Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for avril 2007

Sondage général à tous et toutes

Posted by L'Agitateur sur 30 avril, 2007

Selon vous, devrions-nous permettre à tout le monde qui visite ce blog de pouvoir commenter, même si ceux-ci n’ont pas de compte enregistré sur Blogger ?

Tous et toutes peuvent commenter ?
Oui
Non
  
Publicités

Posted in Non classé | Tagué: | Leave a Comment »

"Bonne" fête, Stephen Harper

Posted by L'Agitateur sur 30 avril, 2007

Il a 48 ans, en ce 30 avril.

Posted in Non classé | Tagué: | 2 Comments »

Les néo-démocrates isolés au parlement

Posted by L'Agitateur sur 30 avril, 2007

La Chambre des Communes a rejeté lundi soir par une importante majorité une motion du Nouveau Parti démocratique qui demandait la fin immédiate de la mission canadienne en Afghanistan.

Nullement étonnant en ce qui concerne le Parti Libéral et le Parti Conservateur, mais pour le Bloc Québécois, c’est intéressant. Il est vrai que ce dernier supporte la présence militaire canadienne en Haïti, mais il y a un certain paradoxe… en général, les QuébécoisEs sont contres toute forme de guerre. Le Québec est réputé pour être l’une des provinces (voire la province) la plus pacifique du Canada (ou même de l’Amérique du nord).

Bref, nous pouvons affirmer que le parlement canadien est impérialiste. Un peu simpliste, mais tout de même vrai. 225 voix contre 28, ça en dit très long.

==> Lire la suite

Posted in Non classé | Tagué: , , | 8 Comments »

La régression

Posted by Libertad ! sur 30 avril, 2007

Beaucoup de Québécois consacreront cette dernière fin de semaine d’avril à remplir leur déclaration de revenus… et les coffres de l’État. Il faut dire que nous sommes particulièrement généreux dans la Belle Province.

En 2005, une famille québécoise a payé en moyenne 5 732 $ en impôts et taxes de plus qu’une famille ontarienne. De plus, non seulement près de 50% de notre temps de travail sert à assouvir l’appétit fiscal de nos gouvernements, mais nous détenons également le triste record des contribuables les plus taxés en Amérique du Nord!

De plus, le fardeau fiscal ne se limite pas aux sommes que nous payons. Il faut y ajouter les millions d’heures que les individus et les entreprises doivent sacrifier pour se conformer au régime fiscal. Or, chaque heure passée à remplir des formulaires et à essayer de comprendre des lois fiscales toujours plus hermétiques, est une heure pendant laquelle nous ne produisons rien ni ne créons de la richesse.

Nous vous présentons, pas un mais deux avis sur le texte de cette dernière, qui ne reprend que les vieux arguments réactionnaires de l’époque de Duplessis.

Bon, par quoi commencer? Nathalie Elgrably, as-tu déjà cogné du marteau 8 heures de temps? As-tu déjà forcé après un câlisse de boulon qui ne voulait pas se visser 8 heures de temps? Laves-tu de la vaisselle 8 heures de temps? Passes-tu une crisse de mope 8 heures de temps? Regardes, pour qui te prends-tu pour parler de productivité quand tu pousses un osti de crayon qui pèse moins d’une livre? Tu t’es en tout cas certainement pas pogné avec ton patron de ce qu’ils appellent un journal, pour parler de ce que tu parles, tu n’as pas non plus l’emploi relié à la productivité à ce qu’on peut voir, donc tu ne sais absolument pas de quoi tu parles! Peut-être rêves-tu de venir nous rejoindre à l’usine? Changes ton stylo pour une faucille ou un marteau, viens suer avec nous les ouvriers qui fabriquons tout ce que tu consommes et ne pouvons nous par contre pas consommer.

