalistes ont couvert ces blogues adéquisses, dont celui du très discret MisterP (il envoie à l’occasion des images ridicules à ses complices). Il est même dit que ces militantEs droitistes ont contribué à la victoire de ce parti de Droite – bien que ce dernier se dit de centre-droit – et aidé à faire connaître les conservateurs au Québec. Dans son contraire, la Gauche a souffert dû à son absence sur cette même blogosphère.

C’est pourquoi le répertoire des blogues gauchistes et le Reactionism Watch veulent contribuer à son expansion sur Internet. Il y avait auparavent quelques blogues de Gauche, mais avec un penchant nationaliste qui en désintéressait certains (dont le Reactionism Watch). Leurs idées étaient plus ou moins vagues, appartenant parfois à la Gauche, comme à la Droite, et avaient souvent une affiliation avec le Parti Québécois.

Voilà ce qu’est le répertoire des blogues progressistes – Gauchistes :

Nous sommes un regroupement de blogues progressistes ayant en commun des idées se situant du côté gauche du spectre politique. Nous sommes tous différents: certains d’entre nous sont plus radicaux, d’autres plus modérés; certains sont anarchistes, communistes, environnementalistes, d’autres sont socialistes ou sociaux-démocrates. Mais nous avons en commun un point de vue progressiste sur l’Homme et sur la société et nous nous opposons au néolibéralisme et aux idées de droite qui font de l’humain un moyen et non une fin.

Parce que malgré toutes nos différences, nous avons la croyance que chaque personne doit pouvoir se réaliser au mieux de ses capacités et ne pas avoir à subir des politiques économiques, sociales ou culturelles injustes. Nous croyons que si chaque être humain est différent, il est aussi égal à son semblable et il ne doit pas être tenu volontairement dans la pauvreté.

Le répertoire des blogues progressistes est ouvert à tous ceux qui adhèrent à ces valeurs et qui se considèrent de gauche.

Pour vous inscrire sur la liste, vous n’avez qu’à envoyer un courriel électronique à Louis, webmestre d’Un homme en colère.

Nous encourageons très fortement les gauchistes qui visitent régulièrement la blogosphère québécoise à fonder son propre blogue et, ainsi, commencer à écrire. Il en manque pour contrer l’omniprésence de la Droite, mais ensemble ce sera possible ! Que vous soyez maoïste, marxiste, écologiste, souverainiste, anarchiste, militantE de Gauche, créez vos blogues et informez les lecteurs et lectrices selon votre point de vue !

Posted in Non classé | Tagué: , , , | 39 Comments »

Dalaï-lama ou Mao Zedong ?

Posted by Libertad ! sur 9 août, 2007

Sur le très inclassable blogue « Les dessous… de la politique », l’auteure du site ridiculise encore une fois un de nos jeunes camarades qui a été présent à la manifestation du 22 juin, et critique l’arrestation de trois activistes canadienNEs qui sont alléEs en Chine dans le but de protester pour la libération du Tibet.
Pour résumer la nouvelle, ce sont trois militantEs en faveur de la libération du Tibet, tous et toutes originaires de Vancouver, qui ont été arrêtéEs par les autorités chinoises lorsqu’ils et elles ont apposé une bannière géante sur la grande muraille pour protester contre la politique de la République Populaire de Chine (RPC). Quelques heures plus tard avait lieu le déclenchement du compte à rebours officiel en vue des Jeux, donc il ne s’agit sûrement pas d’une coïncidence. Ils et elles seront par la suite libéréEs.

N’étant sûrement pas favorable au régime qui gouverne actuellement la Chine, que nous avons dénoncé à plusieurs reprises, il serait par contre intéressant d’apporter quelques corrections sur la question tibétaine.

Généralement, lorsque les médias parlent du Tibet, ils font mentions à la culture locale, aux monastères qui sont des lieux simples pour permettre l’éveil spirituel et, finalement, au Dalaï-lama, ainsi qu’à l’invasion chinoise de 1950. Étrangement, ils racontent très rarement les conditions de vies avant l’arrivée des troupes de Mao et la nature tyrannique du régime théocratique qui y était alors en place.

