Reactionism Watch

Centre de Surveillance de la Droite Internationale

Archive for juin 2007

En défense du maoïsme

Posted by Libertad ! sur 30 juin, 2007

« Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera. » – Napoléon Bonaparte

« L’Océan Pacifique verra triompher la civilisation de l’avenir. C’est là que se livreront les grandes batailles de demain. Les institutions de monde futur seront forgées sous son enclume, la destinée du monde y sera construite. Alors, il ne sera plus question de « civilisation européenne » ou de « destinée européennes » ; nous verrons naître une civilisation plus haute, une destinée plus noble ». – N.P. Banks, 22 juillet 1868

« Et maintenant, que les réactionnaires prennent garde, chez nous comme à l’étranger ! » – Mao Tsé-toung

Suite à la manifestation du 22 juin, contre le militarisme canadien, des droitistes ont été choqués de voir uns de nos camarades avec un t-shirt du Grand Timonier, Mao Tsé-toung. Ils ont affirmés encore une fois la thèse des 60 millions de morts, de la persécution des intellectuels, de l’endoctrinement des jeunes. Ce texte est pour défendre le maoïsme, qui est le prolongement le plus développé du marxisme-léninisme. Vous pourrez trouver au bas les sources ainsi que de nombreux textes sur Mao et son idéologie.

Quelques affirmations courantes sur le maoïsme :

1. Mao aurait fait plusieurs millions de morts durant le Grand bond d’en avant et la Révolution Culturelle.
2. Le Tibet fut envahi brutalement par la Chine et ils n’ont plus le droit de pratiquer leur religion.
3. La Chine de Mao s’est sous-développé, l’économie nulle, seule Deng Xiaoping à fait améliorer la situation grâce au libéralisme

Tout premièrement, avant de commencer le texte, voici un ensemble de statistiques et de témoignages « crédibles » pour critiquer Mao Tsé-toung, tirez-en vos propres conclusions (regardez bien les chiffres):

En citation :

« Sous la direction du PCC, entre 60 et 80 millions de Chinois innocents ont été tués, laissant derrière eux des familles éclatées. » – Journal la grande époque

« Dans le canton de Wuxuan (…) les gens mangeaient d’autres personnes avec frénésie. Souvent, les victimes étaient d’abord soumises « à la critique publique » et la tuerie se déroulait juste après, suivie par le cannibalisme. Dès qu’une victime tombait, morte ou vivante, les gens sortaient les couteaux qu’ils avaient préparés et entouraient la victime, coupant la partie du corps qu’ils pouvaient attraper. A ce stade là, les citoyens ordinaires étaient tous impliqués dans le cannibalisme. L’ouragan de la « lutte des classes » balayait de l’esprit des gens tout sens de péché et de nature humaine. Le cannibalisme s’est répandu comme une épidémie et les gens prenaient plaisir à ces festins cannibales. Toute partie du corps humain était bonne à manger, y compris [je vais supprimer ce bout la] » – Journal La grande époque

Pour lire d’autres mensonges :

==> Journal La Grande Époque
==> Le site noir du communisme

Les faits

Comme on peut le constater dans les statistiques, il y a rien de très sûr quant au « nombre de décès » du maoïsme. Les sources les plus douteuses pourraient chiffrer les morts du maoïsme à quelques dizaines de personnes, mais les plus grotesques à des centaines de millions de morts. Les infos sur les morts durant le Grand bond en avant sont viennent d’un spécialiste bourgeois, Roderick MacFarquhar. Selon lui, de 16,4 à 29,5 millions de personnes seraient mortes durant le Grand bond (1958-60). Le problème avec son enquête (Origins of the Cultural Revolution: Great Leap Forward 1958-60, 1983), c’est que ses statistiques (qui ont été reprises par plusieurs autres) ne sont pas basées sur un nombre d’exécutions ou même de décès, mais ont été établies à partir de comparaisons entre le nombre de naissances anticipées et la population réelle ! C’est pourtant une évidence que durant des périodes tumultueuses de l’histoire (comme les révolutions), la croissance de la population ne peut être constante. De plus, les historiens anti-communistes se gardent bien souvent d’élaborer sur l’impact des catastrophes naturelles qui se sont produites durant cette période. Ceci dit, de nombreux historiens anti-communistes ont avoués avoir fait grossir les chiffres d’une façon démesurée, notamment sur la question de Staline.