Tu nous compares à l’ouest du Canada citant rien de moins que la production, pourquoi pas le Mexique, le Ghana et le Bangladesh? Tu parles de prospérité américaine, même après les attentats du 11 septembre? Oui, en effet, les amaricains font du « cash », mais à quel prix, je vais te le dire! Le sang des autres, comme dans le reste de l’histoire des États-Unis. Ils vont en Irak piller les ressources et imposer un pouvoir qui leur sera gré, en leur vendant à rabais du pétrole et d’autres ressources dont le peuple irakien ne tirera aucun bénéfice réel. Ils ont fait de même avec l’Amérique du sud et centrale, ainsi que la fabrication d’armes est la principale source de « cash » en ce moment dans le pays de l’égoïsme. Mais encore faudrait t-il que tu dises la vérité sale menteuse! Une minorité, celle-ci parasitaire nommée bourgeoisie, en tire réellement des profits! L’extrême pauvreté s’est accrue de 26% aux États-Unis depuis l’an 2000. Il y a 1% de gens très riches aux États-Unis, une classe moyenne disparaissant et un gigantesque marre de pauvres! Ils sont dociles, car les normes du travail et les syndicats y sont sévèrement absentes ou inefficace contre la bourgeoisie, étant soutenue comme Mario Dumont le ferait, par le président et toute cette oligarchie qui pue le caviar! C’est quand même drôle que les bourges nous parlant de productivité soient toujours les déconnectés aspirant à la bourgeoisie et les bourgeois ou par extrême rareté, de l’aliénation pure et simple! Bouchard parlait exactement comme ça il ya peu, il s’est mordu la lèvre! Toi qui pousse si bravement ton crayon, tu devrais faire attention de ne pas te péter les doigts!

Comme tu aimes pointer ailleurs pour parler de l’économie des pays à la botte de Washington, je me permettrai de pointer quelques pays moi aussi. À Cuba, malgré un embargo illégal et totalement non-justifiable, l’école et la santé sont choses gratuites, même qu’on peut se permettre d’envoyer plus de 15 000 médecins à l’étranger sans même parler de problème de « cash » ce dernier justifiant l’existence même de la parasitaire et minoritaire bourgeoisie. Même en envoyant ces 15 000 médecins, Cuba ne parle pas de clinique privée! Le Venezuela a aussi fait un grand virage sans la bourgeoisie, ce parasite qui affame les peuples pour asseoir son cul flasque sur des trônes qu’ils passent ensuite à sa progéniture, celle-ci le mérite sans doute selon toi. Là-bas, les seuls droits qui sont brimés sont ceux qui se rapportent à l’exploitation de son prochain. Le Canada accueille d’ailleurs bon nombre de ces bourgeois qui perdent leur pouvoir, mais les retrouvent ici, en se partant par exemple des chaînes de Belle-Province!

Terminons le travail avec le clou de finition: Soit t’es folle ou déconnectée, soit tu t’en câlisse pas mal! As-tu lu les nouvelles dernièrement? La planète va mal à cause de la surconsommation, celle-ci prônée par la sur-médiatisation, entraînant une surproduction ainsi qu’une sur pollution qui de toute évidence, mettra un terme à l’humanité! Je sais pas où tu vas chercher que produire plus, donc passer moins de temps avec la famille et les amis etc… Peut réellement être bénéfique pour un ouvrier qui de plus, polluera et compromettra l’avenir de ses propres enfants, tout ça dans le seul et unique but d’enrichir un gros cul sale paresseux de bourgeois? On est déjà obligés de faire semblant d’être malade criss pour passer UNE seule foutue journée de plus sur 7 avec nos proches, pis tu voudrais qu’on se tappe des 12 heures aux seules fins de remplir des poches comme les tiennes, celles de Bouchard le grand ouvrier, pourquoi pas faire entrer l’autonomiste démagogue tant qu’à y être? Tu agis exactement comme Harper, cette cochonnerie qui nous sert de chef, tu joues à l’autruche tout en sachant que les problèmes de climat sont bel et bien réels et non pas un complot socialiste! Ça fait plus de 20 ans que les écologistes nous disent d’arrêter de couper des arbres et on persiste, en Amazonie ils nous copient, et tu dis que ce n’est pas assez? Au Brésil, il ne reste que 23% de la forêt vierge, je ne sais pas si t’es assez futée pauvre cloche pour comprendre que c’était les poumons de la Terre! Tu n’a pas l’air très futé pour ce genre de chose, petit outil minable de la bourgeoisie sans subtilité.

