Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Posts Tagged ‘Religion’

Citation de la semaine

Posted by Jean-Sébastien Vézina-Girard sur 28 septembre, 2008

Je ne peux accepter une religion qui lave plus blanc que blanc… la couleur des sépulcres ! Car, au bout du chemin, on trouve toujours l’exclusion, le racisme. En ces temps de montée de l’extrême droite, on ne se prémunit peut-être pas assez contre les dictatures spirituelles.

Père Gabriel Ringlet , vice recteur de l’Université de Louvain , fesant référence à L’Opus Dei

Publicités

Posted in Citation | Tagué: , | 2 Comments »

Les juifs ne sont pas sionistes, les sionistes ne sont pas juifs

Posted by Libertad ! sur 7 octobre, 2007

Voici le discours d’un rabbin antisioniste que nous avons trouvé particulièrement intéressant, ce qui aura sûrement pour effet de choquer les sionistes et les «croisés des temps modernes».

«Les juifs sont ne sont pas sionistes, les sionistes ne sont pas juifs, sionisme et Judaïsme sont et reste incompatible. Les sionistes sont les plus grands ennemis des juifs, ils ont même volés notre nom pour le donner à leur État terroriste et à leur État d’Apartheid.» Voilà ce qui résume en quelque phrase notre pensée.

Posted in Non classé | Tagué: , , , , | 12 Comments »

Les religions ? Dans le privé, même le catholicisme !

Posted by Olivia sur 29 septembre, 2007

Vous êtes sûrement au courant des propos qu’a tenu le maire de Saguenay, Jean Tremblay, lors de son passage à une audience de la commission Bouchard-Taylor. Selon lui, le catholicisme devrait passer en avant de toutes les autres religions au Québec.

Jusque là, ça va. Il dépasse carrément les bornes en disant qu’il ne comprends pas comment un homme politique (de confession catholique) fait pour séparer sa foi et ses convictions politiques, dans le cadre de l’exercice de ses fonctions. Ce qui signifie, que pour lui, il ne devrait pas y avoir de séparation entre l’Église et l’État. Un retour à la Grande noirceur avec ça !?

On peut aussi se questionner quand il affirme que tous les habitants et habitantes de la ville de Saguenay sont d’accord avec lui. Ça ne paraît pas très démocratique ! Il est totalement absurde que des hommes politiques, qu’elle que soit leur allégeance politique (de gauche comme de droite) basent leurs interventions et décisions politiques sur des livres écrits par on ne sait pas qui et que la véracité de leur contenu ne peut être prouvée.

Et que l’on ne vienne pas nous casser les oreilles en prétextant que le catholicisme fait supposément parti de notre histoire. La place de la religion est dans le privé; que soit le catholicisme, le judaïsme, la religion musulmane, ect. !

Que les croyants et croyantes de tout acabit aillent prier leur « dieu » dans leurs lieux de culte respectifs. Et qu’ils laissent donc la sphère publique tranquille ! Pour le bien de tout le monde !

Posted in Non classé | Tagué: , , | 22 Comments »

Les autres candidats dans Charlevoix, une bande de réactionnaires !

Posted by Libertad ! sur 23 septembre, 2007

Dans l’élection partielle dans Charlevoix, dans quelle la reine du Parti Québécois espère pouvoir gagner le vote, tout comme son rival adéquiste, les autres candidats ont été totalement ignorés, ou presque. Même si il peut s’agir d’une bonne chose finalement…

Ils sont au nombre de cinq candidats qui se sont présentés pour des Partis autres que ceux présentés à l’Assemblée Nationale. Voici une brève description de certains :


Daniel Laforest, le «father 4 justice»

Daniel Laforest le président du groupe de pression masculine et anti-femme «fathers for justice», ceux-là même qui grimpent sur les ponts habillés en superhéros pour crier leurs haines du féminisme. C’est la raison pour laquelle il se présente comme candidat indépendant dans cette partielle, pour favoriser les opinions masculinistes et la discrimination envers les femmes. Dans son programme, qui fait moins d’une page, il voit d’un très mauvais œil les syndicats qui supposément «volent les fonds publics pour enrichir leur caisse de retraite». Parent avec l’ADQ ? Sûrement !

