Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Posts Tagged ‘Blog’

Dumont n’aimerait pas les blogues !

Posted by Libertad ! sur 4 octobre, 2007

Les séparatistes sont l’obsession des blogeurs adéquistes.

C’est ce qu’on apprend ici…

Publicités

Posted in Article | Tagué: , | 7 Comments »

L’affaire Élodie Gagnon-Martin, la suite

Posted by Libertad ! sur 4 octobre, 2007


L’affaire Élodie Gagnon-Martin semble refaire surface depuis quelques jours, malgré l’arrêt définitif de son dernier blogue sur WordPress pour en fonder un nouveau, très semblable, mais avec des opinions plus réactionnaires que jamais. En effet, la « nouvelle » Élodie possède à nouveau un blogue, du même nom que le précédent.

Cependant, il est fort étrange de voir cette « blogeuse » revenir à nouveau sur le net, suite à la controverse, en plus du fait qu’il ou qu’elle semble vouloir se cacher plus que jamais des journalistes de Radio-Canada ou du Devoir.

Dans un article web de Philippe Schobb, il mentionne qu’il aurait reçu deux courriels de deux Élodie différentes, voici en gros ce qu’ils disaient :

«Bonjour,

simplement pour vous dire que le blogue n’est plus accessible à ma demande, la pression étant trop forte et n’ayant pas l’habitude de ça, il a été rendu inaccessible.

Le blogue qui a été ouvert est une arnaque, regardez attentivement l’adresse… et, évidemment ce n’est pas moi!

Mais j’ai un message pour les blogueurs séparatistes… http://elodiegmartin.wordpress.com/»

«J’aimerais simplement clarifier certains points avec vous.

1: Je suis bel et bien Élodie Gagnon-Martin, et non pas Pierre Morin.
2: Si j’étais Pierre Morin, est-ce que j’aurais réouvert ce blogue après l’avoir fermé? Il est évident que non.
3: J’ai fermé le blogue parce que des gens du regroupement droitiste mais aussi membres des blogueurs souverainistes m’ont avertie que suite à une erreur de ma part quelqu’un avait réussi à décrypter une partie du mot de passe que j’utilise pour gérer mon blogue (et je n’ai pas donné la vraie raison sur mon blogue pour ne pas les alerter, mais je n’ai pas menti non plus car il est vrai que j’ai « perdu » mon mot de passe dans le sens que quelqu’un aurait pu le récupérer et j’ai choisi de rebâtir le blogue ailleurs car suite à une erreur de manipulation de ma part j’ai réellement perdu le mot de passe pour de vrai… je ne suis pas expert en informatique, croyez-moi!).
4: J’aimerais qu’on me laisse bloguer en paix c’est à dire que je ne souhaite pas rencontrer de journalistes ou d’autres personnes.
5: Il y a des choses beaucoup plus importantes qui se passent que ma personne. Par exemple, le fait que Duceppe va avoir sa pension alors qu’il travaille à démolir le Canada depuis des années. Mais ces choses ne vous intéresse pas, n’est-ce pas?

Élodie»

Assez étrange n’est-ce pas ? Est-ce qu’elle serait un Virus capable de se multiplier ? Un complot de blogeurs adéquistes qui souhaitent s’approprier ce nom ? Nous blagions pour les deux précédents, mais nous pensons qu’il s’agit simplement d’un Pierre Morin qui ne souhaite pas perdre la face et attaquer encore plus violemment nos amis blogeurs souverainistes et la méchante « gôgauche ».

Lors de la réouverture de son blogue, nous sommes tombés face à quelque chose de plus réactionnaire encore, voici donc ce qu’il ou qu’elle avait à dire sur ces sujets :

La guerre en Irak

C’est bien une guerre pour le pétrole, et préférons-nous voir l’or noir, le sang vital de notre société, entre les mains de barbares islamistes comme les Talibans, les Iraniens, les Irakiens ou tout autre peuple assoiffé de sang? On peut reprocher ce qu’on veut aux Américains, mais mieux vaut que ce soit eux qui aient ce qui restent de pétrole. Et quand les autres voudront leur part, on sera du bon côté du fusil pour protéger non seulement notre démocratie, mais aussi notre civilisation.

Et s’il faut tuer des milliers de terroristes – des animaux – pour ce faire, alors n’hésitons pas une seconde car nous sommes le flambeau de la liberté sur terre et notre mode de vie n’est pas négociable! Si ce monde n’est pas assez grand pour eux et nous, c’est notre devoir patriotique de faire de la place.

Remarquez bien le niveau de réactionnisme de ce discours, qui bat presque les stupidités davidiennes d’Antagoniste ou de Durandal, un soi-disant « croisé » des temps modernes.

Nous sommes particulièrement intrigué par cette affaire et nous vons invitons à nous renseigner davantage. Merci.

Posted in Article | Tagué: | 6 Comments »

Combattre la droite !