Sylvain

————————

L’imposé et l’imposeur

Lorsque nous lisons le texte de cette soi-disant spécialiste des marchés financiers et de l’économie mondiale, on se demande bien pourquoi c’est publié dans un journal*à aussi grand tirage (mais sans la qualité évidemment) tellement on ne retire rien de pertinent de cet article. Oui, nous le savons que le Québec est très taxé, oui, nous le savons que les Québécois gagnent moins qu’une famille Albertaine… Cessez de nous sortir ces mêmes maudits exemples, après 30 fois, je crois qu’on a compris…

Mais tout premièrement, elle semble vouloir comparer une pomme à une orange; l’économie au Québec étant essentiellement industrielle et basé sur les services, tandis que elle de l’Alberta est basée sur la production pétrolière. Il est évident qu’avec ces 2 activités économiques dominantes aussi différentes dans ces deux provinces, il ne peut que y avoir des écarts financiers plutôt important, surtout quand on sait que les industries quittent très rapidement le Québec pour aller s’installer en Chine et en Inde, pays ou le prolétariat est à très bon prix, mais aussi là ou il y a aucun règlement syndicale (syndicats de cartons en Chine, interdiction totale en Russie) ou en matière d’environnement. Elle prend encore le vieil argument de la productivité, encore une fois ! Depuis au moins 10 ans, la grande bourgeoisie dit des petits travailleurs québécois qu’ils ne produisent pas assez, voici un exemple :

Joseph travaille dans une usine de souliers en banlieue de Montréal, mais un jour, pour « maximiser les valeurs des actionnaires », l’usine ferme et est relocalisée dans la région du Hunan, en Chine. Alors que Joseph produisait à lui seul environ 200 paires de souliers par jour, on lui disait qu’il était une valeur sûr pour l’avenir du Québec et du Canada mais le jour de la mise à pied, moment ou sa production a baissé a ZÉRO souliers par jour, les boss et le gouvernement dit de lui qu’il n’est pas assez productif.

Ceci est pour dire que c’est justement le système médiocre d’Elgrably qui fait qu’il y a une baisse de la production, donc ce n’est sûrement pas la faute des « syndicaleux », des taxes imposées au entreprises (qu’elles ne paient même pas en partant) ou même carrément du modèle québécois, qui supposément encourage les travailleurs à se pogner le beigne selon la bourgeoisie dont fait parti Lucien Bouchard. C’est comme au siècle dernier; le travailleur qui se blesse à l’usine est responsable des pertes financières (bris de la machine) et doit les assurer, en plus de n’être aucunement dédommagé.

Réduire le fardeau fiscal du particulier ? Intéressant en partant, quand on s’intéresse que très brièvement à la question mais en y pensant bien, nous allons qu’handicaper le domaine public, qui lui est accessible a tous et couper dans les services et les subventions et ainsi donner plus de pouvoirs au privé et aux plus riches. Et ces mêmes baisses d’impôts, ça serait quoi pour un contribuable moyen comme moi (environ 30 000$ par année), environ 12$ par semaine et déjà-là… Ça ne se remarquerait que sur le salaire d’une personne qui gagne plus de 200 000$ par année…

On peut finalement voir que L’Institut Économique de Montréal est à l’économie ce qu’un sorcier est à la médecine : un charlatan !