Paul Biron, nationalisme ethnique, catholicisme et pro-vie

Est-ce que la politique religieuse est morte au Québec ? Nous voudrions croire que oui, mais non, ce n’est aucunement le cas. Le Parti politique d’extrême-droite pro-vie, démocratie-chrétienne vient à la rescousse des pauvres âmes égarées dans la région de Charlevoix, pour les sauver du terrible péril de l’enfer et de Satan ! En effet, ils ont présentés comme candidat Paul Biron, un habitué des milieux national-catholiques et pro-vies. Il est le frère de l’ex-chef de l’Union nationale et ministre péquiste Rodrigue Biron. Aussi, ce même Paul Biron se présentera sous différentes bannières, celle du Parti Québécois en 1970 et même chez les trotskystes de la démocratie socialiste en 1998 ! Il est aussi un membre fondateur d’un mouvement nationaliste ethnique, le Mouvement de libération nationale du Québec (le MLNQ), qui à des liens très serrés avec certaines sectes néo-nazis de la région de Québec.

François Robert Lemire, République du Québec

François Robert Lemire, l’ancien trésorier du Parti conservateur du Québec, se présente pour sa part avec un nouveau parti nationaliste, le Parti république du Québec, qui prône dans son programme (assez confus merci) «l’abolition de l’assurance maladie et des avantages sociaux aux immigrants qui n’auront pas travaillés depuis 5 ans à temps plein». De plus, il propose aux immigrants une formation générale de 5 ans en français, en histoire, en géographie et en culture québécoise. Si il échoue le test final (non écrit), il sera renvoyé sous prétexte qu’il «n’est pas intéressé à vivre parmi nous et bien qu’il retourne chez-lui à ses frais». Est-ce que nous avons réellement besoin de ces racistes au Québec ?

Finalement, nous pouvons voir que cette élection est fort peu intéressante pour les gens de la région, qui sont obligés de choisir entre la menteuse de l’Île Bizare et plein d’autres candidats, tous de droite eux-aussi, qui ne gagnent pas nécessairement à être connus.

==> Programme électoral du candidat François Robert Lemire aux partielles de Charlevoix
==> Blogue de campagne de Daniel Laforest
==> La page de Paul Biron

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , | 26 Comments »

Femmes voilées et crétinisme parlementaire

Posted by L'Agitateur sur 10 septembre, 2007

Hier, un article écris dans le Drapeau rouge Express, visant l’affaire du vote des femmes voilées, a attiré notre attention. En effet, ce dernier représente bien ce que nous pensons de ce semblant de scandale à travers le Québec où une extrême minorité est pointée du doigt et accusée alors qu’elle n’a rien demandé. Voici l’article en question :

Voilà qu’on nous assomme encore avec cette histoire du vote des femmes voilées et le délire hystérique généralisé qui l’entoure. Les racistes grossiers comme celui de Hérouxville et ceux et celles plus sophistiquéEs du Plateau Mont-Royal trouvent outrageux que des femmes puissent éventuellement voter sans montrer leur visage.

Pourtant, le directeur d’Élections Canada a mis plusieurs embûches à cette possibilité. L’électrice voilée devra produire deux pièces d’identité ou à défaut, trouver une personne garante dans sa section de vote. Soit dit en passant, c’est la même règle qui s’applique pour un grand brûlé ou toute autre personne qui doit avoir le visage recouvert pour des raisons médicales. Compte tenu du très petit nombre de musulmanes qui portent le niqab au Québec (une dizaine, apparemment) et du fait qu’aucune n’a demandé quoique ce soit à Élections Canada, le problème demeure plus théorique que pratique.