Posted by Libertad ! sur 2 octobre, 2007

Posted in Non classé | Tagué: , , , | 29 Comments »

Jonathan Hamel : Un vrai humoriste!

Posted by Hugo Jolly sur 27 août, 2007

Le Reactionism Watch a l’honneur de vous présenter un humoriste. Un vrai comme il ne s’en fait plus de nos jours et il se nomme Jonathan Hamel. Son site, nommé La Sphère des Idées de J.H., présente une riposte à notre billet sur le compte-rendu complet du sommet de Montebello.

Afin de mieux comprendre la vision de ce néocon, voici le profil trouvé sur son site:

Politologue et économiste passionné par le débat des idées. Je poursuis une maîtrise en gestion publique. Je m’intéresse à la réforme de l’État, à la philosophie-politique, aux questions éthiques et à la culture en général.

Voici quelques extraits de son billet intitulé Montebello: la gauche victorieuse ?:

Bon seul le black block est radical pour eux. Les maoïstes, anarchistes, communistes, eux, sont des modérés. On connaît les grande révolutions humanistes de Mao, Lénine, Fidel Castro…Un belle bande de déconnectés de la société, oui!

D’accord, une fois de plus le même argument massue de la droite avec les mêmes célèbres gauchistes. Mao, Lénine et Castro ont fait à eux seuls évoluer plus la société que tout leurs dirigeants de droites.

Il faudra bien cesser ridiculiser nos forces de l’ordre un jour.

Remarquez comment il parle des forces de l’ordre. Ce sont SES forces de l’ordre. Par là veut-il démontrer qu’il adore la propriété privée…?

On ne touche pas aux policiers, on respecte leurs ordres, c’est tout. C’est quand même une force de l’autorité qui a la mission de garantir le respect de l’ordre public.

Wow! Belle vision des choses. Tu considère les policiers-policières supérieurEs à toi. Prosterne-toi! Allez!

Ils sont drôles avec leurs « E » à tous les mots pour faire politically correct.

On est peut-être drôle, mais sûrement pas autant que toi!

Ici, concernant la demande d’identification de Kanto face à un policier de l’anti-émeute:

Pensiez-vous vraiment qu’un policier allait obéir aux ordres d’un manifestant ? Pour voir le ridicule en question, consulter ce vidéo de Reactionism Watch.

Ce cher Jonathan Hamel semble ignorer qu’un policier a le devoir de s’identifier lorsqu’il en reçoit la demande. Ce qu’il n’a visiblement pas fait!

Et en passant, merci de faire le lien vers notre vidéo. C’est très gentil de ta part!

Et il termine sont monologue par une phrase des plus hilarantes!

Chapeau les policiers!

==> Lien vers ce billet de Jonathan Hamel

Posted in Article | Tagué: , , | 125 Comments »

Blogosphère 1, SQ 0

Posted by Libertad ! sur 24 août, 2007

Il s’est produit un petit événement historique, hier soir. Appelons ça la Première Grande victoire citoyenne de la blogosphère québécoise. Elle est survenue quand la SQ a admis que trois «manifestants» démasqués sur YouTube en marge du sommet de Montebello étaient bel et bien, en fait, trois de ses policiers.

Rappelons les faits, rocambolesques. Mardi, sur le web, commence à circuler une vidéo intrigante. Tournée à Montebello, alors que s’achevait le sommet Bush-Harper-Calderon, elle montre une chicane entre manifestants, dans le stationnement de la station-service du village, sur la 148.

On y voit Dave Coles, président du Syndicat canadien de l’énergie et du papier, engueuler trois manifestants masqués. Ces trois gars, visage caché par des foulards, vêtus de noir, ressemblent à ces casseurs qu’on voit dans toutes les manifs antimondialisation. Les sempiternels fauteurs de troubles. L’un d’eux tient une pierre.

La vidéo montre Coles, droit comme un chêne, enguirlander le trio. Derrière lui, un cordon policier formé d’agents de la SQ, en tenue de combat, muets et anonymes sous leurs casques. Coles, grisonnant, confronte les casseurs. «C’est notre ligne! Allez-vous-en! On ne veut pas de trouble!»

Coles traite les trois gars de pleutres. Il les somme de retirer leurs foulards, de manifester à visage découvert. Il tente d’arracher un des foulards. Coles est repoussé par le plus petit des trois militants. C’est la cacophonie. Ça s’invective. Ça s’insulte.

Puis, quelqu’un crie: «Ce sont des policiers!»

C’est à ce moment que la vidéo devient troublante. Les «militants» se mettent en file indienne, contre un mur, repoussant les syndiqués qui tentent de leur enlever leurs masques. Le premier type du Trio masqué, si on regarde attentivement la séquence, est penché à l’oreille d’un policer de l’antiémeute.

Ces gars-là, c’est clair, semblent vouloir être «arrêtés» par les flics.