« Plus un mensonge est gros… plus il a de chances d’être cru ! Mentez, mentez, mentez, encore et toujours, il en restera bien quelque chose ! » – Joseph Goebbels, Chef de la propagande nazie

C’est exactement la même chose qui se passe avec l’histoire de la Chine et de l’U.R.S.S. au courant du XXe siècle. Ces révolutions ayant ébranlés le monde, il est normal qu’elles n’aient pas l’appui des puissants dans les pays occidentaux.

Pour ce qui est de la question tibétaine, voici quelques extraits d’un texte particulièrement intéressant publié dans la revue Arsenal du Parti Communiste Révolutionnaire (PCR):

Les défenseurs du lamaïsme tibétain décrivent cette religion comme étant au cœur même de la culture du pays. En fait, le bouddhisme a été introduit au Tibet en même temps que le féodalisme. En effet, autour de l’an 650, le premier roi tibétain, Srong-btsan-sgam-po, était marié à des princesses du Tibet, mais aussi de la Chine. Celles-ci y ont introduit les croyances bouddhistes qui se sont mêlées aux vieilles croyances animistes afin de créer une nouvelle religion : le lamaïsme.

Durant le siècle qui a suivi, cette religion a été imposée au peuple par la force. Pour y parvenir, le roi Trisong Detsen avait décrété que :
• celui ou celle qui pointait un moine du doigt devait avoir le doigt coupé,
• celui ou celle qui parlait en mal des moines ou du lamaïsme devait avoir les lèvres coupées,
• celui ou celle qui regardait un moine de travers devait avoir les yeux enlevés.

Bonjour la non-violence!

Des moines, modestement habillés, se regroupant afin de prier pour atteindre le nirvana, voilà l’image que l’on nous présente souvent du Tibet avant la prise du pouvoir par la Chine. Cette image est toutefois très incomplète. Dans les faits, les monastères étaient des lieux de pouvoir et de richesses, reposant sur l’exploitation des masses. Il faut bien, en effet, que quelqu’un travaille afin de subvenir aux besoins des moines. Ce quelqu’un, c’était le serf.

Ainsi, « le monastère de Drepung était l’un des plus importants propriétaires terriens de la planète avec 185 manoirs, 25 000 serfs, 300 lieux de pâturage et 16 000 gardiens de troupeaux ». [2]

La majorité de la population subissait l’exploitation de l’aristocratie religieuse. En 1953, six ans seulement avant l’exil de l’actuel dalaï-lama, « les serfs (environ 700 000 personnes sur une population totale estimée à 1 250 000) forment la majeure partie de la population ». [3] Ceux-ci (56% de la population) étaient considérés comme des êtres inférieurs. Le simple fait de toucher à un maître pouvait signifier le fouet pour le serf fautif. Les maîtres étaient si distants des serfs que, sur la majeure partie du territoire tibétain, ces deux classes sociales parlaient une langue différente!


La Révolution Culturelle

La Révolution culturelle est une autre cible favorite des impérialistes.

L’analyse occidentale attribue fréquemment à Mao toute la violence de la période 1966-76. Bien qu’il n’y ait eu qu’une poignée d’observateurs occidentaux en Chine pendant la Révolution culturelle, la plupart d’entre eux attribuent volontiers des centaines de milliers ou même des millions de morts à la Révolution culturelle. D’ordinaire, on ne fournit pas de détails parce qu’il n’y a que très peu de rapports de première main faits par des Occidentaux. Aucun Occidental ne peut en effet prétendre avoir fait une enquête exhaustive. Bien qu’il soit possible qu’il y ait eu des millions de morts pendant la Révolution culturelle, elles ne furent certes pas commandées par Mao. Mao a au contraire demandé explicitement que la Révolution culturelle soit non-violente. Les premières directives du Comité central du Parti communiste ont d’ailleurs rappelé, dès le début, que « dans un débat, on doit avoir recours au raisonnement et non pas à la contrainte ou à la coercition ». [8] De surcroît, la violence à laquelle on a assisté durant la guerre civile fut en grande partie le fait de factions opposées à Mao.