Les leaders d’opinion insistent beaucoup sur les « valeurs communes de la société d’intégration » (lire : celles du Québec impérialiste), mais ils ne parlent pas de l’exercice d’un droit démocratique fondamental – celui de voter – pour les femmes musulmanes comme pour toutes les autres. Si ça se trouve, ça leur importe peu qu’une femme portant le niqab se voit refuser l’exercice du droit de vote, à défaut d’un arrangement qui lui permette de le faire sans devoir subir les foudres de son mari ou de son imam.

Même si les maoïstes font campagne pour le boycott des élections, ils et elles défendent le droit de voter. Ce qu’ils et elles dénoncent, justement, c’est combien la démocratie bourgeoise est tout, sauf démocratique. En venir à assimiler démocratie et concurrence électorale à tous les quatre ou cinq ans revient à nier ce qui est l’essence même de la démocratie. La démocratie, c’est l’exercice du pouvoir par le peuple; elle implique donc une participation effective de la population. Les procédures dans lesquelles s’exerce un scrutin électoral ne sont pas, en soi, révélatrices de la bonne santé d’une démocratie. Si ces procédures en viennent à exclure une partie de la population pour des raisons ethniques, linguistiques, socio-économiques ou ici, de port d’un vêtement, il y a un problème.

Que des gens de droite s’opposent au droit de vote de certaines catégories de la population, ça s’est déjà vu. Le Ku Klux Klan l’a fait avec les NoirEs. Dans la majorité des démocraties bourgeoises, le droit de vote n’a longtemps été réservé qu’aux seuls propriétaires de sexe masculin. Encore dans les années 1950, seuls les propriétaires avaient droit de vote à Montréal. Pourtant, en URSS, depuis 1936 déjà, le droit de vote formel joint au droit de proposer des candidatEs aux différentes instances était garanti constitutionnellement pour toutes et tous, peu importe l’origine sociale, le sexe, etc. Il n’était pas nécessaire d’être membre du Parti communiste pour être élu. Il se trouve que les candidatEs indépendantEs avaient plus de chance d’être éluEs dans un soviet qu’ils et elles peuvent l’être dans les parlements de notre « démocratie », qui oblige à appartenir à des coteries (les partis politiques) largement financées et appuyées idéologiquement par la bourgeoisie.

Mais maintenant, que des gens qui se disent progressistes prétendent empêcher l’exercice du droit de vote d’une catégorie même minime de la population, voilà qui devient problématique. Le député du Bloc québécois (et ex-trotskiste) Pierre Paquette, s’est rabaissé à participer à cette hystérie collective, en prétextant les valeurs de la nation québécoise. Au nom d’un féminisme très particulier, Michelle Asselin, présidente de la Fédération des femmes du Québec, s’est elle aussi objecté au droit de vote de cette catégorie de femmes. Mais pourquoi donc?

Le voile serait le symbole de l’oppression des femmes? Très bien. Mais alors, devrait-on faire payer à ces femmes deux fois plus l’oppression qui résulte du port du voile en les empêchant de voter? À moins que ce soit pour empêcher ces femmes – de force – de se soumettre à des valeurs rétrogrades « non-québécoises » (car on sait bien qu’au Québec, on n’a jamais connu ça, le viol, la misogynie et la discrimination…)? Mais que sait-on des valeurs de ces femmes qui portent le voile ou le niqab? Comment peut-on présumer de leur opinion du seul fait de leur tenue vestimentaire? Dans les faits, Michelle Asselin s’oppose au droit de vote de ces femmes. Cela est très grave pour une ancienne marxiste-léniniste qui, on peut le constater, a rétrogradé vers les points de vue de Françoise Gaudet-Smet; dans les années 1930 et 1940, celle-ci s’opposait au droit de vote des femmes en disant que de toutes façons, elles n’étaient capables que de reproduire les idées de leurs maris. Heureusement que les femmes du Québec ont obtenu le droit de vote en 1941. Or, au nom des valeurs québécoises, on veut maintenant le restreindre.