Quelques secondes plus tard, les policiers de l’antiémeute agrippent le premier casseur. Puis le second. Les deux gars n’offrent pas la résistance à laquelle on est en droit de s’attendre de la part de militants-masqués-antimondialisation-qui-haïssent-la-police. Pas du tout. Le troisième «militant» entrera dans la brèche du cordon policier comme un type qui entre dans un Couche-Tard pour acheter une pinte de lait…

Les policiers, sur la vidéo, collent les trois supposés casseurs au sol. Leur passent les menottes. Les «arrêtent».

Fin de l’histoire? Non, l’histoire commence. Le SCEP diffuse l’extrait sur YouTube. Les blogues s’emparent de l’histoire, lui donnent de l’élan, posent des questions. Bref, la blogosphère, en multipliant les hyperliens vers le clip de YouTube, garde l’histoire vivante, gonfle sa rumeur, permettant aux suppositions et aux observations des blogueurs de champignonner comme des métastases.

Le «buzz» en provenance de la blogosphère, celle du Québec étant particulièrement tenace, est tellement fort que les médias traditionnels ne peuvent l’ignorer. Et la SQ a soudainement une grosse tumeur à gérer. Hier soir, la SQ, qui ne pouvait plus tenter de faire croire que la Terre est plate, a finalement admis que, oui, en effet, ces trois «manifestants» étaient bel et bien trois de ses agents.

Comme dirait Homer Simpson: Duh! Blogosphère: 1, Sûreté du Québec: 0…

La blogosphère a créé cette nouvelle. Ce ne sont pas les caméras de RDI ou de LCN qui ont capté la scène. C’est celle d’un citoyen. Ce sont des blogues qui y ont fait écho. Qui ont souligné que ces méchants casseurs semblaient drôlement pressés d’être «arrêtés» par les flics. C’est un non-journaliste qui a pris une photo des policiers de l’anti-émeute «maîtrisant» les «manifestants», derrière le cordon policier.

Photo qui montrait un truc fort curieux: les «manifestants» portaient tous trois les mêmes bottes, avec un petit truc jaune au milieu. Le hic, c’est que les flics de l’anti-émeute portaient les mêmes foutues bottes frappées du même foutu machin jaune. Méchant hasard: manifestants et flics magasinent au même Wal-Mart!

Aux États-Unis, la blogosphère est devenue un incontournable de la vie politique. Un acteur influent. YouTube et les blogues ont influencé – salement et durablement – l’actualité politique. Premier scalp: celui du vétéran newsman Dan Rather. En 2004, Rather, à 60 Minutes, présente un reportage-choc, «documents» à l’appui, sur les absences de George W. Bush dans la Garde nationale du Texas, pendant la guerre du Vietnam.

Sauf que ces «documents» sont bourrés d’anachronismes. CBS a été victime d’un canular. Et c’est la blogosphère américaine qui, la première, a découvert ces anachronismes dans les documents. Le «buzz», irrésistible, força les grands médias à s’attarder à l’histoire, jusque-là confinée au web…

Depuis, personne ne doute du pouvoir de la blogosphère, aux États-Unis.

Au Québec, la blogosphère n’avait pas encore de scalp fondateur. Depuis hier soir, elle l’a. Celui de la SQ, forcée d’admettre que les trois «manifestants» captés sur vidéo sont trois de ses policiers. Shocking.

Récemment, dans le New York Times, le chroniqueur Thomas Friedman notait que l’ascension des blogues et du web 2.0 forçait tout le monde, individus comme institutions, à adopter un comportement impeccable. Parce qu’au XXIe siècle, tout se sait, tout se voit, tout peut être révélé.

La SQ l’a appris, à Montebello.

Bien sûr, les flics ont le droit d’infiltrer des manifestations potentiellement hostiles. La SQ jure que ses agents ne provoquent cependant pas d’actes criminels, en incitant les manifestants à la violence, par exemple.

Donnons-lui le bénéfice du doute. Rien ne prouve le contraire.

Mais les bonzes de la SQ devraient prier pour que YouTube n’accouche pas demain d’un clip montrant un de ses trois bozos en train de lancer des roches, à Montebello.

Parce qu’au XXIe siècle, tout se sait, tout se voit, tout peut être révélé.

L’équipe du Reactionism Watch voudrait féliciter l’auteur de la vidéo et de la photographie ainsi que tous les blogues gauchistes du Québec qui ont propagés cette histoire. Bien que la droite soit très forte sur la blogosphère (mais le contenu ne va pas en conséquence…), nous avons tout de même eu le premier grand succès pour la société civile en générale. Ces droitistes n’ont fait que nous cracher dessus et nous insulter pendant qu’on manifestait, mais nous voudrions dire à ces ennemis du peuple qu’on les a bien eus !