Les ennemiEs de Mao en Chine sont beaucoup plus réalistes à cet égard que les propagandistes occidentaux. Ils tiennent Mao et ses partisanEs – la dénommée Bande des Quatre – responsables d’un grand total de 34 000 exécutions ou morts causées par d’autres moyens de répression pendant les dix années de la Révolution culturelle. Si les ennemiEs de Mao ont bel et bien raison, peut-on penser que ces 34 000 morts étaient justifiées ? Il est difficile pour nous d’en juger : il faudrait demander aux partisanEs incarcéréEs de Mao, à ses ennemiEs de haut rang au sein du parti et aux masses en général, dont l’opinion n’a jamais été sollicitée systématiquement par les critiques étrangers.

Faisant une autocritique, Mao a affirmé qu’il y avait eu trop d’exécutions pendant la Révolution culturelle. En disant cela, Mao a exprimé sa philosophie, qui est aussi la nôtre. Selon Mao, il est peut-être justifiable d’exécuter un meurtrier ou quelqu’un qui fait sauter une usine ; cependant, dans la plupart des cas, y compris ceux qu’on retrouve dans les écoles, le gouvernement et l’armée, Mao affirmait : « Qu’y a-t-il de mal à ne pas exécuter les gens ? Ceux qui sont disposés à se réformer par le travail devraient aller se réformer par le travail, afin que les ordures soient transformées en quelque chose d’utile. D’ailleurs, les têtes ne sont pas comme des poireaux. Si on les coupe, elles ne repoussent pas. Si l’on coupe une tête à tort, il n’y a pas de façon de rectifier l’erreur, même si on le souhaite. » [9] Si des gens se disant maoïstes sont allés à l’encontre de cette philosophie, ce n’est pas à nous de les défendre. Il est par ailleurs évident, et les statistiques à ce sujet sont disponibles pour tous même aux États-Unis, que Mao a accompli plus que tout autre chef politique du siècle dernier, et probablement de toute l’histoire, en réduisant la violence sous toutes ses formes.

Bien des ennemis de Mao qui ont été expulsés du parti ont d’ailleurs survécu. Deng Xiaoping, pour un, a survécu à quelques purges et a été envoyé en rééducation. Les 3 et 4 juin 1989, c’est le même Deng – un opposant à Mao et un favori des capitalistes – qui a ordonné à l’armée de tirer sur des centaines de manifestantEs dans le cadre de la rébellion à Beijing. Cette violence n’est bien sûr qu’une petite partie de la violence causée par la restauration du capitalisme en Chine.

Mao et le Parti communiste chinois, avec peu d’aide de l’extérieur, ont amené des changements majeurs dans un pays en voie de développement, pendant qu’ils faisaient une révolution et une guerre civile. Il est erroné de tenir pour responsable le Parti communiste chinois, ou Mao en particulier, de tout ce qui s’est passé sous leur direction. Aux États-Unis – un pays développé qui ne se trouve dans des conditions d’aucune façon comparables à celles de la République populaire de Chine -, il y a chaque année 20 000 meurtres ; 75 000 NoirEs meurent à cause de l’oppression nationale systématique ; à toutes les cinq minutes, unE ouvrierÈRE meurt d’un accident de travail ou d’une maladie industrielle ; et à toutes les 50 minutes, un enfant meurt à cause du manque de nourriture ou d’argent. [10] Mais nous n’entendons dire presque jamais que les victimes de la violence capitaliste sont « tuées » par les présidents Reagan, Bush, Clinton et compagnie, comme nous l’entendons souvent de ceux et celles qui sont morts de faim sous Mao.