Le crétinisme parlementaire a tellement docilisé la gauche québécoise qu’une partie de celle-ci en vient à tenir les mêmes discours stupides et réactionnaires qui représentent le fond de commerce de l’Action démocratique de Mario Dumont. Les histoires d’« identité collective », de « valeurs québécoises », du « nous contre eux », etc., en quoi permettent-elles d’organiser le camp du prolétariat et de la révolution sociale? Qu’une femme du peuple soit vêtue comme elle le souhaite, elle mérite d’être respectée. Ses opinions peuvent changer, que ce soit dans le « bon sens » ou le mauvais. Si on l’ostracise et l’exclut, ses idées ne pourront jamais être confrontées à d’autres, peut-être plus progressistes. Encore faut-il savoir quelles sont les idées vraiment progressistes, quand on voit la gauche légale adopter le discours de l’ADQ.

Il importe de mener une lutte sans merci pour que la gauche québécoise s’affranchisse du crétinisme parlementaire et de son corollaire, le nationalisme bourgeois. Si cela n’est pas fait, il sera très difficile d’unifier le camp du prolétariat. L’attitude minable de certainEs « progressistes », ces derniers temps, traduit un positionnement politique, non pas au service du prolétariat mais au service de la bourgeoisie, dont le but est de diviser pour régner. Ne laissons pas la bourgeoisie gagner cette bataille idéologique qui vise à nous convaincre des « bienfaits » de sa démocratie tronquée.

==> Source

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , | 16 Comments »

La démagogie de la droite et le voile

Posted by Libertad ! sur 6 septembre, 2007

Les femmes portant un voile islamique qui cache entièrement leur visage pourront voter aux trois élections partielles du 17 septembre, sans montrer leur visage.

Bien que le débat sur le voile islamique dans les bureaux de vote semblait être fini, voilà que le Directeur général des élections du Canada donna raison aux femmes musulmanes qui voudront voter voilée.

Il pourrait s’agir d’un fait divers sans grande importante, mais il serait important de rappeler que les médias de droite et ses vassaux sur Internet ont aidé à la prolifération de la démagogie sur le sujet en disant que ces femmes étaient opprimées et que des hommes pouvaient se cacher en dessous d’un Burka, et ce même un terroriste ! Même si nous pourrions être d’accord que la Burka reste un symbole d’oppression contre les femmes, il reste tout de même que les médias populistes ont fait des peurs avec du vent, pour en faire une tempête… dans un verre d’eau !

Durant la campagne électorale de ce printemps au Québec, le Journal de Montréal utilisa un fait divers d’exception pour en faire une histoire sensationnaliste au point que les gens s’étaient mis dans la tête d’aller voter déguisés en Halloween.

Personnellement, ce fut le cas pour moi aussi, non pas pour protester contre les «accommodements raisonnables», mais plutôt pour rire du système électorale. J’avais un costume de Darth Vader. Vraiment dommage…

Cette campagne de désinformation et de démagogie n’avait qu’un but : stigmatiser l’Islam dans les sociétés Occidentales pour la faire paraître pour une religion primitive, violente qui encourage le «meurtre des infidèles» et le terrorisme. Bien que nous puissions ne pas croire en une quelconque religion, étant donné nos idées politiques, nous devrions répondre aux pires mensonges qui peuvent être répandus dans nos sociétés envers une communauté en particulier, que ce soit les musulmans ou les juifs.

==> Lire la suite

Posted in Article | Tagué: , , , , | 46 Comments »

Un tapis rouge à l’intolérance ? No Pasaran !

Posted by Olivia sur 10 août, 2007

Est-ce que l’État dans lequel nous vivons est réellement laïque ? Il semble que cela ne soit qu’une façade. Comment y croire à cette supposée laïcité quand l’Église se graisse la patte quand vient le temps d’organiser de beaux événements à tendance marketing ? Le journal Droit de parole, un journal communautaire basé au centre-ville de Québec, rapporte dans son édition de juin 2007, que la Société du 400ème anniversaire a accordé une subvention de 500 000 dollars, pour un spectacle, dans le cadre d’un congrès Eucharistique qui aura lieu le 28 juin 2008, dans la Capitale nationale. Et selon Le Soleil, une somme de 3 millions de dollars (provenant des fonds publics) aurait été ajoutée.