==> Source

Posted in Dossier: Sommet de Montebello | Tagué: , , , , , , | 36 Comments »

Blogues gauchistes vs. blogues droitistes

Posted by Libertad ! sur 9 août, 2007

Une nouvelle initiative fort intéressante fait son apparition sur la blogosphère québécoise : de plus en plus de gens de Gauche se mettent à écrire leurs opinions sur un blogue, et le répertoire des blogues gauchistes en est un très bel exemple.

La présence suante des droitistes (pas vrai, Nicolas ?) y est sûrement pour quelque chose : durant la campagne électorale, les journalistes ont couvert ces blogues adéquisses, dont celui du très discret MisterP (il envoie à l’occasion des images ridicules à ses complices). Il est même dit que ces militantEs droitistes ont contribué à la victoire de ce parti de Droite – bien que ce dernier se dit de centre-droit – et aidé à faire connaître les conservateurs au Québec. Dans son contraire, la Gauche a souffert dû à son absence sur cette même blogosphère.

C’est pourquoi le répertoire des blogues gauchistes et le Reactionism Watch veulent contribuer à son expansion sur Internet. Il y avait auparavent quelques blogues de Gauche, mais avec un penchant nationaliste qui en désintéressait certains (dont le Reactionism Watch). Leurs idées étaient plus ou moins vagues, appartenant parfois à la Gauche, comme à la Droite, et avaient souvent une affiliation avec le Parti Québécois.

Voilà ce qu’est le répertoire des blogues progressistes – Gauchistes :

Nous sommes un regroupement de blogues progressistes ayant en commun des idées se situant du côté gauche du spectre politique. Nous sommes tous différents: certains d’entre nous sont plus radicaux, d’autres plus modérés; certains sont anarchistes, communistes, environnementalistes, d’autres sont socialistes ou sociaux-démocrates. Mais nous avons en commun un point de vue progressiste sur l’Homme et sur la société et nous nous opposons au néolibéralisme et aux idées de droite qui font de l’humain un moyen et non une fin.

Parce que malgré toutes nos différences, nous avons la croyance que chaque personne doit pouvoir se réaliser au mieux de ses capacités et ne pas avoir à subir des politiques économiques, sociales ou culturelles injustes. Nous croyons que si chaque être humain est différent, il est aussi égal à son semblable et il ne doit pas être tenu volontairement dans la pauvreté.

Le répertoire des blogues progressistes est ouvert à tous ceux qui adhèrent à ces valeurs et qui se considèrent de gauche.

Pour vous inscrire sur la liste, vous n’avez qu’à envoyer un courriel électronique à Louis, webmestre d’Un homme en colère.

Nous encourageons très fortement les gauchistes qui visitent régulièrement la blogosphère québécoise à fonder son propre blogue et, ainsi, commencer à écrire. Il en manque pour contrer l’omniprésence de la Droite, mais ensemble ce sera possible ! Que vous soyez maoïste, marxiste, écologiste, souverainiste, anarchiste, militantE de Gauche, créez vos blogues et informez les lecteurs et lectrices selon votre point de vue !

Posted in Non classé | Tagué: , , , | 39 Comments »

Dalaï-lama ou Mao Zedong ?

Posted by Libertad ! sur 9 août, 2007

Sur le très inclassable blogue « Les dessous… de la politique », l’auteure du site ridiculise encore une fois un de nos jeunes camarades qui a été présent à la manifestation du 22 juin, et critique l’arrestation de trois activistes canadienNEs qui sont alléEs en Chine dans le but de protester pour la libération du Tibet.
Pour résumer la nouvelle, ce sont trois militantEs en faveur de la libération du Tibet, tous et toutes originaires de Vancouver, qui ont été arrêtéEs par les autorités chinoises lorsqu’ils et elles ont apposé une bannière géante sur la grande muraille pour protester contre la politique de la République Populaire de Chine (RPC). Quelques heures plus tard avait lieu le déclenchement du compte à rebours officiel en vue des Jeux, donc il ne s’agit sûrement pas d’une coïncidence. Ils et elles seront par la suite libéréEs.

N’étant sûrement pas favorable au régime qui gouverne actuellement la Chine, que nous avons dénoncé à plusieurs reprises, il serait par contre intéressant d’apporter quelques corrections sur la question tibétaine.

Généralement, lorsque les médias parlent du Tibet, ils font mentions à la culture locale, aux monastères qui sont des lieux simples pour permettre l’éveil spirituel et, finalement, au Dalaï-lama, ainsi qu’à l’invasion chinoise de 1950. Étrangement, ils racontent très rarement les conditions de vies avant l’arrivée des troupes de Mao et la nature tyrannique du régime théocratique qui y était alors en place.

Notre courte analyse se base sur les écrits du professeur américain Michael Parenti, qui pourront être consultés en bas de page, ainsi qu’un article du Parti communiste révolutionnaire, « La face cachée du dalaï-lama ». Sans vouloir prendre une position claire pour l’actuel Tibet (si nous sommes pour ou contre son indépendance), nous voulons nous intéresser à la période d’avant Mao.