Notre courte analyse se base sur les écrits du professeur américain Michael Parenti, qui pourront être consultés en bas de page, ainsi qu’un article du Parti communiste révolutionnaire, « La face cachée du dalaï-lama ». Sans vouloir prendre une position claire pour l’actuel Tibet (si nous sommes pour ou contre son indépendance), nous voulons nous intéresser à la période d’avant Mao.

Ce n’est pas la première fois que la Chine se mêle des affaires du Tibet, si on se réfère Michael Parenti :

« C’est d’ailleurs au début des années 1400 que l’empereur de Chine envoie son armée au Tibet afin de supporter le Grand Lama, un homme ambitieux de 25 ans, qui se donne lui-même le titre de dalaï (Océan) lama, maître de tout le Tibet. Il est donc assez ironique de constater que le premier dalaï-lama a été installé par l’armée chinoise. »

Historiquement, il est assez amusant de constater que ce sont justement ces mêmes chinois qui ont mis ce roi au pouvoir !
La fameuse image que nous projette le cinéma et la télévision des monastères tibétains est celle que ces derniers sont surtout constitués de moines modestement vêtues qui se rassemblent pour prier. Cette image est très incomplète car, en fait, ces mêmes lieux étaient très riches. Ils devaient compter sur plusieurs serfs pour l’entretient et les besoins des moines et des supérieurs.

Ainsi,

« le monastère de Drepung était l’un des plus importants propriétaires terriens de la planète avec 185 manoirs, 25 000 serfs, 300 lieux de pâturage et 16 000 gardiens de troupeaux ».

Cela témoigne de la richesse des dirigeants du Tibet, dont le Dalaï-lama.

Un autre impact du lamatisme, sinon celui des énormes inégalités sociales entre les riches et les pauvres dans cette région (626 personnes possédaient 93% des terres et des richesses et 70% des yaks. De ces 626 personnes, 333 étaient à la tête de monastères.), il y avait ce contrôle absolue de la religion sur la vie de tout les individus. Par exemple, lors des périodes de famine, lorsque les gens devaient se contenter de manger l’herbe des pâturages pour survivre, plus du tiers de la production de beurre était brûlée quotidiennement en offrandes aux dieux. Les superstitions empêchaient les gens de se tourner vers des traitements et des antibiotiques lorsqu’ils étaient malades, car les moines considéraient les malades comme étant responsable de leur situation (parce qu’ils n’étaient pas assez pieux). La seule solution selon eux : prier et donner des offrandes en argent ou en nourriture aux dieux.

La situation des femmes n’était pas très reluisante : le mot femme, en tibétain (kiemen) signifie littéralement naissance inférieure. Il était interdit aux femmes de lever le regard plus haut que la hauteur des genoux d’un homme lui faisant face, en signe de soumission ! Tandis que les maoïstes combattaient avec succès les préjugés et la discrimination fait aux femmes ( le slogan « Hommes et femmes, nous sommes tous égales et égaux » ), cette position « d’inférieure » se perpétue encore dans les communautés tibétaines exilés en Inde qui doivent vivre dans des camps de réfugiés disséminés partout sur le territoire, car le gouvernement indien ne voulait pas que les tibétainEs se retrouvent dans une seule région. Prenons le cas des femmes qui n’ont pas le droit de vote : elles ne peuvent pas quitter le camp sans l’accord d’un homme et passent en dernières pour les écoles.
Après « l’invasion chinoise » (qui était pour des intérêts stratégiques, mais aussi pour aider les serfs tibétains), plus 13 000 TibétainEs se sont exiléEs. De ce fait, une partie très importante des classes dominantes disparaissait du paysage! Ce sont eux qui ont inventé le « gouvernement tibétain en exil » avec l’aide des anciens monarques et religieux. Les communistes n’étaient pas aiméEs d’eux, car ils redistribuaient la terre aux paysanNEs et avaient considérablement fait baisser les taxes agricoles.