La nouvelle Chine


De nombreuses personnes d’allégeances libérales affirment que le maoïsme n’a été qu’un échec au niveau économique, que la Chine s’est privé d’un développement économique fort durant la période de la Révolution Culturelle mais malheureusement pour eux, et pour Deng Xiaoping (le dirigeant du PCC responsable des nouvelles réformes), Mao à été un personnage essentiel dans ce fantastique développement économique. Depuis le milieu du XIXe siècle, la Chine était contrôlé par les occidentaux : les français, les britanniques, les américains, les allemands, les belges, les russes ainsi que les japonais se divisaient la Chine comme étant un gâteau. L’économie était essentiellement rurale, mais il y avait de nombreux ports de mer en Chine, notamment à Shanghai et Hong Kong. Il y avait une industrie, mais il s’agissait de fabrication de textile. L’économie était très faible et ne profitait qu’aux occidentaux et aux japonais qui exploitaient le peuple chinois.

Mao, qui à pris le pouvoir en 1949 à commencer à travailler de concert avec l’Union Soviétique pour développer l’industrie et poursuivra de nombreuses réformes durant tout son règne, malgré de nombreux désaccords avec les autres pays du « camp socialiste » essentiellement avec Nikita Kroutchev en U.R.S.S. et Enver Hoxha en Albanie.

Ce que les économistes et les Davidiens de ce monde disent rarement – voire jamais -, est que la croissance économique durant la période Mao était à peine plus faible qu’après 1979. Elle oscillait entre 6.5% et 7.5% par année, ce qui est déjà remarquable, le taux en 2007 étant d’environ 10 %. Ce n’est pas Deng Xiaoping qui à développer une bonne politique étrangère en Chine, c’est en fait le président Mao encore une fois, durant les années 60 et 70. Les images de lui avec le Shah d’Iran ou bien Richard Nixon ont frappés l’imaginaire de l’époque.

En conclusion, il faut se méfier de ce que dise de nombreux « historiens » et « économistes ». Mao à fonder la Chine moderne et non pas un « socialiste pour l’économie de marché » !

P.S.: Ce texte n’engage que son auteur et non le RWatch en entier.
Publicités

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , | 27 Comments »

Quand Coca-Cola vide les nappes phréatiques

Posted by L'Agitateur sur 30 juin, 2007

Posted in Non classé | Tagué: , , , | 11 Comments »

Élizabeth coûterait 1,32$ par année au contribuable anglais !

Posted by L'Agitateur sur 30 juin, 2007

Quelle nouvelle !

Selon les comptes de la royauté publiés jeudi passé, Sa Majesté la Reine (ridicule, mais c’est ainsi qu’on l’appel au Canada !) coûte 1,32$ par année aux citoyenNEs britanniques. En effet, les dépenses de la monarchie britannique sont évaluées à 79,4$ millions durant la période 2005-2007. Dans cette somme, on y retrouve les salaires de la maison royale (18,7$ millions) et les voyages la famille royale (11,9$ millions).

Attention ! Que font les gestionnaires des dépenses de la royauté ? Ils demandent plus de revenus ! Nous l’affirmons, cette demande de livres (la monnaie) est nécessaire pour rénover les palais royaux où la royauté réjouis de son confort. Il est normal de préserver les lieux dit « historiques », mais lorsqu’en plus c’est pour les priorités de Madame la Reine et sa famille, ça dépasse l’absurdité.

Déjà que le Canada paie la facture lors des dépenses de Sa Majesté la Reine en visite dans le pays, les britanniques sont coincés à payer pour la survie de cette monarchie survivante ! C’est bien les seuls vivres qu’ils ont avant de sombrer dans la rue et subir les pires atrocités du capitalisme.