*C’est bien le Journal de Montréal qui à publié un article de Mme. Elgrably qui disait que les usines n’avaient rien à voir avec le réchauffement climatique quand que deux semaines plus tard, à l’occasion du Jour de la Terre, la première de couverture du JDM était exclusivement consacré au titre : « journée d’action pour sauver la planète ». Que nous, on sauve la planète et que les bourges et leur business ne foutent rien ? Journal médiocre en conclusion, ça en dit long sur la droite qui le publie.

Camarade Anthony

À lire en parralèle avec l’article de cette menteuse:

==> L’économie américaine : une récession en perspective
==> À la caisse!, de Nathalie Elgrably

Posted in Non classé | Tagué: , , | 6 Comments »

Rosa Luxembourg : Quelles sont les origines du Premier Mai ?

Posted by Libertad ! sur 29 avril, 2007

L’heureuse idée d’utiliser la célébration d’une journée de repos prolétarienne comme un moyen d’obtenir la journée de travail de 8 heures (1), est née tout d’abord en Australie. Les travailleurs y décidèrent en 1856 d’organiser une journée d’arrêt total du travail, avec des réunions et des distractions, afin de manifester pour la journée de 8 heures. La date de cette manifestation devait être le 21 avril. Au début, les travailleurs australiens avaient prévu cela uniquement pour l’année 1856. Mais cette première manifestation eut une telle répercussion sur les masses prolétariennes d’Australie, les stimulant et les amenant à de nouvelles campagnes, qu’il fut décidé de renouveler cette manifestation tous les ans.

De fait, qu’est-ce qui pourrait donner aux travailleurs plus de courage et plus de confiance dans leurs propres forces qu’un blocage du travail massif qu’ils ont décidé eux-mêmes ? Qu’est-ce qui pourrait donner plus de courage aux esclaves éternels des usines et des ateliers que le rassemblement de leurs propres troupes ? Donc, l’idée d’une fête prolétarienne fût rapidement acceptée et, d’Australie, commença à se répandre à d’autres pays jusqu’à conquérir l’ensemble du prolétariat du monde.

Les premiers à suivre l’exemple des australiens furent les états-uniens. En 1886 ils décidèrent que le 1° mai serait une journée universelle d’arrêt du travail. Ce jour-là, 200.000 d’entre eux quittèrent leur travail et revendiquèrent la journée de 8 heures. Plus tard, la police et le harcèlement légal empêchèrent pendant des années les travailleurs de renouveler des manifestations de cette ampleur. Cependant, en 1888 ils renouvelèrent leur décision en prévoyant que la prochaine manifestation serait le 1° mai 1890.

Entre temps, le mouvement ouvrier en Europe s’était renforcé et animé. La plus forte expression de ce mouvement intervint au Congrès de l’Internationale Ouvrière en 1889 (2). A ce Congrès, constitué de 400 délégués, il fût décidé que la journée de 8 heures devait être la première revendication. Sur ce, le délégué des syndicats français, le travailleur Lavigne (3) de Bordeaux, proposa que cette revendication s’exprime dans tous les pays par un arrêt de travail universel. Le délégué des travailleurs américains attira l’attention sur la décision de ses camarades de faire grève le 1° mai 1890, et le Congrès arrêta pour cette date la fête prolétarienne universelle.

A cette occasion, comme trente ans plus tôt en Australie, les travailleurs pensaient véritablement à une seule manifestation. Le Congrès décida que les travailleurs de tous les pays manifesteraient ensemble pour la journée de 8 heures le 1° mai 1890. Personne ne parla de la répétition de la journée sans travail pour les années suivantes. Naturellement, personne ne pouvait prévoir le succès brillant que cette idée allait remporter et la vitesse à laquelle elle serait adoptée par les classes laborieuses. Cependant, ce fût suffisant de manifester le 1° mai une seule fois pour que tout le monde comprenne que le 1° mai devait être une institution annuelle et pérenne.