Par contre, l’arrivée des troupes chinoises aura permis à la capitale Lhassa de se munir de son premier et seul hôpital, d’un système d’eau courante, de l’électricité et des premières écoles ouvertes au peuple (pas juste aux moines).

Beaucoup ont souvent accusé les maoïstes d’avoir interdit la pratique religieuse au Tibet. Dans les faits, c’est l’exploitation des serfs et des esclaves par les autorités religieuses qui a été interdite. Pour la première fois depuis des siècles, les gens étaient libres de pratiquer ou de ne pas pratiquer le lamaïsme. C’est par milliers que les moines, forcés de vivre dans les monastères alors qu’ils n’étaient encore que des enfants, décidèrent librement de quitter cette vie pour retrouver leurs familles.

Finalement, comme nous pouvons le constater, la situation du Tibet était vraiment térrible avant l’arrivée des troupes de Mao Zedong. Si certainEs tibétainEs veulent un retour du Dalaï-lama, bien peu sont prêtE à se faire de nouveau gouverner par les autorités religieuses et de redevenir des serfs.

==> Lire la suite de la nouvelle sur Cyberpresse
==> Le site d’Élodie
==> La face cachée du dalaï-lama
==> Michael Parenti: Friendly Feudalism: The Tibet Myth

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , | 7 Comments »

Forum de la Commission des Jeunes – ADQ

Posted by L'Agitateur sur 25 juillet, 2007

Un camarade nous a envoyé un lien vers un forum de discussion de la Commission des Jeunes de l’Action Démocratique du Québec. Ce forum de discussion, bien nouveau, traite de plusieurs sujets de l’actualité et du parti selon la vision des militantEs adéquisses.

On peut y retrouver en sujet, par exemple, la mission canadienne en Afghanistan où la grande majorité sont pour leur présence là-bas, les changements climatiques en relation avec le Canada et même les gangs de rue !


Il est enrichissant et rassurant de lire des propos de la jeunesse adéquisse qualifiant la Gauche d’être responsable de plusieurs maux de la société. Cela ne fait que confirmer leur tendance davidienne : faible en argumentation et réflexion, mais imbattable en sophisme et sens commun. Plusieurs d’entre vous verrons dans ces affirmations et discours des propos identiques au « documentaire » Illusion Tranquille. Ce dernier est un film humoristique recommandé par nous qui ne fera que vous convaincre de rester plus à Gauche que vous ne l’êtes déjà.

Bref, si vous avez envie d’argumenter avec ces jeunes adéquisses dans leur propre forum de discussion, libre à vous ! Mais vous risquez de vous faire bannir après un ou deux messages. Autrement, lisez et riez !

==> Forum CDJ-ADQ

Posted in Article | Tagué: , , , , , | 10 Comments »

Les Joyeux Lurons

Posted by Libertad ! sur 14 juillet, 2007

« Les joyeux lurons » sont une création web typiquement québécoise qui à le mérite de faire quelque chose de drôle et d’intelligent (ce que Tête à Claque ne réussit pas). Ce site ridiculise la politique fédérale et l’actualité en mettant en scène des personnages colorés qui parodient Stéphane Dion, Stephen Harper, Gilles Duceppe et le très sympathique Jack Layton. Pour relaxer un peu de la lutte des classes sur le web, c’est un excellent endroit !

==> Les Joyeux Lurons

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , | 9 Comments »

Des petits nouveaux !

Posted by Libertad ! sur 5 juillet, 2007

Étant donné le non-intérêt des blogues de Bryan Breguet et de Anh Khoi Do, nous avons mis deux nouveaux liens dans nos liens droitistes à visiter, il s’agit de…

Les dessous… de la politique… d’une certaine Élodie G-Martin, une adéquiste prétencieuse ainsi que de notre « ami » d’un blogue de centre-droit, David Chrétien.