Ce n’est pas la première fois que la Chine se mêle des affaires du Tibet, si on se réfère Michael Parenti :

« C’est d’ailleurs au début des années 1400 que l’empereur de Chine envoie son armée au Tibet afin de supporter le Grand Lama, un homme ambitieux de 25 ans, qui se donne lui-même le titre de dalaï (Océan) lama, maître de tout le Tibet. Il est donc assez ironique de constater que le premier dalaï-lama a été installé par l’armée chinoise. »

Historiquement, il est assez amusant de constater que ce sont justement ces mêmes chinois qui ont mis ce roi au pouvoir !
La fameuse image que nous projette le cinéma et la télévision des monastères tibétains est celle que ces derniers sont surtout constitués de moines modestement vêtues qui se rassemblent pour prier. Cette image est très incomplète car, en fait, ces mêmes lieux étaient très riches. Ils devaient compter sur plusieurs serfs pour l’entretient et les besoins des moines et des supérieurs.

Ainsi,

« le monastère de Drepung était l’un des plus importants propriétaires terriens de la planète avec 185 manoirs, 25 000 serfs, 300 lieux de pâturage et 16 000 gardiens de troupeaux ».

Cela témoigne de la richesse des dirigeants du Tibet, dont le Dalaï-lama.

Un autre impact du lamatisme, sinon celui des énormes inégalités sociales entre les riches et les pauvres dans cette région (626 personnes possédaient 93% des terres et des richesses et 70% des yaks. De ces 626 personnes, 333 étaient à la tête de monastères.), il y avait ce contrôle absolue de la religion sur la vie de tout les individus. Par exemple, lors des périodes de famine, lorsque les gens devaient se contenter de manger l’herbe des pâturages pour survivre, plus du tiers de la production de beurre était brûlée quotidiennement en offrandes aux dieux. Les superstitions empêchaient les gens de se tourner vers des traitements et des antibiotiques lorsqu’ils étaient malades, car les moines considéraient les malades comme étant responsable de leur situation (parce qu’ils n’étaient pas assez pieux). La seule solution selon eux : prier et donner des offrandes en argent ou en nourriture aux dieux.

La situation des femmes n’était pas très reluisante : le mot femme, en tibétain (kiemen) signifie littéralement naissance inférieure. Il était interdit aux femmes de lever le regard plus haut que la hauteur des genoux d’un homme lui faisant face, en signe de soumission ! Tandis que les maoïstes combattaient avec succès les préjugés et la discrimination fait aux femmes ( le slogan « Hommes et femmes, nous sommes tous égales et égaux » ), cette position « d’inférieure » se perpétue encore dans les communautés tibétaines exilés en Inde qui doivent vivre dans des camps de réfugiés disséminés partout sur le territoire, car le gouvernement indien ne voulait pas que les tibétainEs se retrouvent dans une seule région. Prenons le cas des femmes qui n’ont pas le droit de vote : elles ne peuvent pas quitter le camp sans l’accord d’un homme et passent en dernières pour les écoles.
Après « l’invasion chinoise » (qui était pour des intérêts stratégiques, mais aussi pour aider les serfs tibétains), plus 13 000 TibétainEs se sont exiléEs. De ce fait, une partie très importante des classes dominantes disparaissait du paysage! Ce sont eux qui ont inventé le « gouvernement tibétain en exil » avec l’aide des anciens monarques et religieux. Les communistes n’étaient pas aiméEs d’eux, car ils redistribuaient la terre aux paysanNEs et avaient considérablement fait baisser les taxes agricoles.

Par contre, l’arrivée des troupes chinoises aura permis à la capitale Lhassa de se munir de son premier et seul hôpital, d’un système d’eau courante, de l’électricité et des premières écoles ouvertes au peuple (pas juste aux moines).

Beaucoup ont souvent accusé les maoïstes d’avoir interdit la pratique religieuse au Tibet. Dans les faits, c’est l’exploitation des serfs et des esclaves par les autorités religieuses qui a été interdite. Pour la première fois depuis des siècles, les gens étaient libres de pratiquer ou de ne pas pratiquer le lamaïsme. C’est par milliers que les moines, forcés de vivre dans les monastères alors qu’ils n’étaient encore que des enfants, décidèrent librement de quitter cette vie pour retrouver leurs familles.

Finalement, comme nous pouvons le constater, la situation du Tibet était vraiment térrible avant l’arrivée des troupes de Mao Zedong. Si certainEs tibétainEs veulent un retour du Dalaï-lama, bien peu sont prêtE à se faire de nouveau gouverner par les autorités religieuses et de redevenir des serfs.