Le 1° mai revendiquait l’instauration de la journée de 8 heures. Mais même après que ce but fût atteint, le 1° mai ne fût pas abandonné. Aussi longtemps que la lutte des travailleurs contre la bourgeoisie et les classes dominantes continuera, aussi longtemps que toutes les revendications ne seront pas satisfaites, le 1° mai sera l’expression annuelle de ces revendications. Et, quand des jours meilleurs se lèveront, quand la classe ouvrière du monde aura gagné sa délivrance, alors aussi l’humanité fêtera probablement le 1° mai, en l’honneur des luttes acharnées et des nombreuses souffrances du passé.

Rosa Luxembourg, « Sprawa Robotnicza », 1894

(1) L’usage était alors une journée de travail d’au moins 10 à 12 heures par jour.
(2) Il s’agit du premier congrès de la II° internationale.
(3) Raymond Lavigne (1851- ?), militant politique et syndicaliste.

Posted in Non classé | Tagué: | Leave a Comment »

Torture en Afghanistan: les libéraux savaient

Posted by Libertad ! sur 29 avril, 2007

L’ancien gouvernement libéral avait été prévenu par des diplomates canadiens en poste à Kaboul, en 2003, 2004 et 2005, que la torture était une pratique courante dans les prisons afghanes.

Malgré ces avertissements, le gouvernement Martin a décidé de signer une entente avec le gouvernement Karzaï, en décembre 2005, afin de livrer aux autorités afghanes tous les prisonniers capturés par les soldats canadiens, révèlent des documents du ministère des Affaires étrangères obtenus par La Presse.

Comme ça, il semblerait que les libéraux, ceux qui ne cessent de chialer contre la politique de Stephen Harper n’ait pas fait mieux durant leur mandant avec le profondément ennuyeux Paul Martin. Ce n’est quand même pas étonnant malgré tout de voir les libéraux mettre les problèmes dont ils sont les grands responsables à l’origine sur le dos du gouvernement Harper. Il faut vivement critiquer les conservateurs pour leur inaction et leur silence mais nous pouvons rester sceptiques face à la bande des 40 voleurs des commandites et de leur chef, Stéphane Dion pour essayer de guider le Canada. Que les Libéraux assument leur responsabilité et agissent en conséquence !

==> Lire la suite

Posted in Non classé | Tagué: , , | Leave a Comment »

Harper veut acheter le vote souverainiste

Posted by L'Agitateur sur 29 avril, 2007

Qui l’avait vu venir ?

Steve Harper, notre honnête Premier Ministre, a eu l’une des plus belles idées du pays : celle de convertir les souverainistes au conservatisme. C’est pourquoi il a cité Maurice Duplessis, le bon vieux dictateur anti-syndicaliste (salut les Adéquistes !), pour soutenir ses propos.

« Deux partis, c’est assez, un bon et un mauvais »
– Maurice Duplessis

Un vrai discours simpliste à la Ronald Reagan (ou Mario Dumont ?). Nous pouvons voir dans son affirmation à Harper, en citant Duplessis, qu’il voit le Parti Conversateur comme étant le bon, et celui du Parti Libéral le mauvais. Même qu’Harper a dit que le Bloc Québécois n’avait rien donné ! Tout pour gagner les votes qui lui opposent.

Il s’est aussi vanté de son mandat actuel disant que son gouvernement a fait d’énormes efforts et qu’il avait plus à offrir aux QuébécoisEs que le PQ ou BQ. Il a aussi fait rappeler qu’il est celui qui a fait adopter une mention qui reconnait le Québec comme étant une nation au sein du Canada… eh, on s’en souvient de ça. Tellement qu’on s’en câlisse.

« Les vrais nationalistes ne veulent pas démolir, ils veulent construire, les vrais nationalistes ne veulent pas bloquer l’avenir, ils veulent ouvrir les portes plus grandes, les vrais nationalistes n’ont pas peur de la réalité, ils veulent l’améliorer, et c’est ce que notre gouvernement fait », a déclaré Stephen Harper.