Nous leur souhaitons une longue surveillance de la part de la « gogaûche » en développement ! Vous au moins, vous pouvez dire votre identité sans vous faire ficher par la GRC, et après vous osez venir parler de démocratie ?

Les liens sont dans la collone de « droite »… bouuuuhhhhhh !!!

Posted in Article | Tagué: , , | 1 Comment »

Anti-Souverainistes : Si seulement ça pourrait être bon !

Posted by Libertad ! sur 29 juin, 2007

Notre lien réactionnaire du mois est le blog d’un adéquiste nommé « Anti-Souverainiste » – ce qui annonce déjà la couleur de ses propos. Sans pour autant vouloir faire la promotion de l’indépendance du Québec (chose à laquelle de nombreux gauchistes s’opposent), voici une critique très brève de son site.

L’équipe : Un adéquiste, possiblement étudiant en économie, mais rien de certain. Il ne fait que se dire anti-souverainiste et antigauchiste, mais sans plus.

Contenu : Critiques faibles et insultes en masse contre le PQ (même si nous pourrions être d’accord avec), insultes envers la « gauche caviar » (les maoïstes du PCR), démagogie, populisme, conservatisme et d’autres « arguments » vide de sens. Les commentaires sont bombés d’insultes gratuites.

Visiteurs: Néo-libéraux, libertariens qui le défendent, des gauchistes (dont Iki) qui le pourfendent.

Le nom en a attiré plus d’un. Ces visiteurs espéraient y trouver d’excellentes critiques sur le mouvement souverainiste, miné par une bourgeoisie hostile à la classe ouvrière, mais lorsque les 7 secondes de chargement de la page ont passé, il n’y avait qu’un blog long, laid, profondément ennuyeux et sans aucun argument.

L’auteur de ce blog se croit cool et crache sur les « forces péquistes et gauchistes au Québec ». Il est un ardent partisan de l’ADQ et de l’autonomisme, politique qui ressemble étrangement à celle de Maurice Duplessis durant les années 50. Mais par autonomisme, il entend quoi par là ? Gérer les ressources naturelles ou une armée ? Gérer ses propres institutions ou bien créer sa propre monnaie avec la face de Margaret Thatcher et Ronald Reagan sur les billets et Duplessis sur les 2$ ? Vous voyez, non seulement ses arguments ne valent rien, mais il préconise la même stratégie que nos amis David et Durandal : la fuite !

Le message le plus cohérant était « Joyeuse Pâques », mais même à ça, ce n’était qu’une image grotesque pour rire de l’homosexualité d’André Boisclair. Ses derniers billets se résument à une tentative de culpabilisation et d’humiliation sur la manifestation du 22 juin à Québec, avec en très gros avant-plan la photo de l’un de nos camarades, ainsi sur Pauline Marois. Il faut dire qu’il manque d’expérience en ce qui trait la démagogie puisqu’une bonne portion de ses affirmations se basent sur des spéculations, sophismes et mensonges montés de toute pièce.

Nous lui disons ceci : tant qu’à faire une critique du mouvement souverainiste, tente de faire en sorte que cette critique soit structurée, belle et crédible (ainsi que valide). Autrement…

==> Le blog d’Anti-Souverainistes !

Posted in Article | Tagué: , , , , | 7 Comments »

Quitter le Québec ? Lien réactionnaire du mois

Posted by Libertad ! sur 11 juin, 2007


L’équipe : Un fanatique de la Radio-Poubelle

Les visiteurs : Fédéralistes convaincus, pourfendeurs du modèle québécois, universitaires frustrés par le syndicalisme, libertariens ainsi qu’une minorité de gens qui envoient des courriels haineux.

Contenu : Critiques du « modèle québécois », messages de gens désespérés de payer des impôts, nombreuses insultes envers la « gogauche » et les séparatistes, mérites du modèle albertain et américain.