Pour les loyalistes comme Durandal, nous avons trouvé d’excellentes photos de très haute qualité de notre royauté favorite sur le site du Patrimoine canadien. On y retrouve une photo de la Reine Élizabeth II, ainsi que de Son Altesse Royale le duc d’Édimbourg. Pour y aller, en télécharger, en imprimer et en accrocher sur votre mur, c’est au bas du billet !

… bordel que ces status sociaux sont ridicules.

==> Lire la suite
==> Site du Patrimoine canadien (photos HQ)

Posted in Non classé | Tagué: , , , | 4 Comments »

De gros problèmes judiciaires dans le "modèle américain"

Posted by L'Agitateur sur 30 juin, 2007

Combien de fois n’avez-vous pas entendu, lu ou vu des propos dire que le modèle américain était l’un des plus – voire le plus – favorables pour le monde entier et qu’il fallait le suivre ? Le nombre de fois que ceci est répété dépasse l’imagination humaine même, et cela est pire venant d’un américain patriotique même !
Voilà qu’à compter de juillet, dans la revue mensuelle Journal of Empirical Legal Studies, nous pourrons y lire une étude qui fait mention de la justice américaine. En effet, selon cette étude, les jurés et juges de certains tribunaux prononcent un verdict erroné une fois sur six. Souvent, c’est au détriment de l’accusé, comme quoi la décision finale se fait hâtivement.

Innocence ou condamnation, les juges se sont trompés dans 12% des cas, et les jurés dans 17%. Le taux d’erreur a été de 25% par les jurys populaires et de 37% par les juges lors des condamnations. Concernant les libérations, 10% fut une erreur de la part des jurys et 13% par les juges.

Aussi, selon la même étude, le juge et le jury ne se sont mis d’accord sur le verdict que dans 77% des cas. Ce résultat a fait réagir l’un des auteurs de cette étude (ils sont deux) : « S’ils sont en désaccord, cela veut dire qu’un des deux se trompe ». Ce qui n’est pas du tout faux.

Cette enquête a été réalisé sur 290 cas (excluant les condamnations à mort) entre 2000 et 2001 dans quatres secteurs : le Bronx à New York ; le compté Maricopa en Arizona (incluant Phoenix) ; Los Angeles ; Washington.

Il est intéressant de voir comment dans ce « modèle américain », l’injustice même dans le système judiciaire des États-Unis est présente. Pourtant, la Droite pro-américaine s’entête à dire qu’il faut transformer notre politique, notre mode de vie, notre culture à une semblable aux États-Unis dite « Terre Promise de la Liberté ». Selon cette même Droite, le pays des États-Unis est parfaite et idéale pour toute la planète. Cela a déjà été presque fait avec le néolibéralisme, et voici que maintenant c’est la culture (au sens sociologique) au grand complet !

Le modèle américain, pour la Gauche, ne nous intéresse pas une seconde. Bien que sa structure politique, dite présidentielle soit « démocratique » sur plusieurs points, c’en est rien lorsque celle-ci est contrôlés par les mêmes bandits de la Droite, soit les démocrates et républicains. Étrangement, aux États-Unis, les démocrates sont vus comme les gauchistes du pays. C’est aussi la même vision des davidiens.

Quand on pense à Guantanamo, et même à « Guantanamo du Nord » (au Canada)…

==> Lire la suite

Posted in Article | Tagué: , , , , | 2 Comments »

l’ONU met fin au mandat de ses inspecteurs en Irak

Posted by Libertad ! sur 29 juin, 2007

Le Conseil de sécurité a mis fin vendredi au travail des inspecteurs de l’ONU qui avaient été chargés de localiser les armes de destruction massive (ADM) de l’Irak, où aucune arme de ce type n’a été découverte depuis l’invasion du pays en 2003.