==> Lire la suite de la nouvelle sur Cyberpresse
==> Le site d’Élodie
==> La face cachée du dalaï-lama
==> Michael Parenti: Friendly Feudalism: The Tibet Myth

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , | 7 Comments »

Ceci a été réellement écris

Posted by L'Agitateur sur 18 juin, 2007

Je ne crois pas que 80% des Québécois soient de gauche. Mais 100% des partis le sont.

GGW

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , , | 6 Comments »

Selon R. Martineau, il faut enseigner les "faits" et non les "croyances". Pourtant…

Posted by L'Agitateur sur 7 juin, 2007

En effet, sur son blog, selon un billet publié le 5 juin, il affirme qu' »à l’école, on enseigne LES FAITS, pas des mythes! La SCIENCE, pas des croyances! » Nous sommes d’accord avec ce propos, et nous pensons que tous et toutes ayant une bonne conscience des choses serait du même avis. En fait, une grande majorité l’est. Par contre, le problème, c’est que l’enseignement à l’école n’est pas vraiment les FAITS, ni la SCIENCE comme l’écrit en majuscule R. Martineau.
Dès arrivé à l’école, selon les professeurs, nous apprenons souvent sa pensée – et s’il est de Droite, c’est pire -, ce qui nous fera tendance à croire – et nous disons bien le mot croire – : que les inégalités doivent exister ; que ceux et celles qui « ne méritent pas » ne devraient pas vivre, ni même survivre ; que le communisme « a fait 100 millions de morts » ; que l’Islam est une religion barbare assoifée de sang et de pouvoir ; que la gauche est utopiste ; que les compagnies s’en iraient si une politique de gauche à leur égard était appliquée ; que le capitalisme est le dernier système qui existe et existera pour toujours ; que les êtres humains ne sont que des agents économiques ; que la pauvreté est tout à fait normal (et pas seulement l’Afrique) ; que les changements climatiques sont un mythe ; et encore.

Des tonnes et des tonnes de croyances, toutes aussi faciles à réfuter et détruire, mais qui demande un grand effort puisque ces tâches sur la conscience humaine se multiplient assez vite pour que nous n’ayons pas le temps (ni la rapidité) de les néttoyer. En plus que Martineau fait partie de chez gens qui faussent la bien pensée des individus, il se permet de faire une certaine morale alors qu’il crache sur l’image de la femme, du juif et du musulman ! Il en fait tout autant avec la gauche, l’immigration et les cultures extérieures.

Aurait-il un problème de compréhension ?

Il continue plus loin en écrivant que « les musulmans extrémistes rêvent de détruire nos valeurs, et on se met à quatre pattes pour leur faire plaisir! L’Occident est complètement maso… » Sur ce point, beaucoup croiront aussitôt que oui, c’est vrai. Que oui, en effet, les valeurs occidentales se font détruire par des méchants musulmans extrémistes (autrefois, on disait directement les musulmans).

Croyons-nous cela ? Non.

Ce que nous pensons et savons est ceci : les gouvernements occidentaux, qui sont de nature ethnocentrique, tentent la suprémacie de leur culture à travers le globe terrestre depuis plus de 2000 ans. En effet, cela remonte au temps des Romains (et plus loin ?) où la domination culturelle se faisait dans toute l’Europe. L’Empire Romain dominait tous les plans et nul ne pouvait les arrêter : les romains étaient forts, nombreux et très bien équipés.

Cela a continué au Moyen Âge où les Francs et les Anglais dominaient considérablement tout. La Traite des Noirs a pris grande forme et les Européens ne se sont pas gênés pour les mettre à l’esclavagisme. Il y eu aussi les Arabes durant une certaine période, mais nullement aussi longtemps que les Européens. (Même que cette pratique a été fortement découragés par les prophètes). Puis la Renaissance où les Européens ont envahi les Amériques en massacrant les peuples déjà présents depuis des siècles sur ces terres, et en les assimilant à la culture européenne et à son histoire. L’Orient fut, par la suite, pris d’assaut et sous domination coloniale. Ensuite, ce fut l’Afrique. Puis, comme les territoires manquaient, alors les dominations culturelles débuta entre les dirigeants. Il y a eu aussi la guerre froide opposant deux gouvernements hégémonistes.

Aujourd’hui, c’est encore chose courante : l’Amérique Latine, le Moyen-Orient et l’Afrique en est victime, même les populations occidentales ! Le désir américain de répendre le dogme néolibéral à travers le monde, rendre l’économie mondial en économie de marché où le nouvel esclave est le travailleur même. Vous savez, l’être humain n’étant qu’une machine à produire des richesses et rien d’autre. Une fois la machine morte, on la remplace et voilà !