Voici quelques commentaires trouvés sur le site :

« Par contre, j’aime pas tellement les sans-abris (qui les aime ?), je trouve qu’il y en a trop et qu’ils sont collants aussi. Ils m’empêchent d’aller faire mon jogging vers l’est ou de sortir seule le soir, mais bon. »

« Je dois conclure en disant que même si un jour je désirais revenir au pays (ce dont je doute), jamais je ne vais revivre au Québec, je crois que je vais m’installer soit au BC ou en Alberta, mais fini pour moi le régime socialiste communiste… »

« Quelqu’un sait si’il y’a des taxes anuelle a payer sur une maison a calgary ? Si oui, savez vous le taux ? »

Pathétique, est le premier qui nous est venu à l’esprit à lire autant d’ineptie et de connerie sur un même site mais en fait, il s’agit du site le plus drôle de l’heure où nous avons finalement eu des heures de plaisirs, à lire les commentaires de droitistes tanné du modèle « social-bolchévique canadien francophone d’Amérique du nord d’expression française » et des « souveraineux ». Ils reprochent au Québec d’être trop syndicalisé (qu’est qu’il y a de mal là-dedans ?), ils lui reprochent d’être socialiste et communiste (WTF ?) mais c’est rien d’étonnant de lire ça, surtout venant de libertarien, qui veulent la liberté absolu de leur personne pour en exploiter d’autres ! Ils nous reprochent de faire fuir les investisseurs étrangers parce qu’on serait « trop » à gauche (reste à savoir si on l’est réellement).

Impossible de ne pas faire un parallèle entre le personnage caricaturale de Pierre Falardeau, Robert « Elvis » Gratton et les visiteurs les plus sérieux de ce site. Falardeau voulait justement parodier cette caste petite bourgeoise québécoise frustrée par les souverainistes et qui vantent toujours les mérites des États-Unis et du « NON » à chaque référendum. Justement, les gens du site Quitter le Québec sont très proches du personnage d’Elvis Gratton, à voir leur prétention, leur haine des « séparatistes », de la « gogoche » et qui voient toujours l’herbe du voisin plus verte qu’elle ne l’est réellement. Ils sont démagogues, homophobes, racistes. Le forum est une bonne occasion de voir ces réactionnaires en action.

En conclusion, nous pouvons dire une chose : c’est une bonne chose que ces gens quittent le Québec, ça va nous débarrasser des réactionnaires de ce genre. L’Alberta est leur territoire, là-bas, ils peuvent dire en toute tranquillité que l’environnement est un complot socialiste et non une réalité scientifique. Allez donc jouer dans votre bac à sac bitumineux !

Posted in Article | Tagué: , , , , | 7 Comments »

Le financement du Parti conservateur

Posted by L'Agitateur sur 13 mai, 2007

Nous avons trouvé un article fort intéressant traitant du financement du Parti conservateur. Voici l’article en question :
Un exercice intéressant pour comprendre un parti politique est sans contredit d’observer qui le finance. C’est d’ailleurs comme cela que l’on a découvert le scandale des commandites qui a tant fait couler d’encre. Pourtant mis à part ces escroqueries de grande échelle, certaines sources de financement des partis sont tout de même lourdes de signification et sont très révélatrice du système dit de démocratie représentative. Voyons donc certaines observations que l’on peut faire sur le financement du Parti Conservateur dans le cadre de la dernière élection fédérale en observant les montants qui lui ont été versés par les particuliers et les entreprises.

