Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Posts Tagged ‘Sarkozy’

Nouvelles internationales… (Voltaire http://www.voltairenet.org/fr)

Posted by sylvainguillemette sur 13 mai, 2010

Honduras : l’ONU s’émeut des assassinats de journalistes, pas RSF

L’association française Reporters sans frontières n’a pas placé le Honduras dans sa liste des Etats prédateurs de la liberté d’expression, publiée le 3 mai, à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse. L’ONG pro-US estime qu’il n’est pas établi que ces meurtres soient liés au contexte politique et que l’actuel gouvernement est démocratique.

Le 28 juin 2009, un coup d’Etat militaire, orchestré par les Etats-Unis, a renversé le président élu Manuel Zelaya et placé au pouvoir Roberto Micheletti. Le 29 novembre, la junte a convoqué des élections et déclaré vainqueur Porfirio Lobo Sosa. Le nouveau régime a fait appel à des experts israéliens du maintien de l’ordre. La répression s’est concentrée sur des assassinats ciblés, dont ceux de journalistes.

Le 10 mai 2010, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la promotion et la protection des droits à la liberté d’expression et d’opinion, Frank La Rue, le Rapporteur spécial sur les exécutions sommaires, extrajudiciaires ou arbitraires, Philip Alston, et la Rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, Margaret Sekaggya, ont appelé les autorités honduriennes à faire toute la lumière sur les sept assassinats de journalistes survenus en six semaines dans le pays.

http://www.voltairenet.org/article165370.html

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Les généraux de l’Atlantic Council honorent leur partenaire humanitaire

Le U.S. Atlantic Council —principale association de soutien à l’OTAN— a décerné ses prix annuels, lors d’un prestigieux dîner de gala, 28 avril 2010 à Washington.

Parmi les personnalités présentes, on remarquait Mikhail Saakachvili (président de la Géorgie), Aleksander Kwasniewski (ancien président de Pologne), José Maria-Aznar (ancien chef du gouvernement espagnol), plus d’une cinquantaine d’ambassadeurs et d’une centaine de généraux, dont Brent Scowcroft (ancien conseiller de sécurité nationale) et Mike Muller (chef d’état-major interarmes). L’ancien président George H. Bush, qui n’avait pu faire le déplacement, s’est exprimé par vidéo.

Les généraux Stéphane Abrial (France) et James Mattis (USA) ont reçu le prix des leaders militaires pour avoir réussi à réintégrer la France sous le commandement de l’OTAN et à l’avoir engagée en Afghanistan. Recevant cette distinction, le général Abrial (ancien chef du cabinet militaire du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin) a raillé l’orgueil d’un De Gaulle, tandis que le général Mattis a salué la décision du président Sarkozy de mettre un terme à la politique gaulliste.

Josef Ackermann, directeur de la Deutsche Bank, a reçu le prix des leaders économiques pour avoir stabilisé les marchés financiers après les attentats du 11-Septembre et pour avoir sauvé le capitalisme lors de la crise financière mondiale. Le banquier suisse, qui a épousé une finlandaise, avant de quitter son pays pour diriger une banque allemande et soutenir les Etats-Unis, a appelé à la maîtrise de la globalisation.

Cette année, l’U.S. Atlantic Council a innové en créant un prix des leaders humanitaires pour encourager la nouvelle politique du smart power, c’est-à-dire l’usage de l’aide humanitaire pour susciter l’américanophilie. La distinction a été décernée au chanteur Bono pour avoir mobilisé l’opinion publique internationale notamment en faveur de la lutte contre la pauvreté en Afrique. Il a été présenté à l’assistance par ses amis le sénateur John McCain et le général James Jones (actuel conseiller de sécurité nationale). Tous l’ont félicité pour l’excellent travail de communication qu’il a réalisé en lien avec le Pentagone.

Enfin, l’ancien président Bill Clinton a reçu le prix des leaders internationaux pour l’ensemble de son oeuvre, notamment l’élargissement de l’OTAN, les accords de Dayton démantelant l’ancienne Yougoslavie, et les négociations pour maintenir l’Irlande du Nord au sein du Royaume-Uni.

http://www.voltairenet.org/article165371.html

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’est pas que le salaire de Sarkozy qu’il faut augmenter !