Pendant ce temps… il y a des besoins criants du côté des logements sociaux. Le gouvernement va dégeler les frais de scolarité à l’université. Notre système de santé manque cruellement de fonds. Même chose pour l’aide aux élèves handicapé(e)s et/ou en difficulté. Ect, ect… La liste pourrait se rallonger de beaucoup. Mais c’est amplement suffisant pour en avoir la nausée !

Cette situation illustre parfaitement le fait que l’Église et l’État couche dans le même lit. Nos gouvernements préfèrent payer ces fascistes en soutanes, plutôt que de s’occuper des problèmes de pauvreté ! L’Église a les mains tâchées de sang depuis trop longtemps et ici au Québec, on lui déroule le tapis rouge ! Notre gouvernement aurait-il fait la même chose pour un homme politique d’extrême-droite ? Alors pourquoi c’est acceptable pour des hommes religieux ?

Les intérêts de ces misogynes, homophobes, racistes ect., ne sont pas les nôtres. Alors pourquoi n’avons nous pas notre mot à dire ? Tout simplement parce qu’il arrive que notre avis, qu’on s’en fiche tout simplement. La petite minorité qui nous dirige n’en a rien à foutre si une partie de la population ne croit pas en leur «dieu». Le problème, est que trop de personnes sont encore obnubilées par des promesses de paradis, si elles restent dociles et tranquilles et acceptent de consacrer l’intégralité de leur existence à engraisser les porcs qui nous dirigent.

L’Église catholique et toutes les religions ont toujours été des outils de contrôle des masses, sous de faux masques d’institutions bienveillantes.

Non au fascisme en soutane !

Leur «dieu» on s’en fout !

Posted in Article | Tagué: , | 11 Comments »

Dalaï-lama ou Mao Zedong ?

Posted by Libertad ! sur 9 août, 2007

Sur le très inclassable blogue « Les dessous… de la politique », l’auteure du site ridiculise encore une fois un de nos jeunes camarades qui a été présent à la manifestation du 22 juin, et critique l’arrestation de trois activistes canadienNEs qui sont alléEs en Chine dans le but de protester pour la libération du Tibet.
Pour résumer la nouvelle, ce sont trois militantEs en faveur de la libération du Tibet, tous et toutes originaires de Vancouver, qui ont été arrêtéEs par les autorités chinoises lorsqu’ils et elles ont apposé une bannière géante sur la grande muraille pour protester contre la politique de la République Populaire de Chine (RPC). Quelques heures plus tard avait lieu le déclenchement du compte à rebours officiel en vue des Jeux, donc il ne s’agit sûrement pas d’une coïncidence. Ils et elles seront par la suite libéréEs.

N’étant sûrement pas favorable au régime qui gouverne actuellement la Chine, que nous avons dénoncé à plusieurs reprises, il serait par contre intéressant d’apporter quelques corrections sur la question tibétaine.

Généralement, lorsque les médias parlent du Tibet, ils font mentions à la culture locale, aux monastères qui sont des lieux simples pour permettre l’éveil spirituel et, finalement, au Dalaï-lama, ainsi qu’à l’invasion chinoise de 1950. Étrangement, ils racontent très rarement les conditions de vies avant l’arrivée des troupes de Mao et la nature tyrannique du régime théocratique qui y était alors en place.

Notre courte analyse se base sur les écrits du professeur américain Michael Parenti, qui pourront être consultés en bas de page, ainsi qu’un article du Parti communiste révolutionnaire, « La face cachée du dalaï-lama ». Sans vouloir prendre une position claire pour l’actuel Tibet (si nous sommes pour ou contre son indépendance), nous voulons nous intéresser à la période d’avant Mao.