C’est sans étonnement que l’ONU décide de mettre fin aux recherches de ces fameuses armes de destruction massives en Irak. Ceci est une preuve de plus pour le mouvement anti-impérialisme mondiale que le RWatch appuie que le gouvernement américain ne mène pas une guerre contre le terrorisme, ni pour la démocratie mais bien une guerre pour ses intérêts mercantiles. Ils ont rien trouvés, car ces armes de destruction massives ont possiblement été détruite à la fin de la Guerre du Golfe mais les américains se sont entêté à dire que Saddam en avait et qu’il allait les utiliser contre leur pays et les petits amis de la région, Israël. Ce fut le principal argument du sombre Georges W. Bush pour convaincre la population américaine et même du reste du monde pour mener à bien sa guerre d’agression au Moyen-Orient. La population de son propre pays fut dupée pendant un temps, mais elle a bien vu que cette guerre n’est faite que pour enrichir les « big boss patroneux » d’Exxon Mobil et des autres pétrolières américaines, canadiennes, chinoises…

Ce confit à fait plus de 650 000 morts depuis 2003, et ce chiffre ne fait qu’augmenter chaque jour et après, les néo-libéraux québécois viennent dire qu’il s’agit d’une guerre pour la démocratie. Méchante démocratie que de tuer des gens et voler les richesses naturelles d’un pays !

Supportons la résistance irakienne face à l’agression américaine !
Menteurs de tout les pays, unissez-vous, la colère populaire va exploser !
Imperialism, out of Iraq !

==> Lire la suite

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , | 8 Comments »

Anti-Souverainistes : Si seulement ça pourrait être bon !

Posted by Libertad ! sur 29 juin, 2007

Notre lien réactionnaire du mois est le blog d’un adéquiste nommé « Anti-Souverainiste » – ce qui annonce déjà la couleur de ses propos. Sans pour autant vouloir faire la promotion de l’indépendance du Québec (chose à laquelle de nombreux gauchistes s’opposent), voici une critique très brève de son site.

L’équipe : Un adéquiste, possiblement étudiant en économie, mais rien de certain. Il ne fait que se dire anti-souverainiste et antigauchiste, mais sans plus.

Contenu : Critiques faibles et insultes en masse contre le PQ (même si nous pourrions être d’accord avec), insultes envers la « gauche caviar » (les maoïstes du PCR), démagogie, populisme, conservatisme et d’autres « arguments » vide de sens. Les commentaires sont bombés d’insultes gratuites.

Visiteurs: Néo-libéraux, libertariens qui le défendent, des gauchistes (dont Iki) qui le pourfendent.

Le nom en a attiré plus d’un. Ces visiteurs espéraient y trouver d’excellentes critiques sur le mouvement souverainiste, miné par une bourgeoisie hostile à la classe ouvrière, mais lorsque les 7 secondes de chargement de la page ont passé, il n’y avait qu’un blog long, laid, profondément ennuyeux et sans aucun argument.

L’auteur de ce blog se croit cool et crache sur les « forces péquistes et gauchistes au Québec ». Il est un ardent partisan de l’ADQ et de l’autonomisme, politique qui ressemble étrangement à celle de Maurice Duplessis durant les années 50. Mais par autonomisme, il entend quoi par là ? Gérer les ressources naturelles ou une armée ? Gérer ses propres institutions ou bien créer sa propre monnaie avec la face de Margaret Thatcher et Ronald Reagan sur les billets et Duplessis sur les 2$ ? Vous voyez, non seulement ses arguments ne valent rien, mais il préconise la même stratégie que nos amis David et Durandal : la fuite !

Le message le plus cohérant était « Joyeuse Pâques », mais même à ça, ce n’était qu’une image grotesque pour rire de l’homosexualité d’André Boisclair. Ses derniers billets se résument à une tentative de culpabilisation et d’humiliation sur la manifestation du 22 juin à Québec, avec en très gros avant-plan la photo de l’un de nos camarades, ainsi sur Pauline Marois. Il faut dire qu’il manque d’expérience en ce qui trait la démagogie puisqu’une bonne portion de ses affirmations se basent sur des spéculations, sophismes et mensonges montés de toute pièce.