En commençant par un député assez éloigné de la région de Québec, voyons le financement de la campagne du candidat conservateur de Pontiac en Outaouais, Lawrence Cannon. Malgré que ce candidat soit géographiquement éloigné de notre région, certains ici semblent particulièrement intéressés à sa candidature. En effet, les membres de la corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec (CCAQ), ont jugé de leur intérêt de lui faire don de la plus grosse contribution légale possible. À cette contribution s’ajoute celle de CarrXpert inc., une sorte de certification décernée à ces mêmes concessionnaires automobiles par leurs corporations par l’intermédiaire de cet organisme, elle aussi au maximum de la contribution légale. En plus de ces sommes, s’ajoute également celle de perception ultra agence de recouvrement inc. qui, comble de surprise, est enregistrée à la même adresse que les deux organismes présentés précédemment. Ce financement multiple et tout enregistré par Élection Canada le même jour et fait fort probablement par le même groupe d’individus, a peut être été un sage investissement car le candidat Cannon est, comme il était pressenti, aujourd’hui ministre des Transports et de l’infrastructure. D’autres sources de financement du candidat Cannon peuvent aussi faire sourciller surtout quand on regarde du côté de l’ouest du pays. En effet, bien que comptant seulement 12 500 résidants, la petite ville de Brooks en Alberta compte 3 sociétés de faible envergure ayant versé 1000$ chacune pour la campagne du futur ministre. La plus surprenante de ces trois contributions, peut-être pas si surprenant, est sans contredit celle de Redneck ressources inc. qui avec un tel nom ouvre facilement la porte à tous les clichés sur les régions rurales de l’ouest.

Le candidat Cannon n’est toutefois pas le seul à avoir bénéficié de la générosité des résidants de l’Ouest du pays. En effet, plus près d’ici, Josée Verner, dans la circonscription de Louis Hébert, a reçu un montant fort appréciable d’un mécène de Calgary. Gordon Elliot, un donneur à titre personnel, a en effet versé la somme impressionnante de 5 000$ à l’organisation de campagne de Josée Verner. Cette somme est plus que le double de la deuxième plus grande contribution d’une personne de la région à l’organisation. Pour continuer sur les contributions de Madame Verner, celle-ci a aussi pu profiter de celle d’une compagnie pharmaceutique de la région de Montréal, Pharmascience inc., pour qui il semble mystérieusement important d’appuyer une candidate conservatrice. Aussi, il est intéressant de souligner que tous les conservateurs de la région ne se retrouvent pas à l’intérieur de ce parti, mais bien à d’autres niveaux de gouvernement, comme en atteste le don de 500$ d’un certain Marc Bellemare de Vanier au candidat Frédérik Boisvert pour la circonscription de Québec.

Un autre candidat conservateur ayant reçu des sommes importantes pour sa campagne est Maxime Bernier en Beauce. Ce candidat vedette des conservateurs a reçu l’appui des grands patrons et industriels de sa région. D’abord de la part de Pierre Pomerleau, PDG de l’entreprise Pomerleau construction, qui a versé à titre personnel un don de 3000 dollars à son futur député. Pomerleau n’est pas le seul grand industriel de la construction à appuyer les conservateurs. Marcel Dutil, un des capitalistes les plus en vue de la région, a lui aussi contribué à titre personnel à la campagne de M. Bernier. De plus, s’ajoute à cette contribution celle de la compagnie de M. Dutil, CANAM, qui a donné le maximum pouvant être légalement donné par une entreprise. Cet enthousiasme à financer M. Bernier et son parti n’est sans doute pas étranger au fait que ces deux individus ont eu l’occasion de se fréquenter lors du passage de M. Bernier à la tête de l’Institut Économique de Montréal, car M. Dutil siège lui aussi sur le comité d’administration de cet institut à forte vocation idéologique, toujours prêt à justifier le pouvoir et les richesses des puissants de ce monde.

Ce dernier exemple de financement est sans doute le plus significatif de cette étroite complicité entre les élites économiques et le parti conservateur. En effet, par leur financement de ce parti les plus riches arrivent facilement à avoir une écoute beaucoup plus attentive de la part des élus afin de préserver leurs privilèges. Comment dire non à quelqu’un ayant payé plus de 5000$ pour vous porter au pouvoir ? Cette relation ne se fait toutefois pas dans une seule direction. En ayant des positions idéologiques clairement à droite et favorables aux riches et aux puissants, le Parti conservateur arrive à s’allier ces individus aux pouvoirs énormes. Quoi d’étonnant à présent que de se retrouver devant un parti qui fait primer les intérêts de quelques riches sur ceux du reste de la population ?

Quand même Harper…

==> Source

Posted in Article | Tagué: , , , , | 1 Comment »