Cette suprémacie culturelle (ou impérialisme, et même hégémonie culturelle) de l’Occident, Martineau n’en fait pas allusion. Par contre, il fait allusion aux différentes groupes islamistes, fondamentalistes ou non, qui se multiplient un peu partout à travers le monde, et principalement dans celui arabe. Pourtant, ces groupes islamistes ont pris naissance en réponse à l’impérialisme qui existait depuis fort longtemps, et se sont alimentés par la venue du sionisme. Écoutez bien les discours de ces islamistes fondamentalistes : ils sont contre le capitalisme, contre l’administration américaine, contre l’Occident et contre Israël. Par ce fait, certains croient qu’il y a un lien avec la gauche car plusieurs éléments dans ces discours sont plus ou moins semblables. Mais cela réleve de la paranoïa… (David le pense, dommage)

Ainsi donc, ceux et celles qui rêvent de détruire nos valeurs ne sont pas vraiment les islamistes comme le dit Martineau, mais bien nous (dû moins, les gouvernements) qui détruisent les valeurs des autres pays en les envahissant, les soumettant aux idées de libre marché et les mettant à genoux pour qu’ils acceptent sans s’y opposer. Sauf que, cette fois-ci, les habitantEs même des pays envahis ne se laissent pas faire, chose que l’impérialisme occidental (plus précisément, américaine) n’aurait jamais pensé rencontrer un jour…

Martineau, cesse tes spéculations et inductions ! On en veut pas !

==> Un autre « complot » d’assimilation culturelle, selon Martineau

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

David, le gourou d’Antagoniste, censure encore une fois !

Posted by L'Agitateur sur 6 juin, 2007

Encore une fois, David, le gourou du site Antagoniste a censuré les commenaitres de Reactionism Watch pour les mêmes raisons que l’autre fois : dénonciation de l’apartheid israélien, du sionisme, des spéculations au sujet de Mahmoud Ahmadinejad, et la création illégale par l’ONU de l’État d’Israël.
Pour pouvez lire le soi-disant débat à l’adresse suivante : http://www.antagoniste.net/?p=1123#comment-14691

Suite au message de David en réponse au Reactionism Watch, vous verrez ceci en très très gros jaune pour montrer combien nous sommes des démons, haineux, racistes, antisémites et menteurs !

Le billet a été question des propos de Mahmoud Ahmadinejad, président de l’Iran, qui dit ceci :

« Le compte à rebours a commencé pour l’annihilation du régime sioniste aux mains des peuples libanais et palestinien »

Pour David, ce message d’Ahmadinejad est simple : c’est un antisémite qui veut l’extermination des juifs et du territoire israélien (comme si la Palestine [occupée] appartenait à Israël, pays pondu par l’ONU) tout en voulant l’arme nucléaire et dominer ainsi le monde. C’est la peur occidentale, faite par la campagne de terreur des États-Unis en collaboration avec le gouvernement sioniste israélien, qui en est la cause de ces croyances face à l’Iran, son histoire et sa politique.

Certes, nous pouvons lire un peu plus loin dans les commentaires quelques mensonges au sujet de la « gogauche » sur comment elle est pro-islamiste et qu’elle veut la suprémacie « terroriste ». Mais avant, voici le message qui a été effacé et censuré car « trop raciste et haineux ». Ce qui est en rouge, ce sont les citations tirés des mots de David, le gourou du blog. Bonne lecture :

C’est ce que je dis, antisioniste = antisémite.

Tu fais exprès.

C’est pas du tout la même chose. Être antisioniste, c’est être contre le sionisme, un mouvement qui prône le droit au peuple juif, dit élu de Dieu d’avoir sa propre nation en terre de Palestine (à cause de Jérusalem).

Être antisémite, c’est avoir une haine (ou être simplement contre) toute personne sémitique comme arabe, juif, éthiopiens… En suivant ta logique de plouc, un juif contre Israël se déteste lui-même, tout comme un arabe contre Israël.

T’as un sérieux problème de compréhension des mots.

Oui, c’est évident. Tu as beau essayer de noyer le poisson avec ta sémantique et ta masturbation intellectuelle, le fait demeure: vouloir détruire Israël c’est probablement l’acte d’antisémitisme le plus abjecte qu’il soit car il implique le meurtre de masse de millions de juifs.

Restons sur le point de vue historique avec preuves écrites et dites oralement.

Mahmoud Ahmadinejad dit être contre le régime sioniste, soit l’État Israëlien qui est occupé par les sionistes, et est en faveur à sa disparition. Il y a des sionistes travers le monde des sionistes, mais ils ont le pouvoir qu’en Israël actuellement. Cela n’a rien d’antisémitique. Déjà là, si tu veux parler de haine envers les juifs, on doit dire antijuif et non antisémite puisque les arabes entre dans ce même mot péjoratif et mal employé.

Je sais même pas d’où tu sors ce mensonge dégeulasse : « il implique le meurtre de masse de millions de juifs« . Penses-tu à une bombe sur Israël avec, comme morts, les eaux, les terres arabes et les peuples arabes et juifs ? Voyons donc. Utilise ta tête un peu au lieu de constemment utiliser ta langue. T’hallucines un acte démonique qu’Iran ne fera jamais, contrairement aux États-Unis qui l’ont déjà fait deux fois sur le Japon. Cesse de spéculer, tu fais peur aux ignorants lavés par nos médias américanisés. C’est l’affirmation la plus stupide que t’ai écris pour le moment.