Posted by Hugo Jolly sur 1 novembre, 2007

augmentation-salaires-france.jpg

Voici un excellent texte trouvé sur le site de Solidarité Ouvrière.

Ainsi l’Assemblée Nationale s’est penchée, enfin, sur la question des salaires. Non, il ne s’agit pas du SMIC qui n’a pas été revalorisé l’été dernier… mais du salaire de Sarkozy. De 8.300 euros actuellement, le président sera payé 19.000 euros mensuels dès janvier. Reconnaissons lui qu’il applique ses promesses électorales puisqu’il parlait de “gagner plus”. Bien sûr, ce n’est ni pour les ouvriers ni pour les autres travailleurs, mais pour lui-même !

 

Clicanoo, dans son édition du 31 octobre, publie quelques propos de prolétaires de la Réunion. Bernard, RMiste. «Moi, je vis avec 400 euros par mois. Si on ajoute ça aux allocations familiales, ça nous fait à peine un Smic pour une famille de quatre personnes.» Joseph, au chômage : «Sarkozy vit aux frais de la princesse sous les ors de la République, il ne paye ni eau, ni électricité, ni téléphone, il roule, voyage, mange, dort, s’habille, passe des vacances gratis… Et 8 000 euros, c’est pas suffisant ? C’est se moquer des chômeurs et des précaires que de réclamer plus. 8 000 euros, c’est de l’argent de poche pour lui.» Alain, syndicaliste, est tout aussi prolixe dans ce registre : «Quand les camarades font des semaines de grève pour obtenir moins de 50 euros d’augmentation, les grands patrons et le gouvernement trouvent que les travailleurs exagèrent, mais quand le président de la République réclame près de 12 000 euros d’augmentation d’un coup, ils trouvent ça normal. On marche sur la tête, les gars !»

 

Oui, on marche sur la tête en régime capitaliste ! Les fins de mois de plus en plus difficiles pour les travailleurs et les chômeurs, et des riches de plus en plus riches. A remarquer quand même l’argumentation pour justifier cette hausse de 140% du salaire : il s’agirait tout d’abord d’aligner le salaire du président sur celui du premier ministre. Tiens… quand on parle «d’aligner» les retraites du public sur celle du privé, c’est jamais 37,5 annuités pour tous, mais une dégradation pour tous ! Il faut croire que l’alignement vers le bas ce n’est bon que pour les travailleurs, pour les bourgeois par contre c’est l’alignement vers le haut ! Même chose lorsqu’on nous parle de «s’aligner» sur les salaires des chefs d’Etat européens ! Pour les travailleurs, quand on nous parle «d’alignement» sur d’autres pays européens, c’est pas pour aligner, par exemple, le SMIC dans tous les pays sur celui du Luxembourg (1.570 euros mensuels) !

 

Sous la Commune de Paris, en 1871, une des premières mesures étaient que les délégués élus touchaient un revenu égal au salaire ouvrier moyen. Voilà une mesure que nous, travailleuses et travailleurs, devront prendre le jour où nous renverserons l’Etat bourgeois. Mais en attendant, cette hausse de 140% du salaire de Sarkozy justifie d’autant plus que l’on se batte pour nos salaires.

 

Le SMIC à 1500 euros nets maintenant ! 300 euros pour tous !

Source: BESAC, Pascal. «C’est pas le salaire de Sarkozy qu’il faut augmenter», Solidarité Ouvrière, 31 octobre 2007, http://communisme.wordpress.com/2007/10/31/cest-pas-que-le-salaire-de-sarkozy-quil-faut-augmenter/.

Posted in France, Mouvement ouvrier | Tagué: , , , | 11 Comments »

Une caricature de Sarkozy fait des vagues en France

Posted by Hugo Jolly sur 17 octobre, 2007

sarkozy-fait-un-doigt-aux-etudiants.jpg

L’Union nationale des étudiants de France (UNEF) souhaitait attirer l’attention avec sa nouvelle campagne d’affichage mettant en vedette le président Nicolas Sarkozy. Le résultat a dépassé les attentes!

La nouvelle affiche de l’organisation syndicale étudiante, qui réclame des investissements accrus en éducation, montre le président en train de faire un doigt d’honneur.

Le geste est censé illustrer l’attitude de M. Sarkozy envers les étudiants, qui l’accusent d’avoir accordé des abattements fiscaux de 15 milliards d’euros aux plus riches tout en négligeant les promesses faites aux universités.