Bien sûr ! Selon lui, tout nationaliste qui accepte son sort de dominé et qui se soumets aux exigeances du gouvernement en place est un « vrai » nationaliste. Un vrai de vrai. C’est exactement ce qu’on disait aux nationalistes algériens qui voulaient avoir l’indépendance de leur pays.

Harper, essais même pas. Les souverainistes t’aiment pas et ne t’aimeront jamais. Déjà que tu refuses amèrement les demandes de l’ADQ, nous voyons très mal comme tu pourrais gagner la confiance des souverainistes. En fait, tu ne pourras jamais l’avoir. Tout « vrai » nationaliste se souvient de chaque petit détail que le gouvernement libéral au pouvoir a fait au Québec et à ses habitants.

C’est drôle de voir comment tu te permets de convertir les autres à ton idée en faisant appel à l’autorité et à la « majorité » lorsque tu empêches ces même autres de défendre leurs idées et d’amener plusieurs personnes à leur cause. Déjà que tu oses nous mentir à propos des détenus torturés et abusés en Afghanistan, t’es encore moins crédible… tout ce que tu veux, Harper, c’est être majoritaire, t’allier aux États-Unis et entâmer une hégémonie massive sur la population en chassant tout ce qui est de « gauche » et « nationaliste québécois ». Faudrait pas que t’oublies les nationalistes albertains aussi !

Escroc, menteur et orienteur.

==> Lire la suite

Posted in Article | Tagué: , | 2 Comments »

Événement : Manifestation du 5 mai

Posted by L'Agitateur sur 29 avril, 2007

Posted in Non classé | Tagué: | Leave a Comment »

La FDA savait, pendant des années

Posted by L'Agitateur sur 29 avril, 2007

Depuis des années, la FDA était au courant de la contamination des terres d’épinards de Californie et d’une industrie de beurre d’arachide en Géorgie, qui a rendu malade plus de 600 personnes et causé la mort à au moins trois personnes.
Non seulement ces émergeances de contamination ont touché la vulnérabilité des provisions alimentaires pour humains et animaux à travers le pays dans tout ses niveaux, mais aussi dans le rôle des agences gouvernementales, qui elles sont obligées de faire confiance aux politiques des compagnies d’agricultures pour gérer le tout dû à un manque de personnel. C’est ce qui a été montré dans un article du Washington Post où ce dernier avait pour nom : « FDA Was Aware of Dangers to Food ».

Doit-on vous faire rappeler que l’intoxication alimentaire est commun aux États-Unis où l’on rapporte plus de 81 millions de cas par année, bien que seulement les cas les plus graves sont annoncés. C’est ce qu’affirme les Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

The country has experienced numerous outbreaks and recalls over the past nine months. Since August, thousands of reported illnesses have been attributed to tainted spinach, lettuce, carrot juice, tomatoes, candy, milk, green onions, ice cream, oysters and peanut butter. Other products, including potato salad, cantaloupes, and pancake mix have also been recalled.

Que disent les californiens maintenant ? Ceci.
M. Bush, partez. Compagnies privées, soyez nationalisées. Peuple, révoltes-toi !

==> Lire la suite
==> Photos « Impeach Now ! »

Posted in Non classé | Tagué: , | Leave a Comment »

L’école privée demande 1M$

Posted by L'Agitateur sur 28 avril, 2007

Dès l’an prochain, les collèges admettant un minimum de 10 % d’élèves en retard recevront une subvention, si la recommandation du Groupe de travail sur le retard scolaire dans les établissements d’enseignement privés est acceptée. But de l’opération : permettre l’embauche de spécialistes pour aider ces jeunes qui ont souvent redoublé.

Privé : 1
Public : 0

==> Lire la suite

Posted in Non classé | Tagué: , | 9 Comments »