Ce n’est pas la première fois que la Chine se mêle des affaires du Tibet, si on se réfère Michael Parenti :

« C’est d’ailleurs au début des années 1400 que l’empereur de Chine envoie son armée au Tibet afin de supporter le Grand Lama, un homme ambitieux de 25 ans, qui se donne lui-même le titre de dalaï (Océan) lama, maître de tout le Tibet. Il est donc assez ironique de constater que le premier dalaï-lama a été installé par l’armée chinoise. »

Historiquement, il est assez amusant de constater que ce sont justement ces mêmes chinois qui ont mis ce roi au pouvoir !
La fameuse image que nous projette le cinéma et la télévision des monastères tibétains est celle que ces derniers sont surtout constitués de moines modestement vêtues qui se rassemblent pour prier. Cette image est très incomplète car, en fait, ces mêmes lieux étaient très riches. Ils devaient compter sur plusieurs serfs pour l’entretient et les besoins des moines et des supérieurs.

Ainsi,

« le monastère de Drepung était l’un des plus importants propriétaires terriens de la planète avec 185 manoirs, 25 000 serfs, 300 lieux de pâturage et 16 000 gardiens de troupeaux ».

Cela témoigne de la richesse des dirigeants du Tibet, dont le Dalaï-lama.

Un autre impact du lamatisme, sinon celui des énormes inégalités sociales entre les riches et les pauvres dans cette région (626 personnes possédaient 93% des terres et des richesses et 70% des yaks. De ces 626 personnes, 333 étaient à la tête de monastères.), il y avait ce contrôle absolue de la religion sur la vie de tout les individus. Par exemple, lors des périodes de famine, lorsque les gens devaient se contenter de manger l’herbe des pâturages pour survivre, plus du tiers de la production de beurre était brûlée quotidiennement en offrandes aux dieux. Les superstitions empêchaient les gens de se tourner vers des traitements et des antibiotiques lorsqu’ils étaient malades, car les moines considéraient les malades comme étant responsable de leur situation (parce qu’ils n’étaient pas assez pieux). La seule solution selon eux : prier et donner des offrandes en argent ou en nourriture aux dieux.

La situation des femmes n’était pas très reluisante : le mot femme, en tibétain (kiemen) signifie littéralement naissance inférieure. Il était interdit aux femmes de lever le regard plus haut que la hauteur des genoux d’un homme lui faisant face, en signe de soumission ! Tandis que les maoïstes combattaient avec succès les préjugés et la discrimination fait aux femmes ( le slogan « Hommes et femmes, nous sommes tous égales et égaux » ), cette position « d’inférieure » se perpétue encore dans les communautés tibétaines exilés en Inde qui doivent vivre dans des camps de réfugiés disséminés partout sur le territoire, car le gouvernement indien ne voulait pas que les tibétainEs se retrouvent dans une seule région. Prenons le cas des femmes qui n’ont pas le droit de vote : elles ne peuvent pas quitter le camp sans l’accord d’un homme et passent en dernières pour les écoles.
Après « l’invasion chinoise » (qui était pour des intérêts stratégiques, mais aussi pour aider les serfs tibétains), plus 13 000 TibétainEs se sont exiléEs. De ce fait, une partie très importante des classes dominantes disparaissait du paysage! Ce sont eux qui ont inventé le « gouvernement tibétain en exil » avec l’aide des anciens monarques et religieux. Les communistes n’étaient pas aiméEs d’eux, car ils redistribuaient la terre aux paysanNEs et avaient considérablement fait baisser les taxes agricoles.

Par contre, l’arrivée des troupes chinoises aura permis à la capitale Lhassa de se munir de son premier et seul hôpital, d’un système d’eau courante, de l’électricité et des premières écoles ouvertes au peuple (pas juste aux moines).