Mercredi dernier, trois membres de la section de l’UNEF de La Rochelle ont été interpellés par des policiers peu avant minuit. Ils s’affairaient, à la sortie d’une réunion tardive, à placarder des affiches dans le campus de leur établissement.

«Alors que nous finissions de poser la dernière affiche, les policiers se sont approchés pour nous demander ce que nous faisions. En voyant l’affiche, ils nous ont dit que son contenu posait peut-être problème. Cinq minutes après, ils nous ont annoncé que nous devions les suivre au poste, qu’il y avait outrage et dégradation légère», a relaté hier Thomas Thimonier, président de la section locale de l’UNEF.

M. Thimonier a ensuite été interrogé pendant près d’une heure. «Ils m’ont demandé ce que je pensais de l’affiche. Ils m’ont aussi demandé si j’aurais placardé une affiche montrant le président avec une croix nazie ou le bras levé, faisant un salut hitlérien. Je leur ai dit que ce n’était pas le style de notre organisation et que la question ne se posait donc pas», relate-t-il.

Le jeune homme de 23 ans, qui n’a jamais eu maille à partir avec la justice, croit que l’intervention des policiers était une mesure d’intimidation qui constitue une «atteinte à la liberté d’expression syndicale».

L’affaire est loin d’être close puisque le procureur au dossier doit maintenant décider s’il y a lieu de poursuivre les militants pour «outrage à magistrat», le président étant considéré comme premier magistrat de France. Ce chef d’accusation est prévu dans la loi française depuis plus d’un siècle.

«Il faut vraiment aller chercher loin pour essayer de nous coincer… Des caricatures comme celle de l’affiche, il y en a dans toutes les publications du pays», dénonce M. Thimonier.

L’UNEF, qui presse la justice française d’abandonner l’affaire, dit espérer que «la susceptibilité du président ne va pas déborder à ce point-là».

Zèle des policiers

«Ce qui est arrivé est très choquant… À ma connaissance, on a toujours le droit de se dire mécontent du gouvernement sans courir le risque d’être emmené au poste de police», a déclaré Juliette Griffond, porte-parole de l’UNEF.

Les arrestations survenues à La Rochelle, juge Mme Griffond, découlent d’abord et avant tout d’un excès de zèle des policiers. Mais leur intervention prendra une tournure nettement plus politique si le procureur décide d’aller de l’avant avec les accusations.

L’organisation syndicale n’a de toute manière aucune intention d’interrompre sa campagne, qui prévoit la pose de plus de 10 000 affiches.

«Le ministère de l’Enseignement supérieur l’a vue avant qu’elle sorte. Ils ne l’aiment pas mais ils savent que ça ne sert à rien de nous demander de reculer. Ils auraient préféré une campagne plus tranquille», note la porte-parole de l’UNEF.

«Les étudiants adorent l’affiche. Ils nous en demandent pour les installer dans leur logement», dit-elle.

Le service de presse de l’Élysée n’a pas répondu hier aux demandes d’entrevue de La Presse.

La mésaventure des étudiants rappelle celle de deux jeunes militants originaires de Mulhouse qui avaient été accusés d’outrage à magistrat l’année dernière pour avoir critiqué l’ex-président Jacques Chirac.

Ils avaient été interpellés par les policiers alors qu’ils s’apprêtaient à déployer une banderole sur laquelle était écrit «Chirac au zoo, libérer les animaux!» La poursuite a finalement été abandonnée en raison d’un vice de procédure.

Source:
THIBODEAU, Marc. «Une caricature de Sarkozy fait des vagues en France», mercredi 17 octobre 2007, http://www.cyberpresse.ca/article/20071017/CPMONDE/710170575/-1/CPMONDE, page consultée le 17 octobre 2007.

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , | 4 Comments »

Sarkozy, nouvel «ami européen» de Bush

Posted by Hugo Jolly sur 10 août, 2007

La rencontre entre Nicolas Sarkozy et George W. Bush samedi intronise, selon les experts, le chef de l’État français comme nouvel «ami européen» du président américain, qui a perdu son allié britannique Tony Blair, après l’italien Berlusconi et l’espagnol Aznar.


==> La nouvelle sur Cyberpresse

Posted in Article | Tagué: , , | 31 Comments »