Nous lui disons ceci : tant qu’à faire une critique du mouvement souverainiste, tente de faire en sorte que cette critique soit structurée, belle et crédible (ainsi que valide). Autrement…

==> Le blog d’Anti-Souverainistes !

Posted in Article | Tagué: , , , , | 7 Comments »

Une majorité d’afghans pense que les troupes internationales n’aident pas le peuple afghan

Posted by L'Agitateur sur 28 juin, 2007

En effet, c’est ce que révèle un rapport de « The Senlis Council » lors d’un sondage effectué auprès de la population afghanne. Voici les conclusions obtenues sur un échantillon de 17 000 personnes :
  • 26,8% des répondants supportent ouvertement les Talibans
  • 80,3% des répondants s’inquiètent à propos de nourrir leurs familles
  • 48,7% des répondants pensent que l’OTAN ne battra pas les Talibans
  • 80,4% des répondants pensent que les troupes internationales n’aident pas le peuple afghan
Ce n’est pas pour rien que les mouvements/coalitions/partis/groupes anti-guerres s’opposent farouchement à la présence impérialiste en Afghanistan : la population même, si l’on se fit à ce rapport, est en désaccord majoritaire avec l’armée étrangère.

Malheureusement, les disciples de la guerre et de la violence contre un ennemi artificiellement crée restent entêtés et bornés sur ces petits faits. Ils persistent à dire qu’il faut être en Afghanistan afin d’instaurer une démocratie – qui fonctionne déjà mal pour la majorité d’entre nous -, ainsi qu’une liberté – qui n’est accessible qu’aux personnes ayant plus de libertés que les autres.

De plus, cette même Droite pro-guerre demande, souhaite et exige même à ce qu’on reste après 2009 ! Dû moins, c’est ce que demande l’OTAN au Canada pour renforcer la « stabilité », la « paix » et la « démocratie » dans le pays. Ces mots sont idéalisés et des vies sont enlevées pour maintenir l’idée fantasque qui est dessus. Des soldats meurent pour défendre des mots, voilà ce que représente la guerre en Afghanistan !

Ce que nous, la Gauche canadienne, disons est simple : Canada, hors d’Afghanistan !

==> Le rapport (PDF – Anglais – 1.92MB)
==> Article d’opinion concernant la guerre en Afghanistan (à lire)
==> L’OTAN souhaite que le Canada reste en Afghanistan après 2009

Posted in Article | Tagué: , , , , , , , , | 11 Comments »

Amazing Racist KKK

Posted by Libertad ! sur 28 juin, 2007

Voici une trouvaille toute récente sur le très populaire Youtube, il s’agit de vidéos amateurs d’un réactionnaire qui se fait appeler Amazing Racist. Il se promène dans l’état de la Californie avec la toge des membres du KKK (avec la cagoule !) sur le dos et il cherche le trouble en provoquant des asiatiques, des noirs, des musulmans… bref il souhaite avoir des ennuis avec tout le monde ! Dans une vidéo, il arnaque des travailleurs mexicains sans papiers en leur promettant du travail mais en fait, ils les amènent au bureau de l’immigration. Dans l’extrait au bas de cet article, il veut faire laver sa toge dans une buanderie, mais le propriétaire est un afro-américain ! Pour voir ses autres vidéos, tapez « Amazing Racist » sur youtube.

Posted in Article | Tagué: , , | 13 Comments »

Paris au pays des merveilles

Posted by Libertad ! sur 28 juin, 2007

Paris Hilton parlait pour la première fois hier soir depuis son séjour en prison. Elle est allée se confesser à Larry King. Et ce fut fort divertissant mais sérieusement, qu’est que cette bourgeoise fait de bien pour le monde ? Ce n’est qu’une enfant gâtée qui ne sait que se ridiculiser et dépenser sans compter avec de l’argent qu’elle n’aura jamais à travailler pour gagner…

==> Son entrevue en sept parties avec Larry King

Posted in Non classé | Tagué: , , , | 22 Comments »