Comment ça “si” !?!?!?!

L’holocaust a eu lieu ? D’accord ! Accusons les coupables. Ils ne sont pas palestiniens ? Alors pourquoi donner la Palestine aux sionistes ? Pourquoi ne pas avoir donné une portion de terre des pays coupables de l’holocaust ? Voilà à quoi Mahmoud fait allusion.

Pour le reste, Israël est un pays légitime, approuvé par l’ONU. Fin du débat, Israël existe, get over it !

Les arabes, alors très majoritaires en Palestine, même s’il y avait la présence juive, ont été ignorés. Malgré plusieurs votes de séparations (tous rejetés), le vote juif valait 10 votes arabes. L’ONU a crée Israël par droit de veto, point. Il l’a fait par pitié, en oubliant totalement le peuple palestinien.

Et non, pas get over it. Des millions de personnes s’opposent à l’apartheid sur la Palestine [occupée] par les sionistes israéliens (qui ne sont pas tous juifs soit dit en passant)

Merci à ton tour d’exposer le même racisme et antisémitisme écœurante. Si tu poursuis avec ton racisme, je n’hésiterai pas à te bannir. Je ne tolère pas les idées du KKK sur mon blogue.

C’est de la censure. Parler contre Israël, c’est interdit ; mais, parler contre la Palestine et tout peuple arabe, c’est encouragé ! Tellement que tu fais des tonnes de billets traitant des « terroristes » arabes en les crachant dessus parce que tu crois fermement que le MAL = arabe, BIEN = juif. Pourtant, ça n’a rien à avoir.

Je le répète : le sionisme n’est qu’une face cachée du nazisme. Plusieurs pratiques du sionisme ressemblent à celles du nazisme dont les attaques éclaires (Liban / Égypte / Syrie), la censure, violation des résolutions imposées, croyance d’une « race supérieure » (dans ce cas-ci, les juifs – chose que beaucoup de juifs s’opposent et dénoncent) et l’hostilité envers un peuple (dans ce cas-ci, les arabes) en les culpabilisant.

Dommage que tu hallucines des idées du KKK. Je ne fais que relater des faits et dénoncer l’injustice, mais tu y vois une haine.

Mammouth Ahmadinutjob veut détruire une démocratie responsable et respectable au nom de son fanatisme religieux.

Mahmoud Ahmadinejad est l’un des seuls très rare personne arabe avec un certain pouvoir qui protège l’existence de la Palestine [occupée] et affirme ouvertement son aide. Sa position va à contre-courant de celle de la très grande majorité des dirigeants occidentaux sionistes qui financent à tranches de plusieurs millions, voire millards en tout. Être pour les pratiques barbares du gouvernement israélien, c’est être un bon gars ; être contre ses pratiques, c’est être antisémite.

Et si tu penses qu’Israël est une véritable démocratie dite « reponsable » qui ne fait pas d’apartheid sur les arabes de Palestine et Israël au nom du fanatisme religieux, tu me fais rire.

Laisser ce malade mental avoir l’arme atomique relève de la négligence criminelle.

Mahmoud Ahmadinejad dit vouloir doter l’Iran d’une énergie nucléaire qui pourrait servir, par exemple, à l’électricité. Il n’a jamais dit vouloir la bombe nucléaire ; il a dit qu’il aura la capacité nécessaire pour la construire, mais jamais il n’a fait allusion à en construire une.

À l’heure actuelle, l’Occident possède plusieurs dizaines/centaines d’armes atomiques et nucléaires ; Israël en possède, tout comme l’Inde et le Pakistan. Ça, c’est pas grave. Par contre, si c’est l’Iran, c’est grave parce que l’Iran est contre Israël (quand on parle de pays, on parle des autorités et non des peuples).

Moi je dirais ceci : laisser David le malade mental avoir un blog rélève de la négligence criminelle et satanique. C’est pas mon problème si tu préfères croire que connaître, mais arrête de prétendre connaître.

Où est donc l’alliance ? Nous n’en voyons aucune. Où est la haine ? Aucune idée. Où est le racisme ? Nous ne savons pas. Devons-nous vous faire rappeler que celui qui a écrit ce commentaire est d’origine sémitique ? Tout ce que nous pouvons lire, ce sont des faits ; malheureusement, David n’aime pas ces faits et censure pour ne pas laisser la vérité passer. Après tout, parler contre le sionisme et le gouvernement israélien c’est être haineux, raciste et antisémite !
==> Le site de David
==> L’actualité en question
==> Sionisme ? Antisémitisme ?
==> Palestinians And Jews United

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , , , | 27 Comments »