Beaucoup ont souvent accusé les maoïstes d’avoir interdit la pratique religieuse au Tibet. Dans les faits, c’est l’exploitation des serfs et des esclaves par les autorités religieuses qui a été interdite. Pour la première fois depuis des siècles, les gens étaient libres de pratiquer ou de ne pas pratiquer le lamaïsme. C’est par milliers que les moines, forcés de vivre dans les monastères alors qu’ils n’étaient encore que des enfants, décidèrent librement de quitter cette vie pour retrouver leurs familles.

Finalement, comme nous pouvons le constater, la situation du Tibet était vraiment térrible avant l’arrivée des troupes de Mao Zedong. Si certainEs tibétainEs veulent un retour du Dalaï-lama, bien peu sont prêtE à se faire de nouveau gouverner par les autorités religieuses et de redevenir des serfs.

==> Lire la suite de la nouvelle sur Cyberpresse
==> Le site d’Élodie
==> La face cachée du dalaï-lama
==> Michael Parenti: Friendly Feudalism: The Tibet Myth

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , | 7 Comments »

Un autre réactionnaire de mort !

Posted by Libertad ! sur 15 mai, 2007

Il s’agit du télé-évangéliste ultra-conservateur et réactionnaire, Jerry Falwell. Il est le créateur d’un puissant empire religieux aux États-Unis qui regroupe des milliers de personnes derrière la bannière de la droite conservatrice pour faire une véritable « guerre sainte » contre la gauche américaine, aux homosexuelLEs et aux féministes. Ces mêmes personnes soutiennent vivement la guerre et le sionisme israélien.

Deux jours après les attentats du 11 septembre 2001, il avait ainsi estimé que « les païens, les partisans de l’avortement, les féministes, les gays et les lesbiennes », portaient une part de responsabilité parce qu’ils avaient « tenté de laïciser l’Amérique ».

Exactement comme Jeff Fillion : tout ce qui est différent, progressiste et contestataire est automatiquement responsable de tout les maix qui surviennent. Il a quand même déjà dit que la gauche était une bande de terroristes…

Il avait provoqué les railleries en dénonçant l’homosexualité supposée d’un personnage des « Teletubbies », une émission télévisée pour les tout-petits.

Avouez quand même que le mec avait un petit sens de l’humour.

Peace, Jerry ! (Sarcasme, bien sûr.)

==> Lire la suite

Posted in Non classé | Tagué: , | 1 Comment »

Le pape au Brésil: Opposition à l’avortement

Posted by Libertad ! sur 10 mai, 2007

Au deuxième jour de sa visite au Brésil, Benoît XVI s’est entretenu jeudi avec le président Luiz Inacio Lula da Silva et devait rencontrer des jeunes catholiques dans un stade de Sao Paulo, après avoir réaffirmé la veille son opposition à l’avortement.

C’est rien d’étonnant, venant de l’homme le plus puissant de l’église catholique et peut-être même du monde. Ils sont contre l’avortement, car pour eux, il s’agit carrément d’un meurtre. Au risque de faire grincer les dents à plusieurs personnes, le Reactionism Watch tient à faire remarquer qu’il appuie entièrement le choix des femmes de faire ce qu’elles veulent de leurs corps et c’est pas un chef d’église qui n’a pas su se moderniser qui nous dira les choses qui sont bonnes et mauvaises pour nos pauvres « âmes pécheresses »…

Certains des jeunes venus pour voir le pape se montraient toutefois critiques sur l’Église. «Tant qu’elle n’élargira pas son champ d’action pour englober les dépossédés, les pauvres, les affamés et les jeunes, les sectes évangéliques vont continuer à gagner du terrain au Brésil», prédisait Charles Marinho de Souza, 27 ans, syndicaliste et membre d’une organisation de jeunes catholiques.

Il y a désormais une compétition ouverte entre les différents courants chrétiens et sectaires en amérique du sud ? C’est plutôt marrant il faut avouer.

==> Lire la suite

Posted in Non classé | Tagué: , , | Leave a Comment »