Événement : Manifestation du 1er juillet

Posted by L'Agitateur sur 27 juin, 2007

— Appuyez les luttes autochtones pour la souveraineté, la dignité et l’autodétermination sur l’Île de la Tortue
— Dénoncez l’attitude raciste et colonialiste du CN

Le DIMANCHE 1ER JUILLET, à 13h00 (pile)
Manifestation
Gare centrale de Montréal
Métro Bonaventure
(Entrez par le métro, ou par l’entrée du 895 de la Gauchetière ouest,
Entre les rues University et Mansfield)

** Point de rendez-vous à l’enseigne Départs/Arrivées, dans le hall principal de la gare. Apportez vos bannières, pancartes, drapeaux et autres symboles de protestation. **

  • Nous demandons que le CN abandonne sa poursuite en justice contre les militants Mohawks de Tyendinaga;
  • Nous sommes en solidarité et appuyons sans condition les luttes des peuples autochtones pour leur souveraineté et leur autodétermination, partout sur l’Île de la tortue;
  • Nous dénonçons le rôle du CN dans le Conseil nord-américain pour la prospérité et le Partenariat nord-américain pour la sécurité et la prospérité.

« Quand le CN attaque, on bloque la track! »
—–

Le CN est une société privée multi milliardaire, dont le siège social se trouve à Montréal et dont les rails et installations occupent illégitimement les territoires des autochtones, d’un océan à l’autre.

Le CN poursuit actuellement en justice (pour plusieurs millions de dollars) trois activistes Mohawks de la communauté Tyendinaga (Ontario) qui sont activement impliqués dans la défense de leur territoire. Le CN menace d’engager d’autres poursuites contre des communautés et militant-e-s autochtones qui choisissent de bloquer les chemins de fer.

Le CN et ses cadres ciblent les organisateurs communautaires autochtones qui ont remis à l’ordre du jour l’enjeu des revendications territoriales non résolues et la souveraineté des peuples autochtones.

Dans le contexte des revendications territoriales non résolues, et considérant que leurs chemins de fer se trouvent sur des territoires arrachés aux peuples autochtones, les actions en justice du CN sont profondément racistes et colonialistes.

Alors que le CN utilise le système de justice pour attaquer les activistes autochtones, le PDG de la compagnie, Hunter Harrison, est membre du Conseil nord-américain de la compétitivité, un acteur clé du nouvellement formé Partenariat nord-américain pour la sécurité et la prospérité (PSP), entre le Canada, les Etats-Unis et le Mexique. Le PSP poursuit le programme néolibéral imposé par l’Accord de libre échange nord américain (ALENA), mais y rajoute des politiques de « sécurité nationale ».

Le PSP est une attaque portée contre les travailleurs et les travailleuses et toutes les classes opprimées de l’Amérique du Nord. Les leaders du PSP ? George Bush, Stephen Harper et Felipe Calderón ? se rencontreront cet été, les 20 et 21 août prochain, au Château Montebello (Outaouais, Qc.), à 90 minutes de Montréal.

Nous entamons nos mobilisations et actions contre le PSP lors d’une manifestation contre le CN, le premier juillet prochain. Le « Canada » est un pays construit sur des terres appropriées illégitimement en vertu de politiques génocidaires : nous nous rassemblerons le 1er juillet, en solidarité avec des actions menées par des autochtones partout sur Île de la Tortue, en tant que non-autochtones qui nous opposons au colonialisme et au racisme.

Joignez-vous à nous pour un 1e juillet anticolonialiste!

Cette action est organisée par :
Bloquez l’Empire! ? Montréal (BLEM)
Indigenous Peoples Solidarity Movement (IPSM)
Liberterre
Personne n’est illégal ?Montréal
Tadamon! Montréal
La Pointe Libertaire
et autres.

(pour associer le nom de votre groupe à la liste des endossements, veuillez écrire à noii-montreal(a)resist.ca)

INFO: 514-848-7583, noii-montreal(a)resist.ca

Posted in Non classé | Tagué: , , , | 1 Comment »